Comment Jean-Marc GAGNE au MOINS 15000 EUROS par AN avec l’AFFILIATION de PRODUITS PHYSIQUES ?

Comment Jean-Marc gagne 15 000 euros avec l’affiliation de produits physiques ?

Retrouvez Jean-Marc sur son site "testeurs outdoor"

Retrouvez Jean-Marc sur son site « testeurs outdoor »

Maxence : dans cette nouvelle vidéo, on va voir ensemble comment Jean-Marc réalise avec son site Testeurs Outdoor environ 15 000 euros annuels via de l’affiliation de produits physiques.

On va revenir ce qu’il entreprend au quotidien, comment il obtient énormément de cadeaux à travers son site et comment il arrive à générer au minimum 15 000 euros annuels grâce à l’affiliation de produits.

Aujourd’hui, on est au salon du Running. Jean-Marc est un collègue et un partenaire via mon site de course à pied qui s’appelle blog-course-a-pied.com. Je vais laisser Jean-Marc se présenter et ensuite on va revenir ensemble sur son système. Il y a un peu de bruit ambiant, car nous sommes au salon du running. Je vous invite donc à mettre la transcription texte de la vidéo sur YouTube.

Salut Jean-Marc.

Jean-Marc : bonjour Maxence

Maxence : est-ce que tu peux présenter brièvement ton site ? Tu parles de course à pied, notamment de tests de matériel

Jean-Marc : le site s’appelle testeurs-outdoor.com. C’est un site qui est principalement consacré aux tests de matériel sportif de course à pied. On a des tests et on fait aussi des articles sur la nutrition, sur l’entraînement. On traite tout ce qui concerne la course à pied et principalement les tests. On traite aussi l’actualité du matériel de running, ce qui explique pourquoi je suis ici aujourd’hui.

Maxence : on est au salon du Running. Comme j’ai déjà évoqué dans une autre vidéo, c’est vital et extrêmement important que vous soyez au salon de la thématique de votre site pour rencontrer des marques, des partenaires, recevoir des cadeaux.

Vous vous posez certainement plusieurs questions : combien de temps a ton site ? Quel est ton trafic ? Quel est ton nombre d’abonnés à ta newsletter ?

Jean-Marc : le site a deux ans et demi. On l’a créé en juillet 2013. A la base, j’avais deux sites et au bout de 6 mois, je me suis concentré sur Testeurs Outdoor. À partir de là, le trafic a augmenté sérieusement. On a 75 000 à 80 000 visiteurs Google par mois.

Maxence : donc entre 2000 et 2500 visites par jour, ce qui est sympathique.

Jean-Marc : pour ce qui est de l’affiliation, plus il y a de visiteurs, plus il y a de potentiels clients. A la base, j’écrivais un article par semaine, mais là maintenant, je suis plutôt sur 10 à 15 articles par mois.

Maxence : quand tu as démarré, tu faisais un article par semaine, et maintenant tu es plus à un article tous les deux ou trois jours.

Jean-Marc : grosso modo, c’est ça. Parfois, il y a des mois où je me mets un petit challenge, je me dis un article par jour. J’arrive à tenir 20-25 jours en écrivant un article par jour. Sur la thématique de la course à pied, pour moi c’est facile d’écrire, car c’est ma passion et le matériel se renouvelle sans cesse.

Maxence : c’est cela qui est super dans ta démarche. Pour moi, sur mon site de course de pied, je ne parle pas vraiment de matériel, mais toi c’est évident qu’il y a des nouveautés en permanence. C’est assez facile d’écrire des articles quand on fait des chroniques de matériel.

Jean-Marc : voilà tout à fait. J’écris des articles chroniques pour parler des nouveautés, de l’actualité, et également je fais beaucoup d’articles des tests, car on teste des produits sur le blog, que ce soit les chaussures, les montres GPS.

Maxence : retenez bien, le site a deux ans et demi. Tu écrivais un article par semaine, et ensuite un article tous les deux ou trois jours. Et le nombre d’abonnés ta newsletter ?

Jean-Marc : ils sont autour de 5700.

Maxence : quasiment 6000 personnes aujourd’hui

Jean-Marc : oui oui. Je suis aussi sur Facebook, et ça commence à partager les articles et les vidéos. Ça marche pas mal aussi. On est autour de 2800 abonnés Facebook, même si c’est plus important d’avoir des abonnés de la newsletter.

Maxence : complètement, c’est vital pour faire des promotions, vendre des produits. Une autre question que vous vous posez certainement : quand est-ce que tu as eu tes premiers produits que les marques ont voulu te donner ? Quand est-ce que ça a démarré ? Au bout de trois mois, quatre mois, cinq ans ? Et ensuite, quelle a été démarche pour avoir tous les différents matériels de course à pied ?

Jean-Marc : au tout début, j’ai moi-même financé mes premiers tests. J’utilisais mon matériel parce que je cours beaucoup. Au fur et à mesure que le site a pris de l’importance, les agences de com m’ont contacté. À partir de là, une démarche de partenaire s’installe.

Maxence : au bout de 6 mois ?

Jean-Marc : oui 5-6 mois. Je pense qu’il faut être patient au début. Il y a beaucoup de blogueurs qui écrivent sur la thématique de la course à pied. Leur blog a 15 jours et ils démarchent déjà les marques. J’ai beaucoup de retours des marques qui me disent qu’elles sont réticentes à ce niveau-là. Elles attendent que le site arrive à avoir une certaine visibilité, une certaine ancienneté. Elles peuvent rapidement vérifier si le site a 6 mois, a des visiteurs. C’est dans une démarche de donnant-donnant.

Je précise quand même que j’achète toujours du matériel de temps en temps parce qu’on n’arrive jamais à avoir toutes les marques. Je ne suis pas non plus dans une démarche de demander sans arrêt aux marques. J’attends que les marques me contactent et me demandent de faire tester tel ou tel produit. Dans ce cas, je reçois le produit et le teste. Je ne suis pas comme un VRP ou un commercial qui arrive en disant que j’ai un blog et que je veux tester. C’est la même meilleure de se faire refouler directement.

Maxence : qu’est-ce que tu achètes aujourd’hui ? Moi pour le coup, je n’achète plus du tout de matériel de running.

Jean-Marc : j’achète des produits coup de cœur, des trucs que je voudrais tester et pour lesquels je n’ai pas vraiment de contact avec la marque. Ça peut être une paire de chaussures. Je n’achète pas beaucoup de produits à l’année. Au moment des soldes, des promos, j’achète certains produits de marque qui ne sont pas forcément françaises et qui n’ont pas de commerciaux. C’est à ce moment-là que je vais acheter. Pour les chaussures de running par exemple, je n’achète quasiment rien. Dès qu’il y a une boîte qui arrive à la maison, je me fais engueuler par ma femme parce qu’il n’y a plus de place !

Quand on reçoit le produit, il faut vraiment faire le test et donner son ressenti véritable, dire vraiment ce que l’on pense de la chaussure. Les marques attendent d’avoir le ressenti, un retour sur le ressenti du coureur, comment il voit la chaussure même s’il y a des défauts. J’ai des fois écrit dans des articles qu’il y a tel ou tel défaut, sur les lacets par exemple ou sur les crampons. Les marques attendent vraiment ce retour-là. Ça leur permet de modifier le produit pour les prochaines versions.

Il ne faut pas non plus quand on reçoit un produit dire que tout est beau. Ce n’est pas ce que la marque recherche. Elle recherche le vrai. Attention, quand vous écrivez un test, ça va se voir tout de suite si c’est faux ou pas faux. Il faut rester vrai.

Maxence : c’est important de toujours être franc et honnête quand vous faites un test de matériel. Pour récapituler tout ce qu’a évoqué Jean-Marc, la première chose si vous avez un site où vous avez pas mal de matériel comme au golf, au vélo, la photo, à partir du moment où vous êtes dans une thématique où il y a pas mal de matériel, et que vous démarrez, vous pouvez faire des chroniques par rapport à votre propre matériel que vous avez utilisé personnellement.

Comme moi et comme Jean-Marc, on court, on a donc déjà acheté des paires de running. Quand vous démarrez votre site, les premières semaines ou les premiers mois, c’est important de faire vos chroniques sur votre matériel que vous avez acheté par le passé.

Ça été la même chose pour moi. Au bout de 6 mois, vous pouvez déjà donné la chronique que vous avez effectuée à travers votre propre matériel que vous avez acheté, et ensuite, la marque va vous dire oui ou non, mais de manière générale, la réponse est quand même souvent oui 95 % du temps. C’est l’excellente nouvelle et ça va vous permettre d’avoir du matériel gratuitement. Par exemple, j’ai une montre Timex que j’ai eue gratuitement par les agences de communication. Ça, c’est par rapport à Puma, en dessous j’ai un maillot Revolwear, etc.

Je reçois environ entre 300 et 500 euros par mois de matériel de running. Jean-Marc, c’est plutôt plusieurs milliers d’euros. Aujourd’hui, tu as un staff de 4 ou 5 personnes qui font des chroniques sur le matériel.

Jean-Marc : je ne peux pas tout tester. On ne peut pas non plus répondre à toutes les sollicitations. Il y a 4 ou 5 coureurs qui se sont portés volontaires et qui entrent en contact eux-mêmes avec les marques, ils gèrent le relationnel avec les marques et testent le matériel et leurs articles sont publiés sur le blog.

Maxence : n’hésitez pas à mettre tout cela en place et surtout comme l’évoquait Jean-Marc, soyez vraiment honnête et sincère par rapport au produit. Si vous estimez qu’un produit est mauvais, il suffit juste de le dire à la marque, vous n’êtes pas obligé de faire la chronique sur votre site. Vous lui signalez qu’il y a un défaut. De manière générale, n’hésitez pas à donner les avantages, les inconvénients, les bénéfices. Je vous mettrai quelques exemples de chroniques que j’ai effectuées et vous allez pouvoir faire la même chose sur la thématique de votre site web.

Une autre question qui vous vient certainement à l’esprit : merci, Maxence, merci, Jean-Marc, mais tu arrives à gagner environ 15 000 euros annuels à travers de l’affiliation de produits. Est-ce que tu peux nous expliquer ton système ? Tu n’utilises pas du tout Amazon, c’est ça aussi qui est excellent. Expliquons-nous l’intégralité de la démarche.

Jean-Marc : l’affiliation consiste à promouvoir des produits que l’on n’a pas, de magasins de running en ligne, comme i-Run, Lepape. Ces boutiques en ligne rémunèrent les blogs et les sites Internet qui renvoient des clients chez eux. Ils rémunèrent autour de 8 à 10 % sur le HT les produits que les visiteurs passant par votre site achètent chez eux. Plus il y a de visiteurs sur votre site, plus il y a de chance d’avoir de potentiels clients qui vont cliquer sur les liens et aller sur les marques.

Dans mon secteur de la course à pied, je fais des chroniques qui renvoient vers des produits sur ces magasins en ligne. C’est l’avantage que j’ai, les visiteurs trouvent naturel en passant sur mon site d’aller vers le produit en ligne. J’ai commencé avec Amazon parce que tout le monde dit qu’il faut tester Amazon. Effectivement, j’ai commencé à faire Amazon pendant 6 ou 8 mois, et j’avais 100-150 euros par mois.

Maxence : 100-150 euros par mois, ce qui est très faible par rapport au trafic que tu avais, 400-500 visites par jour.

Jean-Marc : c’était très faible, et surtout je voyais sur les autres sites et blogs sur la course à pied que l’affiliation n’était pas faite de la même manière. Ils passaient par une boîte d’affiliation qui n’était pas celle d’Amazon. J’ai posé la question à mes visiteurs et à mes abonnés pourquoi ils n’achetaient pas les produits en venant par mon site. J’ai eu deux réponses : très peu de personnes recherchent ou achètent des produits de running via Amazon et en France, on est patriote, donc peu de personnes veulent acheter des produits sur Amazon.

Du coup, je me suis tourné vers l’affiliation avec les grosses boutiques de running en ligne. Il existe plusieurs plateformes qui proposent ce genre de partenariat avec les marques et les produits. J’ai choisi la société Netaffiliation qui regroupe beaucoup de marques de sport, et des thématiques comme le vin.

Maxence : si vous avez un site sur le golf, le vin, notez bien Netaffiliation. Le pourcentage c’est 10 % ?

Jean-Marc : ça dépend des boutiques, mais grosso modo, c’est entre 8 et 10 % sur le HT. Après, ça dépend aussi des périodes de l’année, en hiver ou en période Noël par exemple, ils vont monter à 12 %, 14 %. Il y a plusieurs boutiques, ce qui permet de gonfler selon les marques, et les promotions des sites. Si un site fait une promotion, on va plutôt mettre en avant cette promotion. Si un autre site arrive derrière, on va enchaîner avec ce site.

Maxence : pour résumer la situation, Jean-Marc ou un membre de son staff écrit une chronique en expliquant les avantages, les inconvénients, les bénéfices, les caractéristiques du produit. A l’intérieur de l’article, tu mets de petites images ou des liens affiliés pour rediriger vers le produit pour que sur les personnes qui achètent, tu reçois une commission.

Jean-Marc : je fais des liens texte et je mets des photos avec des liens dessus. Si tu mets par exemple 6 ou 7 photos, il faut mettre des liens sur 2 ou 3 photos. Ça ne sert à rien d’en mettre partout. En plus, il faut faire attention aux pénalités de Google. Sur un article, il faut 3 ou 4 liens externes maximum et 1 ou 2 liens internes qui renvoient vers les anciens articles du blog. Google aime bien fonctionner comme ça. S’il y a trop de liens externes, il va assimiler cela de suite à la publicité et il risque de pénaliser l’article. Il faut donc faire attention à cela. Je mets par exemple 2 liens sur 2 photos et 2, 3 liens sur des pages de publications antérieures, et en les mettant en do follow si possible pour que Google les référencie. Ça diminue ainsi la possibilité de pénalité de Google.

Maxence : n’hésitez pas à mettre quelques liens internes et juste quelques liens externes, parce que Google n’aime pas vraiment la multitude de liens.

Jean-Marc : on peut aussi mettre un lien externe vers un autre site, mais pas un site d’achat, comme blog course à pied par exemple. J’aime bien mettre un lien vers ton site pour dire lui aussi il a testé le produit, allez voir chez lui. Google aime cela, il analyse les mots du texte et voit que ça porte sur la même thématique, donc il va laisser sans problème. Mais, il faut vraiment faire attention aux liens d’affiliation, tout ce qui est publicité.

Maxence : comme je l’évoquais juste avant, tu touches environ entre 7 et 12 % du panier de l’acheteur. Une personne arrive sur le site de Jean-Marc, clique sur un de ses liens affiliés parce qu’il est en train de lire une chronique de matériel. Il va acheter par exemple une paire de running qui coûte 200 euros. Tu vas donc toucher entre 15 et 20 euros en moyenne. Avec un trafic de 2500 visites par jour, tu me disais qu’en janvier 2015, tu as fait un peu plus de 2000 euros avec les soldes.

Jean-Marc : sur ma thématique, en décembre et janvier c’est une grosse période.

Maxence : les périodes de soldes, c’est là où tu encaisses énormément.

Jean-Marc : c’est exceptionnel. C’est vraiment sur cette période qu’il faut mettre en avant son travail, envoyer le plus d’articles possible, de nouveautés.

Maxence : les périodes de soldes, juillet et janvier-février.

Jean-Marc : les périodes intéressantes aussi, ce sont les soldes après mars. Il y a des weekends soldes, et là aussi beaucoup de clients achètent des produits. Il faut adapter à la thématique de son blog. Si on a une thématique sur le surf par exemple, il faut regarder la saisonnalité. Mais, il faudra quand même toujours penser à écrire des articles régulièrement, quelle que soit la période, au moins une fois par semaine.

Maxence : n’hésitez pas à bien regarder la saisonnalité de votre site. Vous l’avez compris, vous n’êtes pas obligé de mettre des liens Amazon. Suivant la thématique de votre site, il faut parfois ne pas utiliser Amazon. Moi aussi, j’avais utilisé Amazon au début, et j’ai changé en utilisant Lepape où je suis payé entre 10 et 12 % quand des personnes passent par mes liens et achètent des produits dans la foulée.

L’autre point qui est sympa également, mais je ne sais pas si c’est ton cas, avec Lepape, quand une personne clique sur le lien, n’achète pas dans la foulée, mais revient et achète trois jours après, le cookie se garde et on touche quand même la commission.

Jean-Marc : oui c’est pareil pour moi.

Maxence : les cookies se gardent 30 jours.

Jean-Marc : si le visiteur accepte les cookies sur son ordinateur, parce qu’il y a beaucoup de sites qui mettent un panneau d’acceptation des cookies pour respecter la législation française.

Maxence : merci pour tous tes conseils. Juste pour finir sur une dernière question. Vous vous dites certainement, merci par rapport à cette interview, mais si tu as 6000 abonnés, pourquoi tu ne crées pas des produits ?

Tu as deux produits, Boostez votre VMA et un guide sur des chaussures. Quel est le tarif, combien tu arrives à gagner par mois avec ces deux produits ?

Jean-Marc : comme l’affiliation marche bien, je me suis concentré sur les articles à rédiger. Ça tombe régulièrement.

Le guide des chaussures de running est un produit numérique, ce qui est plus rentable de vendre dans une boutique. Je vends 3 ou 4 guides par semaine.

Maxence : ce qui fait environ 400 euros par mois.

Jean-Marc : je ne sais pas parce que c’est variable. A certaines périodes, je vais en vendre 5-6 dans la semaine, sans faire de promotion. Quand je fais de la promotion, là je vais en vendre une cinquantaine dans la semaine.

Actuellement, je mets l’accent sur la vente du programme Boostez votre VMA. Le premier jour, j’en ai vendu 11. Mais, depuis hier, je ne sais pas trop, car j’étais ici déjà. Aujourd’hui, je ne sais pas trop non plus parce que je n’ai pas Internet. Tout est automatisé. La surprise sera demain soir quand je vais rentrer. Je pense que l’on va être sur une quarantaine ou une cinquantaine de ventes.

Maxence : quel est le prix du guide sur les chaussures ? et celui du programme Boostez votre VMA ?

Jean-Marc : pour les abonnés, le guide est à 17 euros. Sinon il est 27 euros, hors promotion. Dans le guide sur les chaussures, il y a des vidéos, des MP3, des fiches techniques que l’on rédige à partir du blog. Les clients reçoivent les fiches techniques sous format PDF de tous les tests que l’on fait et de toutes les nouveautés produits sur les chaussures une fois par semaine ou tous les 10-15 jours.

Le deuxième produit est un programme d’entraînement pour améliorer sa performance physique et ses chronos en course à pied. Il s’agit d’un produit avec des plans d’entraînement, des vidéos, des MP3, tout ce que l’on peut trouver dans un espace privé de formation numérique. C’est aussi vendu 17 euros pour les abonnés et après 27 euros pour le prix normal.

Maxence : deux produits d’appels à 17 euros quand tu fais des promotions, et hors promotion c’est 27 euros. Donc deux petits produits.

Jean-Marc : ce sont des produits d’appel, car après, on travaille déjà sur des formations un peu plus longues, avec des programmes de coaching.

Maxence : du coaching, de l’accompagnement. Tout ce qu’il faut réaliser, je confirme à 100 %.

Jean-Marc : pour l’instant, nous sommes sur des produits de base pour commencer à avoir une relation avec les élèves et placer ensuite d’autres produits. Le but est d’avoir plusieurs produits qui puissent contenter un maximum de coureurs. Les statistiques récentes montrent qu’il y a 8 millions de coureurs.

Maxence : on est dans un matché immense en France.

Jean-Marc : le potentiel est énorme.

Maxence : il faut en saisir pour les années à venir. J’espère que cette interview vous a plu. J’ai vraiment voulu vous faire partager l’histoire de Jean-Marc. Si vous avez peur de créer des produits, si vous voulez arriver à créer un complément alternatif de revenus ou même vivre de votre site juste avec de l’affiliation, vous voyez que c’est possible. C’est important par contre que vous soyez à 100 % dans une niche à matériel. Je pense par exemple à la randonnée, au golf, à la photo, au cyclisme, à la course à pied, toutes les thématiques où il y a énormément de matériel. Vous allez avoir beaucoup de matériel gratuit, comme moi, comme Jean-Marc.

Vous allez aussi pouvoir générer des revenus grâce à l’affiliation. Quand la quasi-totalité de vos articles a des liens affiliés et que les gens vont acheter des produits via le cookie qui dure pendant 30 jours, vous allez avoir environ 10 % de la commande. Quand 100 personnes dans un mois achètent du matériel et que le panier moyen est de 100 euros, ça fait 10 000 euros, vous touchez 10 % de 10 000 euros, ce qui fait 1000 euros.

Si vous n’avez pas mis de liens affiliés, faites-le. Ce n’est pas forcément des liens Amazon. C’est important de vous renseigner par rapport à la thématique de votre site s’il n’y a pas des plateformes d’affiliation qui sont spécifiques.

Jean-Marc : pour voir cela, il suffit d’aller sur d’autres blogs ou d’autres sites qui ont la même thématique que vous, qui sont plus anciens. Vous voyez ce qu’il y a dessus, ce qui marche chez eux. Ça va forcément marcher chez vous si vous êtes sérieux et professionnel.

Maxence : il faut toujours aller sur les leaders de votre marché, c’est important. Allez aussi dans des salons, comme on est aujourd’hui au salon du Running, c’est le type d’événements indispensables à noter dans votre agenda pour que vous soyez systématiquement auprès des leaders.

Jean-Marc : ça permet aussi d’entretenir les relations, attraper des cartes de presse pour ensuite avoir cette relation, des contacts. Le contact physique est important. On se contacte beaucoup par Internet, mais le contact physique permet de faire évoluer encore plus la relation.

Maxence : quand vous êtes contacté par des marques, des agences de communication, c’est évidemment très sympathique quand vous avez une image de la personne à qui vous écrivez par email. Quand on écrit par Internet, on ne sait pas à quoi ressemble la personne, on ne sait qui c’est. Quand vous les rencontrez en chair et en os, c’est quand même beaucoup plus sympa. Ensuite, vous échangez des numéros de téléphone, des cartes de visite.

Merci Jean-Marc.

Jean-Marc : merci à vous.

Maxence : maintenant, je vous invite à télécharger ma vidéo bonus, 10 façons pour faire tripler au minimum votre nombre d’inscrits à votre mailing-list. Il y a un lien qui s’affiche à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez maintenant à l’intérieur de la vidéo YouTube, ça va vous rediriger vers une autre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email.

Vous allez savoir comment capter une audience depuis YouTube, comment tripler un minimum le nombre d’inscrits à votre newsletter avec votre trafic existant, notamment l’exit pop-up, la Hello bar. Je vous dis à très vite de l’autre côté pour la vidéo privée. Je vous dis également à très vite pour d’autres vidéos et n’hésitez pas à la partager. À bientôt.

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *