BITCOIN : Entre 1500 et 6 000 EUROS de BÉNÉFICE par MOIS avec le TRADING ! Xolali Zigah

Maxence : Comment il gagne en moyenne entre 1500 et 6000 euros avec le trading, et sur quoi ? Sur le bitcoin et les crypto-monnaies. Je suis avec Xolali Zigah. Je ne l’appelle plus Xolali Zigah. Je l’appelle Monsieur BitCoin. Je l’avais déjà interviewé dans d’autres vidéos. On avait fait une série de vidéos, toutes sur le bitcoin : sécuriser ses bitcoins, plateformes pour investir, comment gagner de l’argent avec l’ethereum, comment gagner de l’argent sans frais avec le bitcoin, etc… Donc tout l’aspect bitcoin. Si vous n’avez pas encore regardé la playlist de vidéos, n’hésitez pas. Et là, aujourd’hui, on voulait revenir sur la notion de trading et comment aussi on peut gagner de l’argent. Je sais aussi qu’il y a pas mal de personnes qui tradent et qui arrivent aussi à gagner de l’argent soit avec le bitcoin, soit avec toutes les autres altcoins, donc qui peuvent exister vis-à-vis des crypto-monnaies. Donc, juste avant, cliquez sur le bouton s’abonner pour rejoindre plusieurs dizaines de milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaine YouTube.

Pour les personnes qui ont débarqué sur la chaine YouTube et qui ne t’ont peut-être pas encore vu sur ma chaine, est-ce que tu peux rapidement de représenter. Ensuite, on va revenir sur la toute la notion du trading. Qu’est-ce qu’il faut faire ? Mettre les stop-loss et les tech profits et tout ce qui va avec pour encaisser de l’argent et se faire un deuxième revenu ?

Xolali : Yes ! Merci Maxence de m’avoir invité encore une fois. Moi, je m’appelle Xolali Zigah. Je suis blogueur et investisseur dans le domaine des crypto-monnaies depuis 2014. En fait, mon histoire c’est que j’ai connu le bitcoin et les crypto-monnaies avant 2014, à savoir en 2011.

A cette époque, personne ne connaissait le bitcoin, très peu de gens, et j’avais trouvé cet investissement, je ne vais pas rentrer dans les détails mais je l’ai trouvé et je me suis dit que j’allais investir dedans, acheter 500 bitcoins parce que ça ne valait que 2 euros. Donc, j’ai voulu les acheter. Je n’ai pas réussi.

J’ai procrastiné et je me suis dit, on verra plus tard. Et puis j’ai vu le cours exploser en 2013 et je me suis dit, aïe, j’ai perdu une grosse occasion mais comme j’ai beaucoup étudié ce sujet, j’ai réalisé qu’il y avait un fort potentiel dedans. Et donc, en 2014-2015, j’ai décidé de vraiment investir sérieusement dedans pour avoir à peu près 20 bitcoins et voir ce qui allait se passer par la suite. Entre temps, comme j’étais aussi blogueur dans le domaine des finances personnalisées et économie, j’ai décidé de créer un blog qui s’appelle Coinmunity et également d’investir dans le bitcoin via le trading, via beaucoup d’autres stratégies.

Maxence : Et puis surtout ce qui t’a amené très rapidement, un petit peu aussi à t’intéresser aux autres crypto-monnaies. Alors, vous connaissez certainement les plus célèbres, ethereum, litecoin, monero, dash, augur, bref… il y a une petite dizaine d’ultra-connues et d’autres beaucoup moins connues. Parce qu’aujourd’hui, il y a je crois 1200 crypto-monnaies, peut-être un peu plus. Il y en a tellement et c’est impressionnant.

Donc, pour la première question que vous vous posez certainement, est-ce que dans un premier temps, c’est mieux de trader sur le top dix, des crypto-monnaies ou que les bitcoins, ou c’est mieux d’aller chercher, voilà, la value sur les micros crypto-monnaies qui sont peut-être à 1 dollar, moins de 1 dollar. Quelle est un petit peu la tendance que tu recommandes pour quelqu’un qui s’intéresse au trading dans tout ça ?

Xolali : Alors, pour une personne qui commence, je pense qu’il ne faut pas qu’il joue avec le feu dès le début. Donc, il faut qu’il se consacre et se concentre justement sur les valeurs sures. C’est-à-dire les monnaies qui ont déjà prouvé qu’elles étaient de fortes valeurs et qui avaient une forte valeur ajoutée, et qui avaient des bonnes rentabilités. Ensuite, si on est joueur, on peut mettre une partie de son portefeuille sur des monnaies qui sont petites comme tu as dit et voir si le potentiel peut amener de grosses plus-values.

Parce qu’en fait, ce genre de monnaies, elles peuvent valoir 0.5, je vais prendre un exemple. Il y en a une qui s’appelle Eos. Il y a trente jours, elle valait 0.50 euros.

Maxence : Donc, 50 centimes ?

Xolali : Voilà ! Aujourd’hui, elle vaut 1 euro.

Maxence : Donc fois deux en trente jours.

Xolali : Et il y en a d’autres aussi comme ça, et ce n’est pas facile d’aller trouver mais en étudiant bien, en cherchant bien pour voir si les projets sont solides, s’il y a des forts potentiels, on peut générer de grosses plus-values grâce à ces petites monnaies aussi.

Maxence : Alors, par exemple, vis-à-vis d’Eos, c’est une crypto-monnaie que tu suis très régulièrement, parce que là, elle est à 1 euro. Peut-être que ça va rabaisser. C’est possible qu’elle soit dans un an à 50 euros ou plus. Alors, comment… tu as une liste et tu regardes tout le temps un petit peu la tendance des cryptos ?

Xolali : En fait, je vais d’abord sur le site officiel. C’est la première chose à faire parce que parfois, on parle de nouvelles monnaies alors qu’on ne sait même pas ce qui est derrière, qui est derrière. Je vais sur le site officiel. Je regarde ce qu’ils font. Je regarde si les développeurs sont connus. S’ils ont un bon background. Et je regarde si c’est un projet qui est solide puisque derrière, toutes les monnaies il y a des projets derrière.

Une fois que je fais ça, je mets un petit billet dessus et je regarde la tendance. Je regarde aussi les graphiques, comment ça évolue et là, j’y vais ! Actuellement, à part Eos, on va dire qu’il y a une autre qui s’appelle Neo qui m’intéresse hormis les sept que je présente. Mais comme je me concentre vraiment sur celles que je maitrise le mieux, je ne regarde pas de dizaines pour trader là-dessus. Je me concentre vraiment sur celles que je maitrise le plus.

Maxence : Alors, du coup, vis-à-vis des plateformes, on va revenir après en détails sur les mécanismes du trading, sur quelle plateforme tu conseilles de trader. Est-ce que 100%, tous tes trades sont sur Kraken. Est-ce que tu utiliser Poloniex ? Est-ce que tu utilises une autre plateforme ? Qu’est-ce que tu réalises exactement ou qu’est-ce que tu conseilles pour le trade ?

Xolali : Alors moi, je suis 100% Kraken parce que c’est une plateforme que je trouve qu’il y a beaucoup d’options. Il y a une possibilité de faire des effets de leviers, de faire ce que tu as dit tout à l’heure, des tech profits, ça veut dire que quand on a atteint une certaine valeur, on prend son cash ou si on descend, on est en train de perdre l’argent, on ne veut pas perdre plus de 150 euros, par exemple, on fait ce qu’on appelle un stop loss, une vente pour limiter la casse. Et c’est assez quand on comprend bien comment ça fonctionne.

C’est assez simple à utiliser. J’avais utilisé Poloniex avant parce que Poloniex, il y avait vraiment beaucoup de crypto-monnaies et dont les petites dont on parle là. Et on a acquis du jour au lendemain, je me suis retrouvé, elles faisaient + 50% et je m’étais enflammé et j’ai cru que toutes les monnaies étaient comme ça, sauf que je suis tombé sur ce qu’on appelle des « shitcoins ». Donc shitcoins, comme vous l’avez dit en anglais, ça veut dire des coins de merde et là, à l’inverse, j’ai mis un petit peu d’argent dessus et ça s’est effondré.

Et au final, ce n’était pas des projets solides, tu vois ? Ça, ça m’a refroidi et ce qui a fait que, à présent, lorsque je m’intéresse à d’autres monnaies, j’étudie le projet, j’étudie qui a fait, qui il y a derrière, quelle est l’équipe derrière et là, je vois si c’est vraiment intéressant. Je ne prends pas juste au hasard en espérant qu’un miracle se produise.

Maxence : Alors, du coup, ça rebondit sur ce que tu disais juste avant. Qu’est-ce qui t’as attiré sur Eos ? Pourquoi cette crypto-monnaie, elle était à 50 centimes, elle est passée à 1 euro, mais pourquoi celle-ci, mais pas une autre parmi les 1200 crypto-monnaies, de manière générale, qui existent.

Xolali : Oui, en fait, ce que j’avais, c’est qu’Eos, c’était une personne qui aime bien travailler sur une autre crypto-monnaie que je connaissais. Là, je ne me rappelle même plus le nom, mais j’ai trouvé que la personne qui était derrière était quand même une personne de confiance, parce qu’elle avait déjà travaillé sur un projet solide. Et, du coup, étant donné que la valeur était faible et qu’il y avait déjà de l’argent qui était… Eos, il y a plusieurs centaines de millions même, je crois, aujourd’hui. Et donc, je me suis dit qu’il y a un potentiel. Il y a potentiel, c’est pour ça que je vais investir dedans, étant donné que la valorisation, elle est intéressante. Voilà pourquoi j’ai choisi Eos.

Maxence : Ok, d’accord par rapport à cela. Alors, du coup, pour une personne qui a 10 000 euros de capital à investir dans le trading, comment tu conseillerais ou tu procèderais ? Mettre 500 euros par trade, 1000 euros par trade, 100 euros par trade ? Quelle est la tendance ? Et si tu fais des effets de levier. Moi, je ne suis pas forcément fan et je ne conseille pas forcément les effets de levier. Jusqu’à combien tu conseilles pour l’effet de levier, 1:5, 2, 10, 1 000 ? Là, ça peut vite partir en jackpot ou alors banqueroute totale, game over. Dis-nous tout vis-à-vis de la gestion de capital et mécanisme de trade pour take profit et stop loss.

Xolali : Voilà. Ce qu’il faut, c’est définir au fait comment ça fonctionne, parce que lorsqu’on fait du trading, on fait ce qu’on appelle des paris sur l’évolution du cours du marché. Donc, quand on fait un trade, généralement, on est obligé de mettre au moins un effet de levier 2. Si tu ne mets pas d’effet de levier, ça veut dire que tu achètes la monnaie en dur comme quand tu achètes un Bitcoin, tu achètes un Ethereum. Donc, ça se stocke dans ton compte et puis basta.

Maintenant, quand tu fais du trading, c’est-à-dire l’achat-revente, ce qui va se passer, c’est que tu vas parier sur le fait que le cours va prendre 5%, si tu as mis 1 000 euros par exemple et tu vas récupérer 50 euros, parce que le cours, il a pris 5% et ça va se créditer dans ton compte en euro. C’est différent de lorsque tu achètes une monnaie, tu attends et tu la vois évoluer. Là, tu génères du cash au moment de la revente lorsque tu as fait une plus-value.

Et du coup, pour rebondir avec l’effet de levier, lorsque tu as 1000 euros à investir, si, admettons que 5% de 1 000 euros ça ne te suffit pas. Tu te dis, j’ai envie d’avoir 100 euros. Donc, tu fais ce qu’on appelle un effet de levier fois 2. Ce qui fait que la plateforme va t’autoriser à travailler avec 2 000 euros. Donc, en fait, toi, dans ta poche, dans ton compte, il y a 1 000 euros, mais dans ton trade, il y a 2000 euros, ce qui fait que là, les 5%, si ça augmente de 5%, tu vends et tu récupères 100 euros donc le double. Maintenant, on peut aller plus loin, parce que dans Kraken, les effets de leviers, ils vont jusqu’à 5.

Donc, maintenant, si tu as 1 000 euros et que tu veux travailler avec 5 000 euros, tu fais effet de levier fois 5, tu cliques – il y a un bouton qui s’appelle « leverage », tu mets 5. Là, ça va te permettre de travailler avec 5000 euros et du coup, si tu fais 5% de 5 000 euros, ça va faire 250 euros direct en cash.

Maxence : Moins 25% plus 25%, c’est le principe de l’effet de levier. On multiplie le bénéfice ou alors on multiplie la perte si ça se passe mal.

Xolali : Si ça se passe mal, il faut savoir que là, on va perdre les 250.

Maxence : Normal. On ne va espérer le jackpot et en plus ne pas avoir de risque. C’est important de l’avoir à l’esprit.

Xolali : Voilà. Donc, plus l’effet de levier est fort, plus le risque est élevé. Donc, ça, il faut bien le gérer en faisant des équilibres par rapport aux trades et toutes ces choses-là.

Maxence : Ok. Du coup, vis-à-vis de cela, grosse volatilité. Est-ce que tu conseilles des trades sur une semaine ou ? Quel est le pourcentage de gain ou de perte que tu estimes, que c’est important de prendre. Parce que, c’est vrai, ce n’est pas faux, tant qu’on n’a pas vendu, on n’a pas « perdu », mais si on met un petit peu d’effet de levier ou même sans vraiment un gros effet de levier, assez rapidement. A quel moment on estime donc de dire : je prends ma perte, ce n’est pas grave. J’ai perdu 5%, mais j’arrête l’hémorragie ou à inversement : j’ai gagné 5%, je prends moins gain, même si ça va peut-être augmenter dans la journée d’après. Personne n’est devin dans la perte ou dans le gain. Quelle est la tendance que tu préconises ?

Xolali : Alors, ça dépend de combien la personne veut mettre. Si vous voulez mettre par exemple…

Maxence : On va dire, on prend l’exemple d’un 10 000 euros de capital.

Xolali : Ah, 10 000 euros de capital.

Maxence : Pour faire un exemple.

Xolali : Généralement, j’essaie de ne pas m’autoriser à ne pas perdre plus de 500 euros.

Maxence : Donc, 5%.

Xolali : Voilà. Parce qu’à partir du moment où on perd une certaine somme, des fois, ça peut remonter. Donc si on est super confiant, on maîtrise le sujet, on sait que ça va vraiment potentiellement remonter, mais si de 500 euros, ça chute vite… Tu sais, des fois, du jour au lendemain, on voit le cours qui perd 10%, là, tu te retrouves avec -1000 et quelques. Du coup, généralement, c’est pour ça qu’il faut faire des, ce qu’on appelle les stop loss ou « limiter la perte ». On peut le programmer lorsqu’on fait des trades justement. Et ça, c’est très important, parce qu’on peut être avide de gain en se disant : « Bon, j’ai gagné 500. A un moment, j’ai gagné 1500. J’ai perdu 500, ce n’est pas grave, ça va remonter ». Mais le lendemain, on voit qu’on a perdu…

Maxence : 500 de plus !

Xolali : Voilà.

Maxence : C’est plutôt cher moins 1 000 au lieu de moins 500.

Xolali : Exactement. Du coup, c’est pour ça que je préconise de toujours mettre ce qu’on est prêt à perdre en se protégeant. Ça, c’est très important. Après, si on a de l’expérience, parfois, moi, je le mets, parfois, je ne le mets pas, parce que j’arrive maintenant à gérer un peu les marchés, mais ce que je fais, si je ne mets pas ce que je viens de dire, la protection vers le bas, je vais faire un trade d’une monnaie qui se comporte de la même manière, à l’envers.

Maxence : D’accord.

Xolali : Donc là, pendant que mon trade va perdre, je ne sais pas, si je suis à moins 500 puis 800, il y en a un autre, derrière, qui va faire plus 700. Tu vois ? Et du coup, au final, j’aurai que -100 en perte. Je fais ce qu’on appelle l’équilibre du portefeuille. Ça, il faut un peu plus d’expériences pour le faire, parce que, au tout début, ce n’est pas évident, mais il y a toutes sortes de techniques pour ne pas perdre de l’argent régulièrement en fait.

Maxence : Oui, je vois l’idée. On va faire un autre exemple sportif pour que vous compreniez bien. C’est grosso modo, si vous jouez le vainqueur d’un championnat, tu assures avec le top 3, parce qu’au pire, si l’équipe n’est pas première, elle sera peut-être, grand chance, deuxième ou troisième. Du coup, si tu gagnes, tu gagnes moins, mais si tu perds, tu perds beaucoup moins, ce qu’on appelle la symétrie du risque ou encore le système de couverture.

Xolali : Exactement. C’est le système de couverture. Et donc, maintenant, comment, moi, je trade, en fait. C’est ce que les téléspectateurs se posent comme question. Donc moi, je suis ce qu’on appelle un « swing tradeur hebdomadaire », c’est-à-dire que je ne reste pas focalisé sur mon écran tous les jours à regarder les cours. Ça, ça s’appelle faire du « day trading ».

Maxence : Swing trading, qu’est-ce que c’est exactement ? Est-ce que tu peux nous donner un peu la définition pour que les gens comprennent ?

Xolali : En fait, c’est juste, si on traduit, « Swing » en anglais, ça veut dire une balançoire. Donc ça veut dire, ça fait ça, ça fait ça. Donc, en swing trading, on profite des tendances qui montent pour acheter, donc ça monte et ensuite on vend. Et dès qu’on sent qu’il y a une petite tendance qui est à la baisse, là, on fait ce qu’on appelle un « short », c’est-à-dire on parie à la baisse. C’est une notion qui est assez, parfois, assez difficile à comprendre comment on peut gagner de l’argent en pariant à la baisse, mais en fait, c’est la fonctionnalité du trading ; on s’échange de l’argent.

Donc, c’est-à-dire, si mois, je parie sur la hausse, c’est que quelqu’un, derrière, a parié sur la baisse du cours. Donc, si moi je parie que le cours va baisser, c’est que quelqu’un derrière moi a parié que le cours va monter. Et si ça ne monte pas et ça baisse, c’est moi qui récupère les gains. Donc, c’est ça, il y a soit parier à la hausse, soit parier à la baisse. Donc, moi, je fais parier à la hausse quand je sens qu’il y a une grande opportunité notamment quand il y a des nouvelles comme on l’avait vu par rapport aux Bitcoins.

Et lorsqu’on arrive à certains seuils qui sont pour moi des seuils psychologiques – tu as dû le voir dans le club privé, qu’à un moment donné, j’ai dit : « Le cours il est monté à 7500$, ça devient vraiment psychologique, ça fait longtemps » -, je vais faire ce qu’on appelle un short. Ça veut dire, je vais parier sur la baisse du cours notamment dû au fait qu’il y avait l’actualité qui jouait également par rapport aux forks, les modifications et tout ça. Donc, c’est ce que j’ai fait, j’ai parié à la baisse, et là, en 24 heures.

Maxence : En 24h, plus de 20%. Donc moins 20% du cours plus 20% dans ton portefeuille.

Xolali : Voilà. Donc là, en 24h, au final, je me suis retrouvé avec 1 500 euros, parce que j’étais à un seuil psychologique. J’ai fait le pari à la baisse et j’avais confiance que le cours allait chuter. Maintenant, si ça ne se produisait pas, j’avais fait une couverture avec une autre monnaie comme Ethereum. Et ça, c’est tout un jeu. On couvre ses positions, on fait des paris, mais tout doit être maîtrisé, parce que si je n’ai que Bitcoin, je parie à la baisse et boom, ça fait tout l’inverse, là, je suis mal.

Maxence : Donc, en gros, c’est ce que tu dis, c’est que si le Bitcoin, par ricochet, Litecoin et Ethereum augmentent. Si le Bitcoin s’envole, c’est la flambée, c’est le jackpot sur le Bitcoin, Ethereum et Litecoin diminuent. De manière générale, c’est ce que tu as remarqué.

Xolali : Oui, de manière générale.

Maxence : Parce que c’est ce que je vois aussi sur mon compte. C’est vrai que quand le Bitcoin, je me dis : ouhla, Ethereum et Litecoin ça a baissé ou inversement, je me dis : Ah, tiens, j’ai repris du Litecoin et ainsi de suite. D’accord.

Xolali : Oui, voilà.

Maxence : Donc ça, vraiment, ayez cette notion à l’esprit. Ça rebondit sur un point que t’avais dit juste avant. Si vous êtes dans la bourse ou, comme moi, les paris sportifs, il y a ce qu’on appelle « système des news » où généralement, on aime bien aussi parier en fonction d’un évènement, du news spécifique. Toi, comment tu interprètes les news, mais surtout, comment tu te renseignes pour avoir les principales infos, l’actu, l’actu du Bitcoin, du Litecoin, de l’Ethereum, de Dash. C’est quoi tes sources d’information et à quel moment tu te dis : Là, je vais prendre un trade ? On a entendu parler, il va avoir le… Au moment où aurez visionné la vidéo, il y avait le fameux fork, donc peut-être ça va être repoussé. Dis-nous tout vis-à-vis de ces infos, comment tu t’organises pour engendrer ces trades.

Xolali : Ok. Déjà, moi, je suis le site le plus connu en France qui s’appelle Bitcoin.fr. Et il y a aussi des sites américains puisqu’eux, ils ont souvent beaucoup de news en avant-première. Donc, il y en a un qui s’appelle Coin Telegraph, il y en a un qui s’appelle coindesk.com, il y en a un autre qui s’appelle Cryptonews. Et également, des twitter de personnes qui sont pour moi reconnues dans le domaine, qui ont vraiment des bonnes analyses.

Maxence : Les experts du milieu.

Xolali : Voilà.

Maxence : D’accord. Du milieu des cryptos.

Xolali : Exactement. Et, du coup, lorsque j’entends des nouvelles, je me dis, là, il y a de fortes probabilités que l’engouement augmente et que les cours augmentent. Donc, ça va dans le sens. Par exemple, à un moment donné, ils ont dit : « En septembre, la Chine veut suspendre temporairement le trading ». Mauvaise nouvelle, il y a 90% de chance que le cours baisse et c’est pour ça que j’avais fait justement un pari à la baisse à ce moment-là. En plus, il y a le président de JPMorgan, la banque américaine, qui avait dit pareil : le Bitcoin, c’est une fraude, je pense que ce n’est pas une bonne chose. Pari à la baisse. Ensuite, on regarde les seuils psychologiques, il y a pas mal de seuils.

Ça, je les présente dans le club privé, qui permettent de savoir quand on va rebondir, parce que quand ça a beaucoup chuté, à un moment, il faut que ça rebondisse. Et là, on peut passer le pari à la hausse. Et donc ça, c’est ce que j’avais fait. Et avec des nouvelles, comme tu as dit, il y avait une nouvelle qui était, qu’on allait faire une modification dans la chaîne du Bitcoin pour l’améliorer qui allait avoir lieu le 16 septembre. Là, forcément, tous les investisseurs vont se dire, il faut y aller, il faut y aller et bonne nouvelles…

Maxence : 16 novembre. Tu as dit 16 septembre, mais c’est 16 novembre.

Xolali : Oui, 16 novembre. Pardon. Et à noter que, en fait, ça a été suspendu il y a trois jours, parce qu’il y a eu trop… Ils n’ont pas réussi à avoir un consensus dessus, il y avait trop de disputes. Du coup, ils ont dit : « On suspend, on verra pour plus tard ». Pareil, donc, la nouvelle qu’ils allaient faire cette modification a amené un engouement dans le cours. Donc moi, j’étais en pari à la hausse donc je savais pertinemment que c’était une très bonne chose. La mauvaise nouvelle comme quoi ça a annulé, ils vont se dire : « Finalement, il y a trop de disputes dans le cours du Bitcoin » et tout. Donc, patatras. Là, le cours, il a perdu plus de 10%, plus même, en 48 heures. Donc, à ce moment-là, moi, idem, j’avais fait le pari à la baisse du cours.

Maxence : Oui, avec les grands news, en fait, 90% du temps, vous allez avoir la bonne information. Si demain, Amazon ou Facebook disent : « Oui, le Bitcoin est autorisé, vous pouvez payer avec le Bitcoin », vous avez 95% de chances que si vous pariez à la hausse, boom, ça va augmenter et vous allez prendre un bon profit. Et, inversement, si demain, on va dire, les Etats-Unis disent : « Le Bitcoin, c’est interdit. On ne veut pas en entendre parler », vous avez 95% de chance aussi, donc là, à l’inverse, pariez à la baisse, parce qu’il va y avoir une baisse du cours sur l’instant T ; pas sur le long terme, mais sur deux jours voire une semaine, une belle baisse du cours.

Xolali : Oui, là, on est vraiment en train de parler du trading, c’est-à-dire du court terme. On n’est pas en train de parler du moyen long terme, parce que le Bitcoin, ce qu’on a vu, c’est depuis des années, malgré toutes les grosses baisses…

Maxence : Les péripéties ou les mauvaises nouvelles.

Xolali : Il y a des personnes même qui calculent le nombre de fois où on a dit que le Bitcoin était mort à cause des grosses chutes, on a atteint plus 188 fois plus qu’il est né. Et, à chaque fois, il a ce qu’on appelle le pouvoir de résiliant, c’est-à-dire de se relever malgré tout ce qu’on peut dire de négatif sur lui, que c’est trop volatile, que ça chute, que ça monte, que ça chute. On voit que si on lisse sur plusieurs années depuis le temps, ça monte et ça monte vraiment beaucoup.

Maxence : Oui, c’est ça qui est appréciable. Donc, souvenez-vous, vis-à-vis de sources majeures, le site du Bitcoin et encore… Alors, si tu avais deux, trois noms d’experts sur twitter à nous donner, ça sera lesquels ?

Xolali : Alors, il y en a qui s’appelle Max Kaiser qui est sur Twitter. Lui, d’ailleurs, c’est lui qui m’avait dit d’investir quand ça ne coûtait que 2 euros. Je le connaissais même à l’époque. Et un autre qui s’appelle Vinny Lingham et, lui aussi, c’est investisseur qui est vraiment bon, que je trouve. Après, c’est plus les sites des… Les sites comme j’ai dit où, dedans en fait, il y a des experts. Après, les noms, je ne les ai pas exactement, mais à l’intérieur des sites comme Cointelegraph.com

Maxence : Coin Telegraph, ok

Xolali : Là, il y a des personnes aussi qui sont vraiment douées dedans. Et, c’est avec ces personnes-là que j’étudiais également et aussi, avec mon étude personnelle.

Maxence : Oui, parce qu’à force, de plonger dans le sujet, c’est naturellement que vous avez une expertise et une connaissance qui est à la pointe au fil du temps.

Xolali : Voilà.

Maxence : Ok. Alors, quelles sont les trois erreurs majeures que tu vois ? Moi, je suis membre du club privé de Xolali et évidemment, comme toutes choses, rien n’est rose et il y a pas mal de personnes qui font des erreurs. C’est quoi les trois erreurs principales que tu vois dans le trading et plus particulièrement dans ton club privé Coinmunity ?

Xolali : Alors, première erreur, là, c’est vraiment la plus grosse, c’est qu’on se dit qu’on est sûr de savoir ce qui va se passer. En fait, on n’est jamais sûr. Même si moi je fais des prédictions et que j’arrive à avoir de bons résultats, je ne suis jamais sûr à 100% de savoir ce qui va se passer. Donc, ce qu’on fait, on investit et si ça ne marche pas du premier coup, on sort. Moi, j’en ai vu, j’ai dit : « Bon, là, je parie à la baisse ». Il y a des personnes qui ont parié à la baisse et ensuite, ça a monté pendant quelques heures et « Ah non, c’est pas bon, non. Il faut sortir ».

Maxence : Ah oui, direct, ils étaient collés 24 heures sur leur écran, c’est passé au cours de 5 000 à 5 020. Ça monte ! Je suis en train de perdre. C’est ce que tu veux dire.

Xolali : Voilà.

Maxence : Dans une équipe qui perdrait 1-0 et t’avais joué la victoire. Non mais, il n’y a que 5 minutes de jeu, ils peuvent revenir dans la tendance et gagner le match.

Xolali : Voilà. Et le lendemain, finalement, ça a beaucoup baissé et moi, je n’avais même pas vu d’ailleurs que ça avait remonté. Et, du coup, ces personnes-là, elles ont été trop impatientes. Tu vois ? Donc, je pourrais dire, la première chose, c’est l’impatience. Après, la deuxième, c’est une chose très importante, c’est l’émotion. Les personnes ont du mal à gérer leurs émotions et quand ils voient du négatif dans leur compte, ils ont -500 euros, ils se disent : « c’est la fin du monde ». Même si la stratégie est bonne, ils se disent c’est la fin du monde, qu’est-ce que je fais, je vends tout. Tu vois ? Et donc, là, ils pouvaient s’autoriser à perdre plus, mais comme ils ont paniqué ils vendent alors que ce n’était pas l’objectif de vendre, en fait. Et ils se retrouvent avec, pareil, deux jours, trois jours plus tard.

Maxence : Avec des 00:25:17 en disant : « Putain, pourquoi j’ai revendu ??? »

Xolali : Oui, voilà. Du coup, ça, c’est une chose qui est vraiment importante à gérer, c’est vraiment, maîtriser les émotions. Et, dernière chose, c’est faire confiance à tous les experts qu’on voit et aux analyses techniques. On se dit : « Il y a telle personne qui a dit ça. J’ai vu ça dans un truc américain. Il a fait cette analyse technique, ça veut dire que ça va se passer comme ça ». Sauf que, statistiquement, l’analyse technique, elle est fausse 45% du temps.

Maxence : C’est dû à quoi d’avoir cette analyse technique qui est fausse ? Ça me parait énorme, oui, 45%. Une fois sur deux, en gros, c’est de la merde.

Xolali : En fait, c’est plus positif que négatif, mais il y a tellement un facteur psychologique qui fait que les analyses, elles changent rapidement. Ce domaine-là est encore plus lié à la psychologie aux news qui font que les analyses techniques, elles… On va dire, au final, 55%, elles sont bonnes, mais à cause du facteur psychologique, elles sont souvent fausses. Donc là, typiquement, il y a deux jours, quand moi j’avais dit : « Ok, je fais le pari à la baisse », ils ont annulé le 16 novembre.

Maxence : Le 16 novembre

Xolali : Et le cours, il est monté d’un coup. Et là, tout le monde a dit : « Mais qu’est-ce qui se passe ? Xolali, on fait quoi ? Tu as dit tu pariais à la baisse et tout, le cours il a monté ». Et là, les experts disent : « Le cours réagit, il monte, c’est trop bien ». Alors qu’il a monté pendant deux heures. Le lendemain, -8%. Et donc, c’est ça qui fait qu’on a du mal, parfois, avec les analyses techniques. Même si, elle marche, j’ai l’impression qu’elle marche quand même sur le moyen terme et quand on regarde, on va dire, sur une semaine, et parfois du jour au lendemain, c’est vraiment difficile de suivre les analyses techniques. Donc, on a ça, analyse technique, émotions et impatience.

Maxence : Oui, moi, dans le cadre extérieur et ce que je vois aussi dans le club de Xolali, c’est ce que tu aimes bien. C’est que je ne comprends pas, donc si vous aviez mis 200 000 euros, 500 000 euros, 1 000 000 euros ou plus et que vous suivez un petit peu h24 le cours, je comprends, ça peut se comprendre même si, au final, ça ne va rien changer au truc, au schmilblick. Je peux comprendre, mais souvent en fait, les gens, ils investissent 2000 euros, 3000 euros, 5000 euros, ils sont collés devant leur écran h24 où on est soumis à ses émotions et ainsi de suite.

Ça me fait penser aux mêmes personnes dans les paris sportifs où ils suivent tous les matchs. Non, regarde un résumé du match, t’auras les 5 minutes, les meilleurs, au lieu de te casser le cul à passer deux heures devant le match, les 90 minutes. C’est un peu la même chose et c’est ça qui nous amène à des paniques, du stress ou alors de se dire… Souvent aussi, moi, c’est plutôt, un retour, mais c’est la même chose dans tous les jeux d’argent. C’est quand on vend et que ça continue de monter, on se dit : « Putain, pourquoi je n’ai pas vendu trois heures après ? » et ainsi de suite.

Tu fois l’avoir ressenti. C’est, ok, j’ai gagné mon trade, j’aurais pu gagner plus, mais au final, toujours avoir cette asymétrie du risque. Donc votre capital, c’est votre outil de travail. Si vous n’avez plus de capital, vous êtes broke, game over, banqueroute, faillite, donc c’est quand même dommage et avoir conscience que personne n’est devin, on ne peut pas vendre au plus haut et acheter au plus bas et ainsi de suite. C’est que, voilà, il faut savoir prendre son gain, savoir prendre sa perte, mais ne pas être collé à l’écran par rapport à tout ça.

Xolali : Exactement, parce que de toute façon, le marché, il reste maître de tout au final. C’est lui qui décide et nous, ce qu’on peut faire, c’est l’analyser au mieux, suivre bien les tendances par rapport à, ce qu’on a dit, les news et les analyses techniques qui parfois fonctionnent. Des fois, elles fonctionnent bien. Mais, on ne peut pas prédire l’avenir. On n’a pas une boule de cristal.

Maxence : Ok. Merci Xolali par rapport à tous tes conseils. Si vous regardez cette vidéo, vous vous dites : « Je veux créer des… Bref, je veux vraiment arriver à réaliser soit un deuxième revenu, un complément de revenu ». Ce serait quoi le capital, de manière générale, que tu conseilles pour quelqu’un, on va dire, qui, en moyenne, parce que, vous savez, rien n’est carré, mais pour gagner 1 500 euros, 2 000  euros par mois ? Toi, tu trades avec quel capital ? 10 000, 15 000, 30 000, 50 000 ?

Xolali : Ouhla, moi, je suis plus aux alentours de 50.

Maxence : 50 000

Xolali : Mais, en fait, j’arrivai déjà à faire 1 500 quand j’étais avec 10 000 de capital.

Maxence : 10 000 euros de capital, t’arrivais déjà à faire des coups de 1 500 euros par mois à peu près

Xolali : Parce que, comme je t’ai dit, avec l’effet de levier, quand tu te positionnes bien, au bon endroit… Des fois, tu peux ne rien faire ! En fait, c’est pour ça que moi, je fais ça, swing trading hebdomadaire, c’est que, des fois, tu suis tous les jours, et en fait, ça te stresse et tu perds de l’argent. Sauf que si tu attends une bonne opportunité, en 24h, en fait, tu fais…

Maxence : Tu fais ce que tu aurais fait avant juste parce que tu as pris la bonne décision quand c’était plus lucide et…

Xolali : Exactement, voilà. Donc, Bitcoin, je n’ai pas parié à la baisse pendant un mois, en fait, alors qu’il y en a plein qui se sont dit : « ça commence à monter à 5500, faut parier à la baisse, 6000, il faut parier… ». Pas du tout. C’est à un moment donné, j’ai observé, j’ai dit « 30 jours, ça commence à faire beaucoup ». Gros seuil psychologique, il y a des news qui arrivent. Là, je mets… Et certains vont dire, comme par hasard, c’est de la chance, mais par rapport au fait que j’avais bien étudié le sujet, c’est là, et ça m’a permis de faire des plus-values rapidement.

Maxence : Et quand t’étais à 10 000 euros de capital, tu faisais des effets de levier de manière générale, 2, 3, 1,5, 4 ?

Xolali : 3, 4, parfois 5

Maxence : 3, 4 d’accord.

Xolali : Oui, parfois 5 quand je le sentais bien, mais c’était plutôt 3,4.

Maxence : Et les trades de manière générale ? Une journée, trois jours, sept jours ? La tendance ?

Xolali : Franchement, je dirais plutôt 7 jours en fait.

Maxence : Oui…

Xolali : Souvent, du vendredi au samedi, il y a beaucoup de traders qui partent en weekend. Du coup, on voit les cours qui baissent, ils prennent leur plus-value. Du coup, à cette période-là, souvent, moi je dis, là, je sors et je verrai comment ça se passe tranquillement le weekend.

Maxence : D’accord oui. Le weekend, moins de volatilité et c’est un peu plus calme.

Xolali : Voilà. Sauf maintenant. Là, on est dans les périodes où tout est volatile tout le temps, 7j/7.

Maxence : Tout le monde est chaud, il y a trop de monde sur le sujet.

Xolali : Et des fois, les plateformes, même, elles sautent, parce qu’il y a trop de monde qui…

Maxence : Oui. Kraken, j’ai entendu quelques personnes qui m’avaient écrit ou même des fois dans mon club privé. De temps en temps, ça rame un peu. Et, moi-même, quand je place mes ordres, ça m’arrive. Ça m’arrive des fois, je mets 15 minutes, parce que « Putain, arrête de bugger » sur Kraken.

Xolali : Oui, parce que l’afflux a été trop important, trop rapide

Maxence : Rapidement, trop rapidement. Ils ont doublé leur… Je ne sais pas, ils doivent avoir peut-être 10 millions de clients alors qu’il y a un an, ils en avaient 2 millions ! Et, du coup, ils n’ont pas réussi à suivre, mais ils sont en train de travailler justement à ça pour avoir de meilleures ressources et suivre l’afflux des clients qui arrivent de… Ils arrivent tous d’un coup, en fait. C’est ça qui est problématique.

Tout le monde arrive d’un coup et tout le monde veut faire la même chose. Du coup, ce n’est pas évident, mais ils travaillent et la plateforme tient quand même donc pour l’instant, moi, je la garde, je la conserve. S’il y en a une que je trouve qui est plus performante que Kraken, je vais peut-être m’y intéresser aussi ou la conseiller.

Maxence : Ok. Merci une nouvelle fois. Si vous tradez, vous appréciez la vidéo, cliquez sur le petit pouce juste en-dessous. Merci par avance, ça nous permettra un petit peu d’avoir votre feedback. N’hésitez pas à laisser votre retour d’expérience. Si vous tradez, sur quel type de cryptos ? Est-ce que c’est 100% Bitcoin, est-ce que c’est le top 10 des crypto-monnaies, ou est-ce que, non, c’est toutes les micros, les niches des cryptos.

Donc n’hésitez pas à laisser votre retour d’expérience. Et si vous êtes en train de regarder la vidéo, peut-être que vous vous dites : « Xolali, je souhaite trader, je veux réaliser ce complément de revenus, ce deuxième revenu. J’ai du temps, j’ai un peu d’argent. Tu as réalisé un club privé qui s’appelle donc le Coinmunity où tu échanges toutes tes différents trades, des prédictions. Il y a une communauté, je suis moi-même membre du club privé. Alors, dis-nous à qui ça s’adresse et qu’est-ce qu’il y a grosso modo dans le club privé pour les personnes qui se disent : « Je veux te rejoindre, mais c’est quoi qui a à l’intérieur ? ».

Xolali : Alors, dans le club privé, il y a plusieurs choses. Il faut savoir qu’on peut débuter dans le club privé, mais dans le club privé, on rentre un peu dans le vif du sujet. Tu as dû le remarquer qu’on est déjà dedans. Il y a une formation que j’ai faite de trading qui, elle, est pour une personne qui est débutante, qui veut tout découvrir de A à Z. Et le club privé, c’est vraiment pour suivre mes trades, pour suivre ce que fait la communauté. Je fais également des coachings communs mensuels où là, je parle de l’actualité, j’aide toutes les personnes qui ont des questions durant ce coaching.

Il y a aussi un forum où il y a des sujets qui sont lancés pour vous, pour vous améliorer et savoir vers quoi vous pouvez vous diriger. Il y a également les stratégies que je mets en place, comme la stratégie du 25 du mois, la stratégie de la chouette et des analyses graphiques. Des analyses graphiques qui peuvent être très importantes lorsque vous voulez analyser justement la tendance du marché. Donc, il y a toutes ces choses-là dans le club privé et c’est vraiment actif, c’est pour ça que je conseille à toute personne qui a envie d’avancer de rejoindre le club privé Coinmunity.

Maxence : Ce qui est bien, comme il y a une communauté, s’il y a les infos majeures vis-à-vis d’une crypto ou alors même que du Bitcoin, vous êtes informé. Comme ça, ça vous permet de vous dire : « Ok, j’avais échappé cette info » et boom, vous pouvez l’implémenter directement sur votre compte notamment le compte Kraken ou toute autre plateforme que vous utilisez pour trader. Merci une nouvelle fois. Il y a le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers la page de présentation.

Si vous visionnez cette vidéo depuis une autre plateforme ou un smartphone, il y a le (i) comme info en haut à droite de la vidéo. Tout est dans la description juste en-dessous et on vous dit donc à tout de suite sur la page de présentation. Si vous voulez trader, gagner de l’argent et faire du cash avec le Bitcoin ou même d’autres crypto-monnaies, on vous dit à tout de suite à l’intérieur du club privé. Cliquez-bien sur le lien ! A tout de suite !