De 0 à 6000€/MOIS - COACH pour ENTREPRENEURS - ASSYA YOUSFI

De 0 à 6000€/MOIS - COACH pour ENTREPRENEURS - ASSYA YOUSFI

De 0 à 6000 euros par mois, c’est ce qu’on va voir dans cette vidéo. Donc je suis avec Assya Yousfi. donc juste avant de voir tout ça en détail, je vous invite à cliquer sur le bouton juste en dessous, pour rejoindre plusieurs dizaines de milliers d’entrepreneurs à succès abonnés à la chaîne YouTube.

Alors, tu es également membre de mon club privé Business donc depuis début 2018. Tu as réalisé également l’un de mes masterminds que j’avais organisés en mai 2018 à Tallinn, en Estonie.

Tu as un parcours sur internet, je vais te laisser te présenter dans quelques instants. Mais ce que j’apprécie, ce que vous allez aussi pouvoir apprendre dans cette vidéo, c’est que tu réalises du coaching à étiquette.

On n’est pas dans le Mindset où comme moi je fais Instagram, YouTube, Facebook, Google… donc on va voir qu’est-ce que tu utilises pour avoir des prospects, ton trafic, comment les convertir en clients. Bref, l’étude de cas sera bien complète, et vous allez apprécier tout ça. Mais je vais te laisser donc te présenter. Oui, il y a des femmes qui réussissent dans le club privé Business, on y reviendra également. Je te laisse tout nous dire depuis tes débuts jusqu’à aujourd’hui dans ta vie et après ta partie internet. Donc salut Assya.

Assya Yousfi, entrepreneuse en coaching

Bonjour Maxence. Merci de m’avoir permis d’être là.

Avec plaisir. J’ai pris les notes, j’ai pris les notes pour ne rien oublier.

Donc je suis à Assya, j’ai 40 ans, je suis maman de deux enfants et je suis coach et formatrice pour l’Entrepreneur d’Avant-Garde.

Alors, tu as deux enfants, quel âge ont-ils ?

7 ans et 12 ans.

7 ans et 12 ans. Donc si vous êtes une femme et que vous avez des enfants, ça va vous inspirer comment vous organiser si vous voulez vous lancer sur le Web. Ou si vous voulez avoir votre activité online. Alors, est-ce que tu peux nous partager l’avant internet, qu’est-ce que tu faisais dans la vie ?

Donc avant, j’avais un cabinet en tant qu’énergéticienne, voilà, dans des villages assez paumés de 200 habitants, tu vois ?

Tu es de quelle région ?

Charente-Maritime. À l’époque, j’étais en Charente-Maritime.

Charente-Maritime. Et aujourd’hui ?

Là, maintenant, Angers, Maine-et-Loire, département de Maine-et-Loire.

Donc s’il y a des Angevins, ça va vous parler. Donc OK, Charente-Maritime, et maintenant tu es à Angers. Donc avant, tu étais prof dans un lycée pour des bacs pros vente ?

Oui, bac pro vente, BEP, CAP, donc aussi dans des CFA. Et puis je travaillais aussi pour le Greta, pour former des demandeurs d’emploi.

Alors ça, tu as fait ça, quoi ? 10 ans, 15 ans ?

Ouais, j’ai fait ça 10 ans.

10 ans ? D’accord. Alors, quel était ce déclic pour arriver sur internet ? Parce que souvent… et peut-être que vous visionnez cette vidéo, vous vous dites : « oui, je sais qu’il faut que je me lance sur internet ». Ou alors si vous avez déjà une entreprise en dur : « je sais que je dois passer au digital », parce que, voilà, c’est vraiment la galère d’être en dur. Et puis, aujourd’hui, tout le monde est sur internet, donc vous devriez profiter de cette spirale. Mais on dit : « on va le faire, on va le faire, on va le faire », on ne le fait pas. Et souvent, c’est ce que j’explique et c’est ce que je demande : c’est quoi ce déclic qui fait que, boum, je passe à l’action ? Et là, concrètement, je suis en ligne.

Donc moi, le déclic, ça a été que – comme je te l’ai dit – étant dans un village de 200 habitants, je me posais la question de savoir comment je pouvais me rendre visible et…

Ah oui, village de 200 habitants ! OK, ouais, donc là bien perdue.

De la nécessité d'être présente online

Et c’est à ce moment-là que je me suis intéressée aux formations qu’il y avait en ligne et que je me suis dit : « ce serait bien que je puisse me… être présente sur internet, mais comment faire ? »

Donc c’est à ce moment-là. Et alors, c’était quelle année que tu t’étais posé cette question ?

Ouais, il y a facilement 10 ans.

Donc 2009 à peu près ?

Ouais.

Donc 2009, tu te poses la question, tu te dis : « j’habite dans un petit village et j’aimerais me lancer sur internet ». Alors, quelles étaient – puisque moi-même, je n’avais même pas démarré sur internet en 2009 – quelles étaient les infos que tu recherchais ? J’imagine que tu as commencé par quelques formations. Quelles étaient ces formations ? Je te laisse tout nous dire.

Alors, au départ j’avais vu que les blogs c’étaient très tendance, donc j’ai essayé de me former là-dessus. Donc j’ai fait différentes formations de blogging et… j’en ai fait pas mal en fait. C’est surtout ça le truc, j’ai beaucoup investi en formation en ligne. Mais très vite, je me suis rendu compte que, de passer de la théorie à la pratique, c’était difficile et que c’est bien de consommer des formations, mais j’avais du mal à implémenter.

Donc toi, ta difficulté, c’est que tu avais les connaissances, mais l’implémentation était compliquée pour toi ?

Ouais, le passage à l’action.

Donc tu as investi combien à peu près dans les formations ?

À peu près 15 000, 15 000 €.

Les formations Sébastien Night le Marketeur Français, Aurélien Amacker, Olivier Roland, David JAY

Voilà, donc 15 000 €, tu me disais, tu as fait donc Sébastien Marketeur français, Aurélien AMACKER, Olivier ROLAND. David JAY ?

Oui, aussi.

Le quatuor de l’époque, le quatuor de l’époque pour les vieux de la vieille : Olivier ROLAND, David JAY, Marketeur français, Aurélien AMACKER. C’était le trio que moi-même j’ai suivi à mes débuts sur le Web. Alors, on va revenir après, finalement, comment tu es arrivée chez moi et tout ce qui va avec. Donc beaucoup d’achats de formations, environ 15 000 €.

Facebook en groupe privé

Du mal à passer à l’action, malgré que tu aies des connaissances, malgré que tu as des formations. Généralement, j’explique qu’il y a quatre plateformes pour gagner sa vie sur internet. Donc il y en a d’autres, mais c’est les quatre majeures : Google, YouTube, Facebook, Instagram. Aujourd’hui, sur quelles plateformes es-tu et utilises-tu pour avoir tes clients ?

Alors, Facebook.

Donc toi, Facebook. Comme une autre étude de cas sur Dialine Feuillet – que je vous invite à aller voir également – OK, donc Facebook, qu’est-ce que tu fais exactement par rapport à Facebook ?

Sur Facebook, j’ai monté une communauté. Là, on doit être à peu près plus de 400, où je vends au sein de cette communauté.

Donc groupe public ou groupe privé Facebook ? C’est ce que…

Groupe privé.

Donc groupe privé Facebook ?

Ouais, Facebook.

Alors, comment tu as obtenu ces 400 contacts ?

Par publicités Facebook.

Donc tu as investi quoi ? 5 € par jour ? 10 € par jour ?

Oui, à peu près, ouais, j’ai démarré comme ça.

Petit budget alors ?

J’ai démarré comme ça.

Exactement comme Dialine qui réalise, pareil, des investissements publicitaires. Alors, vis-à-vis de ce groupe Facebook, tu le manages comment ? Tu fais des Lives, tu réponds aux questions ? Comment tu procèdes ?

Oui, c’est ça. Je l’anime à peu près… à peu près tous les jours. Tu sais, je mets des postes en automatique et puis je fais des Lives toutes les semaines.

Donc un live par semaine ?

Oui, à peu près.

Et c’est quoi ? 20 minutes, 30 minutes, une heure ?

Ça dépend du sujet, ça dépend des questions qui vont être posées, ça dépend de la réactivité. Mais, ouais, entre 20 minutes, une demi-heure.

Environ à 30 minutes ?

Ouais.

Alors là, on a pu voir, donc sur la partie « trafic publicités Facebook » qui redirige vers les membres de ton groupe privé, tu as également les coordonnées, les e-mails donc en offrant un bonus. Ensuite, là – c’est ça qui va nous intéresser – qu’est-ce que tu vends ? À quel tarif ? Et à qui ?

Je vends donc – comme je t’ai dit – des accompagnements sur l’année, donc…

High ticket, coaching privé en collectif ou individuel (privé) sur plusieurs mois

Donc là, c’est ce qu’on appelle du « High Ticket », donc des accompagnements haut de gamme sur six mois. C’est six mois ou un an ?

C’est soit cinq mois, soit dix mois.

Cinq mois ou dix mois, OK.

Et puis… et aussi du coaching privé, donc du coaching où il y a du collectif et de l’individuel, et du coaching privé où je prends une poignée de personnes pour les accompagner, pareil, sur des durées assez longues.

Alors, vis-à-vis des tarifs, quels sont ces différents prix ?

Donc au niveau du tarif, je suis sur 5 600 TTC, donc ça, c’est pour dix mois. Et sinon, après, c’est plutôt… ça dépend : 2 500-3 000 sur des périodes plus courtes.

Alors, peut-être qu’au moment où vous visionnez cette vidéo les prix auront été modifiés, si tu as augmenté tes prix, toutes ces choses-là. Mais ce que j’apprécie – et ça va rebondir par rapport à cette vidéo – tu as fait au cours des neuf derniers mois, un peu plus de 50 000 € grâce aux High Ticket. Et ce qui est cool – et c’est ça que vous devez avoir en tête – c’est que finalement, tu n’as pas énormément de clients haut de gamme, mais seulement avec 5-10-15-20 clients haut de gamme – donc à vous de voir quels tarifs vous voulez avoir – eh bien, on peut arriver à en vivre et puis surtout ça prend très peu de temps. On va le voir juste après.

Une promesse : faciliter la reconversion des gens vers leur zone de génie

Alors, il y a peut-être des personnes qui se disent : « merci, Assya. Si je prends un de tes programmes à 3500 ou alors 5 600 €, en fonction un peu de l’avatar, qu’est-ce que j’ai concrètement ? C’est quoi ta promesse ? Qu’est-ce que j’aurais comme accompagnement ? » Je te laisse nous expliquer, il y a peut-être des gens, justement, qui seraient intéressés pour rejoindre tes services.

À lire
Comment Jean-Marc GAGNE au MOINS 15000 EUROS par AN avec l'AFFILIATION de PRODUITS PHYSIQUES ?

Alors, qu’est-ce que tu as ?

Disons que… moi, ma promesse, c’est de prendre des gens qui sont en reconversion professionnelle, donc d’identifier leurs missions de vie, de voir quelle est leur zone de brillance, quel est l’axe sur lequel ils doivent se déployer.

Et en fonction de ça, ce que tu générais dans le salariat, on va faire en sorte que tu puisses le générer au bout de quelques mois. Donc c’est déjà vraiment de générer les premiers revenus au bout de quelques mois. Et ensuite, de faire en sorte de… qu’ils puissent atteindre la liberté financière, qu’ils puissent avoir un système, des récurrences qu’on puisse mettre en place, mais à travers leur expertise en fait. C’est ça, le but.

D’accord. Donc tu… tes clients, c’est : numéro 1 reconversion professionnelle. Et numéro 2, c’est, voilà : on est indépendant, mais malheureusement soit on patauge ou alors on n’a pas les résultats qu’on aimerait avoir. Et le coaching, vous le savez, vous devez toujours être accompagné. Moi-même, j’ai des consultants, des coachs au fil des ans, ce qui m’a permis d’être millionnaire à 29 ans en partant de zéro. Et, en l’occurrence, tu fais quoi ? Un Skype par semaine, un Skype tous les 15 jours ?

Alors, c’est tous les 15 jours, c’est des accompagnements de groupe, et une session tous les mois.

Donc tous les 15 jours, coaching commun avec les 5-10-15 clients. Et une fois tous les 15 jours, une séance… non, une fois par mois, une fois par mois, un coaching privé pour, là, vraiment aller en profondeur avec la personne.

Les blocages énergétiques

Ouais. Un coaching laser où on fait vraiment du cas par cas. Et souvent, c’est soit du Mindset, soit c’est du marketing ou soit c’est de l’énergétique. Ça veut dire que s’il y a des gens qui ont des blocages, eh bien, on essaie de voir quels sont ces blocages, et si énergétiquement je ne peux pas aider pour nettoyer certaines charges émotionnelles. Parce que tu sais que l’émotion, elle est… c’est un vecteur, ça peut être un vecteur porteur si c’est… l’émotion est positive. Mais si c’est une émotion négative, ça peut être entravant et t’empêcher d’être dans ton axe et dans ton business en fait.

Ouais, je pense que ça te parle, le langage des oiseaux ?

Oui.

Voilà, si vous ne connaissez pas du tout l’énergétique, j’ai eu des copines par le passé qui étaient expertes aussi du sujet. Typiquement, si vous avez mal au « je-nous », « je » - « nous », c’est qu’il y a un mal-être dans votre relation. C’est un exemple tout bête, vous pouvez faire des recherches ou alors aller voir Assya pour en savoir plus par rapport à ça. Mais c’est important d’avoir aussi cette notion – si vous êtes rationnel comme moi – émotionnelle qui est aussi très très importante dans ce qui nous arrive dans notre vie.

Ouais, tout à fait.

Alors, autre chose que je voulais rebondir, c’est que par rapport aux prix, tu m’avais raconté une petite anecdote avant de faire l’interview, comment tu as fixé ton tarif ? Donc comment tu fixes ton prix ? Et qui réalise la vente ? Est-ce que c’est toi par téléphone ? Est-ce que tu as un closer ? Je te laisse nous expliquer comment tu as fixé ton prix et qui réalise la vente.

Alors, moi, au niveau du prix, j’avais un peu de mal. Au démarrage, j’étais un peu timide pour pouvoir proposer mes tarifs, mais c’est après, quand j’ai fait la liste de tout ce que j’avais investi, dans quoi je m’étais formée, c’est ma valeur. Et pour moi, c’était important de pouvoir me positionner et d’être en adéquation avec mon prix, quoi, de ne pas avoir le sentiment de me brader ou de perdre mon temps. Donc j’ai… c’est pour ça qu’en faisant le calcul, j’estimais légitime que c’était à ce prix-là, et c’est pour ça que les gens qui viennent à moi, ils trouvent ça logique, et voilà, ça se passe bien.

Ouais. Puis tu me disais, il y avait des gens, spontanément, que tu avais déjà aidés : « j’aimerais que tu me coaches, ton prix sera le mien », donc ça, c’est… Et toi, tu estimais la stratégie win-win, les tarifs qu’on vous a évoqués juste avant.

Après, il y a des gens qui viennent et qui font des demandes, mais j’ai l’impression qu’ils attendent un poisson. Et moi, je ne vais pas leur donner un poisson, je vais leur apprendre à pécher. Donc c’est… pour moi, ça fait la différence. Si j’arrive à les aider et à leur permettre de générer des revenus de manière automatique et puis de manière indépendante, ça y est, c’est gagné. Je sais qu’ils vont être dans l’axe par rapport à l’entrepreneuriat, quoi, donc…

Ouais, complètement, complètement. Et par rapport à la vente, c’est toi qui le fais ou… ?

Oui, c’est moi qui propose mes…

Et tu fais comment ? Par téléphone, des Lives, des… ?

Par téléphone, par Skype, par Messenger, en visu, je fais une lecture d’âme. Généralement, c’est toujours sur ça que je me base, c’est une sorte de consultation d’une heure où je lis les zones de brillance, je lis l’axe sur lequel la personne elle est… comment dirais-je… où c’est porteur, où c’est fluide. Et puis je regarde aussi, on étudie les zones de blocage, parce que dans le thème, tu sais, avec la date de naissance et puis le prénom, l’état civil, il y a des indications qui nous sont données. Tu sais, c’est comme une carte dans laquelle il y a des choses qui nous sont données, comme les zones de blocage, ce qu’on doit travailler. Et en fonction de ça, je dis à la personne ce que je vois, ce qui émane d’elle et ce qu’elle a en potentialité de mettre en place dans cette incarnation en fait.

Alors, je vais récapituler pour bien que ce soit clair au sein de votre esprit. Donc par rapport à l’activité d’Assya, donc numéro 1, vis-à-vis du trafic, la publicité Facebook. Numéro 2, l’acquisition de prospects, ça vient via la pub, plus via le groupe privé Facebook que tu as mis en place. Après, par rapport au cash, là, c’est la vente de produits High Ticket par rapport à 5-10-15-20 clients en accompagnement sur un an. Et c’est ce qui te permet de faire 6 000 € par mois en moyenne aujourd’hui. Et tu as ce fameux produit d’appel, que vous devez toujours avoir. Donc toi, en l’occurrence… alors, il y a des personnes, c’est des consultations stratégiques. D’autres, ça va être un consulting offert. Donc évidemment, vous avez bien compris que pour ce type de prix supérieurs à deux… à 3 000 €, de manière générale, c’est soit le téléphone, soit le présentiel, soit des conférences en ligne, mais ça ne va pas être comme ça sur une page de vente. Donc toi, tu as un produit d’appel que tu m’expliquais, qui était… donc c’était… que j’avais noté…

Lecture d'âme

Les lectures d’âme.

Voilà, lecture d’âme à 95 €. La personne demande une lecture d’âme, donc là, vous faites la consultation. Et ensuite, en fonction de toi, parce que tu lui as évoqué, s’il est intéressé, là, tu vas lui proposer ton offre d’accompagnement.

Oui, tout à fait, soit en énergétique ou soit, dans ces cas-là, énergétique et marketing, et puis stratégie, pour mettre en place son entreprise.

Une organisation rodée et performante avec 2 enfants

Alors, autre question que vous vous posez peut-être vis-à-vis de l’organisation. Donc si vous visionnez cette vidéo, que vous êtes père de famille ou mère de famille, vous vous dites : « oui, moi aussi, j’ai deux enfants et, du coup, je sais plus où mettre… où de la tête, parce que je dois les emmener à l’école. Je dois gérer, soit mon emploi de salarié ou mon business. Je dois aussi m’occuper de mon mari ». Alors, de ma femme si vous êtes un mari. « J’ai envie, de temps en temps, de faire du loisir ». Comment tu t’organises ? Vie de famille, business, sachant que comme tu as divorcé, quand tu as tes enfants là, tu les as H24, ce n’est pas comme si on est en couple. On peut de temps en temps peut-être se donner un coup de main. Comment tu t’organises ? Et combien de temps ça te prend ton activité sur internet ?

Alors, comment je m’organise ? Du coup, au démarrage, ce n’était pas simple, mais je sais que, moi, l’entrepreneuriat, je l’ai surtout choisi, parce que je me suis dit : « je vais choisir mon temps, et je vais donner ma priorité à mes enfants ». Mais le fait d’être dans l’entreprise, dans l’entrepreneuriat, c’est ça qui a été super, c’est que j’ai pu accompagner mes enfants le matin. J’ai pu organiser mes rendez-vous avec mes clients, en fonction de ce qui était possible pour moi. Et ça, ça change tout par rapport…

C’est toi qui dictes les horaires et non le boulot, la société qui te dictent à toi, tes horaires.

Exactement. Et ça, ça a été puissant. Ça, c’était un bon déclic, et c’est ça qui m’a permis de me dire : « je suis… ». Parce que, bon, j’ai eu beaucoup de gens qui m’ont dit : « ouais, l’entreprise, l’entrepreneuriat, mais tu es folle, c’est challengeant, c’est… Comment tu vas faire pour payer tes factures ? » Mais n’empêche que je savais que ma priorité, c’était de m’occuper de mes enfants et de générer des sous avec ce que je savais faire. Et c’est l’entreprise qui a été naturellement, qui est venue à moi. Bon, il y a eu des moments de calage où j’ai dû, tu sais… comment dirais-je… me mettre dans l’axe par rapport à ma productivité. Ça, c’était…

Tu nous diras aussi ton anecdote RSA, divorce.

Oui, accessoirement.

Ça va en parler à certaines personnes.

3 jours de travail à distance, 1 en présentiel, 3 jours off

Ouais ouais. Et comment dirais-je ? Donc j’ai choisi des jours dans lesquels je sais que c’est… je suis à une journée par semaine au cabinet. Et puis, le reste du temps, c’est soit du coaching en ligne, soit je travaille mon marketing, soit je suis en présentiel, parce qu’une fois par mois je fais des ateliers en présentiel. Enfin, bref, j’ai compartimenté mes activités en fonction du temps que j’avais décidé de libérer pour mon activité.

Donc par exemple, les week-ends, j’imagine, si tu as tes enfants là, c’est off.

Ouais, ouais ouais. À part un samedi par mois, mais sinon, les week-ends, c’est…

À lire
Comment ROY GAGNE 25 000 euros par AN avec 450 VISITES par JOUR sur son SITE WEB de DESSIN ?

Un samedi par mois. Sinon, le reste du temps, c’est off. Et, du lundi au vendredi, tu travailles tous les jours ou il y a un jour off ?

Non, lundi, je ne travaille pas, le mercredi, je ne travaille pas, donc je travaille…

Donc tu travailles mardi, jeudi, vendredi, là, à temps plein pour bien être sur ton activité. Et c’est ça qui est appréciable, et c’est une alternative que je voulais vous donner. Il y a un tas de possibilités pour vivre d’internet. Et toi, comme finalement tu n’as pas besoin d’avoir énormément de clients, quand on vendu du High Ticket, c’est ça qui est appréciable, c’est que dès que vous avez 5-10-15-20 clients, en un an, si vous vendez des presta à 5000 €, vous avez 20 clients, vous arrivez à en vivre. Et 20 clients, ça ne vous demande pas tant que ça de temps. En plus, souvent, c’est des clients haut de gamme, donc ce n’est pas des clients chiants. Donc ça, c’est aussi très appréciable. Et quand on a une vie de famille et particulièrement des enfants – je n’en ai pas, mais j’imagine – là, c’est quand même pratique en termes d’organisation.

Et puis, comme tu dis, c’est une poignée de clients, mais c’est… c’est une poignée de clients avec qui j’ai envie d’aller loin, tu vois ? Donc c’est vraiment… j’y mets mon investissement total en termes de qualité, tout le reste, quoi. C’est des clients qui peuvent compter sur moi, peu importe l’heure, peu importe… Je suis très disponible pour eux. C’est ça… tu vois, c’est… ça le justifie. Parce qu’ils ont investi une somme assez conséquente, moi j’investis aussi mon temps, mon énergie, mon focus sur eux, quoi.

Ouais, c’est excellent. Alors, tu nous as parlé juste avant donc que tu avais un cabinet en dur, que tu étais un jour par semaine. Alors, comment tu procèdes ? Est-ce que tu as un site internet ? Du coup, tu utilises Google pour ce cabinet en dur. Je te laisse un petit peu tout nous expliquer par rapport à ça.

Alors, j’ai un cabinet en dur qui est dans un cabinet médical. Donc c’est un médecin qui m’a autorisé à m’installer, avec d’autres praticiens, d’autres thérapeutes. Et du coup, comment… j’ai aussi un blog en lien avec cette activité, qui est bien référencé et, du coup, qui me ramène du monde en ligne. Et puis aussi, on affiche des choses sur la salle d’attente et tout ça, qui permettent aussi à des patients de voir qu’on existe et de venir à nous.

Donc si aujourd’hui, en fonction de la ville où vous habitez, vous avez des bonnes relations avec votre médecin ou alors, des fois des activités connexes qu’on ne pense pas. Là, en l’occurrence, tu avais une bonne relation avec le côté médical. Donc tout le monde n’accepte pas, comme tu me disais, dans les médecins. Mais là, elle le fait, elle te recommande dans sa salle d’attente. Quoi de mieux quand on est chez un médecin, salle d’attente, il n’y a rien à faire de spécial. Là, ça t’a ramené aussi des clients par rapport à ça.

Des prospects qualifiés, ouais, et donc des clients.

Et, par ricochet, ton site internet qui te permet, quand vous êtes référencé, que les gens recherchent localement. Si vous êtes bien référencé, direct, là aussi, vous avez des clients, c’est aussi simple que ça. Si vous êtes coach, consultant, à Chalon-sur-Saône – à mon avis, il ne doit pas y en avoir beaucoup – si vous connaissez un minimum le référencement Google, tout de suite, dès qu’il y a quelqu’un qui se fait une recherche sur le sujet, vous êtes numéro un sur Google. Et du coup, vous allez avoir des clients.

Ouais. Et tu sais que souvent je demande à mes clients : « vous m’avez vue comment ? » et tout. Tu sais, pour savoir d’où ils viennent. Et c’est comme ça que j’arrive à voir si c’est des recommandations, si c’est des gens qui sont… qui m’ont trouvée sur internet ou si c’est des gens qui m’ont vue dans la salle d’attente. Et ça me permet de voir à peu près qu’est-ce qui fonctionne pour moi, quoi.

Ouais, à chaque fois, ils te disent : « soit salle d’attente ou soit internet ».

Ouais, voilà. Donc ça marche bien.

Le goût de la liberté

Alors, du coup, là, on va… je vais récapituler un petit peu tout cela. Donc là, on a pu s’apercevoir : donc tu étais à temps partiel, que tu arrives, du coup, à gérer tes deux enfants, et que ça te permet aussi de grandir, ainsi de suite. Et est-ce que tu aimerais retourner à ton ancienne vie ? Quels ont été pour toi les bienfaits d’internet ?

Non. Quand tu me dis ça, j’ai mon cœur qui se serre. Non, j’ai goûté à une liberté

Le… le typiquement au cœur.

C’est ça. J’ai goûté à une liberté qui fait qu’aujourd’hui je ne peux pas… je ne peux pas retourner dans le monde du salariat, c’est trop entravant. Après, je respecte ceux qui sont dedans, il n’y a pas de souci, mais disons que ça a été un choix de vie. Au moment où j’ai divorcé, il y a six ans de ça, je me suis retrouvée sans ressources, à l’aide sociale, au RSA. Et à ce moment-là, tout le monde m’a poussée à payer mes factures en disant : « voilà, il faut que tu te trouves un job alimentaire, il faut que tu t’axes là-dessus » et tout le reste. Mais n’empêche que ce que je sentais à l’intérieur de moi, c’était… c’est que j’avais envie… j’avais envie d’aller… de vivre de mon activité, de me donner les moyens. Et puis ce qui est génial, c’est qu’on a beau critiquer la France, ouais, il y a les impôts, il y a tout ça, c’est vrai. Mais d’un autre côté, si c’est un pays qui est très taxé, c’est aussi un pays où on peut bénéficier d’aides. Tu vois, le RSA, c’est un filet. Dans d’autres pays, il n’y a as ce filet-là, donc à la limite…

Ouais, RSA. Et souvent, tu as aussi quelques aides, les APL, j’imagine qu’il y a encore d’autres choses, donc on n’est pas à la rue comme ça.

Non non, on n’est pas à la rue et c’est une chance. Donc à la limite, la seule chose que je me suis dite, c’est : « bon, tu ne risques rien, tu as déjà touché le fond, donc maintenant tu ne peux que rebondir ». Et c’est mes enfants qui m’ont aidée à activer mon choix vers l’entrepreneuriat. Et je ne regrette pas, parce que dès la première année, j’ai pu en vivre, quoi.

Et alors là, il y a certainement quelque chose qui vous vient en tête, vous vous dites : « oui, mais en tant que femme, techniquement, pour être sur internet… ». Ou alors, ces démarches, tout ce qui est société et tout ce qui va avec, toi, c’est quelque chose qui te faisait peur ? Comment tu procèdes ?

Disons que… il y a des structures qui nous aident, tu vois, comme la boutique de gestion. Il y a des structures de l’État qui t’aident à faire un budget prévisionnel, à voir si tu as le droit à différentes aides. Comment tu structures ? Quel expert-comptable tu dois aller voir ? Donc je veux dire, on n’est pas réellement à la rue, c’est vraiment… moi, je trouve que c’est bien, tu as plein de choses qui peuvent aider. Et puis, après, internet, il faut chercher. Moi, je suis tombée sur toi, j’ai eu beaucoup de chance, mais il faut chercher.

Pourquoi le Club Privé Business de Maxence Rigottier ?

Alors, ça rebondit sur une question que je souhaitais te poser. Comment tu m’as découvert ? Comment, finalement, et pour quelles raisons tu as décidé de rejoindre le club privé Business ? Et quels sont les différents points forts du club privé ?

Ouais. Alors, moi, je cherchais des formations pratico-pratiques. Je voulais, comment dirais-je, de l’aide, parce que l’aspect technique, c’était vraiment lourd pour moi. Autant l’entrepreneuriat, tu vois, c’est léger. Tu es créatrice de ton contenu, c’est super, mais l’aspect technique me dérangeait énormément. Et je me disais : « mais je ne vois pas comment faire, quoi ». Et donc j’ai cherché, je suis tombée donc sur ta chaîne YouTube. J’ai regardé tes vidéos, j’ai aussi regardé tes vidéos de témoignages. Et là, je me suis dit : « il y a quelque chose, il faut que… » enfin, cet homme a l’air de proposer des choses de grande valeur, il faut que j’assiste à un webinaire, donc je vais assister à un webinaire. J’ai vu des témoignages et puis je me suis dit : « banco, c’est ce qu’il me faut ». Donc je me suis inscrite au club privé. Et puis, bah là j’étais heureuse, parce que j’ai découvert des tutos simples, courts, précis. On est vraiment orienté pratico-pratique. Et du coup, je me suis dit : « mais c’est ce qu’il me fallait » quoi. Et ensuite, j’ai vu qu’on pouvait déléguer la technique, mais qu’on avait besoin de comprendre la technique. Parce que c’est bien beau de trouver quelqu’un pour déléguer, mais si d’un autre côté tu ne sais pas ce que tu as à leur demander… voilà. Au moins avec tous tes tutos, tout ça, j’ai pu comprendre ce que j’avais besoin. Je me suis concentrée sur le contenu, et j’ai délégué la technique. Donc la forme, je l’ai déléguée à une équipe qui a géré. Donc du coup, j’ai pu générer mes premiers revenus assez rapidement.

Des modules étape par étape

La grosse différence entre toutes les formations que tu avais achetées par le passé, et là le club privé business – c’est ce que j’explique souvent – c’est que vous allez avoir, dans les différents modules, étape par étape, donc je filme mon écran ou alors un membre de mon équipe ou mon frère filme l’écran, comme si vous étiez par-dessus mon épaule. Donc quand… je vais vous donner un exemple concret : si vous bûchez sur Stripe ou un tunnel de vente, dans le module sur Stripe, vous allez voir comment démarrer sur Stripe, comment effectuer un remboursement, comment mettre en place un paiement, comment réaliser la facturation de chaque paiement. Et, à chaque fois, c’est filmé donc comme si vous étiez par-dessus mon épaule. Donc du coup, soit vous regardez la vidéo et vous le faites vous-même. Ou soit, vous pouvez le faire comme Assya, vous regardez la vidéo et vous le déléguez à un membre de votre équipe, comme ça, tout simplement, il peut le faire grâce à la vidéo tutoriel.

À lire
5 à 10 000 euros par MOIS avec 200 000 VUES YOUTUBE !

Déléguer avant de capitaliser sur son temps

Mais aujourd’hui je peux le faire, mais je fais le choix de déléguer, parce que…

Ouais, de le déléguer, parce que ta valeur horaire, on a tous 24 heures par jour.

Voilà, exactement. Mais ça, c’est toi, je l’ai appris de toi, parce que je l’avais vu dans tes vidéos, tu disais qu’il fallait vraiment se concentrer sur sa zone de génie. Et que là où ça générait de l’argent, c’était ton focus, et tout le reste il faut le déléguer. Au départ, je dis : « il est bien gentil, mais au démarrage, ce n’est pas forcément facile ». Mais avec le temps, on se rend compte que c’est beaucoup plus cohérent de faire ça.

Ouais, ayez ça en tête là ce que tu évoques, et c’est souvent, des fois, une croyance limitante de pas mal de personnes, c’est : il y a des personnes, ils me disent – donc je vous donne un exemple que ce soit concret – je suis à 5 000 € par mois, j’aimerais passer à 10 000 ou 15 000 € par mois, et ils me disent la chose suivante : « quand j’aurai 10 000 € par mois, je vais recruter, par exemple, une assistante », au hasard. Non, c’est : tu recrutes une assistante, ensuite, comme tu auras du temps libre, ça va te permettre, via ce temps, d’être sur ta zone de génie. Et avec cette zone de génie, de faire ces 10 000 15 000 €. J’ai recruté, au cours des 12 derniers, un ingénieur pour ne plus du tout avoir de problèmes techniques, donc un ingénieur de métier dans mon business, comme j’ai une activité qui fait plus ou moins un million d’euros par an. Et grâce à ça, j’ai énormément plus de temps, je peux justement faire des études de cas, comme là je suis en train de réaliser, choses qui n’étaient pas possibles par le passé. Donc, ayez ça en tête : vous devez déléguer. Et grâce à cette délégation, le temps que vous récupérez, évidemment il ne faut pas que vous rouliez des pouces, c’est le focaliser sur la zone de talent ou encore appelée « zone de génie », là où vous êtes extraordinaire, vous apportez de la valeur. Et c’est ça qui va vous permettre de vous développer. Et tu m’expliquais… j’aimerais que tu reviennes un petit peu sur le côté… ces conférences en ligne que tu avais réalisée, ça va intéresser certaines personnes.

Une démocratisation de la technique

Ouais. Donc je t’avais dit, la technique, j’étais assez bloquée. Et moi, mon rêve, c’était de faire un webinaire en ligne. Donc dès que je disais « webinaire », là ça me mettait la pression, parce que techniquement, je ne savais pas comment organiser, agencer…

Quels e-mails envoyer ? Comment techniquement on met en place le webinaire ? Quels PowerPoint réaliser ? Toutes ces choses-là.

Ouais. Quelles plateformes utiliser ? Enfin, bref. Et du coup, j’ai trouvé tes tutos, donc j’ai appliqué les tutos. Ce qui est génial aussi, c’est qu’on a les séquences mails, c’est ça qui est génial, c’est que tu nous donnes du contenu, donc on peut s’inspirer du contenu, parce que des fois on ne sait pas trop quoi dire, comment faire.

On se dit : « page blanche, comment… qu’est-ce que je dois écrire ? »

Ouais, c’est ça. Mais je t’assure que c’est ça qui m’a encouragée, parce que je me suis inspirée de tes mails, je me suis inspirée de tout ce fameux circuit-là. Et j’ai compris, ensuite j’ai délégué une partie et j’ai lancé mon premier webinaire. Et en un soir, j’avais généré 3 500 € sur un petit produit, tu vois ? Et c’est là où j’ai dit : « mais c’est génial ».

Bah, par rapport à ton vécu de prof il y a des années et des années, c’est sûr que tu n’aurais jamais fait 3 500 € en une soirée. Et à chaque fois, dès que vous faites une stratégie, et ce qui est le plus simple dans ton cas de figure – et c’est ce que je recommande – ça va être les conférences en ligne, les Lives ou encore les ventes flash. Mais dès que vous voulez vendre des produits haut de gamme, conférences en ligne ou vendre par téléphone via un formulaire, et ça, ça va être le jackpot pour vous.

Ouais, vraiment.

Alors, quel message laisserais-tu aux personnes qui hésitent de s’inscrire et qui, finalement, qui ont peut-être ce même type de blocage ? Donc dans ton cas de figure, tu as regardé les témoignages en vidéo, les études de cas, quel message laisserais-tu aux personnes qui hésitent pour s’inscrire ? Ou encore, qui se disent comme toi : « j’ai déjà investi chez untel, untel, untel, je n’ai pas eu forcément de résultats », mais tu as continué à investir. Il y a peut-être des gens, des fois, ils sont découragés, parce que, je sais, moi aussi, j’ai acheté des formations qui n’étaient pas tip top. Tout le monde ne vend pas des formations excellentes, donc du coup, quel message tu laisserais à toutes ces personnes-là ?

Foncez, passez à l'action grâce au Club Privé Business

Alors, ce que je laisserais comme message, c’est que je leur dirais tout simplement :

Allez-y, foncez, vous ne le regretterez pas. Maxence, pour moi, c’est la référence

. Pourquoi ? Parce qu’on a le droit à des coachings mensuels, ça, tu n’en parles pas, mais c’est super, c’est des pépites, parce qu’il coache plusieurs personnes pendant de nombreuses heures.

Pendant au minimum quatre heures, après j’ai le cerveau en feu

C’est ça, donc on assiste à plein d’études de cas, on voit ce que préconise Maxence. Et puis ce qui est génial, c’est que vous avez énormément de tutos qui sont orientés pratico-pratique. Et si vous avez des questions sur lesquelles vous n’avez pas d’éléments de réponse, eh bien, on va… vous avez la communauté et vous avez aussi des personnes qui peuvent vous répondre, voire créer des tutos pour vous. Donc vous trouverez cela nulle part ailleurs, c’est évident, je…

Ouais, toi, dans les formations que tu avais faites par le passé, ouais, tu n’avais jamais eu ça ?

Non, non non. Et puis si c’était à refaire, je referais la même chose, je ne regrette pas pour l’investissement, je remercie l’univers, parce que pour moi c’est un joli cadeau qui m’a permis de me réconcilier avec la technique, et puis de faire en sorte de me concentrer sur ma zone de génie. Et le reste, c’est léger maintenant.

Excellent ! Alors, juste je rebondis par rapport à ce que tu as évoqué. Quelque chose qu’on réalise, c’est que si un jour vous êtes bloqué pour une quelconque raison sur le plan technique, généralement on demande à voir la question par e-mail. Et nous, en fait, on utilise le logiciel que vous pouvez utiliser, ça s’appelle Useloom. Si vous avez des clients, je vous invite à le prendre, U-S-E-L-O-O-M, donc c’est gratuit. Et en fait on filme l’écran, ça génère la vidéo, et vous glissez le lien directement par e-mail. Si vous le faites avec un logiciel comme ScreenFlow, Camtasia, Final Cut Pro, Sony Vegas ou encore que sais-je, vous devez enregistrer. Ensuite, une fois que vous avez enregistré, sauvegarder, exporter, l’envoyer par un WeTransfer ou un lien Dropbox. Alors que là, c’est exactement comme un message vocal Facebook Messenger ou un WhatsApp. Vous cliquez sur le bouton, boum, ça enregistre, vous cliquez « fin de l’enregistrement », et ça génère le lien dans les 15 secondes qui suivent. Et du coup, c’est méga pratique. Voilà, je vous invite à l’utiliser si vous avez des clients. Donc moi, c’est ce qu’utilisent des membres de mon équipe pour répondre aux pépins techniques, par rapport à ça.

Ouais. Vous voyez, c’est pour cet exemple-là que je suis heureuse de te suivre, parce qu’on est toujours informés. Et puis, on a des pépites avec toi, donc tu apportes beaucoup de valeur, et ça, pour ça, merci, parce que concrètement on fait la différence.

Son message pour les femmes

Merci à toi. Et on va finir sur ces petits mots que tu as évoqués. Alors, est-ce que… pour finir sur une dernière question : quel message laisserais-tu aux femmes ? Souvent – et tu pourras peut-être nous donner aussi ton feed-back par rapport à ça – c’est qu’on se dit : « OK, je vois énormément de succès sur internet, mais ce sont des hommes, où sont les femmes ? » Et aussi, en tant que femme : « oui, mais j’aimerais bien être accompagnée par une femme et non un homme ». C’est logique : les femmes se ressemblent plus ou moins, toutes pareilles, et les hommes sont plus ou moins tous pareils. Et par contre, hommes, femmes, on est totalement différents. Quel message tu laisserais aux femmes pour qu’elles réussissent aussi sur internet ?

Moi, je dirais que le message c’est de s’autoriser, déjà, parce qu’on a tendance à se trouver beaucoup de prétextes, beaucoup de choses. Et donc, c’est déjà dans un premier temps de s’écouter, de s’autoriser. Et puis moi, ce qui m’a attirée dans ton club, c’est aussi parce qu’il y avait beaucoup de femmes. Tu vois, il y avait quand même des femmes et…

Je confirme : un tiers de femmes, deux tiers d’hommes, si vous vous posez la question, donc voilà, vous serez un tiers : femmes, deux tiers hommes.

Ouais. Après, qu’on s’identifie aux femmes, c’est vrai, mais ce que je recherche chez un coach ou un mentor, c’est l’écoute. Et chez toi, on l’a, il n’y a pas de jugement, tu ne nous prends pas de haut, bien au contraire. Tu es toujours ravi pour nos progrès, même si nous on trouve que c’est des petits progrès, toi, tu sais les mettre en lumière. Et tu sais nous booster, et donc moi, pour moi, je dirais : « il faut oser, allez-y et puis si vous pouvez venir au club, et c’est tant mieux, parce qu’on sera encore plus nombreuses et on pourra faire la différence dans nos vies et puis dans la vie des autres, quoi ».

Merci à toi en tout cas. Si vous avez une femme, un mari ou alors des personnes qui aimeraient se lancer sur internet, mais qui hésitent, partagez-leur la vidéo. Ça leur permettra d’avoir des histoires inspirantes. Je vais réaliser encore d’autres études de cas par la suite pour, à chaque fois, le fait d’avoir du succès sur internet et de savoir aussi comment on a fait cette transition sur le digital, ça vous permettra de faire exactement la même chose.

Rejoignez les entrepreneurs à succès !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-par-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Sidebar-banniere-horizontal-consulting

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Sidebar-banniere-vertical-v2-consulting
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-revenus-passifs-03

BOURSE - PARIS SPORTIFS

IMMOBILIER - INVESTIR DANS L'OR

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest

Share This