Je VENDS TOUT !

Je VENDS TOUT !

Je vends tout !

C’est-à-dire Maxence ?

45 000€ investis dans le développement personnel

Comme vous le savez certainement, au cours des dernières années, j’ai investi plus de 45 000 euros dans des formations, des coachings, des séminaires auprès de l’élite de la blogosphère française, David Jay, Olivier Roland, Laurent Chenot, Alexandre Roth, Jean Rivière de Webmarketing Junkie, Cédric Annicette, etc. J’ai fait énormément d’événements, le Web2Connect, le Congrès des infopreneurs, etc.

En février 2016, j’étais au Kenya. Il y a eu un événement qu’a organisé Laurent Chenot à Paris. C’était par rapport à Business 3 G ou quelque chose comme ça, je ne me souviens plus comme j’étais au Kenya. Toutefois, comme je suis client chez Laurent Chenot, j’ai eu les enregistrements et j’ai écouté un démarrage d’enregistrement, et notamment l’intervention de Jean François Ruiz et de sa copine Peggy par rapport à son business sur le yoga.

Vous allez comprendre pourquoi je vous dis ça « je vends tout ».

Si vous ne connaissez pas Jean François Ruiz, c’est l’organisation du Congrès des infopreneurs et du Web2Connect. Le Congrès des infopreneurs a lieu au mois de juin. Le Web2Connect au mois de novembre.

Souvent, j’ai une petite blague avec Jean François, je lui dis : si tu as besoin d’argent, tu crées un événement, et je vais être client chez toi parce que je suis un client dinosaure. C’est assez marrant, je suis souvent dans les premiers inscrits de ses différents séminaires.

Il a démarré un business dans le yoga en 2013, je crois. Il expliquait comment il avait investi 430 000 euros dans la pub Facebook, comment il avait fait plus de 600 000 euros de chiffre d’affaires. Au mois de janvier, il avait fait 230 000 euros de vente. Imaginez, quasiment 8000 euros par jour de vente. C’est un truc de malade. Il expliquait qu’il avait une liste de 237 000 sur Aweber. C’était juste grandiose.

2 leviers à mettre en place pour réussir sur Internet

Du coup, j’ai vraiment compris que si vous voulez réussir sur Internet, vous avez deux effets de levier à mettre en place. Si vous n’en avez qu’un des deux, vous allez avoir un seuil de plafond. Moi, c’est ce que j’ai actuellement et je vais vous expliquer pourquoi et ce que je veux mettre en place. Mais si vous avez les deux, c’est la machine qui va aller en votre faveur, qui va bam, bam bam, et vous allez tout péter, tout exploser.

En gros, les deux effets de levier sont les suivants. Le premier effet de levier, c’est la publicité et le deuxième effet de levier, c’est avoir un catalogue de produits.

Si vous avez des campagnes rentables, mais que vous n’avez pas un catalogue de produits, vous allez perdre de l’argent parce que vous n’allez pas pouvoir optimiser vos ressources existantes, c’est-à-dire reproposer d’autres produits à d’autres clients ou même à cette clientèle existante.

Si vous avez un catalogue de produits, mais que vous ne pouvez pas réaliser de la publicité, vous avez bien optimisé votre trafic organique ou vos partenariats, malheureusement vous n’allez pas pouvoir décoller parce que vous ne pouvez pas acheter de la publicité, donc des prospects qualifiés.

Comme vous le savez certainement, j’ai fait un business sur les paris sportifs, j’ai un site sur le sujet, j’ai fait un business sur la course à pied et un business sur le blogging, web-entrepreunariat qui s’appelle Vivre de son site Internet.

À lire
Combien coûte une MINUTE de TRANSCRIPTION texte sur ELANCE ?

Dans les paris sportifs, j’ai ce qu’il faut, j’ai le catalogue de produits, je dois avoir une quinzaine de produits. J’ai des ROI, une valeur par prospect qui est assez grandiose ; je dois être à 10-15 euros par prospect, une valeur par client qui est phénoménale, entre 300, 400, 500 euros minimum. Donc c’est assez sympathique.

Toutefois dans les paris sportifs, malgré que j’ai des up-sells, des down-sells, des catalogues de produits, je ne peux pas réaliser de la publicité. Ni Google, ni Facebook ne m’autorise à réaliser de la publicité parce que les paris sportifs sont considérés comme de la merde en quelque sorte. Ça fait un peu sourire parce que parfois on voit de gros ponzis qui sont connotés marketing de réseaux alors que ce sont des ponzis qui sont autorisés. Et quelque chose de clean, de réglo, où on peut investir malheureusement ce n’est pas possible sur Facebook et sur Google. C’est un gros handicap pour moi. J’essaie de réfléchir à comment contourner ce dilemme que j’ai actuellement.

Vous allez me dire : fais des partenariats Maxence. OK, mais dans certaines thématiques tout le monde ne connaît pas le marketing Internet et n’a pas de mailing leste. Du coup, c’est mieux de se la jouer en solo et développer son audience. Ça va être plus efficace que de raconter à des personnes comment il faut faire pour monétiser leur liste de contacts. Je préfère donc me la jouer solo et essayer de trouver une solution pour arriver de la publicité.

Si je n’ai pas le levier de la publicité, j’aurai forcément un seuil plafond. Là, en l’occurrence avec ce business, je suis en 2016 à au moins 150 000 euros. Mais ça va être difficile de faire plus de 150 000 parce que tout est huilé, le processus de vente est huilé, j’ai un catalogue de produits, les offres sont huilées. Tout est huilé, mais il manque du monde, du fuel qui rentre dans la machine parce que le trafic organique est limité par rapport à la publicité où on peut envoyer et avoir un panel de prospects qualifiés beaucoup plus important.

Ensuite, j’ai un deuxième business par rapport à la course à pied. Je n’ai pas encore ce catalogue de produits. Par rapport à mes raisons d’être, je veux absolument continuer les stages au Kenya ou dans d’autres pays. Je fais des produits chers, c’est ça ma cible. Toutefois, il faut que je mette en place un catalogue de produits pour réaliser de la publicité Facebook ou YouTube pour pouvoir augmenter mon audience.

Et ensuite, j’ai un business sur le blogging, web-entrepreunariat. J’ai un produit Vivre de son site Internet. C’est une communauté où j’explique tout ça. Vous avez certainement vu les témoignages de Romain, de Roy, de Stéphane, de Magali, de Georgia, de Nina, de Martine. J’ai différents témoignages clients en vidéo par rapport à ce sujet.

J’ai une autre formation qui s’appelle Patrimoine en or. J’explique comment payer 0 impôt, comment avoir 0 TVA, 0 tracas et surtout se constituer une retraite, avoir un contrat d’assurance santé international dès le premier euro pour être couvert depuis n’importe où dans le monde.

Je vais également vendre mes enregistrements de conférences en ligne que j’ai faite sur le sujet : 0 impôt, 0 TVA, 0 tracas ; et 4 stratégies pour faire exploser son business sur Internet. Et je pense créer un autre produit.

À lire
Est-ce intelligent de dépenser plus de 20 000€ dans des FORMATIONS, SÉMINAIRES et COACHING !

Pourquoi l'expression "je vends tout" prend tout son sens

Ce que je voulais vous dire dans cette vidéo à travers « je vends tout », c’est qu’il faut que vous vendiez tout ce que vous avez créé, tout ce que vous avez en stock. Si vous avez déjà fait des conférences en ligne et que vous ne les vendez pas, même des enregistrements à 27, 37, 47, 57 euros, il faut que vous le fassiez. Une petite page de vente, vous n’avez pas forcément obligé de faire une vidéo de vente.

Si vous avez fait une intervention ou vous avez des enregistrements d’événements que vous avez réalisés, pareil, il faut que vous les vendiez ou les mettiez dans les bonus de votre produit.

Je vais vous dire ce que j’ai compris de cette intervention de Jean François Ruiz et de Peggy. Il avait un business sur le yoga. Ils ont investi 10 000 euros au démarrage. Je créerai une étude de cas quand je le reverrai au Congrès pour qu’il nous explique tout ça en détail. Après, vous n’allez peut-être pas pouvoir faire la même chose, mais c’est logique, si vous investissez un euro et que vous récupérez deux euros, quel est votre objectif ? Vous posez 100 000, boum 200 000. Vous posez 200 000, boum 400 000. Vous posez 400 000, boum 800 000.

Comment avaler votre marché et avoir des centaines de milliers de prospects, des dizaines de milliers de clients et ensuite réaliser des bénéfices sur d’autres produits ? Si vous avez 5 produits, vous pouvez être juste à l’équilibre ou même un peu en bénéficiaire, à chaque fois vous réinvestissez, vous réinvestissez, vous réinvestissez.

À un moment donné, si vous avez investi 1 million d’euros dans la pub Facebook, vous allez récupérer 1,3 million. Vous êtes à l’équilibre en ayant payé toutes les charges, tous les impôts. Toutefois, la base de données que vous avez, si vous avez 300 000 prospects, si vous avez 20 000 clients, vous pouvez recréer un simple produit et après boum vous vous développez.

Retenez ça dans cette vidéo : tout ce que vous faites et que vous dites, et moi c’est encore mon cas aujourd’hui, c’est vraiment en ayant vu l’enregistrement que je me suis dit : il faut vraiment que je vende tout, donc ça va être ma grosse priorité en avril et mai 2016, après m’être fait plaisir de mi-mars à début avril, je vais voyager un peu notamment à travers des événements. La priorité d’avril et de mai, c’est de tout vendre ce que j’ai en stock et que je n’ai jamais vendu. Ça va me permettre d’avoir d’autres produits, d’augmenter mes packs.

Et ensuite démarrer cette publicité Facebook pour avoir un système où quand je mets 1, je récupère 2. Ce n’est carré, vous mettez 1, vous récupérez 2. Des fois, vous allez mettre 1 et vous allez récupérer 3 ou 4. Des fois, vous allez mettre 1 et vous allez récupérer 50 centimes, donc vous êtes en perte. De manière générale, il s’agit d’un système où au moins quand vous mettez 1, vous récupérez 2 et après, ce n’est plus qu’une question de temps.

Ce qui m’a aussi interpellé dans cet enregistrement de conférence en ligne, c’est qu’en janvier 2016, je ne sais plus combien il a investi, mais il a réalisé 230 ou 240 000 euros de vente, ce qui est assez surréaliste, et comment grossir sur un business. Comme ils n’ont pas spécialement besoin de l’argent, comme ils ont d’autres activités à côté, ce que j’ai trouvé aussi malin, c’est de réinvestir tout ce qu’ils ont gagné pour grossir encore plus.

À lire
Pourquoi mettre en place sur votre SITE "HELLO BAR" ?

C’est un peu biaisé en fonction de votre cas. Si vous avez vraiment besoin d’argent, vous ne pouvez pas réinvestir 100 % de ce que vous récupérez. Mais si vous posez 1, vous récupérez 2 et que le 1 euro de bénef, vous n’avez pas besoin de vous payer parce que vous avez besoin de l’argent parce que vous en avez déjà et que vous réinvestissez, c’est qu’ils font, ça va à une vitesse grandiose. Vous allez des bases de données magiques.

Certes, vous allez aussi avoir du tout-venant, des prospects qui sont plus ou moins qualifiés. Plus on va dans du large, forcément on n’a pas que de bons prospects. Si vous avez une base de données d’un million de personnes, forcément quand vous allez lancer un produit, vous allez même avoir des partenaires, c’est ce qu’ils expliquaient aussi, qu’ils réalisaient de l’affiliation, à chaque fois vous allez sortir des dizaines de milliers d’euros parce que vous avez tellement une base de données surréaliste que sur le nombre vous sortez des euros quel que soit l’email, même si vous allez promouvoir mon site de paris sportifs, vous allez faire des ventes parce qu’il y a forcément des gens qui sont intéressés le sujet tellement vous avez une base de données importante.

Conclusion

Souvenez-vous qu’il y a deux effets de levier pour exploser sur Internet.

  • 1er effet de levier : avoir un catalogue de produits.
  • 2ème effet de levier : réaliser de la publicité.

A votre avis, pourquoi y-a-t-il si peu de gens qui réalisent au moins 100-150 000 euros de vente au minimum sur Internet ? Car ce sont des effets de levier et quasiment personne ne les a. Soit ceux qui maîtrisent la publicité, mais ils ont un ou deux produits, donc c’est chaud pour bien convertir et pour s’élargir. Et inversement, comme moi dans les paris sportifs, j’ai tout le catalogue de produits, j’ai tout ce qu’il faut, mais je n’ai pas ce fuel, cette essence parce que je suis interdit de faire de la pub. Google a interdit les paris sportifs. Facebook a interdit les paris sportifs.

Du coup, je vais chercher une solution pour contourner ce problème.

Mais si on n’a pas ces deux effets de levier, à un moment on stagne. Certes, avec de la pub, vous n’allez pas faire 10 millions, vous allez stagner aussi à un moment donné. Mais c’est quand même plus sympa de faire 2 millions que 200 000, sachant qu’on a l’effet de levier.

Un autre point qui n’a pas été évoqué dans l’enregistrement, mais moi c’est une question que je me pose : comment on gère ce grossissement très rapide de son business ? Si vous passez de 100 000 euros de vente à 1 million en un an, donc fois 10, vous avez plein de clients. Certes, vous allez déléguez, embaucher, mais comment on arrive à gérer le taux de satisfaction de la clientèle, le SAV ou encore l’accompagnement avec certaines personnes pour pouvoir avoir un service de qualité et arriver à maintenir ce business qui est exponentiel en quelques mois ?

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-revenus-passifs
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-business-02

BOURSE US - IMMOBILIER À L'ÉTRANGER

OR - BITCOIN - AFFLIATION INTERNET

6 INVESTISSEMENTS pour

GAGNER en moyenne 10% / AN

de REVENUS PASSIFS

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest