Comment apprendre à bien parler en public ? 9 techniques

Comment apprendre à bien parler en public ? 9 techniques

Devenir un grand orateur n’est pas uniquement réservé à une minorité. Vous pouvez également y parvenir ! Bien sûr, cela demande un entraînement régulier et ne se fait pas en claquant des doigts. Pour vous aider à y voir plus clair, j’ai décidé de vous livrer dans cet article 9 techniques pour apprendre à bien parler en public. Elles sont indispensables pour prendre la parole devant du monde sans aucune appréhension et surtout, sans stress. Vous êtes prêt ! Alors, n'attendons pas davantage. C’est parti !

1 – Planifier sa prise de parole

La prise de parole est une discipline à part entière. Dans un premier temps, il est important d’identifier ses objectifs :

  • Pourquoi voulez-vous prendre la parole en public ?
  • Quel effet souhaitez-vous provoquer chez votre auditoire ?

Vous vous doutez bien que les tournures de phrases, les tonalités ou même les expressions que vous allez employer seront différentes selon ce que vous cherchez à obtenir. C’est pourquoi, vous devez déterminer l’objectif que vous souhaitez atteindre. Ainsi, vous pourrez progresser et évoluer dans un cadre mieux défini. Ce dernier est un incontournable pour apprendre à mieux parler en public, notamment car il vous incitera à ne pas dévier du sujet qui vous intéresse. Vous saurez exactement comment le traiter et l’exposer à votre auditoire.

Planifier sa parole permet donc de ne pas s’arrêter en plein milieu de son discours pour réfléchir à ce qu’on doit dire. Un bon orateur le sait ! Il prend alors toutes les précautions nécessaires afin de ne pas être confronté à cette difficulté le moment venu. Il ne vous reste plus qu’à faire de même.

2 – Travailler son intonation

Pour une bonne prise de parole en public, l’intonation joue également un rôle fondamental. Elle s’avère être un allié redoutable pour faire face à un groupe. Si votre voix manque de singularité, vous risquez de vous sentir impuissant et vous aurez bien du mal à dominer l’assemblée.

À lire
Découvrez mon retour d'expérience du COACHING privé avec Jean Rivière en TRANSYLVANIE !

Bien entendu, il existe une méthode pour éviter cela. Le tout est d’apprendre à moduler sa voix. Pour ce faire, vous avez deux possibilités :

  • Parler avec votre corps ;
  • Parler avec votre tête.

Maîtriser ces deux facteurs vous permettra de jouer avec des fréquences sonores très différentes, mais pas seulement… Cela vous donnera également la possibilité de parler plus ou moins fort. Ainsi, vous pourrez passer de l’une à l’autre selon vos désirs.

Pour commencer, vous pouvez penser à vous enregistrer. Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de matériel haut de gamme. Votre smartphone fera parfaitement l’affaire.

3 – Développer son vocabulaire

L’idée peut vous paraître saugrenue, mais votre vocabulaire va nécessairement influencer la fluidité de votre discours. Par ailleurs, connaître beaucoup de mots permet aussi d’accroître son autorité auprès d’un auditoire.

Si vous cherchez vos mots en permanence, vous risquez d’agacer et ce n’est pas surtout ce que l’on recherche. De plus, cela vous déstabilisera et vous ne serez plus aussi disponible pour réfléchir à la suite de votre discours.

En fait, nous pouvons qualifier votre vocabulaire, comme une boite à outil. Plus vous maîtriserez le vocabulaire de votre thématique, plus vous pourrez délivrer un discours efficace.

4 – Prendre son temps

Ne parlez pas trop vite ! Plus facile à dire qu'à faire, n'est-ce pas ? Surtout lorsque l'on est submergé par le stress... Pensez à adopter un rythme plus lent, car cela vous permettra d’instaurer une relation de confiance avec votre auditoire. Il comprendra que vous souhaitez l’intéresser et lui faire comprendre clairement votre message. Résultat ? Il sera alors plus attentionné, ce qui vous libérera d’une quantité de stress.

Ralentir son débit de parole permet également d’éviter les erreurs de prononciation. Ainsi, vous vous ferez comprendre du premier coup. Cette compétence est très importante et ne nécessite généralement que peu d’investissement.

Pour finir, prendre son temps permet d’économiser du souffle et de la salive. Cela vous sera très bénéfique, surtout pour de longues interventions.

5 – Faire des pauses

Apprendre à bien parler en public, c'est aussi savoir marquer des temps de pause. C’est un excellent moyen d’attirer de nouveau l’attention. En effet, plus les minutes passent, plus votre audience est susceptible de décrocher. N’hésitez donc pas à les utiliser.

À lire
Combien coûte une MINUTE de TRANSCRIPTION texte sur ELANCE ?

De plus, ajouter des temps de silence permet de reprendre son souffle, mais aussi, de réfléchir à la suite de son argumentation. Pendant ce petit laps de temps, votre auditoire pourra digérer tout ce que vous avez pu lui dire au préalable et sera donc, plus attentif.

Enfin, pour rendre une intervention dynamique, il faut veiller à ne pas négliger les effets de style. Cela permettra de frapper davantage votre auditoire.

6 – Ne pas s’écarter du sujet

Une digression présente toujours un risque : celui de perdre l’attention d’une partie de l’auditoire. Alors, avant de vous lancer, demandez-vous si elle sera pertinente vis-à-vis de ce que vous cherchez à transmettre.

Si vous y consacrez trop de temps et qu’elle n’a pas vraiment de rapport avec votre sujet, je vous conseille de la garder pour plus tard. Dès que l’essentiel aura été dit, vous pouvez tout à fait penser à l’utiliser pour enrichir davantage votre discours.

Attirer l’attention de votre auditoire est un exercice délicat. N’oubliez donc pas d’aller droit au but, surtout au début. Dans la majorité des cas, c’est la meilleure approche. Dès lors que vous maîtriserez l’art de bien parler, vous pourrez même penser à ajouter des effets de style comme du suspense. Cela nécessite du travail, mais vous y arriverez.

7 – Garder l’attention du public sur soi

Pour beaucoup, ça semble insurmontable, car cet exercice nécessite de réelles capacités d’improvisation. Et ils ont raison ! Pour tout vous dire, même les orateurs les plus expérimentés sont confrontés à cette difficulté.

La plupart des blocages viennent du fait que l’orateur est trop fixé sur son public. Ce qui ne lui permet pas d’accorder une attention suffisante à la transmission de son message. Dans ce cadre, cela entraîne une prise de parole de mauvaise qualité. Les deux parties sont alors insatisfaites, car l’une est embarrassée et l’autre a perdu son temps.

À lire
Quel est le meilleur jour pour ouvrir les ventes ?

Afin de ne pas tomber dans ce piège, vous devez vous mettre à la place de votre auditoire et vous poser les questions suivantes :

  • Trouvez-vous votre discours intéressant ?
  • Vaut-il la peine de l’écouter attentivement ?

Ainsi, vous vous sentirez plus serein lors de votre prise de parole et votre public, quant à lui, pourra vous suivre plus facilement.

8 – Croire en ses convictions

Tous les vendeurs le disent : il est plus facile de faire la promotion d’un produit qui nous plaît ! Il en va de même lors de votre intervention à l’oral. Plus vous serez convaincu par vos propos, moins vous serez stressé. C’est une évidence !

Quoi qu’il en soit, il faut faire en sorte de comprendre la légitimité de ses arguments. Pourquoi ? Car délivrer un discours sans opinion, ni compréhension nécessite une grande expérience. Pour éclairer vos lanternes, je vous invite à regarder les débats politiques. Ces hommes et ces femmes sont des maîtres en la matière.

Pour bien parler en public, il faut aussi apprendre à retomber sur ses pieds. Pour y parvenir, il est conseillé de démarrer modestement par des sujets que vous appréciez et que vous maîtrisez. Par la suite, les mécanismes viendront d’eux-mêmes et vous vous sentirez plus à l’aise à l’oral.

9 – S’inspirer des autres

Vous trouverez sur le web de nombreux exemples qui pourront vous servir de modèle. N’hésitez pas à écouter en boucle un orateur qui vous inspire. Ensuite, entraînez-vous à répéter à voix haute pour créer des effets de voix similaire. Vous le savez bien : la mémorisation passe avant tout par la répétition. Cet exercice est vivement recommandé, notamment car il s’avère très efficace. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer.

À vos claviers : vous connaissez maintenant 9 techniques pour apprendre à bien parler en public. Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà utilisé ces différentes astuces pour progresser et ainsi, devenir l'orateur de demain ? Je vous laisse me donner vos impressions et vos expériences dans l’espace prévu ci-dessous. Quant à nous, on se revoit bientôt pour d'autres articles de blog et de nouvelles vidéos. Restez connecté !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-business-02

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

6 INVESTISSEMENTS pour

GAGNER en moyenne 10% / AN

de REVENUS PASSIFS

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest