De 0 à 100 000 EUROS par MOIS en vendant avec AMAZON !

De 0 à 100 000 EUROS par MOIS en vendant avec AMAZON !

Dans cette nouvelle vidéo on va voir ensemble comment passer de 0 à 100 000€ de ventes par mois sur Amazon en un temps record.

Ici Maxence Rigottier.

Juste avant qu’on voit tout ça, je t’invite à te présenter, à nous expliquer comment tu t’es intéressé à Amazon, à sa puissance. On verra aussi tous les avantages, les points cruciaux si un jour vous voulez vous lancer sur cette plateforme.

Maxime Eh bien moi c’est Maxime, je me suis lancé il y a un peu moins d’un an maintenant. Comment on a découvert ce business model ? En fait on n’a rien inventé, c’est quelque chose qui comme souvent a été fait aux US depuis très longtemps, donc c’est un modèle qui date au moins de 3-4 ans aux US, qui a commencé à débarquer il y a 1-2 ans en Europe. C’était très développé aux US, y a des européens qui s’y sont mis parce qu’ils savaient parler anglais.

Moi je me suis formé avec les stratégies américaines. On a essayé de développer ça avec mon associé qui est mon frère, en France.

Maxence Oui ton frère jumeau.

Maxime On a créé ça. Le premier produit qu’on a lancé sur Amazon c’était au mois de juin ou juillet de l’an dernier, en 2015. Ici ça fait un an. En un an on a lancé une dizaine de produits dans le domaine de la cuisine. Et on vient de passer les 100 000€ de CA, avec pas mal de produits vendus par mois.

On va revenir sur tout ça en détail dans la vidéo. Là, on se trouve au séminaire Business Max de Max Petchilini. Vous avez peut-être vu d’autres interviews que j’ai réalisé au cours du séminaire.

Les avantages de passer par la marketplace Amazon

Premier point sur Amazon, quels sont les avantages ? Par exemple si je veux vendre des aspirateurs sur Amazon, quels sont tous les avantages d’Amazon que tu pourrais citer ? Je pense à la logistique, différentes marges. Comment ça se passe quand on encaisse 100€ sur Amazon, combien il en reste dans notre poche ?

Les différentes avantages que tu évoquerais vis-à-vis d’Amazon ?

Maxime Le gros plus qui me vient à l’esprit, c’est que tout le stock est géré par Amazon. Par exemple, on travaille avec des fournisseurs, on va se lancer dans différents pays du monde. Derrière, notre stock transite intégralement par les entrepôts Amazon et c’est eux qui gèrent la partie logistique : les expéditions, les commandes, les retours, etc. Nous on est là pour gérer les clients, les questions au SAV, etc.

Mais sinon la partie logistique est vraiment gérée par Amazon dès que ça arrive à leurs entrepôts. C’est un business qu’on peut faire de n’importe où. On n’est pas obligés de voir transiter le stock. Au début, quand on choisit les produits, bien entendu il faut les tester et les valider,  mais après c’est un business qui peut être totalement automatisé.

Maxence Donc 1 – zéro stock.

Maxime Zéro stock à gérer soi-même. Oui, ça peut s’apparenter à un business web dans le sens où ce sont des produits physiques et pas des produits numériques, on ne les voit pas transiter par chez nous. Après ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de commandes de stock à faire, il faut gérer aussi son stock et sa trésorerie. Il n’y a pas besoin…on peut le faire de n’importe où et on ne voit pas le stock transiter.

Deuxième point : quand on veut vendre des produits physiques, il faut savoir qu’Amazon est en grosse croissance dans le monde entier, c’est le plus gros magasin.

Maxence Oui, utiliser la force de frappe d’Amazon.

Maxime Je ne sais pas combien ils ont de clients par jour, mais là un autre point que je n’ai pas mentionné, c’est que quand on est inscrit en France on peut vendre dans toute l’Europe. L’intégralité de nos produits sont vendus sur les 5 stores Amazon, le même stock est géré, ils se débrouillent pour envoyer dans différents pays. On vend nos produits en France, en Angleterre, en Allemagne, en Espagne et dans quelques autres pays.
Mais on touche déjà toute l’Europe. C’est déjà quasiment le plus gros magasin. Comme si c’était le plus gros magasin de cuisine de France sur lequel on est référencé.
On ajoute ça aux 5 autres magasins, ça fait une force de frappe et une visibilité énorme.

Ils s’occupent de tout, derrière ils prennent une marge, petite voire grande, mais ça fait partie du jeu. Grâce à ça, quand on lance un produit et quand on sait bien le lancer, on le verra peut être tout à l’heure, on peut arriver à se placer très bien dans le plus gros magasin d’Europe. C’est génial et ça permet de grosses croissances.

À lire
Olivier Roland : 5 à 10 000 euros par MOIS avec 200 000 VUES YOUTUBE !

Maxence 1 – Pas de soucis de stock. 2 – Utiliser la force de frappe d’Amazon. 3 – Une marge plutôt honnête.

Maxime Alors Amazon va prendre 15% de frais sur tout ce qu’on va vendre. Par exemple sur un produit vendu 100€, ils vont prendre 15€.
Derrière, ils vont prendre des frais fixes qui dépendent du poids. Donc forcément si on expédie des trucs qui pèsent 10kg, ils vont prendre dans les 4-5€ par produits et pour les trucs plus légers 2-3€.

Donc en gros, ça dépend, mais pour des produits pas très lourds on est sur du 30% du CA qu’on refile à Amazon. C’est quand même une part non négligeable. Quand on rajoute ça aux coûts de fabrication, on arrive à faire dans les 30%, entre 20 et 40% de marge par produit. Sur un produit vendu 100€, on peut se mettre entre 20 et 40€ dans la poche.

Maxence Même si Amazon prend une marge non négligeable.

Maxime Par exemple hier ou aujourd’hui, j’ai pas regardé mais on a peut être vendu 200 produits, ou depuis 4 jours, 800 ou  1000 produits, ça tournait quasiment tout seul. Bon on a les questions des clients, un peu de SAV, mais derrière ça tourne tout seul comme quand on vend un produit numérique.

Après il y a des inconvénients, on y reviendra peut être après. C’est pas un produit numérique dans le sens où il faut importer des produits, les colis peuvent être bloqués à la douane, il y a quand même du transport à gérer. C’est pas aussi simple que de vendre un produit numérique. Il y a quand même des problèmes.

On connait quelqu’un qui vend comme nous, un français, il fait des sites de niche, du SEO, des applis web, et il se lance dans Amazon. Il dit que c’est génial le potentiel, mais par contre par contre, par rapport au business web que j’ai, c’est aussi beaucoup plus d’emmerdes, il disait qu’il avait jamais eu de soucis en 5 ans, là les douanes l’ont appelé, c’est pas simple au début, surtout la première fois qu’on le fait c’est compliqué. Après le process est plus simple, on a juste à gérer la réappro.

Par exemple si j’ai une commande à passer tous les 3 mois pour un produit, ça tourne tout seul.

Maxence Ok, excellent. Pour résumer un peu, avantage 1 : pas de gestion du stock ; avantage 2 : force de frappe d’Amazon ; avantage 3 : ne pas s’occuper de la livraison.
Donc si vous avez un ebook à vendre ou même un produit physique. Ce sont les principaux avantages.

Les inconvénients du géant

Les principaux inconvénients : 1 – vous n’avez pas la liste de clients qui ont acheté vos produits. Donc si demain Amazon vous mets à la porte vous n’avez pas cette fameuse liste de clients.

Maxime Il y a des techniques pour les récupérer mais ça reste quelques %. C’est un gros points négatif aussi. C'est-à-dire que si du jour au lendemain ils arrêtent de faire ce programme (bon c’est quasiment 50% de leurs ventes donc ils ont quand même intérêt à développer leur offre). Ce que font la plupart des vendeurs c’est qu’ils commencent sur Amazon, ils lancent leur marque, se font un nom, ils obtiennent de bons commentaires et ensuite ils sortent du canal Amazon pour aller dans la grande distribution ou autres magasins spécialisés.

