Les trois meilleures stratégies d’investissement en Bourse

Les trois meilleures stratégies d’investissement en Bourse

Faut-il investir en Bourse ? Est-ce que cela demande du temps et des connaissances pour savoir investir en Bourse correctement ? Vous vous êtes peut-être déjà posé ces questions !

Quand on s’intéresse à la Bourse, on comprend rapidement que c’est un vaste monde dans lequel fourmille tout un tas de termes barbares que sont les cotations, introduction, trading, robot, analyse, graphique, ordre, position, stop loss… et j’en passe. Certains parlent de jouer en Bourse, mais la Bourse n’est pas un jeu, bien au contraire. L’investissement en Bourse est régi par des règles strictes à respecter afin de ne pas tout risquer et ne pas se laisser influencer par des biais cognitifs qui souvent peuvent vous faire perdre pied dans une euphorie générale.

L’investissement en Bourse est un monde « riche » et diversifié. Riche, non pas en argent (quoi que), mais en différentes possibilités pour investir. La Bourse est également un domaine diversifié, car il s’adressera à plusieurs types de profils d’investisseurs. Il y a ceux qui souhaitent y consacrer beaucoup de temps et d’énergie au quotidien et qui vont connaître la Bourse en tant que « Trader » et ceux qui souhaitent profiter des avantages de la Bourse en y consacrant le moins de temps possible. Cet article sur l’investissement boursier va répondre à la question : Quelles sont les trois meilleures stratégies d’investissement en Bourse ?

Que l’on ait une perspective de revenus actifs ou de revenus passifs, la Bourse va répondre aux besoins de tous et cet article va dès à présent déterminer les trois meilleures stratégies d’investissement en Bourse qui existent. Nous allons balayer chaque option de celle qui est la plus consommatrice en matière de temps et d’énergie à la stratégie d’investissement en Bourse la plus passive possible. Nous aborderons tout d’abord le Day Trading, qui consiste à réaliser plusieurs achats/reventes dans la même journée. Ensuite, nous analyserons le swing trading qui est une stratégie de spéculation à moyen terme sur les marchés financiers. Nous verrons enfin comment obtenir des revenus passifs en investissant en Bourse sur le long terme.

Le Day Trading

Le day trading est une technique d’investissement en Bourse très spéculative et relativement agressive. L’objectif du day trading est de réaliser des opérations d’achats et de ventes d’actions tout au long de la journée, ce qui permet de multiplier des petites plus-values. Certains investisseurs en day trading réalisent plusieurs dizaines d’ordres par jour avec des gains de quelques pourcents sur toutes les transactions. Cela génère à la fin de la journée un revenu boursier constitué par l’ensemble des petits gains moins les pertes.

Exemple avec un trader qui se positionne en day trading sur les actions du CAC40, sa journée débute à 9h00 et se déroule en continu jusqu’à la clôture du marché à 17h30.

Attention, le day trading n’est pas une panacée et présente quelques risques. Tous les traders en day trading ne font pas fortune et beaucoup sortent perdants. L’objectif du day trading est d'investir avec des effets de levier, c’est-à-dire que lorsque vous faites un gain, celui-ci est démultiplié. Mais attention, car en cas de perte, celle-ci se démultiplie également. Il faut donc savoir gérer ses points d’entrée et le bon timing pour revendre. Le day trading fait appel à des compétences en Bourse très poussées, cela ne s’improvise pas.

Si la stratégie d’investissement en day trading vous tente, vous vous demandez certainement quel serait le budget nécessaire pour vous lancer. Comme c'est une stratégie boursière très spéculative, il est nécessaire d’avoir un capital d’au moins 25000$ pour le marché US pour atteindre des résultats satisfaisants. Il faudra travailler avec un broker qui n’est pas trop gourmand en frais de courtage afin de ne pas trop grignoter vos gains.

À lire
34 365 € de capital en investissant seulement 50 € / mois

Le choix du broker (aussi appelé courtier), c’est-à-dire la plateforme sur laquelle vous allez effectuer vos opérations, n’est pas anodin. Vous devez vérifier plusieurs paramètres pour votre broker day trading. Le coût des transactions ne sera pas le seul élément à regarder, pensez également à vérifier les outils et options de trading proposées par le courtier. Aussi, il faudra bien veiller au temps de traitement des opérations du broker. En day trading, vous allez devoir réaliser beaucoup d’opérations d’achat et de vente et tout se joue sur quelques secondes. En effet, si vous lancez une vente et que le broker l’exécute trop tardivement, l’action peut avoir perdu de sa valeur trente secondes plus tard et le gain de votre opération n’est plus le même.

Tous les marchés ne se valent pas pour pratiquer le day trading. Deux critères doivent être réunis. Le premier concerne la liquidité, c’est-à-dire le volume global des échanges effectués. Une action dite liquide va pouvoir s’acheter et se vendre facilement, car comme vous le savez pour tout achat, il y a un vendeur en face et inversement. Une action peu liquide ne sera pas propice au day trading, car vous n’êtes pas certain de pouvoir vendre rapidement l’action au moment souhaité. L’autre critère à prendre en compte concerne la volatilité. Une action est volatile lorsqu’elle enregistre de fortes variations de valeurs. En day trading ce critère est important, car il permet de maximiser les gains. Certains marchés offrent plus de volatilité que d’autres et c’est la même chose pour les secteurs d’activité ou les actions. Pour agir en Bourse en day trading il faut savoir juger le potentiel de volatilité avant de s’engager.

Titre : Graphique de la volatilité en DayTrading

Les trois meilleures stratégies d’investissement en bourse

Légende : Représentation de 2 exemples avec forte et faible volatilité

Vous l’aurez compris le day trading s’adresse à des investisseurs en Bourse expérimentés. Ne vous aventurez pas dans cette stratégie sans avoir un minimum de connaissances.

Le swing Trading

Contrairement au day trading qui consiste à réaliser plusieurs achats/reventes dans la journée, le swing trading consiste à garder des positions durant plusieurs jours ou semaines. L’investisseur va donc réaliser moins d’opérations d’achat et de vente et va apporter un soin particulier dans le choix de ses actions. Tel un sniper qui va attendre longtemps avant de tirer, le swing trader va attendre patiemment que ce soit le meilleur moment pour entrer en position. Il surveillera ensuite le cours durant plusieurs jours pour revendre également au moment opportun. Si l’action ne monte pas comme initialement escompté, alors il revend avec une perte très limitée.

Le swing trading consiste donc à bien choisir ses actions et déclencher l’achat au bon moment. Sur dix opérations, il y aura peut-être quatre fortes hausses qui vont générer du gain et six tentatives avortées dont les pertes seront nulles ou infimes. Ainsi sur les quatre hausses, le swing trader va générer suffisamment de profit pour obtenir une rentabilité intéressante pour son investissement boursier.

Le swing trading s’appuie sur l’analyse technique et l’analyse fondamentale pour connaître les signaux qui vont déclencher l’achat d’une action. L’analyse technique s'adosse généralement sur des graphiques avec le suivi de tendances. L’analyse fondamentale s’intéresse au contexte économique, car lors d’une crise, lors du rachat d’une entreprise par une autre ou encore lorsqu’un dirigeant très connu donne une information sur les réseaux sociaux par exemple, nous pouvons voir apparaître des opportunités de vente ou d’achat. Et si on a eu le bon signal d’achat, il faudra ensuite trouver le meilleur signal de vente. Le swing trading s’étale sur une période de quelques jours à deux semaines, durant ce temps d’attente, il faut rester attentif et ne pas céder aux sirènes alarmistes ou attendre que le cours de l’action monte jusqu’au ciel. La cupidité doit être mise à l’écart en swing trading, car elle empêche de prendre les bonnes décisions. Mieux vaut assurer un bénéfice certain que d’espérer plus et finalement tout reperdre.

À lire
Le scandale des options binaires enfin révélés

Titre : Graphique représentant une opération de swing trading

Les trois meilleures stratégies d’investissement en bourseLégende : Swing Trading avec achat, stop loss et vente

Comme indiqué dans le graphique ci-dessus une opération de swing trading consiste à positionner un achat au meilleur moment. En parallèle, on positionne un stop loss, c’est-à-dire une action de vente automatique si le cours descend. Ainsi, on enregistre une perte, mais très limitée. Si le cours monte très vite, on remonte son stop loss au-dessus du prix d’achat ainsi l’opération sera profitable dans tous les cas. Si comme dans le graphique l’action monte très haut alors il est temps de vendre en s’en tenant à son plan de swing trading, c’est-à-dire vendre au moment prévu. L’analyse technique consiste donc à étudier les cours des actions sous la forme des chandeliers japonais par exemple, d’observer l’évolution des cours (aussi appelés « range ») et coupler l’ensemble avec les courbes des moyennes mobiles. Je ne rentrerai pas dans de tels détails, car un article dédié au swing trading serait nécessaire.

Retenez bien que le swing trading nécessite de maîtriser un ensemble de compétences. Comme pour le day trading vous devez choisir un courtier en adéquation avec cette stratégie d’investissement en Bourse. Et je vous vois venir, vous allez me dire, mais si je veux obtenir des revenus totalement passifs en Bourse en n’y consacrant au maximum que cinq minutes par semaine, n’y a-t-il pas une stratégie pour moi ? J’en arrive à la dernière partie de l’article où je vais vous exposer les revenus passifs en Bourse.

Vous êtes plus attiré par l'immobilier que la Bourse. Alors, je vous conseille plutôt mon article comment faire fortune dans l'immobilier.

La Bourse et les revenus passifs

La dernière stratégie que je souhaite vous présenter consiste à investir en Bourse de manière totalement passive en achetant des actions à fort potentiel de hausse tout en assurant une couverture pour minimiser les risques lors des phases de crises. Voici dans le détail comment cela s'articule. Dans un premier temps vous allez acheter des actions, de préférence sur le marché US, car elles vous offriront une meilleure performance. Vous constituez 50% de votre portefeuille avec ces actions. Dans un second temps vous allez acheter des indices appelés ETF (Exchange Traded Funds). Ces derniers répliquent à l'identique la valeur d'un indice. Par exemple, il y a des ETF qui suivent la tendance du CAC40. Plutôt que d'acheter une action de chaque entreprise du CAC40 vous investissez dans l'indice ETF qui réplique les hausses et baisses à l'identique.

Dans ce cas précis, je vous conseille d'acheter un ETF répliquant les obligations d'État US. Par exemple, l'ETF DTLA (iShares 20+ Year Treasury Bond) concerne les obligations d'État US à long terme.

À lire
Comment devenir rentier en bourse ?

En achetant une obligation, vous achetez une dette de l'État. C'est comme si vous lui prêtiez de l'argent. Une obligation a peu de risque de chuter fortement et finir à zéro, car la probabilité qu'un État puissant fasse faillite est beaucoup plus faible que pour une entreprise.

En cas de crise, détenir des obligations d’État permet d'avoir un amortisseur pour éviter la baisse de son portefeuille. Il est recommandé d'avoir un portefeuille avec 50% d'actions à haut rendement et 50% sur un indice ETF d'obligation d'État à long terme. Privilégiez le marché US qui sera plus porteur que le marché européen ou les pays émergents. Quand le marché des actions baisse, il est préférable de vendre et d’acheter des obligations. À l'inverse quand la dynamique économique est présente, il faudra privilégier les actions et alléger son portefeuille obligations. Le tout en conservant un équilibre et ne pas tout miser sur l'un ou l'autre.

Si, sur une année, les obligations baissent de 20 à 30% alors les actions surperforment en parallèle. Et l'inverse se vérifie également, mais dans une moindre mesure, car le marché des obligations d'État évolue à la marge. Ce phénomène se réalise avec plusieurs jours de décalages, la compensation ne se fait donc pas dans un timing parfait. Lorsque les actions diminuent, il faudra attendre plusieurs jours ou semaines avant que les obligations se mettent à monter.

Cette stratégie s’avère payante et rentable sur le long terme et cela constitue d'importants revenus passifs.

Je vous propose ci-dessous un graphique représentant l'évolution de l'indice du S&P500. Nous constatons en fin d’année 2008 et début 2020 deux crises importantes qui ont engendré une baisse du cours.

Les trois meilleures stratégies d’investissement en bourse

Légende : Évolution du S&P500 sur 15 ans

Maintenant je vous montre l'évolution de l'indice DTLA qui correspond aux obligations d'État US. Nous constatons deux pics de hausse fin 2008 et début 2020. Exactement au même moment où les actions ont dévissé.

Les trois meilleures stratégies d’investissement en bourse
Légende : Évolution du S&P500 et du DTLA sur 15 ans

Enfin, je superpose les deux courbes pour vous afficher l'évolution du portefeuille constitué à 50% d'actions S&P500 et à 50% de l'ETF DTLA. Vous constatez en bleu, une courbe lissée qui monte régulièrement au fil des années pour offrir une moyenne de 8,58% par an.

Les trois meilleures stratégies d’investissement en bourse
Légende : Performance mixte (50% S&P500 et Indice DTLA)

L’inconvénient de cette stratégie a contrario du day trading c’est que pour générer des revenus passifs importants, il faudra investir un montant relativement important au départ. L’avantage, c’est qu’une fois le placement effectué, vous arbitrez une fois par mois vos choix d’investissement, mais au quotidien vous n’avez rien à faire.

J’espère que grâce à cet article vous comprendrez mieux les trois stratégies d’investissement en Bourse que nous venons d’aborder. Le day trading qui est très chronophage et énergivore, mais peut s’avérer très rentable. La stratégie des revenus passifs qui une fois initiée tournera toute seule. Enfin le swing trading qui apporte une bonne rentabilité tout en préservant les risques. Vous avez envie de vivre de la bourse ? Lisez cet article pour savoir quel capital il faut pour que ce soit possible. Dans tous les cas, il sera important de vous former avant de passer à l’action. Pour commencer, vous pouvez déjà lire mon guide comment gagner de l'argent en bourse.

À lire également : Le guide ultime des actions en bourse et protéger son argent en cas de crise financière

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Les emails privés de Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar Banniere Vertical Mastermind
Sidebar Banniere Vertical Mentorat
BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGEROR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest