Curve : l'application qui regroupe toutes vos cartes bancaires

Curve : l'application qui regroupe toutes vos cartes bancaires

Vous souhaitez en apprendre davantage au sujet de l'applicationCurve ? Alors, ne bougez pas, car je vous explique tout dans ces quelques lignes : Curve, c’est quoi ? Comment fonctionne la carte Curve ? Quelles sont les cartes bancaires compatibles avec l’application Curve ? Quelle est la cible de la start-up ? Est-il possible de l’utiliser à l’étranger ? Bref… Vous l’aurez compris : vous saurez tout au sujet de cette fintech ! Allez, je ne vais pas vous faire languir davantage. Are you ready ? Let’s go !

Une levée de fonds significative pour Curve

En juillet 2019, la start-up britannique a réussi à lever la somme de 55 millions de dollars, notamment grâce à de nombreux investisseurs tels que : Gauss Ventures, Cathay Innovation, Santander, etc.

Curve n’est donc pas une banque traditionnelle, mais un intermédiaire. C’est un positionnement de choix que n’utilise pas d’autres néobanques. D’ailleurs, celles-ci sont déjà très nombreuses sur le marché bancaire.

Quoi qu’il en soit, plus de 500 000 clients ont déjà été séduits par Curve. Et ce chiffre ne cesse de grimper, notamment grâce à son positionnement de niche. En réalité, l’objectif de Curve est de convertir 1 million d’utilisateurs d’ici quelques mois.

Qu’est-ce que la carte Curve ?

Curve : l'application qui regroupe toutes vos cartes bancaires

La carte Curve permet de réunir toutes vos cartes bancaires en une seule et unique CB. Le tout grâce à une simple application. Alors, si vous avez plusieurs cartes bancaires dans votre portefeuille, il serait peut-être temps d’y remédier. Vous ne croyez pas ?

À lire
Guide des néobanques, ces nouvelles banques en ligne

Pour la recevoir, rien de plus simple. Vous n’avez même pas besoin de bouger de votre canapé. En fait, il vous suffit de renseigner quelques informations personnelles. Ensuite, vous recevrez votre nouvelle CB dans les 10 à 15 jours directement à votre domicile.

Comment fonctionne la carte Curve ?

Une fois la carte reçue, il va falloir l’activer. Là encore, c’est un jeu d’enfant. Pour ce faire, rendez-vous sur l’application Curve et rentrer le code de votre (vos) carte(s) bancaire(s).

Ainsi, vous pourrez utiliser la carte Curve pour dépenser l’argent présent sur vos différentes cartes bancaires. Il vous sera demandé plusieurs choses dont :

  • le numéro de la carte ;
  • la date d’expiration ;
  • le fameux code de sécurité situé au dos de la carte.

Afin de vérifier que vous êtes bien détenteur de cette carte, Curve va vous prélever une petite somme (environ 1,10 euros), qui vous sera remboursé immédiatement.

Vous allez donc devoir saisir un code sur l’application. Celui-ci apparaîtra sur votre compte lors du prélèvement.

Les cartes bancaires acceptées par Curve ?

Il est temps de faire un point sur les cartes bancaires compatibles avec Curve. Vous trouverez ci-dessous une liste qui vous aidera à y voir plus clair :

  • les cartes Visa (crédit ou débit) ;
  • les cartes Mastercard (crédit ou débit) ;
  • les cartes prépayées (Monzo, Osper, Tide, Revolut, Monese, Loot, N26, Qonto, Soldo).

Vous vous doutez bien que Curve n’accepte pas toutes les cartes bancaires. C’est notamment le cas de :

  • American Express ;
  • Maestro ;
  • Diners Club ;
  • UnionPay.

Une cible différente des autres néobanques

Vous le savez aussi bien que moi : les néobanques ciblent davantage les jeunes ou même, les freelances. C’est justement à ce niveau là que Curve se différencie, car elle souhaite répondre aux demandes d'une clientèle plus âgée.

À lire
Comment ouvrir un compte bancaire à l'étranger ?

Pour tout vous dire, son cœur de cible est avant tout entre 30 et 45 ans, avec des revenus assez élevés. Ce sont eux qui vont percevoir en Curve la solution idéale qui va leur permettre de mieux gérer leurs divers comptes bancaires.

Est-ce possible d’utiliser sa carte Curve à l’étranger ?

Il est tout à fait possible d’utiliser sa carte Curve hors union européenne. Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? En fait, dès lors que vous ferez un achat, il n’y aura pas de frais d'échange entre la devise locale et la devise de la carte de crédit.

Cependant, une limite de paiement existe. Elle est d’environ 550 euros par mois, soit 500 £. Il est toujours possible de dépasser cette limite, mais dans ce cadre, Curve vous prendra 2 % supplémentaires sur chaque transaction. C’est notamment le cas pour la version gratuite (offre standard). Mais grâce à la version payante (offre black : 9,99 euros par mois), vous aurez le droit à des frais d’échanges illimités, sous réserve d’une utilisation de moins de 15 000 £ par an. Sinon, ce sera également 2 % de frais pour chaque transaction.

Il existe également une version Métal (14,99 £), mais celle-ci est uniquement réservée aux clients britanniques.

Curve et le cashback

Cerise sur le gâteau, la carte Curve permet également de recevoir du cashback pour chaque achat effectué. Le pourcentage est d’environ 1 %.

Dans ce cadre, vous vous doutez bien qu’il existe une différence entre la version gratuite et payante. Choisir l’option gratuite, c’est se limiter à 3 commerçants pour recevoir ses récompenses. Vous trouverez juste ici quelques-uns des commerçants pris en charge par l’application :

  • Amazon ;
  • Deliveroo ;
  • Ikea ;
  • Zara etc.
À lire
Comment gagner de l’argent avec une banque en ligne ?

Si la notion de cashback vous est encore abstraite, je vous invite à découvrir mon article à ce sujet. Ce concept permet de faire de réelles économies. Ce serait bête de ne pas en profiter.

Lydia : l’application bancaire qui a déjà séduit la France métropolitaine

Curve devrait arriver d’ici peu sur le territoire français. Cependant, la start-up Lydia s’est déjà fait une place dans l'hexagone. Ces deux start-up ont un point en commun : regrouper toutes vos cartes bancaire en une seule CB.

Son credo est donc ressemblant à celui de Curve : celui d’offrir une interface unique pour réaliser toutes les opérations bancaires. Tout comme son homologue, Lydia propose donc à ses clients de choisir le compte sur lequel il souhaite être débité. Choisir Lydia, c’est aussi pouvoir réaliser des retraits sans frais, à l’étranger.

Curve pourrait devenir un concurrent très sérieux de Lydia. Cependant, la start-up française compte déjà plus de 2 millions d’utilisateurs. Nous pouvons donc dire que Lydia a quand même une bonne longueur d’avance (sur le territoire français). Mais qui sait ? Curve arrivera peut-être à rafler tous les prix et devenir la fintech française en vogue. Affaire à suivre !

À vos plumes : après avoir lu ces quelques lignes, vous devez y voir un peu plus clair au sujet de l'ApplicationCurve. Avez-vous déjà adopté la fintech Curve ? Qu’en pensez-vous ? Souhaitez-vous tenter l’aventure ? Venez me faire part de vos impressions juste en dessous de cet article. Je vous remercie pour votre attention et vous dis à très vite.

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Les emails privés de Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar Banniere Vertical Mastermind
Sidebar Banniere Vertical Mentorat
BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGEROR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest