Comment VENDRE par EMAIL ? JÉRÉMY BAMBINI - COPYWRITING

Comment VENDRE par EMAIL ? JÉRÉMY BAMBINI - COPYWRITING

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Et aujourd’hui je suis avec qui ? Avec Monsieur e-mail, alias Jeremy Bambini.

Donc salut Jérémy !

Salut Maxence.

Alors, si je vous parle d’e-mailing, c’est tout simplement parce que Jérémy a une activité sur le fitness et également une activité sur le copywriting et l’e-mailing. Donc, l’intégralité de ses revenus, de son activité de fitness, dépend de cela, donc de l’e-mailing et du copywriting. Je connais Jérémy déjà depuis plusieurs années. Il a démarré sur internet en 2011, la même année que moi. Tu as participé à l’un de mes mastermind, en Estonie, en mai 2018, tu es membre de mon Club Privé business, tu as participé aussi à mes séminaires business internet en or. Donc bref, je te laisse te présenter. Et puis ensuite, on va revenir dans ce qui est important sur l’e-mailing, donc l’ouverture d’e-mail, les clics ou encore que les gens qui soient sur les pages de capture, les pages de commandes, les pages de ventes deviennent des clients. Donc je te laisse un petit peu déjà nous dire qui tu es. Et ensuite, on va revenir tout ça en détail.

OK, donc Jérémy, j’ai 36 ans et je travaille sur internet depuis 2011, c’est en 2011 que j’ai commencé et je me suis vite spécialisé dans le copywriting et après, plus spécifiquement, dans l’e-mail copywriting. Et j’ai créé donc deux business autour de ce modèle de business.

Conseils de Jérémy Bambini sur l'ouverture de l'e-mail

Alors, quels sont les conseils vis-à-vis de l’ouverture de l’e-mail ? Pourquoi je te dis ça ? Parce que vous l’avez compris, si vous avez envoyé un bon e-mail, mais les gens ne cliquent pas pour l’ouvrir, finalement on est frustré par rapport à ça. Alors, c’est quoi tes recommandations sur le… pour avoir le meilleur taux d’ouverture ? Est-ce que tu as aussi des chiffres à nous donner ? Comme ça, si vous envoyez des e-mails, ce qui est fort probable si vous avez un business sur internet, avoir des tendances aussi de manière générale.

Alors, je n’ai pas de chiffres à donner, parce que ça dépend du contexte, ça dépend de votre marché, ça dépend de plein de choses. Mais on va dire que le… si je pouvais donner un conseil général pour optimiser les taux d’ouverture, chose que je ne traque pas personnellement, mais si vous traquez ça, en jouant sur la curiosité, ça marchera. Après, tout dépend de la stratégie que vous voulez avoir avec l’e-mailing. Personnellement, je fais de l’e-mailing quotidien pour tisser une relation forte avec mon audience. Donc je ne vais jamais m’amuser avec des titres qui jouent trop sur la curiosité ou qui cherchent le clic à tout prix. Puisque la relation passe avant tout. Donc, je vais avoir des titres qui des fois ne sont même pas des titres de copywriting, entre guillemets. À partir du moment où vous envoyez un e-mail par jour, votre audience attend votre e-mail du jour et l’ouvrira si vous avez tendance à raconter des choses intéressantes dans vos e-mails. Là, on va dire, le seul crime que vous puissiez commettre avec l’e-mail, c’est d’envoyer des e-mails chiants.

Ouais, vraiment qui soient fastidieux. Alors, vis-à-vis des chiffres, moi, je vais vous donner les chiffres de mon business. Donc j’ai deux activités : paris sportifs et webmarketing. Donc, avant où j’avais 80 000 e -mails, donc c’était équilibré 40 000-40 000 et maintenant, j’ai une liste d’e-mails de 60 000 personnes, donc 30 000-30 000. Qu’est-ce que j’ai fait ? Vous vous dites, ils sont passés où les 10 000 e -mails de chaque côté ? Je vous invite à le faire, c’est de purger de temps en temps votre liste. Alors, je sais qu’il y a plusieurs écoles par rapport à ça, on demandera l’avis de Jérémy juste après. Pourquoi ? Parce que moi, je pars du principe que si les… je crois que j’avais fait les 25 ou 40 derniers e-mails, donc vraiment quand même, si tu n’as pas ouvert au moins un e-mail sur les 25 derniers e-mails que je t’ai envoyés, globalement, tu es en train de me dire « je m’en fous de ce que tu es en train de m’envoyer actuellement ». Donc, c’est pour ça je préfère purger. Et avec ces 60 000 e-mails, j’ai en moyenne, donc j’ai tout le temps un peu plus de 20 % de taux d’ouverture, donc ça va dépendre, ça va être entre 20 et 25, mais je sais que sur 30 000 e-mails de paris sportifs, j’ai au moins 6 000 open et sur mes 30 000 e -mails de webmarketing, je vais avoir, là aussi à peu près 6 000 open à chaque fois. C’est pour vous donner une petite tendance vis-à-vis du taux d’ouverture. Alors, tu vas nous donner ta recommandation et ton avis vis-à-vis de : est-ce qu’il faut purger son e-mail ? Et ensuite, est-ce qu’également il faut utiliser les nouveaux, inédits, exclusifs, « coucou, salut, re… », tous les e-mails mégacourts. Je te laisse nous répondre à ces deux questions.

Purge de la base mailing

Alors, dans l’ordre, pour ce qui est de garder une liste propre, évidemment c’est toujours mieux de garder une liste propre. Après, vous pouvez mettre en place les règles que vous voulez, est-ce que vous voulez faire sortir de votre liste, purger ceux qui n’ont pas ouvert vos x derniers e-mails, pourquoi pas.

Tu purges, toi, Jérémy, ou jamais ?

Non, je compte sur les désinscriptions, mais j’ai mis en place une règle qui est que quelqu’un qui se désinscrit est automatiquement ajouté à une audience Facebook que je vais retargetter avec un petit budget, c’est une audience que j’appelle « zombie ». Et je vais les retargetter pour voir s’ils veulent à nouveau s’inscrire, s’ils ne se sont pas désinscrits par erreur, des fois ça arrive. Ils se désinscrivent par erreur et ils ne reçoivent plus d’e-mails. Ils cherchent à se réinscrire. Les retargetter avec un petit budget, ça peut permettre d’en récupérer quelques-uns, de les faire se réinscrire, de rafraîchir leur adresse e-mail.

Alors pourquoi tu ne purges pas, toi, dans ton cas de figure ?

En fait j’ai changé d’autorépondeur il n’y a pas longtemps. Et je ne suis pas sûr de la méthode qu’ils utilisent, et j’ai peur de faire une bêtise en fait. Donc quand je serai sur du fonctionnement, je purgerai vraiment.

OK, je comprends.

L'objet du mail très court

Après, l’autre question c’était sur les sujets d’e-mails très courts type : « re : ou coucou ». Alors, les types d’e-mails du genre « re : ou fwd », je n’utilise jamais ça puisque, comme je disais, l’important pour moi, c’est la relation avec mon audience. Et quand on écrit « re : », donc c’est un e-mail qui fait croire qu’on répond personnellement à un e-mail qui nous a été personnellement envoyé, ce qui est absurde, parce qu’on envoie des e-mails en masse. Ça, c’est le genre de chose qui va faire un super taux d’ouverture, mais qui trahit un peu la… qui va entacher la relation avec l’audience. Parce qu’en fait, vous faites croire que vous répondez à un e-mail personnel, alors que ce n’est pas le cas. Et quand on ouvre le mail, on voit qu’en fait, je ne sais pas, il y a une offre. Donc à force, vous avez un gros taux d’ouverture, mais ça ne se traduit pas en vente. Moi, ce qui m’intéresse c’est : est-ce que mes e-mails apportent de la valeur qui après se traduisent en vente, derrière. Donc en fait, je ne suis pas mes taux d’ouverture, simplement parce que j’envoie des e-mails en textes basiques. Et le taux d’ouverture, il est faux à partir du moment où des fois, sur les téléphones Android, l’ouverture n’est pas comptée si la personne n’a pas activé ses images, par exemple. Donc, je ne regarde pas les taux d’ouverture, je ne regarde en fait que des ventes. Taux de clic, pareil, je ne peux pas les contrôler parce que j’envoie des e-mails en textes simples. Mes liens sont en textes simples et ils sont transformés en lien cliquable par la boîte du destinataire. Donc, il y a des clics, mais je ne les vois pas.

À lire
Comment Pin-up Bio a généré 36000 EUROS en 1 SEMAINE avec son SITE ?

OK, alors je rebondis juste par rapport au côté purge. Donc moi, c’est une fois tous les six mois que je dégresse, entre guillemets, mes listes principales. Donc, le plus important, vous l’avez compris, dans un business, c’est avoir des nouveaux leads. Des nouveaux leads, c’est tous les jours, tous les jours, tous les jours. C’est ça l’oxygène de votre business. Et par rapport à quand je supprime, donc là j’avais supprimé récemment 20 000 e-mails, donc 10 000 en paris sportifs, 10 000 en webmarketing. Je fais un export CSV, que je sauvegarde. Et vous pouvez réessayer avec un autre logiciel d’autorépondeur. Moi, j’avais fait un petit test avec Aweber, donc si vous avez un autre logiciel d’autorépondeur… alors avec la RGPD, tous les logiciels n’acceptent pas une réimportation de liste de contacts, notamment si vous avez une liste qui est assez grosse. Donc je dirais, minimum 2 000 à 5 000 contacts, ce n’est pas tous les logiciels d’autorépondeur qui acceptent. Et en faisant ça, quand je vois, et j’ai rarement plus de 1 % taux d’ouverture. Bon, là, je me dis : c’est vraiment de l’e-mail poubelle en quelque sorte, donc là on supprime définitivement, et on ne garde que la toute petite partie, là le 1 % qui a été ouvert et on va le réimporter dans la liste normale, pour vous donner un petit exemple.

Ouais, il y a différentes stratégies. Par contre la chose importante qu’il faut que préciser, que tu as dite, c’est qu’il faut sauvegarder sur une clé USB sa… il faut exporter sa liste, parce que tant qu’ils sont dans la plateforme, ils ne sont pas en sécurité.

Exactement. Et vis-à-vis des listes de clients, là par contre, je ne fais jamais de purge. Soit les gens se désinscrivent s’ils ne sont plus intéressés, c’est OK pour moi, mais je ne purge pas si quelqu’un n’a pas ouvert un de mes e-mails, parce qu’il a été client. Du coup, ça a une valeur beaucoup plus importante par rapport à un prospect. Alors, vis-à-vis des titres, moi j’ai essayé quelques petits exemples, et notamment quand vous avez un texte, plus c’est court, j’ai remarqué, plus le taux d’ouverture est important. Donc moi, c’est la tendance que j’ai remarquée par rapport à mes activités de paris sportifs et de web marketing. Quels sont les recommandations et conseils que tu peux donner pour qu’on ait des taux de clics si on fait un appel à l’action pour une inscription à une conférence en ligne, à un Live, à cliquer pour aller voir sa vidéo YouTube. C’est quoi tes recommandations ? Est-ce qu’il faut faire des e-mails courts, des e-mails longs ? Dis-nous tout. Et qu’est-ce que tu as pu voir, donc toi dans ton activité et vis-à-vis des clients que tu as en presta ?

Les appels à l'action

Alors, la règle c’est : plus vous aurez d’appels à l’action, plusieurs fois le même, plus il y aura de clics, plus l’e-mail sera court et l’appel à l’action se rapproche du début, plus il y aura de clics. Après, c’est un arbitrage à faire, est-ce que vous voulez plus de clics et moins qualifiés ou moins de clics, moins d’inscrits à votre webinaire par exemple ou des personnes qui visitent votre page de vente, mais plus qualifiés. Ce que je fais, c’est qu’il y a qu’un seul appel à l’action dans mes e-mails et il est tout en bas.

Et tu ne mets qu’un lien ou tu en mets deux ou trois, des liens ?

J’en mets un seul, 99 % du temps. Une fois par semaine, il y a un lien qui va apparaître après le premier tiers du mail quand il y a une urgence. Par exemple une promotion qui est sur le point d’être retirée. Il y a un appel à l’action qui va apparaître dans le premier tiers du mail. Ça clique beaucoup, pourquoi ? Parce que c’est un e-mail d’urgence et que dès qu’il y a de l’urgence, ça clique plus. Donc, ça rejoint le conseil suivant que j’avais donné. Pour avoir plus de clics, il faut qu’il y ait une urgence justifiée.

Donc, à partir du moment où vous avez installé la rareté, l’urgence, là les gens, notamment les personnes qui sont les plus intéressées vont vraiment faire l’appel à l’action que vous avez évoqué, parce que vous avez un deadline. Donc, soit c’est maintenant, oui ou non, mais il faut donner une réponse. Donc, c’est ça que vous devez avoir en tête de manière générale.

Vendre dans l'email ou rediriger vers une page de vente ?

Alors, autre question que vous vous posez certainement, c’est vis-à-vis des pages de vente, pour passer d’un prospect à un client : est-ce que je dois rediriger justement le lien qui va directement sur la page de vente ? Est-ce que… il y a aussi des fois, ces écoles-là où des personnes qui disent « non, il faut mieux que tu vendes dans l’e-mail et même carrément mettre un lien qui va sur le bon de commande ou un lien PayPal qui va directement vers l’achat ». Quelles sont tes recommandations par rapport à ça ?

Alors, ça, ça dépend du contexte, ça doit être testé, c’est quelque chose que vous devez tester pour vous par rapport à ce que vous souhaitez faire. J’ai testé les deux.

À lire
Comment Jean-Marc GAGNE au MOINS 15000 EUROS par AN avec l'AFFILIATION de PRODUITS PHYSIQUES ?

Donc, lien directement dans l’e-mail qui redirige sur… on paye par PayPal ou Stripe.

Sur le bon de commande, ouais. Je fais ça souvent quand je lance un nouveau programme. Souvent, je lance avant d’avoir créé une page de vente. Maintenant je n’ai qu’une seule page de vente qui tourne et je n’en crée plus de nouvelle, parce que j’ai simplifié mon système. Mais vous pouvez vendre directement dans l’e-mail. Et plus vous faites de l’e-mailing fréquent, je fais de l’e-mailing quotidien… en fait, c’est vos e-mails qui s’occupent de la vente ou qui jouent le rôle de pages de vente découpées, si vous voulez. Donc, vous pouvez très bien vendre directement dans l’e-mail. Il vaut mieux faire ça que d’emmener vers une mauvaise page de vente, c’est sûr.

Vis-à-vis de la page de vente, moi, c’est ce que j’évoque et je pense que tu vas évoquer la même chose, vous devez vous focaliser énormément, donc 80 % de votre temps sur l’headline, donc la promesse de vente. Et ensuite, c’est ça qui va donner envie de lire la suite et après, de faire passer un prospect à un client. Quelles sont tes recommandations pour arriver à créer une headline qui soit accrocheuse, qui soit également atteignable ? Et surtout, en tant que formateur ou la personne qui a créé le produit, être capable aussi de la délivrer derrière, est-ce que tu as une méthodologie ou quels sont les conseils que tu pourrais évoquer par rapport au copywriting de l’headline d’une page de vente ?

Alors, on va partir du principe que la page de vente est pour votre audience, donc c’est du marché chaud. C’est un marché qui est au courant que vous vendez quelque chose. Et il est probablement au courant que votre offre existe. Donc, vous pouvez carrément parler de votre offre dans l’accroche. L’offre existe, elle est sortie. Voilà, personnellement je mettrai plus d’efforts sur l’offre elle-même que sur l’accroche, parce qu’en fait…

Donc, l’offre irrésistible plutôt que la promesse de vente. C’est-à-dire l’accroche en haut… qui donne envie, « ah ouais, ça m’intéresse ».

L’accroche en fait, elle va être… elle est moins importante dans le marché chaud. En gros, vous pouvez juste dire : j’ai un nouveau produit, il est là, l’offre est plus bas. Par contre, si c’est du marché froid, là, oui, il faut mettre 80 % de ses efforts sur l’accroche, parce que sinon les gens partent. Mais quand vous faites de l’e-mailing et que les visiteurs arrivent de vos e-mails, ils vous connaissent déjà, ils connaissent peut-être même déjà votre offre, sauf si elle est nouvelle. Mais il n’y a pas besoin de trop jouer sur la… enfin, pas besoin de trop jouer sur la curiosité. Au niveau de l’accroche, il vaut mieux mettre ses efforts sur l’offre elle-même. Donc promesses, ce que contient le programme que vous vendez ou votre service, donc promesses plus promesses et tarifs, appel à l’action.

Les avantages de l'emailing

Quels sont les avantages de l’e-mailing ? Toi, tu as un business qui repose sur l’e-mail. Vous avez peut-être déjà entendu parler, moi-même, c’est ce que je fais : des conférences en ligne, des lives, des ventes flashs, des lancements orchestrés, de l’evergreen, des tunnels de vente, des séquences e-mails… donc toutes ces choses-là. Donc, moi je fais vraiment un mix de tout ça dans mon business. Toi, tu es essentiellement sur l’e-mailing, donc séquences e-mails. Quels sont les avantages par rapport aux autres méthodes que tu as aussi testées par le passé ?

Le premier avantage que je vois, c’est que… à mon sens, c’est le canal le plus evergreen qui soit, parce que ça existe depuis, en gros, les années 70. Donc tout le monde connaît l’e-mail, tout le monde sait consulter ses e-mails. Donc, c’est plus simple d’envoyer des offres dans les e-mails. L’autre avantage, c’est quand vous faites les choses, la façon dont je fais de l’e-mail, c’est que j’envoie des e-mails fréquemment, tous les jours. Ça permet de tisser une relation avec votre audience. Vous tissez une relation forte et ça rend tout le reste plus facile. Vous n’avez plus besoin d’une super page de vente, vous n’avez plus besoin d’un super site, puisqu’en fait, votre audience n’y va jamais. Elle reçoit votre e-mail et après, elle arrive sur votre bon de commande, pourquoi pas, ou une simple page avec quelques puces promesses et puis basta. Et c’est aussi pour ça que j’aime l’e-mail, c’est surtout pour la simplicité et le côté anti… j’allais dire anti-fragile, evergreen, voilà.

Tu écris un e-mail par jour, souvent l’objection de pas mal de personnes et que moi-même j’ai également. Et du coup, on va te poser la question. OK, un e-mail par jour. Toi, en tant que créateur, comment tu fais pour ne pas avoir de panne sèche, donc ça, c’est la première chose. Et pour les personnes qui reçoivent les e-mails, est-ce que ce n’est pas trop agressif ? Est-ce que tout le monde ne dit pas « stop, j’en ai marre de recevoir tous ces e-mails, tous les jours ». Dis-nous tout. Côté prospect client, le fait de recevoir un e-mail par jour et côté écrivain, nous, marketeurs copywriters par rapport à son business. Je te laisse nous partager ton retour d’expérience là-dessus.

OK, alors d’un point de vue créateur, quand j’ai commencé à créer mon business sur internet, j’ai commencé par le blogging, un peu comme toi, donc je rédigeais des articles. Et en parallèle, je rédigeais des e-mails, donc un par mois, puis après je passais à deux par mois pour renvoyer vers mes articles. Et c’est tout… c’est la façon dont j’utilisais les e-mails, à l’époque. Sauf que rédiger un article, ça me demande à peu près trois heures, rédiger un e-mail, ça me demande entre 5 et 15 minutes, selon le sujet et selon mon humeur du moment. Donc déjà, il y a le temps que ça demande, ça demande peu de temps. Pour ce qui est de trouver des idées, à partir du moment où vous avez un business qui est lié à une de vos passions et que vous pratiquez votre passion… j’ai un business sur le fitness, je suis moi-même instructeur Kettlebell et je fais du coaching en alimentation et je pratique ce que j’enseigne, donc je ne manque jamais d’idées. Au fil du temps, j’ai des gens qui me posent des questions…

Malgré 100 e -mails envoyés, 200 e-mails, tu arrives encore à avoir des idées, excellent. Parce que tu as toujours cette possibilité, ayez ça en tête, recycler votre contenu et en même temps, vous le peaufinez et vous l’améliorez.

À lire
Comment ROY GAGNE 25 000 euros par AN avec 450 VISITES par JOUR sur son SITE WEB de DESSIN ?

On peut recycler. Et il ne faut pas non plus hésiter à répéter certains concepts. C’est des concepts importants que je veux faire passer à mon audience, la continuité ou la régularité. Et il y a plusieurs façons de traiter un sujet. Vous pouvez raconter une histoire, vous pouvez écrire un e-mail sous forme de liste, les x avantages de suivre telle méthode, vous pouvez parler du même sujet sous forme de… si on vous a envoyé un témoignage client, vous pouvez reprendre le témoignage et faire un lien vers votre offre. Il y a plein de façons de traiter déjà le même sujet. Après, vous avez plusieurs sujets, les possibilités sont infinies et puis il ne faut pas hésiter à répéter. Donc voilà, pour la partie création de contenu. Et pour ce qui est du point de vue…

Ouais, du prospect client qui se dit « waouh, je me fais agresser, un e-mail par jour ».

Il faut bien vous dire que quelqu’un qui a pris la peine de s’inscrire à votre liste e-mail, c’est quelqu’un qui a un problème et qui est à la recherche d’une solution. Donc, si vous ne parlez pas de votre solution, si vous avez une solution qui peut aider les gens, c’est votre devoir d’en parler le plus souvent possible. Et une personne qui en a marre de vous, elle sait très bien, elle se désinscrit, c’est simple. Alors, des fois, il y a des personnes, c’est marrant, qui ne savent pas se désinscrire et qui m’envoient « stop », par e-mail.

Stop Jérémy ! J’ai compris !

Donc là, pas de discussion, je désinscris immédiatement bien sûr. Mais quelqu’un qui a un problème et qui cherche une solution et si vous vous adressez à cette personne de la bonne façon, c’est-à-dire que vous parlez avant tout d’elle et de ses problèmes, elle ne sera jamais lassée en fait de vos e-mails.

Ouais, il y a des gens, j’imagine, qui sont addicts, à se dire « oui », ils sont heureux. Comme ceux… je vais donner une analogie, qui va parler à tout le monde, est abonné un journal. Il y a des personnes, ils sont très heureux d’avoir leur journal tous les jours, donc c’est le même principe.

Un journal ou… souvent l’e-mailing quotidien, ça se rapproche plus du chroniqueur radio. Il y a un chroniqueur que tu aimes bien…

Ou une émission radio qu’on apprécie, ouais.

Voilà. Et tous les jours, on attend la chronique de x, parce qu’on aime bien sa chronique. Et c’est un peu la même chose en fait. Et c’est comme ça que je vois… vous pouvez voir l’e-mailing quotidien. Ce qu’il faut, c’est que vos e-mails restent intéressants et ne traiter qu’une seule idée par e-mail. Si vous en avez deux, faites deux e-mails.

La continuité dans le mailing

Merci en tout cas, Jérémy, par rapport à toute ton expertise et tout ton savoir. Est-ce que tu as une pépite, un dernier conseil que tu aimerais ajouter dans l’e-mailing et le copywriting ?

Je dirais qu’il y a plein de méthodes qui fonctionnent, mais le principal, c’est que la continuité bat tout le reste, à partir du moment où vous travaillez dans la…

Alors, qu’est-ce que tu appelles « continuité » ?

Bah, ça veut dire que si vous décidez d’envoyer un e-mail par jour, vous envoyez un e-mail par jour et vous vous y tenez. Ou un e-mail tous les deux jours, vous vous y tenez. Plus vous êtes régulier et/ou fréquent… il vaut mieux être fréquent et surtout régulier, ça va battre toutes les autres règles, entre guillemets, marketing qu’on vous donne, comme par exemple, je ne sais pas, qu’il faut mettre plusieurs appels à l’action ou je ne sais pas, quels conseils on donne souvent sur…

Par rapport à l’e-mailing ?

Ouais, oui ou autres. Ou qu’il faut avoir une super page de vente, bien copywriter, bah ça, ça n’est plus tellement vrai lorsque vous envoyez des e-mails intéressants et fréquents ou qu’une vidéo de vente vend mieux qu’une page de vente, ça n’est plus vraiment vrai quand vous envoyez des e-mails régulièrement. Donc, la continuité bat tout le reste.

Et surtout, l’immense avantage de l’e-mailing. Alors, moi je suis plus en mode deux e-mails par semaine, pour vous donner un petit aperçu, c’est la relation que vous tissez avec les gens. Et souvent, ça on l’oubli, notamment par rapport à nos activités online, parce qu’on est sur des plateformes, on est sur des réseaux sociaux, on est sur des ordinateurs, donc on a ce côté… on a l’impression qu’on est tous dans des machines ou encore on est robotisé. Et finalement, quelqu’un qui va laisser sa CB, qui va payer par PayPal, par chèque, par virement bancaire, qu’est-ce qui va se passer ? C’est un humain qui est derrière cela. Donc, souvenez-vous toujours de ça et l’avoir à l’esprit. Des fois ça nous échappe de temps en temps, rappelez-vous toujours de cela, c’est un humain qui va acheter l’un de vos programmes, l’un de vos différents services. Et du coup, le fait d’envoyer beaucoup de valeurs par rapport à un e-mail, qu’est-ce que vous avez gagné ? C’est cette fameuse relation, comme un ami. Et du coup, dès que vous allez proposer des programmes qui vont répondre aux besoins de la personne, banco, la personne va acheter. C’est l’analogique que je voulais partager, pour terminer cette vidéo.

Pour ce qui est du rythme des e-mails, ça m’est arrivé qu’une personne ne reçoive pas mon e-mail et qu’elle me demande si tout va bien. Ou, il y a des personnes qui pensaient avoir été désinscrites et qui cherchent à se réinscrire et qui disent…

Qui disent : non, je veux les recevoir tes e-mails !

Voilà, donc vous pouvez vraiment apporter beaucoup de valeurs avec les e-mails. Ce qui compte, c’est d’utiliser le canal qui vous plaît le plus, si vous aimez plus la vidéo, faites de la vidéo, et ce qui compte, c’est la relation avec votre audience.

Pour finir sur une dernière touche. Alors, où est-ce qu’on peut te retrouver Jérémy ? Il y a peut-être des personnes qui regardent cette vidéo qui disent : « OK, merci, j’aimerai tout simplement que tu réalises mon copywriting, que tu réalises mes séquences d’e-mails ou encore, que sais-je, donc vis-à-vis de mon activité ». Pour les personnes qui aimeraient en savoir plus sur toi, qui aimeraient peut-être soit prendre tes prestations ou acheter l’un de tes différents programmes, où est-ce qu’on peut te trouver ?

Le meilleur endroit pour me trouver, c’est mon site jeremybambini.com, vous arriverez sur la page d’accueil.

Facile à retenir, ton prénom et ton nom point-com. OK.

Vous pourrez vous inscrire à ma liste e-mails, et me contacter par ce biais-là.

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-business-02

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

6 INVESTISSEMENTS pour

GAGNER en moyenne 10% / AN

de REVENUS PASSIFS

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest