Comment OUVRIR 1 compte à l'ÉTRANGER ? (+ INVESTISSEMENT MULTI-DEVISES)

Comment OUVRIR 1 compte à l'ÉTRANGER ? (+ INVESTISSEMENT MULTI-DEVISES)

Ici Maxence Rigottier. Je suis actuellement à Malte dans mon appartement avec Pierre Ollier. On a déjà réalisé d’autres vidéos sur le sujet, notamment comment investir dans l’or ou encore, comment être indépendant financièrement en une heure par jour.

Maxence : Salut Pierre ! Est-ce que tu peux rapidement et brièvement te présenter ? On va voir ensuite l’intérêt d’investir dans un compte multidevises et aussi, pourquoi ?

Pierre : Salut Maxence ! Merci de m’inviter chez toi à Malte. Justement, je pense que l’endroit est tout à fait bien choisi pour parler de ça. Moi, je m’appelle Pierre Ollier, j’ai 33 ans. Je suis un ancien banquier et ancien conseiller en gestion de patrimoine. J’ai travaillé en banque pendant huit ans et du coup, j’ai rencontré beaucoup d’investisseurs français et étrangers. Je leur ai posé beaucoup de questions et j’ai vu que certaines personnes, qui étaient plutôt riches, qui avaient des comptes bancaires plutôt bien garnis, choisissaient des placements qui n’étaient pas forcément courants. Et notamment en fait… Je me souviendrais toujours de ce jour où à l’époque, je travaillais dans une banque française et j’ai un monsieur qui était venu me voir en me demandant : « Monsieur Ollier, est-ce que vous pouvez m’ouvrir un compte multidevises ? ». A cette époque-là, mon banque n’en proposait pas. Je me suis dit : « Mais qu’est-ce que c’est que ce truc et pourquoi est-ce que ce monsieur veut ouvrir un compte multidevises ? ». J’ai cherché un petit peu des infos par rapport à ça, et j’ai découvert des choses assez étonnantes.

Comment créer un compte multidevises

Maxence : La première chose sur laquelle je voulais que tu reviennes sur cette vidéo, c’est comment et pourquoi ouvrir un compte au Luxembourg de manière totalement légale, également même si vous êtes résident français aujourd’hui ; vous êtes peut-être surpris. Et si tu peux revenir sur les différentes étapes, le montant, comment le déclarer au fisc, pourquoi on a le droit légalement, même si on est résident français, si c’est votre cas aujourd’hui, à l’heure où vous visionnez cette vidéo.

Pierre : Que vous soyez résident français, belge, suisse, vous avez tout à fait la possibilité d’ouvrir un compte au Luxembourg. Pourquoi c’est intéressant ? Parce que je pense que quand vous avez de l’argent qui est placé, ce qui est intéressant, c’est d’être géo diversifié. Qu’est-ce qui s’est passé ? Quand vous regardez sur les années passées par exemple, vous avez eu le problème de la Grèce qui était trop endettée et du coup, les gens ont un peu paniqué, ils sont tous allés retirer leur argent dans les banques. Imaginons qu’on vive une configuration similaire dans notre pays. C’est toujours bien de se dire qu’on a l’argent dans un autre pays. La deuxième chose que j’aime bien avec le Luxembourg, c’est que c’est un pays qui propose le super privilège. Vous allez me dire, mais qu’est-ce que c’est ce truc-là ? C’est tout simplement en fait, en France, au niveau de la loi, quand une entreprise fait faillite, le premier à se servir, c’est l’Etat. C’est le fisc qui vient déjà récupérer ses impôts. Le deuxième, ce sont les créanciers. Et s’il en reste et que vous étiez client d’une entreprise, je ne sais pas, de maçonnerie qui devait vous faire des travaux, à ce moment-là, une fois que l’Etat s’est servi, que les créanciers se sont servis, on vous rembourse à vous. Vous êtes toujours le dernier servi. Ce qui n’est pas du tout le cas au Luxembourg, parce qu’au Luxembourg, on rembourse le client en premier en cas de difficulté au niveau d’un établissement bancaire. Et cette mentalité, selon moi, fait déjà toute la différence. C’est-à-dire qu’on va vraiment protéger vos intérêts plutôt que les intérêts… Par exemple dans une banque française, vous passez carrément clairement en dernier.

