Comment avoir entre 5 et 15 % de CONVERSION grâce à 1 TUNNEL de VENTE ?

Transcription – Interview Cédric Villa : Comment avoir en 5 et 15% de conversion grâce à un tunnel de vente ?

Maxence : dans cette nouvelle vidéo, on va voir comment avoir entre 5 et 15 % de conversion grâce à un tunnel de vente. Ici Maxence Rigottier. Aujourd’hui je me trouve au Web2Connect avec Cédric Villa. On va voir ensemble tout ce qu’il réalise à travers sa thématique qui est la méditation.

Juste avant qu’on voie tout ça ensemble, je vous invite à cliquer sur le bouton « s’abonner » à droite en bas de la vidéo. Ça vous permettra de recevoir gratuitement et librement toutes mes prochaines vidéos sur YouTube et par la même occasion de faire d’augmenter les résultats de votre business.

Est-ce que tu peux tout d’abord te présenter pour toutes les personnes qui ne te connaissent pas et ensuite nous expliquer comment t’est venue l’idée d’un tunnel de conversion et ce que tu réalises aujourd’hui notamment avec la publicité Facebook, tout ce que tu as mis en place ?

Retrouver Cédric sur son site

cedric-villa

Le site de Cédric pour apprendre à méditer : 

Cédric : au plaisir. Bonjour Maxence, bonjour à toutes et à tous. Je m’appelle Cédric Villa. J’ai une passion pour la méditation. Au fil des années, j’ai distribué, j’ai fait connaître la méditation par Internet. Après, j’ai mis en place un système de vente automatisé qui marche assez bien. J’ai des infopreneurs qui viennent vers moi et qui me disent : dis donc Cédric, comment fais-tu pour avoir ton système automatisé qui tourne ? Je sais que tu travailles seulement deux heures par jour, que tu as un emploi salarié à côté, tu as deux enfants, une femme, et plein d’activités, des amis, comment tu fais ?

Du coup, je me suis dit que j’allais créer une formation sur le sujet parce que le marketing est un autre sujet qui me passionne, et particulièrement l’automatisation. J’en suis venu là. J’ai créé la formation « business exponentiel » qui apprend comment travailler avec du trafic payant et proposer une offre d’appel, donc un petit produit pas cher et si on l’achète, on nous propose d’acheter une autre offre, c’est un up sell en fait. Après, j’ai créé tout un système relativement complexe au premier abord, mais en fait, j’ai décrit étape par étape comment faire pour le mettre en place.

Maxence : c’est ce que tu expliquais lors de ta présentation pendant le Web2Connect. Avant, via un tunnel basic, pas optimisé, sans email de relance, un peu truc ultra simple, tu étais à 1-4 % de conversion. Sur 100 personnes qui voient ta page de vente, tu faisais 4 ventes. Et maintenant, tu as entre 5 et 15 % et en plus tu as augmenté le panier moyen à travers les up sells, les emails de relance.

Est-ce que tu peux nous expliquer brièvement ta séquence avec tes trois produits, un produit d’appel à 7 euros, ensuite 97 et ensuite 297 ?

Cédric : la personne est typiquement sur Facebook, arrive sur une page de capture, elle s’inscrit, elle reçoit un cadeau gratuit par email. Je dis sur la page de confirmation d’inscription : votre cadeau va arriver dans quelques minutes, en attendant, regardez ci-dessous. Ci-dessous est en fait une page de vente pour un produit à 7 euros. Si la personne s’inscrit, elle va se voir proposer sur la page de confirmation un autre produit à 97 euros et si la personne achète ce produit à 97 euros, je vais proposer un troisième produit à 297 euros qui est complémentaire. Chaque produit est complémentaire : d’abord, c’est « 7 secrets anti stress », ensuite, c’est deux mois de formation sans accompagnement et le troisième produit c’est 7 mois de formation plus un accompagnement où là, j’interviens par webinaire une fois par mois.

À chaque fois, on passe une étape, donc page de capture, produit d’appel. On va recevoir des relances par email en plus de contenus. J’offre de la valeur d’une part et d’autre part, je fais des relances en offrant d’autres raisons de visionner la page de vente. Rien que cela permet de multiplier le taux de conversion. Le moment où on affiche l’offre est un moment où la personne effectue une action, elle reçoit un cadeau gratuit et à ce moment-là, on propose une offre, elle est dans une démarche active de recherche d’informations.

Et deuxièmement, le fait de la relancer parce que peut-être ce n’était pas le bon moment pour elle, elle avait autre chose à faire, elle a mis de côté son téléphone ou son ordinateur, elle a alors une deuxième possibilité de profiter de l’offre. Et ensuite, on dit que c’est une offre à durée limitée. Ça permet également de mettre un sentiment d’urgence. Ce sentiment d’urgence, je le vois comme une façon d’aider les gens à prendre une décision : ils veulent aller plus loin sur ce sujet-là, dans ce cas, ils achètent, sinon, non, ils se contentent du contenu gratuit. Peu importe. Chacun fait ses choix, mais au moins, on prend une décision.

Maxence : la personne met son prénom et son email. Au début de ta page de vente, tu as : félicitations, vous allez recevoir dans quelques instants votre cadeau de bienvenue. Là immédiatement, la personne peut acheter le produit d’appel.

Pourquoi un produit d’appel généralement inférieur à 20 euros ? C’est pour déclencher l’achat impulsif, c’est-à-dire que le prix ne doit pas être une barrière par rapport à l’achat. On est intéressé par le sujet, on va recevoir le cadeau. Et ensuite, pourquoi des produits plus chers ? Quand la personne s’est engagée, elle a sorti sa CB et a dit OK, je souhaite aller encore plus loin, eh bien vous avez une autre offre pour l’accompagner de manière plus profonde.

Et si elle s’est engagée une deuxième fois, encore un autre programme d’accompagnement où là c’est plus individuel, personnalisé pour pouvoir l’aider à 100 %. Si une personne vient de mettre son prénom et son email, a acheté le premier produit, a dit un premier oui, un deuxième oui sur le produit à 100 euros, il y a aussi de grandes chances qu’elle achète le troisième produit, parce qu’on a la théorie de l’engagement : plus on dit oui, plus c’est dur de revenir en arrière pour dire non.

Là où tu optimises énormément tes ventes et que personne quasiment ne réalise, moi-même c’est ce que je vais mettre en place dans la futur, c’est que tu as des emails de relance à partir du moment où la personne a acheté le produit d’appel à moins de 20 euros, soit elle a acheté le produit d’appel et le produit complémentaire juste après, mais pas le troisième produit. C’est important parce que comme tu l’as parfaitement souligné, on peut avoir un coup de fil urgent et du coup, ce n’était pas le moment à cet instant T, on peut avoir besoin d’un instant de réflexion. Le simple fait de relancer, de reproposer, vous allez avoir des gens qui vont acheter.

Il y a quelque chose que tu évoquais et que tu es le seul à faire, à ma connaissance, sur le marché francophone, c’est que tu envoies deux emails par jour les trois premiers jours parce que tu dis que la personne est très intéressée par le sujet. Moi-même quand je m’intéresse à un sujet donné, c’est vrai qu’au début je fais beaucoup de recherches, ça ne me gêne pas d’avoir beaucoup d’emails. Ça marche vachement bien et ensuite, tu ralentis la cadence avec un email par jour, et après deux à trois emails par semaine.

Est-ce que tu peux nous réexpliquer comment t’est venue cette idée et la stratégie : premier email à 8 heures, deuxième email à 19 heures ? Comment tu mixes du gratuit et du payant ?

Cédric : j’envoie un email de contenu à 8 heures du matin et à 19 heures. Ça dépend de votre marché, mais dans le marché de la méditation, les gens sont souvent des particuliers, donc à 19 heures, ils rentrent chez eux, ils ont un peu de temps en soirée pour regarder une vidéo, du contenu, une offre. Ça s’y prête bien à mon marché.

Ça m’est venu parce que premièrement je l’ai vu en achetant des produits américains. Après, je me suis dit, c’est génial parce que c’est pour moi naturel. Moi quand je suis passionné par un sujet, au début, j’ai envie de découvrir tout ce qu’il y a. Au début, quand j’ai l’intention de découvrir plus, j’ai envie de recevoir beaucoup. Après, peut-être que le sujet m’intéresse un peu moins ou j’ai déjà eu une partie des informations auxquelles j’aspirais, la cadence ralentit.

Ensuite, j’essaie de détecter d’autres intérêts des gens. Si je propose la méditation au début, les personnes intéressées par la méditation s’intéressent à l’hypnose, au yoga, à la confiance en soi, à tout un tas d’autres domaines qui sont liés de près ou de loin au développement personnel. J’envoie un email par exemple sur la confiance en soi, et si la personne clique dans l’email, dans ce cas, dans mon système automatisé, ça veut dire que la personne a un intérêt pour ce sujet. Dans ce cas-là, elle va recevoir un peu plus d’emails pendant quelques jours sur ce sujet précis. Si elle achète un produit, on peut reprendre le même système, refaire un produit complémentaire et un produit additionnel. On peut aussi proposer un produit en affiliation. Il y a tout un tas de systèmes qu’on peut coupler comme cela pour avoir une machine automatisée de plus en plus performante.

Maxence : vous avez compris l’idée, c’est principalement segmenté. Je prends un exemple. Si vous avez un site sur le tennis et que la personne s’intéresse au début à comment réaliser des aces, à comment réaliser un coup droit, le revers parfait, ça permet de segmenter. Pour toi, les gens sont plus intéressés par le yoga, d’autres sont plus intéressés par la sophrologie, par seulement la méditation. Comme ça, ça permet de ne pas déranger les gens qui s’en foutent du yoga et qui ne sont intéressés que par la méditation.

Cédric : exactement, c’est ce que j’aime bien avec ce système, c’est qu’il s’adapte aux besoins des gens. Si la personne n’est pas intéressée par le sujet, elle ne recevra qu’un seul email par le sujet, c’est tout. Par contre, si elle est intéressée, je vais alors lui proposer plus de contenus gratuits et plus d’offres sur ce sujet.

Maxence : vous dites peut-être merci, Maxence, merci, Cédric, mais comment tu achètes ton trafic ? Quel est ton coût moyen d’acquisition d’un prospect ? Quelle est ta rentabilité ? Comment tu procèdes ? Est-ce que c’est 100 % publicité Facebook ? Est-ce que tu as des partenaires ? Est-ce que c’est les deux ? Est-ce que tu as d’autres régies publicitaires ? Est-ce que tu peux nous expliquer comment tu as réalisé 250 000 euros de vente au cours des 12 derniers mois à travers ce funnel qui est de plus en plus un funnel d’exception ?

Cédric : merci Maxence. J’essaie d’avoir une multitude de sources de trafic pour stabiliser l’activité. J’ai du trafic via Facebook au coût moyen d’acquisition de 70 centimes par contact. Donc une personne qui a inscrit son prénom et son email me coûte en moyenne 70 centimes. Ensuite, je travaille avec des régies en emailing. Ça veut dire que ce sont des gens qui ont de très grosses bases d’emails de plusieurs millions d’adresses emails. Ils envoient un email à propos du cadeau gratuit que j’ai à proposer et puis une toute petite fraction de ce million de personnes va cliquer dans l’email, s’inscrire et puis là, je paie au lead, 1,60 euro, 2 euros, ça dépend, pour avoir un contact par ce biais-là.

Après j’ai aussi ce qui est la coregistration. J’ai des partenaires dans le même domaine que moi et on achète des contacts en emailing et là, on se partage les coûts. Quand un contact est inscrit chez moi, il est en même temps inscrit chez un partenaire, et dans ce cas, on divise par deux l’acquisition des coûts.

Maxence : tu fais de la coregistration où les deux, vous avez le même contact, sauf que si ça coûte un euro, vous payez chacun 50 centimes. Personne ne le fait quasiment à mon avis. C’est une excellente stratégie parce que chacun a un contact et vous l’avez pour deux fois moins cher si vous êtes deux.

Comment tu plugues pour lui, il l’ait dans sa base de données et toi aussi ? Comment vous faites ? C’est avec Ontraport ?

Cédric : non, on a payé un développeur qui nous a créé un script qui permet de faire ça. C’est un script qui fait aussi partie de la formation « business exponentiel » que je propose. En vous inscrivant, vous aurez pour n’importe quel autorépondeur un script qui permet d’inscrire chez vous et votre partenaire le contact.

Maxence : pour en revenir aux chiffres que tu évoquais juste avant, pour Facebook par exemple, il y a certaines campagnes sur lesquels du disais que tu étais à 43 centimes, d’autre à 1 euro, mais en moyenne, tu es à 70 centimes, ce qui est relativement peu cher. Le ROI est entre 2 et 3 %, donc tu sais qu’en moyenne, quand tu investis 1 euro dans Facebook ou dans des régies publicitaires, tu récupères au moins 2, ce qui est assez sympa pour te développer et surtout tu réinjectes tes bénéfices pour pouvoir grossir et te développer à la vitesse grand V, parce que maintenant tu fais plus de 20 000 euros de chiffre d’affaires par mois, ce qui est assez sympa.

Cédric : pour l’instant, je suis dans un mode de croissance exponentielle, ce qui veut dire que je réinvestis massivement tout ce qui est généré. Il y a une petite partie qui part en don, une partie bien sûr pour couvrir les frais.

Maxence : les prestataires

Cédric : oui les prestataires, j’ai bien sûr des frais. Mais j’essaie de réinvestir le plus possible.

Maxence : c’est excellent. Si tu as un conseil à donner, ou une erreur à ne pas commettre avec le trafic payant ?

Cédric : c’est de ne pas faire de trafic payant, c’est pour moi la grosse erreur. Mettez un système en place, automatisez-le et achetez votre trafic. Commencez gentiment avec quelques euros par jour. Mesurez vos résultats et réinvestissez. Vous investissez 1, vous gagnez 2, vous investissez 2, vous gagnez 4, et vous pouvez aller comme ça jusqu’à saturation du marché, donc vous en avez pour quelques années.

Maxence : c’est la grosse tendance du Web2Connect. Moi-même c’est ma grosse priorité en 2016, c’est le retargeting + achat de publicité Facebook, parce qu’à partir du moment où vous avez des offres qui convertissent, ce n’est plus qu’une question de volume, mais de calcul de ROI et après c’est mathématique. Vous savez que vous êtes entre 2 et 3 en ROI, vous mettez 100 000, vous allez récupérer peut-être 220 000 euros, donc forcément vous grossissez.

Et le dernier point que je voulais soulever, Cédric a seulement potentiellement 400 euros de vente. Un produit à 7 euros, un produit à 97 euros et un produit à 297. Non seulement tu réinvestis tous tes bénéfices, mais tu sais qu’avec la liste de clients que tu es en train de développer, tu dois avoir entre 1000 et 1500 clients, je crois ?

Cédric : oui tout à fait, juste sur la méditation. Après sur les produits en affiliation, j’ai encore de nombreux autres clients.

Maxence : c’est assez énorme, tu vas certainement arriver à 10 000. Il faudra juste recréer quelques autres produits, et boum, bam, boum, tu as de nouveau entre 100 000 et 500 000 voire 1 million d’euros qui tombent juste en créant d’autres offres qui vont encore correspondre aux besoins de tes clients.

Cédric : exactement.

Maxence : il y aura un module ou un webinar dans mon club privé. C’est ce que j’évoque parfois dans les vidéos YouTube. Automatisez au maximum ce que vous faites. Moi-même, c’est ma grosse priorité dans le futur à travers mes différents sites web. Je vous invite à regarder ce que Cédric fait parce que c’est l’avenir et beaucoup de personnes le mettent en place. C’est ce qui va vous permettre de faire 100 000, 200 000, 500 000, 1 million d’euros de bénéfices par an, avec un effort pas forcément supérieur parce qu’il suffira juste de vous entourer de quelques personnes compétentes pour du SAV ou quelques prestations et basta. Après, il y a juste à contrôler les campagnes.

Merci pour toutes tes connaissances. Je pense que vous avez vraiment apprécié le contenu. Si c’est le cas, je vous invite à cliquer sur le bouton « j’aime » juste en dessous et à partager la vidéo.

Et juste avant de vous quitter, il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube qui va vous rediriger vers la page de liste d’attente de mon club privé Vivre de son site Web. Cliquez sur le lien. Si vous êtes sur YouTube, il y a le « i » comme info à droite de la vidéo YouTube. Et si vous regardez depuis un smartphone, vous vous dites, merci, Maxence, mais il est où ce lien ? Il est dans la description juste en dessous.

N’hésitez pas à regarder ce que fait Cédric sur son site Instant Méditation. Ça vous permettra d’avoir un beau modèle de ce qu’il faut faire dans le futur.

Au plaisir pour votre cadeau de bienvenue et indiquer votre prénom et votre email gratuitement. A très vite.

Cédric : à bientôt, merci.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *