Comment CONSTRUIRE 1 TUNNEL de VENTE en 7 jours CHRONO ? Avec Romain Collignon

Comment CONSTRUIRE 1 TUNNEL de VENTE en 7 jours CHRONO ? Avec Romain Collignon

[av_section min_height='100' min_height_px='500px' padding='default' shadow='no-shadow' bottom_border='no-border-styling' bottom_border_diagonal_color='#333333' bottom_border_diagonal_direction='' bottom_border_style='' custom_margin='0px' custom_margin_sync='true' custom_arrow_bg='' id='' color='main_color' background='bg_color' custom_bg='' background_gradient_color1='' background_gradient_color2='' background_gradient_direction='vertical' src='https://vivre-de-son-site-internet.com/wp-content/uploads/comment-construire-1-tunnel-de-vente-en-7-jours-chrono-avec-romain-collignon.jpg' attachment='8858' attachment_size='full' attach='scroll' position='top left' repeat='no-repeat' video='' video_ratio='16:9' overlay_opacity='0.2' overlay_color='#a72423' overlay_pattern='' overlay_custom_pattern='' av_element_hidden_in_editor='0' av_uid='av-jus5dilq']

Comment CONSTRUIRE 1 TUNNEL de VENTE en 7 JOURS CHRONO ? jus5bms2
Romain Collignon

[av_video src='https://www.youtube.com/watch?v=SyT8WTAky5w' mobile_image='' attachment='' attachment_size='' format='16-9' width='16' height='9' conditional_play='' av_uid='av-jus5b7qf']

jus5c99y

Transcription – Comment CONSTRUIRE 1 TUNNEL de VENTE en 7 jours CHRONO ? Avec Romain Collignon

Dans une nouvelle vidéo, on va voir ensemble comment créer un tunnel de vente en un temps record. Ici Maxence Rigottier du site vivre-de-son-site-internet.com. Je suis actuellement avec Romain Collignon que j’ai déjà interviewé à de nombreuses reprises sur la chaîne YouTube, notamment concernant Click Funnels, tout ce qui est tunnel de vente. Donc on va voir tout ça en détail dans cette vidéo.

Juste avant, je vous invite à cliquer sur le bouton « s’abonner » juste en dessous, ça vous permettra de recevoir gratuitement toutes mes prochaines vidéos sur YouTube et par la même occasion de rejoindre plusieurs milliers de web-entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube.

Salut Romain. On est en direct sur Congrès des infopreneurs.

Romain : yes. Abonnez-vous, il l’a dit, il faut s’abonner.

Maxence : tu es l’expert francophone de Click Funnels. Tu maîtrises extrêmement bien les tunnels de vente. Est-ce que tu peux brièvement te présenter et nous expliquer comment tu en es arrivé jusqu’ici, parce que c’est toi qui m’as mis en place Click Funnels ?

Romain : je t’avais chauffé là-dessus.

Maxence : on avait fait une vidéo, je crois, en septembre 2015 sur la chaîne YouTube. Ça permet de voir l’évolution.

Romain : la question, c’était ?

Maxence : petite présentation de comment tu es arrivé sur les tunnels de vente et tout ce qui est Click Funnels et après, on va créer ce premier tunnel de vente.

Romain : OK, ça marche. L’expertise sur les tunnels de vente, je l’ai développée sur mon business Le décodeur du non verbal. J’ai commencé à créer des produits d’information entre 2011 et 2015 autour de ce sujet de la communication non verbale. J’ai fait des lancements, des promotions, tout un tas d’opérations marketing jusqu’à me rendre compte que l’idéal dans un business, c’est de pouvoir faire des ventes automatisées, dans être là derrière les manettes à piloter, à faire des emails, des opérations de marketing. $

Pendant 4-5 ans, j’ai développé des tunnels de vente et optimisé ces tunnels de vente pour convertir des prospects en clients de manière automatisée. Il y a 6 mois, j’ai commencé à enseigner ces techniques de tunnel de vente et d’optimisation de la valeur par prospect de conversion sur un groupe privé Facebook. On a discuté de développer ces stratégies-là, et maintenant, c’est ce que je fais. C’est devenu mon dada les tunnels de vente.

Maxence : on reviendra juste après sur les tunnels de vente. Ça vous permettra de comprendre le groupe privé Facebook.

Romain : je suis désolé, on va parler d’énormément de choses dans cette vidéo, j’espère que vous allez rattraper les wagons parce que ça va très vite.

Maxence : premier point que vous vous posez certainement : Romain, comment on fait un tunnel de vente en un temps record, assez rapidement, et comment on arrive à le mettre en place assez facilement ?

Romain : en fait, il y a deux choses. Quand on me pose la question, comment tu mets en place un tunnel de vente ? direct on focus sur le technique. Moi, je pense que ce n’est pas du tout la première façon de le faire. La première façon de construire son tunnel de vente, c’est de prendre une feuille A4, de prendre un crayon et de commencer à dessiner toutes les étapes nécessaires pour faire passer ton prospect et même ton trafic par les différentes étapes jusqu’à ton client récurrent.

Dans un business, tu as d’abord la stratégie. Quelle est la stratégie de ton tunnel de vente ? Cette stratégie est simple, tu la retrouves sur Internet et dans la vie de tous les jours. C’est quoi ? Tu as du trafic qui arrive devant un magasin, ce sont des passants qui arrivent devant un magasin, certaines personnes rentrent, d’autres pas, donc ton trafic se transforme en prospect ou pas. Une fois qu’ils sont dans le magasin, ils vont acheter peut-être ne babiole, ils vont repartir. Super, mais peut-être qu’ils vont prendre l’ensemble des produits qu’il y a dans ton magasin. Ils vont repartir, puis revenir.

J’aime beaucoup comparer les tunnels de vente qu’on peut faire sur Internet à la façon dont on achète dans la vie de tous les jours. Tu vas au restaurant, il se trouve à un endroit, plein de monde passe devant. Certains vont s’asseoir et commander. Quand tu es dans le restaurant, tu peux prendre simplement une entrée et le restaurant va faire en sorte que tu prennes entrée, plat, dessert, café, banana split – parce que Maxence adore les banana split – c’est pour ça que je le taquine.

Lorsque vous voulez créer un tunnel de vente sur Internet pour vendre vos produits d’information, c’est exactement la même chose. Vous devez d’abord vous poser la question : j’ai quoi comme trafic ? Est-ce que j’ai un blog ? Est-ce que j’ai des partenaires ? Est-ce que je vais faire de la publicité sur Facebook ? Est-ce que je vais travailler avec des régies publicitaires ? Ça, ce sont les personnes qui vont venir devant votre magasin. Votre magasin, c’est quoi ? C’est votre squeeze page, votre blog, votre site. C’est là où vous allez capter les coordonnées de vos futurs clients, vos prospects.

Dans votre séquence, qu’est-ce que vous allez faire pour les convertir en clients ? Et là, il y a énormément de façon de convertir vos prospects en clients. Ça peut être un webinaire. Un webinaire est un tunnel de vente. Ça peut être un lancement orchestré. Un lancement orchestré est un tunnel de vente. Ça peut être une page de vente, une page où les prospects vont laisser leurs coordonnées et vous allez les rappeler pour les convertir en clients. Ça aussi c’est un tunnel de vente.

En fonction de votre thématique, de votre expertise et de la façon dont vous vendez vos produits, vous allez avoir différents tunnels de vente.

L’idée est d’avoir sa stratégie dans la tête, la marquer sur papier avant même de se dire qu’on veut la créer sur son site Internet ou de manière technique.

Maxence : étape 1 : la mettre à plat sur un bout de papier pour que ça soit dans votre esprit.

Romain : chez moi, j’ai un mur blanc, des post-its et je colle les post-its. Post-it 1 squeeze page, post-it 2 je vends tel produit, autour de tel produit, je vais vendre d’autres produits qui sont dans le même écosystème pour faire les order bumps, les upsells, tout l’écosystème de vente pour augmenter la valeur du prospect, le panier d’achat moyen.

Je fonctionne aux post-its, je les mets sur le mur. Mais vous pouvez aussi dessiner ça sur une feuille de papier. Il faut d’abord avoir la vision avant de la mettre techniquement en place.

Maxence : vous vous posez peut-être une question, vous vous dites merci Romain, aujourd’hui sur Internet, on voit de plus en plus de personnes qui tutoient, et avant c’était beaucoup le vouvoiement. Est-ce que tu as l’impression que la tendance est au tutoiement, ou alors en fonction de votre thématique, c’est encore mieux de rester sur le vouvoiement ?

Romain : c’est une super question. Tu dis ça parce que je tutoie ?

Maxence : tu tutoies, même dans cette vidéo, et je sais que ça se fait de plus en plus sur Internet, chose qui était quasi inexistante quand j’ai démarré comme toi en 2011 sur Internet.

A lire également :  Comment CAROLE a généré 36000 EUROS en 1 SEMAINE avec son SITE en étant 1 FEMME ?

Romain : c’est vrai. Pourquoi je tutoie ? Dans une relation commerciale, 50 % se passent dans la relation. Il y a la relation, la confiance qu’on peut installer avec son prospect ou son client et tu trouves qu’avec le tutoiement, on est complètement aligné avec la personne avec qui on est, avec qui on a envie de bosser. Moi clairement, dans le webmarketing, ou même dans le marketing, avec des personnes pour qui le vouvoiement est quelque chose de nécessaire pour avoir une bonne relation de business.

C’est pour ça que je tutoie, même si au départ, dans l’activité du décodeur du non verbal, je vouvoie, tout simplement parce qu’à l’époque j’étais plus à l’aise avec le vouvoiement, peut-être une certaine distance. Maintenant je me sens complètement à l’aise de tutoyer les gens avec qui je travaille.

Il y a des gens à qui ça va plaire, tant mieux, parce que j’ai envie de bosser avec ces personnes-là. Et des gens vont se dire : c’est qui ce gugusse qui est en train de tutoyer ou qui emploie des mots qui ne sont pas dans mon vocabulaire, clairement ça m’indique que si cette personne n’est pas à l’aise avec ça, je n’ai pas envie de bosser avec elle. C’est vraiment une histoire de focus si je tutoie. Si j’étais dans un autre niche, peut-être que je vouvoierai, mais j’aurai la même énergie, la même passion à délivrer les choses.

Je ne sais pas si toi tu tutoies ou tu vouvoies ?

Maxence : moi, je vouvoie à l’heure d’aujourd’hui, mais comme je le vois de plus en plus, c’était une question que je me posais.

Romain : tu veux qu’on fasse un test et qu’on tutoie dans la vidéo ?

Maxence : allez on va essayer

Romain : vous êtes vraiment les bêta testeurs, on va tutoyer.

Maxence : comme tu le vois, tu te dis peut-être merci Romain, merci Maxence, aujourd’hui, on a vu la création du produit, qu’est-ce que tu conseilles ? une vente directement après que la personne a mis son email ? Ou tu conseilles peut-être un ou deux emails et ensuite on fait la vente ? Quelles sont les stratégies selon toi pour un tunnel de vente ?

Romain : c’est marrant, dans ta question, tu as dit ça ou ça, et moi maintenant j’ai tendance à penser ça et ça. Dès que j’ai une décision à prendre dans mon activité, je pense toujours et, c’est-à-dire est-ce que je fais un lancement ou un webinaire pour un produit, je fais un lancement et un webinaire. On cumule vraiment les deux effets.

Par rapport à ta question de savoir si on doit faire la vente avant ou après, en fait je fais la vente au moment de l’inscription et après l’inscription.

Maxence : deux propositions commerciales

Romain : deux propositions commerciales. Quand quelqu’un va s’inscrire sur une de mes listes pour un sujet particulier, directement à l’inscription je lui donne du contenu et dans ce contenu, à la suite de ça, je lui propose une offre parce qu’il y a un certain pourcentage de personnes – et dans ton marché, tu vas avoir la même chose – qui a vraiment un besoin, une frustration, un problème et a envie de résoudre là maintenant. S’ils t’ont trouvé sur Google, ils cherchent vraiment à résoudre son problème et tu ne lui proposes pas quelque chose dans la foulée, tu as perdu une vente.

Par contre, d’autres personnes vont avoir besoin de te connaître, apprendre à savoir qui tu es, souvent c’est du trafic froid, et dans ce cas-là, tu dois nouer une relation un peu plus longue à travers des emails, de nouvelles vidéos pour que la personne soit à l’aise avec ce que tu proposes et achète plus tard.

Moi, c’est toujours après l’inscription…

Maxence : toujours la théorie du et au lieu de la théorie du ou

Romain : cette vidéo, tu vas la mettre sur YouTube et…

Maxence : sur Facebook

Romain : et sur ton site.

Maxence : tu vas peut-être revenir maintenant sur ton groupe privé Facebook. Explique-nous, explique-moi – dites dans la fenêtre de questions, dans les commentaires juste en dessous, si ça vous choque, si vous aimez mieux le tutoiement ou le vouvoiement, comme ça, ça me permettra d’avoir ton feed-back. Moi, personnellement, comme j’ai l’habitude de vouvoyer dans les vidéos, je vais me mélanger de temps en temps, mais pour le feed-back, ça va être intéressant. Qu’est-ce que tu observes dans ton groupe privé Facebook par rapport aux principales erreurs des membres dans la création de tunnels de vente ou en processus de vente ? Quelles seraient les 3 principales erreurs ?

Romain : je vais réfléchir sur les trois. J’ai déjà la première.

Quand on parle de notion de tunnel de vente, il y a une notion d’automatisation et un côté perpétuel de la vente. La première erreur que je peux voir, c’est de se dire : OK, je vais faire un tunnel de vente perpétuel, je le mets en place maintenant et j’envoie mes prospects dessus dans avoir testé avant de manière ponctuelle la séquence de vente fonctionne.

C’est comme se dire, je fais un nouveau spectacle, et je me dis que ce spectacle, je le fais comme ça et je vais toujours le faire de la même manière. Non, quand les gens préparent un spectacle, ils vont d’abord le tester à droite, à gauche, une audience, une autre audience. Une fois que c’est rodé, c’est là où ils se disent, je fais tourner ce spectacle comme ça et ça va bien marcher. D’ailleurs, ils continuent toujours à améliorer la machine.

La première erreur que je vois, c’est de mettre un tunnel de vente en place sans avoir testé l’offre avant. Il faut toujours tester les choses, avant de passer du ponctuel au perpétuel.

La deuxième chose que je vois, c’est toujours penser ou ou et, lorsque les membres du groupe privé créent un tunnel de vente, ils ne le créent que pour un seul produit et ils n’imaginent pas tout l’écosystème que l’on peut construire autour de ce premier tunnel et qui va augmenter la valeur par prospect. Il y a une valeur clé dans vos business – moi aussi je fais vous et tu – je n’ai pas l’habitude de cette audience, ce n’est pas grave, c’est le jeu, ça sera pas gimmick de la vidéo.

Deuxième erreur, c’est de se dire, je fais un tunnel de vente pour un produit et de ne pas imaginer tout ce qu’on peut vendre autour de ce même produit au moment même de l’achat. Pourtant, tous les autres business ont bien compris la chose. Si vous achetez un billet sur une compagnie aérienne, vous allez avoir plein d’options que pour vous dépensiez plein d’argent dans votre billet. La première option, c’est : est-ce que vous voulez une assurance ? Est-ce que vous voulez une location de voiture à l’arrivée ? Est-ce que vous voulez louer un hôtel à l’arrivée ? Est-ce que…

Maxence : vous avez d’autres bagages

Romain : d’autres bagages. Est-ce que vous voulez upgrader à la classe supérieure ? Certaines personnes achètent juste le billet et c’est tout, mais il y a un paquet de personnes qui vont acheter plus d’options et le panier d’achat moyen augmente drastiquement pour très peu d’effort marketing puisque la personne est déjà en train d’acheter quelque chose.

Maxence : exemple Ryanair, comme ça, ça vous donne un aperçu de toutes les ventes additionnelles qu’ils réalisent.

Romain : allez sur Ryanair pour faire le test. Si vous vendez un produit un tunnel, demandez-vous ce que vous pouvez construire tout autour pour compléter votre offre initiale. Un certain pourcentage, en fonction de la thématique, va vouloir acheter plus que vous proposez là maintenant dans votre tunnel de vente.

A lire également :  Comment Magali a gagné 1500 EUROS en 48 heures avec SEULEMENT 50 VISITES par JOUR ?

Troisième erreur que je pourrais voir… c’est certainement de se préoccuper du trafic avant la conversion. Je parlais tout à l’heure de dualité entre stratégie et technique, donc d’abord la stratégie avant la technique. Une autre dualité dans les tunnels de vente, c’est trafic et conversion. Certaines personnes se focusent sur je veux trafic, je veux trafic, je veux trafic, et là je leur dis : pour faire quoi ? C’est très bien d’avoir une liste email, on peut faire un produit derrière, mais passer beaucoup de temps sur le trafic, ça ne sert à rien parce qu’il s’achète.

Le trafic n’est jamais un problème. Si vous essayez d’acquérir du trafic via un blog, vous passez du temps, des heures à avoir ce trafic-là. Le temps d’ailleurs c’est quelque chose de très très cher parce qu’on ne peut pas le racheter. Par contre, si vous avez un tunnel de conversion qui vous rapporte de l’argent, cet argent vous pouvez le réinvestir pour acquérir du trafic via les campagnes publicitaires.

Ce que j’explique aux membres du groupe, la première chose à faire, c’est vraiment se concentrer sur le produit, le tunnel de vente parce que dans tous les cas, ce tunnel de vente va vous permettre d’acheter ce trafic, que ce soit du trafic payant, mais même un partenaire, c’est du trafic. Le partenaire ne va mailer sur votre site juste comme ça, ça serait très sympa, même si ça peut arriver, mais s’il y a du chiffre d’affaires à faire derrière, il va mailer chez vous, ça va faire du trafic, ça va générer du chiffre d’affaires pour votre partenaire et par vous et vous allez pouvoir le réinjecter dans le trafic.

Donc ça, c’est le troisième point que je veux aborder : d’abord, la conversion, le tunnel de vente avant le trafic.

Maxence : excellent pour ce retour d’expérience. Vous vous dites peut-être merci Romain, concernant les emails comment tu procèdes ? Vous êtes peut-être dans ce cas de figure. On va prendre un exemple qui est fort probable si vous êtes infopreneur ou web-entrepreneur sur le Net, vous avez des emails, vous faites un peu à la main ce qu’on appelle des broadcasts, des emails automatiques, est-ce que tu conseilles de copier, coller ces emails broadcast soit d’un lancement orchestré, d’une conférence en ligne, soit d’une vente flash, en evergreen ? Il y a peut-être des gens en panne d’inspiration par rapport à mes emails de mon tunnel de vente et du coup, ça ne serait pas plus malin de copier-coller, peut-être en faisant une ou deux petites modif, par rapport à cette automatisation ?

Romain : je peux te poser une question Max ?

Maxence : oui.

Romain : si tu as un broadcast, tu as envoyé un email qui a fait 10 % de taux d’ouverture, est-ce que tu le copies ?

Maxence : non. Donc il faut prendre les meilleurs de vos messages broadcast.

Romain : c’est exactement ça. C’est ce que je disais tout à l’heure, c’est ponctuel d’abord et après perpétuel. Donc d’abord insister sur les broadcasts, si vous avez des emails qui ont bien marché, 50-60 % d’ouverture, vraiment des choses énormes, vous savez que le titre de l’email est parfait. Vous le mettez.

Il y a simplement un point à voir, c’est le côté rareté, à savoir que quand on fait une opération sous forme ponctuelle dans un broadcast, on a toujours cet effet de rareté, une vente qui va se fermer à telle date. Il faut réussir à recréer dans des emails qu’on va passer dans des séquences evergreen automatisées cet aspect de rareté. Il existe des plug-ins qui le font très bien. Mais il faut vraiment veiller à ça. S’il y a une chose à changer dans les emails, c’est cet aspect de rareté.

Maxence : pour formuler pour créer cette urgence.

Romain : oui, c’est ça.

Maxence : à chaque fois, prenez le meilleur de vos taux de clics, le meilleur de vos taux d’ouverture, le meilleur aussi en termes d’engagement.

Romain : ça va même bien au-delà. Sur une gamme de produits de 15 produits, on a 2-3 produits best-sellers. C’est d’abord ceux-là qu’il faut mettre en evergreen. C’est aussi une question qu’on me pose toujours sur le groupe privé, c’est : quel est le produit que je mets en evergreen, en automatisé, un tunnel de vente maintenant ? Je dis : tu prends toujours le fruit le plus mûr de l’arbre et le fruit le plus bas de l’arbre. Le plus bas, c’est le produit qui se vend le mieux, c’est vraiment votre best-seller, et le plus mûr, c’est le fruit pour lequel vous avez déjà une séquence marketing en place, pour qu’il y ait vraiment le minimum d’effort.

On peut en effet vite se décourager. Si on a déjà quelque chose de très rapidement mis en place, on fait déjà des ventes dessus et ça nous permet de dégager du temps pour mettre le deuxième et ainsi de suite.

Plutôt que de sire, je vais créer un nouveau produit pour le mettre en tunnel de vente ou ce genre de chose, prenez déjà ce que vous avez déjà fait. Je suis sûr que vous avez des produits ou des services qui sont sur l’étagère qui prennent la poussière parce qu’ils ne sont pas vendus de manière automatisés. Prenez déjà votre best-seller, votre fruit le plus mûr et le plus bas de l’autre.

Maxence : votre meilleur produit, ou top 3 de vos produits si vous avez un catalogue. Ça vous permettra de bien démarrer.

Vous vous dites peut-être, Romain quels sont les outils à utiliser pour réaliser un tunnel de vente ? Peut-être deadline funnels ou scarcity samouraï par rapport à tout ce qui est urgence. Clicks Funnels pour les tunnels de vente. Stripe pour les paiements. SendGrid pour les envois d’emails. Dis-nous les outils et leurs tarifs, comme ça, ça permet aux gens de savoir les investissements. Aujourd’hui, c’est de plus en plus minimum pour avoir quelque chose de professionnel et faire une grosse différence sur votre marché

Romain : on a parlé stratégie, maintenant on parle d’outils. On a brossé ce que vous pouvez faire et maintenant comment vous pouvez le faire avec la technique. L’outil technique qu’il faut choisir, c’est l’outil qui va vous permettre de faire tout ce que vous voulez faire. En tant qu’entrepreneur, vous êtes créatif dans votre business et c’est si vous aimeriez peindre un tableau, vous avez envie d’avoir toutes les couleurs, tous les pinceaux à votre disposition pour peindre ce que vous voulez peindre.

Dans le cas des tunnels de vente, il existe énormément de choses qu’on peut faire, comme des upsells, les order bumps, tout ce qu’on a expliqué tout à l’heure sur comment augmenter le panier moyen d’un client. Mon conseil est d’utiliser un outil ou des outils fiables, qui évoluent et qui vous permettent de faire tout ce que vous voulez faire pour pas que vous soyez refréner dans l’implémentation des choses que vous avez envie de faire.

J’utilise trois outils. J’utilise Click Funnels pour la gestion des tunnels de vente. À 98 % je gère tout chez eux. J’utilise SendGrid pour propulser les emails.

Maxence : est-ce que tu peux dire brièvement ce qu’est SendGrid ?

Romain : il faut savoir que les autorépondeurs que vous pouvez utiliser utilisent tous les serveurs SMTP. Vous pouvez imaginer un contacticiel ou un autorépondeur comme une fusée. Les compartiments au-dessus, c’est l’architecture qui vous permet de bien rédiger vos emails et en dessous, il y a le propulseur qui s’occupe de la délivrabilité de vos emails et qui va faire que les emails arrivent dans les boîtes Gmail, Hotmail, Yahoo de vos interlocuteurs. Quand vous utilisez un autorépondeur, c’est l’ensemble des deux blocs.

A lire également :  COMMENT Romain GAGNE entre 5000 et 10000€ par MOIS avec 1 TUNNEL de VENTE d'EXCEPTION sur son SITE !

Après, vous pouvez utiliser d’autres plateformes qui font le bloc d’envoi des emails, le séquençage, le follow-up, le broadcast, simplement ploguez en dessous un serveur SMTP. Click Funnels a cette partie d’envoyer tous les emails et de les créer. Bien sûr, il faut mettre ensuite le propulseur qui va envoyer dans les boîtes emails et moi j’utilise SendGrid parce que très grosse délivrabilité, fiabilité, les emails partent comme il faut.

Maxence : on peut faire des follow-up avec SendGrid, aucun souci ?

Romain : justement, c’est ça qui est la différence. SendGrid, c’est ce qui va envoyer les emails. Par contre, le follow-up, je le fais dans Click Funnels.

Maxence : OK.

Romain : tu imagines que c’est le carburant.

Maxence : c’est relié de toute façon ?

Romain : oui, les deux sont reliés.

Maxence : c’est la seule chose que je n’utilise pas dans Click Funnels, donc c’est pour ça. Je le mettrai en place petit à petit.

Romain : et troisième outil, c’est…

Maxence : donc on a dit Click Funnels, Stripe, Send Grid et après le 4èmequi est selon moi très important deadline funnels. Le number 3 ?

Romain : Oui Stripe pour encaisser les paiements.

Maxence : SendGrid, Click Funnels, mais SendGrid c’est incorporé dans Click Funnels, mais c’est la version à 297 dollars par mois, un peu plus haut de gamme.

Romain : et effectivement deadline funnels pour la gestion de rareté, de squarcity. Je pense que ça sera géré dans Click Funnels dans pas longtemps, mais qui pour l’instant est géré dans deadline funnels.

Maxence : et concernant deadline funnels, je ne l’ai pas utilisé personnellement, mais les retours que j’ai eus, si j’ai bien compris, c’est dès l’inscription à l’email, même si la personne n’ouvre pas forcément l’email ou l’ouvre après, clique un peu n’importe comment, l’urgence est créée. Si vous dites, le mardi à telle heure, automatiquement au bout de 4 jours, ça ferme les portes, et qu’il n’a rien ouvert et il l’ouvre 3 jours après, ça va bien se mettre correctement, pas c’est marqué, c’est votre dernier jour et au final, vous voyez trois jours, deux heures dans le chrono. Tout est parfaitement huilé, peut-être à une ou deux exceptions près, mais ça a l’air très bien.

Romain : dans tous les compteurs, la squarcity était soit connectée aux emails, donc il suffit que la personne arrive et que son email n’est pas répertorié, voilà. C’était connecté aux cookies, au navigateur avec lequel la personne naviguait. A l’aire du mobile, on est vraiment en train de switcher.

Deadline Funnel base tout son compteur sur un ensemble de paramètres. Ça va aller de la box avec laquelle on se connecte, même si on a trois appareils à la maison, ça sera la même box ; l’adresse IP, les cookies, l’adresse email. Avec ces quatre facteurs, c’est traqué à 99,9 %. C’est pour ça que c’est très puissant.

Maxence : c’est très beau par rapport à ça. Concernant les tarifs, je crois que deadline funnel, ça doit être 67 dollars par mois. C’est quelque chose sur lequel je vais investir très prochainement. Et Click Funnels, vous avez deux versions, 97 dollars ou 297 dollars. C’est le meilleur du marché. Vous allez pu le voir dans d’autres vidéos, la majorité des leaders l’utilise parce que c’est le numéro 1.

C’est l’équivalent de Learny Box, mais en mieux, parce que c’est le marché US par rapport au marché francophone. Donc forcément, ils ont plus de personnes qui bossent dessus, le marché américain est 4-5 ans en avance par rapport à la France. On est à la pointe quand on a les outils américains par rapport aux outils français de manière générale.

Merci Romain. Pour finir sur une dernière question, il y a peut-être des personnes, tu es peut-être en train de te dire – alors, je mélange encore le tutoiement et le vouvoiement – Romain, je veux rejoindre ton groupe privé Facebook, qu’est-ce que tu vas retrouver à l’intérieur du groupe privé Facebook pour passer au next level ?

Romain : le groupe est gratuit, mais qui dit gratuit, ne dit pas ouvert à tout le monde. J’ai une règle dedans, celle du zéro touriste. Mais si tu regardes la vidéo de Maxence, je peux compter sur toi.

L’idée est d’avoir un groupe où j’échange, je partage les stratégies autour des tunnels de vente et sur lequel je cherche des gens qui sont dans l’action, donc des gens qui implémentent les choses, d’où le zéro touriste, et surtout bienveillant. On a vraiment une communauté qui est en train de grandir. On dépasse les 300 membres. Les gens se bougent, mettent en place les choses. On a cette coutume où on débouche les bouteilles de champagne quand il y a des succès. Maxence, on en a déjà débouché pas mal.

Ce que je peux t’inviter à faire, c’est que j’ai répertorié un best of du groupe privé.

Maxence : c’est excellent. A lire et à implémenter au plus vite.

Romain : tu pourras mettre le lien vers ce best of.

Maxence : oui, c’est à romain-collignon

Romain : c’est romaincollignon.com

Maxence : je mettrais le lien dans la description en dessous.

Romain : vous allez déjà pouvoir prendre connaissance de ce qui se passe dans le groupe et si ça vous plaît, vous m’envoyez un email ou vous essayez de le trouver sur Facebook et vous faites votre demande. Si vous faites votre demande, je ne l’accepterai pas tout de suite, parce que je veux vraiment avoir un petit mot de pourquoi vous êtes motivé, pourquoi vous voulez rejoindre le groupe. Je veux garder le groupe avec des membres dans l’action et bienveillants et à partir de là, c’est tout bon.

Maxence : est-ce qu’il y a un niveau requis ?

Romain : non. L’idéal est d’avoir déjà un produit

Maxence : si vous êtes ultra débutant, ça va peut-être moins vous servir.

Romain : ça va servir à un moment, mais il y a des gens qui sont débutants et en train de créer leur produit. Lors du lancement, ils ont déjà eu des résultats cool. Moi, vraiment le critère c’est bienveillance, action. Si vous vous bougez et que vous avez conscience que sur Internet, ça ne se fait pas en claquant des doigts, mais il faut se bouger un petit peu les fesses, vous êtes les bienvenus.

Maxence : merci, Romain, pour ton retour d’expérience. Si vous avez aimé la vidéo, clique sur le bouton « like », le petit pouce en l’air juste en dessous. Ça nous permettra d’avoir ton feed-back. Je te remercie par avance.

Et pour te remercier, je vais t’offrir mon vidéo bonus, comment je gagne 465,09 euros par jour en moyenne à travers mes différents sites web. Il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube, donc clique sur ce lien, ça va te rediriger vers une autre page où il suffit juste d’indiquer ton prénom et ton adresse email. Tu vas recevoir la vidéo bonus directement dans ta boîte mail.

Si tu visionnes cette vidéo depuis YouTube ou un smartphone, il y a le « i » comme info en haut à droite de la vidéo YouTube ou encore tout est dans la description juste en dessous. Ça vous permettra d’avoir tout ça.

Désolé pour les coups de soleil ou la lumière bizarre, on est dans l’hôtel Sofitel 5 étoiles à Budapest. Il y a le soleil tout en haut, à des moments, il y a du vent. C’est assez marrant par rapport à l’image de la vidéo. Je te dis à tout de suite de l’autre côté et à très vite à l’intérieur du groupe privé tunnel de vente de Romain. Au plaisir.

Romain : au plaisir salut.

[av_masonry_entries link='category,2,3,4,1,5' wc_prod_visible='' prod_order_by='' prod_order='' sort='no' items='3' columns='3' paginate='none' query_orderby='date' query_order='DESC' size='fixed' orientation='av-orientation-square' gap='large' overlay_fx='' id='' caption_elements='title' caption_styling='overlay' caption_display='on-hover' color='' custom_bg='' av-medium-columns='' av-small-columns='' av-mini-columns='']

Rejoignez les entrepreneurs à succès !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-par-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Sidebar-banniere-horizontal-consulting

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Sidebar-banniere-vertical-v2-consulting
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Revenus-passifs-3d-tablet

ENVIE de GAGNER PLUS DE 100€/JOUR de REVENUS PASSIFS ?

Découvrez puis recopiez mes stratégies qui me permettent de générer environ 10 000€/mois de revenus passifs

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest

Share This