Maxence : Par exemple, pour rebondir sur les propos de Pierre, c’est que si aujourd’hui, pour une quelconque erreur administrative, donc du RSI ou un patrimoine quelconque que vous devez, on va vous ponctionner sur votre argent, sur vos comptes bancaires. On va dire que vous aviez 10 000, boum, vous pouvez vous retrouver à zéro. Vous allez avoir l’équivalent du RSA mais tout le reste, c’est ponctionné, c’est gelé donc vous n’avez plus rien. Alors que si vous êtes au Luxembourg, on va vous dire : « Monsieur ciao, ce n’est pas vos oignons, ce n’est pas vos affaires. L’argent de nos clients restent ici, dans cet établissement bancaire ».

Pierre : Ce qui se passe le matin, quand vous travaillez dans une banque, vous êtes banquier comme moi – après je ne le faisais plus quand j’étais conseiller en gestion de patrimoine – mais quand j’ai débuté, j’étais conseiller financier. Donc j’ai débuté en fait à la base. Et on me demandait de traiter quelque chose qui s’appelait les avis à tiers détenteur. Je ne connaissais pas à ce moment-là. Je me suis dit : « Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? ». Et en fait, ce qui se passe c’est que les impôts ou le RSI ou quoi que ce soit, vous ne payez pas une amende parce que vous ne l’avez pas payée, vous l’avez oubliée. Vous recevez une relance, vous ne payez toujours pas, eh bien le fisc peut venir prélever directement sur votre compte la somme. Ils vont carrément geler votre compte et la seule règle qu’ils ont, c’est qu’ils doivent laisser un RSA. Donc, je pense à des gens qui sont par exemple en litige avec le RSI. Ils peuvent venir saisir directement votre compte. Ça s’appelle les « avis à tiers détenteurs ». Imaginons que vous ayez la même requête, que vous ayez votre argent par exemple au Luxembourg, en gros, vous allez être insaisissable. Pourquoi ? Ce qui va se passer, c’est que, par exemple, le RSI va demander au compte de Luxembourg de bloquer l’argent, mais le Luxembourg va dire : « Mais écoutez, nous, ce n’est pas votre pays donc on ne va pas donner votre argent ». C’est une façon finalement de se protéger. Et quand il y a des erreurs, comme ça a été le cas pour beaucoup d’entrepreneurs qui étaient au RSI, de se dire : « Le fait d’avoir mon compte à l’étranger, c’est quand même une sacrée sécurité. Je sais qu’on ne va pas me piquer ma tréso et faire couler ma boîte à cause d’une simple erreur administrative ».

Un compte multidevises 100% en ligne

Maxence : Ok. On va prendre l’exemple du Luxembourg. Vous dites peut-être : « Merci Pierre. Quels sont les critères et est-ce qu’on peut le faire 100% en ligne ? A quelle banque s’adresser. » Les différents critères, par exemple, pour avoir son compte bancaire au Luxembourg et avoir différents fonds. Quels sont les différents mécanismes et critères pour réaliser les différentes étapes.

Pierre : Vous pouvez tout à fait ouvrir un compte en ligne. C’est tout à fait possible au Luxembourg. Vous avez des plateformes qui vous permettent de faire ça. Comment ça se passe ? La première chose qu’on va vous demander, c’est est-ce que vous êtes résident français, belge ; est-ce que vous faites partie de ces pays-là. La deuxième chose qu’on va vous demander c’est une pièce d’identité et la troisième chose, c’est si vous souhaitez avoir des moyens de paiement. Qu’est-ce que c’est un moyen de paiement ? C’est tout simplement une carte bancaire pour pouvoir payer chez les commerçants. Si vous souhaitez avoir la gratuité et tout ça, on va vous demander d’ouvrir un livret. Un livret d’épargne sur lequel vous laissez une somme de 2000€. Si vous avez cette somme de 2000€ sur votre compte bancaire, à ce moment-là, vous ne paierez pas de frais bancaire. C’est plutôt avantageux pour les gens qui souhaitent justement avoir un compte au Luxembourg, de valider ces trois étapes et il vous simplement d’avoir 2000€ pour ne pas avoir de frais sur ce type de compte.

À lire
Comment utiliser la PLATEFORME 1TPE pour vos PRODUITS et SERVICES ?

Maxence : Donc, étape numéro un, être résident soit français, belge, allemand etc. Etape numéro deux, pièce d’identité ; soit passeport ou carte d’identité. Etape numéro trois, réaliser un virement. Si vous voulez éviter les frais bancaires, avoir au moins 2000€ de dépôt. Quand on dit « frais bancaires », ce sont les frais potentiels d’une carte bancaire, notamment pour faire des achats en ligne ou alors retirer du cash dans un distributeur. Et ensuite, étape numéro quatre, bien le déclarer au fisc. Juste déclarer le fait que vous avez ouvert un compte. Vous n’êtes pas obligé de mettre le montant. Juste l’expliquer.

Pierre : En fait, chaque année, si vous voulez, quand vous avez un compte à l’étranger, ce qu’il faut savoir c’est que c’est 100% légal. Vous avez tout à fait le droit de le faire contrairement à ce que les médias peuvent véhiculer. La seule obligation que vous avez, c’est de le déclarer au fisc. Lorsque vous allez remplir votre déclaration d’imposition, il faudra remplir une feuille où vous mettez le numéro du compte, la date d’ouverture du compte et ils vous demandent je crois le numéro BIC, IBAN à remplir, dans quel établissement bancaire. C’est-à-dire que le fisc est au courant que vous avez un compte là-bas. Ils ne savent pas combien vous avez dessus. Mais par contre, si vous le faites pas, vous risquez d’avoir une amende et vous risquez aussi d’avoir quelques petits problèmes avec la justice. Donc faites-le et quand vous le faites, faites le dès le début. N’attendez pas parce que, comme je vous dis, ce qu’ils vous demandent c’est le numéro du compte mais aussi la date d’ouverture de votre compte. Donc, si vous vous mettez à déclarer votre compte quatre, cinq ans plus tard, ça va être un petit peu compliqué. A ce moment-là, il faudra aller voir le centre des impôts. Si c’est votre cas – je sais qu’il y a des personnes qui m’avaient écrit, qui avaient des comptes à l’étranger, qui n’avaient pas forcément déclaré – je vous recommande vraiment d’aller régulariser votre situation avec le centre des impôts. Surtout si vous avez des vieux comptes étudiants en Angleterre ou des choses comme ça. Faites-le comme ça parce que le fisc trouvera un arrangement, et peut-être même s’ils vous font payer un petit surplus, ce n’est pas grave mais régularisez votre situation parce que si c’est eux qui le découvrent, ça ne va pas se passer aussi facilement.

Maxence : Ayez toujours ça en tête, moi j’ai des membres de ma formation « Patrimoine en or », de temps en temps, ils se demandent si tel ou tel montage est légal ou non. De manière générale, quand vous entendez des affaires à la télé ou dans des journaux, c’est parce que la non-déclaration de tel ou tel compte, en plus certaines fois, c’est parce que les personnes n’ont pas payé leurs impôts, mais surtout aussi la non-déclaration du compte et c’est ce qu’on appelle de l’argent caché, de l’argent planqué. C’est ça en fait que les Etats dans le monde entier ont pour objectif de récupérer et savoir où est-ce que se trouve l’argent définitivement.

Donc là, on a vu la partie ouverture de compte à l’étranger. N’hésitez pas à le faire notamment au Luxembourg et utiliser ING par exemple. Maintenant, je voulais revenir sur la partie multidevises. Moi, je suis résident maltais, j’ai ma société qui est à Hong-Kong, j’ai un compte bancaire multidevises. Quand on dit « multidevises », j’ai le franc suisse, le yen japonais, le dollar US, l’euro, le dollar australien, le dollar canadien. J’ai à peu près toutes les monnaies possibles et inimaginables en quelques sortes. Je n’ai pas certaines monnaies que je considère, grâce à Pierre, excellentes, notamment le NOK pour la monnaie norvégienne. Pourquoi avoir un compte multidevises et ensuite, on va vous donner le top six ou sept des pays à avoir pour tout simplement vous couvrir contre l’effondrement bancaire.

L'intérêt d'un compte bancaire en plusieurs devises

Pierre : Alors pourquoi avoir un compte multidevises ? Déjà en fait, c’est vrai que ce sont des choses qui ne sont pas proposées par défaut sur les comptes bancaires en France. Généralement, on vous le propose d’office quand vous ouvrez un compte à l’étranger. Je vais prendre l’exemple du compte que j’ai au Luxembourg, c’est un compte multidevises. C’est-à-dire que je peux avoir de l’argent en euro, en dollar US, en couronne norvégienne. C’est-à-dire que j’ai trois différentes lignes et par exemple, je peux très bien avoir 1000€, 1000$ et 1000 NOK. Vous voyez un petit peu le principe. Pourquoi c’est intéressant ? C’est tout simplement pour se protéger face aux taux de change. Comme vous le savez peut-être, en ce moment la banque centrale européenne imprime énormément de billets. Elle ne les imprime pas matériellement mais fictivement, ce qui revient au même. A l’heure où on tourne cette vidéo, je pense que 1€ doit valoir 1,8$ alors qu’il y a encore quelques années de ça, avec un euro, on pouvait acheter 1,50$. Donc, c’est une grosse preuve que notre monnaie a été complètement dévaluée. Et si vous souhaitez vous protéger face aux risques du taux de change, le fait d’avoir un compte multidevises permet ça. Je voulais vous dire une deuxième chose qui m’est sorti de l’esprit… C’est par rapport… Qu’est-ce qui s’est passé dernièrement ? Il y a eu Brexit. Vous avez vu les anglais qui sont sortis de l’Euro. Il va y avoir différents référendums qui vont se passer un petit peu partout en Europe. Et le risque, c’est qu’il y ait qu’il y ait un éclatement de la zone Euro et qu’on revienne à des monnaies… Qu’on n’utilise plus l’euro, que ce soit un franc euro. A ce moment-là, il risque d’y avoir une dévaluation monétaire. Et pour tous les gens qui n’auront pas ouvert des comptes multidevises, ce qui va se passer c’est que, la plupart des gens vont vouloir aller ouvrir des comptes multidevises à l’étranger mais les pays comme le Luxembourg vont refuser à ce moment-là. Pourquoi ? Parce qu’ils vont voir arriver 200 000, 300 000 personnes et l’état français va bloquer les virements vers l’international et va interdire ce type d’opération. Par contre, si vous avez déjà ouvert votre compte aujourd’hui et que vous avez même votre argent en euros par exemple sur un compte au Luxembourg. Il vous suffira tout simplement de faire du virement de votre compte Luxembourg vers votre propre compte Luxembourg, et de convertir instantanément vos euros par exemple dans la devise de la couronne norvégienne. Pourquoi je vous parle de la couronne norvégienne ? C’est tout simplement parce que la Norvège déjà est hors Europe, et la deuxième chose de ce pays c’est qu’il n’est pas endetté et leur monnaie repose sur leurs réserves de pétrole. Contrairement à nous qui avons une monnaie fiduciaire qui ne repose sur rien, la couronne norvégienne est vraiment basée sur l’économie de la Norvège, un pays pas endetté donc une monnaie très forte ; C’est pour ça que je recommande en ce moment en fait, si vous n’en avez pas encore, de basculer votre argent vers de la couronne norvégienne. Pas tout parce que vous avez toujours besoin de faire des paiements en euros, mais au moins une partie de votre patrimoine pour le sécuriser.

À lire
Olivier Roland : 5 à 10 000 euros par MOIS avec 200 000 VUES YOUTUBE !

Maxence : Souvenez-vous vous de ces chiffres, vous allez juste bloquer. L’état français s’endette de 2650 euros environ par seconde, près de 150 000€ par minute. Le simple fait que vous visionnez cette vidéo, oui l’Etat français s’est endetté de plusieurs centaines de milliers d’euros. C’est choquant, ça va vous surprendre certainement mais c’est pourtant la réalité. C’est incroyable. Vous êtes peut-être tellement choqué. Moi, j’ai été choqué quand j’ai vu tout ça. Donc, il faut bien l’avoir en tête. Je vais revenir sur un petit point que souvent j’ai et qu’également Pierre a à travers les membres de sa formation, qui se sont dit : « Merci Maxence, merci Pierre pour tes infos mais l’Etat français garantit 70 000€ ou 100 000€ » alors que… Je vais laisser Pierre donner les données mais vous allez voir que vous n’aurez même pas de quoi payer un resto à votre chéri(e) avec l’effondrement bancaire.

Pierre : Vous avez souvent entendu cet argument que j’appelle un peu marketing. Pour moi le journalisme, c’est un peu du marketing, c’est-à-dire qu’on vous raconte une belle histoire mais derrière, dès qu’on creuse un petit peu on se rend compte que c’est hallucinant. Le fond de garantie bancaire. Le fond de garantie bancaire, à l’heure où je tourne cette vidéo, est de trois milliard d’euros.

Maxence : Trois milliard d’euros, ce n’est pas beaucoup, le fond de garantie bancaire en France.

Pierre : Je vous invite à faire un calcul tout simple que tout le monde peut faire. Si vous tapez « fond de garantie bancaire », ils ont un site où vous allez voir que les provisions sont de 3 milliards d’euros actuellement. Je vous invite à faire un calcul tout simple. 3 milliards d’euros divisés par 66 millions de français. Je vous fais le calcul : 3 milliards divisés par 66 millions, ça fait 45,45€ par français. C’est-à-dire que votre argent, via ce fond, est garanti à hauteur de 45€. Et donc les gens vous disent toujours : « Ben oui, il a le fond de garantie qui viendra sauver tous les français à hauteur de 45€ ».

Maxence : 45 balles ! Je ne sais pas si vous vous rendez compte quand même. C’est ridicule.

Protéger son argent

Pierre : Tout ça en fait, c’est juste pour rassurer les gens par rapport à ça. L’idée ce n’est pas d’aller courir à la banque et de retirer tout son argent, aucun intérêt. Mais ce que je veux vous faire prendre conscience avec ce chiffre, c’est tout simplement que l’euro, ce n’est peut-être pas forcément ce qu’il y a de plus sécurisé. Moi en fait, je me pose toujours la question dans le sens inverse parce que c’est toujours un petit peu compliqué de changer, de se dire : « Attends, j’ai des euros, je vais les mettre en Norvège ». Mais n’importe quoi. Mais la question que je me suis posée, je me disais : « Mais attends, Pierre, si tu serais né en Norvège, est-ce que t’aurais été placer ton argent dans la monnaie européenne ? »

Maxence : Si vous étiez australien, canadien, africain, en Amérique Latine etc. ? Est-ce que vous investiriez dans l’euro ? C’est une bonne question à vous poser.

Pierre : Moi, clairement, aujourd’hui, je serais norvégien, je sais que ma monnaie est forte de mon pays et qu’on a des réserves de pétrole, que mon pays n’est pas endetté, pourquoi est-ce que je vais aller mettre mon argent dans un pays qui fait marcher la planche à billets, qui dévalue sa monnaie. Je veux dire, c’est n’importe quoi. Et sur une monnaie fiduciaire qui ne pèse sur rien et dans des pays qui s’endettent de plus en plus. Donc, ce que je vous propose et je pense que je vais anticiper la question de Maxence, c’est de vous donner la liste des pays les plus sécurisés pour placer son argent. J’ai fait une liste. Je vais vous en donner 7. Il y en a d’autres mais je vais vous donner les 7 premiers. Le premier pays le plus sécurisé, c’est la Norvège. Deuxième pays, Hong-Kong (ça doit te rappeler quelque chose)…

Maxence : Ah là, non. C’est un bon choix de ma part sans le savoir à l’époque.

Pierre : Hong-Kong déjà, c’est la densité où il y a le plus de millionnaires au mètre carré. Vous avez le troisième pays : La Nouvelle-Zélande.

Maxence : Donc, 1- Norvège ; 2- Hong-Kong ; 3- Nouvelle-Zélande

Pierre : Quatre, vous avez la Suisse. Cinquième pays, l’Australie. Le sixième pays, c’est Singapour ; le Singapour qu’on appelle un petit peu la Suisse de l’Asie et en sept, vous avez le Luxembourg. Le Luxembourg, à prendre quand même avec des pincettes parce qu’il fait partie de l’espace européen, ce qui n’est pas le cas de la Suisse. La Suisse ne fait pas partie de l’Europe et la Norvège, si vous ne le saviez pas, ne fait pas partie de l’Europe non plus. C’est quand même plutôt pas mal parce qu’on diversifie en terme de continent.

Maxence : Ce qu’il faut toujours avoir en tête, c’est que… On prend l’exemple encore une fois des pays où la monnaie est l’euro, ou alors de l’union européenne. Vous avez certains pays qui ne sont quasiment pas endettés. J’ai mon frère qui habite en Estonie ; l’Estonie est très peu endettée. Vous avez d’autres pays qui sont extrêmement endettés. Tôt ou tard, il y a des pays qui vont dire : « C’est quoi ce bordel ? Tu crois que je vais payer les ardoises à ta place ou inversement ? ». C’est un petit peu comme s’il y avait une table au restaurant où sur dix personnes qui ont de l’argent, huit personnes sont endettées jusqu’au cou. A un moment donné, les deux personnes qui ont de l’argent ils auront envie de dire : « Fuck off. Ciao. Hasta la vista » aux huit autres personnes. C’est important de l’avoir en tête. Vis-à-vis de cette planche à billets, ayez toujours cela à l’esprit. Si on fait marcher la planche à billets, vos 100 000€ actuels ne vaudront plus que 50 000€, 40 000€, 30 000€, 20 000€, 10 000€. Donc en quelques jours, on passe d’une valeur où avec 100 000€, j’ai un certain train de vie, un certain pouvoir d’achat à je n’ai plus grand-chose dans mes poches parce qu’on a fait tourner la planche à billets.

Pierre : Ça, c’est quelque chose que vous devez bien comprendre. L’argent que vous avez sur votre compte en banque, c’est du papier, c’est une monnaie fiduciaire. D’ailleurs, ce qui est marqué sur votre compte en banque quand il y a marqué « 100 000€ », il y a marqué « crédit 100 000€ ». Cet argent ne vous appartient plus. Il est à la banque. Vous pouvez regarder, en fait de terme de juridique, ça veut dire que la banque a un crédit de 100 000€ envers vous mais ça ne veut pas forcément dire qu’elle va vous le rembourser. Vérifiez par rapport à ça. Pour savoir un petit peu comment ça fonctionne, quels sont les pays qui sont en bonne santé… Je les détaille un petit peu plus ; j’ai un programme qui parle de ça dans lequel je vous explique… Les pays sont assurés, ça s’appelle du crédit default swap ; je ne vais pas entrer dans les détails. Mais en gros, on assure les pays contre la dette. Plus le pays est risqué, plus c’est cher. Moi, je regarde le niveau des crédits default swap par pays, et par exemple vous regardez le crédit default swap sur la Grèce, ça fait assez mal. Pareil au niveau de l’Italie.

À lire
[INTERVIEW FRANCK ROCCA] La MEILLEURE STRATÉGIE facebook RENTABLE, c'est...

Maxence : Quel est le site ? Je me souviens que tu m’avais fait faire voire cela. J’avais halluciné. La Grèce en gros, c’est catastrophique.

La Contribution de réduction de la dette sociale CRGCRDS

Pierre : Oui. La Grèce, Italie, Portugal, Espagne même, qui sont assez en difficulté. Vous allez sur le site de Boursorama et dans les indices, vous tapez « CDS ». Vous allez avoir les taux souverains et en fait, vous avez la liste des pays qui sont classés. Vous allez voir que la France est autour de 30. Mais pourquoi vous allez dire que la France, ce n’est pas énorme, 30 sur 100, ce n’est pas énorme. Tout simplement parce que les français ont beaucoup d’épargne et beaucoup de patrimoine. On continue à prêter à la France tout simplement parce qu’en 2015, il y a une loi qui a été votée qui permet en cas de faillite bancaire, ça s’appelle le « bail-in », de pouvoir taxer une partie des dépôts sur les épargnants. Je crois que c’est à hauteur de 7-8%. Il faut que je retrouve le chiffre exact mais vous tapez tout simplement « bail-in France », vous allez trouver des articles sur Le Monde, le Figaro. Vous tapez ça sur Google et vous pouvez regarder un petit peu ça par vous-même.

Maxence : Vous avez bien entendu. Vous n’êtes pas maître de votre argent.

Si l’Etat français fait un défaut bancaire ou une faillite, ils peuvent ponctionner sur l’argent des épargnants.

Pierre : En fait, ce qui va se passer, c’est… Vous savez en 2008, il y a eu la crise de subprime. Vous avez la banque par exemple Lehman Brothers qui a fait faillite. Et ce sont les Etats qui ont recapitalisé les banques. Je crois qu’on vous a suffisamment bassiné à la télé avec ça. Maintenant, ils sont dit : « Maintenant, c’est fini. On va faire participer les épargnants. Ce n’est pas vous qui allez tout rembourser ». Les Etats vont quand même participer mais il y aura en fait, une sorte de taxe, un petit peu comme… Il y a peut-être des gens qui regardent cette vidéo qui se disent : « Le gars il est parano. Il abuse ».

Maxence : « Ce n’est jamais arrivé. Comment ça pourrait arriver. » C’est souvent l’objection.

Pierre : Non, mais je vous le dis parce que des fois je reçois des emails de personnes qui disent : « Oui, tu es alarmiste, etc… ». Je vais juste vous parler d’une taxe qu’on a actuellement qui s’appelle la CRGCRDS «  Contribution de réduction de la dette sociale ». A la base, cet impôt devait être mis en place pendant deux ans, c’était censé être provisoire et on continue toujours à le payer aujourd’hui. Comment ça va se passer si jamais un jour ils veulent faire un ronflement bancaire ? Ils vont mettre une taxe qui va s’appeler la CRGCRDS. Ils vont dire : « Ne vous inquiétez pas, c’est provisoire et de toute façon, on la retirera dans deux ans ». Et à chaque fois qu’une nouvelle taxe comme ça est votée en France, cette taxe dure ad vitam æternam. Donc les gens ne s’affoleront pas. Ils diront : « Finalement, ce n’est que deux ans, c’est provisoire pour renflouer les banques » puis après, ils la laisseront en place. C’est comme ça qu’ils vont en ponctionner, ils ne vont pas venir voler mais ils vont mettre une taxe supplémentaire. Voilà, pour un petit peu arrondir les angles et comprendre comment ça fonctionne de l’autre côté.

Maxence : Je voulais donner l’exemple de Chypre. On a eu Chypre en 2013, la Grèce en 2015. L’exemple de Chypre ; avant, pour les personnes qui avaient moins de 100 000€, c’était à peu près taxé à 8%. Je prends un exemple tout bête. Vous aviez 100 000€, instantanément vous n’avez plus que 92000%. 8000€ qui sautent…

Pierre : Plus les comptes gelés. Tu ne pouvais pas retirer au distributeur.

Maxence : Plus les comptes gelés malheureusement. Et au-delà de 100 000€, c’était grosso modo 10% ; 9,9%. Si vous aviez on va dire, 300 000€, « bam » compte gelé et -30 000 in the face. C’est quand même assez horrible d’avoir ça. On voit l’importance une nouvelle fois d’avoir un compte multidevises. Souvenez-vous de tout ça. Endettement, 2655 € par seconde. Vous avez la loi « bail-in » en 2015, qui malheureusement prend sur les épargnants, donc directement sur votre compte en ponctionnant. Et le dernier point sur lequel je voulais revenir dans cette vidéo, c’est par rapport… Tu as évoqué la NOK norvégienne.

Pierre : La couronne norvégienne…

Maxence : La couronne pardon.

Pierre : La NOK c’est le terme de…

Maxence : Le nom de la monnaie.

Pierre : Oui, si tu veux quand tu vas sur Boursorama, tu tapes NOK, c’est le code ISIN. C’est la couronne norvégienne.

Investir dans d'autres monnaies

Maxence : Alors comment on investit ? Dans quelle banque ? Moi, par exemple, à Hong-Kong, j’ai des dollars canadiens, des dollars australiens, dollars hongkongais mais je n’ai pas cette devise, la couronne norvégienne. Quels sont les types de banque qui proposent cette devise-là ?

Pierre : Vous allez tout simplement à votre banque, vous allez demander s’ils ont un compte multidevises. A la base, je m’étais renseigné parce que j’avais envie de placer mon argent en couronnes norvégiennes puisque je savais que c’était une monnaie forte. A cette époque-là, je m’étais dit, en fait ce que je vais aller faire, c’est tout simplement aller dans des bureaux de change et changer du cash contre des billets. Mais c’était une idée qui ne me plaisait pas trop. Au fait, à la base, j’avais ouvert un compte au Luxembourg justement pour géo diversifier mon patrimoine et je me suis rendu compte qu’ils proposaient la couronne norvégienne sur les compte multidevises. Vous allez tout simplement dans les banques étrangères. Vous leur demandez s’ils ouvrent des comptes en multidevises avec couronne norvégienne. Je vais prendre un exemple tout simple. Moi je fais un virement de 1000€ vers mon compte couronnes norvégiennes, ça va le convertir au taux de change actuel et boum, j’ai de la couronne norvégienne tout simplement. C’est aussi simple que ça.

Maxence : C’est simple, rapide et efficace.

Pierre : Il n’y a pas plus rapide. C’est comme faire un virement de votre compte courant vers un livret A. Ce n’est pas plus compliqué que ça.

Maxence : C’est exactement la chose. Moi, à travers Hong-Kong où j’ai la monnaie directement en un clic, un virement, un transfert. Je crois que j’ai à peu près 0,10% de frais quand je passe de dollars hongkongais à une autre devise. C’est aussi bête.

Merci en tout cas Pierre pour tous tes différents conseils.

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-business-02

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

6 INVESTISSEMENTS pour

GAGNER en moyenne 10% / AN

de REVENUS PASSIFS

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest