Dropshipping : Les 5 facteurs clés du succès (Etienne Perth)

Dropshipping : Les 5 facteurs clés du succès (Etienne Perth)

Cinq facteurs clés de la réussite dans le dropshipping, donc c’est ce qu’on va voir en détail dans cette vidéo. Je suis actuellement avec Étienne Perth qui a déjà réalisé plus de 1,5 million d’euros de ventes en l’espace de huit mois seulement. Il va nous donner ces cinq facteurs.

Donc, salut Étienne, est-ce que tu peux te présenter brièvement pour les personnes qui se demandent qui tu es. Et ensuite on va revenir sur ces cinq facteurs. Notez-les bien et juste après vous les implémentez et bizarrement votre business va s’enflammer.

Étienne Perth d'Ecom Millionnaires

Salut Maxence. Donc pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Étienne Perth du groupe ECOM Millionnaires. Donc c’est un groupe que Simon, mon associé et moi avons monté il y a un peu plus de 6 mois et on a atteint presque 12 000 membres pendant cette période de temps. Donc on est le groupe le plus important en termes de nombre de personnes, en termes de membres dans l’e-commerce francophone. Donc Simon et moi, on a réalisé un chiffre d’affaires comme ce que Maxence vient de dire, de 1,5 million d’euros en un peu plus de 8 mois.

Ouais, et puis ça augmente. Donc là tu vas être… au moment où vous regardez la vidéo, tu seras à 2 millions.

5 clés pour réussir en DropShipping

Presque 2 millions, ouais. Ça doit être ça ouais. Donc en fait, par rapport aux cinq facteurs clés du succès en dropshipping, le premier, le fondamental, en fait ce qui vraiment moi m’a permis d’en arriver là où j’en suis aujourd’hui, c’est le fait de travailler à deux donc les…

Avoir un associé

Donc facteur un, être entre guillemets avec un associé, donc binôme, équipe et pas en solo, seul dans son coin.

Et en fait c’est… enfin, je vais revenir sur mon histoire rapidement après, mais notamment dans notre groupe, on a vu en fait que les gens qui atteignaient 1 000 € - 2 000 € - 3 000 € par jour, c’était principalement des gens qui travaillaient en binôme. Enfin c’est un fait quoi, on le voit. Mais pour nous, pour moi personnellement, ça a été vraiment un élément propulseur qui m’a permis d’en arriver là où j’en suis aujourd’hui. Et pourquoi ? Parce qu’en fait, chaque jour dans la vie d’un entrepreneur, on doit faire face à des problématiques, on a toujours des problèmes qu’on doit résoudre de manière quotidienne. Quand on est deux personnes, on a vraiment deux cerveaux pour pouvoir se poser les bonnes questions sur un problème en particulier. Et forcément, on peut solutionner les problèmes de manière beaucoup plus rapide, parce qu’on a des expériences différentes, on a des connaissances aussi différentes. Et quand on additionne un peu tout ça, eh bien, ça permet de solutionner vraiment les problèmes de manière beaucoup plus rapide.

En plus de ça, on a des compétences différentes, donc l’un s’occupe d’une partie, l’autre s’occupe de l’autre. Et après on a des spécialités vraiment qui sont complémentaires, donc ça permet vraiment de ne pas se chevaucher au niveau des compétences et on aime le rôle qu’on joue chacun. En fait, ce n’est pas comme si on était les deux à faire exactement la même chose, à se marcher un peu l’un sur l’autre, on a vraiment deux rôles complémentaires et c’est… ouais, c’est l’une des raisons pour lesquelles on en est là où on en est aujourd’hui, c’est qu’on a pu aller aussi vite, pourquoi… Enfin, pour nous c’est allé super vite. Fin mars 2017 on a lancé notre premier shop et aujourd’hui, en février 2018, on est presque à 2 millions d’euros de chiffre d’affaires. Donc pour certains ça paraît normal, pour d’autres ça paraît incroyable, mais voilà. Si on en est là aujourd’hui, c’est vraiment le fait d’avoir travaillé à deux et on a pu vraiment aller très rapidement.

À lire
Boutique Shopify en Dropshipping : 6 erreurs à éviter

Et surtout en fait, quand on est complémentaire, généralement c’est toujours mieux d’avoir deux cerveaux. Et souvent le point faible, c’est l’autre personne qui l’a fait, ainsi de suite, et comme ça les deux personnes sont seulement focalisées sur leurs points forts et c’est comme ça qu’on démultiplie ses résultats. Donc ça, facteur un, maintenant facteur numéro deux ?

Le mindset

Facteurs numéro deux, je dirais, il y en a qui vont dire : ouais, il parle toujours de ça, etc., mais c’est le mindset, l’état d’esprit, la façon dont on va aborder les choses. On voit trop souvent des personnes qui disent : « non, le dropshipping ça ne fonctionne pas ; non le screenshot est faussé ». Vous savez, généralement les gens postent leur screenshot, les chiffres qu’ils ont réalisés, leur chiffre d’affaires, etc. Si vous avez un état d’esprit comme ça, plutôt négatif entre guillemets, eh bien vous allez vous mettre des bâtons dans les roues directement. Parce que pourquoi ? Vous avez pensé que… vous allez être dubitatif sur tout, vous allez vous poser des questions à chaque fois de savoir si c’est vrai ou non et vous allez seulement penser que tout le monde raconte n’importe quoi et que ce n’est pas possible de faire de l’argent en dropshipping. Alors que si vous enlevez cette barrière de l’esprit, si vous pensez qu’il est vraiment possible de faire des chiffres, ces chiffres-là, vous allez être plus enclins au succès entre guillemets. On voit notamment aux États-Unis il y a… enfin, sur le marché anglophone, pas aux États-Unis, mais sur le marché anglophone, il y a notamment deux frères, les frères Tang.

Ils sont connus, ils font combien ? Des dizaines de milliers d’euros par jour peut-être.

Ouais, pas des dizaines, mais centaines…

Ouais, centaines de milliers d’euros par jour.

Je crois que l’un de leurs records c’est 350 000 $ en une journée. Ils ont été beaucoup décriés quand ils ont posté ce screenshot, beaucoup de personnes disaient : « mais non ce n’est pas possible, c’est faux, machin… » Après c’est à vous, oui ou non d’y croire, moi je préfère y croire. Pourquoi ? Parce que je me dis : si c’est possible pour eux, c’est aussi possible pour moi. Après, ouais on a chacun des ambitions différentes. Pour certaines personnes, vous allez vouloir pouvoir générer un petit complément de revenus, ou pouvoir voyager et travailler en même temps depuis votre ordinateur. Et pour d’autres, vous allez vouloir vraiment construire un business.

Créer un véritable empire, ouais. Là c’est même un empire, ce n’est même plus un business, c’est la magie du web.

Ouais, après l’empire, le business, il peut être à plusieurs échelles. Si on ne fait que la course, entre guillemets, aux chiffres dans l’e-commerce, après c’est un peu un cercle vicieux puisqu’il n’y a vraiment aucune limite. Encore une fois, ce qui va faire la différence entre une personne qui va atteindre difficilement les 1 000 € et une personne qui va arriver à 10 000 €, ça va être ses croyances le fait de se dire que c’est tout à fait possible, tout à fait réalisable et qu’il croit ce qu’il voit, les screenshots qu’il peut voir. Après, on n’a aucune manière de vérifier, mais il faut vraiment avoir un état d’esprit positif et y croire, c’est vraiment super important.

À lire
Comment trouver un produit à plus de 100 000 € ? (Dropshipping)

Pour revenir aux frères Tang, moi je connais bien Roman Paillet qui est aussi un spécialiste du dropshipping, il était à un Mastermind, je crois que c’était en Asie, il avait fait quelques stories que j’avais suivies. Il avait même posté une photo sur son Instagram. Et au final, quand les gens peuvent se payer, c’était un Mastermind d’une semaine ou un workshop, je ne sais pas comment on l’appelle exactement, c’était 12 000 € le ticket d’entrée, évidemment qu’ils ne font pas zéro avec leur shop, parce que les billets d’avion, payer le Mastermind et ainsi de suite. Puis ça, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Si vous ne faites que 500 € par jour ou 200 € par jour, vous ne pouvez pas vous payer ce type de prestation.

Non, c’est clair.

Ça revient à cette cohérence que j’évoque souvent, donc soyez sceptique, mais soyez un bon sceptique, c’est-à-dire testez par vous-mêmes. Donc ça, c’étaient les deux premiers facteurs. Alors quel est le troisième facteur ?

La détermination

Le troisième, je dirais, c’est la détermination en fait. En plus d’avoir de mindset, c’est important d’être déterminé et de savoir pourquoi vous faites les choses. Enfin, ça s’applique au dropshipping, mais ça s’applique à n’importe quel business aussi de toute façon, mais il faut vraiment être déterminé. Parce qu’en dropshipping, vous allez pouvoir tester plusieurs produits et ça ne va pas forcément fonctionner. Et vous allez avoir un peu le moral dans les chaussettes de temps à autre et c’est tout à fait normal. Mais il faut être déterminé et vraiment continuer jusqu’à ce que vous trouviez le produit winner. C’est ce qu’on dit généralement, mais il vous suffit d’un produit pour vous ramener à six chiffres, pour vous ramener à plus de 100 000 € de ventes. Il faut juste trouver ce produit-là que vous allez pouvoir ensuite scaler de manière massive pour vous ramener vraiment ces 100 000 €. Et vous allez vraiment prendre conscience de l’ampleur du e-commerce.

OK, donc ça, c’était le troisième facteur. En fin, je ferais le petit récapitulatif des cinq facteurs pour que vous ayez bien tout ça à l’esprit. Quel est le quatrième facteur selon toi ?

La formation

Le quatrième facteur, pour moi, ce serait la formation. Donc que vous ayez beaucoup de succès dès le début ou non, il est important de se former de façon continue et de ne pas se reposer sur ses lauriers. En fait, pour ma petite histoire, moi au début j’ai commencé avec une formation que j’avais achetée d’un Irlandais, à environ 500 $. Et après je me suis associé avec Simon et on a commencé à avoir du succès sur nos shops, etc. Mais on ne s’est pas reposé sur nos lauriers, on a continué à se former, on a acheté des formations, notamment sur les publicités Facebook pour en apprendre davantage, ensuite on a acheté une formation sur Google analytics pour pouvoir maîtriser et pour pouvoir mieux lire les données de nos shops et pouvoir mieux comprendre ce qu’on était en train de faire. Et c’est vraiment ce qui fait la différence en fait, si vous allez rester à un niveau entre guillemets amateur et si vous allez aller au niveau next level, au niveau professionnel, et vouloir atteindre des chiffres vraiment énormissimes quoi.

OK, donc du coup, vis-à-vis du cinquième facteur, quel serait ce dernier facteur selon toi ?

À lire
Shopify, la meilleure plateforme de e-commerce ? (3 avantages)

Tester et investir dans la publicité Facebook

Donc tester, tester et continuer de tester en fait. Vous allez tester énormément de produits et forcément sur toute la tranche de produits que vous allez tester, il y en aura un faible pourcentage qui vont être ce qu’on appelle des produits winner, qui vont avoir une bonne rentabilité et qui vont vous permettre de scaler de manière massive. Au début, vous allez forcément commencer avec un faible budget, vous allez avoir vos premiers ad sets à 5 € et petit à petit, si vous avez un produit qui fonctionne bien, vous allez soit augmenter le budget de l’ad set ou soit le dupliquer mettre un budget plus élevé et vous allez tester de nouveaux intérêts et après vous aurez vos audiences similaires, etc. Donc il ne faut pas avoir peur, même si vous avez un produit qui fonctionne bien, il ne faut pas avoir peur d’investir et de tester de nouvelles audiences, de nouveaux ad sets, de nouvelles créatives aussi. Les créatives, c’est les images ou les vidéos que vous avez utilisées dans vos pubs. Voilà, c’est hyper important et c’est intéressant de faire des tests un peu A sur B et de voir par exemple quelle vidéo convertit le mieux.

J’en parlais dans une autre vidéo, mais au niveau des prix aussi, genre tester les différents prix pour un produit donné. Pourquoi ? Parce qu’une différence de quelques euros peut avoir un impact considérable sur la psychologie de votre consommateur. Donc il y a vraiment plein de paramètres à prendre en compte. Mais après, au niveau des publicités Facebook, il faut vraiment tester. J’avais notamment une question il y a quelques jours où quelqu’un disait : ouais, j’ai une audience similaire, 1 %, qui fonctionne moins bien qu’une audience… je ne sais plus exactement pourquoi. Et en fait, c’est parce que tout le monde pense qu’en théorie c’est comme ça et forcément, en pratique ce sera de cette manière. Mais pas forcément, si vous avez deux ad sets identiques qui sont exactement pareils, qui visent exactement la même population, eh bien ils vont réagir de façon différente. Imaginons que nous visons les personnes, les hommes entre 18 et 34 ans, le même ad set, même budget, etc., et vous mettez 5 €, vous allez atteindre une faible partie de la population des 18-34 ans sur les deux ad sets. Mais forcément, vous allez atteindre des personnes différentes à chaque fois. Et il se peut qu’il y ait un ad set qui parte mieux et l’autre ad set qui parte moins bien, mais ça c’est OK, il faut se donner un peu de temps et il ne faut pas paniquer. Et ce n’est pas parce qu’en théorie, par exemple une audience similaire doit mieux fonctionner que ce sera forcément le cas. Et voilà, c’est du test perpétuel.

OK, absolument ouais. Donc vraiment, mettez ça en place et surtout sur la pub, n’hésitez pas à faire des petites campagnes, peut-être 5 €-2 €-7 € et vous en faites 10-15-20 et petit à petit vous allez commencer à comprendre, avoir votre pub best-seller en même temps que le produit. Et là vous injectez massivement, vous augmentez le budget et ensuite pour finir massivement.

Récapitulatif des 5 clés pour maîtriser le DropShiping

On récapitule les cinq facteurs.

  1. Binôme ou associé
  2. Mindset
  3. Persévérance
  4. Formation
  5. Testez, testez et investissez dans Facebook. Et dès que vous avez trouvé la formule gagnante, augmentez le budget jusqu’à vraiment investir massivement.

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Les emails privés de Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER
OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest