EXPATRIATION : CANADA vs ESTONIE, quel PAYS CHOISIR ? Avec ECOM FRENCH TOUCH

EXPATRIATION : CANADA vs ESTONIE, quel PAYS CHOISIR ? Avec ECOM FRENCH TOUCH

Canada ou Estonie ? Donc, c’est ce qu’on va voir en détail dans cette vidéo. Donc, je suis avec Maxime d’Ecom French Touch. Donc, on va voir ensemble dans quel pays s’expatrier. Donc, j’avais déjà fait une autre vidéo avec Thami Kabbaj, donc Dubaï versus Estonie. Donc, régulièrement j’ai des questions dans ce type de pays. Donc si vous êtes déjà intéressé un petit peu à l’expatriation, vous avez plusieurs pôles : vous avez le pôle Asie, vous avez le pôle Portugal où il y a pas mal d’infopreneurs, vous allez le pôle Dubaï, donc la vidéo que j’ai réalisée avec Thami Kabbaj, vous avez le pôle Malte – moi j’ai été expatrié à Malte de fin 2012 à début 2018 – vous avez le pôle Estonie. Depuis que j’y suis il y a eu pas mal aussi d’infopreneurs qui nous ont rejoints, notamment par rapport à ma formation patrimoine en or sur l’expatriation. Vous avez le pôle, vis-à-vis de l’île Maurice visible par rapport à Cédric Annicette ou encore d’autres infopreneurs qui sont là-bas. Et aussi, on a le pôle Canada Anthony Nevo, les natifs comme Martin Latulippe, Franck Nicolas… bref. Donc, souvent j’ai des questions sur le sujet. Donc juste avant de voir en détail dans cette vidéo, je vais laisser Maxime se présenter pour nous expliquer, bah finalement, qu’est-ce qui l’a amené à être sur internet et être au Canada ? Puis ensuite, on va faire la check-list Canada versus Estonie. Donc, je te laisse un petit peu tout me dire.

Bah, moi je m’appelle Maxime Le Morillon, donc je fais partie des Ecom French Touch. Donc on est une communauté sur internet, on a plusieurs… on a une chaîne YouTube, on a un groupe Facebook d’une vingtaine… 20 000 abonnés sur notre chaîne. Donc là, on est venu visiter Maxence en Estonie, histoire de voir qu’est-ce que c’était, est-ce que ça nous plaisait, voir la ville…

Une vue, juste derrière, du panorama.

Là, le château, franchement, une ville qui est dynamique, il y a beaucoup de… ouais, franchement, c’est quelque chose qui me plaît. En plus, il fait beau comme vous pouvez le voir. Et donc là, ouais, on est sur internet depuis à peu près deux ans. Et maintenant, on a grossi notre communauté depuis maintenant un an et on arrive à faire… nous, ce qu’on fait ces affiliations marketing. On fait de l’infoprenariat comme on a des… comment dire ? Techniques, comment gagner de l’argent sur internet. Et du coup, on les applique et on apprend aux gens à comment les appliquer et ils font de l’argent sur ces stratégies-là, comme : devenir freelancer, comme plusieurs autres stratégies, comme l’affiliation marketing.

La vente de formation

Ouais, la petite précision que je voulais expliquer, c’est ce que je leur ai demandé : c’est quoi votre distinction ? Donc, si vous êtes sur internet, souvent c’est ce que je demande à des formateurs immobiliers ou là, marketing internet. Et là, ce que j’ai bien apprécié, c’est les ventes de formation. Vous avez l’exemple donc vis-à-vis d’eBay, vous avez le côté freelancer. Donc, à ma connaissance, vous êtes la seule formation en francophonie sur le sujet. Donc à chaque fois, une niche différente, donc qui ne se voit pas ailleurs, et c’est ce qui vous permet d’avoir plusieurs dizaines de milliers d’euros de ventes par mois grâce à cela. Donc, souvenez-vous, si vous innovez dans un marché, donc là, le make money c’est quand même assez bouché, c’est un petit peu comme l’immobilier. Mais comme il y a une thématique et des produits uniques, ce qui vous permet là aussi d’arriver à en vivre confortablement.

Après, c’est vraiment du travail. Et puis, c’est surtout la construction de l’offre. Il faut avoir du résultat. Il faut que les gens se sentent à l’aise aussi avec le produit, parce que si ça arrive… si c’est compliqué à mettre en place aussi, pour les gens c’est quelque chose… nous en fait, on essaye de faciliter. C’est qu’on va étape par étape, suivant le programme, eh bah, à la fin on en arrive à avoir du résultat. Donc, la majorité c’est ça, on veut chercher le résultat et non avoir du blabla quoi.

Alors, première question que vous vous posez certainement, donc c’est vis-à-vis de la création d’une société. Ici, à Tallinn, en Estonie, donc si vous créez une société, c’est seulement une fois 190 €, donc ça je sais que ça choque pas mal de personnes, une fois 190 € et vous avez accès à la société à vie, donc pendant des dizaines et des dizaines de décennies, jusqu’à votre mort. Donc là, c’est assez fabuleux. Et cette même société permet de réaliser du consulting, de l’immobilier, de la bourse, du business internet, des paris sportifs, des cryptomonnaies, bref tout ce que vous voulez si vous êtes également dans la peinture. Donc moi, avec ma société, donc j’ai investi dans la bourse, dans l’immobilier, je fais du business internet, toutes ces choses-là… alors, comment ça se passe au Canada ? Et ensuite, je donnerais à nouveau les tranches d’imposition par rapport à ça et vous allez sourire.

Travailler au Canada

Ouais, parce que nous, c’est un peu différent au Canada, pour devenir autoentrepreneur…

Donc, autoentrepreneur dans un premier temps.

Ouais, c’est ça. Donc là, ils appellent ça travailleur libre. En gros, c’est on prend notre compte personnel, on commence une activité, on n’a pas besoin de s’enregistrer, il n’y a pas de plafond. Il y a un plafond à 30 000, mais pour certaines activités, autrement c’est sans plafond, et ça va être imposé sur le revenu. Et en gros, vous avez… ouais, vous commencez votre activité, vous n’avez même pas besoin de vous enregistrer au registre du Québec, parce que moi, je suis au Québec. Donc, ce qu’il faut savoir, c’est qu’au Canada c’est fédéral et ensuite chaque État, il y a des provinces, et chacun en fait va avoir des impôts différents sur les sociétés. Et ensuite, quand tu as fini autoentrepreneur et que tu veux passer en société, là ça va être complètement différent, là il va falloir payer. C’est 800 $ canadien, donc à peu près 600 € pour créer son entreprise. Et c’est un domaine assez fixe comparé à… comparé à l’Estonie où tu peux vraiment avoir une multitude de panels d’activités en fait.

Donc, création d’une société, si on récapitule, au Canada : donc, globalement 800 $ canadien, entre 500 et 600 €.

Après, ça va varier avec…

… de manière générale. Et ensuite, vis-à-vis des tranches, tu as dit donc jusqu’à 30 000 $, qu’est-ce qui se passait au-delà de 30 000 $ ?

Ça c’est pour autoentrepreneur, donc là, ça va être 30 000 $ de plafond. Et ensuite… ça dépend des activités en fait, parce qu’après, si c’est une autre activité ça peut être pas de plafond, mais du coup, tu seras imposé sur ton revenu. Et ensuite, en société c’est donc 15 % sur impôt fédéral et ensuite c’est un impôt sur la province qui est 11,5. Donc ça fait 26,5 impôts en IS quoi, en gros. Et ensuite, il y a moins de charges sociales que la France. C’est-à-dire, on est à 14 % au lieu de 47 % en SARL. Et sur les dividendes, on est à 25 % contre 30 % en flat… flat taxe, voilà, exactement. Donc c’est… le Canada, ce n’est pas un paradis fiscal, on va le dire, mais…

C’est du made in France, le Canada c’est du made in France !

Voilà, c’est ça. C’est exactement pratiquement la même chose, sauf que la qualité de vie elle est vraiment… on reviendra après, mais la qualité de vie elle est vraiment bonne, parce que… vous allez voir. Bah vous allez avoir des avantages et puis ça va être moins cher sur plein plein de choses.

Voilà, donc ce qu’il faut que vous reteniez vis-à-vis du Canada, vous allez avoir une fiscalité évidemment qui sera moindre que la France, comme 99 % des pays sur la planète. Toutefois, il y a des tranches d’imposition. Vous avez pas mal de documents administratifs et vous avez aussi en fonction des régions, des zones où vous habitez, là aussi des taux qui sont plus ou moins différents. Donc, par rapport à l’Estonie, je l’avais déjà évoqué, mais comme ça, ça vous fera un bon petit rappel, donc vis-à-vis des sociétés c’est zéro. Donc oui, vous avez bien entendu, zéro, nothing, nada, rien du tout. Donc, si vous avez une société qui fait 1 000 € par mois ou 1 milliard par mois, c’est zéro. Donc ça, c’est la première chose. Ensuite, vis-à-vis des dividendes, ça va être 20 %. Donc là, ils ont même pour l’objectif de le réduire à 14 %, je pense que ça se fera, mais ce sera dans quelques années, 20 %. Donc là aussi, que vous gagniez en revenus personnels sur vos dividendes 1 000 € par mois ou 1 milliard par mois, c’est 20 %. Donc, il n’y a pas de système de tranche, il n’y a pas de système de holding, il n’y a pas de système de : si je fais de l’immobilier, il me faut une boîte sur l’immobilier ; si je fais de la bourse, il me faut une boîte sur la bourse. C’est 190 € une fois la création d’une société, ensuite 0 % d’impôt sur les sociétés, 20 % sur les revenus personnels. Donc là, en no limite. Ensuite, si vous voulez engager un… on va dire un Estonien ou un salarié, là ça va être à peu près 40 %... je ne sais plus les chiffres exacts, mais c’est à peu près 40 % de charges sociales si on se verse un salaire. Si on se verse 500 € de salaire, ça va nous revenir à peu près à 700 €, pour vous donner un petit ordre d’idée. Et vous avez la fameuse TVA, donc qui est exactement la même TVA que la France, ça va être 20 %. Il y a la TVA aussi au Canada ? C’est peut-être un barème différent.

À lire
Comment ROY GAGNE 25 000 euros par AN avec 450 VISITES par JOUR sur son SITE WEB de DESSIN ?

Ouais, ils ont deux trucs. Ils le 5 % de taxes sur les produits et services. Et ensuite, c’est provençal aussi. Donc, tout va dépendre du lieu où vous êtes. Par exemple c’est *0:09:03*, mais à une heure… Toronto ça va être 14 % et ça va être 15 % à Montréal quoi. Donc…

Ouais, donc en fonction en fait de là où on est…

… de la province où on est, on va payer plus en taxes. L’avantage par contre, quand on est autoentrepreneur… j’ai un ami qui vend en fait des formations de coaching, donc au niveau sportif et lui en fait, il a pas la… il paye pas les taxes, ni à Montréal ni en France. Donc, quand il vend, c’est pratiquement du 100 % quoi, donc c’est génial et en plus il a pas de plafond. Du coup, là il est en train de faire des bons chiffres et du coup c’est vraiment très très… bah, c’est profitable pour lui quoi.

OK, alors souvenez-vous, vis-à-vis de la partie société, bon là, entre guillemets 1-0 pour l’Estonie et c’est logique, parce que l’Estonie, entre guillemets, c’est un paradis fiscal de l’Union européenne par rapport à ça. Donc ça c’est grandiose. Donc, autre question que vous vous posez certainement, vous vous dites peut-être : OK, merci Maxence, merci Maxime, mais vis-à-vis du Canada, quelle langue parlent-ils ? Tu as dit : oui, mais le niveau de vie ou alors, entre guillemets, le quotidien c’est extraordinaire par rapport à la France. Alors, dis-nous, où est-ce que tu as grandi en France et ensuite ton atmosphère par rapport au Canada, comme ça fait deux ans et demi que tu habites là-bas.

Bah après, moi c’est… moi j’ai vécu toute mon enfance en Bretagne. Donc là, je suis Breton, je vis à côté de Vannes. Mais ça fait six ans que je vis à l’étranger, j’ai vu quand même beaucoup de pays, j’ai été en Australie pendant deux ans, en Nouvelle Zélande, Asie pendant plus de huit mois, j’ai été aux États-Unis et j’ai terminé au Canada. Donc là, ce n’est pas par choix, c’est juste que je suis en train de suivre ma copine qui en études là-bas. Et donc, j’ai trouvé vraiment le pays accueillant. Déjà, les gens ils sont vraiment… ils vont t’aider pour n’importe quoi. Et aussi, bah, il y a un faux… comment dire ? Les gens en fait, ils vont penser qu’il fait toujours froid au Canada. Alors c’est sûr…

Qu’est-ce que tu réponds à ça ? J’ai la même objection sur l’Estonie.

Ah ouais, non, mais tout le monde nous dit : oui, bah oui, mais au Canada il fait froid. Sauf que…

Il fait -30 ° ! On fait comment ?

C’est clair. Quand tu es bien équipé, ça passe. Un -10 et un 0 en Bretagne quoi. Donc il faut bien s’équiper et après c’est bon. Et aussi, souvent les gens font l’amalgame entre froid et donc il ne fait pas beau. Mais sauf qu’au Canada il peut faire -40 et avoir un très beau soleil. Et la majorité du temps, il fait très très beau l’hiver et on a une petite neige de temps en temps. Et le matin, bah tu te réveilles et puis… donc tu as le soleil. Après bah, c’est clair que la vie là-bas elle est quand même très bonne par rapport aux revenus, surtout quand on gagne de l’argent sur internet et qu’on est payé par exemple en euro. Donc là, moi j’ai la devise du Canada qui est le dollar canadien. Donc là, par exemple pour 1000 $ c’est 600 €. Donc là, je suis vraiment très avantagé, surtout que nous c’est tout payé en euros. Donc là, quand je paye mon loyer ou quand je veux investir, c’est vraiment…

Donc toi, c’est le… puisque j’imagine que Vannes ça doit être un peu comme moi, Chalon-sur-Saône, ça ne doit pas être très très cher les tarifs.

Non, justement, c’est super cher.

Ce n’est pas comme Chalon-sur-Saône alors.

Non, moi c’est super cher parce que c’est bord de mer et du coup littoral et c’est une très belle ville.

D’accord, je n’aurais pas cru.

Eh bah, je peux dire que c’est très très cher là, en Bretagne, là pour avoir des maisons. Et puis, il y a beaucoup de gens qui arrivent parce que bah, le climat qui commence à changer. Et du coup, les gens qui viennent de Paris allaient dans le sud. Maintenant, ils viennent prendre le soleil en Bretagne.

Le prix de l'immobilier au Canada

Alors, par exemple si… qu’on donne un exemple pour que ce soit bien clair au sein de votre esprit. Si on a un appartement de 60-70-80 m², ça serait combien à Montréal ou alors à Toronto, Québec ? Qu’est-ce que ça serait un petit peu la norme ?

Toronto, c’est un peu plus cher que Montréal. Montréal, moi j’ai un 80 m², je suis en plein centre, je suis vraiment sur le plateau de Montréal, donc c’est un des meilleurs endroits pour vivre. Bon, c’est le plateau des Français qu’on appelle ça. Donc, il y a tellement de Français là-bas. Quand j’ai la fenêtre ouverte, pour te dire, j’entends que du français, même pas du québécois. Mais donc, c’est à peu près 600 $, donc 600 $...

Attends, 80 m², 600 $ ?

Non non, 1 000 $, excusez-moi. 600 € plutôt. Ouais, non, désolé.

C’est déjà pas cher. Donc, 600 €, 1 000 $ canadien, 80 m², meublé et…

Meublé, et vraiment dans un très bon…

Neuf, entre guillemets.

Exactement.

D’accord. Ouais, donc là c’est même moins cher que l’Estonie. Personnellement, je suis… quasiment, je suis à 1,5 km du centre à pied de Tallinn. Donc, pile pile le centre, quand je dis le centre, l’équivalent des Champs-Élysées à Paris. Je paye 950 € par mois, donc 80 m², j’ai un sauna, c’est meublé, c’est neuf et j’ai un balcon. Et si je rajoute mon téléphone, internet, eau, électricité, les charges, la femme de ménage, ça me revient à peu près à 1 200 € par mois. Donc, 80 m². Donc en gros, voilà. Si vous êtes à Paris, vous êtes choqué dans les grandes villes et si vous êtes plus dans des villes comme j’ai grandi, Chalon-sur-Saône, toutes ces choses-là, c’est légèrement un petit peu plus cher Tallinn, mais dans le même genre.

Après j’ai vu ton appart, ça ne sera pas aussi neuf et ça ne sera pas avec… c’est quand même, un bon appartement, mais ça va être aussi des… comme il y a beaucoup de bâtiments qui sont assez anciens à Montréal… il y a beaucoup de rénovations, mais il y a aussi beaucoup de vieux bâtiments, l’intérieur est bien, mais le bâtiment par exemple plancher bois, ça va bien grincer et c’est souvent des bâtiments comme ça en fait qu’il y a là-bas.

Le climant canadien

D’accord. Et vis-à-vis du climat, là, c’est ce que c’est ce que tu viens d’évoquer, c’est que c’est important en fait de bien se couvrir. Alors, le Canada il fait très beau, mais on a quelques pointes à -25, ou -30. L’Estonie, sachez que c’est différent. Moi j’ai grandi dans la campagne à côté de Chalon-sur-Saône et de manière générale, s’il fait -5 chez mes parents, moi je vais avoir -9, -10. En gros, on enlève à peu près 4 °-5 ° entre là où j’ai grandi chez mes parents et ce qui se fait exactement à Tallinn. Donc, c’est très rare que ça aille au-delà des -10, mais décembre, janvier, février, mars vous avez quatre mois où de manière générale on vit entre 5 ° et -6. Voilà, cette tranche-là et beaucoup de -1, -2, -3 pendant de longues semaines. Donc ce n’est pas archi froid. J’ai un Français qui est expatrié ici justement qui vient de la Bretagne, il me dit : moi, ça ne m’a pas du tout choqué le froid en Estonie, les -2, -3 parce que je viens de la Bretagne et je peux te dire que la Bretagne il ne fait peut-être pas -2, mais ça ne fait pas du tout rêver non plus la Bretagne l’hiver, donc ça n’a pas du tout changé, entre guillemets, par rapport à ça. Si vous venez de la Corse ou de la Côte d’Azur, là je comprends, il y aura un climat totalement différent. Mais comme je le dis, si vous habitez sur la France, au-delà de Lyon, vous coupez la France, tout ce qui est au-dessus de Lyon, je sais que moi personnellement, l’Estonie, ça ne va pas du tout vous surprendre, c’est juste qu’il fera quelques degrés de moins, mais ça ne sera rien de choquant par rapport à ça. Et vis-à-vis de l’été, parce qu’en 2019, on a eu la canicule, on a eu la canicule. Et moi, j’étais là en Estonie : mais comment ça il y a une canicule ? Il n’y a pas de canicule ici, parce qu’on est… voilà, là aujourd’hui, il doit faire quoi ? 20 °, 21 °, quelque chose du genre. On est tranquillement soit en manches longues, soit en manches courtes, on est très très bien. Et ça, les amis, en 2030, 2035, 2040, quand on ne pourra plus du tout respirer à Malte, à Dubaï, dans le sud de la France, d’ici une vingtaine d’années par rapport au réchauffement climatique, je peux vous dire que ce type de pays, l’Europe du Nord : Finlande, Suède, Norvège, Estonie, tous les pays baltes, là ça va vraiment prendre de la valeur, parce qu’il y aura une vraie valeur ajoutée. Et je pense que le Canada, ça sera pareil de se dire : waouh, je vais dans un pays où je peux respirer l’été et je ne suis pas asphyxié et à être avec une clim parce que pour avoir été sur la Côte d’Azur, début juillet 2019, j’ai cru que j’allais mourir. Je dégoulinais de partout, entre guillemets. En marchant, c’était la même chose. À Malte en 2013, il y avait une grosse canicule et c’est horrible. Si vous habitez dans le sud de la France, si vous habitez… vous êtes allé à Malte en plein été, vous voyez très bien ce que je veux dire, et là on se dit : « je veux le climat du Canada, je veux le climat de l’Estonie, je veux de la fraîcheur ».

À lire
Comment j'ai GAGNE 71 495 euros en 12 MOIS avec 2 SITES INTERNET ?

Il faut faire attention, au Canada il y a l’été indien, et il fait vraiment très chaud.

Donc, venez en Estonie !

Il fait 30 °. Là, à l’heure actuelle, il fait 25, entre 25 et 30. Mais c’est vrai que c’est impressionnant. Il peut avoir du -30, il peut avoir du +35, 40. C’est impressionnant le…

Ah, donc là, il y a un gros gap !

Ouais, ouais, c’est impressionnant.

Donc, totalement différent de l’Estonie.

Mais le truc, c’est que c’est très court. Il y a plus d’hivers que d’étés, parce qu’en gros, à partir de fin mai, fin mai jusqu’à, on va dire, fin octobre, il fait beau et bah, il fait beau et chaud et ensuite on repart en saison hivernale quoi. C’est comme s’il y avait deux saisons : hiver et été.

La vie de famille au Canada

Alors, autre question que vous vous posez certainement, que j’avais reçue aussi vis-à-vis de la vidéo par rapport à Thami Kabbaj vis-à-vis de Dubaï, c’est par rapport à une vie de famille. Donc là, je ne sais pas, je ne pense pas que tu as d’enfants, mais est-ce qu’en tant que vie de famille c’est safe le Canada ? Quelle langue parlent-ils ? Donc a priori, l’anglais et le français.

L’anglais, le français, exactement.

Donc là, c’est topissime pour vraiment améliorer son anglais. L’Estonie, donc anglais, estonien évidemment et un petit peu de russe, parce qu’il y a 35 à 40 % de russophones ici en Estonie. Donc du coup, ça parle aussi pas mal en Ruskov, entre guillemets. Donc ouais, quelle est l’atmosphère par rapport à ça, si on a une vie de famille vis-à-vis du Canada ?

Donc déjà, il faut savoir que la langue officielle c’est le français.

Ah ! Merveilleux, pas de barrière de la langue !

Ah non, là… et en plus, c’est vraiment dit dans la loi que les gens doivent parler français et on ne peut pas te reprocher de ne pas parler anglais en fait. Mais c’est à 50 %. Il y a 50 % d’anglais, 50 de francophones et d’anglophones. Donc la ville en fait, elle est vraiment…

Fifty-fifty, donc là, vous êtes sûr de ne jamais avoir l’angoisse de dire : mais comment je fais pour communiquer si je ne sais pas parler anglais ?

Et beaucoup d’anglophones parlent français. Donc c’est ça qui est un avantage. Et au niveau sécurité, c’est quand même vraiment… au niveau confort de vie et de sécurité, c’est incroyable. On est dans les rues, on n’a pas… c’est propre, il n’y a aucun souci. J’ai eu beaucoup d’amis qui, pendant la durée de Noël, sont rentrés en France et qui se sont sentis en insécurité dans les rues quand ils marchaient dans la rue par exemple le soir, à se faire siffler et choses comme ça. Et qu’elles avaient totalement oublié qu’au Canada ça ne se fait pas quoi. Il n’y a qu’en France que l’on se fait…

C’est quoi ton 06 ?

Ouais, voilà c’est ça. Et donc, là au Canada il n’y a aucun harcèlement que quoi que ce soit dans les rues, c’est très propre, les gens sont très respectueux. Et c’est sûr qu’il y a aussi une… C’est comme… comme Paris, il y a énormément de cultures différentes, peut-être même voire plus que Paris. Bon, après c’est une plus petite ville, mais ça vient de tous les pays en fait. Moi, j’ai des amis et Iraniens, j’ai des potes qui sont Argentins, Espagnols et donc qui viennent aussi… il y a beaucoup d’immigrations. Comme le chômage est très faible, les Canadiens vont même chercher au Mexique des gens pour les ramener au Canada, pour vous dire. Et ils cherchent beaucoup de Français aussi parce que bah, les Français, bah… la langue quoi.

La résidence au Canada

Donc là, merveilleux vis-à-vis de la langue. Vous êtes sûr de pouvoir vous y retrouver, donc français, anglais. Donc là, c’est topissime par rapport à ça. Alors, maintenant, autre question que vous vous demandez, c’est vis-à-vis de la résidence. Donc en Estonie, pas besoin de rester 183 jours obligatoirement. Donc, qu’est-ce que je veux dire par là ? Donc, vous avez deux options en Estonie pour avoir la résidence : donc numéro 1, vous avez votre résidence principale ici. Donc, moi en l’occurrence j’ai ma résidence principale ici. Je ne suis pas obligé de rester 183 jours en Estonie. Et deuxième possibilité, si vous n’avez pas votre résidence principale en Estonie, là, vous êtes obligatoirement obligé de rester minimum 183 jours. Est-ce que tu as des informations par rapport à ça vis-à-vis du Canada ?

Ouais, c’est beaucoup plus compliqué parce que pour les visas, il faut avoir un visa très précis. Pour venir au Canada par exemple, en working-holiday visa, pour ceux qui sont de moins de 34 ans, ça c’est très simple, vous appliquez, c’est à peu près 300 $. Vous avez à peu près deux ans donc au Canada, vous pouvez travailler dans n’importe quel domaine. Et vous pouvez même créer une entreprise avec un working-holiday visa. Mais le mieux, c’est quand même un permis ouvert. C’est ce que j’ai, moi, c’est un permis ouvert. Par contre ça, c’est beaucoup plus compliqué. Il y a beaucoup de paperasses à faire, beaucoup… ils aiment beaucoup ça les Canadiens, c’est…

C’est du made in France, les paperasses !

Voilà, exactement. Ensuite, pour avoir la résidence, il faut la demander, ça coûte à peu près 3000 $ en tout à peu près en comptant le temps que tu attends. Et il y a quand même beaucoup d’attentes, parce qu’il y a beaucoup de gens qui la demandent. Et donc là c’est résidence…

Tu l’as la résidence du coup au Canada ?

Non, pas encore. Moi, ça ne fait que deux ans et demi. Et en fait on peut la demander, là on va la demander en fait. Donc, il faut être sur le sol un petit peu de temps et ensuite tu te demandes ta résidence.

Ouais, il y a un délai. Tu as dit : ouais, le coût c’est environ 3 000 $ canadiens, donc plus ou moins… 2 000 €.

Ouais, parce qu’on a vu ça en couple, donc là c’est à peu près 1500 $ par personne.

OK, donc si vous êtes en couple, 3 000 $ canadiens, si vous êtes seuls 1 500 $ canadiens.

C’est une moyenne on va dire. Parce qu’après ça peut…

Il y a ces fameux, visa, passeport, tout ce qui va avec, choses… là, la grande facilité vis-à-vis de l’Europe, l’Estonie, vous venez avec votre carte d’identité, boum c’est réglé, donc ça c’est parfait.

Donc là, c’est la résidence et après il y a là… et si on veut passer à la nationalité, là c’est cinq ans.

Cinq ans, minimum.

Ouais, sur le sol.

Alors, vis-à-vis du décalage horaire, donc si vous êtes sur internet, vous le savez, moi c’est vraiment une notion… donc typiquement, ce que je n’aimais pas de l’Asie, j’ai voyagé, pareil, dans des dizaines et des dizaines de pays, et quelque chose que je n’aimais pas de l’Asie c’était vraiment le décalage horaire, parce que si vous faites des coachings communs, des webinaires assez régulièrement à 19-20-21 h, heure de Paris et que vous êtes en Asie, ça fait 2 h-3 h du mat et tout ce qui va avec. Ici, en Estonie, c’est +1 h par rapport à la France. Le Canada, quel est un petit peu… ?

Là on est à 6heures. Avec l’Estonie, on est à 7.

6 heures de moins ou… ?

6 heures de moins avec la France.

Merveilleux pour faire des webinaires.

Ouais, exactement.

Donc en plein après-midi. Donc voilà, si vous allez au Canada vous savez que si vous faites un webinaire à 20 h ou 21 h ça fait 14 h ou 15 h, donc c’est merveilleux par rapport à ça. Chose qui est souvent problématique par rapport à l’Asie, malheureusement.

Nous, on a l’avantage avec Roman, c’est que lui, il est en France, moi je suis au Canada. Et du coup, pendant qu’il dort, je surveille le business et quand je…

Quand c’est toi qui dors…

Ouais, voilà, il surveille le business. Donc, en 24 heures sur 24, il y a toujours quelqu’un qui répond. Et c’est peut-être aussi une part de notre succès. C’est qu’on était tout le temps à avoir quelqu’un pour avoir des réponses en fait aux questions quoi.

À lire
Comment CAROLE a généré 36000 EUROS en 1 SEMAINE avec son SITE en étant 1 FEMME ?

Le prix des trajets France Canada

Donc ça c’est… ouais, donc ça c’était bien pratique par rapport à ça. Maintenant, pour se rendre au Canada, quel est à peu près le tarif vis-à-vis des avions, combien de temps il faut ? Par rapport à l’Estonie vous avez à peu près trois heures d’avion. Donc, depuis Lyon, depuis Nice et depuis Paris, vous avez très régulièrement des vols directs. Vous pouvez utiliser des compagnies comme AirBaltic. Et le tarif, donc avec un bagage de 20 kg en soute, c’est à peu près entre 200 et 300 € TTC pour un aller-retour, pour vous donner une petite fourchette de prix en fonction, si c’est la période creuse où la période pleine. Qu’en est-il vis-à-vis du Canada ?

Là, on va être plus aux alentours de 500 € à 600 € et c’est un vol de cinq heures et demie. Donc là, moi…

C’est assez rapide, ouais, du coup.

C’est assez rapide, c’est cinq heures et demie. C’est bizarre, mais cinq heures et demie aller et six heures et demie retour. Parce qu’il y a le vent… il y a un vent d’arrière et ça pousse l’avion du coup.

Ah ouais, carrément ? Ouais.

Ouais, c’est sur… au niveau de l’atlantique. Et moi en fait, je prends…

Et du coup, quand tu pars de Paris, admettons, on part de Paris à 10 h du matin, tu arrives au Canada à 10 heures du matin plus ou moins par rapport au fameux décalage horaire.

Plus ou moins, ouais, exactement. Là je repars en… je repars au Canada, je pars à 13 h, j’arrive à 15 h.

OK, donc là c’est pratique.

Ouais, donc là, c’est comme si tu ne dépensais pas ta journée en fait. Tu l’as passée dans l’avion, mais au final, quand tu arrives là-bas, tu es en milieu d’après-midi quoi. C’est un bon avantage.

Plateformes de paiement en ligne

Alors, je voulais revenir aussi sur le pôle, vis-à-vis des processeurs de paiement. Donc, en Estonie, très prochainement il y aura l’arrivée de Stripe, donc c’est en version bêta. Peut-être qu’au moment où vous visionnez cette vidéo ça sera même officiel. On a accès à Paypal, 2Checkout, donc pas mal de processeurs de paiement. Je sais que dans beaucoup de pays exotiques, l’Asie, Dubaï, l’île Maurice ou encore d’autres destinations, ce n’est pas toujours cela les processeurs de paiement. Qu’en est-il vis-à-vis du Canada ? Je crois qu’il y a Paypal, Stripe.

Ouais, il y a Paypal, Stripe, et donc l’avantage, comme on est au Canada, il y a l’ALENA. Donc ce consensus entre les Américains et le Canada. Donc il y a des facilités au niveau de la relation entre ces deux pays quoi. Pour avoir ce marché, c’est quand même 450 millions de prospects potentiels, entre guillemets. Donc l’avantage, c’est que le Canada comme ça fait partie du Commonwealth, ils ont des avantages avec les relations américaines.

Alors, autre question que vous vous posez certainement. Vous vous dites : je suis sur internet, e-commerce ou encore l’infoprenariat, du consulting, bref, le tutti quanti et vous voulez une connexion internet qui soit d’une fusée. Est-ce qu’il y a une fibre au Canada ? On en est où par rapport à ça ?

Là, ils sont très avancés. Là, moi j’ai une connexion… je suis obligé, pour upload, les vidéos YouTube et là on a la fibre, c’est…

Il n’y a pas des sites qui sont bloqués comme des fois à Dubaï ?

Non, pas du tout, non.

Excellent, excellent.

Non, là on a le point… et donc là, au niveau de la technologie, c’est vrai que c’est en plein essor. Là, on voit les entreprises comme Marvel qui s’installent à Montréal et ce n’est pas pour rien. Donc ouais…

Alors, du coup, niveau culturel, derrière nous on a un château ici dans le parc le Kadriorg à Tallinn en Estonie. Qu’en est-il parce que la France, c’est pour ça que c’est le pays le plus visité en termes touristiques. Les océans, la mer, les montagnes, les châteaux, les musées, la bouffe… alors, bouffe et culture, qu’en est-il vis-à-vis du Canada et des paysages ?

Bah, comme je l’ai dit, la langue c’est le français, donc vous n’allez pas être dépaysés. Il y a beaucoup de ressemblance dans la gastronomie québécoise. Bon, il y a quelques petites choses qui vont différer, mais au final, vous allez être comme chez vous. Sinon, culturel, c’est incroyable Montréal, au niveau du street art… il y a toujours quelque chose à faire dans cette ville, c’est incroyable. Que ça soit des expositions en plein air, que ça soit des expositions à la sauvage, parce qu’ils vont mettre par exemple – la dernière fois c’était trop marrant – ils avaient un camion avec un… et c’est beaucoup numérique aussi. Ils vont avoir des projections dans tout Montréal, vous vous baladez la nuit et vous allez avoir un building qui fait peut-être 80 m de haut avec une fresque qui est en train de bouger avec, comment dire, les haut-parleurs et puis ça va... C’est vraiment, au niveau culturel, ils sont vraiment très très très forts là-dessus. Là, il n’y a rien à dire là-dessus. Niveau paysage, bah on le sait, vous allez vous balader, vous allez avoir les lacs et les forêts qui vont être vraiment magnifiques. Vous pouvez aller voir les baleines, vous pouvez… franchement, c’est… à se perdre dans la nature, c’est vraiment quelque chose que j’aime faire pour ressourcer un petit peu l’esprit et le mindset, aller vous balader, c’est vraiment très très très bien.

Donc, pour les amoureux de la nature, des paysages extraordinaires, allez faire un petit road trip au Canada. Personnellement, c’est l’un des rares pays je n’ai jamais visité, qui est dans ma à check-list pour 2020 ou 2021…

Bah je t’accueille.

Bah merci pour ton invitation.

Si tu veux, je te montre.

L'investissement immobilier

Parce que voilà, j’ai toujours été fasciné par rapport à ce que j’ai pu voir dans des vidéos YouTube ou à la télé et je pense que c’est un pays, comme de nombreux pays dans le monde, à faire au moins une fois dans sa vie pour s’imprégner culturellement de cette nation. Alors, pour finir sur une dernière question. Je sais qu’il y a pas mal de personnes qui sont des investisseurs immobiliers également qui me suivent, qu’en est-il par rapport à l’immobilier au Canada ? En France, si on veut acheter du neuf, les rentabilités sont à 0-1 ou 2 % ou négative, est-ce qu’il y a des bonnes affaires vis-à-vis de l’immobilier ? Est-ce que tu connais des gens qui sont intéressés ou même toi-même, tu as peut-être investi là-bas. Dis-nous tout.

Je n’ai pas encore investi, mais c’est vrai qu’en ce moment c’est en plein essor. On voit que le centre commence à… il commence à avoir de moins en moins d’offres en fait. Et qu’il y a beaucoup de gens qui viennent habiter ici… à Montréal. Donc en gros, là il va y avoir une demande qui va être énorme. Et donc, bah là ils vont commencer à construire tout autour de Montréal et c’est là le… moi en fait, j’ai un ami qui est dans l’immobilier, qui a commencé à investir dans plusieurs immeubles à l’extérieur de Montréal. Ça va faire un petit peu comme une banlieue. Pour l’instant, c’est très large en fait Montréal, c’est une île en fait si personne ne le savait, mais c’est une île. Et autour de cette île, eh bah, ça commence à construire, mais vraiment beaucoup. Et il va avoir des immeubles et lui, il a acheté… je crois que c’était six appartements. Ça commence à devenir très cher. Ça commence à devenir cher quand même.

Prix du mètre carré, si tu as une fourchette, ça serait combien ? 5 000…

Je sais que son bâtiment, il y avait 4, c’était 1,5 million de dollars.

Canadien, donc 1 million d’euros à peu près, ouais.

Ouais, à peu près. Et donc, il y avait trois-quatre appartements et ça faisait… je ne sais même pas en mètres carrés. Mais je ne vais pas dire de bêtises, mais je sais que c’était quand même…

Donc, s’il y a des gens du canada spécial immo dites-le dans les commentaires quel est le prix du mètre carré, ça donnera un petit échantillon par rapport à ça. En Estonie c’est entre 2 000 et 5 000 €, donc de manière générale, ici, à Tallinn, donc dans la capitale. Donc, moi j’avais acheté mon premier bien immobilier donc 52 mille euros, 30 m², donc c’était début septembre 2018, donc les prix ont encore augmenté. Un petit peu moins de 2 000 €, donc ce que vous pouvez trouver, qui est à 5-7-8-9-10 km de Tallinn. Donc, plus évidemment vous allez loin, moins ça va être cher. Donc, vous allez même pouvoir trouver du 1 500 € le mètre carré jusqu’à vraiment les endroits le plus cher, donc en mode Champs-Élysées, 4000 à 5000 €, mais de manière générale, moi quand j’investis, c’est à peu près entre les 2 000 et 3 500 € le mètre carré, suivant l’emplacement, pour pouvoir faire ces fameux 7 % de rentabilité nette par an, sur des nouveaux bâtiments en location fixe et 100 % meublée. Voilà, ce trio, ce combo qui permet de faire gonfler son épargne et bénéficier des intérêts cumulés. Donc, merci à toi en tout cas.

Rejoignez les entrepreneurs à succès !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-par-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Sidebar-banniere-horizontal-consulting

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Sidebar-banniere-vertical-v2-consulting
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-revenus-passifs-03

BOURSE - PARIS SPORTIFS

IMMOBILIER - INVESTIR DANS L'OR

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest

Share This