Transcription – Comment RÉCOLTER et RÉALISER des ÉTUDES de CAS de vos CLIENTS ?

Etudes de cas, comment les réaliser et en récolter ? Ici Maxence Rigottier.

 

Juste avant qu’on voie en détail comment réaliser des études de cas de vos clients pour propulser vos ventes je vous invite à cliquer sur le bouton « s’abonner » juste en dessous et rejoindre plusieurs milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube.

 

Vous le savez certainement si vous avez une activité en ligne, les meilleurs commerciaux sont les témoignages clients, vos propres clients de vos produits, ou encore les études de cas. Vous pouvez montrer l’avant/l’après, la transformation et au final, c’est aussi les meilleurs commerciaux pour vos produits parce que ce n’est pas le formateur qui vend la formule, logique, personne ne va dire que son produit est pourri. Par contre, les personnes qui vont dire du bien de votre produit, notamment vos clients, ça permet aux prospects qui hésitent de se dire : waouh ! c’est exactement le même profil que j’ai, c’est exactement ce qu’il me faut. Vous allez vraiment décupler vos ventes.

 

Souvent et c’est dommage, il y a beaucoup de chaîne YouTube qui font du travail qualitatif, et à mon sens, c’est dommage qu’ils ne créent pas des études de cas de leurs clients alors qu’ils en auraient, ou ils ne font pas de témoignages clients vidéo. Je reviendrai sur les témoignages clients vidéo dans une autre vidéo. Aujourd’hui, je vais réaliser les études de cas.

 

A l’intérieur de mon club privé Vivre de son site Internet, j’ai parfois certains membres qui sont là, en disant : oui, mais moi les gens ne veulent pas passer en vidéo parce ma thématique s’appelle x, y ou z. Une croyance limitante. Je leur dis que ma thématique c’est les paris sportifs, à votre avis, est-ce qu’il y a des gens qui veulent afficher leur tête ? La réponse est non, et pourtant j’arrive à le faire. Il y a bien une solution à ça.

 

Je vais vous donner les différentes étapes. Vous allez voir la grosse différence pour motiver vos clients à passer à l’action.

Ce qui se passe généralement quand vous réalisez des études de cas, vous allez contacter un beau jour vos meilleurs clients. Ils ne sont peut-être pas disponibles à ce moment-là. Ou soit si vous avez un processus en place comme moi, vous allez peut-être leur dire : est-ce que ça te dit de faire une étude de cas avec moi par rapport à mon produit ? On va juste évoquer ton avis, ton feedback. Mais ça, ça ne suffit pas. Pour quelle raison ça ne suffit pas ?

 

S’il n’y a rien à gagner à la clé, la personne même si elle kiffe votre produit, même si elle est très heureuse de votre service, elle a plein de choses à faire, elle n’a que 24 h par jour, elle a des priorités dans sa vie personnelle ou professionnelle, elle est assommée d’emails, de contraintes quotidiennes. Donc du coup, il faut qu’il y ait un appât, quelque chose à gagner.

 

Je vous donne un exemple. Moi, j’ai deux méthodes pour récupérer les études de cas ou les témoignages clients en vidéo. Témoignages clients en vidéo, ça sera dans une autre vidéo.

Si dans votre produit, vous réalisez des coachings communs, moi je coache les gens personnellement en leur donnant les trois actions principales à réaliser au cours des 30 prochains jours ou des 60 prochains jours, et généralement quand j’ai un petit feedback sur ce que la personne a réalisé ou ses résultats actuels, là je me dis : tu as vraiment de gros résultats, et c’est pour ça que je serais intéressé de faire une étude de cas sur le sujet. Du coup, au lieu de dire à cette personne : est-ce que c’est possible de faire une étude de cas pour expliquer tout ce que tu as mis en place ? Je vais dire : en cadeau, si tu acceptes de réaliser cette étude de cas, si c’est une étude de cas qui peut rapporter de l’audience à la personne, n’hésitez pas à lui dire, mais je vais t’offrir soit ce bonus, soit ce cadeau ou ce coaching privé. Vous prenez l’un des trois et c’est ça qui va motiver les gens à réaliser l’étude de cas.

 

Dites-vous toujours, même si c’est vos meilleurs clients, même si ce sont des gens ultra satisfaits, ils n’ont pas que 24 h par jour comme vous et ils ont plein de choses à faire. Pour être motivés à passer à l’action, même s’ils vous adorent, il faut qu’ils aient quelque chose à gagner pour mettre en priorité le passage de l’étude de cas avec vous.

 

Un exemple de cadeau. Je me souviens, une fois j’avais fait une étude de cas, j’avais deux DVD en rab de David Jay sur la révolution vidéo pour cette thématique du blogging, j’offrais le DVD et la personne était intéressée donc elle a accepté. Si vous ne voulez pas dépenser d’argent, vous pouvez faire un coaching privé. Moi, je fais souvent des coachings privés pour deux raisons, ça me permet de faire un point avec la personne et comme c’est généralement un client qui a des résultats si je fais une étude de cas, ça me permet de l’aider davantage pour qu’il ait des résultats supérieurs au cours des prochaines semaines.

 

Donc ça, c’est important de l’avoir en tête. Et si vous avez des produits par exemple à 57 euros, 97 euros, vous n’avez peut-être pas de coaching logique tous les mois ou par trimestre, donc c’est plutôt une relation seulement par email, là je vous invite à 100 % à avoir un email en automatique. Quand quelqu’un vous dit : c’est génial ton produit, ton séminaire, ton coaching ! vous lui dites : j’ai bien compris que tu avais eu tels résultats, si tu acceptes de réaliser un feedback par rapport à ce coaching, ce séminaire, cet atelier, je vais t’offrir soir ce bonus, soit ce cadeau, soit ce coaching, ou alors ce coaching + ce bonus + ce cadeau et vous allez avoir 99 % ou 95 % des gens qui vont dire oui, même s’ils ont peur de s’afficher en caméra, même s’ils ont peur de montrer leur tête, même s’ils ont peur de bafouer ou de bégayer dans l’interview. Ils vont dire oui parce qu’ils sont attirés par le bonus, le cadeau et ce que vous offrez pour réaliser cette étude de cas.

 

Tout simple, quand vous réalisez des coachings communs, c’est là que vous identifiez vos clients qui ont des résultats. Ça se fait naturellement et vous proposez juste après. Quand vous ne faites pas de coaching ou les personnes qui ont des résultats ne viennent pas au coaching commun, tous les clients ne viennent pas, vous proposez à travers un email : si tu acceptes, je vais t’offrir ça, ça, ça. Et je peux vous assurer que plus de 95 % des gens vont accepter et ça va faire une grosse différence même pour des gens qui ont de grosses peurs de se montrer en vidéo. Ça, ça va déjà beaucoup plus les motiver en disant : eh, est-ce que tu veux me donner un coup de main ? Non, je n’ai pas envie de te donner un coup de main, je n’ai rien à gagner, même si j’ai aimé ton produit. Si j’ai envie de te donner un coup de main, c’est parce que j’ai ce cadeau + ce bonus + ce coaching, donc là oui, c’est avec grand plaisir.

 

Ayez toujours une haute estime de la valeur horaire de vos clients et non vous dire, OK il a aimé pourquoi il ne veut pas me donner un coup de main ?

Plein de personnes ont plein de choses à faire, c’est aussi bête que ça. Elles n’ont rien contre vous, c’est juste qu’ils n’ont que 24 h par jour et ils sont soumis à énormément de choses à réaliser au cours de leur journée.

 

Merci d’avoir suivi cette vidéo. Mettez bien en place les études de cas de vos différents produits, ça va exploser vos ventes pour plusieurs raisons :

1ère raison : les personnes qui voient votre étude de cas vont pouvoir se déconnecter et se dire, ça, c’est fait pour moi ce produit ou soit j’ai vraiment le même profil

2ème chose : ce n’est pas le vendeur, mais c’est le client qui va donner les bénéfices de votre produit. Par ricochet, on se dit que ce n’est pas le formateur, le pédagogue qui vend, mais là c’est une personne extérieure donc elle n’a rien à y gagner de dire du bien de votre produit

3ème point : la crédibilité de votre marque. On se dit : lui, il a déjà x personnes qui sont satisfaites. S’il y a un autre concurrent qui a à peu près un produit similaire, mais qui a zéro étude de cas, ou zéro témoignage client en vidéo, si on a notre cœur qui balance, on se dit qu’on va aller prendre là où c’est plus fiable, ça m’a l’air quand même plus sérieux, en tout cas, il y a l’air d’avoir plus de gens. Donc la preuve sociale est le 3ème point qui va vendre votre produit et service.

 

Merci une nouvelle fois. N’hésitez pas à me dire dans les commentaires juste en dessous si vous avez déjà réalisé des études de cas ou c’est un process que vous allez mettre en place dans la foulée. N’hésitez pas à le dire dans les commentaires juste en dessous.

 

Si la vidéo vous a aidé, ou si vous avez apprécié, merci par avance de cliquer sur le petit pouce juste en dessous de la vidéo. Je vous remercie une nouvelle fois, ça me permettra d’avoir votre feedback.

 

Et juste avant de vous laisser, je vous invite à télécharger ma vidéo bonus, c’est un cadeau de bienvenue que je voulais vous offrir pour avoir visionné cette vidéo, comment je gagne plus de 500 euros par jour avec des pages Facebook, des chaînes YouTube ou des sites web. Il y a le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers une autre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email. Je vous dis à tout de suite de l’autre côté pour la vidéo bonus.

 

Si vous visionnez cette vidéo depuis un smartphone ou YouTube, il y a le « i » comme info en haut à droite de la vidéo YouTube ou encore tout est dans la description juste en dessous. N’hésitez pas à aller dans la playlist pour les études de cas et les témoignages clients vidéo, ça vous permettra d’avoir le feedback de mes clients. A tout de suite.