[FONDS de Sécurité] Respirez l’ABONDANCE FINANCIÈRE toute votre VIE !

Transcription texte : Fonds sécurité pour respirer l’abondance financière :

Dans cette nouvelle vidéo, on va voir ensemble comment créer un fonds de sécurité pour respirer l’abondance financière toute votre vie.

Ici, Maxence Rigottier du blog vivre-de-son-site-internet.com.

Aujourd’hui, dans cette nouvelle vidéo, on va voir ensemble comment créer un fonds de sécurité, un matelas financier pour respirer l’abondance financière toute votre vie. Généralement, on trouve d’excellents conseils sur le Web, on entend toujours la même chanson : si vous êtes entrepreneur, créez-vous un fonds de sécurité pour, en cas de coups durs où vous avez vos revenus qui baissent, que vous ne soyez pas cul nu du jour au lendemain. Et d’un autre côté, on a toujours le même refrain : oui merci pour les conseils, mais moi je n’ai pas d’argent, je génère très peu de bénéfices.

Dans cette vidéo, je vais vous expliquer comment vous créer ce fonds de sécurité financier et respirer l’abondance financière toute votre vie. Généralement, et c’est simple, il y a deux leviers pour arriver à épargner : soit vous réduisez les dépenses, soit vous augmentez les recettes, vos revenus.

Pour réduire vos dépenses, c’est extrêmement important que vous traciez toutes vos dépenses. Aujourd’hui, si vous avez des enfants, une voiture, si vous voyagez, si vous avez une entreprise, notez bien toutes vos dépenses et faites une petite check-list pour regarder si certaines dépenses peuvent être réduites.

C’est la première chose : focalisez-vous sur les dépenses et regardez si des dépenses que vous faites aujourd’hui sont inutiles ou que vous pouvez vous en passer. Ça va permettre d’augmenter indirectement vos revenus. Mais, le problème de se focaliser sur les dépenses, c’est qu’il y a une limite. Hormis si vous mangez une carotte à la montagne, à un moment donné, vous ne pouvez pas compresser l’incompressible. Si vous avez des enfants, il faut bien que vous leur donniez à manger, que vous les éleviez. Si vous avez une voiture, il faut bien que vous mettiez de l’essence. Si vous avez un logement, il faut bien que vous payiez un loyer. Même si vous avez un train de vie assez faible, si vous arrivez à vivre avec 800 euros, c’est extrêmement difficile de réduire le seuil de dépenses. À un moment donné, vous êtes limité, même si vous faites extrêmement attention dans tout ce que vous réalisez. Vous ne pouvez plus réduire les dépenses.

À l’inverse, pour les revenus, il y a no limit. C’est important de vous focaliser, en tant qu’entrepreneur, ou webentrepreneur, éditeur, infopreneur, sur comment augmenter vos revenus, comment apporter encore plus de valeur dans la société, comment augmenter sa valeur personnelle pour générer encore plus d’argent. C’est comme pour les dépenses, notez bien toutes les recettes et réfléchissez à comment vous pouvez doubler vos revenus tous les ans ou tous les deux ans, comment augmenter votre valeur personnelle, votre salaire horaire pour générer de l’argent et pour ne pas être dans le besoin ou dans l’urgence comme on peut le voir.

Ce sont les deux choses :

1) vous focalisez sur les dépenses en traçant tout et en regardant ce qui peut être réduit

2) vous augmentez vos revenus.

Si vous n’avez pas d’argent de côté aujourd’hui, excusez-moi de vous dire cela, mais vous êtes flambeur. Oui, vous allez bien entendu ce que je suis en train de dire. Vous êtes flambeur si vous n’avez pas d’argent de côté. Même si vous n’avez pas l’impression de flamber de l’argent, vous faites certainement des dépenses inutiles, ou du moins, vous ne vous focalisez pas assez sur l’augmentation de vos revenus.

Les deux conseils que je voulais vous donner dans cette vidéo sont les suivants :

Conseil n° 1 : combien avez-vous de jours de liberté ?

Si vous vous roulez les pousses comme je suis en train de le faire dans cette vidéo, combien de jours vous pouvez vous rouler les pousses, que vous soyez entrepreneur, salarié, artiste, pour que vous continuiez à avoir votre train de vie. Je vous donne un ordre d’idée. Si vous avez 10 000 euros de coté et que vous vivez avec 200 euros par jour en train de vie, vous avez 50 jours de liberté.

Quand on se focalise sur le nombre de jours de liberté, on a déjà conscience de leur nombre. Vous avez peut-être un jour, deux jours, 50 jours, ou peut-être 1000 jours ou plus. Comme ça, ça vous permet de toujours voir pour croître combien de jours de liberté vous avez de manière supplémentaire.

Comptez vos jours liberté que vous avez par rapport à votre train de vie et l’argent que vous avez de côté à l’instant T pour savoir combien de jours officiellement vous pouvez vous rouler les pousses et vous refaire une santé. À titre d’exemple, je vais bientôt arriver vers les 1000 jours pour me rouler complètement les pousses. J’ai un train de vie à 2000 euros. Certes je n’ai ni enfant, ni voiture. Je fais attention à mes dépenses, mais comme je voyage pas mal, je pense que mes voyages valent bien l’équivalent d’un gosse. Si vous avez un enfant, à mon avis, on a les mêmes genres de dépenses, même si vous ne voyagez pas.

Ça permet vraiment d’être serein mentalement et psychologiquement quand vous savez que vous avez 1000 jours de liberté pour vous refaire.

C’était le premier conseil : combien avez-vous de jours de liberté, combien de jours vous pouvez vous rouler les pousses pour savoir comment augmenter ce nombre de jours au fil des mois.

Conseil n°2 : c’est mettre au moins 10 % de ce que vous gagnez de côté chaque mois.

Qu’il y ait un tremblement de terre, un tsunami, que votre femme, votre mari vous demande un cadeau, que le gosse demande le biberon, bref quoi qu’il arrive, je répète, quoi qu’il arrive, vous devez mettre au moins 10 % de coté de vos revenus. Si vous ne le faites pas aujourd’hui, c’est pour cela que vous n’avez pas d’argent de côté, pas de fonds de sécurité. Si vous mettez cette astuce toute bête en place, vous allez faire une différence énorme sur le long terme et c’est extrêmement efficace.

Pratiquement personne ne le fait, car on se dit : je gagne 2000 euros par mois, ça ne fait que 200 euros de côté. Oui c’est peut-être que 200 euros pour un départ, mais vous n’auriez jamais été dans la situation où vous êtes aujourd’hui si vous n’aviez pas d’argent.

Même si ce sont de petites sommes, vous devez au strict minimum épargner au moins 10 % de ce que vous gagnez tous les mois, même si vous avez des enfants, que les pneus de la bagnole éclatent. Ce n’est pas votre problème, ça doit être automatique et systématique.

Quand vous allez mettre tout cela en place, vous allez respirer l’abondance financière et par la même occasion avoir votre fonds de sécurité.

J’espère que cette vidéo vous a plu. N’hésitez pas à faire ce que vous devez faire dès maintenant : réfléchir à comment réduire vos dépenses, comment augmenter vos recettes, combien de jours de liberté avez-vous aujourd’hui en vous roulant les pousses et est-ce que vous faites bien cette astuce, mettre au moins 10 % de vos revenus de côté. Ça va faire une différence énorme entre une personne qui a de l’argent de côté et une autre qui est tout le temps en dèche de tunes.

Merci d’avoir suivi cette vidéo.

Maintenant, je vous invite à télécharger ma vidéo bonus, 10 techniques pour faire exploser le nombre d’inscrits à votre mailing-list. Il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez maintenant sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube, ça va vous rediriger vers une autre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email.

Vous allez apprendre comment capter une audience depuis YouTube, comment faire exploser le nombre d’abonnés à la newsletter de votre site Web par rapport à votre trafic existant. J’utilise tous les outils qu’utilise l’élite de la blogosphère française. Je filme mon écran. Je vous dévoile tout. Je vous dis à tout de suite pour la vidéo bonus. A tout de suite !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *