Comment GAGNER sa VIE sur YOUTUBE avec la MÉTHODE A.R.R.C.C. ? (Franck Maes)

Comment GAGNER sa VIE sur YOUTUBE avec la MÉTHODE A.R.R.C.C. ? (Franck Maes)

[av_section min_height='100' min_height_px='500px' padding='default' shadow='no-shadow' bottom_border='no-border-styling' bottom_border_diagonal_color='#333333' bottom_border_diagonal_direction='' bottom_border_style='' custom_margin='0px' custom_margin_sync='true' custom_arrow_bg='' id='' color='main_color' background='bg_color' custom_bg='' background_gradient_color1='' background_gradient_color2='' background_gradient_direction='vertical' src='https://vivre-de-son-site-internet.com/wp-content/uploads/capture-d’écran-2019-04-12-à-17.40.47.jpg' attachment='8667' attachment_size='full' attach='scroll' position='top left' repeat='no-repeat' video='' video_ratio='16:9' overlay_opacity='0.2' overlay_color='#a72423' overlay_pattern='' overlay_custom_pattern='' av_element_hidden_in_editor='0' av_uid='av-jue6jqds']

Comment GAGNER sa VIE sur YOUTUBE avec la MÉTHODE A.R.R.C.C. ?jue6h3kc
Franck MAES

[av_video src='https://www.youtube.com/watch?v=WHhfbak4aiI' mobile_image='' attachment='' attachment_size='' format='16-9' width='16' height='9' conditional_play='' av_uid='av-jue6hxbt']

jue6fvvb

Transcription – Comment GAGNER sa VIE sur YOUTUBE avec la MÉTHODE A.R.R.C.C. (Franck Maes)

COMMENT UTILISER LA MÉTHODE ARRCC POUR VOS VIDÉOS YOUTUBE ET PROPULSER LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT DE VOTRE CHAÎNE YOUTUBE ?

Je suis actuellement au séminaire Biz Club d’Alexandre Roth avec Franck Maes, qui est juste à côté de moi. Je vais le laisser tout simplement se présenter et il va nous expliquer également sa méthode à travers YouTube pour avoir plus de vues et surtout, bien comprendre le Mindset de rentabiliser votre marché, votre chaîne YouTube même si vous avez une audience qui est plutôt limitée.

Maxence Rigottier : Salut Franck ! Est-ce que tu peux rapidement te présenter. J’avais déjà interviewé Franck…

Franck Maes : L’année dernière.

Maxence Rigottier : Il y a un an dans le même séminaire.

Franck Maes : Exact, au même endroit.

Maxence Rigottier : Ah si, au même endroit à l’hôtel Mövenpick à Paris, et c’était par rapport aux vidéos professionnelles ou quelque chose du genre. Est-ce que tu peux nous expliquer un petit peu comment tu as développé ton audience depuis un an, ce que tu fais, les prestations que tu réalises ?

Franck Maes : Moi, je suis Franck Maes, scénariste, réalisateur, monteur depuis 2006. Je suis autodidacte, c’est-à-dire je n’ai jamais appris le cinéma. J’ai appris en travaillant beaucoup sur le tas, en faisant beaucoup de clips vidéo pour beaucoup d’artistes. Au fur et à mesure, je me suis retrouvé à réaliser des courts métrages, puis un moyen métrage qui a été distribué en DVD dans toute la France, un court métrage qui a été sélectionné au Festival de Cannes en 2009. Après, je me suis retrouvé un petit peu dans le monde institutionnel, où j’ai travaillé avec des élus locaux près de chez moi à Cergy dans le 95, où j’ai fait des films institutionnels dans la politique. Donc ça, c’était formateur aussi. Puis, je me suis retrouvé dans le monde du web entrepreneuriat où j’ai réalisé des vidéos, des campagnes marketing pour des célèbres webmarketeurs, dont par exemple Alexandre Roth.

Maxence Rigottier : Alexandre Roth, Cédric Anicette et Nathalie Cariou…

Franck Maes : Exact !

Maxence Rigottier : Du coup, est-ce que tu peux nous préciser point par point c’est quoi cette méthode ARRCC que tu as prédéfinie et où j’étais d’accord par rapport à l’explosion future de votre chaîne YouTube en publiant votre contenu ?

Franck Maes : Déjà, moi j’ai commencé ma chaîne YouTube moitié de l’année 2015, et j’avais des résultats de merde. Pourquoi ? Parce que je n’appliquais pas les bonnes stratégies. Fin de l’année 2015, j’ai décidé de tout revoir à zéro et d’appliquer…

Maxence Rigottier : Il y a un an grosso modo.

Franck Maes : Et à partir de début 2016, j’appliquais des techniques, j’ai testé plein de choses. Je me suis aperçu que je n’avais pas du tout les mêmes résultats. Je vous passe toutes les techniques qui n’ont pas fonctionné. Là ce que je vais vous dire avec la méthode ARRCC, c’est des techniques qui fonctionnent. Ça c’est la méthode ARRCC que j’ai mise au point. C’est des principes que je respecte pour ma chaîne YouTube et qui me permettent à l’heure actuelle avec 1 700 abonnés - je n’ai pas beaucoup d’abonnés, je n’ai pas beaucoup de vues, puisque je suis à 70 000 vues - mais ma chaîne YouTube me permet de gagner à peu près 1 800 €, j’ai fait mes stats avant-hier soir...

Maxence Rigottier : 1 800 € par mois avec 10 000 vues mensuelles ?

Franck Maes : Oui, ça doit être ça à peu près, 10 000 vues mensuelles.

Maxence Rigottier : Tu as un ROI par vue qui est plutôt intéressant.

Franck Maes : C’est assez important.

Maxence Rigottier : Alors, j’avais fait mes stats, j’étais à… il y aurait une vidéo qui va sortir sur le sujet 34,75 centimes par vue. Tu es peut-être même mieux que moi encore.

Franck Maes : Je dois être un peu moins même de 10 000 vues, je crois que c’est plutôt vers les 8 000 vues en fait.

Maxence Rigottier : 8 000 vues, 2 000 €.

Franck Maes : 1 800 €.

Maxence Rigottier : Donc, ça fait du 25 centimes par vue à peu près. Je suis un petit peu mieux que toi, mais…

Franck Maes : Je m’en vais.

Maxence Rigottier : Mais c’est du bon ROI. Sachez que d’une manière générale, les Youtubeurs, ok, ils ont des grosses vues, le ROI par vue souvent, ce n’est même pas un centime.

Franck Maes : Donc, la méthode ARRCC, c’est simple, c’est cinq points : le A, le R, le R, le C et le C.

  • Authenticité

Donc, pour la première lettre, le A c’est l’Authenticité. C’est la première chose à faire. Quand j’ai commencé ma chaîne YouTube, je m’étais dit, j’arrivais un peu ici dans le monde du web entrepreneurial comme un OVNI, je ne savais pas trop comment ça se passait, et je voulais faire un peu comme tout le monde : Bonjour, vous êtes bien sur cette vidéo… Alors que ce n’était pas du tout mon style.

Maxence Rigottier : Je suis corporate, je m’appelle Franck Maes, alors que ce n’est pas du tout comme ça ; c’est plutôt comme moi quand je pète un câble avec : on veut du cash !

Franck Maes : C’est ça, et tu as fait d’ailleurs, quand je te regarde, parce que ça fait un petit moment que je te connais et que je te suis. Tu avais fait les mêmes choses en fait au départ. Maintenant, tu as affirmé ton identité, ton style. Alors, il y a des gens qui ne t’aiment pas, qui disent : « Maxence, le cash, il parle trop d’oseille ». On s’en fout, il y a des gens qui t’aiment, qui te likent, qui te suivent. C’est ça le plus important, ta personnalité. Donc, c’est le A pour Authenticité. Soyez vous-même, surtout n’essayez pas de copier quelqu’un. Si vous aimez bien Maxence, n’essayez pas de faire du Maxence, parce que Maxence, c’est du Maxence. Essayer de faire du Gérard, si vous vous appelez Gérard, comme vous êtes. C’est pour ça que les gens ils vont vous suivre. Je sais que c’est dur à faire au départ parce qu’on suit beaucoup de personnes qu’on apprécie et on a envie d’avoir les mêmes résultats qu’eux, donc on dit : on va faire comme eux. Non, il ne faut pas essayer de les copier, il faut tout simplement faire des choses comme vous êtes, avec votre personnalité. Moi par exemple, je dis souvent cet exemple-là, j’ai un petit cheveu sur la langue, pour ceux qui n’ont pas remarqué. Au départ, ça me complexait, j’ai essayé de l’enlever, maintenant ça fait partie de ma personnalité. Je m’en fous, je le fais, puis tant pis, c’est ce qui me permet de me différencier. Ça c’était pour la lettre A.

  • Récurrence

C’est très important de publier à intervalle régulier sur votre chaîne YouTube. Par exemple, moi je publie tous les mercredis à 7 heures et tous les samedis à 17 heures. Donc, l’algorithme YouTube l’analyse et en fait, ça prouve au niveau de votre chaîne YouTube que vous êtes régulier. Ça c’est très bon pour l’algorithme YouTube.

Deuxième chose qui est très importante, c’est que vous créez un rendez-vous pour les gens qui vous suivent. Moi quand je ne publie pas le mercredi à 7 heures ou le samedi à 17 heures, je reçois des mails pour me dire : tu n’as pas publié. C’est limite l’usine. Donc, il faut vraiment créer ce rendez-vous auprès des gens. Et quand je vous dis qu’il faut être régulier, avoir la récurrence, ce n’est pas la récurrence sur un mois, c’est la récurrence sur un an au moins, minimum. C’est-à-dire que si vous vous dites : tous les mardis, je publie à 18 heures, tous les mardis, vous n’arrêtez pas de publier à 18 heures. Tous les mardis, vous publiez à 18 heures, et vous ne vous arrêtez pas pendant au moins un an pour pouvoir avoir des données et après, à un petit peu moins d’un an, vous analysez par rapport à des stats que vous avez sur YouTube. Vous regardez : votre audience est plutôt là le mercredi à 10 heures. Vous changez votre créneau. Et six mois après, vous changez votre créneau par rapport aux statistiques que vous pouvez retrouver dans votre chaîne YouTube.

  • Rigueur
À lire
BUSINESS sans BLOG ! De 0 à 1000, 2000 euros ou PLUS en 30 JOURS avec FACEBOOK !

Le deuxième R, parce qu’il y a 2 R dans la méthode ARRC, c’est la rigueur. Quand vous faites vos vidéos, une fois que vous êtes authentiques, une fois que vous avez la récurrence, c’est la rigueur. La rigueur, c’est avoir un bon titre. Je pense que Maxence, il va mettre un bon titre pour cette vidéo-là. Il est assez doué pour les titres. Mettre une bonne description. C’est-à-dire que quand vous mettez une description, ce n’est pas seulement quelques mots, c’est mettre une description complète pour qu’on puisse vous retrouver. D’ailleurs, je crois qu’à la base, ma description, je m’étais inspiré des tiennes pour l’espace formation.

Maxence Rigottier : Tout simplement, où on rebondit, soit sur une page de vente, sur une page de capture. Parce que moi, j’avais vu une stat, souvenez-vous, c’est que de manière générale, neuf personnes sur dix qui regardent vos vidéos YouTube, si vous avez minimum trois produits, vont acheter tôt ou tard votre produit. Pourquoi ? Parce qu’au bout de 5, 10, 15, 20 vidéos qu’elles ont consommées, à un moment donné, il y a une connexion, elle aime votre personnalité, elle aime votre pédagogie. À un moment donné, boom, elle va acheter. Avec l’usure, elle va baisser la garde. Vous avez donc cette personne en client.

Franck Maes : Donc ça, c’est la rigueur. Le titre, la description, pensez à faire vos fiches. Les fiches, c’est le petit I qui s’affiche. Peut-être que tu vas en mettre un.

Maxence Rigottier : Le i comme info en haut à droite de la vidéo.

Franck Maes : Ça c’est important de le faire, parce que non seulement, il y a deux avantages à faire le i, c’est que ça apparaît sur les Smartphones et tout ce qui est plateforme mobile. Donc ça, c’est quand même un plus, parce que la majorité des vidéos qui sont consommées maintenant à l’heure actuelle sont sur les Smartphones. Vous les regardez vous-même quand vous êtes dans le train pour aller au travail, ou aux toilettes. Donc le i, c’est très important. Et la deuxième chose qui est importante dans le i, c’est que ça génère l’interaction. Par exemple, si je dis : Dans cette vidéo (je parle d’une vidéo, je suis en train de faire la cuisine), j’ai une chaîne sur la cuisine. Aujourd’hui, j’ai fait des courgettes. Souvenez-vous, dans mon autre vidéo, je parlais de comment éplucher les courgettes. À ce moment-là, il y a le petit bandeau du i qui apparaît avec la vidéo où j’épluchais les courgettes. Ça entraîne l’interaction avec la personne qui regarde votre vidéo. Pensez bien à faire les fiches avec le i, les annotations. Vous avez toutes les infos sous la vidéo pour pouvoir faire tout ce que je suis en train de vous dire, faire les annotations aussi. C’est important, les annotations en plus des fiches.

Donc, faire une annotation, ça prend deux secondes, et ça permet aux gens qui vous regardent depuis un ordinateur. Vous pouvez faire une annotation sur toute la durée de votre vidéo. Ça vous prend deux secondes à faire et la personne qui avait pu voir l’annotation a juste la croix à appuyer, et c’est fini. Par contre, si elle est intéressée, elle pourra être redirigée vers une page de capture. Le dernier point à faire, c’est la retranscription au niveau des textes, que tu fais également Maxence. C’est-à-dire que votre vidéo, vous l’envoyez à un prestataire externe, pour qu’il fasse retranscrire à l’écrit. Ça vous servira pour deux choses, non seulement pour le référencement Google, puisque vous pouvez la rentrer dans vos sous-titres, ça sera encore plus intéressant au niveau du référencement de votre vidéo ; mais en plus, vous pourrez vous en resservir pour faire un article sur votre blog, si vous avez un blog, ou même pourquoi pas une publication Facebook.

Maxence Rigottier : Alors, je voulais revenir sur deux petits points qu’a évoqués Franck. Pour moi, c’est extrêmement compliqué de percer sur YouTube si vous êtes à moins de deux vidéos par semaine. C’est ce que j’enseigne, je dis systématiquement aux membres de mon club privé : la base, c’est deux vidéos par semaine. Si vous pouvez en faire plus, c’est mieux, notamment si vous démarrez pour un petit peu exister aux yeux de YouTube. Ensuite, la deuxième chose… combien tu paies grosso modo la transcription texte. Moi, c’est 100 € les 120 minutes de vidéos. Par exemple, si j’ai 10 vidéos de 12 minutes, je l’envoie, je paie 100 €.

Franck Maes : Je crois que c’est ça à peu près. Au dépar je comparais beaucoup, maintenant je sais que le prestataire n’était pas cher, je l’ai gardé. C’est à peu près ça je crois. Je passe par un organisme externe qui s’appelle Ilodata, je ne sais pas si tu connais.

Maxence Rigottier : C’est à Madagascar.

Franck Maes : Oui, c’est à Madagascar.

Maxence Rigottier : Je connais de nom, mais je n’ai pas utilisé.

Franck Maes : C’est pas mal, franchement, ça fait le taf. Ce n’est pas cher, ils répondent vite, c’est bien.

Maxence Rigottier : Donc, Ilodata Madagascar pour les transcriptions.

Franck Maes : Donc ça, c’était pour la lettre R, puisqu’il y a deux R.

  • Contenu

Le C, c’est pour votre contenu, le contenu de la vidéo. Il ne faut pas négliger le contenu. On peut être aussi bon qu’on veut, mais le contenu, c’est important. Donc, essayer de faire un message clair et simple. Il ne faut pas mettre plusieurs informations dans le message, ça c’est important. Moi je privilégie la mise en scène au niveau de mes vidéos. Vous n’êtes pas obligé de le faire, je privilégie, parce que ça permet de marquer son identité visuelle. Marquer son identité visuelle surtout à l’heure actuelle, c’est ce qu’il y a de plus important, marquer son style. Comme on disait au début de la vidéo, Maxence, il a son style : on veut du cash ! Ça c’est son style, on sait que les gens le reconnaissent pour ça, il est apprécié pour ça. Ça c’est important. Ça c’est vraiment le contenu de la vidéo. Essayer délivrer un message clair et simple, mais une information dans votre vidéo. N’essayez pas de parler de 12 000 choses. Faites plutôt 12 000 vidéos si vous avez 12 000 sujets. Donc, essayer une vidéo, un message, une information. Ça c’est pour le C.

  • Communication

Le dernier C de la méthode ARRCC, c’est la communication. Il y a beaucoup de gens, ils publient une vidéo sur YouTube, puis ils se disent : c’est cool, j’ai fait toutes les étapes précédentes. Déjà, la première chose, c’est que vous avez une petite case à cocher au moment où vous publiez votre vidéo sur YouTube, qui s’appelle La partager sur Google+ et Twitter. Il y a plein de gens qui ne le font pas. Il suffit juste de cocher la case, et elle est automatiquement en même temps publiée sur Google+ et sur Twitter. En plus, ce qu’il faut savoir, c’est que comme YouTube a été rachetée par Google, si vous la partagez sur Google+, c’est bien pour le référencement, parce qu’ils veulent mettre en avant Google+, parce que ça ne marche très bien. Vous avez juste un petit clic à faire. Si vous n’avez pas de compte Twitter, moi je n’utilise pas Twitter, j’ai juste créé un compte twitter pour re-twitter automatiquement mes vidéos dessus. Et des fois j’ai des partages sur Twitter donc forcément, j’engage plus de gens.

À lire
Comment Jean-Marc GAGNE au MOINS 15000 EUROS par AN avec l'AFFILIATION de PRODUITS PHYSIQUES ?

L’autre chose à faire, si vous avez Facebook, partagez-la sur Facebook. C’est tout simple à faire mais partagez-la de temps en temps sur Facebook, même revenez en arrière, de temps en temps repartagez d’anciennes vidéos à des heures différentes, vous les partagez sur les réseaux sociaux. Si vous avez un blog, partagez-la sur votre blog. Si vous avez des amis, dites à vos amis : est-ce que tu peux partager ma vidéo, ainsi de suite. Donc, c’est important de communiquer, et la communication, des fois les gens, juste ils publient, puis ils attendent que ça se passe. Ben non, il faut aussi communiquer dessus. Voilà pour la méthode ARRCC.

Maxence Rigottier : Souvenez-vous, opération partout, comme on a dû le voir dans le week-end. À partir du moment où vous avez des réseaux sociaux, un blocg, une liste e-mail, il faut que les personnes, vous vous êtes cassé le cul à faire du contenu des vidéos, ce serait con de se dire : je vais tout faire pour que le moins de personnes puissent la voir. C’est l’inverse, il faut tout faire pour que le maximum de personnes puisse la voir.

Franck Maes : Et surtout que c’est un chemin. Une fois, j’ai fait un atelier avec des entrepreneurs, où je parlais des principes forts de la vidéo, pas forcément que de YouTube, mais où je parlais des principes forts de la vidéo. Et je leur ai dit : Qui a une chaîne YouTube ? Il y avait 10 entrepreneurs de TPE PME, et il y a à peu près quatre ou cinq personnes sur 15 personnes qui ont levé la main et qui ont dit : moi j’ai une chaîne YouTube. Donc déjà, un tiers.

Maxence Rigottier : Gros problème en 2017 si vous n’avez pas de chaîne YouTube, c’est dommage.

Franck Maes : Après, j’ai continué en leur disant, ceux qui ont une chaîne YouTube, quel est votre rythme de publication ? Ils m’ont dit : on a publié une vidéo, la vidéo de présentation.

Maxence Rigottier : Il y a six mois.

Franck Maes : Donc, je leur disais : Ok les gars mais si vous avez une chaîne YouTube mais que vous ne vous-en occupez pas ; c’est comme si vous avez un site marchand, et vous avez fait le plus beau site du monde, vous l’avez publié, vous attendez que les clients, ils viennent. Non, il faut travailler le référencement, il faut travailler le contenu, il faut travailler les titres, il faut travailler la description, le marketing, c’est très important. Il faut travailler tout ça. Une fois que vous avez fait votre vidéo, que vous l’avez publiée, vous vous dites : ouf, c’est cool, j’ai fait le maximum de mon travail, j’ai fait le plus dur. Mais non, vous êtes à 50% du chemin. Donc, il faut vraiment penser à toutes ces étapes là.

Maxence Rigottier : Également, il y a peut-être une question qui vous traverse l’esprit, vous dites : Merci Franck, est-ce que tu délègues le montage vidéo ? Est-ce que c’est toi qui le fais ? Est-ce que tu délègues les publications que tu viens d’évoquer juste avant ? Si tu délègues, quelle est à peu près l’estimation globale d’une vidéo ? Moi je vous donne mon exemple personnel, parce que tout est délégué. Le montage, les publications, la transcription, la vignette. La vignette, je paie 10 € pour un graphiste par vidéo. Et le montage, la transcription, les publications, les annotations. Bref, le all inclusive, j’estime de manière générale une vidéo à peu près comme on fait maintenant, j’investis 50 €. Ça vous donne un exemple.

Franck Maes : En fait, moi j’aime bien prendre la tête à écrire les titres, à faire les descriptions, à les peaufiner.

Maxence Rigottier : C’est la seule chose que je fais, c’est que j’écris quand même les titres. C’est le seul truc.

Franck Maes : La description, je l’ai automatisée avec les paramètres de YouTube, paramètre de mise en ligne automatique. Je suis comme toi en fait, mais moi, je ne paie pas mon graphiste à la vignette, je le paie en global, parce que j’ai tous mes e-books chez lui, donc je ne peux pas faire un titre à la vignette. Mais effectivement, c’est mon graphiste qui le fait. Par contre, le montage. Ah oui, il y a un truc que j’ai oublié de dire tout à l’heure, un autre truc qui est important pour votre chaîne YouTube, essayez d’avoir des playlists différentes. Parce que moi par exemple sur ma chaîne Youtube, j’ai cinq playlists différentes. J’ai la playlist Test de matériel, où je teste du matériel. Je suis assis à une table, je teste du matériel, parce que ma chaîne parle essentiellement de vidéo. J’ai la deuxième playlist qui s’appelle les vidéos créatives, c’est-à-dire que je mets en scène, je fais des scénarios où j’explique un principe de vidéo, mais où je mets en scène ce principe. Donc, c’est un petit peu des courts métrages. La troisième playlist, c’est des interviews. La quatrième playlist, c’est une playlist qui s’appelle : Motive-toi, où je parle de développement personnel ou des expériences qui me sont arrivées, c’est du storytelling, donc comment raconter des histoires. Parce que ça aussi, c’est important de raconter des histoires dans les vidéos. Pas de raconter des histoires dans le terme de raconter des histoires en mentant, mais de raconter des histoires qui vous sont arrivées pour les mettre en scène et raconter aux gens ce qui se passe, et grâce à ce principe-là, ils peuvent s’identifier. Le fait d’avoir des playlists différentes, ça permet de toucher un public plus large. Ma dernière playlist, c’est la vidéo du samedi où en fait, j’explique pendant deux minutes un mot ou un concept pendant deux minutes sur fond blanc, mais que ce soit n’importe quel type de concept. D’ailleurs, pour info, c’est cette playlist-là qui engage le plus de personnes, parce que depuis mes dernières stats, j’avais 12% d’engagement sur cette playlist.

Maxence Rigottier : Pourquoi tu dis engagement ? Des gens qui après s’inscrivent sur ta liste e-mails ou qui achètent?

Franck Maes : Non, vraiment l’engagement. C’est-à-dire l’engagement par rapport à YouTube. J’ai 12 personnes sur 100 qui me laissent, soit un like, soit un dislike, soit un commentaire.

Maxence Rigottier : Ah oui, c’est le gros poteau. Je ne sais pas les miens en score, mais je pense à 99%.

Franck Maes : Oui, 12% sur la vidéo du samedi et j’ai 9% sur les vidéos créatives où je mets en scène le…

À lire
Comment CAROLE a généré 36000 EUROS en 1 SEMAINE avec son SITE en étant 1 FEMME ?

Maxence Rigottier : Et c’est dans quel paramètre ?

Franck Maes : Ça, c’est avec un logiciel qui s’appelle VidiTube, tu peux le voir.

Maxence Rigottier : Ok, je l’installe. Qui est payant ou gratuit ?

Franck Maes : Qui est gratuit mais tu ne peux pas avoir toutes les fonctions. Mais sinon, il est payant.

Maxence Rigottier : Et c’est combien ? 10 $ ou 100 $ ?

Franck Maes : 50 $ par mois. C’est un peu l’équivalent de Tubidy. J’utilise Tubidy et VidiTube, je les complète. D’ailleurs, j’avais fait une conférence pour ma petite anecdote, Maxence, c’était marrant ça. J’ai fait une conférence où j’expliquais des principes sur YouTube. Dans cette analyse-là, VidiTube, tu peux choisir d’analyser les chaînes de tes concurrents. Tu étais dedans. Et dedans, j’ai comparé parce qu’on peut voir ton pourcentage de croissance par rapport à tes abonnés et tes vues. Moi ce que j’explique souvent aux gens, c’est par exemple ils se comparent à des gens qui ont des millions de vues ou des millions d’abonnés. Moi je me compare à des gens qui sont à peu près à mon niveau. Et j’avais comparé ta chaîne à la mienne. En fait, tu avais un pourcentage de croissance par abonné qui était plus élevé, mais j’avais un pourcentage de croissance par vue qui était plus élevé, mais au ratio de ma chaîne en fait. C’est en globalité, c’était intéressant. On avait fait le rapport et d’ailleurs, on t’avait cité dans la conférence. C’est important d’avoir des playlists aussi parce que ça permet de pouvoir toucher plus de personnes. Si vous faites un exemple très simple, vous faites une chaîne sur la cuisine. Si vous ne faites que des vidéos qui parlent de recette, ça va être bien, mais imaginons qu’on n’a pas envie de faire de recette, mais plutôt qu’on a envie d’acheter des ustensiles de cuisine. Faites une playlist ustensiles de cuisine, comme ça vous avez plusieurs styles de vidéos qui peuvent plaire à plusieurs types de personnes. Donc, vous ramenez plus de personnes.

Maxence Rigottier : Puis, le truc tout con, comme j’aime bien le dire. Moi j’ai différentes playlists, je dois en avoir sur cette chaîne YouTube là Business, peut-être 8 ou 9. Quelqu’un démarre une playlist témoignage client vidéo, je dois en avoir à peu près 17, ce serait con d’arrêter de ne pas lui permettre de voir le deuxième, troisième et quatrième. C’est ça qui est bien pareil. Les interviews, je dois être pas loin de 100. Si quelqu’un démarre, au moins, il a la playlist de quel est la nouvelle interview que j’aimerais bien voir prochainement dans toute la liste. Ça c’est important.

Franck Maes : C’est important, et les gens ne le font pas forcément. Je pense que c’est super important de faire des playlists qui sont différentes parce que ça te permet de toucher... Moi je sais que par exemple, la vidéo du samedi, ce n’est pas quelque chose que j’aime particulièrement faire. Et je m’étais dit : oui, ça ne marche pas. Ça fait 28 ou 29 semaines de suite que je publie tous les samedis, qui s’appelle la vidéo du samedi. Je commence tout le temps la vidéo pareil : bonjour, bienvenue dans la vidéo du samedi. Plusieurs fois, j’ai croisé des gens à des séminaires ou à des rencontres qui m’ont dit : je kiffe la vidéo du samedi. C’est clair, c’est rapide, c’est concis. Donc, comme quoi, ce que vous pouvez avoir comme impression, vous, chez vous quand vous le faites, et le ressenti des gens est très différent. Donc, ne vous écoutez pas trop, allez plutôt au contact des gens, et écoutez leur retour, c’est assez important.

En fait, la question, c’était par rapport au montage. Mais je n’ai pas répondu à cette question-là. En fait le montage, moi je fais le montage, c’est mon métier. Donc, je fais le montage de toutes mes vidéos qui nécessitent une certaine patte artistique, un certain style de montage. Mais tout ce qui est montage industriel assez simple, je le délègue. Donc en fait…

Maxence Rigottier : Si c’est artistique, compliqué, c’est bibi, c’est toi. Si c’est plutôt soft, simple, là tu le délègues.

Franck Maes : Exactement, parce que je prends plaisir à faire mon montage en fait.

Maxence Rigottier : C’est logique, c’est un peu ton métier en quelques sortes. Donc, juste une petite précision que je voulais évoquer, si vous avez une chaîne YouTube, ce que je vous invite à faire, c’est d’utiliser aussi les mots-clés. Quels sont les différents mots-clés ? C’est tout simplement quand vous allez sur Google, on va prendre l’exemple de la cuisine, si vous avez comment faire un gâteau au chocolat, vous allez tout en bas de la page sur Google, vous avez ce qu’on appelle les recherches associées. Ces différentes recherches, c’est des mots-clés. Si vous les mettez dans les mots-clés de votre vidéo YouTube concernée, ils vont vous propulser dans les buts. Il y a vraiment de quoi faire la croissance. Donc moi, c’était un conseil que m’a donné Théophile Eliet il y a deux mois. Et ma chaîne a augmenté de 50% en vues. J’ai kiffé, j’ai délégué les tags, et je me suis dit ; par contre la stratégie, ça va légèrement m’enrichir de X dizaines de milliers d’euros. Donc, c’est pour vous donner un ordre d’idée. Ce mindset de mots-clés surtout, de faire aussi des vidéos qui paient sur le long terme, ça c’est important.

Donc, merci d’avoir suivi cette vidéo, si vous l’avez apprécié, cliquez sur le petit pouce juste en dessous. Merci une nouvelle fois. Juste avant de vous laisser, je vous invite à télécharger une vidéo bonus, c’est une vidéo privée où j’explique comment je gagne plus de 230 000 € au cours des douze derniers mois. Donc, il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers une autre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse e-mail. Donc vous allez savoir comment je gagne de l’argent avec mes chaînes YouTube, mes pages Facebook, mes sites web. Si vous regardez cette vidéo depuis YouTube ou un Smartphone, il y a le i comme info en haut à droite de la vidéo ou encore tout est dans la description juste en dessous. Et je mettrai la chaîne YouTube de Franck en lien.

Franck Maes : Il est réglé comme une pendule. C’est de l’horlogerie.

Maxence Rigottier : En mode machine. À tout de suite.

Franck Maes : Juste pour finir, je peux ? On a trouvé un nouveau surnom pour Maxence. On va l’appeler, le rentabilisateur.

Maxence Rigottier : Parce qu’en fait, pour la petite anecdote, le petit bêtisier, Franck me dit - ce n’est pas le seul - : C’est impressionnant, à chaque fois que tu te rends à un séminaire, tu rentabilises, tu écoutes les intervenants. Ensuite, pendant les pauses, boom, tu interviewes les gens, comme ça, tu te fais ton contenu pour ta chaîne Youtube. Donc on m’a donné ce petit surnom…

Franck Maes : Le rentabilisateur.

Maxence Rigottier : Donc, merci, et à tout de suite pour la vidéo bonus. Donc, je vous l’envoie directement dans votre boîte e-mail dès que vous avez laissé votre prénom et votre adresse e-mail. À tout de suite, bye bye !

[av_masonry_entries link='category,2,3,4,1,5' wc_prod_visible='' prod_order_by='' prod_order='' sort='no' items='3' columns='3' paginate='none' query_orderby='date' query_order='DESC' size='fixed' orientation='av-orientation-square' gap='large' overlay_fx='' id='' caption_elements='title' caption_styling='overlay' caption_display='on-hover' color='' custom_bg='' av-medium-columns='' av-small-columns='' av-mini-columns='']

Rejoignez les entrepreneurs à succès !

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-par-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Sidebar-banniere-horizontal-consulting

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Sidebar-banniere-vertical-v2-consulting
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-revenus-passifs-03

BOURSE - PARIS SPORTIFS

IMMOBILIER - INVESTIR DANS L'OR

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest

Share This