AFFILIATION – Nina HABAULT

De 0 à 5 000 EUROS EUROS par MOIS à 26 ANS !

Transcription – De 0 à 5 000 euros par mois à 26 ans ! Affiliation Nina HABAULT

Maxence : De 0 à 5 000 euros par mois avec la vente de ses propres produits et l’affiliation passive. Je suis actuellement avec Nina Habault. Oui, vous l’avez reconnue, vous avez bien entendu : de 0 à 5000€ par mois. On est actuellement à Paris.

Je voulais que tu nous explique à travers cette vidéo comment tu fais pour arriver à avoir des revenus passifs via l’affiliation qui est un excellent complément de revenus et qui est une stratégie extraordinaire pour arriver à gagner de l’argent sur internet et souvent méconnue et que, toi, tu maîtrises bien et qui te permettes d’avoir de l’argent de manière régulière.

Juste avant, cliquez sur le bouton « s’abonner » pour rejoindre plusieurs dizaines de milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube.

Salut, Nina, est-ce que tu peux rapidement, pour te présenter – il y a peut-être pas mal de personnes qui se disent : « Mais, je t’ai déjà vue sur Mlle Webmarketing ». Oui, c’est toi ! Si tu peux nous en dire plus de tes débuts, aujourd’hui, et nous raconter toute ton histoire ?

Donc, salut Nina.

Nina : Salut Maxence et merci pour cette interview.

Alors, oui, je suis Nina Habault aussi connue sous le nom de Mlle Webmarketing. Et donc, j’ai une chaîne YouTube principale qui est sur le webmarketing, donc le webmarketing plus sur un côté féminin et j’ai donc cette chaîne à 15 000 abonnés maintenant en deux ans et demi. Ce qui est pas mal pour une audience féminine sur le webmarketing. Et deuxième chaîne, que j’ai ouverte plus pour un petit peu tester les méthodes de webmarketing, donc une deuxième chaîne YouTube qui s’appelle « Web Etudiant » et qui est à 20 000 abonnés aujourd’hui. Donc, c’est une chaîne sur laquelle aussi j’ai monétisé forcément puisque je teste un petit peu les concepts de webmarketing mais forcément, les étudiants, ce n’est pas forcément une très bonne audience et c’est vrai que ça a été une erreur, mais comme je disais, c’est un petit peu un laboratoire sur lequel je teste, donc ce n’est pas très important. En tout cas, voilà pour mes deux chaînes YouTube.

Et à côté de ça, j’ai découvert l’affiliation. L’affiliation, qu’est-ce que c’est ? C’est le fait de toucher une commission, donc toucher de l’argent sur la vente d’un produit d’une autre personne. Par exemple, si je découvre le produit de Benjamin qui vend des formations sur la publicité Facebook, mon audience peut être intéressée. Je peux contacter cette personne et du coup, il va pouvoir… Je pourrais l’inscrire avec un lien affilié. Donc, en fait, un lien affilié, c’est : sur l’URL, on a un petit morceau de code souvent – qu’on ne connait pas ou qu’on ne voit pas toujours…

Maxence : Ce qu’on appelle l’ID, par exemple.

Nina : Oui. C’est marqué par exemple « affilié 544 ». Et donc, là, en fait, c’est mon code affilié et toutes les personnes que j’ai envoyées que ce lien-là, je vais toucher une commission. Donc, l’affiliation, on gagne en moyenne entre 40 et 60% de la vente. Donc, ça peut être intéressant sachant que les produits en webmarketing, souvent, sont quand même assez chers. Donc on n’a pas besoin de créer de produit, pas forcément besoin d’une grand audience, juste un produit qui auquel notre clientèle, notre audience est intéressée. Et c’est pour ça que ça fonctionne bien. En tout cas, moi, j’avais commencé comme ça puisque j’étais étudiante en droit à la base et je voulais quand même mon indépendance. Je voulais de la liberté. Je voulais prendre un appartement, mais forcément, les études de droit, je ne pouvais pas forcément avoir un travail à côté sinon… Voilà, il fallait choisir. Et j’ai découvert l’affiliation, je me suis dit : « Mais, c’est trop beau pour être vrai, quoi ». J’ai essayé.

Maxence : Tu t’es dit : « Mais, on peut gagner de l’argent. Je ne vends aucun produit ». Juste en amenant des personnes, du trafic sur des pages de vente via son lien affilié et les gens qui achètent, on touche une commission, un pourcentage de la vente sans augmenter le prix final du produit. Donc ça, c’est royal.

Nina : Il n’y a même pas d’effort à faire. Il y a juste à mettre un lien affilié, parfois. Enfin, bien placer toutes les stratégies, mais on n’a pas à créer de produit et on gagne de l’argent comme ça. Moi, ça pouvait me payer mon loyer quand j’étais étudiante. Ça pouvait payer mes courses. Et, au fur et à mesure, je me suis vraiment intéressée à ça dès que j’ai découvert des stratégies. Aujourd’hui, c’est vrai que l’affiliation, ça constitue quand même bien 2 500€ par mois, donc à peu près la moitié de ce que je gagne par mois.

Maxence : Ok. On va y revenir juste après en détails. Je voulais revenir aussi sur trois caractéristiques de Nina : première chose, tu as moins de 30 ans. Vous vous dites : « Waouh, Nina. Tu as quel âge, tu es jeune. Tu as l’air d’être bien renseignée sur le sujet ». Donc, ça, c’est top. Si vous regardez cette vidéo et que vous êtes plutôt jeune, oui, c’est possible également pour vous.

Tu as fait des études de droit, donc tu étais vraiment prédestinée, pareil, pas vraiment à être sur le web. Tu vas y revenir juste après. Tu me disais en dehors de l’interview : toutes tes amies de la fac sont au SMIC ou alors légèrement au SMIC en étant vis-à-vis du droit et à toutes les choses par rapport aux avocats, parce que…

Ta troisième caractéristique, tu habites dans le nord de la France à Boulogne-Sur-Mer si je ne dis pas de bêtise. Donc, du coup, là aussi, tu n’es pas dans un environnement où on se dit : « Waouh, c’est la fiesta. On va gagner sa vie sur le web ».

Alors, dis-nous comment t’es arrivée à quand même garder ce cap malgré cet environnement vis-à-vis de la fac pour pouvoir faire des études de droit ? Comment ça t’es venu ce côté de mettre en ligne, de t’afficher aussi personnellement, parce que ça peut faire peur en étant une femme. On n’a pas forcément le même leadership ou alors on se dit : « Oui, mais si quelqu’un, un jour, me reconnait dans la rue » ou que sais-je… Comment t’es arrivée à faire face à tous ces potentiellement blocages ?

Nina : Oui, sachant que je démarre de très loin, parce que j’étais très timide. Même en cours, en master, je n’avais pas levé la main.

Maxence : Même en cours, tu n’étais pas là : « Euh. Non. Ne me donnez pas la parole ».

Nina : Non. Alors me mettre sur YouTube, mais pas du tout, surtout… Enfin maintenant quand… J’ai bien fait de démarrer, mais quand j’ai voulu démarrer, j’y croyais quand même et puis j’en parlais à mon frère et il me disait : « Mais non, Nina. Pas toi sur YouTube quand même ». Et puis, finalement, je l’ai fait quand même et puis maintenant, il me dit : « C’est intéressant ce que tu fais. Tu sais que je t’ai toujours soutenue ».

Maxence : Maintenant que tu as du succès, ne m’oublie pas !

Nina : Mais c’est vrai qu’au début, pour commencer, l’environnement n’était pas terrible. Comment j’ai fait ? Tu m’avais donné un excellent conseil, c’est de se mettre dans un bon environnement. Je te disais que j’avais des amis qui étaient très pessimistes, c’était pourtant ma meilleure amie. C’était dur de couper les ponts, mais je l’ai fait quand même, parce que quand tu donnes des conseils, pour toi, ça marche, alors que je me suis dit : « Il faut que je le fasse aussi, il faut que je l’applique » et c’est vrai que…

Maxence : Oui, t’as peut-être retrouvé une nouvelle super amie ou des gens qui sont plus dans tes valeurs ou dans ta fréquence de vie.

Nina : Oui, c’est vrai. J’ai trouvé une superbe amie qui est aussi dans le webmarketing à Dunkerque donc pas si loin. Une autre fille intéressée par le webmarketing qui a aussi sa chaîne, qui commence sa chaîne aussi sur YouTube. C’est pour ça. Donc, c’est vrai que ce n’était pas évident. Pareil, je ne voulais pas non plus qu’on me reconnaisse dans la rue, mais sur la chaîne Web Etudiant, comme j’ai 20 000 personnes, on m’a déjà reconnue quand même deux fois dans la rue.

Maxence : Donc vers Boulogne ou dans d’autres villes où tu t’es baladée ?

Nina : Une fois sur Boulogne et une fois sur Outreau. Ce n’est pas loin de Boulogne-Sur-Mer.

Maxence : D’accord. Et on t’a dit : « Eh. Je t’ai déjà vue quelque part. Tu ne serais pas sur YouTube ? ». Ça arrive de temps en temps dès que vous avez une audience qui commence à être sympa, ça va vous arriver de temps en temps.

Nina : Oui. Et après, ce que je faisais, c’est que, comme j’étais dans mon petit appartement à Boulogne-Sur-Mer, j’ai essayé de me mettre dans un bon environnement par rapport à des personnes qui étaient là-dessus en côtoyant vraiment des personnes, même si c’était à distance, mais d’essayer de me faire des amis qui étaient dans ce domaine-là. Voilà, c’est comme ça que j’avais commencé et maintenant de vous rencontrer en vrai, tout ça, ça amplifie le tout.

Maxence : Oui. A chaque fois, c’est important d’aller dans des évènements ou même de temps en temps des soirées apéros entre infopreneurs, web entrepreneurs pour toujours pouvoir échanger. Puis, ce qui est aussi sympa, c’est de se voir de temps en temps en vrai, parce que voir les gens sur YouTube, même si on a l’impression de les connaître ou voir potentiellement à quoi ils ressemblent, c’est toujours plutôt pratique de les voir en vrai.

Absolument. Vous vous dites peut-être : Merci Nina. J’ai bien compris que tu as une chaîne sur les étudiants. J’ai bien compris que tu as une chaîne sur le webmarketing ; 20 000 abonnés et 15 000 abonnés. Qu’est-ce que tu vends par exemple sur la chaîne sur les étudiants ? Et sur cette chaîne des étudiants, on parlait également d’affiliation, qu’est-ce que tu promeus en affiliation comme produit ? Dis-nous tout, les produits que tu vends. Et vous vous dites peut-être aussi : « Les étudiants, mais, ils n’ont pas d’argent. Ils ont une CB où malheureusement qui est quasiment vide ou alors les poches sont vides. Du coup, quels sont les tarifs des produits que tu arrives à vendre ?

Nina : Alors, ce que j’avais fait, c’est que, directement, sur la page de capture pour envoyer un produit gratuit aux étudiants, c’était une heure de formation pour la concentration, parce que c’est un gros problème pour les étudiants. Et sur cette page-là, je mettais directement le sondage en fait puisque que les étudiants sont un petit peu chauds pour avoir le cadeau, rentrent leur adresse email. Et la deuxième question, c’était : qu’est-ce qui vous bloque le plus dans vos études ? Donc là, j’avais directement, j’ai 90% des réponses à ce sondage-là. Ce que j’ai fait, c’est que j’ai analysé le tout et ce qui revenait le plus souvent – je pensais que c’était la mémoire qui bloquait le plus les étudiants. Le fait d’apprendre tous les cours tout ça, surtout à la fac, mais en fait, pas du tout, c’est la flemme de se mettre à travailler. Donc, j’ai repris leurs termes et j’ai créé un produit qui s’appelle « Vaincre la flemme de travailler chez soi en 5 étapes ». Voilà, ça leur parlait comme ça : en 5 étapes. C’est un petit peu un titre marketing aussi, mais ça fonctionne super bien. Bon après, c’est un tarif qui n’est pas très élevé, qui est à 9€, mais je mets des upsales par derrière et dans les sondages, ce qui revenait le plus souvent aussi, c’est « s’organiser ». Les étudiants ont du mal à s’organiser. Donc j’ai créé une deuxième formation qui s’appelle : « 7 jours pour devenir organisé dans tes études ». Et donc, pareil, en fait, le panier moyen n’est pas à 9€ mais à 30€ pour chaque étudiant en moyenne et…

Maxence : Donc ça, c’est une formation que tu vends à combien ? A 27€, 19€ ? Cette formation sur l’organisation quand on est étudiant.

Nina : Ça dépend. Il y a des prix préférentiels si on ajoute, mais c’est 19€ sur l’organisation et c’est 9€ sur la flemme. Après, bon…

Maxence : Donc, souvent, les gens, ils prennent les deux produits en même temps donc ils dépensent 30€, plus ou moins 30€.

Nina : Voire même trois.

Maxence : Voire même un troisième programme.

Nina : En tout, c’est quatre produits.

Maxence : Ok. D’accord. Donc ça, les deux produits, le troisième et le quatrième produit, c’est quoi exactement ?

Nina : Ça s’appelle : « 24 heures d’immersion, les rituels du succès pour réussir dans la fac ». C’est un peu du développement personnel. C’est des affirmations positives, plein de petites hacks en fait, parce que les étudiants sont toujours en train de se dire : « Je ne vais pas y arriver. Je suis trop nul. Ça ne sert à rien que je continue mon année ». Et en fait, en créant cette formation, c’est vrai que ça les aide bien mentalement, parce qu’ils n’ont pas trop confiance en eux. Donc, voilà, j’ai écrit cette formation aussi. La dernière c’était : « Boxe tes études ». Tu vois, un petit peu des jeux de mots. Et, c’est pareil, c’est vraiment, cette fois-ci, plus des actions concrètes. C’est un peu un mélange de différentes stratégies. C’est aussi une formation qui a bien marché. Mais les deux formations qui se vendaient le plus, c’est les deux premières sur l’organisation, sur la flemme.

Et par contre, j’avais repéré un produit qui se vendait super bien, mais ce n’est pas moi qui l’avais créé. Je trouvais que c’était vraiment super bien fait. Qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai dit : « Je vais utiliser les principes d’affiliation. Je vais regarder si je peux le contacter via son site internet. Je l’ai contacté et je lui demande si c’était possible de mettre en place l’affiliation, parce que j’ai une grande communauté ». Donc, cette personne-là vendait sa formation juste à ses prospects et depuis qu’on a mis ça en place, c’est vrai que c’est un de mes produits qui se vend le plus qui s’appelle « Major de promotion ». Forcément, ça intéresse les étudiants de… ça vend du rêve de devenir major de promotion. Et moi-même, je me souviens, quand j’étais à la fac, c’était un produit qui me faisait bien rêver et maintenant c’est un produit que je vends très bien en affiliation.

Maxence : Et quel est le montant de ce produit ?

Nina : C’est 47€ et pourtant qui se vend très bien. Donc moi, je touche 24€.

Maxence : Donc, 50% en affiliation. Ok. C’est vraiment top. Donc, tu as quatre produits : 9€, 19€, et les deux autres produits sont à quel tarif ?

Nina : Ils sont un peu plus chers. C’est dans les 20€ et les 30€ les deux autres.

Maxence : Ok. Donc, quatre produits, grosso modo entre 9€ et une trentaine d’euros. Une affiliation d’un produit à 47€, tu touches 24€ par vente. Et la globalité de tout ça, tu arrives à générer à peu près quasiment 1500€ par mois entre la vente de tes propres produits et l’affiliation vis-à-vis des étudiants.

Nina : Oui. Pourtant, pour une audience étudiante, donc, c’est quand même pas mal.

Maxence : Voilà. La clé, c’est ça : si vous êtes dans des thématiques où le pouvoir d’achat est assez faible – là, en l’occurrence, pour les étudiants, c’est le cas – c’est avoir une multitude de produits entre 10 et 100€ pour que vous puissiez les vendre et ensuite promouvoir des produits dont les gens ont fait de qualité. Comme ça, vous touchez des commissions.

Vous vous posez peut-être une autre question : Merci Nina ! Par rapport à la promotion de produits en affiliation. Comment tu procèdes ? Est-ce que tu contactes l’auteur ? Est-ce que tu fais des recherches par toi-même ? Est-ce que tu testes le produit au préalable ? Comment tu procèdes pour proposer des produits pour lesquels les gens ils se disent : « Waouh, c’est une véritable valeur ajoutée » et pas « proposer du bullshit, de la merde » et que les gens envoient des emails par la suite en disant : « Putain, je suis passé par ton lien recommandation. C’était du gros caca ».

Nina : Je vais un petit peu… En fait, je ne vais pas sur les plateformes… Avant, c’est ce que je faisais… Avant, j’allais sur les plateformes vraiment spécialisées pour l’affiliation, mais je me rends compte que ce n’est pas forcément des produits de qualité.

Maxence : Oui, typiquement, 1TPE, Click Bank, on va y revenir juste après. Moi, personnellement, je vous le déconseille. On y reviendra juste après.

Nina : Et ce que je fais, c’est que je recherche sur Google les produits qu’il y a dans ma thématique et je regarde s’il y a des contacts sur les sites internet. De là, je vais contacter la personne et lui proposer de faire de l’affiliation avec moi. Donc, ça l’intéresse souvent, parce que, forcément, c’est gagnant-gagnant. Et je peux lui expliquer aussi comment mettre en place l’affiliation, les différentes plateformes. Donc, je vais vraiment le guider. Donc, c’est vraiment gagnant pour lui.

Maxence : Donc, tu le guides, si c’est quelqu’un que tu estimes qui a bon produit, mais qui est à des années lumières d’avoir une plateforme d’affiliation et s’il a déjà tout ce qu’il faut, tu t’inscris, tu le contactes brièvement et tu récupères tes liens de recommandation.

Nina : Exactement ! Au préalable, je vais d’abord acheter le produit, je vais le tester, parce que c’est vrai que parfois le titre peut être un petit peu alléchant, mais finalement, ce n’est pas terrible. Donc, je vais le tester : soit j’achète la formation, si c’est quelqu’un que je ne connais pas du tout soit, si… Par exemple, la formation « Major de promotion », c’est vraiment de la qualité. S’il va sortir une deuxième formation, je ne vais pas forcément l’acheter, parce que, pour moi, ce sont les études, tout ça, ça ne me convient pas forcément, mais je sais qu’il fait de la qualité, donc je vais pouvoir le proposer aussi les yeux fermés. Je sais que cette personne-là fait de la qualité s’il propose un deuxième produit. Mais si c’est quelqu’un auquel je n’ai jamais acheté de produit, je vais d’abord le tester et après le proposer. Et pour chaque personne qui va passer par mon lien affilié, forcément, je vais proposer un bonus en plus puisque ça va convertir encore plus.

Et ce qui convertit bien, c’est de proposer une formation à nous puisque forcément, c’est la même thématique ou même, parfois, quand c’est vraiment des grosses formations à 1 000, 2 000 € (ça m’est déjà arrivé de faire des affiliations sur ça), de proposer un remboursement, de proposer de redonner 100 ou 150€ à la personne.

Maxence : D’accord. Ce n’est pas mal, oui. C’est une bonne idée, oui. Un exemple qui est une excellente idée : si vous faites la promotion d’un produit à 1 000€, vous avez – on va dire – 40% donc 400€ en affiliation, vous pouvez dire : « Je vais donner tel ou tel bonus » et sur les 400€ de commission, redistribuez, par exemple 100€ ; il reste toujours 300€ pour vous, mais ce qui peut aussi faire une petite réduction pour la personne en question, pour passer encore plus par votre lien affilié que sur un lien quelconque. Excellente stratégie !

Nina : Oui, c’est assez rare les personnes qui font ça, elles proposent plutôt une avalanche de bonus. Mais le côté financier, ça les intéresse encore plus davantage, parce qu’ils se sentent encore plus gagnants.

Maxence : Oui, parce que du coup, au final, par ricochet, si on prend l’exemple 100€, c’est au final, c’est comme si on achetait la formation à 900€ au lieu de 1 000€.

Du coup, vous vous dites peut-être : Merci Nina. A priori, vis-à-vis de toutes tes affiliations, tu es bien réglée ? Tu reçois bien les différents paiements ? Ce n’est peut-être pas toujours le cas ? Alors ? comment tu procèdes pour arriver à récupérer ton argent que ce soit en webmarketing ou en étudiant ? Est-ce que tu te dis : tous les 5 cinq du mois, tu envoies un petit email ou un message vocal Facebook ou que sais-je, ou tu appelles l’affiliant en question pour lui dire : « Hey, tu me dois 300€, 1 000 € ». Tu me disais juste avant la vidéo que tu avais reçu 1 200 € de Théophile Eliet dont tu promets également les formations. Comment tu t’organises ? Est-ce que c’est une fois par mois, une fois par trimestre, une fois par semaine ? Comment tu fais par rapport à tout ça, pour recevoir les fonds sur ton compte bancaire ?

Nina : Il faut savoir que la grande majorité, c’est… Ils vont payer le produit, enfin, l’affiliation, l’affilié, 30 jours après.

Maxence : 30 jours après.

Nina : Oui. Donc, déjà, il faut avoir ça en tête. On ne va pas avoir l’argent tout de suite. Enfin, c’est rare en tout cas. Donc, je ne vais pas demander l’argent tout de suite, je vais attendre souvent trois mois. Au bout de trois mois, je vais demander…

Maxence : Ah oui, donc tu es assez patiente par rapport à ça. Tu ne te dis pas : au bout de 30 jours, allez, on va dire 40 jours, tu… Non, toi, tu attends vraiment longtemps du coup.

Nina : Oui, sachant que pour certaines formations à 1 000, 2 000€, il y a des paiements parfois en trois fois, cinq fois. Donc, il ne faut pas forcément être pressé. C’est vrai que ça peut être le côté négatif de l’affiliation, mais j’attends en moyenne trois mois et il faut souvent envoyer une facture à la personne.

Maxence : Oui, absolument.

Nina : Et ensuite, on a le virement dans les 24 heures par Paypal ou sur notre compte bancaire. J’ai l’email personnel des personnes, il me suffit d’envoyer la facture avec la date et, tout simplement, je mets le montant.

Maxence : Alors je ne sais pas… Donc, Nina également est membre de mon club privé business et un ami, donc c’est mon frère, il a une astuce où vous envoyez le lien Paypal – donc soit la personne paie soit par Paypal soit par CB. Si elle n’a pas Paypal l’affilié en question – et ensuite reçoit instantanément sa facture par email avec toutes ses coordonnées. Donc, n’hésite pas, je pense que tu as peut-être vu la vidéo, on l’a mise il y a quelques jours, parce que, comme ça, ça pourrait être plus pratique pour toi. Tu ne t’embêtes pas à faire une facture, parce qu’elle va être automatiquement être générée via le logiciel Quaderno. Je ne sais pas si tu connais. En tout cas, c’est un logiciel que je vous recommande qui permet en fait d’avoir des factures en automatique. Donc Q-u-a-r-d-e-r-n-o. Logiciel Quaderno, 29$ par mois. Peut-être que ça aura changé en fonction du moment où vous visionnez la vidéo ; grosso modo 25-30€ par mois, vous avez toutes les factures générées en illimité et en automatique. Donc royal. En tout cas, c’est ce que j’utilise depuis plusieurs années déjà.

Nina : D’accord. Oui, je l’ai déjà installé aussi il n’y a pas longtemps.

Maxence : Ok. Top par rapport à ça.

Alors, on a vu un petit peu le business étudiant, quels sont les produits que tu vends en webmarketing, en affiliation ? Donc, tu as tes propres produits ? Quelles sont les personnes que tu promeus vis-à-vis du webmarketing ? Comment tu les as découverts et pourquoi ?

Nina : Alors, mes propres produits, celui qui se vend le plus, c’est forcément « Les stratégies en affiliation ».

Maxence : Oui, ça, ça marche très bien pour toi. Ok.

Nina : Oui. J’optimise toujours la page de vente, il y a toujours plus de témoignages, plus de mises à jour donc ça marche bien, avec le petit compteur à la fin, parce qu’ils ont trois jours pour acheter tout de suite sinon après le prix augmente.

Maxence : Donc, l’urgence. Excellent.

Nina : Je le vends déjà pas très cher à la base. Donc, ce produit-là. J’ai un produit sur « Vos 1000 premiers abonnés sur YouTube en trois mois », puisque c’est un défi que je propose et tout à fait réalisable avec les stratégies. Sinon, j’ai aussi une formation sur l’organisation du cyber entrepreneur. Donc, c’est plus un petit peu une formation pour les femmes qui veulent s’organiser quand elles travaillent sur internet. J’ai une formation sur « Tes 400 premiers emails » en 30 jours, parce que le plus difficile, c’est emails.

Maxence : Parfait.

Nina : Parce que, comme on dit, l’argent est dans la liste. Et voilà, c’est à peu près tout pour mes propres produits. Ah si, et le tout dernier produit que j’ai créé, c’est « Créer un blog », parce qu’il y a beaucoup de personnes qui, quand même, veulent créer un blog. Elles ne veulent pas forcément se montrer, elles veulent rédiger des petits articles, créer un petit blog personnalisé, tout ça. Donc, j’ai fini par créer une formation dessus, parce qu’on me le demandait beaucoup et c’est une formation, cette fois-ci, physique que j’envoie aux personnes, parce que c’est vrai que les gens aiment bien commander, après ils reçoivent la commande, ils attendent. C’est comme si c’était un petit peu Noël avant l’heure dans lequel je propose des bonus, un petit livret pratique, très girly et tout. Et donc c’est une formation qui commence à bien se vendre que j’ai créée, enfin, qui se vend seulement depuis mi-septembre, mais je pense qu’elle a vraiment du potentiel. Et c’est un peu différent d’envoyer, chez la personne, cette formation. Donc, ça c’est pour mes formations. Sinon, pour les formations d’affiliation, il y a ton club privé.

Maxence : Oui, club privé business que tu promeus.

Nina : Oui. Il y a les formations de Théophile Eliet.

Maxence : Oui, ok.

Nina : Il y a les formations d’Anthony Nevo aussi. Il y a les formations d’Aurélien Amacker, mais sans plus.

Maxence : Parce que lui, c’est plus un abonnement donc…

Nina : oui.

Maxence : C’est différent. C’est un système qui est un petit peu particulier dans le sens où tu vas toucher plus de manière récurrente, mais un petit montant.

Nina : Et voilà pour les principaux. J’ai sûrement d’autres sources, mais ce n’est pas autant régulier pour l’affiliation. Ça ne marche autant mais c’est vraiment les principaux qui fonctionnent bien.

Maxence : L’idéal, c’est toujours avoir ça à l’esprit, c’est que quand vous réalisez la promotion de certaines formations, contactez l’auteur. Si vous le connaissez déjà personnellement, c’est encore plus pratique, comme ça, c’est assez simple. Si vous êtes dans la formation, c’est encore mieux, comme ça il n’y a pas d’intermédiaire.

Vous vous dites certainement : Ok Nina. Ok Maxence. Mais vous n’avez pas parlé de 1TPE, vous n’avez pas parlé de Clikbank. Moi, personnellement – je vais laisser après Nina me donner son feedback – je vous déconseille 1TPE et Clikbank pour deux raisons : la première, c’est que c’est extrêmement long pour être payé. Donc, souvent plusieurs mois malheureusement. La deuxième, c’est que les frais de commission sont gigantesques. Généralement, Clikbank, c’est 7,5% de frais plus 1 $ plus le taux de change. Donc, la note est salée à la fin. Et la troisième chose, c’est que généralement les produits sur ce type de plateforme, malheureusement, sont de mauvaises qualités ou alors c’est assez médiocre. Les gens qui ont des produits de qualités, ils ont tous leur propre plateforme aujourd’hui. Vous avez Clickfunnels, donc on est sur Clickfunnels. Vous avez Learnybox, vous avez Postaffiliatepro. Donc, il y a vraiment d’outils aujourd’hui pour avoir une excellente plateforme d’affiliation. Donc, ne perdez pas votre temps là-dessus et honnêtement, ça va être un gros avantage.

Et l’autre point que je n’aime pas avec 1TEP ou Clikbank, c’est que souvent, ça fait des pages de vente dégueulasses des années 90. En est en 2017, on est au troisième millénaire, donc c’est important de monter en gamme par rapport à ça.

Et le dernier point, c’est de toujours se dire : Ok ! Si je réalisais ma propre plateforme d’affiliation, est-ce que je n’aurais pas de meilleurs résultats ? Qui achète sur ce type de plateforme ? De moins en moins de monde. Le seul avantage, c’est de pouvoir voir au final quels sont les produits qui se vendent le mieux sur cette plateforme. Faites votre propre plateforme, ce sera royal pour vous, ce sera un gros avantage. Quel est ton feedback sur 1TPE et Clikbank ?

Nina : Le problème sur 1TPE, c’est que les personnes, elles vont parfois passer par 1TPE en sachant qu’elles peuvent très bien passer par mon propre lien, sur ma propre page de vente de Clickfunnels. Mais, elles vont passer par 1TPE, parce que, justement, après, elles peuvent demander le remboursement directement sans me le demander à moi.

Maxence : Ah oui. Tu me disais qu’il y avait beaucoup plus de demandes de remboursement sur 1TPE que sur… D’accord.

Nina : Oui. Et, franchement, ça m’arrive très régulièrement de vendre la formation en affiliation et hop, après, j’ai un email automatique qui dit : « Votre commission a été annulée. Le client a demandé le remboursement ». Et en plus, on n’a même pas les coordonnées du client. Donc, on ne sait même pas qui c’est !

Maxence : Ah oui. En plus ! Parce que moi, j’avais testé une fois 1TPE et ça m’avait tellement soulé. J’ai trouvé que c’était de la merde, j’ai arrêté. Donc je n’étais même pas au courant. Même pas les coordonnées du client ! Oui, c’est bidon. Ok. Donc, surtout, n’allez pas là-dessus.

Nina : Il y a vraiment trop d’abus. Et si les personnes passent directement par ma page de vente, là, j’ai quasiment pas de demande de remboursement. Donc, on voit vraiment la différence.

Maxence : Donc en plus, gros mindset de manque et très mauvais mindset de se dire : « Je vais consommer du contenu gratos sans payer » en quelque sorte, comme ça, c’est facile de demander le remboursement. Donc, raison de plus d’être sur sa propre plateforme d’affiliation. Absolument.

Alors, autre chose qui vous traverse peut-être l’esprit, vous vous dites : « J’ai bien compris la beauté de l’affiliation donc promouvoir le produit des autres et encaisser de l’argent à chaque fois que je réalise une vente par rapport à une personne qui passe par mon lien de recommandation, mais au final, on fait comment pour trouver ce trafic qui achète les ventes. Est-ce que, Nina… Donc, tu as des chaînes YouTube, tu fais comment ? Chaîne YouTube, site web, page facebook ? Comment tu promeus. Est-ce que t’envoies des mailings ? Est-ce que tu mets systématiquement dans la description de tes vidéos YouTube ? Dis-nous tout, comment tu réalises cette exposition de tous les produits pour arriver à générer 5 000 € par mois : vente de tes propres produits plus affiliation.

Nina : Alors, ce qui rapporte le plus, c’est de mettre dans les descriptions des vidéos YouTube les liens affiliés. Donc, je mets mes propres formations et en-dessous les formations que je recommande et c’est surtout là-dessus que les personnes vont entrer dans les tunnels de vente de la personne.

Maxence : Donc, dans les descriptions des vidéos YouTube. Tu fais exactement comme moi. Excellent choix ! C’est ce qui va très bien fonctionner puisque les gens qui regardent les vidéos YouTube – souvenez-vous d’une stat : neuf personnes sur dix qui regardent une, trois, cinq ou dix vidéos vont acheter tôt ou tard l’un de vos produits et services. Donc dès qu’elle a commencé à tisser un lien avec vous, cette connexion, vous allez avoir tôt ou tard de l’argent grâce à cette personne qui vous kiffe.

Nina : Oui. J’avais essayé aussi de créer une petite boutique en ligne avec juste le lien de la boutique en ligne sous mes vidéos, mais les gens ne sont pas forcément curieux. Ils ne vont pas cliquer sur la boutique en ligne et ensuite voir les autres produits que je propose. Donc, je les mets en plus en fait, en dessous. Donc, je mets ma boutique en ligne, mes propres produits bestseller et ensuite les produits que je recommande. Donc, c’est comme ça que ça fonctionne le plus. J’avais essayé, à chaque fois, de refaire toutes les descriptions et c’est ce qui fonctionne le mieux. Donc ça, c’est la première méthode qui marche super bien.

Deuxième méthode, c’est : quand c’est un nouveau produit, oui j’envoie à mes listes emails. Et ce que je fais aussi, c’est que je mets les liens affiliés dans mes propres formations et ça, ça marche bien aussi : « Pour ceux qui veulent aller plus loin, vous pouvez aller voir la formation d’une telle personne » ou même des liens affiliés de, par exemple, des plateformes Clickfunnels ou des plateformes Learnybox. C’est ce qui fonctionne bien aussi.

Maxence : Oui, absolument. En fait, ce qu’il faut que vous ayez toujours en tête, donc dès que vous avez un espace membre – tu le fais et moi, je le fais également, c’est vraiment important- donc, de mettre un espace formation et à chaque fois… on est d’accord. Vous recommandez toujours que vous estimez d’une très grande qualité et qui sont complémentaires à vos produit. Là, vous mettez un lien affilié. Et pourquoi pas aussi – moi, c’est ce que j’encourage systématiquement – qu’il y ait toujours cette notion stratégie « win-win ». Donc du coup, quand quelqu’un achète avec vos clients affiliés, tout bêtement, vous offrez un petit bonus donc soit un coaching privé, une autre formation au choix que la personne n’a pas achetée pour qu’il y ait toujours cette stratégie « win-win » par la suite.

Donc souvenez-vous : description des vidéos YouTube.

Alors, pour finir sur une dernière question : quelles sont les deux ou trois principales erreurs que tu vois régulièrement quand les gens sont dans une affiliation ? Parce que vous vous dites certainement : Ok. Nina, tu gagnes de l’argent dans l’affiliation, mais pourquoi il y a 95% des gens qui gagnent peanut, zéro et quelles sont, à chaque fois, les deux-trois erreurs que tu dis dans ta formation affiliation…

Nina : Marketing

Maxence : Marketing pour te dire : « Waouh, toi aussi, tu es tombée dans le panneau ».

Nina : La première erreur, c’est de croire que c’est vraiment trop facile. Il y en a qui m’envoient un email qui me dit : « Mais je ne comprends pas, j’ai tout fait. Au bout d’une semaine, je n’ai toujours par d’argent ». Oui, mais le temps de mettre tout ça en place et d’attendre, ça ne va pas venir tout de suite. Malheureusement, en moyenne, on commence à récolter de l’argent au bout de deux, trois mois, qu’à la première semaine, non. On n’a pas encore assez de trafic sur les liens. Donc, les gens pensent que c’est…

Maxence : On pose un lien, boum, les gens vont acheter. Non, c’est un échange de valeurs que vous avez créé au préalable dans votre communauté.

Nina : Sinon, ils vont tester juste une seule méthode et ne pas aller plus loin. Ils disent : « ça doit être trop facile, je vais juste faire une méthode et ça devrait aller. Je devrais quand même avoir quelques rentrées d’argent ». Mais non, ce n’est pas comme ça. En fait, on a l’argent en automatique après, mais au tout début, il faut d’abord quand même mettre les liens un peu partout. Donc ça demande un peu de travail. Je pense que pour mettre toutes les stratégies en place dans la formation, il faut bien quand même se prendre une semaine pour bien tout faire, pas trop à la va-vite. Donc, une semaine de boulot et après, oui, on a l’argent en automatique. Ça, c’est la première erreur.

La deuxième erreur, c’est de par exemple, poster des liens affiliés dans les groupes facebook et ça ressemble trop à du spam.

Maxence : Ou les commentaires des vidéos YouTube aussi. C’est de la folie. Tous les gens qui mettent des liens affiliés, c’est de la grosse merde.

Nina : Oui. Et ils ne comprennent pas pourquoi ça ne marche pas, mais s’ils avaient le recul nécessaire eux-mêmes, est-ce qu’ils achèteraient par leur propre lien ? Non. Il faut vraiment, je ne sais pas, utiliser des certaines stratégies, donner de la valeur ajoutée, donner envie, pas juste donner son lien comme ça.

Maxence : Et vis-à-vis du lien, pour « cacher » que ce soit un lien affilié, il y a Bit.ly et toi, tu utilises, c’est quoi ? C’est Google… Comment ça s’appelle ?

Nina : Je tape « Google lien court ».

Maxence : Oui, « Google lien court » et vous avez aussi… ça permet en fait de cacher quand vous avez marqué « ID 1945 » ou alors, que ça se voit que ce soit un lien affilié. Et là, ça met un lien qu’on appelle un lien cloqué qui permet que quand la personne tombe sur le lien, elle ne soupçonne pas que c’est un lien affilié.

Nina : Oui.

Maxence : C’est pour vous donner un petit exemple par rapport à ça.

Nina : Et la troisième erreur, c’est de vouloir vendre n’importe quel produit en affiliation juste parce que…

Maxence : Pour gagner de l’argent, mais on en a rien à foutre de la gueule du client.

Nina : Oui. Ils vont trouver un produit, hop, on peut être affilié. Donc, tant mieux pour eux, ils n’ont pas à contacter la personne. Et pourtant dans ma formation, je donne un modèle d’email pour pouvoir contacter la personne pour qu’elle puisse vraiment être intéressée pour faire l’affiliation. Mais non, enfin, s’ils trouvent un produit, hop, où je peux faire l’affiliation, ils vont mettre directement sur facebook et ils vont se dire : « Je ne comprends pas, j’ai rien ». Donc, attention au produit qu’on veut vendre en affiliation, il faut vraiment que ce soit de la qualité et par n’importe lequel.

Maxence : Ok. Merci une nouvelle fois.

Si vous avez apprécié les conseils, cliquez sur le bouton « like » juste en-dessous. Merci par avance ! N’hésitez pas à partager la vidéo à toutes les personnes qui s’intéressent un petit peu à l’affiliation et qui aimeraient avoir des revenus alternatifs grâce à cette stratégie. Si vous avez des retours d’expérience à donner vis-à-vis de l’affiliation, dites-le aussi dans les commentaires, juste en-dessous de la vidéo ; moi-même ou Nina y répondrons.

Et vous vous dites aussi certainement : Merci Nina. Tu m’as motivé, tu m’as inspiré. Je souhaite que tu sois ma coach ou alors je veux que tu m’apprennes à faire comme toi, à générer des compléments de revenus avec l’affiliation et surtout avoir les bonnes stratégies, savoir comment bien promouvoir, comment récupérer son argent en affiliation. Tu as une formation sur le sujet qui s’appelle « Affiliation marketing ». Je te laisse nous expliquer un petit peu qu’est-ce qu’il y a concrètement à l’intérieur et aussi à qui ça s’adresse.

Nina : Alors, je prends étape par étape. Je vais expliquer d’abord ce que c’est bien l’affiliation, l’esprit à avoir, l’état d’esprit à avoir. Ensuite, je vais expliquer comment trouver un bon produit et je vais expliquer comment trouver du trafic. Ensuite, comme on a fait ça, je vais expliquer comment mettre son propre produit en affiliation. Je vais expliquer ensuite, une fois que c’est fait, comment faire l’affiliation à l’international. Et je prends étape par étape et je vais guider la personne pour faire de l’affiliation dans sa thématique.

Et à chaque fois, je mets souvent des mises à jour dès que, hop, je trouve une nouvelle stratégie ou que j’ai envie de, je ne sais pas, de remettre à jour une vidéo ou rajouter… J’ai toute une liste avec des personnes qui sont ouvertes à l’affiliation, je vais rajouter des personnes, tout ça. Donc, vraiment, c’est une formation que je chouchoute à fond et je vais mettre à jour régulièrement, dans laquelle je vais vraiment, guider la personne.

Maxence : Voilà. Donc si vous voulez gagner de l’argent sur internet, l’affiliation, c’est une excellente méthode. C’est d’ailleurs quelque chose qui intéresse les gens puisque l’information qui se vend le mieux dans tout ton catalogue et là où t’as les meilleurs retours.

Donc, moi, ce que je vous invite à faire, cliquez sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube, ça va vous rediriger vers la page de présentation de ta formation. Comme ça, ça vous permettra de voir qu’est-ce qu’il y a, tout le contenu également, écouter les avis des membres de ta formation qui sont excellents et qui permettent… tu en as de plus en plus au fil des mois. Donc, ça, c’est top.

Donc, si vous voulez gagner de l’argent avec l’affiliation ou développer un deuxième revenu avec ses stratégies, il y a le (i) comme info en haut à droite de la vidéo ou encore tout est dans la description. Si vous regardez cette vidéo depuis YouTube ou un smartphone, il y a également le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube.

Donc je vous dis à tout de suite sur la page de présentation de la formation de Nina et surtout à tout de suite pour gagner de l’argent avec l’affiliation.

A tout de suite !

Pense à

PARTAGER !

REJOIGNEZ LES ENTREPRENEURS À SUCCÈS !

VOS CADEAUX OFFERTS

90 thématiques pour vivre du web
2 500€ par jour en vendant ses propres produits
Expatriation : 0 impôts, 100% en ligne
D'une ferme à millionnaire sur Internet
Accompagenement et consulting business

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Club Privé Business : 30 000€ par an
Programmet et formation expatriation : 0 impôts, 100% en ligne
Club Privé Revenus passifs : 100€ par jour
Programme Bourse : 20%/an, 5 minutes/mois
Séminaire Business Internet en or
Accompagenement et consulting business par Maxence Rigottier
Mastermind : Business et Revenus Passifs
Mentorat Business Internet : coaching 1 to 1

Tu as envie de réagir

POSTE TON COMMENTAIRE ICI !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

d
c

ENVIE de GAGNER au MOINS 100€/JOUR de REVENUS PASSIFS ?

Découvrez puis recopiez mes stratégies qui me permettent de générer environ 8000€/mois de revenus passifs