Faut-il investir dans un PEA en bourse ? Un bon placement ?

Faut-il investir dans un PEA en bourse ? Un bon placement ?

Faut-il investir dans un PEA ? Le Plan d’Épargne en Actions se pose comme l’investissement idéal pour ne pas payer d’impôts sur ses investissements en bourse. Pourtant, cette solution n’est pas aussi intéressante qu’il n’y paraît !

En effet, il existe plusieurs façons de gérer son PEA et donc, de supporter des frais fiscaux.

Pas d'imposition sur votre épargne en actions ne vous dispense pas de prélèvements !

Afin de clarifier les particularités du PEA, je vous détaille les différents points à connaître sur ce mode de placement. Je vous explique également dans quel cas un compte PEA est adapté ou non à votre profil d’épargnant.

Qu’est-ce qu’un PEA ?

On appelle PEA un plan d’épargne permettant d’acheter des actions d’entreprises françaises et européennes en bourse. Ce dispositif a été mis en place pour soutenir l’économie en Europe. Ce compte se dit réglementé, c’est-à-dire qu’il doit respecter des obligations légales concernant :

  • l’ouverture du plan,
  • les actions éligibles,
  • le versement des fonds,
  • le retrait,
  • la clôture.

Grâce à l’ouverture d’un PEA et dans certains cas, vous pouvez bénéficier d’exonérations fiscales.

Les particularités du PEA : respecter la réglementation

Un PEA diffère d’un livret de placement classique ou d’un achat direct d'actions ou d’obligations sur les marchés financiers. Voyons ses caractéristiques.

Se fier aux conditions pour ouvrir un plan d’épargne pour ses actions

Avec un PEA, vous pouvez donc acheter des actions en bourse. Pour ouvrir un compte, vous devez être résident fiscal en France et avoir atteint l’âge de la majorité (18 ans).

Par ailleurs, ce type de compte d’épargne pour les actions se souscrit soit auprès d'une banque (traditionnelle ou en ligne), soit auprès d’un courtier en ligne.

Vous trouverez par exemple des PEA chez des courtiers en bourse tels que BinckBank, Saxo Banque ou Bourse Direct. En revanche, ce produit boursier n’est pas distribué par DeGiro (mais la plateforme néerlandaise l’envisage à court terme) ni par Interactive Brokers.

Certains assureurs proposent également des plans d’épargne en actions adossés à un contrat d’assurance. On parle alors de PEA assurance.

Connaître le nombre de comptes PEA autorisés au sein d'un foyer fiscal

Le nombre de PEA est limité à un seul plan par personne au sein d’un même foyer fiscal. Il n’existe pas de compte joint pour les plans d’épargne actions. Les personnes majeures mariées ou pacsées rattachées à la même déclaration de revenus peuvent donc investir séparément dans un PEA.

A lire également :  BOURSE : Quel COURTIER CHOISIR ? (INTERACTIVE BROKERS, DEGIRO, LYNX, BOURSORAMA, FORTUNEO...)

C’est également le cas pour les enfants majeurs toujours inscrits sur la feuille d’imposition de leurs parents. Les jeunes de 18 à 25 ans peuvent alors activer un PEA jeunes pour placer leurs économies.

Et si vous voulez malgré tout ouvrir 2 plans pour investir en actions avec le PEA ? Vous rentrez dans le champ autorisé quand vous détenez un PEA classique (bancaire ou assurance) et un PEA-PME. Ce dernier permet d’acquérir des titres en bourse de PME (petites et moyennes entreprises) et d’ETI (entreprises de taille intermédiaire).

Verser des fonds pour investir dans un PEA : l'activation de droits

Les fonds pour alimenter un PEA proviennent uniquement de numéraires, autrement dit d’argent comptant payable en espèces, chèque ou virement. Par contre, vous ne pouvez pas transférer les valeurs détenues sur un compte-titres pour activer un PEA.

Avant d'investir dans un PEA, vos liquidités se conservent sur un compte-espèces. Lorsque vous voulez acquérir une action ou un fonds par ce type de plan, vous piochez dans votre compte-espèces. Votre valeur apparaît ensuite sur un compte-titres PEA. Le compte-espèces sert également à conserver tous les gains provenant de vos investissements avec le plan épargne des actions.

Quel est le plafond d’investissement dans un PEA ? Vous ne pouvez pas placer plus de 150 000 € avec ce type de compte. Pourtant on peut détenir un plan d'épargne action de 170 000 € ! Il suffit d’avoir versé 150 000 € ayant fait fructifier 20 000 € d’intérêts. En ce qui concerne le plafond d’un PEA jeunes, il est bloqué à 20 000 €.

La date d’effet du contrat PEA commence au premier versement de fonds et non à la signature de l’ouverture de compte. C’est à partir du jour du versement du premier euro que vos droits d’exonération de plus-value sont calculés. Rien ne vous empêche alors d’ouvrir un PEA immédiatement en déposant 1 € et de commencer à l’alimenter réellement dans 3 ans !

Investir dans un PEA pour acheter des valeurs : les produits concernés

Le placement sur un PEA permet d’acheter des valeurs boursières :

  • Actions cotées sur les marchés financiers (ou non cotées dans certains cas). Le siège des entreprises doit se trouver dans l’Union Européenne.
  • Parts de placements collectifs placés dans des actions ou des titres d’entreprises européennes à hauteur de 75 %. Ces placements concernent les ETFs, les SICAV, etc.

Retirer des fonds de son PEA sans clôturer le compte : les exceptions

Qui dit plan, dit argent bloqué. Un PEA est donc différent d’un livret où vos liquidités sont disponibles à tout moment.

A lire également :  Comment PERCEVOIR des DIVIDENDES SEREINEMENT en BOURSE ?

En matière de retrait d’un plan actions, tout dépend si vous débloquez des fonds avant ou après la limite des 5 ans.

Théoriquement, vous ne pouvez pas retirer vos fonds d’un plan d’épargne en action avant les 5 premières années d’activation sous peine de clôture du compte.

La loi Pacte a cependant assoupli cette règle en identifiant des cas exceptionnels permettant de réaliser un retrait partiel avant cette date. On peut alors retirer des liquidités partiellement sur son PEA sans entraîner sa clôture dans les cas suivants :

  • licenciement,
  • mise en retraite anticipée,
  • invalidité.

Au-delà de la limite des 5 ans, vous pouvez gérer votre compte PEA comme bon il vous semble : poursuite des versements, retrait partiel ou total. Attention : un prélèvement de la totalité de vos fonds entraîne la clôture du compte !

Quelle est la fiscalité d’un PEA boursier ?

La fiscalité d’un PEA dépend de la date de vos retraits d’argent.

Fiscalité maximum sur un retrait avant 5 ans

Vous voulez débloquer des fonds de votre PEA au cours de ses 5 premières années ? Vos dividendes et plus-values sont alors soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU). Appelé également flat tax, ce prélèvement s'élève à 30 %. Il est composé de 2 taux :

  • 17,2 % pour la part des prélèvements sociaux (CSG, CRDS, prélèvement de solidarité)
  • 12,8 % pour les impôts sur le revenu.

Par exemple, vous détenez un PEA de 100 000 € ayant généré 15 000 € de gains. Imaginons que vous souhaitiez le clôturer au bout de 3 ans.

Vous allez payer 15 000 € x 30 % = 4 500 € (2 580 € de prélèvement sociaux et 1 920 € d’impôts).

Prélèvements réduits pour un retrait sur le PEA au-delà de 5 ans

Si vous souhaitez retirer des fonds du PEA ou le clôturer, vous serez alors taxé à un taux réduit. Vous ne supporterez que les prélèvements sociaux, soit 17,2 % sur vos gains.

Quand on dit que le PEA n’est pas imposable, l’affirmation est donc incomplète ! Vous supportez toujours des cotisations sociales appliquées sur les bénéfices du plan d’épargne actions dès leur déblocage.

Reprenons notre exemple précédent. Si vous débloquez le PEA au bout de 6 ans et qu’on repart sur 15 000 € de bénéfices, vous devrez ainsi payer uniquement 2 580 € de prélèvements sociaux.

Fiscalité des fonds sans déblocage de PEA

À partir du moment où vous laissez votre placement sur le compte, vous ne payez rien ! C’est l’avantage majeur du PEA en comparaison d’un compte-titre ordinaire (CTO) pour l’achat direct de valeurs mobilières.

Avec un investissement en bourse classique via un CTO, vos gains sont imposés à la flat tax, même si vous ne les percevez pas. Le prélèvement s'effectue tous les ans, dans le cadre de l’imposition sur les revenus.

Investir dans un PEA, quels sont les atouts ?

Voici les points positifs que je retiens de ce placement :

  • Tant que vous ne touchez pas à vos fonds, aucun paiement de taxes, d’impôts ou de prélèvements avec un PEA.
  • Mieux vaut attendre 5 ans avant de faire un retrait partiel, hors cas exceptionnel énoncés dans la loi Pacte.
  • Si vous retirez vos fonds, laissez-y toujours un minimum de liquidités (même 1 € !) pour conserver vos droits acquis.
  • Quand vous gardez l’intégralité de vos dépôts et gains sur votre plan épargne en actions, vous jouez sur l’effet des intérêts cumulés à moyen et long terme, sans payer de taxes ni de prélèvements.
  • L'exonération d'impôts d'un plan d'épargne PEA constitue une niche fiscale. c’est-à-dire un cadeau fiscal pour les investisseurs. Cet avantage donne la possibilité de soutenir les entreprises françaises et européennes.
A lire également :  Comment INVESTIR en BOURSE avec moins de 200 EUROS ?

Quelles sont les limites d'un PEA ?

Pour ma part, je relève plusieurs contraintes qui peuvent limiter votre investissement :

  • Vous ne pouvez pas investir sur des actions d’entreprises mondiales, à fort rendement. Par exemple, le marché américain apporte les meilleurs résultats dans le temps. Le dispositif du PEA n'autorise pas l'achat de valeurs US.
  • Le PEA ne permet pas d’utiliser l‘effet de levier classique, bien utile pour décupler ses résultats. Un levier x 2 double les gains ou les pertes, c’est une technique d’investissement qui peut donner de bonnes performances.
  • On trouve des trackers à effet de levier ou à effet inverse éligibles au PEA. Leurs résultats sont faussés par le beta slippage. Dans ce cas, la performance de l’indice devient totalement indépendante de celle du produit sous-jacent qu’il est censé reproduire. Votre investissement n’est plus du tout cohérent avec la réalité du marché.
  • Le plan épargne en actions ne permet pas de faire de vente short, à découvert (sauf avec beta slippage). Vous ne pouvez donc pas faire de pari à la baisse entraînant des gains si votre pronostic se réalise.
  • Les rendements d'un PEA s'étudient de près. Même si votre support d’investissement par compte titres ordinaire est imposé tous les ans, évaluez tout de même les performances de chaque option. Avec une bonne stratégie, le CTO peut générer plus de gains qu’un PEA.

En résumé

Si vous avez une stratégie financière d’investissement à moyen et long terme et que vous voulez contribuer au soutien des entreprises françaises ou européennes, partez sur le plan d'épargne en actions. Vous pourrez investir dans un PEA tout en bénéficiant de l’effet cumulé.

Par contre, si vous voulez miser sur des valeurs à fort rendement, optez plutôt pour l’achat d’actions américaines via un compte-titre ordinaire. Ces instruments boursiers affichent de réels rendements historiques, malgré l’imposition annuelle qu’ils subissent.

Vous voulez en savoir plus sur les stratégies d’investissement qui me permettent de générer des gains mensuels réguliers ? Je vous donne accès à mon Club Privé Revenus Passifs, rejoignez-moi immédiatement, vous prendrez une belle longueur d’avance !

Rejoignez les entrepreneurs à succès !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-par-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Sidebar-banniere-horizontal-consulting

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Sidebar-banniere-vertical-v2-consulting
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Revenus-passifs-3d-tablet

ENVIE de GAGNER PLUS DE 100€/JOUR de REVENUS PASSIFS ?

Découvrez puis recopiez mes stratégies qui me permettent de générer environ 10 000€/mois de revenus passifs

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest

Share This