C’est assez simple malgré tout, c'est-à-dire qu’une fois qu’on a testé les produits, les fabriquer ça prends un mois, les faire venir ça prends 2 mois. Ici si je décide de sourcer un produit et de le lancer, dans 3 mois il est sur Amazon.

Après, il y a plein de techniques, si quelqu’un décide de se lancer comme ça, ça ne va pas marcher.

Maxence On va y revenir dans un instant. Donc inconvénients : 1 – ne pas avoir la liste de clients, même si on peut en récupérer 3-5% ; 2 – il peut y avoir quelques réglementations juridiques à gérer si vous vendez n’importe où dans le monde ; Et peut être un troisième inconvénient, la dépendance ?

Maxime C’est un 3e inconvénient qui fait partie du business, contrairement au business web où on a un produit numérique, on n’a pas d’inventaire, pas de stock, c’est quand même un business très lié à la trésorerie. C'est-à-dire qu’il va falloir avancer…on peut commencer avec les premières commandes à 1000, 5000€, mais après une fois qu’on scale, il faut avancer 10 000, 30 000€. Après le produit mets un mois à se produire dans les usines, ensuite c’est un mois pour le faire venir. On a déjà dépensé 100%, des fois plus d’un millier d’euros avant de commencer à les vendre.
Du coup ça nécessite une trésorerie comme une entreprise classique, mais pas comme un business web avec des produits numériques.

À lire
Comment Pin-up Bio a généré 36000 EUROS en 1 SEMAINE avec son SITE ?

Il faut le prendre en compte, c’est clairement un point négatif même si ça se gère.

Maxence Souvenez-vous, Amazon c’est encore une autre stratégie en plus d’un site web, une chaine YouTube, une page Facebook, un compte Instagram ou que sais-je. Il y a des dizaines de stratégies pour réalier son activité sur Internet. On a souvent un champ de vision restreint, c’est pour ça que je vous montre un peu différentes possibilités.

Vous vous posez peut être une question : en gros je démarre de 0, je lance un ebook qui cartonne, je vends des objets ou que sais-je, comment je fais pour me faire connaitre sur Amazon et ne pas être dans le fin plafond des classements ? Si personne ne voit votre produit, personne ne va l’acheter. Et si des gens le voient, quel est le marketing à mettre en place ? Est-ce qu’il y a de belles photos comme sur Airbnb à faire ? Est-ce qu’il y a une stratégie puissante à réaliser ?

Maxime Il y en a plein ! Le mec lambda qui veut faire un compte sur Amazon qui veut vendre un micro-casque pour ordinateur, on a 500-1000 qui sont vendus sur Amazon. Donc s’il lance ça sans les bonnes techniques et stratégies, il ne va jamais le placer. Notre force, c’est qu’on sait identifier quel produit lancer sur lesquels il y a déjà un marché sur Amazon et on sait comment les insérer.

Donc en gros, pour faire simple, même si ça nécessiterait une vidéo plus longue, ce qu’il faut, nous ce qu’on fait, on va donner à des testeurs nos produits, ça va générer des avis clients. On demande à des gens leur avis honnête en échange du produit ou de 50% de remise.

Il y a plein de gens comme ça sur Amazon, des top reviewers, qui peuvent faire ça, donc ils ne sont pas obligés de mettre des 5/5, mais l’idée c’est de récupérer très rapidement des avis.

Vous avez compris, sans avis sur Amazon vous ne vous distinguerez pas de la concurrence.

Il y a ensuite d’autre stratégies, notamment le PPC, le pay-per-clic, on va essayer d’être très agressif. Si on paie avec un système de recherche sur le PPC, on va pouvoir apparaitre très facilement. Quand la personne va taper « casque ordinateur » si on paie Amazon pour être affiché, et qu’on a une dizaine de review, le mec va taper ça, on va peut être payer 0,10€ son clic mais on va sortir de la masse.

L’idée c’est d’avoir une stratégie PPC assez agressive au début, avec ces ventes là, en fait Amazon ne fonctionne pas exactement comme Google. Eux ils veulent du cash, des ventes. Plus ça va générer de ventes, que ce soit naturellement ou via le PPC, plus on va monter dans le classement, donc ça va générer des ventes organiques. Donc on essaie d’être assez agressif sur le PPC et après on diminue un peu parce qu’on aura des ventes naturelles/organiques.

Voilà très schématiquement. On pourrait passer 10 heures sur le PPC sur comment ça marche, etc. Il y a plein de podcasts aux US qui expliquent ça. En France, c’est ce que j’expliquais à Maxence tout à l’heure, il y a quelqu’un qui s’était lancé là dedans il y a quelques mois, qui avait créé quelque chose comme selling-machine.fr ; un blog/podcast dédié à Amazon. Il a décidé d’arrêter.

Maxence Son site n’existe plus ?

Maxime Il a décidé de fermer son site je crois, il a mis un lien vers un ebook je crois.

Maxence D’accord.

Maxime Il a laissé le groupe Facebook je crois.

Maxence Et ça s’écrit ?

Maxime Selling-machine.fr. Je crois qu’il est fermé, mais le groupe Facebook doit encore exister.

Donc ça se développe de plus en plus. Il y a un an en Europe il n’y avait pas grand monde, maintenant il y a de plus en plus de gens qui font ça et aussi des gens qui étaient aux US et qui viennent vendre en Europe. Ils ont eu des gros profits depuis quelques années, ils arrivent et boom ils ont déjà 200 reviews en une semaine. Il ne faut pas se planter, il faut se différencier.

Il faudrait écouter des dizaines d’heures de podcast pour savoir ce qu’il faut faire précisément et rien que choisir son produit, ça prend du temps. On ne peut pas choisir n’importe lequel, il faut qu’il y ait un potentiel sur Amazon donc il y a des logiciels qui existent pour ça. En tout cas ça donne une idée de ce qui est possible.

3 étapes pour percer sur Amazon

Maxence Ok, donc pour résumer brièvement les 3 étapes qu’il faut pour percer sur Amazon :

Avoir des reviews le plus rapidement possible. Demandez à vos connaissances ou au top reviewers d’écrire un avis contre une réduction ou un produit gratuit. Il faut une dizaine d’avis en général, voire vingt, pour bien débuter.

Maxime Je l’ai pas précisé, mais quand on vend en Europe, il y a un listing pour chaque pays, donc c’est plus compliqué. Il faut savoir que l’Angleterre et l’Allemagne sont les plus gros marchés, ensuite beaucoup plus bas, autour de 30-40%, on aura la France, l’Italie et l’Espagne. Si vous êtes juste sur la France vous faites 20% du potentiel de ventes sur Amazon. Mais ça dépend des produits. Mais globalement, le trafic Amazon Allemagne-Angleterre ça fait 80% du trafic européen.

  1. Les avis le plus rapidement possible.
  2. Acheter du trafic sur Amazon avec le PPC.
  3. Etre agressif sur le prix pour avoir des ventes. Plus de ventes, plus vous remontez dans le classement. Et là vous coupez la pub, ou réduire.
À lire
COMMENT Romain GAGNE entre 5000 et 10000€ par MOIS avec 1 TUNNEL de VENTE d'EXCEPTION sur son SITE !

Maxime Oui, réduire, c’est bien d’en garder un peu.

Maxence C’est vraiment les 3 étapes principales, ça vous permettra de percer.

Ton objectif c’est quoi ? 1M mensuel, 5M mensuel ?

Maxime Bah, ça dépend de la période. On vient de franchir les 100 000€. Il faut savoir qu’en novembre et décembre, le trafic Amazon c’est x2 avec les achats de Noël.

Ce qu’on vise c’est à peu près 600 000€ sur décembre, sachant qu’on aura x2 ou x3. En janvier ça va redescendre à 300 000-400 000€. Il faudra assurer la trésorerie.

Maxence Voilà, un autre conseil que j’oubliais, si vous faites des livres numériques vous n’aurez pas ce souci, par contre n’oubliez pas le flux de trésorerie, parce que si on vend des objets physiques, ça peut être le frein du développement.

Maxime Tout à fait.

Les erreurs principales dans la vente sur Amazon

Maxence Parfait, pour finir sur une dernière question, quelle est la principale erreur, ou le conseil que tu pourrais donner pour quelqu’un qui désire se lancer demain sur Amazon ? C’est ne pas se former ? Ne jamais demander un avis à un client ? Qu’est ce que t’as constaté, ou du moins, les différents formateurs US te disent quoi ?

Maxime C’est marrant, pour l’anecdote, on avait commencé un fichier de toutes les « merdes » qui nous arrivaient, les problèmes et erreurs qu’on a eu, avec mon associé. Au bout d’un moment on en avait tellement qu’on a arrêté de les faire. C’est pareil avec les produits numérique je suppose, on aura toujours des problèmes, des erreurs. Il faut arriver à les surmonter.

En termes d’erreurs principales, ce que je pourrais dire, c’est évident, c’est que si vous êtes intéressé, nos conseils sont bien mais ça reste basique, on pourra peut être donner des liens, notamment de podcasts US, ou autres ;

Maxence Donc il faut se former.

Maxime Voilà, c’est la base. Nous ça marche pas parce qu’on est très fort, mais parce qu’on s’est formés. On a les bons outils.

L’erreur principale, bon, ça s’applique peut être pas à ton audience, mais le choix du produit c’est important, il faut pas choisir un produit sur lequel il y a trop de concurrence ou pas assez de demande, on peut le voir sur Amazon. On peut le voir sur Amazon avec le BSR, le Best Selling Rank, le classement des ventes. Ça permet à peu près de savoir la demande.
Dans chaque catégorie on sait comment ça se vend. Donc on choisit des produits qui se vendent bien sans avoir forcément une concurrence extrême.

Parfois il y a un super produit, on le lance…

Maxence Jusqu’à ce qu’il y ait le seuil, genre si c’est pas 5000, 1000 premiers. C’est quoi ton seuil ?

Maxime Pour donner un ordre d’idée, on est dans la cuisine nous, mais dans un top 1000 en France, ça va faire 5 ou 6 ventes par jour. Si vous êtes top 1000 au RU, en Allemagne, Espagne, Italie. Si vous êtes de partout, vous ferez 20 ventes par jour.

Top 5000 France, vous ferez un ou deux.

Après c’est pour la cuisine, ça dépend des catégories, c’est pour donner un ordre d’idée.

Après avec les ebooks je sais pas comment ça marche, mais il y a une application qui s’appelle Jungle Scoot, c’est payant mais ça donne en fonction du classement Amazon une estimation du nombre de ventes, c’est pas mal.

L’erreur classique en tout cas c’est de se tromper de produit dans le choix du produit, soit il y a trop de concurrence, soit pas assez de marché.

Formez vous et ne lancez pas n’importe quoi.

Maxence C’est important, quel que soit le domaine, même sportif, politique, artistique, il y a des stratégies, des choses meilleures que d’autres, des choses qui fonctionnent mieux que d’autres. C’est important de se former, après il faut appliquer et prendre le temps de penser pour mettre bien en place ce qu’on veut faire.

Ne tombez jamais amoureux d’un produit ou de votre client. Regardez les différents marchés.

Maxime Oui !

Maxence Merci pour ton retour d’expérience !

Maxime Bah de rien, si ça peut aider quelques personnes, avec grand plaisir !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-business-02

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

6 INVESTISSEMENTS pour

GAGNER en moyenne 10% / AN

de REVENUS PASSIFS

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest