BITCOIN et CRYPTO-MONNAIES : Le SCÉNARIO pour les MOIS à VENIR - François DENIS

BITCOIN et CRYPTO-MONNAIES : Le SCÉNARIO pour les MOIS à VENIR - François DENIS

Maxence : Crypto-monnaie, est-ce que tout va se péter la gueule et que la bulle, il n’y aura plus de bulle parce que ça sera tout à 0 en quelque sorte ou alors ça va s’enflammer et de nouveaux millionnaires vont apparaitre sur la toile. C’est ce qu’on va voir en détails dans cette vidéo. Je suis avec François Denis qui va nous expliquer un petit peu tout ça. Son feedback sur les mois à venir et surtout on a déjà fait d’autres vidéos sur le top 5 des crypto-monnaies bizarres en quelque sorte à investir pour avoir une grosse rentabilité, pourquoi investir dans les ICO et ainsi de suite.

François : Sauf si tu as la boule de cristal.

Maxence : Tu sors la boule de cristal, on va s’engager, qu’est-ce qui va se passer selon toi au cours des prochains mois, donc l’année 2018 et le démarrage, le premier trimestre ou semestre de 2019.

François : Ouais, alors du coup, ce n’est pas un exercice facile Maxence.

Maxence : Absolument ouais. Et là, tu seras jugé en quelque sorte en fonction de tes conseils. Mais c’est bien aussi de temps en temps se mouiller parce que …

François : Oui, c’est intéressant ouais.

Maxence : Dire les choses après coup, je pense que ça n’intéresse personne et c’est quand même plutôt sympa de trouver ou du moins donner le maximum pour savoir qu’est-ce qui va se passer à l’avenir.

François : Oui, alors du coup, moi, j’investis dans le monde des crypto depuis 2015. Donc là, ça va faire 3 ans. J’ai connu un petit peu de chutes, de crashs, ça fait quand même un petit moment que j’y suis.

Maxence : Tu as connu des -30%, +40%, -50%, vraiment cette volatilité.

Crypto trading et bulle Internet

François : Oui, voilà. La première fois, ça fait toujours bizarre c’est sûr. On n’est pas sur le marché classique des actions en bourse. Et moi, je suis rentré en bourse en 2009 par contre. Donc du coup, je n’ai jamais connu de crash en tant que tel sur la bourse. Les crypto, pour ceux qui suivent un peu, si vous voulez regarder les statistiques, il y avait plein de chutes à 30, 40, 50, 60% depuis des années et c’est la dernière qui vient de se passer en décembre, janvier, début février, eh bien ce n’est pas la première et ça ne sera pas la dernière. Alors l’exercice de sortir la boule de cristal pour prévoir les mois à venir, ce n’est pas du tout évident. Mais on va commencer par faire une comparaison avec l’action d’Amazon. La bulle internet. Moi, je compare souvent ce qui se passe aujourd’hui dans les crypto-monnaies avec la bulle Internet.

Maxence : Ok.

François : Donc en gros, à la fin des années 1990, début 2000, il y a eu l’apogée, je crois que c’était en mars 2000 avec la bulle Internet. L’action d’Amazon a augmenté de je ne sais plus combien, je crois que ça va atteindre 85 $ et en 2001, l’action elle était à 7 $.

Maxence : Donc 2001 : 7 $ et quand est-ce que c’était à…

François : En 1999, elle était à 85 $.

Maxence : Donc en gros c’est divisé …

François : Elle perdait 90% de sa valeur.

Maxence : Ouais par 10, 11, à plus de 90% de la valeur boum.

François : Donc quand il passe de 85 à 7 $, ça fait mal.

Maxence : Absolument. Donc si vous avez mis 10 000 €, il reste moins de 1 000 € sur le portefeuille ouais.

François : C’est ça. Et en gros, si tu regardes vraiment la courbe à ce moment-là, la bulle Internet avec l’action Amazon, c’est exactement ce qui vient de se passer avec les crypto-monnaies. Tu as le pic, tu as le bull trap et ensuite tu as la décadence pour avoir l’éclatement de la bulle. Donc c’est vraiment le même chemin, le chemin classique d’une bulle financière et spéculative. Et aujourd’hui, tu sais à combien l’action d’Amazon.

Maxence : Vu comment tu me le dis, je dirais, allez au moins 200 $.

François : Maxence.

Maxence : 1 000.

François : 1 400 $. Donc le mec qui a revendu dans la chute de 85 à 7 $, s’il l’avait gardé aujourd’hui, il serait à 1 400 $. Donc…

Maxence : Donc il aurait fait fois 15.

François : Eh bien fois 15 s’il avait investi au moins au bon moment.

Maxence : Si « oui il avait », au moins au bon moment et il avait rien fait.

François : Mais en fait, tout ça pour te dire que si tu as investi, eh bien quand ça s’est cassé la gueule, quand il y a eu le crash, donc au moment où il y a eu les 7 $, eh bien là par contre, tu fais fois 150. Fois 150 juste sur Amazon.

Maxence : Vertigineux.

La 5ème bulle des cryptomonnaies

François : Donc et en gros, là, on y est en ce moment dans la version crypto-monnaie. Dans la version bulle crypto-monnaie. Là, on vient de se casser la gueule. On vient d’atteindre le bas. Ça peut descendre encore un petit peu, mais c’est maintenant qu’il faut investir pour avoir la même chance que d’avoir la courbe sur 10, sur 15 ans d’Amazon. Alors, sûrement des crypto-monnaies, tout est un petit peu plus resserré. Ce n’est pas sur plusieurs années, c’est sur plusieurs semaines et mois. Et donc on risque d’avoir… eh bien en fait une cinquième bulle, mais qui elle sera plus sur du fois 100.

À lire
[INTERVIEW FRANCK ROCCA] La MEILLEURE STRATÉGIE facebook RENTABLE, c'est...

Maxence : Alors dans quel sens parce que j’avais déjà vu donc sur d’autres personnes à travers des chaînes YouTube qui expliquaient aussi cette cinquième bulle.

François : Oui.

Maxence : En gros, ça serait quoi vis-à-vis parce que le fond entrant des fonds, ça serait à quelle hauteur, pour donner un exemple pour le grand public, ça serait, la cinquième bulle, elle aurait lieu quand le bitcoin du coup vaudrait 20 000 $, 50 000 $, 100 000 $. Ça serait à peu près selon toi à quel moment pour estimer la cinquième bulle et pourquoi aussi il y aurait cette cinquième bulle.

François : Ouais, après, il y a plusieurs aspects. Il y a l’aspect psychologique, l’aspect technique sur les marchés et l’aspect économique effectivement. Là on est encore sur la partie de ce qu’on appelle les early adopters où c’est vraiment les premières personnes qui commencent à investir. Le grand public n’a pas investi quoi qu’on dise, même si les médias commencent à en parler. Le grand public n’a pas encore la notion de ce qu’à quoi ça sert, de ce que c’est.

Maxence : Je suis 100% d’accord, excuse-moi de t’interrompre. C’est dans le même sens que mes parents, ouais pour la bulle en l’an 2000, la bourse, ils avaient investi. Donc là, c’était vraiment le grand public. Donc ils ont perdu un peu d’argent. Et dans le bitcoin et les crypto-monnaies, je ne sais même pas s’ils savent ce que c’est encore. Donc c’est pour vraiment expliquer que ouais souvent on dit le grand public. Non, le grand public, demande faite, un sondage dans la rue. Les gens vont peut-être dire : oui, je connais, j’en ai entendu parler.

François : Ouais, ce n’est pas parce qu’ils disent oui.

Maxence : Mais ils le connaissent comme si on vous dit : ouais est-ce que vous connaissez Barack Obama, mais au final, vous ne l’avez pas serré la main. Vous le connaissez parce que vous avez entendu dans les médias le nom bitcoin ou alors les crypto.

François : Oui, c’est exactement ça. Alors, c’est ce qui va engendrer la cinquième vague. A la fois, cette adoption plus massive est le fait que là, il y a tous les fonds qui commencent à se former, des fonds d’investissements sur les crypto-monnaies. Ce qui n’est pas encore le cas. Dans tous les pays, ils sont en train de mettre en place tous les fonds d’investissements basés sur les crypto-monnaies et ça va faire partie de cette cinquième vague qui a un potentiel encore énorme, qu’importe la crypto-monnaie d’ailleurs.

Maxence : Donc du coup, à quelle hauteur ça serait la bulle. Ça serait par exemple pour estimer quand le bitcoin sera à 50 000 $, 100 000 $.

François : Moi, je vois le bitcoin entre 40 et 50 000 $ à la fin de l’année 2018.

Maxence : Donc tu fais partie des gens qui, d’accord, ok, puis qu’il y a pas mal de gens du coup qui disent …

François : Eh bien au début 2017, j’avais vu …

Maxence : Qui chambrent par rapport à ça ouais.

François : J’avais dit 3 à 4 000 €, tout le monde avait rigolé et c’est monté à, tu le sais à 20 000 $. Mais du coup, là, effectivement je le vois …

Maxence : C’est d’ici la fin de l’année. Eh bien j’espère que tu as raison.

François : Ben ouais.

Maxence : Comme j’ai un bitcoin, eh bien, ça veut dire j’aurais déjà 50 000 $ et par ricochet, si l’Ethereum pourrait nous faire un petit 10 000 $, comme j’en ai 15, ça m’arrangerait aussi.

François : Ouais, alors après, il y a aussi un aspect mathématique de la chose et qui est vrai sur beaucoup de points et en fait, le bitcoin, on va se concentrer sur le bitcoin, suit le courbe logarithmique. En fait au début, ça monte très rapidement et puis s’affaiblit et la rentabilité devient inférieure au fil des années. Ce qui ne veut pas dire que ce n’est plus rentable, mais c’est moins rentable. Mais si tu regardes dans les chiffres depuis l’existence du bitcoin, le cours suit quasiment parfaitement une courbe logarithmique.

Maxence : Et qu’est-ce que c’est exactement une courbe logarithmique ?

François : Une courbe logarithmique, eh bien en fait ça fait si on regarde dans les chiffres exacts sur le bitcoin, on voit le bitcoin atteindre 100 000 $ en 2021 et un million de dollars en 2024. Et ça c’est des chercheurs mathématiciens qui l’ont démontré et le truc fascinant c’est que ça suit la courbe et de façon très exacte.

Maxence : Ah, c'est-à-dire que la courbe qu’ils ont dessinée, on va dire, depuis 2008 la création, et on dessine un peu plus tard 2010 ?

François : Oui, peut-être voilà.

Maxence : Donc ils ont dessiné une courbe et en fait tout ce qui se passe.

François : Ça suit

Maxence : De manière hallucinante si on est vraiment cartésien.

François : Exactement.

La valeur du Bitcoin en 2021 : 100 000$

Maxence : Donc tout se fait pareil. Et du coup, vis-à-vis de cette courbe donc 2021 ils expliquent 100 000 $.

François : Ouais, c’est hallucinant.

Maxence : Et 2024 : un million. En 2024, c’est dans pas très longtemps, dans ce cas, c’est…

François : Tu vois, du coup, c’est ça.

Maxence : Le nombre de millionnaires en bitcoin, ne revendez pas votre bitcoin.

François : C’est que ça commence, mais que la rentabilité diminue. Parce que tu vois qu’entre 100 000 et un million, il n’y a que fois dix.

Maxence : Ouais.

François : Donc ça va faire fois dix en trois ans. Mais ça va passer de 100 000 à un million quand même. Mais ça suit. Alors c’est fascinant parce que bon, quand ça augmente beaucoup, ça sort un petit peu de la courbe et quand il y a un crash, ça redescend, mais en fait, ça suit quand même quasiment une courbe logarithmique et c’est fascinant.

À lire
Comment utiliser la PLATEFORME 1TPE pour vos PRODUITS et SERVICES ?

Maxence : D’accord.

Le Bitcoin, le roi des cryptomonnaies ?

François : Donc, ça a aussi un aspect très scientifique de la chose pour être confiant sur le fait que par exemple, fin 2018, entre 40 et 50 000 $ ouais.

Maxence : Ok, ben ça c’est une excellente nouvelle. Et puis par ricochet comme vous avez pu le voir, c’est que c’est vraiment le capitaine le bitcoin. C'est-à-dire que c’est lui qui …

François : Ouais.

Maxence : « Gouverne » toutes les autres crypto. Quand il y a une grosse chute, malheureusement, peut-être que ça changera au cours des prochaines années. Alors peut-être que tu as, est-ce que tu as des infos par rapport à ça ? Parce que là, de manière générale, sur les dernières crises, quand le bitcoin se casse la gueule, il n’y a aucune « crypto » même qui fait moins 1%, moins 2%, tout se casse la gueule aussi. Donc du coup, est-ce qu’il y a des données qui font que potentiellement ça peut changer et si oui, ça serait quoi là où les deux crypto-monnaies voient leur refuge. Souvent, j’entends l’Ethereum, est-ce que c’est vrai ou alors un mythe selon toi en termes de valeur refuge, c'est-à-dire que quand une bulle éclate qu’il y a quand même « une crypto » au moins qui elle ne s’éclate pas comme les euros, il y a l’or et ainsi de suite.

François : Oui évidemment.

Maxence : Il y a quelque chose en « contrepartie ».

François : Oui, alors je vais te donner quelques chiffres. C’est que l’année dernière, mais donc c’est assez récent encore. Le bitcoin représentait 90% du marché des crypto-monnaies. Et aujourd’hui : 33%. Donc, on est passé vraiment du règne absolu en début 2017, à 90% de l’ensemble de l’argent sur le marché des crypto-monnaies, à 33%. Là par exemple, comme tu dis, l’Ethereum qui est en train de se rapprocher dans le rang des bitcoins. Mais rien que là-dessus, ça montre que les gens s’intéressent aux altcoins, donc tous les autres crypto-monnaies, sans parler du bitcoin, que les investisseurs commencent à investir sur les altcoins et plus que sur le bitcoin. Donc il y a aussi ça qui est intéressant. Comme tu l’as dit : quand le bitcoin se casse la gueule, les autres se cassent la gueule, c’est vrai, mais ça ne sera peut-être plus le cas dans les années à venir.

Maxence : Donc logiquement, de manière mathématique, si, donc là aujourd’hui il y a encore 33% de l’argent investi dans tout ce qui est crypto-monnaie. Donc c’est 100% bitcoin donc le 2/3 c’est réparti sur les 1500 crypto-monnaies.

François : Ah ben ouais.

L'Ethereum, 2ème valeur refuge ?

Maxence : Donc plus ce chiffre diminue, plus « ce qui est bien », c’est qu’on est un petit peu moins dépendant. Après, le souci, c’est que si ça diminue encore, mais c’est tellement réparti sur 1500 crypto, ben forcément si chaque crypto a 0,1 ; 0,2% ou 0,01 ben ça reste encore qu’il n’y a pas une deuxième valeur refuge, mais si par exemple bitcoin 20%, derrière, ne serait-ce qu’un Ethereum à 5%, c’est clair que là, il commencerait du coup à avoir une petite valeur refuge sur une crypto précise.

François : Ce serait comme une entreprise. Imagine une entreprise qui a 90% du marché. Si elle commence à descendre à 33, ça veut dire que les concurrents sont en train de prendre la part du marché et en train de prendre le monopole. Et après, on n’a pas la boule de cristal, je ne sais pas effectivement si le bitcoin se casse la gueule, ben, ça fera que les autres le feront aussi. Dans le sens-là c’est vrai. Et dans le sens inverse, ce n’est pas vrai. Ça veut dire que si le bitcoin lui stagne ou n’augmente pas beaucoup, il y a peut-être des autres crypto qui par contre elles augmentent énormément. Ce qui ne fait pas fluctuer le cours du bitcoin en tant que tel, mais il y a des opportunités du fait que les altcoins reprennent une part du marché très importante qui font que moi, je suis super confiant pour 2018 du coup.

Maxence : Absolument, ok.

François : Surtout sur l’ensemble du marché ouais.

0,0001% de la masse monétaire mondiale

Maxence : Ok, ben ça c’est des excellentes news. Donc logiquement, voilà au fil des années, ça a déjà été prouvé par le passé d’une manière générale. Alors j’avais vu une stat, tu vas peut-être la confirmer. C’est que si 1%, je crois que c’est des échanges mondiaux, alors je ne sais plus exactement la statistique exacte. Mais en gros si 1% des gens ou alors des échanges sont en bitcoin, obligatoirement, mathématiquement, le cours doit être à minimum 100 000 $.

François : Exactement.

Maxence : Est-ce que tu confirmes ? C’est quoi exactement cette statistique ?

François : Oui, alors aujourd’hui, les crypto-monnaies représentent écoute bien 0,0001% de la masse monétaire mondiale.

Maxence : 0,0001 : donc il y a trois zéro après la virgule et avant le 1. Donc c’est vraiment minuscule encore.

François : Et du coup imagine si on augmente même à 0,1 ; on aurait fait un pas en avant énorme et mathématiquement, comme tu l’as dit : on a une fluctuation et une valeur qui va augmenter. C’est mathématique. Ce n’est même plus de la psychologie et de la technologie qui est adoptée ou qui n’est pas adoptée. C’est mathématique. C’est de l’argent qui est injecté et vu qu’il y a un nombre limité de crypto-monnaies, c’est l’offre et la demande. Et forcément, ça fait augmenter la valeur.

À lire
Comment être à l'AISE en VIDÉO devant 1 CAMÉRA ? par Lorenzo PANCINO !

Maxence : Ok, ben merci pour toutes ces précisions. Alors pour finir sur une dernière question ou un conseil que tu pourrais évoquer. Eh bien souvent, il y a beaucoup de vidéos sur le sujet ou des articles par rapport au bitcoin et aux crypto-monnaies. Et par rapport à ce que tu as évoqué, donc les courbes ou même la psychologie humaine. Puisque souvent, il y a un peu un battle entre les gens qui n’ont pas investi qui disent : je te l’avais dit, tu vas perdre tout ton argent, c’est de la merde les crypto-monnaies.

L'arnaque des cryptomonnaies

François : C’est le conflit d’intérêt par excellence ouais.

Maxence : C’est quoi la chose la plus « absurde » ou méconnue en fait de l’être humain quand tu entends ce type de remarque en gros : mais c’est de l’arnaque les crypto-monnaies ou ça va, ce n’est que de la grosse bulle ou alors c’est basé sur rien ?

François : Après, ça, c’est exactement le schéma classique d’une nouvelle innovation. On a dit pareil d’Internet. On reprend l’exemple d’Internet, mais au début, c’était Internet en 1995 par exemple, c’était inutilisable. Un site web, c’était dégueulasse. On ramait pas possible, c’était un quart d’heure pour se connecter. Et c’était super compliqué simplement pour utiliser l’outil. Et aujourd’hui, c’est pareil. Alors j’ai des personnes qui me disent : oui, ça ne sert à rien. Les plateformes sont dégueulasses. Ça ressemble à ce qu’on a dit sur Internet. Je ne peux pas faire ça rapidement. Eh bien oui, on est au début d’une innovation. Alors on peut la critiquer ainsi de suite, mais on est obligé de passer par une phase comme ça, technique. C’est de l’ingénierie, il y a des gens derrière qui font en sorte de développer le projet. Mais voilà, dans dix ans, ça sera super facile, super rapide et plus personne en tant que telle dirait que c’est de la merde.

Maxence : Ouais, ben souvenez-vous si vous avez déjà eu entre les mains un Windows 1995, 1998, Windows XP.

François : Oui, on est d’accord.

Maxence : Vous vous dites, mais c’est quoi ces ordis de merde avec le recul parce que maintenant, voilà, vous avez vraiment des fusées ou même la connexion. Moi, je me souviens.

François : Oui, c’est le petit bruit que ça faisait.

Maxence : Il y a quinze ans, le petit modem Wanadoo, tu mets 15 plombs pour juste charger une page.

François : Le bruit bien spécifique.

Maxence : Ou même envoyer un MSN à l’époque et ainsi de suite.

François : Mais exactement.

Maxence : Et aujourd’hui, eh bien si vous êtes dans une grosse ville, vous avez la fibre. Vous appuyez sur un bouton, chtin, l’upload ok, 15 secondes, le giga il est torché. Donc c’est ça la magie.

François : Et je vais donner un autre exemple pour te montrer que l’innovation ça passe toujours par cette phase-là. La toute première voiture. Quand on est passé du cheval.

Maxence : Du cheval à la voiture.

François : Du cheval, de la calèche, à la voiture. Ah ben je peux dire : le premier modèle de voiture qu’il y a eu, il n’était pas très optionnel quoi. Il n’allait pas vite, ce n’était pas une Lamborghini. En plus, je vais rajouter un autre aspect de la chose, c’est que les routes n’étaient pas faites pour les voitures. Elles étaient faites pour les chevaux. Et là, c’est exactement pareil. La société, l’ensemble de la technique n’est pas faite pour la blockchain, n’est pas faite pour les crypto-monnaies. Il faut faire en sorte que l’ensemble de systèmes, des gens puissent adopter de façon pérenne la technologie qui est la blockchain. Et c’est pareil que la voiture. On a amélioré et chaque modèle était meilleure que le précédent jusqu’à ce que tout le monde trouve ça normal et que chacun en ait une.

Maxence : Belle analogie pour conclure cette vidéo. Et voilà, souvenez-vous de tout ça. Et de toute façon, vous le verrez par vous-même d’ici quelques années. Donc pour finir cette vidéo, si vous êtes encore là, vous vous dites certainement : ok François, j’ai bien compris, tu maitrisais le sujet, je veux que tu m’aides, je veux investir dans le bitcoin et les crypto-monnaies. Tu as deux petites formations sur le sujet, est-ce que tu peux nous expliquer à qui ça s’adresse, qu’est-ce qu’il y a exactement dans le sujet, voilà, ça permettra un petit peu tout de suite d’investir et surtout de comprendre en amont et pas de finir comme les nouveaux analphabètes …

François : Exactement.

Maxence : Qui seront passés à côté du sujet dans les cinq prochaines années.

François : Donc deux formations : une pour un profil plutôt débutant et un profil plus avancé. Sachant que dans la formation pour débutant, il y a aussi la formation pour les personnes un peu plus avancées. On ne sait jamais si au cours, on devient expert en quelques semaines. Et en gros, c’est pour se créer son propre portefeuille long terme avec ce qu’on vient de dire. Alors je ne suis pas devin, mais on va suivre ensemble, je vais t’accompagner pour suivre les nouvelles tendances, les nouvelles crypto-monnaies qui sortent avec un gros potentiel et avoir vraiment quelque chose de sécurisé, avoir un portfolio qui grossit au fil des mois de façon sécurisée.

Maxence : Ok, ben top. Merci une nouvelle fois.

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-revenus-passifs-03

BOURSE - PARIS SPORTIFS

IMMOBILIER - INVESTIR DANS L'OR

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest