De 0 à 5000 EUROS par MOIS sur INTERNET à 18 ANS - Baptiste JOLY

De 0 à 5000 EUROS par MOIS sur INTERNET à 18 ANS - Baptiste JOLY

Ce mec-là a 18 ans, de 0 à 5 000 € par mois avec son business en ligne. On va revenir en détail sur son histoire, elle est inspirante. Tu as démarré dans le gaming. Ensuite, tu as investi via tes parents dans l’immobilier. Après, tu as donc bien lancé ton business en ligne et ainsi de suite. Donc, je voulais vraiment vous partager tout ça, parce que j’ai rencontré Baptiste hier, donc par un concours de circonstances.

Je voulais interviewer Jean-Luc Monteagudo, vous avez peut-être pu voir sur la chaîne YouTube. Et du coup, comme tu le connaissais, je t’ai dit : allez, viens dans la villa, on va aussi se faire des petites vidéos. Et j’ai vraiment apprécié ton pep, ton dynamisme et surtout ton immense maturité et aussi de passer à l’action et tout ce que tu as réalisé à ton âge si jeune. Je te laisse te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas et puis ensuite, on va revenir sur les trois piliers de ta vie. Donc, le gaming, l’immobilier et le business en ligne.

Salut Baptiste Joly, est-ce que tu peux te présenter ?

Investissement immobilier et agence webmarketing

Eh bah écoute, merci Maxence de m’inviter. Ça me fait extrêmement plaisir d’être ici avec toi. Je me présente, je m’appelle Baptiste Joly, j’ai 18 ans depuis à peu près six mois pour être… pour être précis. Je suis entrepreneur, donc j’ai investi dans l’immobilier, j’ai acheté quatre appartements financés à 110 % pour mes parents, soit 400 000 € de patrimoine qui s’autofinance et 2 000 € d’excédent, bah qui reste, voilà, pour qu’ils puissent vivre une fois paiement des charges, du crédit ou autre. J’ai aussi une agence webmarketing, je fais du consulting en gestion des réseaux sociaux et en publicité Facebook. Et j’aide les gens à investir dans l’immobilier au travers de formations en ligne et de contenus gratuits aussi comme tu le fais avec des vidéos YouTube et des articles de blog tout simplement.

Twitch, le paradis du gaming

Alors, reviens un petit peu sur la partie gaming. Donc avant de démarrer un petit peu dans l’immobilier, notamment la plateforme Twitch. Pourquoi je vous dis ça ? Je suis dans les paris sportifs, j’ai aussi un ami qui s’appelle Yoh Viral, qui est millionnaire dans le poker. Donc, qui est aussi un adepte de cette plateforme. Et souvent, donc on pense et c’est topissime hein, je le conseille aussi Facebook, Instagram, YouTube, Google. Et pour les jeux, de manière générale, la plateforme en or aussi, c’est Twitch. Alors, donne-nous comment tu monétisais ton audience ? Comment tu faisais pour que les gens regardent un petit peu ce que tu fais, te donnent des dons tellement ils appréciaient ce que tu leur proposais ? Dis-nous tout sur cette partie-là.

Alors, on va remettre… on va retourner dans les circonstances en quelque sorte. Moi, à l’âge de 9 ans, j’ai vécu un divorce difficile en fait. Mes parents ont divorcé, mon père est parti du jour au lendemain à 1 000 km de chez moi. Donc, ça a fait un petit peu bizarre et j’ai profité de la vulnérabilité de ma mère pour lui demander de m’acheter une console et un jeu vidéo interdit aux moins de 18 ans, Call of Duty pour ceux qui connaîtraient. Et puis, je me suis enfermé dans les jeux vidéo en quelque sorte. J’ai pris du poids, j’ai passé ma vie à jouer durant peut-être quatre, cinq ans. Et à un certain moment, j’ai atteint un très bon niveau. Et puis bah, j’ai des gens qui me regardaient en direct. Puisque je me connectais avec la plateforme Twitch, les gens me voyaient jouer en direct, me donnaient des dons. Il y avait une Chatbox donc ils interagissaient entre eux, ils interagissaient par rapport à mon jeu, me donnaient des conseils et tout plein de choses comme ça. Et c’était assez cool et les gens te font des dons puisqu’ils apprécient ton travail en quelque sorte. C’est un travail, je jouais dans les… enfin, en direct, ils te font des dons, tout simplement.

Twitch mieux que YouTube pour le streaming de JV

C’est super bien de monétiser le fait de jouer de cette manière. Et comme tu disais Google, Facebook, Instagram, c’est intéressant, mais l’objectif c’est quoi ? C’est de rediriger le trafic qu’on a de tous ces réseaux sociaux vers Twitch, pour ensuite les fidéliser, se créer une véritable audience et ensuite toucher des dons. Puisque pour moi, c’est le meilleur moyen de gagner de l’argent quand on est dans les jeux vidéo et pas de faire des vidéos YouTube. Parce que ça va vous ramener quelques centimes au millier de vues alors que sur Twitch, il vous suffit d’avoir ne serait-ce que 20 ou 30 personnes qui vous regardent en direct. Il suffit qu’il y en ait une qui a envie de vous donner 2-300-400 € et ça va très vite.

Semi pro de CoD car encore mineur

Alors quel est le niveau que tu avais atteint ? Est-ce que tu es dans le top 50 de Call of Duty pour que les gens aient un aperçu du niveau que tu aies pu avoir ? Est-ce que tu étais dans le top five ou même sur le podium ? Dis-nous tout.

Alors en fait, top 50, top 100, ça n’existe pas forcément en compétition parce que ce n’était pas forcément… ma personne, c’est aussi une équipe, j’ai fait plusieurs équipes bien entendu, mais j’étais joueur semi-professionnel. C’est-à-dire qu’en gros, je faisais des compétitions comme la SFCO et tout ça pour ceux qui connaîtraient. Des compétitions assez renommées, maintenant je n’avais pas accès à la MLG, c’est la Major League Gaming, c’est pour toutes les personnes qui ont plus de 18 en fait pour y accéder. Et du coup, je n’avais pas ce statut de joueur professionnel, je n’avais pas accès aux compétitions internationales car je n’étais pas majeur et on est obligé d’être majeur. Donc, j’étais joueur semi-professionnel et je faisais des podiums bien entendu, mais je n’avais pas accès aux plus grandes compétitions du monde malheureusement comme le Code Championship par exemple où il y a plus d’un million de dollars à gagner. Ce qui est plutôt sympathique.

Et du coup, alors tu jouais donc tous les soirs ? C’était trois fois par semaine ? Comment tu réalisais le côté que les gens puissent te voir et du coup pour ceux vraiment qui kiffaient te donner un don ?

Jusqu'à 2 000€ de dons par mois avec Twitch

Je jouais tous les soirs, tous les soirs. Même si je jouais toute la journée, plus ce soir, je me filmais que le soir. Parce que le fait de faire 10 h-15 h par jour de stream, bah ça ne va pas forcément fidéliser ta communauté. Parce que les gens ils ne sont pas accrocs, il y a pas de manque. Alors que, quand vous faites ça de 20 h à 23 h par exemple, c’est un vrai rendez-vous avec votre audience tous les soirs. Et j’ai commencé avec ma console, il y avait l’application dans la console, donc c’était la Xbox One, Twitch, je téléchargeais, je la cliquais, je cliquais sur « démarrer l’enregistrement » puis j’étais en direct. Puis après, je me suis professionnalisé, j’ai acheté un ordinateur, du matériel. L’ordinateur me permettait de streamer, de mettre des décors, j’avais la caméra. Ensuite, les gens me faisaient un don, il y avait des barres. En gros, on me donnait des objectifs de dons. Bah, à 500 €, j’achète ce matériel et je me professionnalise encore plus. À 1 000 €, je fais tel événement. À 1 500, je fais telle compétition et tout plein de choses comme ça. Et après, on faisait des concours où j’offrais en quelque sorte des cadeaux à ma communauté tout simplement parce qu’on avait atteint des records de dons, des records d’audience ou autres tout simplement.

Donc ça, c’est cool. Alors, souvenez-vous : donc, si vous suivez un petit peu des youtubeurs, ça vous est peut-être déjà arrivé de réaliser un don. Évidemment, le don, c’est le pire moyen sur le plan marketing. Alors, pour quelles raisons ? C’est que généralement voilà, les gens achètent un produit ou un service, mais ils n’ont pas forcément… même s’ils aiment, donc voilà, le côté don dans la foulée, ayez ça en tête. Mais voilà, ça peut toujours être une possibilité pour vous. Donc là, voilà, tu avais 15-16 ans et tu réalisais globalement quoi ? 2 000 € par mois avec ces dons ? Quelle était la tendance ?

J’avais plus 14-15 ans et ouais, j’étais entre… j’étais à 1 500 à 2 000 € par mois, à peu près ouais.

D’accord donc, ce que je te disais hier au restaurant, c’est que quasiment tu gagnais ce que 50 % des Français ne gagnent pas. Si on prend le salaire médian, 50 % des Français gagnent moins de 1 900 € nets par mois et 50 % gagnent plus. Donc, ça, c’est… voilà, c’est tout à ton mérite et tout à ton honneur pour un si jeune âge. Alors, du coup, vous vous posez peut-être la question suivante : comment tu es passé de gros geek 10-15 heures par jour à te lancer sur les investissements et le business en ligne ? Parce que finalement, tu aurais pu continuer à faire ce que tu faisais, te développer et ne pas du tout switcher. Quel était ce déclic ? Est-ce que tu peux nous expliquer tout ça ?

A lire également :  Comment ROY GAGNE 25 000 euros par AN avec 450 VISITES par JOUR sur son SITE WEB de DESSIN ?

Du rêve de trader à investisseur immobilier

Alors, en fait, mon grand rêve c’était de devenir trader. Trader dans une salle de marché à Wall Street par exemple, c’était mon grand rêve. Et j’étais très bon à l’école aussi. Donc souvent, on associe quelqu’un qui joue aux jeux vidéo au cancre, au mec qui est dans le fond de la classe et qui n’a aucun… qui n’a pas un bon niveau à l’école. En fait, c’était complètement faux, j’étais aussi très bon à l’école. J’arrivais à associer les deux. Même si je mettais le minimum d’effort, je ne faisais pas mes devoirs et tout ça, j’avais des bonnes notes. Et du coup, ce que je me suis dit, c’est que les perspectives de développement n’étaient pas forcément très élevées dans les jeux vidéo, qu’au meilleur du meilleur, j’allais gagner 5-10 000 € par mois en bossant 15 heures par jour. Et quand on joue 10 à 15 heures par jour, c’est plus du loisir, c’est très très fatigant, très épuisant. Ce que j’ai fait, c’est que j’ai arrêté cette activité et eh bien j’ai continué mes études. Quelques mois après, peut-être quatre, six mois après, je rencontre un millionnaire en cryptomonnaie qui me fait comprendre qu’on peut gagner de l’argent sans argent en mettant en place des choses une fois sur le long terme, que je pouvais trader depuis chez moi et tout ça. Donc ça, c’était plutôt cool, j’avais découvert un nouveau monde. Et voilà, je me suis formé à l’indépendance financière, j’ai regardé toutes les vidéos qui existent sur le web, dont les tiennes, à l’époque, il y a à peu près deux ans. Et eh bien, ce que j’ai fait, c’est que j’ai investi dans une formation en ligne sur le Swing Trading sur actions US. Et vu que j’avais 4-5 000 € de côté avec mon ancienne activité, parce que quand vous gagnez 2 000 € par mois à 15 ans et que vous jouez au jeu vidéo, vous n’avez pas de dépenses, vous savez pas quoi en faire. Du coup, vous les mettez de côté. Et rapidement, j’arrive à des performances de 7 à 8 % mensuelles donc c’est top, 7 à 8 % sur 4- 5 000, ce n’est pas dégueu, mais je n’allais pas devenir millionnaire dès demain. Ce que j’ai fait, c’est que j’ai tapé : comment devenir riche sur internet ? Et je suis tombé sur plein de domaines en quelque sorte pour gagner de l’argent. Il y a plein de business : l’e-commerce, le business en ligne, le consulting, l’immobilier. Je me suis lancé dans le Drop shipping donc l’e-commerce sans stock du coup. J’ai fait pas mal d’argent. Mes deux premiers sites n’ont pas marché, mon troisième a plus que bien marché quand même. Et ensuite, je suis devenu consultant. Et puis, je voyais mes parents qui n’étaient pas épanouis, alors j’ai voulu les aider aussi. Et puis à 45 ans, on ne veut pas forcément lancer de boîte, se montrer sur internet ou autres. Ce qu’on a fait, c’est qu’on a investi dans l’immobilier et on a acheté quatre appartements en moins d’un an. Et maintenant, j’aide les gens à faire la même chose, à investir dans l’immobilier au travers de formations en ligne, tout simplement.

Alors, on va revenir sur deux, trois points que tu as évoqués. Donc, première chose, tu es né en l’an 2000 et tu as sauté une classe, donc ce que je te disais hier : mais moi, à 18 ans, j’étais au lycée. Je n’étais pas du tout à l’université. Même si tu as arrêté, mais tu as démarré un petit peu les études supérieures, donc du coup, bah chapeau à toi. Et là où je chambrais en quelque sorte, c’est que c’est vrai que c’est rare quand quelqu’un est intello, premier de la classe, généralement, voilà, si vous avez été à l’école, vous voyez très bien ce que je veux dire. C’est que les personnes sont plutôt réservées, on ne vit pas vraiment cette tendance donc à s’afficher dans des vidéos, à parler devant un écran et ainsi de suite. Généralement, plutôt côté timide et toi finalement, tu avais le prototype. Parce que c’est vrai que les gens qui sont 10-15 heures par jour, geeks, ils sont plutôt dans les derniers de la classe et pas dans les premiers de la classe. Et tu as sauté une classe. Donc d’où ? Pourquoi tu as été à l’université à moins de 18 ans ? Du coup, quel Bac as-tu passé ? Quelle première année d’études, même si tu as arrêté au bout de quelques mois, tu avais entreprise ?

Des études rentables

Alors moi, je me suis lancé dans les études qui demandent le moins d’efforts en quelque sorte et qui me permettaient tout de même d’avoir de très bonnes perspectives d’études derrière. Donc, j’ai fait un Bac STMG que j’ai fini avec plus de 15 de moyenne générale, en ne faisant strictement rien du tout. Je n’ai rien fait, j’ai eu mon Bac avec mention bien. Et ensuite, j’ai fait un diplôme universitaire technologique de gestion des entreprises et des administrations, qui est du coup, centré sur, pas forcément la création d’entreprises, mais le fait de gérer une entreprise. Du management, de la fiscalité, de la comptabilité, finance, marketing. Tout plein d’autres choses comme ça peut-être un petit peu plus… un petit peu moins théoriques. Et si vous voulez faire des études et être entrepreneur en même temps, que vous ne gagnez pas encore votre vie avec l’entrepreneuriat, je vous conseille de faire ce DUTGEA qui est très bien. Parce que c’est un bon compromis du coup entre études générales qui vous permettent quand même de faire de bonnes choses derrière et malgré tout, apprendre les bases de choses qui sont quand même nécessaires. Parce que maîtriser les bases de la comptabilité, du marketing, même si c’est des vieilles techniques, du management ou autre, ça peut être utile. En tout cas, avec cette première année, ça l’a été pour moi malgré tout. Et j’ai arrêté là, il y a quelques mois. Du coup, en juin, je n’ai pas repris, j’ai validé ma première année. Et ça ne m’intéressait pas de continuer, ce n’est pas rentable pour moi en quelque sorte. Il y a aucune utilité à continuer enfin.

Je confirme, à partir du moment où vous savez construire des actifs, évidemment, les études et les diplômes, vous en foutez royalement. Et ça, là tu as fait un très bon choix parce que tu as une haute estime de ta valeur horaire. Donc, bravo à toi une nouvelle fois. Alors, une question que vous vous posez certainement, vous vous dites : Bah Baptiste, comment tu as convaincu ? Comment le fiston a convaincu ses parents pour investir dans l’immobilier ? Est-ce que tu peux revenir un petit peu en détail sur ces 400 000 € de patrimoine qui s’autofinancent et le cash-flow positif que tu as mis en place ? Enfin, dis-nous tous pour les convaincre, pour la gestion de la mise en place du dossier, bref le all inclusive.

A lire également :  [INTERVIEW FRANCK ROCCA] La MEILLEURE STRATÉGIE facebook RENTABLE, c'est...

Un business au service de sa famille

Allez, je vais faire la totale alors. Alors, ce qui s’est passé déjà, c’est… enfin, je gagnais déjà ma vie avec mes business, ma mère et mon beau père voilà voyait mon engagement en quelque sorte dans mon apprentissage, à rencontrer des multimillionnaires de l’investissement immobilier ou autre. Et en fait, je me suis dit que c’était vraiment le meilleur moyen pour eux de se dégager du temps, je ne les voyais pas forcément épanouis dans leur travail, à se lever tous les matins pour un travail qui est pas forcément passionnant. Pour remettre les choses dans le contexte, ma mère est comptable, elle gagnait 1 300 € par mois. Elle a renégocié son salaire, elle est passée à 1 800-1 900. Et mon beau-père vendait des vis chez Würth, enfin des vis, des marteaux, tout ce que vous voulez, donc de l’outillage, donc rien de passionnant en toute honnêteté.

En mode bricoman.

C’est exactement ça. Et en fait, je leur ai fait comprendre que c’était dans leur intérêt. Donc, je me suis formé de A à Z sans forcément leur parler de l’investissement immobilier. Et ensuite, ce que j’ai fait, c’est que j’ai fait un diaporama. Pendant 30 minutes, je leur ai retourné le cerveau, mais vraiment. Je leur ai fait tomber toutes les fausses croyances, je leur ai montré que c’était dans leur intérêt. J’ai fait une étude de cas avec leur situation, leur montrer qu’elles étaient les possibilités avec ce qu’ils gagnaient en empruntant à 110 %. Et voilà, ils avaient tous les clichés classiques de l’immobilier. C’est que pour les riches, il faut mettre un apport. Ca ne peut pas s’autofinancer et tout plein d’autres choses comme ça en fait. Et j’ai fait tomber tout ça au travers d’un diaporama avec des études de cas réels de personnes qu’on trouve sur internet, sur YouTube ou autre et je les ai convaincus, tout simplement.

Donc, c’est toi qui as trouvé la bonne affaire et qui as constitué le dossier pour le financement auprès de la banque ?

J’ai fait tout de A à Z. Maintenant, ils ne sont pas bêtes non plus, je leur ai expliqué, ils se sont formés avec moi aussi. Je les ai formés, on a été sur le terrain. Et malgré tout, c’était un échange constructif, ce n’est pas moi qui ai tout fait. Eux, ils étaient chez eux et ils s’en foutaient. Ils sont venus avec moi pendant les visites et puis, on a avancé tous ensemble et c’est ça qui est important. Et maintenant, voilà, je suis sûr qu’ils seraient capables de faire des investissements tout seuls sans moi. Puisque ce sont des gens très intelligents comme vous qui regardez cette vidéo d’ailleurs.

Absolument, donc, ouais pour rebondir un petit peu sur ce que tu as évoqué. Donc, tu vas souvent dans des séminaires mastermind. Donc, ayez ça en tête, là si aujourd’hui, on fait cette vidéo, bah c’est… dans un premier temps parce que tu vas à l’enco-… tu vas vers les autres. Donc ça, c’est cool. Et du coup, par ricochet, donc via une connaissance en commune, c’est comme ça qu’on s’est rencontrés. Et souvent, il y a pas mal de personnes, bah qui disent : ouais, je vais rester chez moi ou je ne vais pas rencontrer les autres. Et du coup, bah vous avez même pas idée que vous vous coupez de gros cerveaux, comme tu l’as évoqué, que tu as pu côtoyer des multimillionnaires. Et évidemment, à chaque fois, vous voyez leur mindset et vous avez compris qu’il faut mettre la même stratégie pour s’enrichir, la même vitesse ou alors même plus vite. Parce que c’est ce que je disais hier au resto à Baptiste, il a un levier, un avantage concurrentiel face à tout le monde, c’est le temps. Donc, par rapport à ton âge, comme tu démarres vraiment très très jeune, évidemment, tu sais que tu vas être millionnaire à 20 ans ou 21 ans. Donc du coup, c’est vraiment grandiose par rapport à ça. Alors, je voulais que tu reviennes sur le dernier point, c’est le business en ligne. Tu as compris, comme je l’évoque souvent dans les vidéos, c’est la thématique la plus rentable. Donc, c’est le pilier le plus hallucinant si on veut vraiment passer de 0 à 1 million d’euros le plus rapidement possible, ça revient ; le livre The fast Line millionnaire ou en créant de la valeur pour les autres. Bah voilà, on pourra jamais avoir un investissement qui nous donne notre taux de cash. Donc, dis-nous tout : comment tu as procédé pour ta chaîne YouTube ? La mise en vente de ton programme ? Vis-à-vis de ton âge, comment tu fais pour convaincre des clients ? Puisqu’on pourrait se dire, mais il a 18 ans, qui c’est qui va acheter ? Bref, je te laisse nous expliquer un peu tout ça.

La monétisation de son business : un jeune investisseur immobilier

Alors, j’ai commencé du coup avec une interview d’Olivier Seban, voilà pour… pour dire son nom. Quelqu’un qui du coup, m’a mis en avant au début, c’est quand même un expert dans l’investissement immobilier. Et il a montré mon expertise au travers d’une vidéo d’une interview. Donc, j’ai profité de ce levier-là pour me lancer sur internet tout simplement, faire des vidéos. Et puisque mon jeune âge en fait est ma force, c’est ce que je mets en avant. Bah je me suis fait interviewer par plein de gens, qu’on redirigeait vers mes réseaux et j’ai développé une communauté de plusieurs milliers de personnes en l’espace de quelques mois, chose que certaines personnes mettent plusieurs années à développer. Et j’ai profité de cela pour vendre mon programme sur l’investissement immobilier. Donc voilà, j’ai acheté quatre appartements, ils sont financés à 110 % et ils dégagent plus de 2 000 € d’excédent, donc 2 000 € qui viennent augmenter le niveau de vie de mes parents. Et voilà, je dis ça et je dis : si vous voulez faire la même chose, prenez mon programme et puis vous apprendrez tout de A à Z en quelque sorte avec tout un suivi ou autre. Et c’est réellement ce qui me passionne. D’ailleurs, le fait de former les gens et d’apporter de la valeur, pour moi, il n’y a pas plus gratifiant comme… comme métier. Les gens vous donnent de l’argent et vous remercient. C’est le seul métier où on vous donne de l’argent et on vous dit merci. Et à chaque fois, voilà, ce que je dis, c’est qu’il ne faut pas voir combien ça vous coûte, mais voir combien ça vous rapporte. Et le gros avantage de l’immobilier, c’est que bah voilà, un programme, ça coûte pour le mien 1 000 € par exemple. Mais derrière, les gens vont faire plusieurs centaines, si ce n’est plusieurs millions d’euros de patrimoine, d’excédent de loyers. Donc, tout le monde est gagnant, tout le monde est content et c’est ça le gros avantage. Et comment je vends mes formations ? En quelque sorte, de mon jeune âge en fait, j’ai des clients qui sont quand même assez, assez âgés. Donc, le plus de 40 ans, ce n’est pas âgé parce que mes parents ont plus de 40 ans aussi. Mais en fait, ce qu’ils voient en moi, c’est quelqu’un d’inspirant et qui justement est à la page, a appris les dernières techniques en quelque sorte pour investir dans l’immobilier de manière rentable et se renseigne constamment. Contrairement à certaines personnes qui se laisseraient peut-être aller et qui utilisent de vieilles vieilles techniques. Donc, l’objectif c’est quoi avec cette chaîne ? C’est de montrer aux gens que ce que j’ai fait à 18 ans, si j’ai 18 ans et qu’ils en ont 30–40–25, ils peuvent faire autant si ce n’est plus. Et que, bah on est au même pied d’égalité, que je suis juste plus jeune parce que j’ai eu un déclic un peu plus jeune et qu’au final, il n’y a aucun problème à ce niveau-là. Là, je n’ai… ce n’est rien pour moi, la chaîne ne veut rien dire.

Bah je confirme, c’est à chaque fois la valeur que vous apportez aux autres, c’est ça qui fait une réelle différence. Alors, par rapport à Olivier Seban, comment tu l’avais rencontré ? C’est parce que tu étais un de ses meilleurs élèves de sa formation ? Tu es allé à un de ses événements ? Comment, bah il t’a découvert finalement pour ensuite que tu passes sur sa chaîne YouTube ?

A lire également :  5 à 10 000 euros par MOIS avec 200 000 VUES YOUTUBE !

Alors en fait, j’ai suivi sa formation, je me suis rendu à son séminaire aussi. Puis, on a discuté à la fin et puis il m’a trouvé très pertinent. Et je me rappelle que peut-être trois mois après… alors, trois mois après, c’est quand même beaucoup. Mais trois mois après, j’ai reçu un mail de sa secrétaire qui me disait qu’Olivier Seban voulait m’interviewer et tout ça. Donc, c’est lui qui m’a contacté et j’étais très content. Et puis, je me suis dit : c’est cool, allons-y.

Absolument, à chaque fois qu’il y a une opportunité, foncez. Et c’est comme ça qu’on se développe. Donc, autre chose, donc si vous visionnez la vidéo, vous vous dites peut-être : c’est cool l’immobilier, mais finalement il y a déjà des dizaines et des dizaines de formateurs sur le sujet. Donc, comment va être ton positionnement ? Donc là, on l’a compris, l’âge. Et autre chose, c’est ce que je disais à Baptiste hier également au restaurant, c’est que l’immobilier, ce qui est bien, c’est que 100 % des prospects sont des prospects qualifiés potentiels. Donc, pourquoi ? Parce que généralement, voilà, le business Internet, on se dit : ouais, mails il faut que je fasse des vidéos ou alors il faut que je m’affiche et du coup, je veux rester anonyme. Le e-commerce, il y a les croyances : OK, mais moi je suis nulle en technique ou alors je ne sais pas du tout comment vendre. Et l’immobilier, ce qui est bien, bah là au moment où on fait cette vidéo, on est dans une villa donc c’est de l’immobilier. Il y en a partout, donc vous pouvez juste marcher dans la rue et vous en avez vraiment de tous les côtés. Donc du coup, ton positionnement, ça sera principalement ta jeunesse puisqu’à mon avis, il n’y a personne d’autre sur le sujet qui est aussi jeune vis-à-vis de la thématique de l’immobilier.

Ouais, alors voilà, mon positionnement, c’est ma jeunesse, mais ce n’est pas pour autant que je vais attirer des personnes forcément jeunes justement. Ma force, c’est justement de dire : j’ai pu le faire alors vous pouvez le faire aussi. Et après, j’ai aucun complexe avec l’argent et puis je revendique aussi le style de vie que j’ai derrière. Il y a certaines personnes qui gagnent très bien leur vie qui se cachent. Bah moi, je n’ai aucun mal à louer de belles maisons ou autres et à le montrer et ça motive les gens justement. Donc il y en a qui sont un peu frustrés et qui vont critiquer et dire : tu es un menteur, tu es je sais pas quoi. Et il y en a d’autres qui vont être très motivés, qui vont dire : je veux la même chose et là justement, ça va les inspirer. Mais derrière, on va apporter énormément de valeurs pour qu’ils puissent faire la même chose et pas juste montrer des belles maisons et dire : achetez si vous voulez. Savoir plus, ça marche pas comme ça, ouais.

Ouais, ce que… un point fort aussi de Baptiste, c’est qu’à chaque fois dans tes vidéos, c’est tu t’efforces de donner un plan d’action concret. Et non faire des vlogs comme des fois certaines personnes le font, où on a juste un petit conseil et pendant sept ou huit minutes, on voit la personne prendre l’avion, à manger au restaurant. Et bah l’idée, c’est vraiment d’amener un maximum de valeurs et ensuite il y a une partie des gens qui vont apprécier le contenu. Et pour ces gens-là, il y a une partie qui va devenir client et c’est comme ça qu’on gagne de l’argent sur internet en bâtissant une communauté et qu’il y ait une petite minorité qui devient des clients.

C’est un procédé marketing ultra connu. C’est le sentiment de réciprocité dans tous les cas : plus vous donnez à quelqu’un et plus il vous le rendra. Et il vous le rendra financièrement, vous lui donnez beaucoup de valeurs, vous lui faites découvrir un nouveau monde, vous lui faites découvrir qu’il y a différentes possibilités professionnelles, le fait d’améliorer ses finances ou autre. Vous lui donnez énormément de valeur gratuitement, et du coup bah, il va acheter son programme, ne serait-ce que pour vous remercier de la valeur que vous lui avez apportée. Et ça, c’est magnifique, donc apportez…

Ses conseils pour un débutant en immobilier

Absolument, je confirme. Alors, pour finir sur une dernière question par rapport à cette interview, donc quels conseils donnerais-tu à un débutant ? Si vous regardez cette vidéo et que vous vous êtes donné pas mal d’excuses au cours des dernières semaines ou des derniers mois, bah voilà, ça va peut-être rebooster. Vous vous dites : c’est bon, je me lance quand ? Maintenant, now. Donc, qu’est-ce que tu donnerais comme conseil pour quelqu’un qui démarre et surtout assez rapidement, du moins dans les 30 jours chrono, rentabiliser donc son idée et savoir si la création de sa boîte qu’il est en train de mettre en place sera excellente ou pas ?

Alors, des futurs indépendants financièrement, des gens qui s’intéressent à l’entrepreneuriat ou autre, j’en rencontre quotidiennement en fait. Et il y a souvent la même chose qui revient, c’est : bah écoute, soit je suis trop jeune, je suis trop vieux, ce n’est pas le bon moment parce que je suis en train de déménager, je sais pas quoi. Et il y a toujours des excuses. Et le meilleur moment en fait, c’est maintenant, il y a jamais de situation, de moment idéal. Si vous attendez le meilleur moment dans votre vie, il n’arrive jamais et on n’est jamais trop jeune, on n’est jamais trop vieux. Ce qui compte, c’est voilà : de bien vous former. Et moi, ce que j’ai fait à chaque fois que j’ai suivi une formation en ligne, pour la rentabiliser, c’est que je suis passé à l’action rapidement. La majorité des gens suivent une formation en ligne, laissent passer un ou deux mois et au final après, bah ça part de nos pensées, on pense à autre chose et on a plein de distractions dans la vie. Et si cette formation en ligne, bah vous vous êtes pas focus à 100 % dessus et vous ne mettez pas en place tout ce qu’on vous dit de mettre en place rapidement, vous n’aurez jamais de résultat et ça va tomber aux oubliettes en quelque sorte. Et puis, vous reviendrez à votre vie classique en quelque sorte sans avoir fait de véritables actions qui vont venir l’améliorer.

Il vaut mieux donc un gramme de connaissances et 100 kg d’actions que l’inverse hein. À chaque fois, ayez ça en tête : les personnes qui ont les meilleurs résultats, c’est pas ceux qui ont les plus de connaissances, ceux que j’appelle les wikipédiens entre guillemets, c’est plutôt ceux qui charbonnent l’expression en mode chinois. Et vous pouvez voir, à chaque fois, les personnes qui ont les plus gros résultats, c’est des personnes qui passent massivement à l’action et qui se posent pas de question et ça, bah sur le long terme, ça fait une différence démentielle.

C’est clair, moi, je me suis lancé sur internet, avec des vidéos qui étaient pas forcément qualitatives, avec un tunnel de vente qui était assez…

Bancal.

Bancal, ouais, clairement. Et au final, j’ai quand même fait de l’argent rapidement. Et ensuite, je l’ai amélioré. Donc je l’ai amélioré une fois que j’avais déjà de l’argent qui tombait. Alors que la majorité des gens cherchent à avoir la vidéo parfaite, la page parfaite, tout parfait et se lancent jamais. Et au final, bah nous, on a déjà plusieurs milliers d’euros qui tombent même si on a quelque chose qui est moyen. Et eux, ils veulent faire le truc parfait et se lancent deux ans plus tard et au final ont raté des perspectives d’évolution qui sont juste énormes. Et souvent, ils ont tellement tout voulu faire parfaitement qu’ils n’ont pas les résultats attendus et ils abandonnent. Parce que voilà, quelqu’un qui passe un an, deux ans à lancer son blog, il se dit : allez, je vais faire 20 000 € dès le premier mois. Au final, il n’y a personne qui achète, il est déprimé.

Absolument.

C’est le problème.

OK, merci par rapport à ton retour d’expérience.

Rejoignez les entrepreneurs à succès !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-par-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Sidebar-banniere-horizontal-consulting

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Sidebar-banniere-vertical-v2-consulting
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Revenus-passifs-3d-tablet

ENVIE de GAGNER PLUS DE 100€/JOUR de REVENUS PASSIFS ?

Découvrez puis recopiez mes stratégies qui me permettent de générer environ 10 000€/mois de revenus passifs

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest

Share This