De 0 à 3000 € par mois avec Youtube

De 0 à 3000 € par mois avec Youtube

Alors, ici Maxence Rigottier. Je suis actuellement avec Alexandre Vio qui est, donc, membre de mon club privé « vivre de son site internet ». Donc, je vais le laisser rapidement ce présenter ensuite on verra en détail ce qu’il réalise à travers sa chaîne Facebook, sa chaîne YouTube et son site web et comment il arrive à monétiser son audience par rapport à sa thématique précise. Donc, c’est une spécificité vis-à-vis de la musique. On va en revenir en détail.

Une chaîne sur le beat making

- Alors là on est actuellement à Malte et toi tu habites en Belgique. Alors, tu as vingt-deux ans, est-ce que tu peux rapidement te présenter, tu vas nous expliquer quand est-ce que tu t’es lancé sur internet, quels étaient un tout petit peu tes différents accomplissements ?

- Ok, alors comme tu as dit j’ai vingt-deux ans. Avant, j’étais étudiant en droit, j’ai arrêté mes études pour me lancer sur internet et vivre de ma passion. Alors, j’ai commencé ma chaîne YouTube, en février 2016, donc, ça fait même pas un an et petit à petit, j’ai développé mas chaîne YouTube sur la thématique de la musique. C’est une thématique assez ciblée, donc c’est vraiment un petit marché un peu ciblé. Dans la musique, on parle de « beat making », c’est un terme technique pour des productions instrumentales destinées à des personnes qui vont chanter par-dessus, par exemple pour des rappeurs dans le style hit pop. J’enseigne, en fait, aux gens, comment créer de meilleures productions et créer de la meilleure musique sur leur ordinateur. Donc, voilà.

- D’accord. Donc, avant début 2016 tu n’avais rien du tout ?

- Non. Donc, je me suis formé et petit à petit. Voilà. Donc, vraiment j’ai commencé la chaîne YouTube en février 2016.

Son déclic pour se lancer sur YouTube

- Alors, qu’est-ce que ta motivé. Quel était cet élément déclencheur, comme tu as arrêté tes études. Si c’est votre cas, aujourd’hui, si vous regardez cette vidéo, si vous n’êtes pas lancé, peut être un petit déclic qui vous manque pour passer à l’action, pour toi quel était ce déclic pour arrêter tes études et te consacrer à 100 % à tes projets ?

- Eh bien, je me suis dit que les études ça me plaisais pas trop, alors il faut faire quelque chose dans la vie si tu veux être heureux et avoir du succès et être performant dans ce que tu fais, il faut vraiment aimer ce que tu fais. Donc, c’est ce que je me suis dit un moment, si c’est pour continuer à faire quelque chose pour les parents ou pour la société qui le veut, je me suis dit non autant se consacrer 100% sur ce que j’aime même si ça marche pas à 100% au début, j’étais confiant et j’allais faire en sorte que ça marche, et peu importe le temps que ça mettrait. En l’occurrence, ça n’a pas mis trop de temps. Je suis content de mon choix et je ne regrette pas d’avoir fait cela.

- Alors, au moment où l’on fait cette vidéo, on est en décembre 2016, c’est-à-dire en 10 mois après ton début, quel est le trafic de ton site web, combien tu as de personnes sur Facebook, quel est le trafic de ta chaîne YouTube et est-ce que tu peux nous faire un petit récapitulatif de ces différents chiffres ?

- Ok.  Donc, le trafic, moi c’est principalement sur YouTube. J’ai une chaîne YouTube. Les vues que je fais par mois sur YouTube c’est 100 000.

- 100 000 vues, c’est comme même assez sympathique en l’espace de quelques mois.

- Oui, c’est ça. Pour les abonnés, on a 5100, je pense.

- Oui, on va faire un récapitulatif : 5100 abonnés sur YouTube en dix mois, tu as 100 000 vues au cours des dix derniers mois, sur l’ensemble du démarrage ; tu as 200 000, 300 000, 400 000 ?

- Presque 500 000.

- 5100 abonnés, 500 000 vues YouTube. Combien de vidéos approximativement ?

- 280.

- 280, donc une vidéo par jour.

- une vidéo par jour depuis février 2016 et depuis quelques jours où je n’ai pas pu le faire. Sinon une vidéo par jour depuis les débuts.

- On reviendra après. Ok. Donc, ça c’est la partie YouTube. Concernant Facebook, combien tu as de personnes à peu près ?

- Sur Facebook, j’ai moins de monde, j’ai 1500.

- 1500 fans sur Facebook et sur ton site web, combien tu as de visite par jour ?

- Je ne sais pas vraiment. J’ai un site web qui est plus une carte de visite.

- Donc, seulement de stratégie YouTube ?

- Oui, c’est ça.

- Et ta mailing liste, par jour et global ?

- Global, on a 5000 et par jour, entre 40 et 60 et des fois un peu plus, cela dépend des jours.

- D’accord. Donc, tu as un bon rythme de croisière qui ça grossit (ça grossit, ça grossit).

- Oui, ça s’grossit, petit à petit. Et aussi j’ai sur Snapchat. On a presque 500 sur Snapchat.

Quelle organisation pour faire une vidéo par jour

- Excellent. Alors, on va revenir sur deux spécificités. Souvenez-vous, j’ai également réalisé soit elle a été publié, soit elle va être publiée, dès demain, l’interview avec Wilfred Lonet vis-à-vis du Paléo. Donc, lui c’est principalement YouTube aussi, Facebook et surtout Facebook et Google. Toi, c’est plus particulièrement YouTube. Donc, vis-à-vis de YouTube, 280 vidéos, comment tu t’organises pour faire une vidéo par jour et comment tu as fait pour ne jamais avoir de page sèche ?

- Pour faire plusieurs vidéos, moi ce que je fais c’est que je fais plusieurs vidéos d’un coup et souvent je fais au moins 3 comme toi et je crois que c’est ça que tu conseilles.

- Par pack.

- Oui, c’est ça. Et une fois qu’on est lancé, on a, en fait, l’énergie qui permet de créer plusieurs contenus d’un coup et puis ça découle de source et il ne faut pas à chaque fois se dire « je vais chercher une idée ou faire ci, faire ça ». Autant attendre, par exemple, une semaine, trouver toutes les idées et tournez d’un coup et puis pareille, le montage tout d’un coup, tout d’un coup. Comme ça, on économise vraiment du temps et ça permet de mieux s’organiser, pour penser économiser du temps et en même temps à créer des produits et faire d’autres choses qui pourront faire avancer et qui font développer l’affaire.

- Un : tourner toutes vos vidéos par pack. Qu’est-ce que ça veut dire ? Vous consacrez une demi après midi, une journée, vous tournez 10, 15, 20 vidéos voire plus en fonction de votre capacité à réaliser du contenu et puis après vous avez soit le contenu pour la semaine, la quinzaine ou le mois et puis voilà. Vous réalisez et vous déléguez le montage et ça permet d’être par bloc et non faire une vidéo par jour, car il y a des jours où on n’est pas motivé, on est malade, on a un imprévu ou quelque chose du genre.

- Après, moi j’ai testé les deux. Il y a aussi une période où je faisais les vidéos au jour le jour, mais c’est vrai que c’est plus contraignant comme tu le dis, il y a toujours un jour où on est un peu malade. Alors, du coup, moi j’essaye de prévoir un tout petit peu. Voilà.

- Et si vous avez un rendez-vous, typiquement, on a un weekend Mastermind, donc, à Malte organisé par Théophile Eliet vis-à-vis du business offshore pour réussir sur le web en 2017. Evidemment, si vous êtes invité à un évènement c’est plus compliqué de tourner une vidéo quotidienne, alors que si vous avez programmé, alors…

- Quoi que, on est en train d’en faire. C’est notre cas.

- Voilà. C’est pour vous donner un ordre d’idée. Alors, vis-à-vis du contenu, 280 vidéos. Est-ce que tu te filmes en montrant ta tête, ou bien ce sont des vidéos, soit Screenflow ou Camtasia ou on filme son écran c’est des tutoriels, est-ce que c’est un mixe des deux, comment tu procèdes ?

- En fait, j’ai un mixe des deux. Je suis sur Camtasia et je filme mon écran là où je montre les techniques de musique appliquées sur mon ordinaire et je filme ce que je fais. J’ai aussi d’autres vidéos, où je filme juste moi et je parle, par exemple, de créativité et d’efficacité pour les producteurs …etc. j’ai donc vraiment un mélange des deux mais la majorité de mes vidéos sont comme même en Camtasia où je filme mon écran.

- Ok. Vous voyez, vous savez, j’ai déjà fait des vidéos de par le passé, notamment avec Vann Noc, vis-à-vis du développement personnel, lui ce sont des vidéos Scribe et vous n’êtes pas obligatoirement obligé de filmer votre écran et de montrer votre tête et ce côté humain.

- Oui, moi aussi quand je suis sur l’écran, il y a ma tête qui apparait en bas (en petit carré). Les deux se font, l’un et l’autre.

- D’accord, sur YouTube. Donc 280 vidéos, comment tu fais pour ne pas savoir le syndrome de la page blanche ou ne pas savoir quoi créer ?

- Oui. En fait, comme je suis moi-même producteur en parallèle que j’apprends aux autres producteurs, comme moi je découvre de nouvelles choses que je voulais partager avec mon audience. Des fois j’écoute, par exemple une certaine musique, ça me fait penser à quelque chose, je me dis « je peux implémenter ça dans ma musique » et en même temps je le fais partager avec mon audience. Alors, c’est vrai que c’est bénéfique pour tout le monde. Alors du coup, essayer de lier certains trucs avec l’actualité. Par exemple, il y a un nouvel album qui va sortir, alors je fais une petite analyse, je vais faire comment faire ce style de musique qui vient de sortir. J’essaye de renouveler et de me renouveler et de faire des choses en rapport avec l’actualité et aussi des choses que je découvre par moi-même au fur et à mesure que j’apprends car on apprend toujours. Pour moi, peu importe le domaine, si je suis à un niveau plus avancé, je continue encore à apprendre en testant des choses et du coup je partage ça avec mon audience.

- D’accord.

- Et aussi, j’ai en fait une liste de thématique comme une matrice de sujets. En fait, des sous thématiques dans mes thématiques. Des fois quand je n’ai pas d’inspiration, je regarde ma liste des sujets et je me dis je ferais des vidéos sur ce sujet-là, avec tel angle d’attaque pour diversifier un tout petit peu tout ça. Voilà.

- Et est-ce que tu utilises les mots-clés ?

- Oui, de temps en temps.

Sa stratégie pour Snapchat

- Donc, n’hésitez pas à avoir des vidéos qui payent sur plusieurs mois voir sur plusieurs années, d’utiliser le site « keywords.io ». Ça vous permettra d’avoir des mots-clés dans votre thématique et réaliser des vidéos sur votre sujet. Ça va être un gros atout pour vous. Ok. Donc, source principale no 1, donc c’est YouTube. Liste grosso modo de 5000 personnes avec 40 à 50 abonnés par jour. On va revenir sur la monétisation juste après. On fait une petite apparté. Vous savez, YouTube, Facebook et Google, sont les principaux actifs et puis je mettrais Snapchat, Instagram, ou que sais-je, vous connaissez certainement Tweeter, Pinterest et tout ce qui peut aller avec. Comment tu réussies à avoir cette communauté, déjà 500 personnes qui regardent tes stories sur Snapchat et quelle est un peu la stratégie si tu en as vis-à-vis de Snapchat, comment tu as amené cette audience à te suivre sur cette plateforme ?

- Ok. Déjà ce qui a sur Snapchat, c’est que mon audience est jeune, elle a forte présence sur Snapchat. Elle s’adapte bien en fonction de la thématique, voir si votre audience est sur Snapchat, tout simplement. Donc, pour moi c’est mon cas. Ce que j’ai fait c’est que j’ai déjà fait passer ma photo de profil de YouTube avec le truc Snapchat et le masque Snapchat et tout le monde, 100 000 vues, ils voyaient ma tête sur Snapchat, ils se doutaient que s’ils voulaient avoir plus de contenu, ils doivent me suivre sur Snapchat.

- Excellent conseil ; le gravatar de vos commentaires YouTube, je vais le faire un dans ma tête dans Snapchat comme ça le code va s’ajouter à votre Snapchat.

- Et puis ce que je faisais en générique de fin de mes vidéos, je mettais en générique ; je dis « abonne-toi » et puis en même temps je montrais une de mes stories Snapchat où je leur montrais et que je donnais aussi du contenu supplémentaire de ma vie et des petites astuces comme ça à la volée et puis du coup je pense que ça incite les gens à s’inscrivent et à me rejoindre sur Snapchat dès qu’ils voient qu’il y a du contenu et que je leur rapporte de la valeur supplémentaire. Voilà.

- Alors, sur Snapchat, est-ce que tu montres que de la musique où plus de la vie personnelle, ou je ne sais pas, tu es entrain de voyager à un endroit par exemple à Malte ou tu as rentré dans un restaurant. Quelle est donc ta stratégie par rapport à ça ? Vie perso ou pro ?

- Les deux. En fait, lorsque je fais de la musique, je montre à mon audience ce que je fais ou alors des fois j’ai des petites astuces que je partage avec eux. Aussi, je peux parfois partager avec eux ma vie personnelle, par exemple, on est à Malte, alors j’ai fait 2 ou 3 Snapchat pour leur montrer que je suis là, voilà. Et puis ce qui est bien, c’est que dès fois je suis en studio avec des artistes qui ont un peu d’autorité, alors je vais leur montrer que je suis avec les artistes.

- Si Alexandre est avec un tel ou un tel, donc ce n’est pas importe qui. Et si ce n’est pas n’importe qui, alors j’ai une valeur perçue supplémentaire et par ricochet vous avez de nouveaux clients.

- Oui, et bien c’est ça sur Snapchat, il y a, pas mal d’engagement sur Snapchat, c’est intéressant parfois de faire des sondages. Je demande, par exemple, à mon audience, si ça vous intéresserait tel type de vidéo, donc une capture d’écran du Snap suivant et après. Soit, ils prennent une capture d’écran ça veut dire oui, soit ils disent non, et ça veut dire que faire vraiment en direct un sondage assez efficace et ça c’est pas mal.

- Alors, toi t’as de gros feedback par rapport à ton audience sur Snapchat. Tu as déjà testé des URL qui redirigent vers une offre ou une conférence en ligne ou sur un Facebook live ou quelque chose comme ça dans ce genre ?

- Oui, quand je lance une formation en produit, je fais la promotion sur Snapchat, je mets une URL mais je ne vais pas su mesurer si ça avait marché.

- Ok. Déjà, ça c’est important. Petit à petit, Snapchat, ça va être comme Facebook au fil des années, vous avez aussi des jeunes et puis petit à petit même les personnes qui auront cinquante ans se rendent sur Snapchat. Peut-être en 2018, 2019 ou 2020. Voilà, ça va avoir lieu au fil des années. Alors concernant la monétisation, quels sont tes différents produits, quelle est la gamme de tes produits. Donc vous l’avez compris ton avatar client et on en a évoqué et on va y revenir juste après. C’est principalement des gens entre 18 et 25.

- Oui. C’est ça.

Ses produits et tarifs

- Alors, quels sont les différents produits et les tarifs de ces produits en question ?

- Ok. Donc, j’ai 2 produits de formation à 100 euros, qui sont un peu complémentaires, donc à 99 euros et j’ai un autre produit, un petit produit à 29 euros. Ça c’est un petit outil que les producteurs peuvent utiliser pour faire de la musique. Donc, j’ai 2 grosses formations, comme je te l’avais dit à 99 euros. C’est principalement, ces formations qui marchent le mieux et là aussi très récemment, je viens de lancer un système par abonnement où en gros les producteurs recevoient des petits conseils et des mini formations chaque mois. C’est entre les deux de mes produits.

- 1 produit à 29 euros, 2 produits à 100 euros et ta formule abonnement à 20 euros par mois.

- 20 euros par mois avec une offre supplémentaire à 30 euros. (Une offre VIP)

- Ok. Donc, ça, ça doit te permettre d’avoir des revenus récurrents dans la foulée. Donc, tu utilises Clickfunnel. Tu as démarré Clickfunnel, ça fait 1 mois quand tu m’as découvert sur YouTube, il y a quelques mois, donc tu as intégré le club privé de gagner sa vie avec son site internet. Tu mets en place, petit à petit, Clickfunnel et tu me disais : un premier point, c’est que tes revenus n’ont pas augmenté mais par contre c’est plus de manière facile.

- Oui, c’est ça. Avant, je lançais beaucoup de produits, du coup je suppose que c’est grâce à ces lancements que j’ai eu les revenus que j’avais et maintenant c’est un peu plus fluidifié, je dirais. C’est plus stable. Par exemple, le mois passé, je n’ai pas lancé de produit, et j’ai autant de revenus que les mois d’avant où j’ai lancé des produits.

- Ce qui veut dire que tu aurais un peu plus en lançant d’autres produits. Donc, ça c’est vraiment très appréciable. Et par rapport à l’évolution par rapport à ce que comme tu as démarré, il y a 10 mois. Ça fait à peu près, c’est à partir de quel mois que tu es arrivé à réaliser 500 euros par mois (2e mois, 3e mois, 4e, 5e mois) ?

- En août.

- Dans en 6e mois après.

- C’est lorsque j’ai lancé le 1er produit directement.

- Et tu as fait combien, 1000 euros ?

- Oui, 1000 euros, 1200 euros.

- Avec le produit à 29 euros ?

- Oui.

- D’accord. Donc, tu t’es fait une petite liste de clients.

- Et à ce moment-là, j’étais encore étudiant, j’avais des examens et j’ai vu que c’était bon, alors je me suis dit les études c’est terminé.

- Tchaw. Astalavista la vie etudiante. Par rapport à ça, ce qui est bien c’est que avec clickfunnel, donc vente avant l’achat, vente commande ou ce que l’on appelé l’order bump. Donc ça va vous permettre de faire des ventes additionnelles, ensuite après l’achat, donc mettre des ventes additionnelles, donc typiquement quelqu’un qui achète le produit à 29 euros, vente avant achat le produit à 100 euros et après achat l’autre produit à 100 euros par exemple et la formule à abonnement avec une vente additionnelle et ça, ça va te permettre déjà d’augmenter d’au moins 25% tes ventes. Donc, 25 à 35% de vente, ça fait de 3000 à 4000 euros par mois sans efforts quelconque.

- Oui, c’est ce que je vais faire très prochainement.

- Alors, ça va être sympa par rapport à ça. Alors, est-ce que tu utilises ou as-tu utilisé par le passé Facebook live ?

- J’ai fait une fois un Facebook live mais sans réelle stratégie. Je me filmais en fait, en train de faire une musique, mais il n’y avait pas de stratégie commerciale. Donc, je n’ai pas encore fais de webinaire ou de Facebook live dédié à la vente. Non.

- D’accord. Donc, ça va se faire petit à petit.

- Oui.je teste petit à petit et puis je vais voir ce qui me convenait bien au fur et à mesure.

Ses deux conseils pour se lancer et passer à l'action

- D’accord. Et bien c’est excellent. Là vous vous dites peut être « merci Alexandre, félicitation pour avoir un espace très (très) court, 6 mois et arriver à vivre de ton activité ». Quels sont les conseils que tu pourrais donner aux personnes qui ont regardé cette vidéo et qui vont se dire « excellent, c’est décidé, boom, je me lance parce que dans 1 ans, je vais gagner 2000, 3000, 4000 euros par mois, alors je vais à fond sur mon projet ou mon activités, alors quels sont les principaux conseils que toi, tu aurais aimé avoir par rapport à ces différents mois où tu as réalisé ton activité ?

- Ok. Moi, je dirais que j’aurais 2 conseils principaux. La première chose, ça va être de se former car ça va permettre de faire en sorte d’accélérer le processus de sorte que ça marche. Ce n’est pas pour rien, que pour moi, ça a marché en si peu de temps, comme tu l’as dit, c’est parce que en parallèle avant je me formais.

- Tu te formes, tu appliques.

- Exactement. C’est-à-dire lire des livres, suivre des formations, ce genre de choses. Et le deuxième conseil c’est de passer à l’action évidemment. Il faut faire les choses même si c’est mal fait, c’est mieux de faire mal fait que de rien faire. Moi, c’est ce que je me suis dit au début. Evidemment, moi j’étais un peu timide à la base et parler face à la caméra, ça n’était pas naturel pour moi. Et si je regarde mes premières vidéos maintenant, c’est horrible à voir.

- Mais c’est ce qui va te permettre de faire de bonnes vidéos.

- Oui, c’est ça. En fait, je le savais, lorsque j’ai commencé, je savais que je ne vais pas être bien mais je savais que c’était une étape indispensable pour faire en sorte que ça devient bien. Il fallait passer par cette étape-là. C’est ce que je me suis dit, tant pis ce n’est pas bien. Mais je sais que si je le faisais dans X vidéos, dans 100 vidéos, dans 200 vidéos, je sais que ça va être bien et que ça sera acceptable et que je pourrais apporter de la valeur aux gens grâce à ça. Donc, voilà.

- Absolument. J’aime bien donner l’image du tennis. C’est la même chose lorsque vous vous lancer sur internet. Au début, vous taper à côté de la balle, c’est dans le filet, c’est à 15 mètres à côté du coup. C’est normal. Vous démarrez et après petit à petit, « ah », j’ai fait un coup d’envoi gagnant. Par la répétition, la persévérance et surtout les entrainements et puis c’est ça la différence. Donc, une vidéo par jour ça ta propulser.

- Oui, la persévérance aussi. C’est ça.

- Et pour le côté formation, voilà tu t’es dit Clickfunnels, ça a l’air bien, « boom », tu as rejoint mon club privé et tu l’as mis en place. Tu as même pris la version à 297 $ et peut être tu vas prendre la version à 1299 $ et ça va vous permettre d’économiser 1500 € car si vous faites 297 $ fois 12 ça fait 3564 $ alors, que si vous payez en une fois, alors c’est 1997 $, donc ça fait quasiment 1600 $ d’économie. Et vous savez l’euro et le dollar, c’est kifkif (pareille), donc ça fait 1500 $ d’économie. Donc, certes, si on enlève la trésorerie en one shop et en instant t mais sur le long terme, vous vous enrichissez une nouvelle fois. Et si vous appliquez toute la puissance de Clickfunnels : ventes avant achat et après achat, order bump et  bien évidemment c’est gratuit pour vous en même temps, record.

Donc, merci Alexandre.

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Les emails privés de Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER
OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest