Comment faire des vlogs sur YouTube ? (Antoine Blanchemaison)

Comment faire des vlogs sur YouTube ? (Antoine Blanchemaison)

Je suis actuellement avec Antoine Blanche-Maison, nous sommes au séminaire Biz Club d’Alexandre Roth.

Antoine Salut Maxence !

Maxence Salut Antoine !

Je te laisse rapidement te présenter. Tu as déjà plusieurs dizaines de milliers de personnes qui sont sur ta chaîne Youtube. Notamment aussi à travers tes vlogs, récemment tu es allé au Pérou mais tu as aussi voyagé pas mal en Asie. Je voudrais que tu nous donnes les conseils, comment tu procèdes pour filmer, ensuite les logiciels de montage à réaliser. Comment tu fais pour les différentes coupes, nous donner tout ton feedback vis-à-vis des vlogs sur Youtube.

Le Vlog selon Antoine BM

Antoine Alors, j’ai fait des vlogs pendant presque un an. Le principe d’un vlog, c’est que tu racontes ta journée en vidéo. Tu scénarises un peu ta journée. L’idée ce n’est pas juste de dire : « Voilà, je suis en train de faire ça ». L’idée, c’est de vraiment d’essayer de reconstituer les moments forts de ta journée et d’en faire une histoire. Moi, c’est le vloggeur américain Casey Neistat qui m’a énormément inspiré. Aujourd’hui, il a arrêté les vlogs, mais il avait une façon de le faire qui était très poétique, et vraiment, ça m’a énormément inspiré quand j’ai commencé, quand je suis parti en voyage et que j’ai commencé les vlogs.

En fait, ce que je fais, c’est que je ne fais pas de vlogs classiques où simplement je raconte ma journée parce que je n’ai pas ls talens de Casey Neistat, je ne fais pas autant de trucs intéressants que lui dans ma journée. Mais ce que j’ai fait, et ce que je fais encore quand je pars en voyage, c’est que je fais des vlogs où j’essaie de faire passer mes idées. Et en fait, ce que je fais dans ma journée, ce que je montre dans ma journée, sert à illustrer et à appuyer ces idées. La thématique de ma chaîne, c’est la liberté. C’est ce qui me fait vibrer, c’est le voyage, c’est la productivité, le business, le marketing, tout cette thématique qui nous rassemble aussi un peu aujourd’hui ici. Mais ça se rapproche de la liberté et donc forcément, quand je voyage et que je filme mes voyages, ce que je fais a un sens par rapport à ce que je dis, puisque je parle de liberté et je vis ma liberté par le voyage notamment et par d’autres choses.

C’est ce que j’ai essayé de faire, plus ou moins bien. Il y a des jours où c’était un petit peu moins bien que d’autres jours forcément, mais c’était vraiment raconter un peu mon voyage, montrer un peu ce que je vois, ce que je fais, mais surtout montrer les sentiments que j’ai au fur et au mesure de mon voyage, comment je le ressens et faire passer mes idées principales. C’est toujours plus inspirant quand tu fais passer une idée forte sur la liberté, d’être assis en face de la mer, de voir un coucher de soleil à Lima au Pérou, que d’être chez toi devant un tableau blanc.

Maxence Absolument. Donc, première étape, filmer sa journée en mixant par rapport aux messages et l’idée qu’on veut faire apparaître dans la vidéo Youtube.

Antoine On n’est pas obligé ! C’est-à-dire que moi, je ne fais pas que des vlogs. Je fais pas mal de vlogs en voyage, j’ai essayé un peu un autre truc quand j’étais au Pérou. C’étaient plus des narratifs où je racontais après coup comment s’était passé le voyage. Quand je suis chez moi là, à Paris, c’est plus des vidéos facecam classiques où je parle d’un projet. Je pense qu’on est arrivé dans une ère où les gens se désintéressent un peu de discours trop commerciaux, trop carrés…

Maxence Oui, exact.

Antoine Ils veulent de l’humain finalement. Ils veulent des gens comme eux. Et le vlog, c’est un excellent moyen de mettre de l’humain dans tes vidéos ; c’est-à-dire qu’il ne s’agit pas d’arrêter de faire passer les grandes idées, d’arrêter de faire passer ton message et d’arrêter de donner des conseils si c’est ce que tu fais. Il ne s’agit pas de tout arrêter et de raconter ta vie. Il s’agit de mettre de l’humain dans tout ce que tu fais, de montrer comment toi tu le vis, de prouver finalement que tu appliques toi-même tes conseils en le montrant et c’est un excellent moyen je trouve de faire passer ses idées.

Les outils pour filmer le vlog : caméra, micro, bras téléscopique...

Maxence Ok. Alors, pour la partie un petit peu technique, quel matériel tu conseilles ? Un iPhone, une Go-Pro…

Antoine Tu aurais dû me dire de prendre mon sac parce que j’ai quasiment tout dedans. J’ai mon Canon G7X (il faudra mettre le lien en description). C’est un petit potent shoot. C’est un petit compact en fait, que je mets à la ceinture généralement, que je tiens à bout de bras pour me filmer, qui a une très bonne qualité d’image. Il coûte à peu près 500€. C’est un très bon rapport qualité/poids/prix, je trouve. J’utilise aussi une petite perche. J’aime bien voyager léger. Avant, j’avais un Gorilla Pod. C’est une sorte de trépied avec des boules qu’on peut mettre dans tous les sens, mais là, il est assez lourd. Donc comme je veux vraiment voyager léger, je l’ai remplacé par une petite perche à selfie compatible avec un appareil photo, qui se dévisse et qui s’étend…

Maxence Oui, un long bras télescopique.

Antoine Exactement. En dessous, il y a un truc pour le visser. Je le visse sur un petit trépied, ce qui me permet d’avoir un truc extrêmement fin et extrêmement léger. Quand j’ai besoin d’un trépied, je visse sur le trépied et je l’étends. Ça me fait un trépied quand je fais des formations ou des vidéos facecam et j’utilise le bras télescopique quand je marche dans la roue et quand j’ai envie de montrer ma tête.

À lire
Comment Magali a gagné 1500€ en 48 heures avec seulement 50 visites par jour ?

Maxence Et en termes de micro ?

Antoine En termes de micro, j’ai un Sony ICD TX650, un truc comme ça. Tu pourras le mettre en description. Peut-être que tu l’utilises aussi ?

Maxence Moi, je l’avais acheté en voyant une de tes vidéos. Je cherchais un complément au rode.

Antoine Ce truc-là, c’est un truc de fou parce qu’à la base, ce n’est pas du tout un micro. C’est un dictaphone, c’est fait pour enregistrer des conférences ou des trucs comme ça. Il se trouve que la qualité sonore est très bonne, qu’on peut le clipper parce qu’il est tout petit en fait. C’est-à-dire que ça enlève le problème du micro-cravate. Avant, il fallait avoir un dictaphone, dessus brancher un micro-cravate. C’était chiant, il fallait faire passer le fil derrière et tout. Quand on fait des vidéos tous les jours, c’est vite insupportable. Ce qu’il y a, c’est que c’est un tout petit dictaphone que tu peux clipper directement là, qui va enregistrer le son. Très bonne qualité, ça coûte une centaine d’euros ; c’est un petit peu cher, peut-être 120€, mais la qualité est vraiment excellente. Et donc, j’utilise ça pour ma prise de son et ensuite je fais la synchronisation en post-prod sur le logiciel de montage. C’est marrant parce qu’il y a tout un marché qui a été créé pour ça en fait. C’est Jean Rivière, je crois, qui en avait parlé au début. En tout cas, c’est grâce à lui que je l’ai découvert. Je l’ai acheté, j’en ai beaucoup parlé. Je sais qu’il y a plein de gens qui l’ont acheté parce que je vois les gens qui passent par mon lien Amazon. Il y a peut-être cinq, six personnes qui l’achètent chaque mois en passant par mon lien. Donc, j’imagine qu’il doit y avoir encore plus de gens qui l’achètent. Au final, il y a tout un marché qui a été créé autour de ça comme micro pour Youtubeurs alors qu’à la base, c’est juste un dictaphone.

Mais sinon, quand t’en mode vlogging et que tu as la caméra au point, si tu as le G7X, tu n’as absolument pas besoin de dictaphone. J’ai mis une petite bonnette anti-vent.

Tu peux coller un bout de tissu sinon sur le micro du G7X. Je le tiens à bout de bras. Le truc, il est là. Il y a l’écran du G7X qui se flippe, qui se retourne, qui protège en même temps du vent et donc, c’est tout à fait suffisant pour le son. Ensuite, si on le met plus loin comme là, il faut un micro-cravate.

L'importance du logiciel de montage

Maxence Alors, par rapport à tout ce qui est logiciel de montage, qu’est-ce que tu utilises ?

Antoine J’utilise Final Cut Pro X sur Mac. Mais je précise que j’ai commencé mon premier montage directement sur mon iPhone. Vraiment, si la technique est une barrière pour toi qui nous regarde, le plus simple c’est de commencer par ton smartphone. Tu te filmes directement sur ton smartphone comme on est en train de le faire ici. Ensuite, tu peux monter ta vidéo. En tout cas, sur iPhone, tu as un logiciel qui s’appelle iMovie qui est assez complet, bizarrement pour un logiciel de smartphone. Et tu peux faire des petits montages assez simples. C’est la meilleure manière de commencer sûrement. Tu peux même uploader la vidéo sur Youtube directement depuis ton smartphone.

Maxence C’est assez pratique.

Antoine Ça casse la barrière technique au début. Le plus dur au début, c’est toujours la technique. Quand on commence par supprimer la barrière technique, par commencer simplement, même si la qualité sera forcément moins bonne ;  ce n’est pas grave, c’est beaucoup plus simple et ensuite, on peut se permettre d’investir un peu dans du bon matériel.

L'avantage d'un drône pour faire un Vlog

Maxence Ok. Au Pérou, tu as mis en place des images de drones. Combien ça coûte un drone ? Pourquoi ça t’es venu l’idée. Tu as évoqué au début que tu as démarré le vlog à travers Casey Neistat qui a arrêté maintenant et Jean Rivière sur le marché francophone. Comment ça t’es venu cette idée de drone ? J’ai trouvé ça excellent et surtout, comment tu fais, comment tu t’organises, comment tu fais aussi pour l’avoir. On le disait juste avant l’interview, quel type de drone avoir, comment on fait pour ne pas avoir une mallette à se trimballer tout au long de ce voyage ?

Antoine L’idée, c’est Casey Neistat qui me l’a donnée. Il fait des plans drones absolument extraordinaires dans ces vidéos. C’est-à-dire qu’avant, il fallait un hélicoptère et une équipe de prod à l’intérieur, aujourd’hui tu peux piloter, en plus c’est hyper facile à piloter. Tu as des images de cinéma.

Maxence 4K !

Antoine Je n’arrête pas de faire des louanges de mon drone. Il y a pleins de gens qui me laissent en commentaires dans la vidéo qu’ils veulent à tout prix l’acheter. Je ne pense pas que ce soit la meilleure solution quand on démarre la vidéo de tout de suite acheter un drone, parce qu’il y aura forcément un décalage entre la qualité du contenu, parce que quand on démarre, on est, dans 99% des cas, mauvais. C’était mon cas quand j’ai démarré. Mon drone ne m’aurait pas servi à grand-chose. Donc, mieux vaut d’abord bien s’entraîner. Moi j’adore réinvestir ce que je gagne. C’est-à-dire que tout le matériel que j’ai acheté, je l’ai gagné grâce à mes vidéos, donc c’est un réinvestissement. C’est beaucoup plus agréable de commencer simplement avec du matériel très simple puis ensuite de pouvoir se permettre avec l’argent qu’on a gagné grâce à ce qu’on a fait, de pouvoir investir dans un matériel un peu plus… De se faire des cadeaux finalement. Le drone, c’est un cadeau que je me suis fait, parce que ce n’est pas indispensable. Mais forcément, je parle de liberté sur ma chaîne, j’essaie de faire des vidéos, notamment quand je suis en voyage, un petit peu poétiques ; c’est-à-dire avec des belles musiques, essayer de montrer un peu les émotions que j’ai vécues pendant mon voyage. Et donc, le drone, ça permet d’ajouter de très belles images, de pouvoir parler dessus, de donner une vue d’avion de ce dont tu parles. Par exemple, j’étais au Pérou, sur le lac Titicaca. J’ai visité des gens qui vivaient sur des îles flottantes sur le lac…

À lire
Sieste flash : Dormir 5 minutes et récupérer 1h30

Maxence C’est 4000 m d’altitude si je m’en souviens bien, le lac.

Antoine Peut-être pas tout à fait mais presque, à 3800 ou peut-être un truc comme ça. Là, le drone, évidemment, on voyait toutes les petites îles côte à côte de haut avec tous les trucs à touristes devant. Ça donnait vraiment une vue d’avion et c’était aussi intéressant parce que j’expliquais que c’était en tout cas un peu touriste et le drone permettait vraiment de le voir. Pour ceux qui se demandent ce que c’est, c’est DJI Mavic Pro qui est le petit dernier de DJI, le leader en drone. Avant, en drone, c’était un truc massif comme ça…

Maxence Un gros pavé !

Antoine Voilà, il fallait un sac juste pour ça, c’était l’enfer. Là, le truc se replie, ça fait la taille d’une petite bouteille d’eau. C’est absolument hallucinant. Tu peux l’avoir, peut-être pas dans ta poche non plus, mais tu peux l’avoir dans le fond de ton sac. Moi, je l’ai oublié, je l’emportais tout le temps au fond de mon sac quand j’étais au Pérou. Souvent, j’oubliais que j’avais un drone dans mon sac, mais il ne faut juste pas oublier que t’as 1300 € dans ton sac, tu vois. C’est un peu cher, forcément mais pour le prix, t’as quand même vraiment un truc excellent. Les images font de la 4K, c’est en excellente qualité, c’est extrêmement bien stabilisé. Je suis bluffé à chaque fois que je regarde les images.

Maxence Et la qualité de la batterie ?

Antoine C’est ridiculement facile. Alors, c’est 25, 30 minutes, tout dépend un peu de ce que tu fais avec. L’avantage c’est qu’on peut très facilement la déclipser et donc la remplacer par une autre. Moi, j’en ai acheté une autre que je viens de recevoir. Donc, on peut l’enlever, en mettre une autre. Les batteries sont un peu chères, c’est 100€ la batterie. Très vite, on arrive à un panier un peu plus cher si on veut tous les accessoires, mais encore une fois, si on vit de la vidéo comme c’est mon cas, c’est un investissement. Ça vaut le coup.

La musique d'accompagnement

Maxence Absolument. Alors vous vous dites peut-être : « Merci Antoine » !

Qu’est-ce que tu utilises comme musique ? Gratuitement ou alors les sites pour acheter ses musiques, parce qu’on sait que la musique, il en faut aussi énormément en terme d’émotions pour passer un message.

Antoine Alors, je ne vais pas dire tous les noms de toutes mes techniques parce que je n’aime pas quand tout le monde utilise les mêmes musiques que moi. Il n’y a pas mal de musique

Maxence Les différents sites pour acheter de la musique.

Antoine Il n’y a pas mal de musiques que je trouve sur SoundCloud, ce sont des petits indépendants. SoundCloud, ce n’est pas une banque de musique gratuite, il faut demander à la personne si tu peux utiliser sa musique, avoir son accord et ensuite l’utiliser. Avoir son accord écrit, parce qu’en cas de strike sur Youtube, c’est important de pouvoir le prouver. Sinon, j’ai une banque de musique qui s’appelle Epidemic Sound. C’est un abonnement à 15€ ou 15$ par mois qui permet d’avoir accès à toutes leurs musiques pour les utiliser en illimité dans les vidéos. Et si ton abonnement s’arrête, si tu arrêtes de payer, ils ne vont pas te striker toutes tes vidéos ; c’est-à-dire qu’il n’y a pas de soucis [inaudible]

Maxence Et tu n’utilises pas Jamendo, musiques libres de droit ?

Antoine Je n’aime pas du tout les musiques qu’il y a dedans. Je trouve que ce sont des musiques qu’on entend partout. En plus, elles sont chères. Ce sont des musiques parfois à 30, 40, 50€. Je ne sais pas, peut-être entre 20 et 30€.

Maxence Si c’est quand même entre 20 et 50€ je suis d’accord.

Antoine En fait, les seules bonnes musiques qu’il y a sur ces sites-là, tout le monde les utilise. C’est le problème pour moi.

Maxence C’est vrai.

Antoine Moi, j’ai mes petits trucs que les gens ne connaissent pas trop. Je préfère ça.

Ses conseils pour se lancer dans le vlogging

Maxence Ok. Pour finir sur une dernière question, quels conseils tu donnerais à une personne qui se lance dans le vlogging, le piège dans lequel ne peut pas tomber que tu vois encore certainement aujourd’hui chez les gens qui démarrent.

Antoine J’ai beaucoup de gens après ma conférence qui sont venus me voir, qui m’ont dit qu’ils avaient envie de se lancer, mais qu’ils avaient un peu peur, notamment des haters… On dit les « haters » comme si c’était un groupe de gens, mais ça peut être n’importe qui ! Il y a forcément des gens qui vont vous critiquer. Ça peut même être ton conjoint, ta conjointe, tes enfants, n’importe qui. On a peur des critiques et c’est normal. Enfin, ce qui m’a aidé quand j’ai démarré, c’est que j’ai fait une vidéo tous les jours. Et je me suis lancé à plein temps là-dedans, je n’ai fait que ça, la tête dans le guidon, j’ai avancé. Ce qui fait que je n’avais pas vraiment le temps de subir les critiques. C’est-à-dire que j’avais forcément des critiques sur mes vidéos, je n’y échappais pas, surtout au début.

Mais au lieu de rester trois jours en me disant : « Pourquoi il a dit ça ? », je n’avais pas le temps parce que le lendemain, il y avait déjà une nouvelle vidéo qui avait effacé l’ancienne, presque. Et finalement, après plus de 320 vidéos mises en ligne sur ma chaîne Youtube, les haters peu à peu ont disparu. Forcément, ils sont remplacés par des nouveaux. Au bout d’un moment, plus t’en fais, plus tu progresses vite, plus t’apprends à ignorer les critiques parce que tu as toujours un coup d’avance, tu es toujours dans la vidéo du lendemain, et plus ça devient facile en fait, ça devient ta routine. Donc, produire beaucoup au début, même si on n’a pas le matériel. Moi, au début, j’ai commencé avec mon smartphone encore une fois, avec un petit micro-cravate que je branchais dessus, rien, que dalle. Ensuite, j’ai acheté mon G7X, je suis parti en Asie, pendant cinq mois je me suis filmé avec le même appareil qui est un petit compact. Voilà, c’est juste faire, avancer, et ne pas se poser 100 000 questions.

À lire
Franck Rocca : La meilleure stratégie Facebook rentable

Maxence Toi, c’est ça qui t’as permis d’avoir un peu de recul.

Antoine Maintenant, je prends un peu de recul. Je fais un peu moins de vidéos. Je ne fais que trois vidéos par semaine, ce qui est quand même pas mal mais je ne fais plus de vidéo tous les jours. Je prends plus le temps de réfléchir et préparer les vidéos. Mais le conseil pour démarrer, c’est ça qui m’a sauvé, c’est d’être à fond, de le faire à fond et de ne pas trop se poser de questions, toujours avoir une vidéo d’avance.

Est-il possible de déléguer le vlog ?

Maxence Peut-être que vous vous posez la question suivante : « Est-ce qu’une vidéo vlog, ça peut se déléguer ? ». Comme c’est artistique, est-ce que c’est toi qui les fais à 100% ou est-ce qu’on peut trouver quelqu’un qui arrive en quelque sorte à lire dans notre cerveau et lui déléguer. Combien de temps ça te prend ? Est-ce que ça peut se déléguer ?

Antoine C’est tout le problème ce que tu viens d’illustrer, c’est que pour bien monter une vidéo, il faut lire dans ton cerveau. A moins d’avoir un process très bien rodé, tout dépend des types de vidéos que tu fais. Si tu fais des vidéos facecam un peu comme on fait là, ça peut être monté évidemment par un tiers.

Maxence Oui. C’est délégué ça.

Antoine C’est délégué, voilà. Si tu fais un vlog… Mais moi, j’aime le montage au fait. C’est-à-dire que j’aime le montage vidéo. Quand je fais une vidéo voyage, le montage c’est 80% de ma vidéo ; ça veut dire qu’il y a les moments que je filme et les moments où je parle. J’essaie de mixer tout ça, j’essaie de mettre de la bonne musique au milieu. J’essaie de mettre de belles images, j’essaie vraiment de faire passer une émotion et ça, ça ne peut pas être fait par un mec à Madagascar. Je ne critique pas du tout les gens qui montent les vidéos, il y a des monteurs excellents. Mais soit on trouve un excellent monteur et quelqu’un qui comprend parfaitement la façon dont on a pensé nos vidéos à l’avance ou alors on écrit tout, mais c’est beaucoup de travail finalement. Donc le travail passé à écrire toute la vidéo, autant le passer à la monter, enfin pour moi. Soit, le faire soi-même. Pour moi, ça fait partie du travail.

Maxence Et Casey Neistat, lui, le faisait aussi lui-même malgré les millions qu’il générait.

Antoine Oui, il le faisait même. Ma principale source d’inspiration, c’est Casey Neistat. Il faisait absolument tout, tout seul. Il créait ses vidéos tout seul, il tournait ses vidéos tout seul. C’était lui qui faisait le contenu de ses vidéos, c’était lui qui montait ses vidéos et c’est lui qui mettait ses vidéos en ligne. Il a ses assistants, il a toute une équipe mais qui ne lui servaient pas à ça.

Maxence Oui, pour tout le reste mais le montage de la vidéo, c’est lui-même.

Antoine Voilà, pour gérer peut-être les rendez-vous et tout ou déléguer mais à partir du moment où tu fais de la vidéo, c’est ton boulot. Tu fais tout. Après, tout dépend, tu dis quel est ton métier. Moi je considère que mon boulot, c’est de faire des vidéos, de communiquer. C’est vraiment ça pour moi qui est important. Après…

Maxence Tu te considérerais plus Youtubeur ou inforpreneur ?

Antoine Je n’aime pas trop donner une étiquette. J’ai l’impression d’être assez loin quand même des youtubeurs parce que ce n’est pas du tout le même business model déjà. Les youtubeurs, c’est plus divertissement, moi c’est plus valeurs et conseils. Infopreneur, je ne sais pas. Je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Moi, ce que j’aime simplement, c’est de créer du contenu, faire passer mes idées et aider les gens. C’est ce que j’essaie de faire dans mes vidéos et mes formations. Mais après, je ne suis pas hyper poussé non plus niveau marketing. C’est très simple mon business model. Tout peut être écrit sur une petite feuille de papier et compréhensible par n’importe qui. C’est extrêmement simple…

Maxence Et par rapport au montage, une vidéo de 10 min au Pérou, ça t’as pris quoi ? Deux heures de montage, quatre heures, six heures ?

Antoine Les vidéos que j’ai faites au Pérou, vu qu’aujourd’hui je voyage moins, j’essaie de mettre beaucoup plus de temps dedans. Alors si on compte montage plus miniatures tout ça, on doit être sur cinq heures au moins de travail. Ensuite, sur les petits vlogs que je faisais en Asie, je m’embêtais moins, c’était peut-être une à trois heures de travail. Je le faisais le soir quand j’étais à l’hôtel ; ça ne m’embêtait pas. Et les petites vidéos que je fais à Paris où c’est surtout moi en facecam qui explique quelque chose comme là, il y a très peu de montage. J’en ai pour maximum une heure. Ensuite, c’est surtout l’exportation et la mise en ligne qui prennent du temps.

Maxence Ok. Merci Antoine pour tous tes conseils.

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Les emails privés de Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER
OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest