Comment gagner de l'argent avec la publicité sur Instagram ?

Comment gagner de l'argent avec la publicité sur Instagram ?

Comment gagner de l’argent avec la publicité Instagram ? C’est-ce qu’on va voir en détail dans cette vidéo. Je suis avec Damien Sauce, qui s’occupe de mes campagnes personnelles vis-à-vis d’Instagram et Facebook. Aujourd’hui si vous faites de la publicité, clairement la publicité Facebook c’est le canal le plus rentable à l’heure d’aujourd’hui. Instagram petit à petit est vraiment en train de monter aussi dans les scores, pour quelle raison ? Parce que le reach organique est très important, vous avez assez fréquemment entre 30 à 70 % des gens qui voient au minimum vos différentes publications ; alors que sur Facebook, si vous avez 8 à 10 % vous êtes une star, vous êtes un véritable le King en reach organique. Du coup, je vais laisser Damien se présenter pour nous expliquer comment il est venu à se spécialiser dans le trafic payant, et plus particulièrement Facebook. On a réalisé une autre vidéo que je vous invite à aller voir « comment gagner de l’argent avec la publicité Facebook » et par ricochet, comme Facebook avait racheté Instagram, Instagram dans la foulée. Donc Salut Damien.

Damien Sauce, un expert en publicités Facebook & Instagram

Salut Maxence, merci. Du coup, Damien Sauce, je gère les campagnes de Maxence et d’autres gros clients infopreneurs, principalement avec mon agence La'Sauce Marketing. Et globalement, ça fait un an que j’ai commencé, ça marche bien, on a des bons résultats, donc du coup on a plus en plus de clients, etc., donc tout va bien, c’est cool. Facebook marche toujours aussi bien, c’est de plus en plus difficile en organique, c’est clair, mais en payant il n’y a pas de souci. Pour l’instant on a de très bons résultats, donc il faut en profiter, il faut y aller, c’est le moment, on ne sait pas dans deux ans comment ce sera. Ça existera encore, mais je pense que ce sera très différent.

Meilleur reach sur Instagram que Facebook

Les coûts… parce qu’en fait j’en discutais avec un autre ami entrepreneur, c’est vrai que c’est fou. C’est que comme tout le monde veut payer pour Facebook, tout le monde veut faire de la pub aujourd’hui, c’est pour ça que le reach est aussi catastrophique. Instagram, comme tout le monde ne veut pas payer ; YouTube comme tout le monde ne veut pas payer, c’est pour ça que le trafic organique, entre guillemets, même si vous le payez parce que vous mettez en place soit par vous-même ou une équipe les contenus sur votre plateforme. Mais vis-à-vis du payant brut, personnes ne veux le payer, en tout cas très peu de personnes, alors que Facebook c’est l’inverse : tout le monde veut le payer. Donc c’est pour ça qu’en fait le reach organise, c’est ça la principale raison que le reach est catastrophique en organiques.

Photo ou vidéo sur Instagram ?

Alors première question vis-à-vis d’Instagram : est-ce qu’il vaut mieux réaliser de la vidéo ou alors de la photo ? Parce que généralement, on peut mettre soit des vidéos d’une minute max et des photos, quel est ton feedback vis-à-vis de tout ça, est-ce que c’est fifty-fifty, est-ce que non il y en a vraiment un des deux qui performent mieux, quelle est la tendance ?

Je dirais quand même plus souvent des photos, Instagram on y va un peu plus pour les photos. Mais des petites vidéos de temps en temps, histoire de surprendre un peu votre audience, ça peut être très bien des vidéos immersives en mode : bah tiens, voilà ça c’est ma vie, regardez là je suis ici, je fais ça, etc. Instagram, les gens y vont quand même aussi, je pense, pour avoir un contact un peu plus direct, pour avoir un… pour rentrer vraiment dans ton univers à toi. Donc qu’est-ce qu’ils veulent ? Ils veulent voir ton univers à toi, ils aiment bien quand tu leur montres des photos un peu plus pros aussi, mais je pense qu’ils aiment bien aussi les photos un peu backstages : voilà, là on est en tournage, voilà notre photo, on a les caméras, etc., on voit des personnes avec nous et tout. Je pense que les deux sont sympas, il faut vraiment… histoire de ne pas créer d’habitude non plus quoi, de les surprendre à chaque fois. Donc vidéo, photo, photo-pro, photo moins pro, je pense que tout est bien.

Parce qu’en fait, une grosse qualité d’Instagram — en tout cas, c’est à ma connaissance la seule plateforme — c’est la plateforme où il faut montrer sa tête. C’est-à-dire que si vous pouvez faire des belles photos et en plus, le plus souvent possible on vous voit en photo, eh bien c’est vraiment la plateforme pour. Les gens qui sont sur cette plateforme, ils veulent vous voir, c’est vraiment pour vous en tant que personne, en tant qu’humain. Et par-dessus, il y a les stories que vous publiez, c’est ça aussi que les gens apprécient, parce qu’au lieu de faire des blogs sur YouTube, là vous rentrez dans les coulisses de votre quotidien ou même de votre activité. Et ça, les gens sont friands par rapport à ce type d’info.

Ou tu peux faire de la pub aussi maintenant sur les stories, tu peux faire de la pub sur les murs.

À lire
Comment avoir au moins 10 000 ABONNÉS sur INSTAGRAM ?

Ah ! Je ne savais même pas du tout, excellent.

En fait, tu peux en faire un peu sur tous les canaux que tu peux faire gratuitement, tu peux faire de la pub dessus aussi.

Montrer son univers dans une publication sponsorisée Instagram

D’ailleurs par rapport à la pub du coup, parce qu’on voulait parler de ça au début, la pub sur Instagram, quelqu’un qui… il faut imaginer, du coup la pub sur Instagram, on va montrer une photo, une vidéo, une stories à quelqu’un qui ne nous connaît pas du tout cette fois-ci. Donc qu’est-ce qui va, à votre avis, le faire le plus… lui donner le plus envie de vous suivre ? Une photo-pro, une photo amateur, une vidéo pro, une vidéo amateur ? Je n’ai pas forcément d’avis tranché, mais je dirais plutôt quelque chose qui correspond vraiment à votre univers, c’est vraiment vous, c’est vraiment… ce n’est pas une photo… peut-être pas trop pro justement, peut-être pas trop montée en mode, voilà, je ne sais pas, je n’ai pas d’idée de photos-pro, tu as peut-être des idées d’autres photos-pro que tu as faites.

Typiquement, si vous êtes d’un domaine poker paris sportifs : se mettre dans l’univers du jeu ou l’univers du sport, quelque chose on se dit : ouais, c’est lui l’authenticité, la sincérité de la personne où on se dit : bah ouais, je le reconnais, c’est bien son univers.

Ouais, c’est son univers c’est lui, ça me plaît, donc OK je vais le suivre, enfin ou en tout cas je vais suivre pendant quelque temps, puis je verrai si ça me plaît, si je reste abonné ou pas. Je pense que c’est comme ça qu’il faut envisager un peu la pub sur Insta, je parle pour du trafic froid, donc des gens qui ne nous connaissent pas. Donc vraiment les faire entrer dans notre univers, donc peut-être prendre des images qui correspondent vraiment notre univers, qui ont déjà très bien marché sur nos audiences, parce qu’ils ont aimé, parce qu’ils nous ont reconnus, du coup se dire : « tiens, celle-ci a bien performé en gratuit, en reach normal, allez on va mettre un petit coup dessus, on va voir si en trafic qui ne nous connaît pas, en payant, ça marche aussi bien ». Et puis après, pareil, on fait plein de petits tests et celles qui marchent bien, on envoie la sauce comme on dit.

Même publicité sur Facebook et Instagram ?

Absolument. Alors autre question que vous posez certainement, c’est par rapport à Facebook. Donc si vous faites de la publicité, vous vous dites : est-ce que je fais ma publicité Facebook et je la mets aussi sur Instagram ou en revanche, je dois plutôt créer une publicité spéciale Instagram ? Plutôt de faire la première possibilité que je viens d’évoquer. Si oui dans le premier cas, jusqu’à quel budget ? Est-ce que non, systématiquement il faut faire que des publicités spéciales Instagram ? Quel est un petit peu ton feedback par rapport à ça ?

Dans le cadre de petits budgets, je ne me prendrai pas la tête personnellement. Quand vous cochez la case « diffuser aussi sur Instagram » et que vous laissez toutes les autres cases cochées, donc Facebook réseau annexe, il y a le nom, je ne me rappelle plus en anglais. Voilà, le réseau en plus des sites partenaires de Facebook : Messenger, Instagram et Facebook pur et dur. Si vous laissez tout Instagram, ça va représenter 5 % à peu près des dépenses, donc dans ce cas-là je ne me prendrai pas la tête, entre parenthèses, à refaire un poste spécial Insta.

Par contre, si je veux faire une pub qui va vraiment aller sur Insta, qui veut être vraiment performante sur Insta, je ferai une pub spéciale Insta. Pourquoi ? Sur Facebook vous pouvez mettre des liens de la publication, les gens peuvent cliquer, pas de soucis. Sur Insta, s’il ya un lien dans la publication, la personne va voir le lien, mais elle ne pourra pas cliquer dessus, il n’est pas cliquable. La seule manière qu’on a d’amener la personne qui voit une pub sur Insta vers un site externe — donc vers notre site, vers une page de capture, etc. — c’est petit bandeau, un peu comme le bouton sur Facebook, mais là c’est un petit bandeau qui est entre l’image et le texte « en savoir plus », « s’inscrire » enfin, c’est les mêmes boutons que sur Facebook. Donc on pourrait prendre une image vraiment déjà cadrée pour Insta aussi ; Facebook le mode un peu bannière va prendre plus de place, sur Insta le mode carré, voire éventuellement un peu en longueur va prendre plus de place, donc on va… ça va être… il va y avoir plus d’affichage dans le fil.

Donc si je mets du budget, je réfléchirai une pub que pour Insta ou j’adapte celle de Facebook, mais j’en refais une deuxième. Je fais vraiment Insta, tel texte — pas de lien dans le texte, parce que de toute façon ils ne peuvent pas cliquer, donc je peux les énerver à ce qu’ils essayent de cliquer dessus — et je leur dis… voilà, là je ne leur dis pas : « cliquez ici », je leur dis : « cliquez sur le bouton au-dessus "s’inscrire", "en savoir plus", etc. »

D’accord. Et vis-à-vis des dimensions, du coup il faut mettre à chaque fois sa pub en format carré comme des photos ou c’est OK ?

À lire
6 HACKS pour BOOSTER son BUSINESS avec INSTAGRAM

Tu peux faire tout ça, ouais tu peux mettre en bannière. Enfin, quand je dis bannière, en format rectangulaire, comment on dit ? Paysage. Tu peux mettre en carré, tu peux mettre en portrait. Ce qui prend le plus de place actuellement dans Insta — et on peut encore le faire — c’est en mode portrait, sinon carré c’est bien. Et le dernier choix que je ferais, ce serait en mode paysage, parce que là c’est-ce qui va prendre le moins de place : la photo va être plus petite, etc. Sur Insta je parle.

Le retargeting sur Instagram

Absolument. Alors, vis-à-vis du reciblage, quelle est un petit peu aussi la tendance ? Est-ce que c’est comme Facebook, pour reproposer tous les deux-trois jours pour ne pas harceler les gens ? Est-ce que non, là on peut être un petit peu plus agressif en quelque sorte, en le faisant une fois par jour ? Quel est ton avis sur le sujet ?

Moi je dirais la même, c’est pareil, surtout si on est présent sur les deux canaux. C’est-à-dire que quand… ils vont aller à la fois sur Facebook : ils vont nous voir, ils vont aller sur Insta : ils vont nous voir. Donc attention à ça, on surveille bien la diffusion de sa publicité, le taux de répétition. Alors diffusion, c’est… là vous avez toutes les stats de la diffusion : combien de personnes touchées, la répétition, etc. et on surveille en particulier la répétition : on évite de dépasser, pour moi, ce que je disais tout à l’heure dans l’autre vidéo : deux à trois fois par semaine, ce qui est déjà bien.

C’est-à-dire trois fois par semaine, une fois tous les deux jours en moyenne globalement, comme ça vous…

Quand vous êtes en période de marketing chaud, sinon vous pouvez réduire un petit peu : vous êtes en période un peu juste, simplement vous laisser un peu aller, vous n’êtes pas en lancement, vous n’êtes pas en chose comme ça, on peut réduire. Et au contraire en lancement, on peut peut-être y aller un petit peu plus en reciblage, en retargeting. Donc lancement, quand on met un gros budget, on lance un programme sur quelques jours seulement, avec en règle générale une promotion ou un nouveau programme, là on peut peut-être y aller un petit peu plus pour être bien sûr de le montrer à tout le monde, que tout le monde l’ait bien vu, etc. Et que si la personne était dérangée au moment où elle a vu la pub, qu’elle ait la possibilité de la revoir une deuxième, une troisième fois et là cette fois-ci de s’inscrire.

Excellents. Vis-à-vis aussi du visuel, est-ce qu’à partir du moment où la personne l’a vu quatre fois, cinq fois, eh bien on va le changer ou alors, on peut se dire : non, on va continuer, parce que dans la vente on dit : « c’est la septième reprise que le prospect dit oui et devient un client ». Je ne sais plus exactement les stats, mais je pense que vous avez compris l’idée.

C’est ça c’est sept fois. En fait ce n’est pas sept fois forcément voir la même photo. D’ailleurs, c’est sept fois être mis en contact avec le produit.

Ouais, être mis en contact pour accepter la proposition.

Et du coup, parce qu’on a répondu en même temps, c’est… moi, la tactique que je préfère, c’est avoir deux-trois images en reciblage. En fait, j’ai toujours — ou des vidéos ou les deux — j’ai toujours plusieurs publicités qui tournent pour le même produit quand c’est possible, quand je peux avoir du budget, parce que c’est minimum 1 € par jour par pub, donc il faut quand même avoir du trafic pour pouvoir mettre ça, mais ne pas le montrer trop. Mais sinon, manuellement j’en coupe une, j’en mets une autre, j’en coupe une, j’en mets une autre, pour ne pas montrer tout le temps la même image. Oui on peut le montrer un peu plus en reciblage, mais c’est bien de changer, même si c’est la même chose qu’on vend à la fin : montrer une autre image. Peut-être qu’une personne qui n’aurait pas accroché sur une image de toi devant une voiture va plus accrocher sur une image de toi au resto avec des amis en train de discuter business.

D’ailleurs, on avait une image comme ça sur Facebook.

Oui, ce n’est pas des exemples tirés au pif.

Resto, alors là c’était un truc de malade, parce que moi je me disais : mais comment on peut mieux convertir avec cette image ? Parce que je la trouvais, entre guillemets, pas bidon, mais bidon pour le plan de la publicité, puisque c’est juste : je suis en train de manger, il y a trois personnes à côté de moi.

C’est la deuxième meilleure image sur toutes celles qu’on a testées. On a testé plus de 80, je crois, depuis qu’on bosse semble, j’ai regardé tout à l’heure. C’est la deuxième meilleure image qui a le mieux fonctionné. Et celle-là tu n’aurais pas parié…

Alors celle-là, j’aurais mis zéro centime dessus.

On a qu’à tenir les paris, tu n’aurais rien.

Absolument, comme quoi à chaque fois tester, c’est vraiment le marché qui va décider.

Ne jamais mettre sa main à couper sur une image, parce qu’on risque de perdre la main facilement, c’est vraiment… c’est chaud quoi, on ne peut pas savoir.

Et vis-à-vis des stories du coup, il y a aussi quelque chose pour régler, pour que la personne par exemple te voie une fois tous les deux jours, avec une pub sur les stories ?

À lire
Comment GAGNER de l'ARGENT avec INSTAGRAM ? (Alexandre GUIOT)

Franchement, c’est le même principe en fait.

Tout est pareil ? D’accord.

Ouais. En fait quand tu choisis Insta, c’est pareil, tu as le choix en fait, tu peux ne mettre que le fil d’actualités Insta, les photos, tu peux mettre les stories. Donc en fait tu choisis, tu peux mettre les deux, mais en règle général, pareil, je vais conseiller plutôt de faire une pub spéciale stories : tu vas prendre la vidéo 30 secondes, tu as 30 secondes également, tu vas essayer de la faire pour que les gens soient… qu’elle soit très engageante quoi, que les gens qui ne te connaissent pas ils se disent : « tiens, il a l’air vraiment intéressant, je vais le suivre ». Ça va être ça l’idée, toujours, un peu comme ce qu’on disait tout à l’heure pour les images, et voilà. Puis surveiller bien sûr le taux de répétition, pour ne pas lui montrer trop de fois. S’il l’a vu deux-trois fois la stories, c’est déjà beaucoup, une stories en règle générale il la voit une fois.

Les erreurs habituelles de la pub Instagram

Ça c’est clair, puisque comme ça s’efface au bout de 24 heures, c’est rare que quelqu’un se dise : « je vais me refaire un replay de la stories de la personne que j’apprécie », c’est exactement ça. Alors pour finir sur une dernière question, quelles sont les deux ou trois principales erreurs que tu vois de manière générale sur Instagram ? Est-ce que c’est des photos trop pros, est-ce que c’est trop amateur ? C’est donc le mauvais mode, ce n’est pas carré, je ne sais pas moi, c’est triangulaire ?

Je ne sais pas qui leur fait les pubs, s’ils les font eux-mêmes ou pas, mais voilà, ça ne va pas être très engageant une photo, on va dire ça pourrait être limite être une affiche que je vais voir dans la rue, tu sais sur des gros panneaux publicitaires. Ils font le même principe, alors que non, il faut s’adapter aux réseaux sociaux, on n’est pas… ce n’est pas comme les panneaux A4 qu’on voit, enfin, ce n’est pas A4, je ne sais plus comment on dit le format-là, mais le gros panneau publicitaire qu’on voit.

Les gros panneaux publicitaires où il faut mettre les bonnes dimensions.

Eux ils transposent, et le texte c’est pareil quoi, tu as l’impression que c’est un robot qui te parle, c’est « bonjour, formation machin… », ils ne mettent même pas « bonjour » justement c’est : « formation blablabla, hop hop, tel prix, tel truc ». Ah non les gars, personne ne va cliquer quoi. Enfin, il faut engager, il faut expliquer ce que vous faites, il faut raconter un peu votre histoire, on est sur les réseaux sociaux, il faut… voilà, il faut s’adapter aux réseaux sociaux. Ça, grosse erreur pour moi, et je pense que ça ne marche pas. Et après des photos, je ne sais pas trop, ouais trop… un peu trop… il y a des photos bidon encore des fois quand même qu’on voit. Qu’est-ce que j’appelle photo bidon ? Je ne sais pas, la photo tirée des trucs d’images gratuits que tu peux trouver n’importe où, même pas changée, limite prise sur le Shutterstock, le iStock, etc. Voilà, photo bidon qui ne représente aucune émotion, tu n’as rien quoi. Tu as juste un… je n’en sais rien, tu as juste un paysage, ce n’est même pas forcément en rapport avec le truc, il faut vraiment avoir une congruence que tout soit bien agencé. Si je montre une photo de toi, je vais mettre un texte de toi et voilà, on y va.

Par exemple pour la publicité qu’on avait réalisée, j’avais mis mon cheval. Parce que je viens de la campagne, dans un petit village de moins de 85 habitants, il n’y a toujours pas l’ADSL en 2018-2019. Et du coup, j’avais mis sorti de la bouche du cheval : « zéro ADSL » ou « pas 4 G » ou « pas ADSL ici », quelque chose comme ça. Et du coup, c’est-ce que tu viens d’évoquer, c’est l’émotion, qui là en l’occurrence c’est le côté un petit peu tu te dis : « mais c’est qui ce gars-là, qui est avec son cheval juste à côté ? »

On avait fait avec le tracteur aussi.

Avec le tracteur, absolument. C’est pour ça aussi que vous voyez de temps en temps des publicités : un bébé en train de pleurer ou des chats, quelque chose où l’être humain il est vraiment en représentation. Et du coup, comme on est en train de scroller sur ce type de plateforme, pour qu’on soit coupé dans notre élan et nous donne envie de sortir sur la plateforme, parce que ça c’est l’objectif pour récupérer les coordonnées du visiteur qui est en train de scroller sur son flux. Donc c’est important d’avoir ça en tête à chaque fois : émotion, émotion, émotion, humain, humain, humain et c’est ça qui va vous permettre d’avoir des publicités rentables.

Ouais, c’est ça, surprenant, arrêter la personne dans ce qu’elle est en train de faire pour qu’elle s’arrête sur votre pub. Après, ça lui correspond, ça ne lui correspond pas ce que vous lui proposez, mais au moins elle s’est arrêtée dessus. Voilà, vous avez une chance de la convertir et de… qu’elle vous suive ensuite.

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-business-02

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

6 INVESTISSEMENTS pour

GAGNER en moyenne 10% / AN

de REVENUS PASSIFS

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest