Comment GAGNER de l'ARGENT avec EBAY ? PIERRE-ELIOTT LALLEMANT - MONEY HACK

Comment GAGNER de l'ARGENT avec EBAY ? PIERRE-ELIOTT LALLEMANT - MONEY HACK

Tu as même le montage en direct. Tu nous dis quand c’est bon et puis je démarre.

Ah, tu montes en direct ? Je n’ai jamais vu ça.

Technologie 2020.

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo, et aujourd’hui je suis avec qui ? Je suis avec Monsieur eBay, alias Pierre-Eliott LALLEMANT. Donc, salut Pierre-Eliot.

Salut Maxence ! Tu vas bien ?

Parfait. Alors, juste avant qu’il se présente et qu’il nous partage un petit peu son histoire et comment il a cartonné et il cartonne aujourd’hui sur internet, je vous invite à cliquer sur le bouton « S’abonner », juste en dessous, pour rejoindre plusieurs dizaines de milliers d’entrepreneurs à succès abonnés à la chaîne YouTube.

Alors, je vais te laisser te présenter. Tu es né aux États-Unis, bref je te laisse tout nous dire, donc de tes débuts jusqu’à aujourd’hui. Tu es jeune également, tu fais partie de cette nouvelle génération qui cartonne sur le web, puis ensuite, on reviendra sur eBay. Parce que l’objection, on a un ami en commun, et l’objection souvent que je donnais par rapport à eBay, « mais eBay, c’est vivant encore ?! » J’ai utilisé en 2004-2005, je suis né le 8 août 1989 et je ne savais pas que ça avait encore cette puissance-là par rapport à eBay. Donc je te laisse te présenter et nous donner ce déclic qui t’a amené sur internet.

Ouais. Bah, merci, Maxence, de m’inviter sur la chaîne et pour cette superbe introduction. Alors, je me présente un petit peu, peut-être que vous m’avez déjà vue sur YouTube, sous ma chaîne, donc Pierre-Eliott Money Hack. Moi je m’appelle Pierre-Eliott, comme il l’a si bien dit, je suis né aux États-Unis également comme il l’a dit, mais j’y suis resté brièvement en fait, puisque je suis simplement né là-bas. Et ensuite, j’ai débarqué en France où j’ai vécu tout le reste de ma vie, si je peux dire. J’ai fait une école de commerce, donc pour parler un petit peu de mes études. Je sais que tu es un grand fan des écoles de commerce.

Absolument, tu nous donneras ensuite ton point de vue vis-à-vis des… alors, est-ce qu’on fait du commerce en école de commerce ?

C’est compliqué, c’est compliqué. Mais j’ai fait l’école de commerce parce qu’en fait, c’était un petit peu la voie que j’avais envie de prendre, dans le sens où moi, mon objectif quand j’étais petit, quand j’étais adolescent, je disais toujours que j’avais envie de gagner de l’argent. Je ne sais pas pourquoi c’est l’objectif que j’avais, comme un autre, on a tous des objectifs différents.

Objectif masculin.

Gagner de l'argent dans le commerce

Plutôt masculin, effectivement. Et en fait, du coup je me suis orienté dans cette voie, puisqu’on m’avait dit que dans le commerce, c’est là où on gagnait de l’argent. Alors, c’est vrai et en même temps ce n’est pas vrai. C’est… tout le monde peut dire ça et tout le monde dit ça d’ailleurs, ce qui n’est pas forcément vrai. Et du coup, quand je suis arrivé dans les études, je me suis rendu compte que je n’avais pas très envie de faire du salariat. Mes premiers stages, j’ai commencé, je me suis dit : bah mince, en fait je n’aime pas trop ça, parce que bah, on me donne des directives, on me donne des ordres, je me sens un peu bridé dans ma créativité et dans ce que je fais. Il faut vraiment que je trouve un truc pour bosser de moi-même, faire ce que je veux, me lever quand je veux et créer mon empire à moi tout seul, ou du moins, avec mon équipe que j’aurais construit moi-même. Du coup, j’ai cherché des business en ligne sur internet. Je suis tombé sur certaines vidéos de Maxence, bien entendu, mais aussi sur certaines vidéos, parce que moi en fait, j’étais plutôt orienté e-commerce au début, c’est les vidéos qui m’intéressaient le plus, pour je ne sais quelles raisons, peut-être les promesses qui étaient faites d’ailleurs.

Donc toi c’est… ouais, tu es arrivé sur eBay, mais par ricochet, c’est le e-commerce de manière générale.

Ouais, c’est ça.

Et c’est ensuite que tu nous expliqueras comment tu es arrivé sur eBay, mais tu t’es penché sur l'e-commerce en globalité ?

Tout à fait.

OK, d’accord.

En fait, c’est vraiment l’e-commerce qui m’a intéressé. J’avais vu des vidéos sur Amazon FBA, des vidéos sur Shopify et le drop shipping. Donc c’était vers 2017, cette époque-là. Et puis, du coup bah je me suis dit : allez, je vais tenter le coup. Je n’ai pas pris de formation, pour être honnête. Au début je me suis lancé comme ça. Et je me suis rendu compte déjà qu’il y avait beaucoup d’obstacles, que c’était compliqué quand on n’avait pas vraiment tout le process de A à Z. Et surtout que je n’avais pas les bonnes infos au bon moment et je reproduisais plein d’erreurs en fait. Je faisais plein d’erreurs, c’était assez lent du coup.

Ouais, je comprends.

La méthode du produit winner

Et puis, j’ai monté toute ma boutique sur Shopify. Donc pour les connaisseurs, j’ai fait une boutique de… avec les colliers de chien et les colliers de chat. Grand classique que tout le monde a fait, je pense. Et du coup, j’avais mon site qui était tout fait. Mais j’avais un gros problème, et je pense qu’on le rencontre tous en e-commerce, c’est que je n’avais pas de trafic. Je me suis dit : mais comment est-ce que je vais faire pour amener des gens sur mon site ? Est-ce que je vais utiliser Facebook Ads, Instagram… à l’époque, la mode c’est vraiment Facebook Ads, avec 5 € pour tester un produit. Je ne sais pas si tu te souviens.

Ouais, absolument en termes de budget.

C’était la méthode qui était…

Vous faites 5 € par jour pendant quelques jours et sur plusieurs produits, ensuite vous prenez, entre guillemets, le winner, s’il y a un winner dans le lot.

Exactement, c’était la méthode qui était préconisée, je pense, par toutes les personnes en e-commerce, enfin sur Shopify du moins. Et du coup, c’est ce que j’avais fait. Mais en fait, comme j’étais étudiant à l’époque, j’étais en stage, je gagnais, je ne sais plus, 700 € de salaire, un truc du genre. Donc, j’avais mis 100 € qui me restaient d’économie et j’ai perdu mes 100 € sur Facebook, Facebook Ads. Ils se sont envolés, parce que je n’avais pas de formation Facebook Ads, j’avais fait un peu au petit bonheur la chance. Et du coup, j’ai perdu les 100 €. Et là, je me suis dit : il faut trouver une solution. Il faut trouver une solution, de créer un business en ligne sans investissement, sans investir de l’argent, comment est-ce que je vais faire ? Donc, je me suis un peu renseigné. Et en fait, à l’époque j’étais en stage aux États-Unis.

D’accord, à quel endroit au States ?

J’étais à New York. J’étais à New York et j’ai travaillé chez Michel et Augustin, la marque de cookies.

Qui est très connue en France.

Exactement très connus, ils se sont implantés aux États-Unis en fait. Je travaillais chez eux et je cherchais une idée de business à faire à côté. Donc, je regardais sur YouTube encore, plus tôt les américains cette fois-ci, pour avoir des choses un peu nouvelles, parce qu’on sait qu’ils ont un peu un temps d’avance.

Ouais, les States ont toujours deux-trois-quatre cinq ans d’avance sur le marché et après ça arrive directement en France via l’importation.

L'eldorado sur eBay

Ça débarque comme une fusée quoi. Et du coup, j’avais vu pas mal de personnes qui parlaient de dropshipping sur eBay ou d’arbitrage e-commerce sur eBay. On en parlera dans un instant. Et c’était super intéressant, parce qu’en fait, les personnes arrivaient à utiliser cette marketplace un peu sous-cotée vu qu’on a l’impression que personne ne l’utilise pour faire des milliers et des milliers d’euros, en vente bien évidemment, et sans investir dans la pub, parce que c’est une marketplace.

C’est le côté où tu t’es dit : ouh là ! Zéro centime d’investissement dans la pub, il y a beaucoup d’argent dans le sens où énormément de personnes utilisent cette plateforme. Et finalement aussi, peu de personnes ou personne ne parlait d’eBay dans les formateurs, d’accord, hormis aux États-Unis.

Exactement. Alors, dans les formateurs, personne n’en parle. Même dans la vie personne n’en parle, c’est-à-dire que je n’ai jamais vu quelqu’un qui me dit : je vais aller voir sur eBay. On dit toujours : je vais aller voir sur Amazon ou autre. Et puis, quand on compare les prix, Amazon c’est souvent le moins cher, mais personne ne va sur eBay. Et en fait, les gens qui vont sur eBay, on en parlera dans un instant, mais c’est justement plutôt des habitudes. C’est-à-dire que c’est des habitués, ils n’en parlent pas forcément, mais quand ils font un achat, ils vont sur eBay, tout simplement.

Tu me disais, hors interview, par exemple ton père, toi, il est sur eBay, il achète sur cette plateforme.

Je sais que moi, dans ma famille, notamment mon père, il y a deux trois personnes qui achètent beaucoup sur eBay, quand ils ont besoin de quelque chose. Parce qu’en fait, la relation avec le vendeur, c’est beaucoup plus peer-to-peer. C’est-à-dire que c’est autorisé d’avoir des vendeurs amateurs sur eBay. Sur Amazon, c’est beaucoup plus compliqué. Donc, tu peux facilement acheter à quelqu’un qui est comme toi en fait, qui vend juste quelque chose d’occasion ou qui vend quelque chose comme ça, de collection ou autre. Alors que sur Amazon, c’est souvent des vendeurs professionnels, c’est beaucoup plus procédurier. Et puis, si tu veux devenir vendeur, il faut aussi investir beaucoup d’argent, il faut avancer les stocks… il y a beaucoup de choses à mettre en place sur Amazon qui ne sont pas sur eBay.

Alors, la question que vous vous posez certainement. Par rapport à eBay, comment on doit démarrer si on part de zéro ? Quels sont les tenants et les aboutissants à mettre en place ?

Alors, si vous démarrez sur eBay, un petit conseil que je peux vous donner : déjà la première chose, c’est que la marketplace elle est très facile à prendre en main, c’est hyper facile, c’est ludique, en quelques heures, même en quelques minutes, vous pouvez savoir comment ça fonctionne. Parce qu’en fait, sur eBay, ce qui est simple, je pense que c’est là où vous l’avez tous connu d’ailleurs cette plateforme, c’est qu’eBay, ils sont connus pour leur système d’enchères. D’accord ? Voilà, avant en 2005-2006, on était tous à faire les enchères sur eBay pour acheter des produits, parce que c’était marrant, il y avait un petit côté de challengeant. Mais nous, on va se baser… alors, pour vraiment faire de l’e-commerce et vraiment faire du chiffre, sur le prix fixe. Parce que sur eBay, tu peux choisir entre une enchère et un prix fixe. Donc, toi quand tu vends, quand tu fais du drop shipping ou autre, tu mets du prix fixe. Parce que si tu mets en enchères et que personne n’enchérit, bah du coup tu vas perdre de l’argent. Donc, il faut vraiment quand même être sûr de ton prix, il faut fixer ton prix par rapport à tes coûts, par rapport à ton coût d’achat, à la commission PayPal, à la commission eBay, on en parlera de ça aussi, il faut vraiment bien faire attention à ses coûts. Ça, c’est un bon conseil aussi que je peux vous donner.

À lire
BUSINESS sans BLOG ! De 0 à 1000, 2000 euros ou PLUS en 30 JOURS avec FACEBOOK !

Alors, quels sont les thématiques ou les produits ? Qu’elles seraient un petit peu les tendances par rapport à eBay ? Est-ce que c’est plutôt des collectionneurs ? Est-ce que c’est possible, dans toutes les thématiques, si vous allez être dans une thématique, on va dire la randonnée, la photo, la voile, le vin, la peinture, le golf, quelle est la tendance par rapport à cette plateforme ?

Alors, il y a deux, voire même trois, ça détend du type de tendance. C’est-à-dire que sur eBay, il y a différents moyens de faire de l’argent. Il y a ce que j’appelle l’achat-revente. C’est-à-dire que vous allez acheter des produits et les revendre. Vous pouvez par exemple acheter, je ne sais pas, des objets de luxe, les revendre sur eBay, du vin comme tu l’as dit et le revendre sur eBay, en ayant du stock. Là, on ne parle de drop shipping, c’est vraiment de l’achat-revente. Et il y a des gens qui font énormément d’argent comme ça, ils revendent des peintures, ils revendent des tableaux, du vin… et on peut gagner vraiment des milliers d’euros en faisant ça. Si on s’y connaît dans un domaine, moi je vous conseille de faire ça. Je connais quelqu’un qui vend aussi, par exemple des produits électroniques, des composants, etc., ils les achètent à des fournisseurs et ils les revendent en stock sur eBay et ils font des milliers d’euros. Et ça, ça fonctionne très très bien, et c’est quelque chose qui ne fonctionne pas forcément sur Amazon. C’est vraiment différent la manière d’interpréter et de démarrer les choses. Ça, c’est la première manière. Ensuite, tu as ce que j’appelle l’arbitrage e-commerce, c’est ce que j’ai fait moi, à mes débuts, et c’est le plus intéressant si tu ne veux pas avoir de stock. Qu’est-ce que c’est que l’arbitrage ? C’est en fait identifier des différences de prix entre les différentes marketplaces et en profiter, un peu comme avec les monnaies.

D’accord.

Achat-revente, arbitrage et drop shipping

Donc en fait, par exemple, moi, ce que je faisais, je voyais un produit sur Amazon qui était à 12 € et je voyais que sur eBay il se vendait à 19 €, c’est inexplicable, inexplicable !

Le même produit, vente à 12 € sur Amazon, vente à 19 € sur eBay.

Même produit, même marque, il était à 7 € de différence. Donc, c’est pour ça que c’est assez différent en fait de Shopify, c’est qu’en fait, vous allez vendre ce produit-là, vous allez faire peu de marges, mais il faut le vendre en volume. Il faut en vendre beaucoup. C’est-à-dire que sur ce produit-là, comme il y a 7 € de différence, avec tous les frais, vous allez peut-être marger à 3 € sur un produit à 19 €. Mais le but, c’est d’en vendre 5-10 par jour et qu’un produit vous rapporte 300-400 € par mois. C’est largement possible. Alors, évidemment avec Amazon c’est assez limité, entre guillemets, parce qu’il y a beaucoup de vendeurs aussi qui font ça et qui essaient de faire ça, donc après, il y a tout un travail de référencement à faire pour se situer tout en haut des résultats de recherche et attirer le client, le closer en fait, parce que ça va être le premier résultat et il clique directement sur vous.

Alors, vis-à-vis… donc par rapport… si un prospect arrive directement sur une boutique, tu as évoqué qu’il fallait en vendre davantage, donc c’est ce qu’on appelle le scaling, est-ce que tu peux nous expliquer comment ça se passe la personne qui achète, du coup qui livre, comment on reçoit le colis, comment on s’aperçoit des suivis, c’est qui qui a l’e-mail ? Est-ce que c’est eBay ou alors, est-ce que c’est nous directement dans notre boîte mail ? Où se trouve le fichier clients ? Comment ça se passe par rapport au SAV ? Est-ce que tu peux nous expliquer en détail un petit peu le cheminement d’eBay ?

Ouais, bien sûr. Alors, pour répondre à tout ça, je vais juste expliquer, parce que c’est important, je pense, pour qu’ils comprennent bien la suite. La troisième, alors ça c’est une méthode qui est vraiment pour les plus avancés, que je recommande quand tu es avancé, c’est le drop shipping de manière globale, donc avec des agents ou des fournisseurs, par exemple AliExpress, Alibaba. Pourquoi ne pas commencer par ça ? Je vais y venir dans un instant, parce que c’est important d’être un vendeur top fiabilité sur eBay. Et si tu commences avec des fournisseurs qui livrent en quelques semaines et que tu commences à avoir des… entre guillemets, des problèmes.

Il y a les « 1 étoile » qui vont arriver.

Voilà, en fait ça fonctionne. Moi, je l’ai fait, du AliExpress sur eBay, mais le truc c’est que si tu démarres sur eBay, que tu n’es pas un vendeur fiable, les gens ils vont avoir peur de t’acheter un produit qui met du temps à arriver au début, parce qu’en fait, il y a des notes sur eBay. Et du coup, s’il voit que tu as zéro étoile et que tu mets un mois à livrer, ils vont prendre peur. Donc voilà. Ça c’était… c’est vraiment les trois étapes : achat-revente, arbitrage et drop shipping. Ça c’est vraiment les trois étapes qui peuvent fonctionner. Et c’est à vous de choisir un petit peu ce que vous voulez faire. Donc, pour revenir à ce que tu me disais et qui est hyper important, en fait, quand la personne va arriver sur ta fiche eBay, donc déjà, il y aura une annonce, avec tout le descriptif de la vente et également les conditions de vente, donc le temps de livraison, très important. Vous, il faut que vous choisissiez un bon temps de livraison pour tout simplement vendre votre produit, parce que le…

C’est combien de temps le bon temps de livraison ? Deux jours, trois jours, cinq jours, six jours, quelle est la tendance que tu recommanderais ?

En fait, ça va dépendre de ton fournisseur, c’est-à-dire qu’il faut prendre la livraison de ton fournisseur et rajouter un ou deux jours de battement, forcément. Parce que toi, le temps que tu passes la commande, il faut qu’il y ait un petit jour de battement. Moi par exemple, quand je livrais avec Amazon, en vendant sur eBay, eh bien, je livrais avec Amazon prime. Donc, je peux livrer mon client en deux jours. Donc ça fait que je mets trois jours, parce que quand même je me dis : je ne vais pas commander dans la minute sur mon ordi, au moment où ils commandent, je commande souvent le soir ou le matin.

Donc, tu mets « livré sous trois jours », parce que tu sais qu’il y a une commande il va avoir lieu par toi ou si vous le déléguez à un membre de votre équipe, dans les 24 heures. Et ensuite, si vous utilisez, comme tu fais, Amazon prime, un à deux jours, comme ça la personne, vous savez qu’en trois jours c’est chez elle.

Voilà et si vous utilisiez Aliexpress ou un autre fournisseur, vous prenez la livraison d’Aliexpress, par exemple si vous prenez une livraison qui est en 10-13 jours, eh bah, vous mettez « livré sous quinze jours » par exemple, pour vous laisser un petit battement. Et en plus, voilà, comme ça vient de Chine, on ne sait jamais, le colis peut se perdre et retrouver son chemin. Ça arrive parfois. Moi, je travaille avec Aliexpress, honnêtement j’ai eu zéro retour. Donc c’est un peu un mythe, si vous prenez de bons fournisseurs, ça marche toujours. Il faut juste être honnête avec le client et ne pas lui dire que ça arrive dans trois jours si ça met deux semaines. Parce que sinon là…

Alors, le SAV, c’est qui qui le traite ? Où est-ce qu’il se trouve ?

Le SAV, c’est toi qui le traites, mais en fait, ça va dépendre de ton fournisseur. Par exemple, si tu as un retour et que ton produit, tu l’as commandé sur Amazon, tu vas juste sur Amazon, tu dis « je veux retourner ce produit », il te donne un bordereau, tu l’envoies à ton client eBay, il le colle sur son colis, il met le colis à la poste gratuitement et c’est envoyé à Amazon. Donc toi, tu ne reçois pas le colis chez toi. Et Amazon, quand ils reçoivent le colis, ils te remboursent directement, ils ne regardent même pas dedans généralement et ils remboursent… Et toi, tu rembourses son client après. Donc en fait, c’est une chaîne très simple, moi j’ai eu quelques retours et ça se passe toujours très bien. Justement, il faut juste que le client il retourne le produit, mais de toute façon, s’il ne fait pas, vous ne le remboursez pas, dans tous les cas, mais ça se passe vraiment très bien. Après, quand c’est d’autres fournisseurs, ça va dépendre justement de leurs conditions. Si c’est Aliexpress, là c’est un peu plus compliqué. Vous avez le choix, soit vous proposez un remboursement intégral et la personne garde l’objet, si ça ne vous coûte pas trop, soit vous proposez un remboursement partiel et elle garde l’objet, soit vous dites « OK, je vous rembourse » et elle vous le renvoie chez vous. Donc après, comme ça, si vous refaites une vente, vous renvoyez l’objet vous-même ou alors vous gardez l’objet chez vous tout simplement. Donc, ça c’est les méthodes. Malheureusement, la personne ne peut pas renvoyer l’objet en Chine, parce que ça lui coûterait 80 € quoi.

Le fichier client chez eBay

Alors, vis-à-vis de l’e-mail, le fichier client, c’est qui qui l’a ? C’est toi ou c’est eBay ?

Moi, je ne peux pas utiliser les e-mails.

Quand… admettons que tu fais, je dis n’importe quoi, on vend un collier pour chien, on le vend à 1 000 exemplaires, les 1 000 clients, le fichier de ces fameux 1 000 clients, c’est eBay qui les a, c’est comme Amazon ? Comment ça se passe ?

C’est eBay qui les a, cependant il y a des choses qui sont en plus d’Amazon. C’est-à-dire que d’un, eBay, ils vont faire des relances aux clients. Si tu as des clients par exemple qui t’ont acheté, ils peuvent faire des relances sur des objets qu’ils viennent juste de regarder. Donc, ils vont dire : vous n’avez pas acheté ça, vous êtes allé dessus.

Ils vont recibler comme Amazon finalement. On se fait retargetter si on va visiter un truc.

Voilà, ils vont recibler, exactement. Et la deuxième chose, on peut aussi… alors, moi je ne l’ai pas utilisée encore, mais je sais qu’il y a une option qui est la newsletter. Donc, je ne sais pas comment ça fonctionne, mais en fait, normalement c’est : vous pouvez écrire un message à votre boutique eBay. Mais je ne suis pas sûr que tu puisses… [inaudible] des produits. Je pense que c’est plutôt pour avertir d’un événement de la boutique ou autre en fait. Mais il y a une option de newsletter qui existe.

À lire
[INTERVIEW FRANCK ROCCA] La MEILLEURE STRATÉGIE facebook RENTABLE, c'est...

D’accord.

Mais tu ne peux pas ressortir les e-mails et les mettre dans ta base mail pour ta boutique ou les retargetter, les remettre sur une autre base mail et les retargetter avec d’autres offres. Ça, c’est quelque chose qui n’est pas possible.

Du coup, c’est plus ou moins du one shot pour un produit quelconque, ce n’est pas possible d’avoir une valeur à vie du client sur… il achète aujourd’hui, il en rachète dans deux mois, il rachète dans six mois, il rachète dans un an. Comment ça pourrait… ?

Ça, alors effectivement, effectivement ce n’est pas possible. Alors, la seule manière de fidéliser un client comme ça… alors moi, je ne le fais pas, parce que moi je suis plutôt… j’ai une boutique généraliste, je vends de tout. Mais le seul moyen de faire ça, c’est d’avoir une niche. C’est-à-dire que si par exemple tu vends des articles qui sont liés au yoga, eh bien, la personne, si elle adore le yoga, elle reviendra dans ta boutique.

Ouais, d’accord.

Mais par contre, tu ne peux pas lui faire une relance, la retargetter toi-même, c’est vraiment eBay qui va faire tout ça, toi, tu ne peux pas gérer ça.

Comment se différencier des autres vendeurs eBay

D’accord. Alors, qu’elle est la distinction ? Vous vous dites peut-être « OK, c’est excellent, mais finalement, s’il y a 150 personnes qui se lancent exactement sur la même thématique ou alors le même produit, c’est quoi la distinction pour que notre annonce, elle soit devant les autres ? »

Ouais, mais ça, je pense que c’est le truc le plus dur à faire sur eBay. C’est-à-dire que : OK, j’ai plein de produits, c’est bien. Mais comment je me distingue par rapport aux autres ? Alors, il y a différents points de distinction : un, il y a la fiabilité du vendeur. En fait, quand quelqu’un va arriver sur l’annonce, là il va regarder, est-ce que c’est un vendeur qui a fait beaucoup de ventes, est-ce que c’est un vendeur qui a 100 % d’avis positifs… ?

Il y a les chiffres par rapport au nombre de ventes ?

Ouais c’est ça. Et en fait, il faut savoir aussi que quand tu fais un achat ou tu fais une vente, tu peux recevoir un avis positif ou négatif. Donc si tu n’as que des avis négatifs, forcément…

Forcément ciao, hasta la vista, le client se barre.

Et puis, tu vas couler dans les résultats de recherche aussi. Parce que eBay, ça te booste quand tu as des avis positifs. Donc quand tu es fiable, eBay te booste, quand tu acceptes les retours et que tu acceptes sur une durée de 30 jours, eBay te booste, livraison gratuite, eBay te booste. Et après, c’est du référencement. En fait, ils ont un algorithme eBay qui s’appelle Cassini, qui va positionner en fait tes annonces par rapport à différents critères. Par exemple, au nombre de photos, donc remplissez le maximum de photos. Normalement, il y a 12 photos possibles. Alors, même si vous mettez tout le temps la même photo, il vaut mieux la mettre 12 fois que 1 fois, parce que vous serez mieux référencé. Ensuite, il y a le titre. Les robots d’eBay sont faits pour qu’en fait ils analysent votre annonce, comme si c’était un humain qui allait taper la recherche. Donc, ça ne sert à rien de marquer par exemple dans votre annonce : produits de haute qualité. Ça on s’en fout, parce qu’en fait c’est les gens qui vont taper une recherche et ils ne tapent jamais « produits de haute qualité ». Il faut vraiment mettre des mots clés qui sont susceptibles d’être tapés par un humain, ça c’est ultra important. Et de même, pour votre description, il faut indiquer les mots clés dans la description. Ça c’est vraiment le plus important. Après, il y a effectivement le prix qui permet d’être référencé, mais ce n’est pas le point le plus important. Et ensuite, il y a aussi toutes les caractéristiques : la taille de l’objet, la couleur de l’objet, il faut les remplir. Il y a des gens qui ne les remplissent pas et tu perds un petit peu de visibilité. Mais sinon, c’est vraiment la puissance du compte qui fait que c’est un peu effet boule de neige. Plus tu es un bon vendeur, plus tu vends et plus lui va mettre tes annonces en avant.

Les frais de vente sur eBay

OK, si vous visionnez cette vidéo, vous vous dites peut-être : merci Pierre-Eliott. Vis-à-vis des frais, c’est quoi ? Comment ça se passe, est-ce que c’est 2 %, 5 %, 15 %, 30 %, dis-nous tout. Est-ce que pareil, en fonction du prix du produit le barème change ? Je te laisse tout nous expliquer vis-à-vis de tout ça.

Il n’y a pas de question de prix de produits sur eBay. Il faut savoir que ça dépend en fait de la catégorie de l’objet et si vous êtes particulier sur eBay ou professionnel. Parce qu’il y a deux statuts sur eBay : vous pouvez vous inscrire en tant que particulier. Vous pouvez acheter et vendre en tant que particulier, mais vous allez avoir des frais de vente qui sont entre 8 et 10 %. C’était 8, il y a quelques mois et maintenant c’est 10, je crois.

Ouais, ce qui est pas mal, mais…

Ce qui est pas mal, mais ça reste raisonnable et sachant que c’est des commissions après-vente. Si vous mettez votre objet, que vous ne vendez pas, vous n’aurez pas de commission, d’accord ? Vous pouvez mettre un objet gratuitement sur eBay. Ça, c’est hyper important, on ne l’a pas dit, c’est très important, tu peux mettre…

Ouais, c’est vrai qu’il n’y a pas besoin de payer des abonnements comme Shopify ou des choses comme ça.

Alors, sauf si tu prends un compte pro, mais si tu es particulier…

Ouais, OK. C’est quel tarif le compte pro sur eBay ?

Ça dépend en fait du nombre d’objets que tu as dans ta boutique. Donc, jusqu’à 300 objets c’est 20 € par mois…

OK, 300 objets, je pense que c’est pas mal, donc…

Ouais, et en plus, ce qui est bien c’est qu’il n’y a pas d’étape deux, c’est-à-dire que c’est 300 objets, 20 € par mois et après, c’est 10 000 objets, 40 € par mois.

Ouais, donc là, laisse tomber. Pour être supérieur à 10 000 objets, il faut y aller violent.

Et après, c’est, je crois, 105… alors, moi j’ai la boutique 10 000, mais après je crois qu’il y a 100 ou 150 000 objets et là c’est 150 €. Je ne sais plus combien il y a d’objets, mais…

Ouais, mais même 150 000 objets seulement 150 €, je trouve que ça va.

Ah oui, en fait la première boutique paraît chère.

Grosse offre irrésistible d’eBay !

Exactement, c’est un peu comme les frites au MacDo, le gros pack est souvent proche du petit pack en termes de prix. Là c’est la même chose. En fait, vous vous dites « mais en fait, je peux avoir 100 fois plus d’objets pour 20 € plus cher. Donc, moi j’ai la boutique de 10 000. Et en fait, la boutique pro, ce qui est bien, pourquoi vous en avez besoin ? Déjà vous avez moins de frais, vous avez entre 3 et 10 % et c’est selon la catégorie. Sachant que la plupart des catégories sont à 5-6 %. Par exemple, l’électronique, je crois que c’est trois-quatre ou cinq ; et du coup ce n’est pas beaucoup. Parce que si vous vendez un ordi à 100 €, on ne vous prélève que 4 ou 5 €, ce qui n’est pas énorme. Ce qui n’est pas énorme par rapport à en particulier, où on vous prend 10 €. Et l’autre avantage… enfin, avant, avant il y a des frais PayPal, ça je ne l’ai pas dit.

2-3 %, j’imagine ?

Ouais, plus 50 centimes, je crois.

Ouais, d’accord.

Donc, grand classique les frais PayPal. Ce qui est bien par contre, c’est que c’est prélevé automatiquement.

Tu pourras récapituler après avec la vente d’un produit à 20 € ? Que les gens comprennent bien et… un exemple précis.

Carrément, carrément ! Et donc, PayPal, la commission sur vente. Et après aussi, donc si vous avez une boutique professionnelle, vous avez la possibilité de faire de la publicité, donc du marketing sur eBay. Et là, c’est une publicité qui est vraiment spéciale et qui est hors du commun par rapport à la publicité qu’on voit, c’est que vous ne payez la pub qu’après la vente. Donc, ça, c’est génial. C’est-à-dire que vous dites à eBay : eBay, je vous donne 4 % de la vente et vous mettez mon objet en avant. Donc, vous mettez mon objet un peu partout sur eBay, dans des encarts spéciaux, et je vous donne tel pour cent de la vente. Donc évidemment, plus tu montes le pourcentage, plus eBay va mettre ton objet en avant. Et moi, j’ai fait des tests et je me suis rendu compte qu’au-dessus de 10 %, ça ne servait à rien, il te mettait autant en avant en fait. Donc, il ne faut pas mettre : « je vous donne 50 % de la vente », parce qu’il ne mettra pas plus ton objet en avant. Il faut vraiment s’arrêter à 10. Et le mieux, c’est souvent entre 5 et 6, c’est le plus optimal. Et vraiment, il booste tes objets. Il met tes objets en avant sur d’autres…

Et ce qui est extraordinaire, c’est que s’il n’y a pas de vente finalement, on ne paye pas de pub ?

Exactement.

Ça, c’est une nouvelle fois… stratégie win-win. Et merci eBay, parce qu’il n’y a aucune plateforme, c’est tu payes et après, si tu n’as pas de résultats c’est pour ta pomme. Alors que là, si tu n’as pas de résultats, tu ne payes pas quoi.

Exactement.

Donc, ça ne peut qu’être gagnant-gagnant.

Et puis après, vous pouvez faire des promotions et ça affiche un petit encart « -20 % » sur tous vos produits. Enfin, il y a différentes méthodes de booster les ventes, mais c’est vraiment un bon business model si on veut se lancer sans vraiment investir d’argent. Parce qu’à part les premières ventes où tu peux… bah tu vas devoir avancer forcément le produit, il n’y a pas d’investissement, donc c’est ça qui est top. Et pour revenir à ce que tu me disais. Donc si on prend un produit à 20 € et qu’on fait une vente, quels sont les frais ? En fait, donc ça va dépendre de la catégorie, donc tu vas perdre entre 3 et 10 %, donc sur 20 € ça va être entre 60 centimes et 1 €…

Et 2 €.

Ouais, ou 2 €, exactement 60 centimes et 2 €. Ensuite, tu as les frais PayPal, donc ils vont prendre, je crois que c’est 50 centimes et 2 %. Donc franchement, au final tu vas vendre un produit à 20 € et tu vas avoir 17 € ou quelque chose comme ça. Ou alors, après ça va dépendre aussi de ton statut, si tu as une société, si tu es imposé sur le bénéfice ou le chiffre d’affaires, ça dépend aussi de ta structure en fait.

Scaling sur eBay

Et vis-à-vis du scaling, dans le cas où on souhaite vendre, donc on va dire plusieurs centaines, milliers ou dizaines de milliers d’un produit, quelle est la meilleure stratégie ? C’est du coup d’aller sur Amazon et de faire ses différentiels par rapport au prix ou… ? Quels sont les plus-values ou les avantages d’eBay par rapport au drop shipping, Amazon ou le print on demand ?

À lire
Comment Jean-Marc GAGNE au MOINS 15000 EUROS par AN avec l'AFFILIATION de PRODUITS PHYSIQUES ?

Ouais, c’est une excellente question. Et je pense que quand on démarre le e-commerce, c’est bien d’avoir toutes les informations pour pouvoir choisir là où on veut se lancer. Alors, vraiment la plus-value d’eBay, c’est que tu peux te lancer en étant amateur, ça, c’est vraiment une plus-value, mais qui extraordinaire. On ne s’en rend pas compte, Shopify, on dit tous : on peut se lancer, ce qui est vrai. Et il va te falloir 1 000 €, 2 000 € pour payer des influenceurs, faire de la pub ou alors du temps pour faire du SEO. eBay, tu peux te lancer franchement dans les cinq minutes. Là tu crées ton compte, tu te lances, tu commences à vendre des petits objets de chez toi pour récolter quatre cinq avis positifs. Donc, je ne sais pas, tu vends, si tu as une lampe ou des veilles chaussures, tu vends tes d’objets et quand tu as 4-5 avis positifs, tu peux passer en faisant de l’arbitrage e-commerce, donc avec Amazon, tu prends les produits Amazon que tu mets sur eBay. Le mieux c’est de le faire en manuel. Il y a des outils pour automatiser, mais eBay, ils sont un peu… ils n’aiment pas trop, parce que tu dois te connecter à eBay. Et du coup, ils peuvent te restreindre un peu. Donc, je vous conseille de faire du manuel. Et une fois que vous commencez à bien scaler avec votre boutique en arbitrage, vous pouvez soit déléguer du coup, pour que des personnes mettent des annonces pour vous. Et après, passons au drop shipping plus sérieusement avec un agent et autre. Soit, vous faites vous-même votre boutique et puis vous vous dites : je n’ai pas forcément envie de faire 10-15 000 € par mois, je préfère faire un SMIC par exemple. Et du coup, moi je passe mes commandes, tranquille, je travaille deux-trois heures par jour et je fais un SMIC sur eBay, c’est largement possible. Parce qu’en fait, le vrai avantage c’est que sur Shopify, quand tu arrêtes ta pub, tu ne vends plus. Sur eBay, tu arrêtes de mettre des produits, tu vends toujours. Ça va baisser un petit peu si tu ne fais rien pendant trois mois, mais…

Finalement ça rejoint l’organique d’une chaîne YouTube ou d’un site Google.

Exactement, exactement. Ça décroît un petit peu, mais peut-être 10 % par mois, tu vois. Ton chiffre d’affaires, il ne va pas passer à zéro d’un coup. Moi par exemple, si là je fais 10 000 en chiffre d’affaires, imaginons. Si le mois d’après j’arrête, je ne fais plus rien, je vais peut-être faire 8 000, tu vois ? Donc, il faut passer les commandes, voilà, mais si je ne fais plus rien sur eBay, ça va très peu descendre.

Vis-à-vis, donc par rapport à la marge, ce serait combien 15 %, 20 %, 10 % ?

Ouais, entre 10 et 20 %. Après ça dépendra aussi de la stratégie et de tes fournisseurs, mais moi, généralement c’est 15-17 %.

C’est cela, comme ça, ça vous donne un petit ordre d’idée. Combien de temps ça prend par semaine quelqu’un qui lance une boutique, qui réalise à peu près on va dire 20 000 € de chiffre d’affaires, donc ça va lui rester, pour faire simple, 20 %, 4000 € par mois. Combien de temps tu estimerais que ça prend ? Est-ce que c’est 10 heures par semaine, 30 heures par semaine, 50 heures par semaine ?

C’est une bonne question. Alors, si c’est 20 000 € de chiffre d’affaires, parce que… si vous êtes tout seul, on prend l’option où vous êtes tout seul et vous faites tout manuellement, je pense qu’il faudrait quatre heures par jour. Alors, la mise en place sera plus longue au début. C’est-à-dire que vous allez travailler un peu plus au début.

Ouais, de… commencer à mettre des annonces, des choses comme ça.

Vous allez bien travailler au début, peut-être six sept heures par jour. Et puis, une fois que c’est fait, alors si vous voulez avoir des résultats rapides, bien sûr, six sept heures par jour. Et une fois que c’est fait, quand ça tourne, passer les commandes et ajouter un petit peu des produits de temps en temps, ouais, trois-quatre heures par jour facilement, c’est facilement tenable.

Et vis-à-vis, selon toi, ça serait quoi les un deux ou trois inconvénients d’eBay par rapport au Drop Shipping, par rapport au print on demand, par rapport à Amazon ? C’est quoi, entre guillemets, les deux trois inconvénients que tu vois ?

Tu veux dire, les points un peu faibles par rapport aux autres plateformes ? Le point numéro un, c’est la scalabilité, c’est moins scalable, dans le sens où tu ne peux pas… par exemple, si tu as une technique qui marche…

Ouais, par exemple, quelqu’un qui dit : je vais faire un… comme on peut le voir de temps en temps dans le drop shipping, 100 000 € en 15 jours de chiffre d’affaires, des choses comme ça. Non ?

Ce n’est pas possible. Et c’est compliqué aussi de faire par exemple des méthodes comme les influenceurs, parce qu’eBay, c’est différent, il n’y a pas de branding, ce n’est pas une marque vraiment. Donc par exemple, si vous payez un influenceur pour qu’il fasse la promotion d’un produit eBay, ça ne marchera pas. Enfin, en tout cas, je pense que ça ne marchera pas, parce que la personne va se retrouver sur eBay et elle est moins enclin à acheter, parce qu’elle voit que ce n’est pas une marque, ce n’est pas un site e-commerce. Donc ça, pour moi, c’est le premier point faible d’eBay. Ensuite, le deuxième point faible, c’est que tu ne peux pas faire de publicité vraiment extérieure…

Ouais, en gros c’est… tu fais eBay, mais ouais, tu ne vas pas claquer de la pub Facebook, de la pub Google, des influenceurs, des régies publicitaires, toutes ces choses-là, d’accord.

Voilà. Et le troisième point c’est que tu dépends des règles du marketplace. C’est-à-dire que si eBay… alors, je vous rassure, ça arrive rarement, mais s’ils se disent : « lui, je ne le veux plus sur la plateforme », c’est fini.

Ouais, je comprends.

Alors que c’est ton site, c’est ton site à toi, tu vois. Mais du coup, ça rejoint un peu le problème d’Amazon, c’est Amazon qui fait sa loi. eBay, c’est un peu pareil, ils font leur loi, donc il faut vraiment respecter les règles et les conditions d’utilisation. Et puis, si tu respectes tout, il n’y aura aucun souci et tout ira bien.

Erreurs classiques des vendeurs sur eBay

Alors, pour finir sur une dernière question. Donc, vis-à-vis… tu as déjà des centaines et des centaines de membres, dans tes différents programmes, même plus je crois, 1 500 membres vis-à-vis d’eBay, c’est quoi les deux ou trois principales erreurs que tu vois ? Donc, dans tes étudiants, comme ça, ça vous permettra de ne pas les faire.

Alors, la première erreur, c’est de se lancer trop vite. Alors, c’est bien de vouloir se lancer, moi je vous dis : lancez-vous, mais il y a des gens qui grillent les étapes, par exemple, qui vont sauter les trois premières sessions de la formation pour passer à l’étape cinq. Et du coup, ils n’ont pas vu ce qu’il y avait avant, et ils grillent des étapes et ils peuvent se faire par exemple bloquer par eBay, parce qu’ils n’ont pas validé un point, ils n’ont pas validé à un autre point.

C’est quoi ? Des documents administratifs qu’il faut valider ? C’est quoi ?

Alors, pas forcément, mais en fait, sur eBay, le truc c’est qu’eBay, ils veulent des vendeurs fiables. C’est-à-dire que si tu arrives et tu mets directement un produit en drop shipping, tu es nouveau, tu mets un produit en drop shipping, ils vont te repérer, ils vont avoir un petit radar sur toi. Et ils vont se dire : lui, il faut le surveiller, parce qu’il n’a jamais vendu et il ne vend même pas ses produits. Donc…

Pour démarrer, il faudrait par exemple, je ne sais pas, vous avez un couteau Opinel, il faudrait démarrer par vendre un couteau Opinel pour valider son compte et ensuite vendre d’autres produits, si vous le désirez.

Tu as pris un super exemple. Il faut faire quatre cinq ventes domestiques, c’est ce que j’appelle des ventes domestiques. Donc nous, justement je l’enseigne aux élèves, comment faire une vente domestique facile et vendre rapidement. Donc par exemple, des vieilles chaussures, un opinel, une lampe, n’importe quoi, ce que vous avez chez vous. Et même si vous voulez allez vite, vous le bradez, vous le vendez juste 2 €, et puis comme ça, vous, ça vous fait des avis et des ventes et eBay il retire leur radar de votre tête.

D’accord. Ouais, il y a quatre cinq objets, comme ça, ça permet de lever l’objection du robot eBay.

Exactement. Et après, le deuxième point, la deuxième erreur que je dirais, qui arrive à beaucoup de personnes, c’est qu’elles baissent les bras trop vite. Il y a des personnes qui voient un blocage, ils disent « oh, c’est terminé, c’est fini, je m’arrête, je m’arrête, je vais voir autre chose ».

Le classique comme dans tous les business.

Ouais, le syndrome de l’objet brillant, « je vais voir ailleurs. J’ai vu… on m’a parlé d’une supère opportunité ailleurs, j’arrête ». Et malheureusement, cette façon de penser… alors, on l’a tous eu peut-être un peu au début, quand on se cherchait, mais il ne faut pas être trop longtemps comme ça, parce qu’après il n’y a aucun business qui va décoller. Parce qu’on va mettre des choses en place, on va croire qu’on a raté. Alors que ce n’est pas qu’on a raté, c’est qu’on n’a pas assez persévéré. L’échec fait partie un petit peu de chemin. Et moi, comme je l’avais dit, j’avais raté sur Shopify avant de trouver eBay, donc voilà. C’est simplement qu’une porte se ferme, mais une autre s’ouvre. Donc, si vous ratez une chose sur eBay par exemple, persévérez, réessayez un petit peu sur eBay. Si c’est juste que ça ne vous plaît pas du tout, forcément vous pouvez changer, ça arrive à tout le monde de tomber sur quelque chose qui ne nous passionne pas. Mais honnêtement, si vous voulez faire un bon complément de salaire, je trouve que c’est la meilleure solution, moi, pour démarrer.

Ouais, surtout, comme je le dis assez régulièrement : quand vous voulez réussir sur internet, vous avez le côté infoprenariat, vous avez le côté e-commerce et après vous avez… à vous de voir c’est quoi les plateformes qui vous correspondent le mieux. En infoprenariat, c’est soit Google, c’est soit YouTube, c’est soit Instagram, c’est soit Facebook, c’est soit LinkedIn, c’est soit Snapchat, c’est soit Pinterest. Vis-à-vis du e-commerce, eBay, Amazon, drop shipping, print on demand, que sais-je, vous pouvez aussi être influenceur, toutes ces choses-là. Et c’est important de tester. Tester aussi ce qui vous correspond le mieux par rapport à votre personnalité, par rapport à ce que vous voulez faire par la suite. Et c’est comme ça que vous allez pouvoir vivre du web. Donc ça, c’est cool.

Exactement, exactement.

Rejoignez les entrepreneurs à succès !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-par-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Sidebar-banniere-horizontal-consulting

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Sidebar-banniere-vertical-v2-consulting
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-revenus-passifs-03

BOURSE - PARIS SPORTIFS

IMMOBILIER - INVESTIR DANS L'OR

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest

Share This