Compte titres : Investir en bourse avec un CTO, bon plan ?

Compte titres : Investir en bourse avec un CTO, bon plan ?

Pour placer son argent en bourse, le compte titres permet d’acheter des valeurs de différentes catégories sur des places de marché mondiales. Investir sur ce support donne des opportunités d’investissement boursier vraiment très intéressantes.

Mais, le compte titres ordinaire ne convient pas forcément à tous les spéculateurs en bourse.

Que faut-il savoir avant d’ouvrir un compte titres pour investir en bourse ? Retrouvez toutes les informations indispensables à connaître pour se lancer dans le trading boursier avec un CTO.

Qu’est-ce qu’un compte titres ?

Un compte titres ordinaire (CTO) est un support d’investissement polyvalent. Le CTO vous permet d’acheter des actions ou des titres boursiers librement.

Avec ce support, vous avez accès aux transactions sur les bourses mondiales : US, Asie, Europe, etc...

C’est un compte d’investissement vraiment simple à utiliser.

Comment fonctionne un compte titres ?

Ce compte n’a aucune limite pour les placements boursiers. Vous gérez vous-même vos dépôts de fonds ou vos transactions. Aucun minimum financier n’est demandé pour le trading en bourse ni aucun plafond d’encours.

Pour pouvoir investir avec un compte titres, vous détenez en parallèle un compte de liquidités dans l’établissement qui accueille votre compte. Pour passer des transactions boursières, les fonds y sont prélevés. Vos valeurs sont ensuite gardées sur votre CTO, qui constitue votre portefeuille de titres.

Les différences entre CTO, PEA et assurance-vie

Le PEA et le CTO

Le CTO se distingue du PEA (Plan d’Épargne en Actions). Ce dernier sert à l’achat d’actions européennes et de quelques ETFs, mais ce n’est pas avec lui que vous vivrez de vos revenus en bourse...

Le PEA est le placement préféré des investisseurs à la recherche d’avantages fiscaux, car sa fiscalité est plus intéressante à partir de 5 ans de détention. Les plus-values encaissées ne sont plus imposables mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de prélèvements sociaux !

Reste que ce type de support de placement est limité : vous pouvez ouvrir un seul PEA par personne, dans la limite de 150 000 € de dépôts.

L'assurance-vie et le compte titres

Le compte titres se distingue également de l’assurance-vie qui est plus orientée vers l’acquisition d’unités de compte au travers de contrats multisupports. Cette façon d’investir permet d’acheter des parts de produits boursiers, d’épargne ou d’immobilier.

La fiscalité de l’assurance-vie est recherchée par les épargnants à partir de 8 ans de détention. C’est aussi un produit de placement parfait pour la transmission de patrimoine, car il ne rentre pas dans la succession en cas de décès. La personne désignée sur le contrat ne sera donc pas taxée sur le capital lors du transfert de compte.

À lire
Le SCANDALE des OPTIONS BINAIRES enfin RÉVÉLÉ !

Comment ouvrir un compte titres ?

Vous êtes libre d’ouvrir un ou plusieurs comptes, individuel, joint ou en société, et ce, dans le ou les établissements de votre choix.

Les mineurs peuvent détenir un compte CTO, à condition d’être couverts par un représentant légal. Par exemple, si vous voulez ouvrir un CTO au nom d’un enfant, vous pouvez le faire et gérer l’arbitrage des titres vous-même. C’est ce que j’ai fait à la naissance de ma nièce.

L’ouverture d’un compte titre dans un établissement bancaire classique peut prendre quelques jours.

Par contre, l’ouverture d’un compte en ligne s’effectue généralement en quelques clics. Après la validation de l'intermédiaire financier, vous pouvez commencer à placer des ordres en bourse avec votre compte titre ordinaire.

Dans quel établissement ouvrir son compte CTO ?

Vous pouvez ouvrir un compte titres dans une banque physique ou sur le web. Soyez vigilant, ce type d’établissement bancaire facture des frais très importants.

La meilleure façon d’investir en bourse avec un compte titres, c’est d’ouvrir un accès chez un courtier en ligne comme Interactive Brokers, Degiro ou encore Boursorama Banque.

Cette option est la plus économique, sous réserve de sélectionner un établissement qui n’applique pas de tarifs excessifs. Lisez bien entre les lignes !

Quels produits acheter avec un compte CTO ?

Comme je vous le disais plus haut, vous accédez à des produits des marchés boursiers du monde entier grâce à un CTO.

Le compte titre vous permet aussi d’acquérir une grande diversité d’instruments financiers, tels que des :

  • actions ;
  • obligations ;
  • ETFs / trackers ;
  • produits dérivés (turbos, warrants, certificats, options, futures) ;
  • devises ;
  • matières premières (or, argent, pétrole, etc.) ;
  • OPCVM (SICAV, FCP).

Quelles opérations réaliser avec un compte titres ?

Si vous cherchez à acheter ou vendre des actions au comptant, le compte titres vous le permet.

Ce support est également parfait pour acquérir des valeurs en différé, ce qu’on appelle les achats SRD (Système de Règlement Différé). Dans ce cas, le broker vous avance les fonds pour pouvoir investir des montants supérieurs à vos liquidités disponibles.

Vous pouvez aussi jouer sur l’effet de levier avec un CTO. Autrement dit, le courtier en bourse vous prête le double de la somme à investir avec un levier de 2, le triple avec un levier de 3, etc.

Parier à la hausse ou à la baisse fait également partie des stratégies possibles avec un CTO.

Vous débutez en bourse et vous voulez vous familiariser avec le trading ? Commencez sans risque avec un compte de démonstration. La plupart des établissements permettent l’entraînement sur un compte virtuel avant d’activer un compte titre boursier. Dès que vous vous en sentez capable, vous pouvez alors basculer en mode réel, en investissant les montants de votre choix.

Quels sont les frais d’un support boursier CTO

Avant d’ouvrir votre compte titre en ligne ou dans une banque, vous devez absolument étudier les frais de l’intermédiaire boursier.

Le broker opère pour votre compte sur les marchés financiers. Vous vous doutez bien qu’il prélève par la même occasion des frais de courtage à chaque passage d’ordre, aussi bien à l’achat qu’à la vente.

Les prix varient du simple au double selon les établissements de courtage.

Soyez prudent, car bien souvent, la facturation n’est pas clairement affichée sur le site du courtier ou de l’établissement.

À lire
Comment INVESTIR en BOURSE avec moins de 200 EUROS ?

Vous pouvez être facturé au titre de :

  • frais de courtage ;
  • frais d’inactivité ;
  • frais d’abonnement ;
  • frais de change ;
  • droits de garde ;
  • et bien d’autres frais exotiques !

Les tarifs sont parfois dégressifs selon le nombre d’ordres de bourse passés mensuellement ou le montant investi.

Selon le broker sollicité, vous pouvez être obligé de verser un dépôt minimum sur votre compte avant d’investir en bourse.

En définitive, le meilleur courtier en ligne pour ouvrir un compte titres, c’est celui qui facture le minimum de frais. Un courtier comme DeGiro reste vraiment le moins cher pour investir avec un compte titres. Autrement, Interactive Brokers reste compétitif pour les portefeuilles plus importants.

Par contre, oubliez les banques dinosaures et leurs déclinaisons sur le web. Ils sont hors jeu !

Quelle est la fiscalité d’un compte titres ?

L'un des éléments à connaître en plus des frais, c’est le volet fiscal. En France, tous les gains perçus avec un compte boursier (plus-value ou dividendes) sont soumis à l’impôt sur le revenu.

Si vous êtes résident fiscal français, vos gains boursiers sont alors soumis au prélèvement forfaitaire unique, appelé aussi flat tax. Les revenus de placement sur CTO sont imposés sur la base de :

  • 12,8 % au titre de l’impôt sur le revenu ;
  • 17,2 % pour les prélèvements sociaux (CSG - cotisation sociale généralisée, CRDS - contribution au remboursement de la dette sociale, prélèvement de solidarité).

Prenons un exemple. Vous avez investi un capital de 50 000 € sur un compte titre, et vous percevez une plus-value qui s’élève à 10 000 € en 2021.

En 2022, vous serez taxé sur les 10 000 € à hauteur de :

  • 10 000 € x 12,8 % = 1 280 € pour l’impôt sur le revenu ;
  • 10 000 € x 17,2 % = 1 720 € pour les prélèvements sociaux.

L’État français encaisse donc 3 000 € et vous empochez 7 000 €.

Vous devez savoir que ce calcul est réalisé automatiquement par les services des impôts après votre déclaration de revenus annuelle.

Pour vous aider, la plupart des établissements de courtage vous envoient l’Imprimé Fiscal Unique (IFU). À défaut, les intermédiaires de courtage vous adressent un relevé d’opérations qui vous permet de calculer le montant à déclarer pour les revenus du compte titres.

Comment optimiser son imposition boursière avec un compte titres ?

Optez pour le barème progressif

Si vous n’êtes pas imposable ou que vous percevez de faibles revenus, vous avez intérêt à choisir le barème progressif pour votre compte titre ordinaire.

Cette solution vous permet d’être imposé (ou non) sur la base de votre taux marginal d’imposition (TMI).

Reprenons notre exemple de plus-value de 10 000 €.

Si vous n’êtes pas imposable, les prélèvements fiscaux sur les gains de votre CTO seront égaux à :

  • 10 000 € x 0 % = 0
  • 10 000 € x 17,2 % = 1 720 €
À lire
BOURSE : Les 3 + 1 ORDRES de BOURSE à MAITRISER

Les prélèvements de l’État français seront égaux à 1 720 €, il vous restera 8 280 € pour vous ! Le barème progressif de l’impôt est plus avantageux dans ce cas.

Reportez vos moins-values pendant 10 ans

Le régime des moins-values est très intéressant avec un compte titres. Une perte réalisée sur l’année en cours peut se reporter et diminuer vos prochaines plus-values pendant 10 ans.

Par exemple, vous générez une moins-value de 5 000 € en 2022 et une plus-value de 15 000 € en 2023.

  • En 2023, vous n’êtes pas imposé sur vos résultats boursiers de 2022 puisqu’ils sont déficitaires. La perte peut se reporter au maximum jusqu’en 2032.
  • La plus-value de 2023 sera diminuée de la moins-value de l’année 2022 pour calculer la base d’imposition. Votre impôt sur les gains 2023 est calculé sur la base de (15 000 € - 5 000 €) x 30 % = 10 000 € x 30 % = 3 000 €.

Pour comparer, si vous n’aviez pas comptabilisé la moins-value, votre impôt s’élèverait à 15 000 € x 30 % = 4 500 €.

Vous avez donc bénéficié d’une minoration de votre impôt de 1 500 €, grâce à votre moins-value de 5 000 €.

Comment comptabiliser une moins-value en fin d’année avec un compte titre ? Si vos positions sont à la baisse et génèrent une perte, clôturez-les au 31 décembre et réouvrez-les dans la foulée. Cela vous permettra d’enregistrer la perte et de la déclarer aux services fiscaux.

Ouvrez un compte titres en étant expatrié dans un pays peu fiscalisé

En partant vivre dans un pays comme l’Estonie, vous pouvez domicilier votre résidence fiscale dans un pays très peu taxé.

C’est la stratégie que j’ai adoptée personnellement. Depuis que j’ai commencé à spéculer en bourse en juillet 2018, j’ai réinvesti systématiquement tous mes gains de mes comptes pour profiter des effets cumulés sans avoir à payer d'impôts.

La stratégie est extrêmement efficace puisque mon portefeuille boursier a dépassé le million d’euros en 2020 sur mes comptes titres ordinaires.

En investissant via une société enregistrée à Tallinn, je ne paye aucun impôt. Tout est bénéfice pour mon portefeuille ! Si un jour je décide de me verser des dividendes avec un compte titres, l’imposition sera égale à 20 % de mes gains en bourse.

Pour conclure, faut-il investir au travers d’un compte titre en bourse ?

Un investisseur boursier a tout intérêt à investir avec un compte titre ! Même si l’assurance-vie ou le PEA sont plus généreux sur le plan fiscal, vous n’atteindrez jamais les rendements d’un compte titres hébergeant des valeurs d’entreprises américaines ou des obligations d’État des US.

Mieux vaut privilégier des instruments boursiers à haut rendement, même à forte imposition, plutôt que des actions moins rentables et peu fiscalisées.

Vous pouvez cependant diminuer votre imposition du compte titres en optant pour des optimisations fiscales, comme le barème progressif, le report des moins-values ou l’expatriation dans un pays en Estonie.

D’ailleurs, si vous voulez booster l’ensemble de vos revenus, je vous invite à découvrir ma méthode d’expatriation fiscale avec ma Formation Expatriation, la meilleure solution pour optimiser votre fiscalité, et ce, en toute légalité !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-business-02

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

6 INVESTISSEMENTS pour

GAGNER en moyenne 10% / AN

de REVENUS PASSIFS

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest