Où s'EXPATRIER pour un FRANÇAIS ?

Où s'EXPATRIER pour un FRANÇAIS ?

Je m’entraine pour mon expatriation sur Mars.

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Et aujourd’hui, on va voir ensemble donc où s’expatrier pour un Français. Donc c’est une question que j’ai reçue récemment de la part d’un membre de mon club privé business, et que je reçois aussi régulièrement sur mon compte Instagram « maxence.rigottier ».

Alors, si je vous parle de cela, c’est parce que moi-même j’ai été expatrié, de fin 2012 à début 2018 à Malte, et dans un deuxième temps depuis avril 2018 à Tallinn en Estonie. Donc ça, c’est la première chose. Et la deuxième chose, c’est que j’ai voyagé depuis le début des années 2010 dans des dizaines et dizaines de pays. Donc du coup, j’ai pu voir un beau vue d’ensemble. Donc je n’ai encore pas découvert la totalité du monde, mais… déjà, pardon, en visitant 35 à 40 pays dans le monde, ça m’a permis de trouver des similitudes.

La fiscalité

Donc juste avant de vous donner un retour d’expérience, je vais vous donner différentes règles que vous devez regarder, à chaque fois que vous voulez vous expatrier dans un pays. Donc première règle, que je vous invite à visionner, ça va être la fiscalité. Donc les deux questions que vous devez vous poser : question numéro 1 : quelle est la fiscalité sur les impôts sur les sociétés ? Question numéro 2 : quelle est la fiscalité par rapport à vos revenus personnels ? Donc autrement dit : c’est quoi les impôts vis-à-vis des revenus professionnels, et c’est quoi les impôts vis-à-vis des revenus personnels ?

La bureaucratie

Ensuite la règle numéro deux, que je regarde systématiquement dans un pays, ça va être la bureaucratie. Donc si je paie moins d’impôts, mais j’ai 50 000 papiers à remplir ou alors, à chaque fois que je veux réaliser une démarche administrative ou une démarche juridique, idem : c’est la croix et la bannière pour contacter une administration, c’est… voilà, je m’arrache les cheveux de la tête lorsque je souhaite avoir un rendez-vous avec une quelconque administration ; boum, Game over, je ne vais pas dans ce pays. Donc je vous invite aussi à vous poser la question suivante, puisque des fois on peut se faire attraper typiquement par rapport à la fiscalité en vous disant : je paie moins, mais si c’est casses couilles, finalement vous allez payer beaucoup plus en termes d’énergie, de temps et de taxes par rapport à ce paramètre.

Langue locale

Ensuite la troisième règle, c’est la langue. Donc en fonction de là où vous voulez vous expatrier, c’est : est-ce que vous allez dans un pays où vous pouvez être en mesure de parler la même langue que les locaux ? Donc si c’est l’île Maurice et vous regardez cette vidéo, ils parlent français, parfait. Si vous allez dans des pays comme l’Estonie, Malte, le Canada, la Nouvelle-Zélande, donc des pays qui parlent anglais ; là aussi que vous savez parler anglais, royal. Si vous savez parler, on va dire espagnol, et vous expatrier au Costa Rica, dans un pays où ça parle espagnol, magique. Si vous savez parler Portugais, vous vous expatriez au Brésil, au Portugal, royal également. Donc c’est important, parce que ça, ça va vous peser sur le long terme, et aussi pour vérifier la pertinence de ce qu’on vous dit. Si ce n’est pas écrit dans une langue que vous savez maîtriser, quelle que soit la langue que vous savez maîtriser, ça va être un handicap. Et a contrario, ça va être un avantage si vous savez exactement parler cette même langue.

A lire également :  Expatriation, voyageur perpétuel et théorie des drapeaux

La monnaie

Ensuite l’avantage, en tout cas la règle numéro 4 que je me suis fixé, c’est la monnaie. Donc : est-ce que dans le pays où vous allez vous expatrier, vous avez une monnaie qui est potable ? Pourquoi ? Parce qu’on a eu des exemples récemment, on avait eu le Venezuela où la monnaie du pays, du jour au lendemain, ne valait que dalle, parce qu’il y avait une grosse inflation, la planche à billets avait tourné. On a eu l’exemple, je crois que c’est fin des années 90 ou début des années 2000, avec l’Argentine. Donc si vous allez dans un pays où vous avez des revenus, de la monnaie du pays, mais après ça ne vaut plus rien, là aussi ça peut nuire à votre patrimoine.

Le visa

Ensuite, la cinquième règle, ça va être les visas. Donc entre parenthèses, versus le passeport. Là aussi, si vous faites les démarches dans un pays, mais vous devez tous les six mois ou tous les trois mois ou tous les ans remplir un dossier de visa. Ou alors, vous avez un permis de résident, mais ce n’est pas permanent, c’est juste transitoire, regardez parce que c’est assez pénible de vouloir aussi, une nouvelle fois, remplir systématiquement de dossier pour faire des démarches. Donc moi, c’est une règle que je me fixe, c’est : est-ce qu’il y a des visas, est-ce que c’est la merde par rapport aux passeports et tout ce qui va avec ?.

Le climat

Ensuite, la sixième règle que je regarde, ça va être le climat. Donc ça, ça va être propre à vous, en fonction de là où vous avez grandi ou de là où vous habitez actuellement. Si le climat vous correspond, nickel ; si en revanche, ça ne vous va pas du tout, je vous invite à vous expatrier dans un autre pays. Donc souvent on a deux types de personnes, on a plutôt le côté campagne-montagne et l’autre côté : plage-ville ou alors grosse capitale mondiale. Donc du coup, là aussi c’est à vous de voir en fonction de ce qui vous correspond pour vous.

A lire également :  E-Résident en Estonie

Le coût de la vie

Ensuite, sixième, septième règle, pardon, c’est le coût de la vie. Ça, ça va être en fonction de vos finances, parce que vous avez certains lieux où vous allez pouvoir avoir toutes les autres règles qui vous correspondent, mais si les finances sont un peu justes et que vous voulez vous expatrier en Suisse – donc la Suisse, ça coûte assez cher – si vous voulez vous expatrier à Tokyo au Japon, à Londres en Angleterre, à New York aux États-Unis, ça va être compliqué pour vous si vous avez des faibles revenus, parce que vous allez vous retrouver dans des conditions précaires. Et ce serait quand même dommage de quitter son pays d’origine pour aller dans un pays à l’étranger, et finalement se retrouver, ce que j’appelle, dans des « trous à rats ». Donc là, ça va être propre aux finances : si vous avez vraiment les moyens financiers pour le faire, il n’y a pas de souci, il n’y a pas la question à se poser, mais c’est important aussi de l’avoir en tête : c’est quoi le coût de la vie du pays en question, auquel je vais, où je souhaite m’expatrier ?

La gastronomie locale

Ensuite le huitième paramètre, c’est la nourriture. Je vous dis cela, parce que de temps en temps on me dit : « oui, mais moi je suis végane » – « Oui, mais moi je suis viandard », etc., ou alors : « je mange sans gluten, je ne veux pas des produits laitiers ». Quelle est, un petit peu, la tendance du pays ? Si vous avez déjà voyagé, vous apercevez : Asie, c’est une culture ; l’Afrique c’en est une autre ; les États-Unis, complètement rien à voir. Donc chaque continent a sa différente… a sa culture propre au continent. Et ensuite, en fonction des différents pays, c’est quand même plus ou moins relié, plus ou moins proche. Mais là aussi, vous devez vous poser la question si c’est important pour vous la nourriture. Moi, c’est quand même assez important pour moi, l’Estonie c’est parfait pour ça, mais c’est pour vous donner une nouvelle fois un petit aperçu.

Les locaux

Ensuite, neuvième critère que je vous invite à avoir en tête, ça va être les locaux. Donc est-ce qu’avec les différentes personnes, les relations avec les locaux, vous êtes dans les mêmes valeurs ? Ou en revanche, bah, vous dites : « non, j’en ai marre de ce pays, on me met une douille à chaque fois ». Je pense notamment aux pays méditerranéens. Typiquement Malte, j’avais eu quelques mauvaises expériences, notamment dans les locations de voitures et tout ce qui va avec, parce que le mindset c’est le mindset méditerranéen, c’est vouloir te mettre une douille, entre guillemets ; alors que le mindset, typiquement de l’Estonie ou même d’autres pays, les pays scandinaves, je pense notamment les pays d’Asie où ils sont extrêmement honnêtes, ils veulent à chaque fois que le client soit content et ainsi de suite. Ça, c’est royal. Donc c’est une nouvelle règle que je vous invite à vous poser.

A lire également :  12 avantages et inconvénients de venir vivre à Malte

Récapitulatif des 9 règles pour une expatriation réussie

Donc je vous récapitule les différentes règles, les différents critères que je me suis donnés.

  1. regarder systématiquement la fiscalité
  2. la bureaucratie : y a-t-il beaucoup de paperasse ou non ?
  3. la langue : est-ce que je parle la langue du pays auquel je souhaite m’expatrier
  4. la monnaie. Donc vis-à-vis de la devise que j’utilise au quotidien : est-ce que c’est un handicap ou un avantage ?
  5. les visas. Niveau passeport est-ce que c’est compliqué ou simple pour vous, dois-je remplir un dossier, oui ou non, assez régulièrement ?
  6. le climat : est-ce que c’est un climat qui vous correspond par rapport à là où vous avez grandi ou là où vous habitez actuellement ?
  7. le coût de la vie : en fonction des finances, est-ce que je vais être à l’aise financièrement dans ce pays ; ou en revanche, non, je vis dans des conditions précaires ?
  8. la nourriture. Typiquement si vous êtes végane, viandard, frugivores… bref, vous avez une nourriture particulière : paléo, etc.
  9. les relations avec les locaux : est-ce que c’est dans les mêmes valeurs que vous, est-ce que vous vous sentez en sécurité, est-ce que vous vous sentez dans la même énergie que les personnes que vous côtoyez dans la rue et au quotidien ?
  10. numéro 10, ça va plus parler aux hommes, ça va être le critère des femmes : est-ce que vous avez des belles femmes ? Alors, si vous êtes déjà en couple, ça ne va pas vous concerner, mais je sais que de temps en temps j’ai la question, donc c’est à vous de vous la poser à vous-même.

Moi, personnellement vis-à-vis de Malte, ce que j’appréciais c’était le climat, c’était la fiscalité, c’était la proximité avec la France. Ce que je n’aimais pas, c’était la relation avec les locaux, c’était également 50 000 papiers à remplir, etc. Donc c’est pour ça que je vous donne ses différents critères, comme ça, ça vous permettra de vous faire le choix de votre pays, de votre rêve. Parce qu’aujourd’hui, vous avez différents pôles sur internet, vous avez les personnes qui sont expatriées au Canada, vous avez les personnes qui sont expatriées à l’île Maurice, vous avez les personnes expatriées en Asie, vous avez les personnes qui sont expatriées à Dubaï, vous avez des personnes qui sont expatriées à Malte, on a l’Estonie, on a le Portugal, etc. Donc on a un tas de possibilités, il y a de plus en plus de pôles qui se font régulièrement sur le web entrepreneuriat. Et du coup, c’est à vous, ça va vraiment dépendre de vos valeurs, de ce que vous recherchez, de ce que vous avez envie, et tout ce qui va avec, pour vous expatrier dans le pays de vos rêves.

Rejoignez les entrepreneurs à succès !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-par-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Sidebar-banniere-horizontal-consulting

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Sidebar-banniere-vertical-v2-consulting
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-revenus-passifs-01

BOURSE - PARIS SPORTIFS

IMMOBILIER À L'ÉTRANGER - OR

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest

Share This