Quel capital il faut avoir pour vivre uniquement de la bourse ?

Quel capital il faut avoir pour vivre uniquement de la bourse ?

Quel est le capital pour vivre de la Bourse ? C’est ce qu’on va voir en détail aujourd'hui.

Est-ce qu’il faut cinq chiffres, six chiffres, sept chiffres ? Donc on va vous donner nos recommandations personnelles. Donc je suis avec mon ami et trader Viken TCHOBOIAN, alias Monsieur Bourse.

Je connais également Viken depuis 2007, donc déjà un bon petit bout de temps. Et deuxième chose : j’investis personnellement déjà plusieurs centaines de milliers d’euros sur la stratégie de Viken. À terme, un million d’euros et plus, une fois que j’aurais les fonds nécessaires, parce que je kiffe ce que réalise Viken vis-à-vis de la Bourse. Donc je te laisse te présenter, et puis nous expliquer le capital à avoir au minimum pour vivre de la Bourse.

Le swing trading

Alors, moi donc je suis trader pour compte propre depuis 2006, c’est-à-dire que j’investis mon propre capital sur les marchés financiers. Et je fais ça sur les marchés américains, donc j’achète des actions d’entreprises qui sont cotées aux États-Unis. Je fais ce qu’on appelle du « Swing trading », c’est-à-dire que je garde mes positions un certain temps. Pour tout vous dire, je les garde entre plusieurs mois jusqu’à un an, la plupart du temps.

Alors, effectivement c’est une question que j’ai aussi régulièrement, peut-être que tu l’as aussi, on me demande combien il faut… quel capital il faut pour vivre de la Bourse, du trading ? Alors, des fois il y a… des fois on a un mauvais raisonnement, enfin, ce que j’entends parfois, c’est par exemple, on se dit : « j’ai 100 000 €, il va falloir que je fasse… », par exemple : « j’ai 100 000 € de capital, et j’ai besoin de 20 000 € pour vivre, donc il va falloir que je fasse 20 % par an, dès la première année ». Seulement, on ne peut prédire à l’avenir, tu vois, les revenus.

Peut-être que vous allez faire une année, vous allez gagner 40 000 ; peut-être que vous allez faire une année, vous allez gagner 5 000. Donc là, je vois ta logique, c’est l’amalgame-là qu’évoque Viken, c’est souvent par rapport à l’indépendance financière qui est souvent vendue dans les investissements, trading, cryptomonnaies, Bourse ou, moi-même, paris sportifs. Et on explique tout ça : en fait, ce qui est dur quand tu vis seulement de l’investissement, parce que ce n’est pas carré. C’est comme un business, mais un business, si vous avez déjà une force de frappe, c’est-à-dire que vous avez un gros chiffre d’affaires et avec une très belle marge, vous pouvez avoir de la trésorerie de côté. Mais vivre seulement de l’investissement, ça prend du temps, et surtout d’avoir un capital important, par rapport à ça, les imprévus, contrairement à un salaire où c’est carré tous les mois, tous les mois, tous les mois.

Exactement. Si par exemple vous avez une stratégie qui fait en moyenne 20 % par an, mais que vous avez seulement, entre guillemets, 100 000 €, ça va être compliqué d’en vivre, puisque vous allez vous sentir obligé de parfois faire des trades…

Forcés. Des trades forcés égalent trades perdants 95 % du temps.

Des mois sans rien d'intéressant à acheter

Moi, il m’arrive parfois de me dire : là, ce mois-ci je ne vois rien d’intéressant à acheter. Bah, pendant un mois, je mets toutes mes autres actions dans mon portefeuille, mais pendant un mois je n’en achète pas une nouvelle. Je ne me force pas à acheter, puisque ça va inciter à faire des erreurs, et ça va être contre-productif, bien sûr. Parce que si vous achetez sans vraiment de raisons valables, souvent vous allez faire une erreur, vous allez… non seulement vous n’allez pas gagner d’argent, vous allez même en perdre.

Donc il y a un autre mode de calcul, que j’ai entendu, qui est intéressant, qui peut être de vous dire : vous n’allez pas retirer de l’argent en fonction de vos gains, mais allez retirer chaque mois, peu importe l’année si vous faites une bonne ou une mauvaise année, vous allez retirer chaque mois la même somme. Vous pouvez vous dire, par exemple, « je retire 0,04 % de mon capital chaque mois, de mon compte de trading ».

Donc du coup, dans l’exemple de 100 000 €, donc tu dis, voilà : retirer 0,04 % sur l’exemple des 100 000 € ? 0,4 %, Donc 0,4 chaque mois de votre compte de trading. Donc là en l’occurrence, du capital des 100 000 € de l’exemple qu’on a évoqué.

Voilà. Donc ça ne suffirait pas pour en vivre, parce que ça ferait 5 % par an, donc ça ferait 5 000 € par an. 4,8 % par an, on va dire 5 000.

Donc 4 800, pour être précis exactement.

Retirer 0,4% de son compte chaque mois

Mais seulement, voilà, ça ne suffirait pas pour en vivre. Mais si vraiment vous voulez vous tirer une sorte de rente de la Bourse, je conseille plutôt cette approche-là, de dire : je retire 0,4 % par mois de mon compte, peu importe que ce soit une bonne ou une mauvaise année. Parce que si vous avez une stratégie qui fait en moyenne 20 % par an, eh bien, vous n’allez retirer qu’une petite partie, ce qui vous permettra d’avoir assez pour payer vos impôts, bien sûr, parce que sur les 20 % vous allez payer des impôts. Et surtout, le fait de ne pas retirer tout l’argent chaque année est très intéressant, parce que vous allez profiter des intérêts cumulés : votre capital va augmenter. Parce que si vous faites 20 % par an, mais que chaque année vous retirez les 20 % pour en vivre, parce que vous en avez vraiment besoin, malheureusement votre capital n’augmentera jamais, et vous n’allez jamais vraiment vous enrichir.

Malheureusement, c’est ça donc les intérêts cumulés, c’est qu’au début ça prend du temps. Et si vous faites les choses bien, c’est ça qui va vous permettre de vraiment vous enrichir significativement.

C’est ça, exactement. Donc moi, voilà, ce que je vous conseille de faire, c’est de prendre cette règle-là, de retirer 0,4 % par mois, ce qui fait 4,8 % par an. Et en fonction de – ça, on ne pas répondre à votre place, parce que chacun a des besoins différents pour vivre – en fonction de ce calcul-là, vous faites une règle de trois, et vous saurez quel capital est nécessaire pour vous, pour vivre.

Donc on va prendre un exemple concret, pour illustrer les propos de Viken, pour bien que ça soit clair au sein de votre esprit. Donc partons du principe que vous avez un train de vie de 30 000 € annuel, donc ce qui fait 2 500 € par mois. Donc vous allez calculer ensuite, donc si vous retirez les 0,4 % par mois, donc les 4,8 % par an, donc pour faire simple on va dire 5 %, pour que ça soit simple dans les calculs. Donc vous devez, pour avoir ces 30 000 €, avoir un capital de 600 000 €. Voilà, c’est ça. Donc souvenez-vous : comme c’est propre à chacun, en fonction de votre train de vie, si vous avez un train de vie supérieur, on va prendre l’exemple de 60 000 € l’année, donc là il faudrait 1,2 million. Donc numéro 1 : vous notez sur un cahier ou sur un fichier Word, donc train de vie annuel. Numéro 2 : on retire 5 %, pour que ça soit simple dans les calculs, du capital par an. Donc les fameux 0,4 % par mois. Et numéro 3 : ça permet de savoir le capital exact, comme ça ces fameux 5 % par an – c’est ce que vient d’évoquer Viken – ça va être en fonction de : certaines années, vous allez faire beaucoup plus et vous allez bénéficier des intérêts cumulés. D’autres années, vous allez être légèrement négatif, mais c’est ce qui va vous permettre de réellement, là vous êtes sûr quoi qu’il arrive, quelles que soient les crises, les bonnes années, n’importe quelle année, vous allez être indépendant et donc vivre absolument du trading.

Rester serein et sans pression

C’est ça, et vous serez serein, vous n’aurez pas la pression de faire… d’acheter forcément quoi qu’il arrive, parce que vous allez retirer qu’une petite partie de votre capital. Ça c’est très important : ne pas avoir de pression ou de stress, c’est là qu’on fait les mauvais choix, dans la vie en général.

Absolument. Et par rapport à ça aussi, que j’évoquais juste avant la vidéo, cette indépendance financière seulement sur des investissements, ça prend tu temps, parce qu’il y a des aléas que l’on n’a pas si, justement, on a une entreprise ou alors, si on est salarié, c’est beaucoup plus carré, entre guillemets. Moins si c’est une entreprise au démarrage, mais dès que vous avez un minimum de succès, vous avez des prévisions par rapport au recul des années précédentes. Alors que là, vis-à-vis de l’investissement, que vous ne dépendez que de ça, vous avez mis tous les œufs dans votre même panier. Du coup, il faut un capital assez conséquent pour faire face à n’importe quelle année boursière, par rapport à vous.

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Les emails privés de Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER
OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest