Alexandre GUIOT

De 0 à 20 000 ABONNÉS YOUTUBE en 18 MOIS ! Alexandre GUIOT

De 0 à 20 000 ABONNÉS YOUTUBE en 18 MOIS ! Alexandre GUIOT

Maxence : De 0 à 20 000 abonnés YouTube en 18 mois, donc c’est ce qu’on va voir en détails dans cette vidéo. Donc je suis avec Alexandre Guiot.

Salut Alex !

Alexandre : Salut Max !

Maxence : Donc on est en direct de Malte. Juste avant, cliquez sur le bouton s’abonner pour rejoindre plusieurs dizaines de milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube. Alors si vous n’avez pas encore vu la vidéo, je t’ai interviewé sur d’autres sujets comme de « 0 à 10 000 euros par mois avec une chaîne YouTube sur la musique » ou encore « comment gagner de l’argent sur Instagram », « comment gagner de l’argent sur Snapchat ». Donc voilà pas mal de petits sujets que tu maitrises les réseaux sociaux et encore mieux YouTube. Donc du coup, je voulais tout simplement que tu te présentes brièvement pour les personnes qui ne te connaissent pas et qui se disent : ok la musique, mais sur quelle thématique exactement et comment tu as fédéré cette communauté petit à petit.

Alexandre : D’accord. Donc je vais résumer un petit peu. J’étais étudiant en droit à Belgique à Louvain-la-Neuve peut-être que certains connaissent, j’avais un petit travail d’étudiant. Voilà, je gagnais de 8 euros 35 de l’heure et je me suis dit : je ne veux pas faire ça toute ma vie, je ne veux pas devenir avocat et travailler tous les jours en tant que salarié. J’avais plus des aspirations à devenir entrepreneur, libre et indépendant financièrement. Donc je me suis intéressé aux business en ligne et en même temps, je me suis intéressé à la musique et je me suis dit : pourquoi pas c’est de combiner ces deux passions que j’avais et j’ai commencé à créer des vidéos sur YouTube pour vendre mes produits en rapport avec la musique, où j’explique justement aux producteurs comment ils peuvent s’améliorer et produire un petit peu comme les pros. Eh bien voilà. Donc je vends différents produits, des formations, différents services et aussi des petits produits, des packs de son pour les producteurs. Donc c’est un petit peu comme ça que ça s’est passé. J’ai commencé à publier des vidéos, j’enregistrais, enfin, ça m’est déjà arrivé, voilà. J’étais en colocation étudiante et comme il y avait trop de bruits, j’allais dans ma voiture, dans le parking souterrain où je filmais mon écran avec mon PC.

Maxence : En gros tu es là : fermez vos gueulez, je veux bosser.

Alexandre : Ouais c’est ça. Et du coup, voilà, quand tout le monde fait un petit peu la fête, moi j’étais en train de créer du contenu et créer de la valeur pour mon business qui était en train de se construire. Et aujourd’hui, je vis totalement de tout ça grâce à YouTube et aussi grâce à d’autres sources de revenu, mais c’est un peu comme ça que ça s’est passé. Donc voilà. Grâce à la création de contenu sur YouTube, créer des vidéos, développer une communauté autour d’une thématique et ensuite vendre différents produits.

Maxence : Ok ! Donc ayez toujours ça à l’esprit, je rebondis un petit peu sur ce que tu évoquais. Donc vis-à-vis, j’avais vu en cours une citation : soyez esclave le plus tôt possible pour ensuite être un roi tout au long de votre vie. Donc en gros voilà : travaillez en mode chinois pour développer des importants résultats, puis ensuite mettre un petit peu le frein à main par rapport à ça.

Alexandre : Ouais, c’est ça, c’est exactement ça. Travailler dur, charbonner un petit peu pour pouvoir profiter

Maxence : Exactement.

Alexandre : Mais dix fois plus que les gens qui vont travailler un petit peu dur toute leur vie on va dire.

Maxence : Ok. Alors première question que vous vous posez certainement, vous dites : merci Alex, mais quand on démarre sur YouTube, on a dix vues, 100 vues ou 200 vues par vidéo. Voilà, il y a juste notre mère ou nos amis qui regardent la vidéo. Comment on fait pour petit à petit fédérer cette audience, mais surtout augmenter bien nos résultats pour avoir 1 000 vues, 2 000 vues, avoir 100 000 vues, un million de vues ou plus à sa chaîne YouTube, petit à petit sur l’ensemble des vidéos.

Alexandre : Ouais, je me souviens au début, quand j’ai posté ma première vidéo.

Maxence : Au début, c’est, on déprime, on fait : putain, il n’y a personne qui regarde.

Alexandre : Voilà, j’avais 20 vues, il n’y a pas grand monde. J’essaie de poster mes vidéos sur les forums ou des trucs comme ça. Bon, ça ne marche pas spécialement. Mais en fait ce qu’il faut savoir c’est qu’il y a beaucoup de gens qui vont abandonner trop tôt. Je pense qu’une des conditions essentielles pour réussir sur YouTube, c’est un petit peu d’avoir cette vision de la certitude que ça va marcher. Parce que quand tu n’es pas sûr que ça va marcher et que tu es un petit peu tout seul dans ton coin, tu as des doutes quand tu n’as pas les résultats que tu veux avoir. Tu peux avoir des doutes. Donc il faut essayer de se rassurer et de s’inspirer des personnes qui l’ont déjà fait et utiliser un petit peu les mêmes stratégies et puis aussi s’entourer de personnes qui ont réussi peut-être dans la vie de tous les jours, s’entourer des personnes qui ont le résultat que vous voulez avoir. Voilà, peut-être que dans votre entourage, vous connaissez des personnes qui sont super bons, par exemple, je ne sais pas, je prends un exemple aux jeux vidéos, qui sont super bons aux jeux vidéos, qui jouent 8 heures par jour aux jeux vidéos et qui sont super bons. Et à l’inverse, ces personnes, peut-être dans leur vie, elles ne seront peut-être pas pleinement épanouis, indépendants financièrement ou avec un business ou quelque chose comme ça, pourquoi ? Parce qu’être super bon aux jeux vidéos, tout le monde a l’impression qu’on peut le faire. Les gens se croient capables de le faire. Et c’est ça la grande différence avec YouTube, c’est qu’on est un petit peu dans l’incertitude. Tout le monde joue aux jeux vidéos donc dans notre entourage on va dire, ouais bien moi aussi je peux le faire. Je peux très bien, voilà, si j’y mets le temps, je vais réussir. Tandis que créer une chaîne YouTube, ce n’est pas quelque chose qui est déjà ancré dans l’esprit des gens et pour laquelle c’est facile et faisable. Donc les gens vont peut-être se décourager après un mois ou après deux mois alors que c’est justement, on va se décourager et ça va monter là et on va se décourager juste avant peut-être la progression. Pour moi, c’est déjà d’avoir une vision et d’être certain que ça va marcher en se rassurant, en regardant d’autres contenus de personnes qui l’ont fait et en essayant d’avoir des personnes dans son entourage justement qui sont par ci et par là.

Moi, je me souviens quand j’ai commencé, je suivais d’autres personnes sur YouTube et je voyais leurs parcours depuis le début et je me suis dit : voilà, je suis sûr et certain …

Maxence : Tu t’es dit ouais, si cette nana ou ce mec là ont réussi, moi aussi je peux le faire.

Alexandre : Voilà ouais, typiquement, je regardais tes vidéos où tu disais, c’est la traversée du désert, il faut se motiver. Ben je savais que c’était possible. Donc vraiment j’ai charbonné, j’ai fait en sorte que ça devienne possible pour moi aussi. Donc vraiment ne pas se laisser décourager pendant la traversée du désert, un petit peu les quelques premiers mois sur YouTube, mais encore ça va dépendre aussi de la stratégie qu’on va utiliser. Il y a certains hack pour vraiment accélérer tout ça et faire en sorte de développer une audience plus facilement.

Maxence : Ok ! Alors également il y a un petit battle par rapport à voilà, est-ce qu’il faut faire de la qualité ou avoir une grosse caméra, un GH5, être à l’iPhone ou une grosse caméra. Donc moi personnellement souvent mon conseil c’est le suivant, c’est on démarre avec les moyens du bord assez rapidement. Donc on augmente le branding du contenu. Donc là si vous visionnez cette vidéo, vous apercevez que la qualité est mieux qu’un simple iPhone par exemple, voilà, ce n’est pas parfait, mais c’est largement mieux voilà qu’une quelconque caméra. Donc du coup, toi, est-ce que tu as amélioré aussi la forme en plus du fond. Donc en plus du marketing du contenu, donc aussi avoir des qualités de vidéo visuelle de plus en plus satisfaisante ou est-ce que tu es encore avec des caméras bas de gamme ? Comment tu as procédé aussi sur l’évolution de l’image visuelle de ta chaîne YouTube.

Alexandre : Ok. Donc comme tu dis, je pense le plus important c’est de passer à l’action. Il y a des gens qui vont dire : voilà, je vais démarrer sur YouTube, j’attends d’avoir la bonne caméra, les bons éclairages, tout, qui soient bien préparés. Le problème quand on fait ça c’est que même si tu as la bonne caméra, tu vas faire ta première vidéo, tu ne vas parler super bien.

Maxence : Ouais tu bégaies, tu ne sais pas quoi dire, tu as le trac.

Alexandre : Dans tous les cas, ce n’est pas très important. Et aussi au début, il n’y a pas beaucoup de monde qui va voir la vidéo. Donc il ne faut pas trop se prendre la tête. Le plus important, c’est le passage à l’action, se faire des vidéos, les sortir et après, on améliore petit à petit. Donc j’ai fait à peu près comme toi, j’améliore la qualité visuelle de mes vidéos. Au début, j’ai commencé en filmant mon écran sur la musique. Donc je filmais mon logiciel de musique. Et petit à petit, j’ai commencé à faire des vidéos, face caméra avec la caméra de mon père qu’il m’avait prêtée. Ensuite, j’ai filmé avec l’iPhone, ensuite, j’ai pris un autre appareil photo et là je commence à faire des interviews avec d’autres producteurs. Donc j’essaie aussi d’augmenter la qualité visuelle. Mais je pense que c’est quelque chose qui doit se faire petit à petit et ça me permet aussi de réinvestir l’argent qu’on va gagner avec YouTube de manière à ce que ça nous rapporte encore plus d’argent pour le futur. En somme, la meilleure forme d’investissement, ça va être dans un business ou sur soi-même parce que c’est des compétences ou du matériel qui va nous rapporter encore plus d’argent sur le long terme.

Maxence : Alors là, je vais revenir sur quelque chose qui est intéressant. Puisque souvent, il y a des personnes qui ont peur d’afficher leur nom, ils ont peur de se montrer à l’écran. Toi, vis-à-vis, tu as démarré « en filmant ton écran » pendant combien de temps ? Comme ça, ça donne un petit aperçu, c’est intéressant, est-ce que tu l’as fait les trois premiers mois, les six premiers mois. A quel moment tu as dit : ok, je montre ma tête pour que les gens sachent à qui ils ont affaire.

Alexandre : Ben, en fait, quand je filme mon écran, c’est des tutoriels sur la musique donc je fais encore aujourd’hui certaines vidéos où je filme mon écran. Parce que c’est intéressant.

Maxence : Ce qui est logique, tu es obligé de voir comment ça se passe.

Alexandre : Dans mon cas, pour montrer le logiciel que j’utilise et les différentes stratégies. Donc j’ai dû commencer ma chaîne YouTube en février. J’ai fait une vidéo par jour où je filme mon écran.

Maxence : Donc février 2016 tu as démarré.

Alexandre : Ouais. Donc en gros, pendant quasiment un an, j’ai fait une vidéo par jour où je filme mon écran. Sauf quelques vidéos de temps en temps où c’était un petit peu sur le développement personnel pour aider les producteurs où je me filmais face caméra. Mais sinon, je vais dire 85% des vidéos sur ma chaîne YouTube de musique où je filme mon écran tout simplement encore aujourd’hui.

Maxence : D’accord.

Alexandre : Et là j’essaie justement un petit peu de diversifier de faire des vidéos, face caméra ou des interviews. Donc voilà, on peut vraiment démarrer sur YouTube avec pas beaucoup de moyen. Filmer son écran, il n’y a même pas besoin d’appareil photo. Il faut juste un écran, j’espère que vous en avez un. Donc …

Maxence : Ouais si vous regardez la vidéo, vous avez un écran. Donc bonne nouvelle pour vous, vous pouvez démarrer assez rapidement par rapport à tout ça.

Alors autre question que vous avez certainement au sein de votre esprit : ok vis-à-vis de YouTube, mais c’est quoi le process que tu mets en place vis-à-vis de l’écran de fin, de la fiche comme info, de la description, de la promotion de la vidéo pour augmenter le nombre de vues puis surtout pour faire de YouTube un actif qui marche encore encore et encore chaque semaine, chaque mois et ainsi de suite.

Alexandre : Ok. Donc pour tout ça. En fait moi, quand je crée ma musique et que je filme mon écran, j’utilise un pack de batteries pour faire des rythmes et je l’utilise en fait dans les vidéos que je fais. Et du coup, je dis aux gens, vous pouvez avoir ce cadeau gratuitement avec un lien dans la description. Et du coup, ils vont pouvoir télécharger ce produit toujours gratuitement et pouvoir l’utiliser pour créer leur propre musique. Donc c’est un bon cadeau. J’en parle dans la vidéo parce que je suis en train de l’utiliser et je fais aussi un appel à l’action en fin de vidéo pour voilà si les gens voulaient regarder la vidéo avant de s’inscrire. Donc ça c’est une chose que je fais pour tout ce qui est email marketing et pour collecter aussi les adresses emails de ces prospects qui sont intéressés par acheter mes produits. Sinon, ce que je fais aussi dans les chaînes YouTube, c’est que je mets par exemple un bandeau qui va renvoyer vers mes différents réseaux sociaux si les gens se demandent où te trouver, ton site internet, j’ai un petit peu comme une image qui s’affiche et ça renvoie vers mes différents Snapchat, Instagram, mon site internet et ma page Facebook. Donc ça, c’est ce que je fais un petit peu au niveau du process et j’ai aussi un lien dans la description qui renvoie vers mon cadeau offert pour l’inscription à la mailing liste.

Maxence : Moi, c’est ce que je fais personnellement, je mets un ou deux cadeaux dans la description, les fiches comme infos, l’écran de fond. Et je rajoute aussi dans la description mes formations avec à chaque fois un lien ancré. Donc soit sur la page de vente ou soit sur une page de capture, mais je le mets systématiquement. Est-ce que toi, c’est quelque chose que tu as mis en place ou pas encore ?

Alexandre : Ouais, donc dans ma description, j’ai le premier cadeau principal. On va dire que les gens vont vouloir télécharger. Donc ça c’est le premier lien dans la description. Ensuite, s’ils déroulent la barre d’info, ils vont retrouver tous mes produits, enfin, toutes mes formations avec un lien directement vers la page de vente.

Maxence : Ok.

Alexandre : Et aussi à la fin de la description, ils vont retrouver mes autres réseaux sociaux s’ils veulent me rejoindre et mes autres chaines YouTube, etc.

Maxence : Voilà donc, souvenez-vous, si vous regardez la vidéo, vous vous dites : oui, mais moi je n’ai pas de produit. Vous pouvez tout simplement promouvoir des produits que vous conseillez de qualité dans votre thématique et ça vous permettra déjà de toucher quelques commissions, pourquoi ? Parce que les gens qui vous suivent, qui regardent cinq vidéos, dix vidéos, quinze vidéos ou plus de vous, tôt ou tard, ils vont acheter un produit et service. Donc même si ce n’est pas le vôtre, au moins, ça sera un produit que vous recommandez, mais évidemment, ne recommandez que des produits que vous estimez de qualité. Et ça vous permettra d’avoir un revenu via l’affiliation passive.

Alexandre : Ouais clairement, après si on n’a pas encore de produit, on peut très bien vendre des services, du coaching ou de l’accompagnement personnalisé. On peut très bien aussi poser la question aux gens : voilà, quels produits vous voulez que je crée, quels sont vos problèmes pour justement après créer un produit et le vendre à ces différentes personnes pour les aider à s’améliorer dans votre thématique.

Maxence : Ok. Alors si tu devais parler à Alexandre à ses débuts, quels sont les trois conseils que tu aurais bien aimé recevoir. On se dit : ben ouais, mais grosso modo, j’aurais kiffé de savoir ces différents conseils, ça m’aurait gagné du temps.

Alexandre : Je pense que ce que j’aurais fait, c’est que j’aurais plus considéré YouTube comme un actif et éviter de créer du contenu un petit peu poubelle. Donc comme moi, j’ai fait pas mal de vidéos, j’étais vraiment…

Maxence : Alors qu’est-ce que tu estime ouais comme contenu poubelle ?

Alexandre : Ouais je vais tout expliquer.

Maxence : Je te laisse tout expliquer.

Alexandre : Donc justement, j’étais dans l’optique justement, je me suis dit, voilà, si je fais une vidéo par jour, je suis sûr et certain que ça va marcher pour moi. Et donc, dès fois je me mettais un petit peu la pression. Tu peux peut-être le savoir quand on crée beaucoup de contenus, il y a des contenus où on n’est pas super content ou alors on fait un contenu parce qu’il faut faire un contenu que dès fois qu’on se met beaucoup de pression au niveau de la quantité. Donc ce que j’aurais fait un petit peu mieux, c’est de faire en sorte que ça soit des contenus ou des vidéos qui vont durer dans le temps. Donc par exemple, dès fois, j’ai fait un petit peu on va dire des vlogs ou des vidéos, voilà qu’aujourd’hui, les gens ne découvrent plus et qui ne me servent pas à grand-chose, qui ne me ramènent pas de trafic. Donc c’est dommage de faire une vidéo sur un sujet qui va être périmé, qui va être dépassé dans quelques mois ou que tout va changer ou que les gens ne vont pas rechercher sur YouTube. Par exemple, si je faisais voilà vlog entreprenariat, eh bien ça va être compliqué pour les gens de taper sur YouTube vlog entreprenariat et de tomber.

Maxence : Ouais.

Alexandre : Tandis que s’ils tapent, comment créer un business sur internet, ils vont peut-être tomber sur une de mes vidéos. Ou pareil dans la musique : comment créer une mélodie. Tu peux taper sur YouTube, comment créer une mélodie, tu vas tomber sur trois ou quatre de mes vidéos qui sont sur la première page. Alors que dès fois, j’ai fait des vidéos un petit peu, on va dire du contenu poubelle où tu le fais, tes abonnés le voient mais après plus personne ne va le redécouvrir.

Donc pour moi, ça c’était vraiment le conseil principal que j’aurais aimé qu’on me dise avant et vraiment se consacrer sur des vidéos qui vont nous ramener du trafic dans le temps. Parce qu’au fur et à mesure, on construit vraiment une audience et ça va vraiment être un actif qui va nous ramener des clients pour nos produits.

Maxence : Ouais quand vous êtes sur YouTube, pour que ça soit un actif, ayez toujours ça à l’esprit. Donc le maximum de vidéo avec le mot comment : Comment réaliser un thème musique, comment investir dans le bitcoin, comment gagner de l’argent sur Instagram. A chaque fois, quand vous pouvez le faire, faites en démarrant avec le mot comment. Ça c’est quelque chose qui marche sur le long terme.

Et la deuxième chose, c’est aussi les choses chiffrées. Là un petit peu comme cette vidéo de 0 à 20 000 abonnés. Là aussi, quand c’est spécifique, précis, chiffré, de manière générale, j’ai remarqué, vous pouvez même allez voir par vous-même dans le top 25 de mes vidéos de la chaîne, vous allez voir à chaque fois. Soit il y a le mot comment, soit c’est systématiquement des chiffres chiffrés et précis. Et ça, ça fait une grosse différence.

Alexandre : Ouais, c’est un peu en rapport avec ce que je te disais : ne pas créer du contenu poubelle. Donc se baser sur des mots clés que les gens vont rechercher comme typiquement comment faire ceci, comment faire cela. C’est ce qui nous permettra d’avoir du trafic sur le long terme et aussi au niveau des différentes interviews. Si par exemple, on tape le nom d’une personne, on va tomber sur l’interview en question et du coup, les gens qui vont taper le nom de la personne sur le long terme vont nous ramener aussi du trafic, donc voilà.

Maxence : Ok. Merci par rapport à tous tes différents conseils. Donc souvenez vous, c’est important : régularité, aller chercher des titres qui sont des véritables actifs, bien soigner la description, mettre le maximum de marketing de contenu, donc des bons conseils. C’est ça qui va aussi faire que les gens vont acheter au lieu d’être un divertissement. Donc ça, c’est vraiment des choses systématiquement à mettre en place dans YouTube.

Et voilà, si tu avais aussi pour finir sur une dernière question, là tu as dit le contenu poubelle, est-ce que tu as peut-être encore une ou deux erreurs que peut-être toi tu fais encore personnellement alors que tu vois souvent sur la chaîne YouTube quelles seraient ces différentes erreurs.

Alexandre : Ouais, ce n’est pas vraiment des erreurs, c’est plus des choses que ouais j’aurais peut-être bien aimé savoir avant pour vraiment développer son audience. Donc je trouve une chose qui est pas mal pour ramener un petit peu du trafic sur sa chaîne, ça va être de donner son avis sur un sujet un petit peu d’actualité dans sa thématique et faire en sorte qu’on apporte du contenu en même temps. Il faut faire en sorte aussi que ça soit un sujet qui ne va pas être dépassé dans le temps, pour ne pas faire en sorte que …

Maxence : Ouais pas le contenu d’actualité. En tout cas, évitez le contenu d’actualité et faites en juste 5% du temps grand max, c’est un petit peu comme tout ce qui est vloging et ainsi de suite. Et le résultat, que ça soit vraiment quelque chose qui paye en votre faveur.

Alexandre : Ouais, aussi, par exemple, je donne mon exemple dans la musique, j’essaie de mixer un petit peu le contenu qui est durable et aussi en rapport avec l’actualité. Ce qui se passe par exemple quand un artiste va sortir un album, je vais faire une vidéo où je montre comment faire une musique un petit peu dans le même style de cet album. Mais ok, on peut se dire : voilà, l’album après il est fini, c’est terminé. Mais l’artiste, le nom de l’artiste, il est quand même connu et du coup il est recherché sur le long terme. Donc c’est un petit peu de mélanger tout ça et essayer aussi de donner son avis sur des sujets où il y a des débats dans sa thématique. Ça permet un petit peu de ramener les personnes et de diviser un petit peu l’opinion.

Maxence : Ok, merci par rapport à tous tes conseils.

Donc si vous avez apprécié la vidéo, cliquez sur le petit pouce juste en dessous, cliquez sur le petit bouton like. Merci une nouvelle fois, ça nous permettra un petit peu de savoir votre feedback. Et si vous visionnez cette vidéo, vous vous dites : ok, je souhaite passer à la vitesse supérieure sur YouTube, je veux vraiment développer ma communauté, mon audience, et ensuite pouvoir arriver à gagner de l’argent, alors chose qu’on n’avait pas précisé, mais on avait fait une autre vidéo, tu es à 10 000 € par mois en moyenne avec ta chaîne YouTube. Donc ça c’est vraiment top. Et tu as réalisé aussi une petite formation sur le sujet pour pouvoir à 100% mettre en place tout cela. Alors, si vous voulez la télécharger, on a mis un lien à l’intérieur de la vidéo où je te laisse nous dire brièvement voilà à qui ça s’adresse et qu’est-ce qu’il y a concrètement à l’intérieur.

Alexandre : Ok, super. Donc ouais, c’est une formation offerte que j’ai décidé de créer pour vous aider à développer votre business sur YouTube ou tout simplement pour avoir une chaîne YouTube à succès. Donc voilà, ça s’adresse à tout, soit les entrepreneurs qui veulent créer un business sur YouTube ou augmenter leur vente grâce à une chaîne YouTube. Donc ce qu’on va voir ensemble, ça va être la nouvelle méthode un petit peu pour vivre de sa chaîne YouTube. On n’est plus obligé d’attendre des années avant de gagner de l’argent le premier jour. Ça va être trois-quatre jours.

Donc deuxième jours, on va voir comment peut-être trouver une idée de thématique rentable, peut-être que vous démarrez sur YouTube et que vous n’avez pas encore d’idée thématique. Donc on va voir tout ça ensemble et aussi comment affiner sa thématique si on a déjà choisi son idée de chaîne YouTube.

Le troisième jour, on va voir comment gagner ses 1 000 premiers abonnés ou aussi doubler vos abonnés. Parce que moi, c’est ma stratégie que j’utilise toujours aujourd’hui pour augmenter mon nombre de vues et on verra également comment monétiser justement ses abonnés et gagner par exemple 2382 € avec 1 000 abonnés YouTube.

Donc pour accéder à cette formation offerte, il suffit juste de cliquer sur le lien qui se trouve en dessous de la vidéo ou qui s’affichera en écran de fin. Vous avez juste à entrer votre adresse email et je vous enverrai la formation gratuitement pour vous aider à créer votre business sur YouTube et à gagner de l’argent avec YouTube tout simplement.

Maxence : Ecoute, merci une nouvelle fois. Donc si vous voulez vraiment multiplier les résultats de votre chaîne YouTube, vous cliquez sur le lien en haut à droite de la vidéo. Si vous êtes sur un smartphone ou une autre plateforme, tout est dans la description. Et on vous dit donc à tout de suite pour augmenter les résultats de votre chaîne YouTube, pour vivre de votre passion et surtout pour impacter davantage positivement vos clients. Donc à tout de suite de l’autre côté. Indiquez votre prénom et votre email pour avoir cette formation offerte directement dans votre boite email.

A tout de suite !

Pense à

PARTAGER !

REJOIGNEZ LES ENTREPRENEURS À SUCCÈS !

VOS CADEAUX OFFERTS

90 thématiques pour vivre du web
2 500€ par jour en vendant ses propres produits
Expatriation : 0 impôts, 100% en ligne
D'une ferme à millionnaire sur Internet
Accompagenement et consulting business

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Club Privé Business : 30 000€ par an
Programmet et formation expatriation : 0 impôts, 100% en ligne
Club Privé Revenus passifs : 100€ par jour
Programme Bourse : 20%/an, 5 minutes/mois
Séminaire Business Internet en or
Accompagenement et consulting business par Maxence Rigottier
Mastermind : Business et Revenus Passifs
Mentorat Business Internet : coaching 1 to 1

Tu as envie de réagir

POSTE TON COMMENTAIRE ICI !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

d
c

ENVIE de GAGNER au MOINS 100€/JOUR de REVENUS PASSIFS ?

Découvrez puis recopiez mes stratégies qui me permettent de générer environ 8000€/mois de revenus passifs