Comment faire pour calculer les coûts de son business ?

Comment faire pour calculer les coûts de son business ?

Allô Cédric ? Oui. Alors, qu’est-ce que ça a donné, ton dernier lancement ? 3 millions de ventes ? Énorme ! Excellent ! Fantastique ! Bravo à toi. Et du coup, en termes de coûts, tu étais à combien ? 2,9 millions ? Ah oui, quand même. Mais écoute, ça reste quand même un bon chiffre d’affaires.

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo en direct de la chambre d’un petit village de moins de 85 habitants où j’ai grandi de 0 à 19 ans, à 20 km de Chalon-sur-Saône en Saône-et-Loire. Aujourd’hui, on va voir ensemble comment calculer tous les coûts de son business. Ça va permettre également de répondre à une question d’un membre de mon Club Privé Business et que je reçois régulièrement sur mon compte Instagram maxence.rigottier.

Si je vous dis cela, c’est tout simplement parce que j’ai deux business principaux, donc l’un dans les paris sportifs que j’ai créé depuis le 1er février 2011 et un autre dans le webmarketing que j’ai créé depuis le 7 janvier 2015. Cela vous permettra de pouvoir bien savoir où vous en êtes vis-à-vis de votre argent, et puis en même temps, de pouvoir savoir s’il n’y a pas des choses que vous pouvez optimiser pour augmenter la rentabilité, finalement le bénéfice in the pocket, dans votre poche.

Voici les différentes étapes que je voulais vous évoquer aujourd’hui.

Etape 1 : calculer tous les frais des processeurs de paiement

L’étape numéro une, c’est de calculer tous les frais des processeurs de paiement. Aujourd’hui, si vous vendez sur internet, il y a une grande possibilité que vous utilisiez des processeurs de paiement comme Stripe, PayPal, Kooneo, ClickBank, Wolfeo, Systeme.io, Learnybox, etc. Soit via un outil extérieur, soit directement intégrés à l’outil pour encaisser du cash.

Du coup, c’est important, en fonction de l’argent que vous avez encaissé par rapport à votre client, de savoir quels sont les frais de vos processeurs de paiement. Moi, pour vous donner un exemple, comme je suis à l’étranger, j’ai été expatrié à Malte dans un premier temps, de fin 2012 à début 2018, et dans un second temps donc à Tallinn en Estonie depuis avril 2018. De manière générale, quand je suis à l’étranger, les frais sont un petit peu plus importants, je vous invite à chaque fois à regarder les grilles tarifaires, notamment des plateformes comme PayPal ou Stripe et je paie régulièrement, sur un million d’euros, 30 à 40 000 € de frais, pour vous donner un aperçu de ce qu’on peut avoir.

C’est quand même énorme, mais en même temps, à ma connaissance, il n’y a pas d’autres alternatives. Ce qui est cool vis-à-vis du chèque ou alors d’un virement bancaire, c’est que là vous n’avez pas de frais. Par contre, quand c’est des cartes bancaires ou via PayPal, c’est beaucoup plus pratique évidemment, mais il y a des frais vis-à-vis de ce processus bancaire.

À lire
Comment calculer sa marge ?

Avez-vous déjà lu mon article comment devenir millionnaire ? Vous y trouverez mes meilleurs conseils pour y arriver.

Etape 2 : calculer la masse salariale de votre business

Ensuite, l’étape numéro deux, c’est calculer la masse salariale vis-à-vis de votre business. Je vous invite à réfléchir à la chose suivante : quels sont les coûts de tout (les personnes qui bossent pour vous à temps plein, tous les prestataires que vous avez de manière récurrente).

Moi, c’est scindé en deux étapes vis-à-vis de mon organigramme de mon entreprise.

  • Il y a l’étape tout au-dessus, donc les personnes qui bossent à temps plein : moi-même, mon frère, une autre personne de mon équipe.
  • Ensuite, deuxième niveau, tous les prestataires qui sont là de manière récurrente, mais à temps partiel, donc quelques centaines d’euros, voire même 1 000, 1 500 € par mois. Cela va être de la technique, ça va être ma boutique e-commerce, ça va être le graphisme, etc., etc.
  • Et troisième niveau, j’y reviendrai dans une prochaine étape, les prestataires occasionnels extérieurs et qui sont là de temps en temps, par parcimonie.

Je vous invite vraiment à regarder tout ça, ça fera une grosse, grosse différence sur le long terme. Notez-le bien sur votre fichier Excel pour savoir exactement finalement, chaque personne qui travaille pour vous, est-ce que c’est utile, oui ou non.

Etape 3 : calculer les frais des prestataires externes

Ensuite, l’étape numéro trois, c’est calculer tous les frais des prestataires extérieurs. Vis-à-vis de cette prestation en vidéo, c’est dans la catégorie prestataires extérieurs. La transcription de textes de mes vidéos YouTube, j’utilise à travers Madagascar ILODATA, prestataire externe. Mon photographe, prestataire extérieur. Vous avez encore mon avocat, prestataire extérieur…

Ce sont des gens que je peux utiliser peut-être une semaine, 15 jours, un mois ou pendant deux mois et après, plus rien pendant six mois parce que tout a été planifié à l’avance et finalement, je ne vais pas en avoir besoin, ça ne me sert à rien.

Ce calcul vous permettra aussi de savoir quels sont vos prestataires extérieurs.

Etape 4 : calculer les coûts des investissements publicitaires

Ensuite, l’étape numéro quatre, c’est cd calculer tous les coûts des investissements publicitaires. Alors pourquoi je vous dis ça ? De manière générale, en fonction de son business, par exemple si vous êtes dans les infopreunariats, il y a deux écoles ; il y a l’école organique, moi j’en fais partie, on va fédérer une communauté donc avec Google et YouTube principalement, et il y a une autre école sur web qui est le trafic payant. Ce sont plutôt les personnes qui vont utiliser le e-commerce, dropshipping, Amazon FBA. Ces personnes vont miser en fait tout sur une offre irrésistible et elles vont amener du trafic grâce aux régies publicitaires et ainsi de suite. Là aussi, vous devez regarder un petit peu quels sont les coûts de ces investissements publicitaires pour savoir si certaines sources de trafic payantes sont vraiment utiles dans votre business ou finalement, comme c’est un revenu négatif, ce ne serait pas mieux de les couper.

À lire
Comment devenir millionnaire avec un salaire moyen ?

Etape 5 : calculer les coûts de vos affiliés

Ensuite, l’étape numéro cinq, c’est d’évaluer combien vous donnez à vos différents affiliés. Quand on est sur internet, quand on veut se développer, les partenaires c’est un excellent levier. Toutefois, le gros inconvénient de ce levier par rapport aux partenaires, c’est que ça peut vite revenir très très cher. Qu’est-ce que je veux dire par là ? Si vous commencez à organiser des Mastermind, des voyages, à donner 40 ou 50 % de ventes par affiliation, vous donnez peut-être des cash prize, par tranches de 5 ou 10 ventes, un bonus supplémentaire, vous rachetez peut-être les leads aussi de vos partenaires, etc…

Du coup, finalement, ça peut revenir cher. Ce n’est peut-être pas votre cas, mais c’est important aussi de le calculer pour savoir, est-ce que c’est vraiment utile, quels sont mes trois principaux affiliés, quel est mon meilleur partenaire. A chaque fois, une fois qu’on note tout, on sait tout. Et c’est ça qui est magique, c’est qu’il n’y a plus d’effet au hasard. Souvenez-vous de cette citation :

Les amateurs supposent, les professionnels mesurent.

À partir du moment où vous réalisez le descriptif de tous les coûts de votre business, il n’y a plus aucun hasard et vous savez qu’est-ce que vous pouvez améliorer.

Etape 6 : calculer tous les coûts des outils de votre business en ligne

Et ensuite l’étape numéro six, ça va être de calculer tous les coûts des outils de votre business. J’ai différents coûts de mon business, les e-mails, le chronomètre MotionMail, ClickFunnels, Shopify pour ma boutique e-commerce, MailChimp, AWeber pour mes envois d’e-mailing, GoToWebinar…

Ce que je vous invite à faire, c’est de regarder en fonction de votre activité tous les outils que vous avez et finalement, s’il n’y a pas des outils qui sont inutiles. Moi ça m’arrive, une fois par an, il y en a quelques-uns que je stoppe parce que finalement, il y a une évolution d’un autre outil qui permet de payer beaucoup moins cher et de faire exactement la même chose. Mais si on ne l’a pas listé, des fois on peut payer des outils qui n’amènent à rien, juste parce qu’on l’a acheté il y a trois ans, il était à la pointe cet outil, et aujourd’hui il est totalement obsolète.

À lire
Ce que vous devez savoir avant de vendre vos produits et services

Etape bonus : calculer ses coûts de formation

Alors, il y a une septième étape qui est plutôt bonus, c’est calculer quel est l’argent que vous voulez mettre directement en formation, soit pour vous former avec un coach personnel dans les séminaires, les ateliers, les Mastermind…

Mais là, c’est plutôt un bonus, c’est à vous de voir si vous voulez aussi faire un onglet par rapport à ça.

Récapiculatif des 6 étapes pour calculer tous les coûts de son business Internet

Je récapitule les six étapes pour calculer tous les coûts de son business.

  1. Calculer l’intégralité de la masse salariale de votre activité.
  2. Calculer tous les frais des processus de paiement.
  3. Calculer tous les frais de vos affiliés, de vos partenaires.
  4. Calculer tous les coûts d’investissements publicitaires, régies publicitaires, Facebook Ads, YouTube Ads, Google Ads…
  5. Quels sont tous les coûts de votre business
  6. Calculer tous les coûts des prestataires extérieurs.

Et une fois que vous avez ça, je regarde assez régulièrement mon Mac, c’est tout simplement, puisque moi j’ai ce fichier Excel qui est juste ici, avec toutes les différentes étapes. Et après, ça me permet de tout simplement chiffre d’affaires, moins coûts, moins impôts et taxes, égale mon bénéfice. Et là, ça me permet de réinvestir soit dans les paris sportifs, soit dans l’immobilier, soit dans la bourse. Et c’est ça qui est grandiose, et à chaque fois de dire : « OK finalement, là ce prestataire que je prends ou que je paie tous les mois, est-ce que c’est utile, oui ou non ? »

À lire également : Quels sont les risques pour un business ?

maxence-rigottier-vivre-site-internet-portrait02-2021

Maxence Rigottier

Issu d’une ferme agricole, il est devenu multimillionnaire Internet, conférencier professionnel et auteur best-seller.

Chef d’entreprise depuis 2011, Maxence et son équipe ont accompagné plus de 9 000 clients sur Internet.

Il possède un patrimoine net supérieur à 3 millions d'euros en investissant en bourse sur les marchés américains, dans l'or, les crypto-monnaies et l'immobilier en possédant 6 biens à Tallinn en Estonie.

Guide 50 titres d'email
Guide 6 leviers
Formation revenus passifs
Formation tunnel de vente
newsletter-vdssi

Mes formations et programmes

livre-vertical-DE-LA-PATATE-A-100-PATATES
rp-vertical
seminaire-vertical
accompagnement-vertical-03
entrepreneurs-vertical-02
mastermind-vertical-v3
mentorat-vertical

Pin It on Pinterest