MULTIMILLIONNAIRE : 40 APPARTEMENTS et 60 PARKINGS ! Interview de Serge De Sario

MULTIMILLIONNAIRE : 40 APPARTEMENTS et 60 PARKINGS ! Interview de Serge De Sario

[av_section min_height='100' min_height_px='500px' padding='default' shadow='no-shadow' bottom_border='no-border-styling' bottom_border_diagonal_color='#333333' bottom_border_diagonal_direction='' bottom_border_style='' custom_margin='0px' custom_margin_sync='true' custom_arrow_bg='' id='' color='main_color' background='bg_color' custom_bg='' background_gradient_color1='' background_gradient_color2='' background_gradient_direction='vertical' src='https://vivre-de-son-site-internet.com/wp-content/uploads/multimillionnaire-40-appartements-et-60-parkings-interview-de-serge-de-sario.jpg' attachment='8887' attachment_size='full' attach='scroll' position='top left' repeat='no-repeat' video='' video_ratio='16:9' overlay_opacity='0.2' overlay_color='#a72423' overlay_pattern='' overlay_custom_pattern='' av_element_hidden_in_editor='0' av_uid='av-jute07qn']

MULTIMILLIONNAIRE : 40 APPARTEMENTS et 60 PARKINGS ! jutdzn2p
Interview de Serge De Sario

[av_video src='https://www.youtube.com/watch?v=EccDJMgeZFo' mobile_image='' attachment='' attachment_size='' format='16-9' width='16' height='9' conditional_play='' av_uid='av-jutdz6cb']

jutdyvbi

Transcription – MULTIMILLIONNAIRE : 40 APPARTEMENTS et 60 PARKINGS ! Interview de Serge De Sario

Dans cette nouvelle vidéo on va voir ensemble comment acheter 60 parkings, 40 appartements et être multimillionnaire, avec Serge De Sario.

Avant de voir tout ça en détail, vous allez voir l’importance d’avoir un coach de voix, je vous invite à cliquer sur le bouton « S’abonner » juste en dessous, ça vous permettra de rejoindre plus de 1500 web-entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube. Et de recevoir librement et gratuitement mes prochaines vidéos. Waouwh. Merci une nouvelle fois !

Si j’ai voulu présenter Serge c’est parce qu’on est aujourd’hui au séminaire Business Max de Max Petchilini. Tu es également dans pas mal de vidéos d’Olivier Seman, de pas mal de personnes.

Je te laisse nous raconter ton histoire parce qu’elle est assez magique, elle va vous inspirer. Et vous allez comprendre l’importance des intérêts cumulés, de se constituer un patrimoine, toutes ces choses là, pour avoir une retraite dorée lorsque vous serez plus âgé.

Salut Serge !

S : Bonjour Maxence, merci de m’interviewer. Pour reprendre un peu dans la foulée, il me reste aujourd’hui 40 locations, j’en ai eu jusqu’à 60, aujourd’hui j’ai un peu réduit comme je l’explique sur différentes vidéos. Je préfère me déplacer pour 1000€ aujourd’hui que pour des appartements, box ou parking, parce qu’on m’appelait à l’époque M. Parking, et notamment pour Olivier Seman notre mentor si je puis dire, surtout pour les jeunes.
Puisqu’il était venu m’interviewer pour faire la démarche de Maxence aujourd’hui.

Je suis en train de me perdre…

M : Réexplique nous cette histoire, tu me disais que tu étais payé 15€ de l’heure 24/7, ensuite t’es monté à 20€, t’as eu un pic de 46 000 visites, explique nous comment t’as réalisé tout le process, comment on t’as découvert au final ?

S : En fait, mon histoire est simple. J’ai toujours fait du développement personnel jusqu’à avoir rencontré Olivier Seman qui m’a fait connaitre Max Pitchilini, je suis devenu un coach business pour Max, mon blog dans la foulée c’est sergedesario.com ; dessus vous aurez tous les détails de ce que je fais en ce moment. Ma raison d’être c’est d’aider les jeunes entrepreneurs à développer leur business, quand je peux donner un coup de main, ce qui est le cas aujourd’hui, je le fais volontiers.

Donc effectivement j’avais été interviewé en 2010 par Olivier qui me demandait, au travers de la discussion, combien je gagnais. Je lui ai dit 15€ de l’heure. Il m’a dit « mais c’est un SMIC ». Je lui ai dit qu’il n’avait pas compris, qu’il y a 24h dans la journée, et 365 jours dans l’année. Tu fais la multiplication. Il éclate de rire et me demande pour les années bissextiles, tu as un 366 jours.

Le succès est parti de cette petite phrase.

Je vous invite à aller voir, effectivement aujourd’hui j’ai un peu évolué, je suis aux alentours de 20€ de l’heure 24/7.

M : Ce qui fait 480€ par jour donc 15 000€ par mois, soit 180 000€ par an.

S : Voilà. Ça fait beaucoup d’impôts à la sortie, il faut le savoir, mais bon, ça c’est un autre aspect de la discussion.

M : D’accord. Alors comment ça t’es venu d’investir, à quel âge tu as commencé. C’est principalement les parkings qui t’ont amené au succès.

S : Alors, il y a eu tout un cursus. Au début le départ de mon business c’était de vendre des pots de muguet. J’achète un pot la première année, quand j’ai terminé j’étais à 7 semi-remorques de muguet. J’avais mis en place ce que j’ai découvert avec Max Petchilini, c'est-à-dire l’offre irrésistible. En fait j’allais chez des fleuristes, je leur disais simplement « combien de pots de muguet, le prix que vous voulez ». Les gens étaient impressionnés, effectivement j’avais un prix plancher. Je leur expliquais qu’il fallait que je gagne ma vie, et je leur livrais un peu moins que ce qu’ils avaient commandé, et tout le monde y trouvait son compte.
Je faisais un cercle de qualité. Je leur demandait la possibilité de se téléphoner entre eux pour savoir à qui il manquait du muguet, qui en avait en trop.

Je faisais mon chiffre comme ça, je ne forçais pas. J’ai été un peu un précurseur dans la vente de muguet.

Donc j’ai démarré à gagner de l’argent comme ça. Ensuite je rebondis en faisant des ventes de steaks hachés sur le circuit de Castellet dans le Var. Il faut savoir que j’avais 30 salariés et qu’on faisait 1000 repas par heure.

Pour reprendre l’idée des 15€ de l’heure, on avait 20 minutes pour faire le chiffre d’affaire. Parce que le matin il y avait la qualification et l’après midi la course. Et les gens s’étaient battus pour avoir une place sur les gradins, ils voulaient vite manger et retourner récupérer leur place avant que la course finale ne soit faite.

J’avais 20 minutes pour sortir mon chiffre, donc on faisait un prix standard, et j’appliquais la méthode de Taylor et le fordisme.

Pour Ford, c’était faire une voiture pour M. Tout le monde. Il avait inventé la Ford T. Et la cerise sur le gâteau c’est qu’il la faisait noire pour réduire encore ses coûts. Ce qu’il voulait c’était vendre au maximum de gens dont ses ouvriers. Ça a été le début de sa richesse.

J’ai appliqué simplement cette méthode en faisant un produit unique qui était le steak haché frites à 50 francs. C’est tout. Je gérais mes stocks par rapport au nombre de boissons que j’avais, je savais combien j’avais de steak derrière et je gérais ça. Ce qui permettait de sortir un steak toutes les 3 secondes. Quand vous savez qu’il y a 3600 secondes dans une heure, ça faisait 1200 par heure.

À lire
5 à 10 000 euros par MOIS avec 200 000 VUES YOUTUBE !

Produit unique, prix unique, on réfléchit pas.

M : Un travail à la chaine mais c’était un modèle où tout le monde était intéressé, tout le monde le voulait, c’était un bon marché, tu calculais ensuite ta marge.

S : Même pas, la marge se faisait toute seule. Les gens voulaient vite manger, pas attendre.

M : C’est comme dans les stades de foot. Il y a une mi-temps, tout le monde se rue sur les sandwichs, snacks, frites, que ce soit 3, 5, 6€, on se dépêche, il y a l’urgence.

S : Le prix on s’en fout, on ne rend pas la monnaie, donc ça allait très vite.
Le seul souci que j’avais c’était de vérifier les faux billets parce qu’à l’époque c’était la mode des faux billets de 200 francs, et j’en ai vu.

M : Excellent. Ensuite qu’est ce qui t’as drivé pour être dans les parkings, etc. ?

S : Alors, qu’est ce qu’on fait de ses sous ? Eh bien c’est pas compliqué, au début j’achetais des appartements. Déjà j’ai remboursé par anticipation mon premier appartement. A l’époque il fallait 15 ans pour le rembourser. En moins de 7 ans j’avais remboursé un T4 avec trois garages. Que j’ai laissé à ma femme pour le divorce pour la petite histoire.

En fait, c’est parti de là. Qu’est ce que je fais ? Moi j’y connaissais rien en immobilier, tout du moins à l’époque. Je vais investir dans un box.
J’ai acheté mon premier box, c’était simplement un endroit où on pouvait rentrer en profondeur la longueur d’une Twingo et 5cm. C'est-à-dire que si la Twingo ne touchait pas le mur, on ne pouvait pas fermer le garage. Par contre on pouvait ouvrir la porte sur le côté.

Du coup j’ai viré la Twingo et j’ai mis des motos. Et au lieu de louer ça 50 francs la location pour la voiture, je louais ça 50 francs la location pour une moto et je pouvais en mettre jusqu’à 5.

C’était plus du tout le même prix.

M : Donc t’es passé d’un parking avec une voiture à un parking avec 5 moto. Excellent.

S : Je suis passé de 50 francs à 250 francs. Du coup j’ai pu le revendre quelques années plus tard puisque je vantais une rentabilité, c’était plus du tout les mêmes prix.
Et personne en voulait au départ du box, parce qu’ils disaient qu’on pouvait pas mettre de voiture.

Bah des motos on peut. En plus, on vous demande un bail quand vous avez une moto pour assurer la moto contre le vol. Pas de garage à Marseille = pas d’assurance pour le vol, sauf si vous avez un endroit précis pour stocker votre moto contre le vol.

M : J’ai pas précisé, mais tu habites à Marseille.

S : Je suis un provençal, ça doit s’entendre un peu haha.

M : Je confirme, j’ai habité à Marseille en 2011 vers la gare Saint-Charles, et c’est vrai qu’à Marseille, si vous avez un vélo, une mobylette ou quelque chose comme ça que vous laissez dans la rue, je sais pas en termes de jours où on va pas avoir de dégradations…

S : Tu es optimiste, il faut parler en heures ! Mais bon, ça dépend des quartiers.

M : Moi j’étais juste à côté de la gare Saint-Charles, vous voyez il y a la voie N, c’est des logements étudiants. C’était pour ma 3e année d’études. Je connais un petit peu. En tout cas excellent par rapport à ça.

Alors, tu as différents parkings, différents biens immobiliers. Tu es aujourd’hui en quelques sortes multimillionnaire.

S : Pourquoi en quelques sortes ? J’ai beaucoup de crédits surtout.

M : Tu vas l’être dès que les crédits seront remboursés.

S : Oui.

M : Qu’est ce qui te drive pour être dans le coaching ?

Là tu es coach business. Moi j’ai repris un pack, parce que pour moi sans coach vous ne pouvez pas réussir. Donc je sais que je vais te prendre par rapport au pack que j’ai pris vis-à-vis du coaching, notamment par rapport à la construction de mon patrimoine en quelques sortes. Aujourd’hui qu’est ce qui t’as drivé de devenir coach business. En l’occurrence spécialiste immobilier.

S : Alors ça c’est la bonne question, tu pars sur un point sensible chez moi, c’est ma raison d’être. En fait, il faut savoir qu’on a toujours été élevé sans. Et dès qu’on a le coaching, moi j’ai eu la chance de faire du développement personnel depuis 82, mais c’est vraiment maintenant que je le mets en place grâce à Max Petchilini. Il nous sensibilise. Il nous dit « il faut faire pour avoir ». Mais ton être à toi, c’est quoi ?

Mais le jour où j’ai compris les techniques de coaching, parce que j’ai pleuré pendant 2 jours quand j’ai compris ma raison d’être, qui est d’aider les jeunes comme Maxence cet après midi. C’est l’avenir. C’est l’exemple qu’on peut donner, mon mentor c’est Bernard Tapie pour la petite histoire et Jacques Séguélas. S’il a l’occasion de voir la vidéo, je le salue. C’est des gens qui m’ont beaucoup inspiré, je parle de ces deux personnes parce que ce sont deux personnages très connus.

J’ai eu la chance de faire un séminaire il y a quelques mois avec Max et Jacques. On est partis en croisière, j’ai eu la chance de les voir…

M : Quels pays ?

S : On est partis en croisière, on a fait le tour de la Méditerranée, on est partis en Grèce.

M : Excellent.

S : En Sardaigne, à Malte aussi. C’était plus les origines des pays de ma femme. Donc j’ai joint l’utile à l’agréable. J’ai passé des moments forts avec ces gens là qui m’ont expliqué leurs parcours de vie, les problèmes qu’ils ont rencontrés, qu’est ce qui les ont choqué. Pour la petite histoire, tu vas en avoir la primeur, ce qui a choqué Bernard Tapie, c’était… Sa première société était dans le médical.

Il a toujours été sensibilisé là-dessus, ceci dit il avait fait faillite sur cette société. Il disait « ce qui m’a toujours impressionné, c’est que quand vous donnez un cachet sur le cholestérol, comment vous faites pour le tester sur les gens ? On prend deux populations, une qui a du cholestérol à qui on donne ce cachet et une autre avec du cholestérol aussi mais à qui on donne un placébo ». Ce qui frappe ce garçon, dans les gens à qui on donne le placébo, il y en a une partie qui n’a plus de cholestérol.

À lire
ENTREZ dans les COULISSES d'une SOIREE de BLOGUEURS PROS !

Donc tout se passe dans le mental. Dans l’entreprise c’est pareil. Effectivement je fais de l’immobilier, tout simplement parce que quand j’étais jeune, j’avais une librairie-papeterie dans le XVIIe arrondissement, j’avais la chance de voir des garçons comme Gaston Defferre, ministre de l’Intérieur, je voyais des voyous, etc. Je comprenais pas pourquoi certains pouvaient rouler en Ferrari, en Porsche et d’autres en Visa. J’avais rien contre les gens en Visa mais naturellement j’étais attiré…

M : Pourquoi y a des gens qui gagnent beaucoup plus d’argent que d’autres. Pourquoi d’autres ont du temps libre en plus par rapport à d’autres. Pourquoi des gens sont minces alors que d’autres sont obèses, etc.

A chaque fois dites vous pourquoi des gens sont dans le top 1% de telle ou telle activité et les autres n’y arrivent pas ?

S : C’est ça. Dans le top 1%. Pareil, juste Jacques Séguéla et Bernard Tapie.

M : Là c’est du 0,001%

S : Voilà, y a pas photo, vous pouvez les critiquer mais ce sont des gens qui ont réussi quelque part, qui ont fait quelque chose de phénoménal, à tort ou à raison, pour moi ils ont été au top tous les deux.

Voilà, j’ai toujours été attiré par des gens comme ça. J’ai fait du développement personnel, je suis certifié coach et je suis diplômé depuis 1982 puisque j’ai eu la chance de rencontrer M. Durand qui m’a dit « Serge tu veux développer quelque chose, fais Carnet Guy ça va te structurer l’esprit ». La suite vous l’avez sur mon blog ou écoutez ce que vous dira Maxence.

M : Exactement, je vais rebondir sur différents points. Le premier point ça, que ce soit Max ou d’autres personnes, si on investit pas un minimum dans soi même, soit au travers de coachs, ou même, ils vont plus loin, je pense notamment à des mastermind. Comment réaliser 1M€ net annuels si on n’est pas prêt à investir 30k€ dans un mastermind.

Moi je sais, j’ai encore quelques blocages, j’ai déjà investi plus de 12k€ je pense dans Réussite Max, ça a été excellent. Je suis quelqu’un de trop rationnel en quelques sortes.

S : Je vais te couper Maxence, tu as quel âge ?

M : Je vais avoir 27 ans en août prochain.

S : Alors Maxence je vais te faire une confidence. Dans le Carnet Guy, moi quand je l’ai payé ce serait l’équivalent de la somme que tu viens d’annoncer, 12k€.

M : Alors c’était…t’avais quel âge ?

S : 22 ans.

M : Alors je suis un peu plus vieux, j’ai un peu de retard.

S : Non non.

M : Je vais dire, mon but ça va être d’être millionnaire, j’augmente petit à petit mon champ de vision.

S : Exactement, il ne faut pas raisonner comme pétition, il faut raisonner action. Tu as l’attitude, tu passes à l’action. Nous on compare ça aux deux as. Attitude, action. Tu as l’attitude, tu passes à l’action, automatiquement tu vas avancer. On fait le parallèle avec quelqu’un qui joue aux cartes. Si tu as les deux as, tu vas gagner à tous les coups.

Il suffit d’appliquer cette règle et vous êtes déjà dans les 20% des gagnants.

Alors maintenant je vais vous donner un visuel, quand vous irez faire les courses, vous vous arrêterez un instant sur le parking, vous compterez le nombre de Clio, le nombre de BMW X6 et le nombre de Bugatti. Vous regarderez votre voiture et vous verrez le parcours qu’il vous reste à faire.

La balle est dans votre camp, moi personnellement je n’ai pas de Clio et je veux la Bugatti.

M : D’accord, sans être dans les gros passifs pour l’égo mais seulement parce que vous avez la capacité de vous l’offrir.

S : C’est une image.

M : Excellente analogie. Je reviens sur un point que je t’avais dit hier, et si aujourd’hui vous avez réalisé un minimum de succès dans d’autres activités, n’oubliez pas de toujours la mettre en place sur votre site, chaine YouTube. Qu’est ce que je donnais comme conseil à Serge, c’est de reprendre énormément de témoignages clients en vidéo.

S : J’en ai beaucoup en plus.

M : Voilà, des gens que tu as dans les tiroirs, les remettre sur ton site, tu vas le faire dans les prochaines semaines. En quelques sortes toutes les preuves que vous avez, si vous êtes allés en tant qu’intervenant dans un séminaire, boum dans les pages de ventes vous mettez des extraits. Sur YouTube vous mettez un montage avec les extraits du séminaire où vous passez sur scène. Pareil à la radio. Mettez des logos sur vos pages de ventes.

S : Quand vous interviewez des gens comme Tapie ou Séguélas comme moi.

M : Parce qu’il faut toujours avoir en tête la loi d’association ; Si demain je me retrouve à côté d’Usain Bolt, si je l’interview, tout le monde va se dire « si ce gars interview Bolt, c’est pas n’importe qui ». Il y a un transfert d’autorité. Si demain, j’interview Tapie, on se dirait « c’est pas n’importe qui ». A chaque fois, tout ce que vous avez fait, bien mettre en place, ça fera une différence.

Comme je le disais, si on va sur le site de Serge, on ne se dit pas « ce gars là est intervenu à tel ou tel endroit, il connait telle ou telle personne ». On ne voit pas ce parcours. Se mettre dans la peau d’une personne qui se dit « waouw, je l’ai jamais entendue » et ensuite preuves sur preuves, témoignages, recommandations, etc.

Ça fait une différence énorme sans vouloir vraiment réaliser du gros marketing, vous vendrez sans aucun problème.

À lire
BUSINESS sans BLOG ! De 0 à 1000, 2000 euros ou PLUS en 30 JOURS avec FACEBOOK !

S : Il faut parler du cœur, les gens vont le sentir.

M : La raison d’être.

S : Exactement. Moi je m’en rappelle, j’ai pleuré pendant 2 jours à Marrakech quand on a appris les techniques de coaching. Parce que beaucoup de gens s’improvisent coach. Un coach se fait payer, c’est pas quelqu’un qui vous coach sur le coin de la table pour rien.
Il faut taper dans les vrais coachs et c’est pas 100€ de l’heure, c’est bien plus, ça dépend avec qui vous êtes. Surtout celui qu’on a vu il y a deux jours.

M : Jay Abraham, c’est peut être l’un des plus grands consultants en marketing au monde. C’est entre 100k$ pour les différentes consultations pour une ou deux journées complètes. Et c’est 1M$ si on veut un suivi toute l’année.
Alors certes il a répondu à l’une de mes questions, il a fait péter quelques objections à d’autres participants.

Il a un niveau de stratégie et de vision assez énorme, il n’est pas dans l’entreprise, il a une vue en hauteur, comme un hélico au dessus d’une vile. Et à chaque fois qu’il donne un conseil on est là, waouw.

S : Pour faire simple Maxence, il nous a posé 12 questions, nous a demandé de travailler sur 12 questions. Bah voilà. Maintenant on connait le secret des 12 questions.

M : Par exemple je vais vous donner une réponse que je vais mettre en place par rapport à l’une de ces 12 questions.

Aujourd’hui, est-ce que vous avez une offre à vie ? 99% de chances que non. Vous allez me dire ouais mais comment je fais pour faire de la fréquence d’achat, du panier moyen ou que sais-je ? Par exemple si vous avez un livre, vous allez faire des mises à jour. Donc si vous le vendez 20€, vous mettez 27€ mises à jour gratuites à vie.

Si vous avez une formation vidéo, par exemple à 200€, vous la mettez 250 ou 300€ avec les mises à jour à vie, en prenant cette version premium à vie.

Si vous avez de l’audio, pareil.

Je me suis dit, c’est vraiment un conseil concret.

S : Juste pour dire, il a appris, mais j’ai aussi appris, puisqu’on a fait le même séminaire. En plus, je fais partie du staff, donc j’écoutais aussi ce qu’il se disait pendant le séminaire.

M : Voilà, c’est bête comme tout, je vous le dit en ce moment. Et ça, quelque soit ce que vous avez à vendre. Une petite version premium sans effort, puisque vous allez soit le refaire soit faire des mises à jour. Des gens aiment toujours acheter le meilleur, moi j’en fais partie, donc typiquement, vous augmentez instantanément vos ventes sans débourser un centime de plus.

S : Voilà, il ne faut pas oublier que derrière il y a une stratégie de vente, donc ça en fait partie. C’est ce qu’on a découvert pendant ces 4 jours de séminaire.

M : Absolument. Merci par rapport à tous tes conseils.

Comme je vous l’ai dit, je vous recommande Serge par rapport aux coachings business si vous voulez progresser. Moi c’est ce qui me permet de passer un cap dans mon business, d’avoir différents coachs. Il y a 2 axes principaux importants : relation intime, si vous en avez une catastrophique, vous aurez un déséquilibre par rapport à votre travail ; et l’argent, la principale source de frustration si vous n’en avez pas.

S : Moi je modérerais ça.

M : Oui mais tu as de l’argent Serge.

S : Non non, oubliez ça. L’argent contribue au bonheur, on est d’accord. Mais moi j’ai la chance d’avoir une femme que j’ai connue en 75. Et là, 5 août, note qu’on a fait un séminaire, on a rencontré la famille Paul Poullaillon, société cotée en bourse, 60M€ annuels.

Il est venu hier, avec sa femme. Mais le patron, c’était pas lui. C’était Madame. Lui c’est le créateur, elle c’est la ministre des Finances. Et il joue gros. On parlait de plusieurs millions d’euros. Ils sont partis en étant un petit boulanger. Et moi j’ai du respect parce qu’ils ont à peine 10 ans de plus que moi.

Au-delà de l’argent, l’amour c’est important, d’avoir quelqu’un qui vous soutient dans les moments difficiles. A un moment vous serez seul, et mal accompagné c’est difficile à vivre.

J’en profite pour faire la bise à ma femme.

M : Excellent. N’oubliez pas ces 2 axes principaux dans votre vie personnelle.

S : Et la santé.

M : On va finir juste sur une dernière question, quels sont les 3 livres que tu conseillerais ? Moi j’aime pas lire, j’aime être dans l’immersion totale, séminaire, coachings, stages, etc.

S : Je vais te dire 3 livres : La Magie de Warrand, un livre que j’ai connu en 1982. Ensuite, Comment se faire des amis, et un troisième, Père riche père pauvre.

M : Oui, une véritable pépite.

S : Je partirais des deux premiers, ils sont fondamentaux pour moi. Après, cultivez-vous, achetez des livres à 20€, ne serait-ce que le livre d’Olivier Seman, Tout le monde mérite d’être riche ; je fais ce qui a écrit.

M : Absolument, je l’ai lu.

S : J’aurais pu faire moi ce livre, c’est exactement ça.

M : Excellent. Ok, merci pour tous tes conseils.

Si vous avez aimé l’interview, cliquez sur le bouton Like juste en dessous et partagez la vidéo.

Et juste avant de vous quitter, je vous invite à télécharger mon cadeau de bienvenue « comment je fais plus de 400€ de bénéfice par jour », grâce à mes sites web.
Cliquez sur le bouton dans la vidéo, indiquez votre prénom et adresse email et vous recevrez instantanément votre vidéo bonus directement dans vos emails. Faites-le, je vais bientôt changer la vidéo bonus.

Si vous visionnez cette vidéo en mobilité, il y a tout dans la description juste en dessous ou dans le « i » comme infos en haut à droite de la vidéo.

A tout de suite de l’autre côté pour la vidéo bonus ! Bye !

[av_masonry_entries link='category,2,3,4,1,5' wc_prod_visible='' prod_order_by='' prod_order='' sort='no' items='3' columns='3' paginate='none' query_orderby='date' query_order='DESC' size='fixed' orientation='av-orientation-square' gap='large' overlay_fx='' id='' caption_elements='title' caption_styling='overlay' caption_display='on-hover' color='' custom_bg='' av-medium-columns='' av-small-columns='' av-mini-columns='']

Rejoignez les entrepreneurs à succès !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-par-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Sidebar-banniere-horizontal-consulting

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Sidebar-banniere-vertical-v2-consulting
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-revenus-passifs-03

BOURSE - PARIS SPORTIFS

IMMOBILIER - INVESTIR DANS L'OR

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest

Share This