De 0 à 800 000 EUROS par AN en 1 TEMPS RECORD ! (Golf)

De 0 à 800 000 EUROS par AN en 1 TEMPS RECORD ! (Golf)

[av_section min_height='100' min_height_px='500px' padding='default' shadow='no-shadow' bottom_border='no-border-styling' bottom_border_diagonal_color='#333333' bottom_border_diagonal_direction='' bottom_border_style='' custom_margin='0px' custom_margin_sync='true' custom_arrow_bg='' id='' color='main_color' background='bg_color' custom_bg='' background_gradient_color1='' background_gradient_color2='' background_gradient_direction='vertical' src='https://vivre-de-son-site-internet.com/wp-content/uploads/de-0-a-800-000-euros-par-an-en-1-temps-record-golf.jpg' attachment='8840' attachment_size='full' attach='scroll' position='top left' repeat='no-repeat' video='' video_ratio='16:9' overlay_opacity='0.2' overlay_color='#a72423' overlay_pattern='' overlay_custom_pattern='' av_element_hidden_in_editor='0' av_uid='av-juqmrh7n']

De 0 à 800 000 EUROS par AN en 1 TEMPS RECORD ! (Golf)juqmpg77
Interview Joël Bernard

[av_video src='https://www.youtube.com/watch?v=gwNyyGLBAog' mobile_image='' attachment='' attachment_size='' format='16-9' width='16' height='9' conditional_play='' av_uid='av-juqmow59']

juqmq938

Transcription – De 0 à 800 000 EUROS par AN en 1 TEMPS RECORD ! (Golf)

Maxence : de 0 à 800 000 euros par an avec un site sur le golf. Je suis actuellement avec Joël Bernard. On va voir ensemble dans cette vidéo comment réaliser ce type de montant et surtout quelles sont les stratégies à mettre en place pour réussir avec une chaîne YouTube, une page Facebook ou encore un site web.

On est au séminaire Destination Réussite de Max Piccinini à Paris. Je vous invite à cliquer sur le bouton « s’abonner » et rejoindre plusieurs milliers de web-entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube.

Salut Joël. Est-ce que tu peux rapidement te présenter ? Avec plaisir que tu sois sur ma chaîne YouTube et que tu nous donnes toutes les stratégies.

Joël : bonjour à tous. C’est un plaisir de te rencontrer Maxence, ça fait longtemps que je te vois dans certains séminaires et sur Internet. Je me présente ; je m’appelle Joël Bernard, je suis le créateur moncoachdegolf.com et ça a commencé en 2014. J’aide les golfeurs à devenir plus réguliers et à prendre plus de plaisir en jouant grâce à leurs spécificités physiques.

Ça fait maintenant deux ans et demi que l’aventure a commencé d’un point de vue légal, du point de vue société, mais l’aventure a commencé fin 2012 avec l’ouverture d’un blog sur lequel je partageais des vidéos gratuites.

Maxence : quels sont les outils que tu utilises et les différents moyens pour créer ton contenu ? C’est 100 % des vidéos, tu les filmes sur le champ de golf en donnant des conseils.

Comment tu procèdes par rapport à la mise en place parce qu’on pourrait peut-être se dire : comment on réalise techniquement ce type de vidéos, ça n’a rien à voir avec une interview où c’est simple, on pose un trépied, on a un simple iPhone et un micro-cravate et c’est parti. Là, c’est peut-être un petit plus complexe, du moins c’est ce qu’on pourrait dans son esprit. Donc comment tu procèdes pour faire ce type de vidéos, si aujourd’hui vous avez un business sur la voile, c’est l’exemple que je donne beaucoup, comme mon sens, il n’y a pas personne. Comment tu procèdes ?

Joël : en fait, je tiens à préciser d’abord que j’ai acheté une formation à David Jay qui s’appelle la Révolution vidéo, qui est une super formation. Je pense que tu connais.

Maxence : je l’ai suivie également, Lancement vidéo, la Révolution vidéo et même les ateliers lancement vidéo qu’il avait fait à Cambrai, je suis aussi membre.

Joël : tu es bien placé pour savoir que dans cette formation, Lancement vidéo c’est la deuxième étape ; la première étape c’est la Révolution vidéo parce que vous apprenez non seulement à tourner vos vidéos tout seul, c’est-à-dire sans caméraman, vous avez juste un trépied, une caméra. Il vous explique quel matériel utiliser et surtout il vous explique comment construire votre message. Pour moi, ça a fait une réelle différence. Ça m’a permis d’être percutant en vidéo d’entrée de jeu, dès les premières vidéos.

Maxence : premier point, et je vous invite vraiment à visionner sur YouTube, vous tapez la face cachée du référencement YouTube, c’est l’interview vidéo que j’ai réalisée avec David Jay. Ça vous donnera plein de conseils.

Joël : que j’ai vue

Maxence : c’est sur YouTube. Premier point : toi, c’est la structure des vidéos pour pouvoir être vraiment pédagogue et donner votre personnalité, votre caractère et que ça fasse une grosse différence sur le long terme.

Concernant la production de vidéos, est-ce que tu tournes par pack ? Par exemple, tu te dis, une journée, je vais faire 5 vidéos, 10 vidéos, 15 vidéos. Ou alors, non, tu en fais plutôt un ou deux par semaine, mais chaque semaine tu en tournes une nouvelle avec les idées du moment ? Comment tu procèdes ?

Joël : j’ai eu plusieurs phases, mais aujourd’hui, je procède sur des packs, c’est-à-dire que je fais l’ensemble des vidéos d’une formation. Pour une formation, je vais tout tourner en une journée ou deux.

Pour ce qui est des vidéos d’accroche, des vidéos lancement, je procède sur un système où je fais des vidéos d’accroche sur un thème dans lesquelles je pose des questions et j’invite les gens a laissé un commentaire juste en dessous en leur demandant quel est leur problème principal lié au thème de la formation que je vais lancer, ce qui me permet ensuite de la rendre beaucoup plus intéressante pour les gens qui vont l’acheter puisque je vais la compléter en faisant des bonus si moi en amont, j’avais oublié dans mes modules des thèmes qui intéressent les gens sur ces sujets.

Maxence : donc à chaque fois, tu pars d’une vidéo gratuite où tu engages la personne en lui demandant quel est son problème, quelle est sa frustration par rapport à un point précis. Ça peut être le swing au golf, la veille d’une compétition

Joël : c’est sur un point spécifique, ce qui me permet d’affiner mon produit et de le rendre encore plus intéressant et attractif pour les gens que ça intéresse.

Maxence : c’est parfait, contenu en deux temps, partie gratuite pour bien avoir cette empathie avec votre prospect et ensuite partie payante pour la partie accompagnement et régler les problèmes de votre client sur le point spécifique.

Vous vous posez peut-être la question suivante : aujourd’hui, combien as-tu de programmes en vidéo d’accompagnement et quelle est la grille de tarifs de ces différents programmes ?

Joël : aujourd’hui j’ai 14 programmes en vidéo. J’ai commencé par un lancement orchestré en vidéo. Et là, j’ai fait un produit assez cher à 1297.

Maxence : donc 1300

Joël : 1300 euros, voilà, qui était sur le marché du golf quelque chose qui n’existait pas déjà. Une formation en vidéo, ça n’existait pas, en tout cas sur le marché francophone et encore moins à ce prix-là. Ensuite, j’ai décliné d’autres tarifs autour de 500 euros pour trois autres programmes et l’essentiel de mes programmes aujourd’hui font 247 euros en lancement et 297 en prix normal. J’ai fait des tests, j’ai essayé à 197, à 297 et c’est à 247 que j’obtiens le meilleur

Maxence : le meilleur taux de conversion

Joël : voilà. Je vais faire plus de ventes à 197, mais au final, en vendant à 247, je vends moins, mais je fais plus de chiffres d’affaires. J’ai fait aussi un produit d’appel à 97 euros que je promotionne sur de la publicité Facebook qui marche bien, avec un upsell derrière qui me permet d’augmenter le panier moyen sur le premier achat.

Maxence : vous avez compris, une gamme de produits. Moi c’est ce que je conseille, j’ai à peu près la même chose en paris sportifs. Toi de 97 à 1297 euros. Dans la thématique du golf, ce qui est intéressant, c’est comme la thématique des paris sportifs ou de la voile, les gens sont prêts à investir soit parce que c’est un loisir qui coûte cher

Joël : ce sont des passionnés aussi

Maxence : ou soit quand il y a un gros marché, c’est bien pour avoir un retour sur investissement.

En termes de vente, est-ce que tu réalises des ventes additionnelles ? Est-ce que tu utilises par exemple Click Funnels ? Est-ce que tu as un petit order bump pour le bon de commande pour augmenter le panier moyen du client ? Quel est ce processus de vente que tu as d’exception pour arriver à réaliser 800 000 euros à l’année ?

Joël : mon processus de lancement, c’est deux vidéos d’accroche sur le thème, ensuite une troisième vidéo qui est une vidéo de vente. Dans cette vidéo de vente, on arrive sur un bon de commande. Sur ce bon de commande, il y a le produit que j’ai présenté dans la vidéo de vente plus ce qu’on appelle un bump c’est-à-dire le produit + une offre spéciale sur une formation déjà existante qui est sur un thème connexe au thème de la formation qui est en vente. Une fois que la personne a choisi l’un ou l’autre, l’option 1 ou l’option 2, quand elle clique, elle se voit aussi proposer un upsell sur l’étape d’après. Un petit conseil : l’upsell ne doit pas être le complément de ce que vous venez de faire, sinon les gens vont se dire, je suis en train d’acheter…

À lire
BUSINESS sans BLOG ! De 0 à 1000, 2000 euros ou PLUS en 30 JOURS avec FACEBOOK !

Maxence : j’achète ton truc, comment ça se fait qu’il faut redébourser la CB ?

Joël : exactement. Par contre, l’idéal si on peut le faire, ce n’est pas toujours le cas, mais quand on peut le faire, c’est d’essayer de proposer le produit qui va solutionner le problème qui va arriver une fois qu’ils ont solutionné leur problème actuel. Je ne sais pas si j’ai été clair. Quand on solutionne un problème, ce qui se passe, c’est qu’on arrive à un certain résultat, mais arrivé à ce résultat, on se retrouve avec d’autres problématiques et si votre produit suivant proposé en upsell résout cette problématique-là, on est parfait.

Maxence : absolument, toujours le côté complémentaire. Pour vraiment vous donner un exemple précis et que ça percute au sein de votre esprit, si vous achetez un lit, peut-être que vous avez besoin de draps, d’une couette, de quelque chose d’autre spécifiquement par rapport au lit. Si vous achetez une paire de chaussures, vous avez peut-être besoin de chaussettes, de produit pour cirer vos chaussures. A chaque fois, que ça soit complémentaire et ça va vraiment augmenter votre panier moyen du client. C’est assez grandiose.

Vous vous posez peut-être la question suivante, merci Joël, par rapport à la publicité Facebook, quel est l’investissement que tu réalises chaque jour ? Quel est le ROI ? Est-ce que si tu mets 1, tu récupères 1,50, 2, 2,5 ? Est-ce que tu récupères ton investissement sur la première vente et tout le reste c’est que du bénef ? Quels sont tes résultats par rapport à la publicité Facebook ?

Joël : sur la publicité Facebook, on a un an de recul, même un peu plus parce qu’on a commencé un juin 2015 et là, au moment où on tourne cette vidéo, au séminaire de Max, on est septembre 2016, même octobre, on est le 1eroctobre, donc on a maintenant plus d’un an de recul.

Aujourd’hui, on investit 120 euros par jour de publicité à la fois sur Adwords et sur Facebook. Le budget que je vous donne est le budget total. Ce qui se passe aujourd’hui, c’est qu’on a un ROI de 2 : 1 euro investi nous rapporte 2 sur les ventes immédiates et ensuite les gens sont inscrits. La publicité amène sur des pages de capture, donc ça nous permet d’augmenter la liste emails. Aujourd’hui, elle est à 58 000 personnes. Du coup, ça permet derrière de renvoyer à la fois des promotions, des offres régulières et de pouvoir vendre par la suite. Par contre, on n’arrive pas à tracer les ventes plus tard. On ne trace que les ventes à 7 jours.

Maxence : instantanément tu mets 1, tu récupères 2, donc c’est un excellent investissement évident, et surtout par ricochet, tu as 58 000 personnes. Ça grossit, donc forcément vous avez des gens qui sont satisfaits de vos produits et services et qui rachètent, et qui rachètent, et qui rachètent. Et là, vous passez peut-être à une valeur par client, je dis n’importe quoi, de 250 euros, boum tu montes…

Joël : de 27

Maxence : la valeur par client 27 euros ou la valeur par prospect ?

Joël : la valeur par prospect pardon.

Maxence : la valeur par prospect 27 euros, ce qui est tout simplement énorme. C’est incroyable. Et après, la valeur client peut-être tu es à 400 euros ?

Joël : non, celle-là, je ne la sais pas.

Maxence : c’est tout simple, vous divisez le chiffre d’affaires de votre année par rapport au nombre de clients que vous avez obtenus. Vous avez attendu, valeur par prospect 27 euros.

Joël : par mail

Maxence : ce qui est assez énorme. Tu as quoi, 100, 200 emails par jour ?

Joël : non, on est à peu près entre 400 et 600 mails semaine.

Maxence : donc on va dire 100 emails par jour

Joël : sur Facebook, sur la pub Facebook. Après, tout ce qui va être mails qui rentrent via YouTube, via le site web directement, via la page Facebook, ou via d’autres sites qui relayent mes liens, on peut voir combien il y a de rentrées par jour sur Aweber, mais grosso modo, on doit être en moyenne à 500 par semaine

Maxence : tu sais que tous les jours potentiellement et ensuite ça se traduit par les chiffres, tu as quasiment 2500 euros de vente par jour, entre 2000 et 2500 euros de vente. Souvent une question qu’on me pose : est-ce que tes prospects venant de ton blog, est-ce que tes prospects venant de YouTube sont de meilleure qualité ? Est-ce que tu as un retour sur investissement plus important que 27 euros par rapport à Facebook ?

Joël : Facebook, le retour sur investissement, à court terme, est moins bon. En sachant que le business model que j’utilise, c’est plutôt créer une audience, donner de la valeur et ne pas chercher à vendre immédiatement, mais chercher à vendre une fois que les gens nous font confiance et s’aperçoivent que ce que vous avez à proposer est intéressant.

Maxence : créer la relation, très important.

Joël : exactement. L’esprit dans tout ça, c’est que c’est difficile de savoir au début ce que ça va générer.

Maxence : complètement.

Joël : mais à partir du moment où vous avez cette liste, même si vous ne vendez pas tout de suite, c’est tout à fait possible de vendre au bout de deux ans ou de trois ans. Ce sont des gens qui n’ont pas acheté parce que certaines personnes ne sont pas prêtes au moment où ils vous découvrent à passer à l’action, mais peut-être, au bout de deux ou trois ans, ils vont acheter.

Si j’ai un conseil à vous donner, parce qu’il y a moyen de voir les gens qui ouvrent vos emails ou pas, je vous déconseille de les virer même si ça coûte un petit peu cher, tout dépend le type d’auto-répondeur que vous utilisez, il se peut que ça coûte un peu cher de les garder.

Maxence : qu’est-ce que tu utilises pour 58 000 emails, Mail Chimp, Aweber, SG Autorépondeur, Get Response, Infusion Soft ?

Joël : j’utilise Aweber, mais on a failli migrer sur SG. Ce sont deux types d’auto-répondeurs qui sont très bons. Certains vont vous faire payer au nombre d’emails que vous envoyez et d’autres vont vous faire payer à la taille de la liste. A vous de voir dans votre business ce qui va le plus vous correspondre. En tout cas, ce qui est certain, il y a vraiment moyen de faire des ventes sur des personnes qui ne vous ont acheté pendant deux ans et parfois même ça peut être de supers ventes sur des produits à plus de 1000 euros, donc ça vaut le coup.

Maxence : vous avez une liste qui est vraiment indispensable et surtout qui a une valeur inouïe, c’est votre liste de clients et après la deuxième liste qui a une grosse valeur, c’est cette liste de prospects, parce que vous avez besoin d’argent, boum une opération commerciale, un petit lancement, une vente flash, un webinar, un Facebook live, et paf, automatiquement, il y a de l’argent qui rentre et c’est ça qui est assez fabuleux, c’est la puissance de la liste email. Tu en es un exemple précis.

Pour revenir sur la différence entre YouTube et Google, moi personnellement, dans mes trois business, Google et YouTube ont une valeur beaucoup plus importante, le retour par prospect, que si je fais une petite publicité Facebook ou quelque chose comme ça. D’un autre côté, ça me paraît logique, parce que d’un côté si on me découvre par Google ou YouTube, c’est la personne qui a fait une recherche ou alors le bouche-à-oreille, elle n’est pas tombée sur moi par hasard, alors que sur Facebook, c’est moi qui vais la chercher, donc c’est pour ça que c’est un peu moins qualifié. Il y a une grosse différence. On tape à votre porte ou c’est le prospect qui vient taper chez vous.

Joël : je voudrais rajouter un truc par rapport à ça, qui est hyper important au niveau de Facebook et de YouTube, c’est que quand vous faites un post Facebook, il va descendre et disparaître.

Quand vous faites une vidéo YouTube, si vous utilisez les conseils que donne David Jay, quand tu l’as interviewé, il en a donné certains aussi, vous pouvez arriver à référencer merveilleusement vos vidéos, c’est-à-dire les coller grâce à des hashtags sur des vidéos qui ont énormément de succès sur des concurrents ou des personnes qui sont plus avancées que vous. Du coup, vous pouvez apparaître dans la colonne de droite, ce qui fait que vous allez automatiquement vous faire repérer beaucoup plus facilement.

À lire
ENTREZ dans les COULISSES d'une SOIREE de BLOGUEURS PROS !

Comme je vous le dis, l’avantage est que le contenu n’est pas périssable, il reste sur votre chaîne, sur YouTube en permanence alors que sur Facebook, c’est beaucoup plus éphémère. Si vous devez miser sur une plateforme, je vous conseille plutôt celle de YouTube.

Maxence : complètement. YouTube, vous avez tous les jours de petits soldats qui travaillent pour vous encore, encore, encore. Ce sont de gros actifs en votre faveur, alors que sur Facebook, au bout de 48 heures, sur le flux, il y a tout qui disparaît et malheureusement, c’est du travail de journaliste, il faut remettre du charbon, du charbon, du charbon et on ne s’en sort pas. C’est ça la grosse différence entre Facebook et YouTube.

Et le dernier point de YouTube, c’est que c’est vraiment un gros actif pour vous quand vous avez une certaine audience. Tu as quoi, 1,5 million de vues, quelque chose comme ça ?

Joël : oui, je suis pratiquement à 2 millions.

Maxence : quasiment 2 millions, donc c’est la spirale. Des vues, encore, encore, encore. Demain il y a tout qui pète, il te reste encore ta chaîne YouTube, tu as du chiffre d’affaires qui rentre encore dans ton entreprise.

Joël : après, un autre petit conseil par rapport à YouTube, c’est qu’il ne faut pas tomber dans le piège du like et dans le nombre de vues. Ce qui est important, c’est de toucher les gens qui sont vraiment intéressés par ce que vous proposez, et pas essayer de faire du sensationnel pour le sensationnel. Quand vous allez faire un formulaire de capture d’email, ne faites pas gagner un iPad ou une Apple Watch ou n’importe quoi, parce que vous allez attirer du tout-venant. Vous, ce que vous voulez attirer sur votre liste, ce sont des gens intéressés par votre message, ce que vous avez à partager. C’est important dans vos vidéos de ne pas chercher à faire le buzz.

Vous avez peut-être que 200 ou 300 vues, 500 vues, mais avec 200, 300 vues, 500 vues, si ce sont des gens qui sont vraiment intéressés par ce que vous faites, vous allez transformer 10 fois plus, 100 fois plus qu’avec des gens que vous aurez recrutés en vous mettant torse nu, en montrant les seins de votre copine. Ça n’a aucun intérêt. Vous allez avoir des likes, des partages, mais vous aurez zéro vente.

Maxence : personne ne va mettre la CB.

Joël : n’oubliez pas que vous êtes là pour apporter de la valeur, que vous êtes là pour attirer les bonnes personnes et non pour attirer le maximum de personnes. C’est super important dans votre programme de diffusion et dans l’esprit que vous devez avoir dans vos vidéos.

Maxence : ayez toujours ça en tête ce que dit Joël, soyez infopreneur et non youtubeur. Moi, j’ai une audience 10 000 fois plus petite que les youtubeurs Cyprien, Norman. Tu as également une audience 10 000 fois plus petite et pourtant tu gagnes largement plus qu’eux parce que tu es infopreneur, tu résous des problèmes et tu n’es pas youtubeur.

Joël : il faut bien faire la différence entre apporter de la valeur, c’est-à-dire permettre aux gens de se transformer dans n’importe quel domaine, ou divertir les gens. Le divertissement ne ramène pas d’argent et de valeur. Si vous faites du divertissement, quand vous allez être drôle, on va vous applaudir, et quand vous serez moins drôle, on va vous jeter. Alors que si vous apportez de la valeur, si vous avez aidé une personne une fois, toute sa vie, elle s’en souviendra. Donc c’est super important d’être dans cette démarche et ce schéma-là.

Maxence : merci pour ton retour d’expérience. Pour finir sur une dernière question, quelles sont les deux principales actions que tu as réalisées au cours des 6-12 derniers mois et pour lesquelles tu t’es dit : ça a fait exploser mon business, pourquoi je ne les ai pas mises plus tôt ? Il y a peut-être des gens qui aimeraient exploser leur business.

Moi par exemple, ça a été de mettre en place Click Funnels et d’avoir mis en place 9 ventes additionnelles, ça m’a permis non pas de doubler mon nombre de clients, j’ai toujours le même nombre de clients, mais j’ai plus que doubler le panier moyen du client. Au lieu qu’il doit de 200 euros, c’est un peu plus de 400 euros maintenant. Je fais des mois à plus de 25 000 euros maintenant qu’avant j’étais plutôt à 10 000.

Quels sont les deux conseils que tu as mis en place au cours de 6 à 12 derniers mois et pour lesquelles tu t’es dit : pourquoi je n’ai pas mis ce conseil avant ?

Joël : l’idée est qu’il faut avancer pas à pas. A chaque étape, il y a des choses à mettre en place. Pour répondre à ta question, les deux choses que j’ai mises en place dans ces 12 derniers mois, c’est l’automatisation des programmes que j’ai. Aujourd’hui, j’ai des tunnels de conversion. Il y a un outil vraiment puissant, qu’on voit peu encore en France, et qui est connu aux Etats-Unis, c’est un outil de segmentation.

Quand vous arrivez sur votre site, vous êtes dans une thématique qui a plus plusieurs sous-thématiques. Je prends par exemple dans le business ou dans l’infoprenariat, vous pouvez avoir : comment augmenter le nombre de clients, ça peut être aussi comment augmenter le nombre de prospects, ça peut être aussi comment augmenter le panier moyen, ça peut être aussi comment créer une formation, ça peut être aussi comment le vendre. Bref, vous avez des sous-thématiques là-dedans, et donc la personne qui vient sur votre site, qui tombe sur un contenu, ne va pas forcément être intéressée par toutes les thématiques, mais particulièrement par une des thématiques.

Si vous arrivez à créer une série de vidéos, pour moi une série de vidéos, c’est 2-3 vidéos, qui amènent derrière sur un produit qui répond à sa problématique, vous avez beaucoup plus de chance de vendre, surtout si vous le captez en amont et que vous lui proposez une thématique et une série de vidéos sur cette thématique. C’est ce que je fais depuis 12 mois.

Maxence : quel est le nom de cet outil ?

Joël : ce n’est pas outil, c’est un outil qu’il faut développer. Pour ceux qui veulent aller plus loin là-dedans, c’est vraiment très puissant. Vous achetez le livre qui s’appelle Ask.

Maxence : ah oui, de Ryan Levesque.

Joël : voilà, c’est ça. Ask, comme demander en anglais. Vous allez avoir toute l’explication des sondages rapides, ce qui permet à la fois de segmenter beaucoup plus rapidement et dès l’arrivée des prospects sur votre site ou sur votre chaîne YouTube et vous pouvez renvoyer sur une page, et ça permet également de comprendre votre marché, quelle est la douleur principale, et comme ça, assez facilement, aller proposer les produits dont les personnes qui vous suivent ont besoin, donc d’être efficace.

Maxence : 1/segmentation

Joël : oui, segmentation et automatisation des ventes. C’est quelque chose que j’ai fait au bout d’un an et demi d’activité. C’est difficile de le faire au début. On peut le faire au début si on prend déjà le système, mais déjà si vous en faites un, si vous arrivez à créer ce qu’on appelle un tunnel de vente, un funnel, on peut prendre tous les noms qu’on veut, un tunnel de conversion, bref l’idée est que vous amenez les gens et vous leur faites vivre une expérience liée à une problématique particulière et à la fin, vous proposez quelque chose.

Et ensuite, vous essayez d’optimiser ce tunnel et quand il fonctionne, vous essayez d’amener le maximum de trafic, soit par le biais de partenaires, de publicité ou autre.

La deuxième action, c’est la création d’un système à abonnement. J’ai créé une académie en ligne de golf, la première en francophonie. J’ai un système à abonnement où aujourd’hui j’ai 300 membres.

Maxence : annuel ou mensuel l’abonnement ?

Joël : je propose les deux, c’est-à-dire que si on s’abonne au mois, c’est 97 euros par mois et si on s’abonne à l’année, le prix tombe à 79, mais il faut régler en une fois ou en quatre fois.

À lire
Comment CAROLE a généré 36000 EUROS en 1 SEMAINE avec son SITE en étant 1 FEMME ?

Maxence : une fois, c’est quoi, 1000 euros ?

Joël : c’est autour de 1000 voilà pour l’année. Aujourd’hui, j’ai 300 membres qui sont inscrits dans cette académie.

Maxence : ce qui est bien, c’est que tu as des revenus récurrents qui ont lieu tous les ans. C’est une grosse clé.

Première clé : automatisation et segmentation. Pour bien illustrer les propose de Joël, si vous avez un site sur la cuisine, vous faites un segment dessert, un segment entrée, un segment plat principal, peut-être un segment vegan, un segment viandard. Vraiment à chaque fois que ça répond à toutes les problématiques de votre marché.

Et ensuite concernant les formules à abonnement, moi j’en ai quatre. C’est vrai que ça augmente bien le chiffre d’affaires, ça permet aussi d’avoir une rente en automatique tous les ans. Moi par exemple, je sais que je vais faire minimum 150 000 euros de rente chaque année et ça, c’est la puissance de l’abonnement. Dans l’infoprenariat, à mon sens, tu fais partie des rares personnes qui ont un abonnement. Je ne sais pas comme toi tu es dans des groupes masterminds et séminaires comme moi, si tu connais d’autres infopreneurs qui font ça.

Joël : il n’y en a pas encore beaucoup, tu connais… comment il s’appelle, qui est dans le sud, la blonde, qui est l’ésotérisme. Tu vois qui c’est ?  Qui est en Espagne ? Comment elle s’appelle ? Elle va m’en vouloir si elle écoute la vidéo. Une blonde avec les cheveux longs, mais je ne me souviens plus. Mais c’est vrai qu’en France, on n’est pas nombreux.

Maxence : quasiment personne ne fait des systèmes à abonnement. Tu as que tu faisais annuel et mensuel. Moi, je fais que de l’annuel pour quelques raisons que j’ai évoquées dans d’autres vidéos. De manière générale, on casse la gestion. Si les personnes n’utilisent pas tous les mois votre produit, elle n’a pas ce sentiment de se faire débiter. Et aussi, j’ai remarqué que quand on fait à l’année, on a des clients mieux qualifiés et du coup, ils obtiennent de meilleurs résultats. Je ne sais pas si tu as pu t’apercevoir, est-ce que les personnes qui prennent à l’année sont plus impliquées ou sont un peu meilleures ?

Joël : mon académie est récente, elle a 5 mois. Pour l’instant, le taux de désabonnement est assez faible, donc je n’ai pas assez de recul pour voir. Je pense qu’il faut attendre un peu plus. Au bout d’un an déjà, ce qui va être intéressant de voir, c’est si les gens qui sont abonnés au mois restent un an.

Maxence : on dit entre 3 et 6 mois, c’est ce qui se fait généralement.

Joël : tout dépend la qualité du contenu aussi. Je pense que si tu fais un contenu intéressant, il y a moyen de plus…

Maxence : à mon avis, tu es bien parti pour qu’ils restent à l’année.

Joël : une petite astuce pour le référencement, pour le taux de réabonnement, le taux…

Maxence : le taux d’attrition, le nombre de personnes qui arrêtent l’abonnement

Joël : combien de temps ils restent, comment tu appelles ça, le taux d’attrition ?

Maxence : la durée des personnes qui restent par rapport à la fidélité, il y a un mot spécifique.

Joël : combien de temps vous arrivez à garder les gens. Il y a une astuce très simple qui est utilisée à la fois dans les vidéos de vente, dans les séries américaines. Sébastien le marketeur, il appelle le cliffhanger. C’est annoncer quand vous faites votre contenu du mois, toujours parler de ce que vous allez…

Maxence : dire dans le mois suivant

Joël : voilà. Dans ton cas, c’est mon important parce que tu as des abonnements à l’année, moi j’ai un abonnement mensuel et annuel, mais certains sont mensuels, donc à chaque fois je dis : travaillez bien ça parce que le mois prochain, on va voir ça, on va voir aussi ça et ça va vous permettre de… etc. pour justement donne envie aux gens de continuer et de ne pas résilier leur abonnement.

Maxence : si vous êtes impliqué, vous vous dites je veux savoir la suite et naturellement vous restez abonné.

Juste pour revenir sur une question technique que vous vous posez certainement, quels sont les outils de paiement que tu utilises ? Est-ce que tu utilises Stripe que je vous recommande à 100 % ? Et quels sont les outils que tu utilises pour tes plateformes en termes d’automatisation ? Est-ce que tu utilises Learny box, Click Funnels ou d’autres outils ?

Joël : moi je travaille avec une équipe, je suis associé, je ne suis pas seul dans mon entreprise. Je suis associé à une boîte informatique qui, elle, a développé des systèmes de paiement directement avec la banque dans laquelle nous sommes. Mais effectivement Stripe est le système…

Maxence : tu utilises Stripe ?

Joël : non, là je viens de monter un nouveau business en ligne et j’utilise Stripe, PayPal, chèque et virement, mais c’est sur un système spécifique. Sur le système mon coach de golf, ça été développé au niveau de la banque qu’on utilise.

Maxence : est-ce que tu négocies les commissions Stripe ou PayPal ?

Joël : non, je veux bien prendre l’info

Maxence : pour PayPal, il suffit juste d’aller cocher une option ou de les appeler. Vous avez un barème de 0 à 2500 euros par mois, un deuxième barème de 2500 à 10 000 euros par mois, ensuite de 10 000 à 30 000 et au-delà de 30 000. Stripe, c’est de 0 à 10 000 et après au-delà

Joël : donc on peut les contacter, leur demander de négocier le taux ?

Maxence : juste leur dire : eh, je fais x euros par mois, donc maintenant au lieu de payer x % de commission, je dois payer que ça, parce que c’est ce que je fais comme montant. Du coup, ça va vous permettre sur l’année, l’équivalent d’un Mac, d’un iPad. Donc c’est assez sympa.

Merci une nouvelle fois. N’oubliez pas de mettre en place les deux actions. Réfléchissez rapidement : quel type d’abonnement vous pouvez réaliser dans votre business pour avoir des revenus plus en automatique. Honnêtement, je ne pense pas qu’on puisse le faire sur 100 % des thématiques qui existent, mais généralement il y a toujours une idée, académie, moi c’est club privé, club VIP.

Joël : groupe privé

Maxence : vous avez vraiment le choix que vous désirez. Et l’objectif, c’est chaque mois, vous travaillez sur un thème spécifique dans votre thématique

Joël : vous pouvez utiliser plusieurs supports. Il y en a qui vont être à l’aise avec la vidéo. Toi tu aimes bien utiliser la vidéo, moi aussi. Il y en a qui vont être plus à l’aise à l’écrit, d’autres plus à l’aise en audio. Vous pouvez faire des systèmes d’abonnement avec ces trois supports-là ou même, moi ce que je fais, c’est que je mixe les trois puisqu’à partir du moment où on apprend quelque chose, on utilise les trois canaux d’apprentissage. Les gens aiment bien et ça donne encore plus de valeur à votre produit le fait d’utiliser plusieurs supports.

Maxence : j’espère que la vidéo vous a plu. Si c’est le cas, je vous invite à cliquer sur le petit pouce juste en dessous. Merci par avance, ça me permettra d’avoir votre feedback.

Et juste avant de vous laisser, je vous invite à télécharger une vidéo privée, un cadeau de bienvenue, comment je gagne plus de 500 euros avec des sites web, des pages Facebook, ou des chaînes YouTube. Il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers une autre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email. Vous allez recevoir cette vidéo privée instantanément dans votre boîte mail.

Si vous visionnez cette vidéo depuis YouTube ou un smartphone, il y a le « i » comme info ou encore tout est dans la description YouTube juste en dessous.

Merci Joël. Je mettrai également le site et la chaîne YouTube de Joël pour que vous alliez y jeter un œil et si vous êtes intéressé par le golf, n’hésitez pas à vous former auprès de Joël. Je vous dis à tout de suite de l’autre côté pour la vidéo bonus directement dans votre boîte email. Bye bye !

[av_masonry_entries link='category,2,3,4,1,5' wc_prod_visible='' prod_order_by='' prod_order='' sort='no' items='3' columns='3' paginate='none' query_orderby='date' query_order='DESC' size='fixed' orientation='av-orientation-square' gap='large' overlay_fx='' id='' caption_elements='title' caption_styling='overlay' caption_display='on-hover' color='' custom_bg='' av-medium-columns='' av-small-columns='' av-mini-columns='']

Rejoignez les entrepreneurs à succès !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-par-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Sidebar-banniere-horizontal-consulting

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Sidebar-banniere-vertical-v2-consulting
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-revenus-passifs-03

BOURSE - PARIS SPORTIFS

IMMOBILIER - INVESTIR DANS L'OR

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest

Share This