DE 0 À 2000 EUROS PAR MOIS AVEC SA CHAÎNE YOUTUBE AVEC 1 MICRO TRAFFIC !

Laura LIPINSKI

Transcription – De 0 à 2000 EUROS par MOIS avec sa CHAÎNE YOUTUBE avec 1 MICRO TRAFFIC ! (Laura LIPINSKI) 

DE 0 A 2 000 € PAR MOIS AVEC SA CHAINE YOUTUBE

Je suis actuellement avec Laura LIPINSKI qui est également membre de mon club privé business. Juste avant de voir tout ça en détails dans cette vidéo, je vous invite à cliquer sur le bouton « S’abonner » juste en dessous et rejoindre plusieurs milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube.

Alors, j’ai le plaisir de réaliser cette étude de cas aujourd’hui, parce que Laura a vraiment une histoire inspirante à nous partager, et surtout un vécu sur le web depuis de nombreuses années déjà avec pas mal de rebondissements. Donc, je vais laisser tout simplement Laura se présenter. Ensuite, on va voir comment elle est passée de 0 à 2 000 € par mois avec sa chaîne YouTube avec un micro-trafic, qu’est-ce qu’elle vend, le nombre d’abonnés à sa liste e-mails, et tout ce qui va avec.

Maxence : Salut Laura, est-ce que tu peux rapidement te présenter et nous expliquer un petit peu tes débuts jusqu’à aujourd’hui sur le web.

Laura : Ok, salut Maxence, et merci d’avoir pris le temps de faire cette interview avec moi. En effet moi, je suis Laura LIPINSKI, j’ai 36 ans, j’ai trois enfants. J’habite en Allemagne depuis 2001. Comme tu le dis, oui, ça fait un petit moment que je suis sur internet, parce qu’en 2008, j’ai ouvert ma boîte de référencement et de web marketing en Allemagne. Jusqu’à maintenant, je me concentrais principalement sur le marché germanophone, alors que je suis Française. Je ne sais pas pourquoi je n’ai jamais pensé en fait à aller en France. Mais ça fait déjà depuis un petit moment que je traîne sur internet de manière professionnelle.

Ce qui m’a poussée il y a quelques mois à me lancer un peu plus dans la zone francophone, c’est que j’avais une chaîne YouTube en Allemagne sur le web marketing, qui avait à peu près entre 6 500 et 7 000 abonnés. Elle m’a été fermée par YouTube. Donc, vous vous demandez peut-être pourquoi on m’a fermé cette chaîne ? Tout simplement YouTube est d’avis que j’ai enfreint certaines règles de la communauté. Donc voilà, je me suis retrouvée du jour au lendemain à poil, sans chaîne. Ça a fait très mal, pourquoi ? Parce que vous en doutez que je gagnais un petit peu d’argent avec cette chaîne. Donc, ça tournait à peu près à 7 000, 8 000 €, parfois 9 000 € par mois avec cette chaîne. Donc, ça m’a ultra frustrée. J’ai mis beaucoup de temps quand même à me remettre de cette chose-là.

Puis, au bout de quelques mois, je me suis dit : bon, il va falloir que je réutilise YouTube, parce que j’avais vu que ça apportait énormément d’avantages. Sauf que peut-être par fierté et aussi parce que je n’avais plus cet aplomb de dire : je vais recommencer en allemand, en plus, j’avais perdu pratiquement toutes mes vidéos, parce que grosse connerie, je n’avais quasiment rien sauvegardé. Je me suis dit : je vais faire la même chose mais en français. Donc, j’avais une chaîne depuis 2007, que j’utilisais juste pour regarder des vidéos. Puis, je me suis dit : allez, on va faire quelque chose avec. Donc, il y a un an, j’ai commencé à mettre des vidéos dessus. Au début, ce n’était pas très organisé. L’objectif, c’était un petit peu confus parce que j’utilisais la chaîne pour faire des vidéos sur le web marketing entre autres, puis sur un autre business que je fais. Et c’est vraiment cet été, juste après la naissance de mon troisième fils que j’ai commencé un petit peu à préciser la chose par rapport à cette chaîne.

Aujourd’hui, qu’est-ce que moi je vends ? Donc, par cette chaîne, j’ai d’autres produits que je vends sur internet et tout. Mais avec cette chaîne, c’est du coaching et du consulting. Vu que j’ai été plusieurs années déjà dans le web marketing, le conseil client et entreprise pour tout ce qui est construire sa marque, son branding, utiliser le marketing d’attraction, ainsi de suite. Je propose en fait la même chose. Régulièrement, j’ai des personnes qui me contactent, parce que j’ai des appels à l’action où les personnes peuvent s’inscrire à ma liste e-mails, pas mal de personnes qui viennent me voir également sur Facebook. C’est pour ça que c’est important d’avoir un profil professionnel sur Facebook aussi, beaucoup de gens même qui me contactent sur Facebook, puis qui me posent des questions sur : comment faire pour améliorer telle chose, comment faire pour améliorer la visibilité de mon site ; qui me demandent des conseils un peu plus précis sur le référencement par exemple, conseils sur l’optimisation off page, on page et ainsi de suite. C’est des termes un petit peu techniques, mais il n’y a pas besoin de les comprendre dans cette interview. La réaction que j’ai eue par rapport au début à toutes ces prises de contact, je parlais directement, c’est : putain, ils font chier, qu’est-ce qu’ils viennent me contacter, à me faire perdre mon temps là avec des questions qui ne me rapportent rien, puisque moi je voyais ça, je me dis : ça me rapporte 0 €.

Au bout d’un moment, je discutais avec mon mari. Il me dit : oui, mais pourquoi tu n’essaies pas de chercher un petit peu, d’approfondir, de discuter avec les gens, de leur donner un petit peu de conseils, et tout ça gratuitement, peut-être que tu vas pouvoir en transformer certains en clients. C’est le b.a.-ba du marketing d’attraction, de donner de la valeur gratuitement. Donc, j’ai commencé à faire ça. Avant, j’avais eu avant quelques clients en coaching, comme ça, mais c’était des petits trucs 300, 400 ou 500 € par mois. Là en décembre, j’ai une personne avec qui j’ai passé un contrat, je crois que c’était 800 ou 900 € par mois. Donc, on avait un contrat sur trois mois pour l’aider vraiment à mettre en place son concept sur internet. Puis, je me suis dit : bon, ce n’est pas mal. On va essayer de discuter un peu plus avec les gens, d’être un peu plus sympa. Je me suis aperçu que oui, je pouvais transformer en fait des prospects en clients ultra qualifiés, très sérieux et très intéressants. Puisque j’ai réussi à peu près à m’en tirer avec 2 000 € par mois. Je pourrais faire plus, mais comme j’ai trois enfants, dont un qui est très malade avec une maladie chronique, je n’ai vraiment pas trop le temps de m’occuper de ça. C’est quand même un engagement envers les clients.

Pour le moment, je n’ai pratiquement rien automatisé. Vous imaginez un petit peu ce qui va se passer le jour je vais automatiser ça, où je pourrais prendre le temps même de former des freelances, des équipes qui vont pouvoir apporter mon consulting, apporter mon message à mes clients. Parce que j’ai vu aux Etats-Unis que ça se faisait, qu’il y avait des grands coachs en fait, quand on n’a pas les moyens de les payer, il y a leurs équipes qui coachent leurs clients. Donc ça, je n’ai pas encore mis en place. Puis, ce qui est quand même assez impressionnant, et j’espère que ça va vous donner vraiment l’envie et la niaque de le faire aussi, c’est que j’ai une chaîne mini. J’étais même toute rouge. Il y a encore un ou deux mois, je crois que sur la chaîne, je devais avoir 150 ou 160 abonnés. Là, je suis à 231 abonnés, j’ai vu tout à l’heure. Au niveau des vues, il y a 16 000 vues, sachant qu’il y a à peu près 5, 6 000 vues qui ne sont pas des vues très qualifiées, parce que j’avais téléchargé des audios books qui rapportent pas mal, qui sont pas mal recherchés. Vous imaginez à peu près avec 10 000 vues, 230 abonnés, ce qui est possible d’atteindre.

Moi j’ai remarqué par rapport au ratio des pouces vers le haut, pouces vers le bas, c’est que déjà, je n’ai quasiment aucun pouce vers le bas sur mes vidéos. Je me suis dit : ok, ça veut dire que quand les personnes cliquent sur ma vidéo, elles se retrouvent finalement avec le message auquel elles s’attendaient. Et ça, c’est vraiment un message important que j’aimerais vous faire passer, parce que je vois très souvent en fait des gens qui ont beaucoup de vues, et qui ont pas mal de pouces vers le bas. Puis, quand on regarde un peu, quand ils montrent leurs revenus, c’est vrai que comparé avec ce que moi, j’ai réussi à faire, je me dis : leurs revenus sont super bas. Et c’est peut-être parce que les gens ne se retrouvent pas. Quand ils cliquent, en fait, ils ne trouvent pas ce à quoi ils s’attendaient. Donc ça, c’est la première chose. D’ailleurs, je me suis retrouvé une vidéo avec beaucoup de pouces vers le bas, il y en a une seule que j’ai avec plein de pouces vers le bas. C’est en effet une vidéo où les gens s’attendaient complètement à autre chose. Donc ça, c’est la première chose.

Ce qui me montre également que les gens veulent aller plus loin et en savoir plus, c’est le nombre d’abonnés à ma newsletter tous les jours. Apparemment, c’est beaucoup, parce que tout à l’heure, j’en parlais à Maxence, il m’a dit : waouh. Pour ma chaîne, j’arrive à peu près à sortir 25 à 30 abonnés par jour à ma liste de contacts. J’ai eu des pics à 35. Donc, ça me montre en effet que les gens sont intéressés et veulent vraiment en savoir plus par rapport à cela.

Alors, si vous avez fait un tour sur ma chaîne, je pense que vous allez vous apercevoir qu’il y a encore plein de choses qui doivent être optimisées. En plus depuis pas très longtemps, je suis également membre du club privé de Maxence. Comment ça s’était fait ? En fait, je me suis inscrite sur Clickfunnels via son lien d’affiliation. Puis voilà, il avait eu la gentillesse de m’envoyer un lien de formation pour pouvoir faire mes premiers tunnels de vente sur Clickfunnels. Il pourra vous en dire un peu plus à ce niveau-là. Par rapport à ça, le club privé, c’est vrai qu’aujourd’hui, franchement, j’ai vu tellement de choses dedans qui m’ont éclairé ma lanterne. Je me dis : waouh, dommage que je ne sois pas entré dans ce club plus tôt. Je vais vous dire en fait pourquoi déjà je ne suis pas entré plus tôt, alors que je voyais souvent les vidéos sur Club privé. Ce que je me suis dit quand je suis devenue membre, en fait, j’ai souri, j’avais un sourire en coin. Je me disais : oui, moi je suis experte en référencement, je suis experte en marketing en ligne depuis des années, qu’est-ce que ce petit jeune veut m’apprendre ? Voilà, je m’imaginais vraiment, je rigolais quoi. Quand j’ai vraiment pris le temps de regarder dans le club, je me suis dit, mais c’est un truc de malade. Les informations qu’il y a là-dedans, en fait, c’est vraiment ce qui fait que vous avez par exemple dans le groupe Renault, on a la Dacia et on a la Renault. Je prends cet exemple, parce que j’ai vu deux voitures qui se ressemblaient. Vous avez la Dacia où les banquettes sont toutes droites, où les trucs sont mal finis. On se coupe pratiquement des fois sur les armatures. Puis, vous avez la Renault en fait à côté, c’est exactement la même voiture, puis tout est peaufiné, les finitions sont bien faites.

Mais bon, c’est un petit peu ça si vous voulez, c’est-à-dire que ce club s’adresse aux personnes qui débutent et veulent vraiment gagner du temps et aller vite, mais pas seulement. Donc, si vous êtes comme moi, que vous pensez que vous êtes le super expert sur les sites internet toutes ces choses-là. Franchement, mettez votre fierté dans votre poche et testez. Inscrivez-vous dans le club privé parce que vous allez découvrir plein de choses qui vont vous permettre de pouvoir vraiment peaufiner vos présences sur internet, votre façon de travailler, puis d’améliorer votre business.

En tout cas, pour moi, ça a été un plaisir de pouvoir vous parler un petit peu de mon expérience, de ce que je fais et puis du club privé. C’est un grand honneur aussi de pouvoir être interviewée par Maxence en personne. Parce que j’entends toujours sa voix sur les vidéos. Et là franchement, c’est un honneur pour moi et je te remercie encore Maxence de m’avoir permise de faire cette interview.

Maxence : Excellent ! Donc, on va revenir sur les différents points que tu as évoqués juste avant. Donc là vous voyez défiler en même temps le module Clickfunnels qui fait partie un des nombreux modules qu’il y a l’intérieur du club privé. Première chose que je voulais voir avec toi : par rapport à ta chaîne YouTube, comment tu t’organises pour publier tes vidéos ? Est-ce que tu publies une vidéo par semaine, deux vidéos par semaine, une vidéo par jour ? Quelle est un petit peu la tendance ?

Laura : Je vais juste déjà te dire mon objectif, c’est de tourner une vidéo par jour. En fait, comme je disais tout à l’heure, j’ai trois enfants, dont un qui est malade. J’ai eu vraiment beaucoup de difficultés à retrouver ma régularité. Là, je ne tournais plus qu’à une vidéo toutes les deux semaines. Mais j’ai été pendant très longtemps à une, voire même deux vidéos par jour. Donc l’objectif, c’est une vidéo par jour. Actuellement, j’arrive à sortir à peu près une vidéo tous les 9 ou 10 jours. Alors, j’ai quand même des résultats. Je vois qu’il y a des gens qui continuent de s’inscrire, c’est ça qui est génial. Mais je vois quand même que ça ralentit un petit peu les choses. Là, je vais reprendre bien entendu. Je vais essayer de faire deux vidéos par semaine, ensuite trois par semaine et de revenir en fait à ce que je faisais avant avec une vidéo par jour.

Maxence : Tu utilises quoi comme matériel ? Tu utilises ton Smartphone, ton i-Phone ou Samsung ?

Laura : Oui, j’utilise mon Smartphone. En plus, franchement, j’ai vraiment fait les choses n’importe comment. Au début, j’ai pris mon Smartphone. Je ne faisais pas trop attention à la luminosité. Donc, il y a des vidéos qui sont dégueulasses franchement. Mais bon, comme quoi, il ne faut vraiment pas penser que ces choses-là sont un frein pour pouvoir réussir. Tout ça, ce n’est que des excuses de toutes les façons. Mais avec mon Smartphone, ça le fait très bien. J’ai le Samsung, j’ai le Galaxy Note 3, et puis j’ai le S4 et ça fonctionne très bien. J’ai mon trépied. Puis, j’essaie d’utiliser autant que possible la lumière du jour, parce que je n’ai pas encore tout le matériel.

Maxence : Ça c’est parfait. Vous voyez, c’est très important. Vous lancez, si aujourd’hui, vous avez un Smartphone, ce qui est fort probable à 99,9%, vous pouvez donc lancer votre chaîne YouTube dans la foulée. Ça c’est très appréciable. Alors, un autre point qui vous traverse également l’esprit, vous vous dites : ok Laura, tu vends des prestations. Pour certaines personnes, pour améliorer leur branding, pour améliorer leur business ou leur site web. Mais en gros, qu’est-ce que tu fais concrètement pour un devis à 500 € par mois ou un devis à 1 000 ou 1 500 € par mois. Tu as évoqué que tu réalisais ça. S’il y a des personnes qui aimeraient te déléguer leur business, qu’est-ce que tu fais concrètement ?

Laura : Déjà, on va prendre par exemple pour 500 € par mois, ça va être la mise en place complète de leur site, si ce n’est pas encore fait. Mais s’ils ont déjà un site, déjà de le remettre complètement à jour, de voir que ce soit un truc qui soit… je ne sais pas comment on dit en français : CEO Friendly. Donc, sympa avec les moteurs de recherche que Google M. faire toute une analyse des réseaux sociaux, desquels va avoir besoin la personne, de lui mettre le plan d’action en place. Donc, il y a vraiment un appel toutes les deux semaines. Ça dépend un petit peu, mais un appel toutes les deux semaines d’à peu près 60 minutes où on fait un compte rendu un peu de ce que la personne a fait. Donc, je vais vraiment lui donner des devoirs à faire comme à l’école. Je veux dire, cette semaine, tu vas faire ça, tu vas faire ça. Ensuite, on voit l’évolution. Je pense qu’il y a beaucoup de personnes qui sont devenues mes clients, où honnêtement, je pense qu’ils avaient le potentiel de le faire même sans mon aide. Ils vont peut-être se dire, les gens qui regardent, pourquoi est-ce que tu nous dis ça ? En fait non, ce que je m’aperçois, et c’est le cas pour moi aussi, on a toujours besoin d’un mentor et de quelqu’un qui nous donne la direction. C’est très important. Mais je vois qu’en fait, les gens ont tendance à toujours vouloir partir dans tous les sens. Moi, ce que je leur apporte, c’est déjà l’organisation. Puis, c’est tout de suite en fait utiliser les bons canaux pour pouvoir avoir le maximum de trafics le plus rapidement possible pour pouvoir avoir des prospects les plus qualifiés possibles, et ainsi de suite. J’ai l’impression en écoutant ce que je viens de dire que ça part dans tous les sens. J’espère qu’on m’a compris.

Maxence : En gros, c’est très important de vous focaliser. Tu l’as évoqué au début de ta présentation, tu avais une chaîne YouTube qui marchait très bien en Allemagne, 7 000 abonnés, tu génères à peu près 7 à 8 000 € par mois. Du jour au lendemain, elle a été fermée, parce que YouTube, vous le savez, peut-être qu’un jour, ils peuvent dire : vous avez enfreint telle ou telle règle. Du coup, malheureusement, vous n’avez plus votre chaîne YouTube. Donc, c’est important d’avoir plusieurs canaux, comme j’aime bien le dire : Google, Facebook, YouTube. Ça c’est les trois principaux à avoir. Ensuite, éventuellement Snapchat ou Instagram. Egalement, vous vous posez peut-être la question suivante, c’est ce que tu as dit tout à l’heure, tu avais 25 inscrits par jour. Donc, tu leur offres quoi ? Une séquence d’e-mails automatiques ou c’est seulement quelques broadcasts ? Quand tu publies le modèle.

Laura : En fait, alors déjà, toutes les personnes qui s’inscrivent à ma newsletter le font par rapport à cette offre-là. Quand on va sur mon blog, tout en haut, il y a écrit Gagner vos premiers 100 000 € sur internet. En fait par rapport à ce que moi j’ai atteint, ça c’était à l’époque de 2008, 2009, c’est ce qui m’a fait vraiment démarrer sérieusement sur internet. Donc, ils s’inscrivent tous par rapport à cette offre-là. Ce qui fait qu’ils reçoivent un premier e-mail de bienvenue, où je leur offre l’accès à la formation. Une fois qu’ils sont inscrits à la formation, ils reçoivent en fait une série d’e-mails. Après, c’est des broadcasts : de ma part. Donc, je suis encore trop irrégulière sur les broadcasts : je sais que c’est minimum plusieurs fois par semaine, voire une fois par jour. Là aussi, un besoin d’organisation, c’est pour ça que je dis franchement : ne pensez jamais, ce n’est pas parce que vous avez atteint certaines choses que vous n’avez plus besoin de mentor ou de personnes qui vous montrent vraiment le chemin. C’est très important, même pour moi encore aujourd’hui. Mais bon, les gens s’inscrivent par rapport à cette offre.

Je crois que c’est dans ma dernière vidéo que j’ai faite, j’explique pourquoi est-ce que j’ai fait cette formation. J’offre en fait une formation gratuite en sept volets : les 7 secrets pour gagner vos premiers 100 000 €, qui est disponible sur internet. Cette formation, je l’ai faite pour m’économiser du temps, parce que je voulais que les personnes qui me contactent ensuite pour devenir éventuellement mes clients, soient déjà qualifiées, pour les faire passer par un filtre avant, et pas des gens qui vont venir me voir et me dire : ouais, me poser des questions auxquelles je réponds déjà dans cette formation. Donc là, je vois que tu es en train de montrer ma page Facebook. Ça fait un moment que je n’ai pas été très active dessus.

Mais là aussi, via Facebook, j’ai pas mal de personnes qui s’inscrivent aussi sur ce fameux lien, puisque j’essaie de le mettre au maximum dans mes publications, dans les vidéos que je publie. J’ai plusieurs groupes privés également sur Facebook dans lesquels je vais un petit peu apporter du coaching gratuit dans différents domaines, et où les gens s’inscrivent à ma liste. Donc, je ne pourrais pas te dire là pour être très honnête, combien de ces 25 ou 30 personnes par jour viennent réellement de la chaîne YouTube, de la page Facebook de mon site internet, parce que je n’ai pas encore fait les splitting à ce niveau-là.

Maxence : Ok. D’accord. Mais ce que je voulais vraiment souligner à l’intérieur de cette interview et que vous l’ayez toujours en tête, c’est qu’au lieu d’avoir le côté conversion de trafic, c’est de se dire : « Combien de personnes dois-je convaincre » par rapport à l’objectif que vous avez ou par rapport au revenu. On prend l’exemple de Laura où vous vous dites : « La première vue, 2000€ par mois ! Mais comment c’est possible avec un micro trafic comme celui-ci ? ». Mais si vous vendez un produit à 1000€, évidemment, il suffit de convaincre deux personnes. Quand vous avez, par exemple, 1500 vues mensuelles, il suffit de convaincre deux personnes sur 1500 personnes qui vont voir votre contenu. Là, tout de suite, c’est beaucoup plus simple pour pouvoir gagner de l’argent. C’est la même chose pour réaliser, on va dire, un million d’euros. Si vous vendez des produits à 500€, il faut que vous arriviez convaincre 2000 personnes. Ensuite, après ce n’est plus que de la conversion, des statistiques, des mathématiques : «  Ok. Pour convaincre 2000 personnes, combien il faut que j’ai, à peu près, d’audience qui, soit dans ma liste email ou qui regarde mon contenu pour que je puisse réaliser un million ». Ayez toujours ça en tête : quel est le nombre de personnes que je dois convaincre. Si aujourd’hui, vous vendez de produits à 300€, vous voulez 10 000€ par mois, vous devez convaincre 30 personnes donc ça fait 9000€, soit une personne par jour. Donc, si vous avez par exemple 1000 visites par jour, c’est très simple de convaincre une personne sur les 1000 visites par jour. C’est aussi bête que ça. Ayez bien tout ça en tête.

Laura : Puis de connaître sa cible, parce que c’est vrai que je regarde beaucoup les personnes qui viennent regarder mes vidéos. Je me suis aperçue que c’est principalement de trois pays : France, Canada et puis le Maghreb. Ensuite, principalement des hommes. Je vois la tranche d’âge exactement, j’arrive à voir un petit peu, puisque j’utilise Google Analytics et tout ça donc j’arrive un petit peu à voir d’où est-ce qu’ils sont venus. Et ça, c’est très important. Prenez le temps de bien analyser qui regarde vos vidéos. Moi, je regarde régulièrement, même chez les concurrents, je regarde toujours quelles sont leurs vidéos les plus populaires aussi, donc ceux que vous considérez être vos concurrents directs. Vous vous dites : « Celui-là, c’est vraiment, à peu près, le même message que moi ». Regardez leurs vidéos les plus populaires pour savoir un petit peu dans quelle direction aller. C’est vrai que j’essaie vraiment toujours de me dire : « Non, ce n’est pas toi, ce que t’aimerais raconter. Ce n’est pas raconter ta vie ni rien, c’est  » qu’est-ce que la personne qui va venir sur ta chaîne veut entendre, a besoin d’entendre »». Et ça, c’est ultra important. C’est pour ça que j’avais fait une vidéo il y a quelques mois où j’avais même été insultée… c’est : « Comment avoir plus avoir de Likes et de commentaires sur Facebook » je crois. Surtout, je n’avais pas compris. J’ai commencé à effacer les commentaires insultants et je n’ai pas compris pourquoi. C’est vrai que je me suis aperçue, mais en fait, c’est clair, je pense qu’il y a plein de gamins qui sont venus sur ma vidéo pensant trouver je ne sais quoi, puis là, ils se sont retrouvés avec un contenu où je parlais du business : « Pourquoi c’est important d’avoir des Likes, des commentaires » et des choses comme ça. Et là, je me suis dit : « Ok. Tu as fait un truc qui était ambigu en fait. Ton titre, ton image étaient peut-être ambigus et c’est pour ça que ce ne sont pas les bonnes personnes qui ont cliqué dessus ». Ensuite, si je peux me permettre peut-être de rajouter un autre truc, qui va peut-être étonner certaines personnes qui regardent la vidéo. Il y a un gars il y a trois, quatre mois qui m’a contactée – un petit jeune, je pense qu’il doit être mineur encore – et qui met des vidéos je ne sais pas sur quoi. Enfin, peu importe, il met un commentaire : « Salut Laura. Je me suis abonné à ta chaîne. J’ai partagé ta chaîne avec mes abonnés sur Facebook et ce serait cool si tu partageais la mienne en partage ». Et j’ai paniquée. Il y en a qui vont se dire : « Mais pourquoi elle panique ? C’est génial d’avoir plein de nouveaux abonnés ». J’ai paniqué, parce que je me suis dit : « Ce n’est pas possible ! Il va me foutre mon truc en l’air. Je vais me retrouver avec plein d’abonnés qui ne servent à rien, qui ne vont rien comprendre à ce que je raconte et ça va me foutre tout mon référencement et toute ma visibilité sur YouTube en l’air ». Et donc, j’ai vraiment insisté auprès du gars, je lui ai dit : « Ecoute, tu laisses. Tu arrêtes, tu ne partages ma page avec personne. Je ne veux pas de ton aide. Je veux bien partager ta page sur des trucs de gamins sur Facebook, si tu veux, mais tu ne partages pas ma page. Tu la laisse tranquille. Je préfère avoir qu’un abonné par jour, mais être sûre que ce soit quelqu’un qui veuille vraiment entendre mon contenu ». Donc, ne pensez pas que : « Oh. C’est vraiment le concours de celui qui a le plus grand nombre d’abonnés ». Je ne suis pas en train de vous dire que : « Ah, c’est nul d’avoir plein d’abonnés ». Au contraire, je serais super contente si j’avais dix fois ce que j’ai actuellement avec des abonnés qualifiés, mais ce n’est vraiment pas ça en fait. Le but sur YouTube, c’est vraiment de créer du contenu qui va ensuite transformer les spectateurs en prospects et en clients. Une analyse aussi qui est très intéressante sur YouTube, c’est de regarder aussi d’où viennent les personnes qui viennent sur vos vidéos. Est-ce que c’est plutôt des gens qui ont cliqué sur un lien, parce que vous le leur avez donné directement, est-ce que c’est la recherche, est-ce que c’est les vidéos recommandées. Moi, les deux trucs les plus importants, c’est les recherches et les vidéos recommandées. Donc, ça montre aussi que déjà, j’ai les bons mots-clés. Donc, je fais des vidéos sur les choses que les gens recherchent réellement. Je les optimise bien à ce niveau-là. Et mes vidéos, du coup, sont recommandées aussi à côté d’autres vidéos qui correspondent un petit peu au niveau du contenu et ça a toujours à voir avec le bon ciblage de l’audience et du public.

Maxence : Ok. Excellents conseils ! Par rapport à tes conseils, je confirme, focalisez-vous toujours dans la communication, le message, sur l’avatar client type et non avoir des abonnés pour avoir des abonnés, parce que plus vous allez attirer votre avatar client-type, plus vous allez avoir 20% de vos clients qui vont vous ramener 80% de chiffres d’affaires donc de ventes et également, qui vont vous apporter de la satisfaction, peu de support, peu de problématiques et beaucoup de choses positives par rapport à votre activité. Donc, ayez toujours ça en tête, toujours réfléchir assez rapidement en fonction des gens qui vous suivent. Quel est mon avatar client-type qui me permet de gagner ma vie et de réussir sur le web ?

Egalement, vous vous posez peut-être la question suivante : « Laura, comment tu fais pour t’organiser avec trois enfants ? Tu as dit que tu n’avais pas beaucoup de temps. Vous êtes peut-être dans la même situation en vous disant, pareil, j’ai deux, trois enfants ou j’ai d’autres problématiques. J’ai un emploi du temps bien chargé, je n’ai pas le temps pour être sur le web ». Comment tu t’organises ?

Laura : C’est vraiment que, franchement, c’est chaud. Je ne peux pas faire aux personnes que : « Non, c’est du cinéma. Arrêtez de vous plaindre ». Non, c’est vrai que c’est chaud. Ce n’est pas facile. Mes trois enfants ont pratiquement 12, 8 ans et 8 mois. Je l’ai dit tout à l’heure, j’ai un enfant en plus qui est malade chronique, donc ça fait depuis quelques mois qu’il ne va plus à l’école, ça ne va vraiment pas très bien. Ça demande beaucoup de temps. Mais, ce qu’il a fallu que j’apprenne rapidement à faire c’est de me faire des listes régulièrement. Moi, je le fais une fois par semaine, mais je l’ai fait pendant un moment tous les jours, des listes de « qu’est-ce que j’ai à faire ». Ensuite, sur cette liste, d’effacer les choses où je peux me dire : « Bon, oui, même si je le fais la semaine prochaine, ce n’est pas grave ». Donc vraiment de garder les priorités. Ce qui fait que très rapidement, j’ai réussi vraiment à me focaliser sur deux trois choses que je dois faire par jour. Ensuite, d’éviter de perdre du temps avec, je pense aux mamans par exemple avec des choses comme les courses, ces choses-là. De dire : « Je ne vais vraiment qu’une fois par semaine, une fois toutes les deux semaines, faire les grandes courses. Je suis partie pendant deux, trois heures, et après, quand je rentre à la maison, tout est fait. Je n’ai pas besoin d’aller 36 fois dans la semaine continuer de faire ce genre de choses ». En fait, je travaille beaucoup sur les Todo-list et puis prioriser les choses les plus importantes qui vont permettre de pouvoir gagner du temps pour faire mon business. Donc là, actuellement, j’arrive à avoir trois, quatre heures par jour de libres. Je me couche tard, donc des fois je suis, jusqu’à une heure, deux heure du matin sur internet, mais je vais vous raconter un truc quand j’ai commencé le web marketing en 2008. A l’époque, j’étais prestataire de services, ce qui fait que j’avais des clients et puis je voulais gagner de l’argent, plus il suffisait que j’aie des clients sauf qu’au bout d’un moment, j’étais vraiment devenue esclave. Je travaillais jusqu’à 13, 14 heures par jour et j’avais un enfant et demi puisque le deuxième, je crois qu’il n’était pas encore né. Et il y a quelqu’un qui est venu me proposer un business  – je ne vais pas m’étaler là-dessus – de marketing, etc. et qui m’a dit : « Toi qui passes vraiment beaucoup de temps et qui a très peu de temps pour tes enfants, je pense que ça pourrait t’intéresser ». Et c’est vrai que toute personne, à peu près sensée, se serait dit : « Attends, tu rigoles ? Je passe déjà 13, 14 heures par jour dans mon business, comment je vais pouvoir libérer ne serait-ce qu’une heure pour pouvoir faire ce business ? ». J’ai quand même réussi à le faire, parce qu’ne fait, j’ai tout simplement réorganisé ma journée. J’ai tout simplement mis des priorités par rapport à mes clients de l’époque. J’ai regardé : « Ok, qui est-ce qui doit vraiment avoir  » sa livraison “ aujourd’hui, demain ? Qui peut attendre encore la semaine prochaine ? ». Voilà. J’ai réussi donc à implémenter ce nouveau business dans ce que je faisais à l’époque. Et je remercie d’ailleurs, je ne sais pas qui, mais le fait que j’ai réussi à faire ça, parce que ça m’a permis après de pouvoir diviser en deux mon temps de travail tout en gagnant toujours autant. Donc, si vous voulez, pour moi, c’est vraiment : mettez des priorités. Apprenez vraiment à repérer ce qui est important et ce qui peut attendre pour pouvoir tirer en fait un maximum de votre journée.

Maxence : Ok. Ça, c’est un excellent conseil. Ayez toujours ça en tête : les priorités des priorités et réfléchissez aujourd’hui, parce qu’on est souvent, et moi-même, énormément soumis à beaucoup d’engagements : quels sont les engagements que vous pouvez annuler. Quand je dis « engagement », peut-être que vous avez dit : « Oui, avec d’autres personnes, il faut que je te voie tous les samedis ». Vraiment, avoir le moindre engagement en quelque sorte possible pour se libérer sur des choses où vous avez du temps à consacrer pour pouvoir réaliser vos rêves et vos projets. Donc, priorités des priorités et systématiquement, être dans l’organisation, être le plus productif possible et non à perdre son temps dans des futilités.

Laura : C’est ça. Pareil sur Facebook, parce que – il y a encore quelque temps, c’était pareil pour moi – désabonnez-vous des espèces de pages qui racontent n’importe quoi ou automatiquement on est attiré de regarder. Je ne sais pas toutes les émissions en France tout ça puisque j’habite en Allemagne, mais vous savez, les trucs style « Secret Story » et tout ça qui, d’un seul coup, vous attirent, vous avez envie de mettre un commentaire, les trucs politiques et tout ça. Ce sont des choses complètement à bannir. Je me suis désabonnée, j’ai enlevé mes « j’aime » de toutes ces types de page. J’ai choisi également, pareil, les entrepreneurs à suivre sur internet, ceux qui m’inspirent et que je considère comme des mentors. Donc là aussi, j’ai vraiment épuré. Donc, dans la zone francophone, il n’y a plus que deux têtes, je crois qu’il n’y a plus toi que je suis…

Maxence : Tu me suis juste moi en francophonie ?

Laura : En francophonie, oui, il n’y a plus que toi. Oui, en fait, longtemps j’ai regardé, j’ai dit : « Non, c’est celui-là qui raconte les choses les plus importantes, qui apporte le plus de valeur ». Je ne veux pas dire que les autres n’en apportent pas, ce n’est pas ça que je veux dire. Mais, moi, je trouve que ta chaîne, si on devait mettre des prix par rapport à toutes ces chaîne-là, je pense que tu dois avoir une des chaînes qui vaut le plus. Je sais qu’il y a de très grosses chaînes dans la zone francophone, mais pour moi, j’ai l’impression que c’est plus meublée, il y a beaucoup plus de blabla et toi, on va vraiment au but. Tu vois, comme cette étude de cas qu’on est en train de faire, plein d’études de cas avec des gens différents, vraiment des choses qui permettent d’avancer et de faire évoluer également son mental. Et puis aux Etats-Unis – c’est vrai que jusque maintenant, je ne suivais que des américains – je dois suivre des gens comme : Tai Lopez, Gary Vaynerchuk, Grant Cardone. Je ne sais pas, il y a peut-être quatre, cinq personnes que je suis comme ça aux Etats-Unis. Vraiment des gens qui m’apportent quelque chose, qui me font avancer, qui me donnent vraiment des clés très importantes pour pouvoir évoluer et me rapprocher donc de mes objectifs et tout le reste, j’ai épuré. C’est un truc ultra important si on ne veut pas perdre trop de temps non plus sur les réseaux sociaux pour des futilités.

Maxence : Alors, j’en profite au passage, parce que là, tu as donné un excellent conseil, si vous voulez vous désabonner de gigantesques newsletters, vous utilisez le service « Unroll » que vous voyez juste ici à l’écran. Vous allez mettre votre adresse email, vous créez un compte ; c’est gratuit. L’adresse email va scanner toutes les newsletters où vous vous êtes inscrit. Donc, s’il y a des newsletters qui ne vous intéressent plus, tout simplement, vous vous désinscrivez. Je prends un exemple tout bête, vous avez une newsletter sur AirFrance, vous avez une newsletter sur la Fnac, vous n’avez peut-être pas forcément de vous désinscrire, mais vous ne voulez pas recevoir un email systématiquement quand la compagnie en envoie un, vous avez aussi la possibilité de le mettre dans un email journalier qui regroupe les newsletters dont vous voulez n’avoir que le récapitulatif quotidien. Par exemple, dans le même email, vous avez AirFrance, la Fnac, les notifications YouTube, une notification Vimeo. C’est très sympa le service Unroll.me que vous voyez juste ici. N’hésitez pas à l’utiliser, c’est ce que je fais régulièrement. Vous allez voir, vous allez même être scotché. Vous allez vous dire : « Wow, je ne savais même plus que j’étais abonné dans telle ou telle newsletter ».

Laura : Oui, franchement c’est un super bon conseil, parce que moi, je désespère.

Maxence : N’hésite pas à l’utiliser juste après. Ok, merci Laura. Juste pour finir sur une dernière question. On a parlé tout à l’heure de Clickfunnels, qu’est-ce que t’a apporté concrètement le club privé business ? Tu as évoqué, il me semble aussi, la satisfaction clientèle ?

Laura : La fidélité ! Ce que ça m’a apporté en tant que personne qui aide d’autres personnes sur internet, ça m’a permis de pouvoir apporter des résultats beaucoup plus rapides aux personnes qui travaillent avec moi, qui sont mes clients. J’ai vraiment remarqué de nettes améliorations en termes de conversion, d’inscription et ainsi de suite. J’apprécie beaucoup le fait que ce soit sous une forme aussi de forum. Je m’attendais à la base à ce que ce soit un groupe Facebook, à ce que t’as créé un site de formation sur Clickfunnels et puis un groupe Facebook où tout part dans tous les sens. J’ai beaucoup apprécié la forme de forum, de pouvoir voir un peu le retour des autres, qu’on puisse apporter aussi ce que nous on sait, ce qui est vraiment général. Malheureusement, je n’ai pas encore pu participer aux lives, mais tu fais des séances donc de coaching commun. Même si je n’ai pas pu participer aux lives, je regarde à chaque fois les rediffusions et franchement, il y a des questions qui sont posées les gens qui ne me concernent pas directement, mais ça réussi à régler pas mal de choses aussi de mon côté. Je trouve ça vraiment génial, c’est un genre de mastermind en fait ; on pourrait peut-être le dire comme ça. Si tu veux, j’ai vraiment compris en fait, par le club privé, l’importance d’automatiser ses ventes et comment le faire. Parce que c’est vrai que j’étais un petit peu perdue par rapport à cette chose-là. Je ne savais pas trop par où commencer et il y a quelques années en arrière, je m’étais déjà inscrite sur Clickfunnels – il y a peut-être deux ans je crois – et j’avais tout de suite arrêté l’abonnement, parce que je n’avais rien compris. J’avais essayé Leadpages, je n’avais rien compris non plus. Je me disais : « C’est quoi ce truc-là ? Où est-ce qu’ils veulent en venir ? ». Et grâce à ton club privé, j’ai vraiment compris ce que c’était de construire un tunnel de vente, de pouvoir automatiquement, sans devoir passer des heures aux téléphones avec des gens, qualifier les prospects jusqu’à les transformer en client. Donc là, j’ai mis un tunnel de vente déjà en place, pas pour ma chaîne web marketing mais pour un produit en physique que je vends, et franchement, ça m’a apporté des résultats impressionnants et par rapport aux formations que j’ai pu trouver sur le club privé.

Maxence : Ok. Donc, les différents conseils, si tu ne les as utilisés pour toi, tu les utilises également pour tes clients, qu’ils le mettent en place et ça leur permet d’avoir des résultats.

Laura : Voilà, je les ai utilisés pour mes clients, je les ai utilisés pour moi, mais pas directement pour la chaîne qu’on a présentée. Il va vraiment falloir que je le mette en application pour cette chaîne-là, mais je les ai utilisés en fait pour d’autres business que j’ai à côté, mais qui n’ont rien à voir avec ça donc, soit pour des clients à moi ou alors pour des business que j’ai à côté.

Maxence : D’accord. Ok, merci et si tu devais laisser un message pour les personnes qui hésitent à rejoindre le club privé Business, quel serait ce message ?

Laura : Alors, quel serait ce message ? Si vous hésitez à démarrer le club privé, c’est peut-être que vous n’êtes pas sûr de vouloir vraiment gagner de l’argent. Voilà.

Maxence : Je crois que c’est un beau résumé que t’as fait. Si vous voulez gagner votre vie avec votre page Facebook, votre chaîne YouTube, votre site web ou encore l’ensemble des trois ou même d’autres moyens spécifiques comme Snapchat, n’hésitez pas à regarder la vidéo de présentation. Si vous avez apprécié l’enregistrement, n’hésitez pas à cliquer sur le petit pouce juste en dessous. J’essaie au maximum de mettre en place aussi des études de cas avec des femmes comme je sais que c’est un milieu d’homme de manière générale l’infoprenariat. Et également, n’hésitez pas à partager l’enregistrement. Juste avant de vous laisser, je vous invite à cliquer sur le lien, ça va vous permettre d’être redirigé sur la page de présentation du club privé business. Comme ça, ça vous permettra de savoir si c’est fait pour vous. Vous allez voir la page de présentation, les différents modules qui vont avec. Là, vous voyez aussi quelques exemples, donc le logiciel Quaderno si vous voulez mettre en automatique toutes vos factures pour les différents produits que vous vendez avec Stripe, etc. Si vous visionnez cette vidéo depuis YouTube ou un smartphone, il y a le (i) comme info en haut à droite de la vidéo YouTube ou encore tout est dans la description juste en dessous ou il y a également des fiches à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez bien sur le lien, ça va vous rediriger sur la page de présentation du club privé. Donc, merci Laura. Je mettrai également les liens dans la description et n’hésitez pas, si vous avez besoin de conseils venant d’une femme, ça peut aussi vous être utile. Je sais que les hommes comprennent mieux les hommes et les femmes avec les femmes. N’hésitez pas à aller sur sa chaîne YouTube qu’on voit juste à l’écran.

Laura : Merci à toi !

Maxence : Merci Laura et à très vite !

Laura : A bientôt !

Maxence : Bye bye !

Pense à

PARTAGER !

REJOIGNEZ LES ENTREPRENEURS À SUCCÈS !

VOS CADEAUX OFFERTS

90 thématiques pour vivre du web
2 500€ par jour en vendant ses propres produits
Expatriation : 0 impôts, 100% en ligne
D'une ferme à millionnaire sur Internet
Accompagenement et consulting business

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Club Privé Business : 30 000€ par an
Programmet et formation expatriation : 0 impôts, 100% en ligne
Club Privé Revenus passifs : 100€ par jour
Programme Bourse : 20%/an, 5 minutes/mois
Séminaire Business Internet en or
Accompagenement et consulting business par Maxence Rigottier
Mastermind : Business et Revenus Passifs
Mentorat Business Internet : coaching 1 to 1

Tu as envie de réagir

POSTE TON COMMENTAIRE ICI !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

d
c

ENVIE de GAGNER au MOINS 100€/JOUR de REVENUS PASSIFS ?

Découvrez puis recopiez mes stratégies qui me permettent de générer environ 8000€/mois de revenus passifs