Comment investir votre argent ? Le guide complet de 10 000 à 100 000 €

Comment investir votre argent ? Le guide complet de 10 000 à 100 000 €

Vous avez une certaine somme d'argent de côté ? Qu'il s'agisse d'un héritage, d'un coup de chance au loto ou que vous ayez gagné cet argent à la sueur de votre front, vous devez réaliser un placement. Oubliez le compte en banque qui ne sert à rien, l'objectif ici est de faire fructifier votre capital sur le long terme. Dans ce guide complet, vous découvrirez comment investir votre argent entre 10 000 et 100 000€ grâce à 7 idées rentables, ainsi que tous mes conseils pour vous enrichir. À tous les winners, je vous souhaite bonne lecture !

Pourquoi vous devez absolument investir votre argent ?

Si vous avez un peu d’argent de côté, entre 10 000 € et 100 000 € (voire plus), vous pouvez être tenté de vous faire plaisir et de mener la grande vie. Voiture de luxe, vacances hors de prix…, un programme qui donne envie ! Mais n’est-ce pas plus intelligent d’investir votre argent ? Vous pouvez bien évidemment en profiter un peu, mais l’important est d’en garder suffisamment pour le placer.

Cela vous permettrait alors :

  • de vivre pleinement votre retraite ;
  • de construire un patrimoine à léguer à vos enfants ;
  • de réaliser un projet futur ;
  • d’avoir des revenus passifs pour profiter davantage de la vie.

Ne faites pas comme la plupart des gens en ouvrant un livret d’épargne ou tout autre compte en banque censé vous rapporter des intérêts annuels. En effet, vous êtes perdant au final car il ne faut pas oublier le taux d’inflation qui est de 1 % par an en moyenne. Ici, on parle plutôt d’investissement visant à faire fructifier votre capital sur le long terme. Vous pouvez alors profiter des intérêts composés (ou effets cumulés). Je détaille justement dans cet article les meilleurs investissements à réaliser en 2021 et pour les prochaines années.

Investir pour gagner de l’argent : 5 conseils

Avant de vous dévoiler les investissements les plus rentables, je tiens à vous donner mes conseils. Il ne suffit pas de foncer tête baissée, il faut surtout bien faire les choses afin d’éviter les mauvaises surprises. Les erreurs d’investisseurs débutants sont nombreuses, vous devez donc :

1) Garder une épargne de sécurité

C’est la base pour faire face aux imprévus. Personne n’est à l’abri de gros travaux, d’une voiture à changer, d’une maladie dont les frais ne sont pas remboursés, etc. Pour assurer vos arrières, je vous conseille d’avoir un fond de sécurité équivalent à au moins 6 mois de dépenses selon votre train de vie.

2) Viser toujours le long terme

N’ayez pas peur de vous projeter dans 15, 20 ou 30 ans et surtout, ne succombez pas à la tentation de gagner de l’argent le plus rapidement possible. Vous connaissez la fable du lièvre et de la tortue… La tortue a le mérite de commencer maintenant, d’avancer à son rythme sans être perturbée par ce qu’il se passe à l’extérieur et finalement, de gagner la course.

3) Déterminer son profil d’investisseur

Ce n’est pas parce que Monsieur Machinchose a investi dans telle entreprise et de telle manière que vous devez faire exactement comme lui. Tout dépend de vous, de vos objectifs, de votre budget, de vos connaissances, de votre temps, de votre capacité à prendre des risques, etc. C’est cela que l’on appelle un profil d’investisseur et vous devez le connaître avant de vous lancer.

4) Se faire accompagner

Investir entre 10 000 et 100 000€, ce n’est pas rien ! Et lorsque l’on n’y connaît rien, les erreurs sont fréquentes : frais importants non calculés au préalable, mauvaise gestion dans les documents administratifs, dans la fiscalité, litiges en tout genre, perte de temps et bien d’autres. Le mieux est donc d’améliorer vos connaissances en passant par des formations pour apprendre à investir, des coachings et des séminaires.

5) Diversifier au maximum

Ce que les investisseurs expérimentés vous apprennent également, c’est de diversifier vos placements. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait et qu’il vaut mieux être prudent. Et si ça venait à s’effondrer ou devenir soudainement beaucoup moins rentable ? En d’autres termes : ne misez pas sur un seul cheval de course !

Après ces 5 conseils, voici 7 moyens d'investir votre argent entre 10 000 et 100 000 €.

1) La création d’un business rentable

Devenir son propre patron et créer son entreprise, ça en fait rêver plus d’un. Vous en faites partie ? C’est peut-être l’occasion de se lancer, à condition bien sûr d’avoir un projet en tête bien défini. Posez-vous les bonnes questions, à savoir :

  • Qu’est-ce qui me passionne ?
  • Pourquoi créer cette entreprise ?
  • Est-ce une thématique rentable ?
  • Quel est mon avatar client ?
  • Dois-je me former ?
  • Quels sont les risques potentiels ?
  • Quelles sont les démarches administratives ?
  • Comment m’organiser ?
  • Etc.

Dans tous les cas, sachez que la création d’un business demande un énorme investissement en termes de temps et d’énergie, particulièrement lors des premières années. Par la suite, vous pourrez déléguer certaines taches pour gagner du temps et vous recentrer sur votre cœur de métier.

Un conseil : gardez toujours en tête la notion de retour sur investissement (ROI).  Par exemple, à combien estimez-vous le budget marketing pour qu’il vous rapporte au moins tant d’euros ?

2) L’investissement en bourse US

Parmi les investissements les plus populaires, on compte bien évidemment la bourse. Il vous permet d’obtenir des revenus passifs, notamment avec les dividendes. C’est un placement très intéressant mais complexe, ce qui en décourage plus d’un. En optant pour cette solution de placement, vous achetez un titre de propriété, comme une part de la société. Vous devenez actionnaire de celle-ci et avez un droit de vote à l’assemblée générale, entre autres. En fonction de l’évolution du marché, le cours de l’action augmente ou diminue. Sur le papier, cela signifie que vous gagnez ou vous perdez de l’argent.

Il n’y a pas de minimum à investir car il existe des titres à tous les prix. À vous de choisir comment vous voulez répartir votre portefeuille d’actions, puis de choisir votre courtier. On parle de plateformes telles que DeGiro, Interactive Brokers, Lynx Brokers, etc.

Je vous laisse visionner cette vidéo pour savoir quel courtier choisir.

Il existe de nombreuses stratégies d’investissement en bourse, mais ce qui est sûr, c’est que c’est surtout rentable sur le moyen et le long terme. Ce que vous devez retenir, c’est que le temps a plus de valeur que le capital en bourse. Le principe est bien évidemment de faire abstraction de toutes les fluctuations qu’il peut y avoir dans le temps et de ne pas céder à la tentation de vendre dès que cela devient intéressant.

Vous souhaitez investir en bourse ? Je vous conseille de miser sur le marché US, le S&P 500. Il inclut des entreprises comme Mc Donald’s, Starbucks, Apple, Google, Tesla, etc. Pour ma part, je suis la stratégie de Viken Tchoboian, mon ami et trader reconnu. Chaque année, cela représente pour moi une rentabilité de 20 % en moyenne.

3) Les obligations d’État américaines

Autre investissement qui se rapproche des actions, c’est celui des obligations. C’est toujours mieux d’avoir les deux dans son portefeuille et d'avoir un bon équilibre entre actions et obligations.

Pour bien comprendre, il faut savoir que les sociétés, les collectivités et les États peuvent emprunter de l’argent aux marchés financiers afin de payer leurs dépenses. En investissant dans une obligation, c’est en quelque sorte vous qui prêtez de l’argent à l’entité choisie, vous devenez créancier et on vous verse des intérêts chaque année.

  • Par exemple, vous investissez 2 000 € (la valeur nominale) dans une société ou un État.
  • Le taux d’intérêt (le coupon) est de 5 % par an. Il peut être fixe ou variable.
  • La durée du prêt est de 10 ans, jusqu’en 2031. La date de fin est appelée date de maturité.

Ce qui signifie que vous allez percevoir 100 € (en moyenne) tous les ans jusqu’en 2031, soit 1 000 €. À la date d’échéance en 2031, on vous remboursera la valeur nominale de 2 000 €. Vous aurez donc gagné un total de 2 000 € + 1 000 €, soit 3 000 €.

Le calcul a été simplifié, mais vous comprenez l’idée !

L'investissement dans les obligations présente l’avantage d’avoir un revenu régulier. C’est également plus sécuritaire en cas de faillite. En effet, vous êtes prioritaire pour le remboursement par rapport aux actionnaires si l’entreprise dépose le bilan. C’est aussi pour cela que je préfère même investir dans les obligations d’État américaines car le risque de faillite est quasi nul. Et pour une rentabilité de 8,75 % par an en moyenne !

4) L’or

Investir dans l’or, est-ce rentable ? Beaucoup se posent la question et selon moi, c’est un placement intéressant mais mieux vaut ne pas miser trop dessus, maximum 10 % de son patrimoine. En fait, il s’agit plus d’une assurance, une valeur refuge en cas de crise financière ou de période d’inflation.

Vous avez 3 possibilités concernant l’investissement dans l’or :

  1. Acheter de l’or physique sous forme de lingots, de pièces, de plaquettes, etc. que vous gardez bien caché (il faudra également s’en souvenir).
  2. Acheter de l’or sur une plateforme comme or.fr qui est stocké dans un coffre-fort loin de chez vous. Vous avez la possibilité de vous en faire livrer si besoin.
  3. Acheter un actif financier sur une plateforme de bourse à travers un ETF comme un titre de propriété. C’est ce que l’on appelle de l’or papier.

Juste un “détail” qui a toute son importance : la fiscalité. Il existe une taxe sur la vente d’or et vous devez opter pour l’une de ces 2 options :

  • La taxe forfaitaire de 11,5 % sur le montant brut de la vente.
  • La taxe sur la plue-value (différence entre le prix de vente et d’achat, sous réserve de justificatif) de 36,2 %, avec une exonération partielle, puis totale au bout de 22 ans.

Ceci dit, la rentabilité de l’or (avec l'ETF GBS) est quand même de 7,86 % par an en moyenne.

5) L’immobilier à l’étranger

Vous avez 100 000 € à investir ? Un peu plus ou un peu moins ? Un des placements préférés est l’immobilier. Vous avez l’embarras du choix : meublé ou non meublé, location courte ou longue durée, appartement ou maison, en ville ou à la campagne, etc. Bref, il convient d’analyser toutes les possibilités qui s’offrent à vous. En revanche, vous devez avant tout choisir un bien qui s’autofinance, c’est-à-dire que le loyer couvre le prêt et l’ensemble des frais (charges, impôts, taxes, travaux, etc.). À la fin de l’année, vous devez avoir un cash-flow (le bénéfice) nul ou positif si possible.

Autre conseil pour bien investir en immobilier : vous devez utiliser l’effet de levier au maximum. Qu’est-ce que ça veut dire ? Plutôt que de mettre tout votre argent dans un seul bien, il vaut mieux découper votre budget en plusieurs parties et acheter plusieurs petits biens qui vont vous rapporter plusieurs loyers. L’idée est de mettre le moins d’apport possible et de demander un crédit à la banque. Au bout de 15, 20 ou 25 ans, tous ces biens seront à vous.

Voici une vidéo pour investir dans des biens immobiliers rentables.

Mais si je vous parle d’immobilier, c’est d’autant plus intéressant à l’étranger. Je vous conseille de vous géodiversifier. Pour ma part, j’ai choisi Tallinn, la capitale de l’Estonie. D’une part, c’est là où je vis et d’autre part, les avantages d’investir à Tallinn par rapport à la France sont évidents :

  • Les prix sur les 10 dernières années ont considérablement augmenté (111 % contre 17 % en France).
  • La transaction immobilière est extrêmement rapide (10 jours, vous y croyez ! On est loin d’attendre des mois comme en France).
  • Les frais de notaires sont de seulement 0,5 % contre 8 % en France.
  • Il n'y a aucune taxe d’habitation et seulement 75 € par an de taxe foncière.
  • Vous avez zéro euro d’impôt si vous créez une société en Estonie contre 28 % en France. Le plus : c’est très facile et peu coûteux !
  • La rentabilité moyenne est de 7 % par an sur un logement neuf meublé en location longue durée.
  • Il n'y a pas de risque de change car on utilise l’euro en Estonie.

6) Le Bitcoin

Les cryptomonnaies ont le vent en poupe en ce moment. Cette monnaie virtuelle permet de faire des achats en ligne sans avoir d’intermédiaire. La plus connue est le Bitcoin et a été créée en 2008. C’est la blockchain, un réseau informatique immense, qui gère les échanges et toutes les informations liées aux cryptomonnaies, comme une base de données mondiale.

Les avis sur l’investissement Bitcoin sont mitigés. Certains ont pris le risque et ont gagné énormément d’argent, d’autres sont plus prudents et préfèrent miser sur d’autres placements. C’est à vous de décider si vous êtes joueur ou non. Car le Bitcoin, c’est un peu un coup de poker. Depuis 2016, il a une rentabilité qui dépasse l’entendement : + 289% par an !

Mais il faut savoir que c’est un investissement hyper volatile et spéculatif. Cette monnaie est également récente si on compare à la bourse, par exemple. C’est pour cela que je vous conseille de ne pas y investir plus de 5% de votre capital. Soit vous faites une énorme plue-value et c’est tant mieux, soit vous perdez, mais ça restera raisonnable.

Si investir dans le Bitcoin vous intéresse, vous pouvez en acheter via les plateformes telles que Kraken. Vous pouvez aussi vous tourner vers d’autres cryptomonnaies, comme Ethereum, Litecoin ou encore Ripple.

7) L’affiliation

Enfin, l’affiliation est un excellent moyen de gagner de l’argent sur internet et d’obtenir des rentes à vie. Et bonne nouvelle, vous pouvez investir très peu ! Comment ça fonctionne ?

Le principe est simple : vous faites la promotion d’un produit ou service et à chaque vente, vous touchez une commission de 15, 20, voire 50 % dans certains cas. C’est un peu comme si le bouche à oreille devenait rémunérateur.

Je parle ici d’investissement car la règle de base, c’est d’acheter d’abord le produit pour le tester et ensuite en parler autour de soi. Bien évidemment, vous serez mieux placé pour en vanter les mérites.

Attention, je tiens tout de même à préciser que l’affiliation est un travail qui vous demandera beaucoup de temps, surtout au début. Le marketing, c’est tout un art et vous devez avoir des connaissances dans le domaine : stratégie emailing, SEO, etc. À vous de trouver celle qui vous correspond. Certains misent sur le blog, d’autres sur Youtube et les réseaux sociaux, d’autres encore sur les emails.

On pourra ensuite parler de revenus passifs une fois que votre business sera bien lancé.

Combien peut-on gagner avec l’affiliation ? Il n’y a donc pas de rentabilité annuelle car tout dépendra du choix du produit, de la stratégie de communication, du temps que vous allez y consacrer, de votre réseau ou encore, de votre facilité à impacter les gens. Cela peut aller de quelques dizaines à plusieurs milliers d’euros par mois.

Ce guide complet pour investir votre argent entre 10 000 et 100 000 € est maintenant terminé. J'espère qu'il vous aura été utile. Dites-moi dans les commentaires quels sont vos placements préférés, je me ferai un plaisir d'y répondre. Vous souhaitez optimiser vos investissements ? Alors rejoignez-moi dans mon Club Privé Revenus Passifs.

À très vite !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-business-02

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

6 INVESTISSEMENTS pour

GAGNER en moyenne 10% / AN

de REVENUS PASSIFS

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest