Transcription – Extrait Séminaire croissance max – Max Piccinini (Novembre 2016)

Aujourd’hui, je voulais vous partager donc un extrait de mon intervention au séminaire croissance max de Max Piccinini.

Alors, vous le savez, j’ai déjà dit dans d’autres vidéos, donc, j’ai investi plus de 75 000 € dans les formations, coaching, séminaires, que ça soit en business, en infoprenariat ou encore dans le développement personnel.

Donc, juste avant que je vous explique et que je vous donne cet extrait, ben je vous invite à cliquer sur le bouton « s’abonner » pour rejoindre plusieurs milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube et par la même occasion donc recevoir toutes mes prochaines vidéos offertes.

Donc, de temps en temps, grosso modo, à peu près une fois par trimestre, je suis déjà intervenu donc dans quelques séminaires et j’aime bien partager un petit peu des extraits avec vous. Et je me suis dit aujourd’hui, ben, ça va être une belle plus-value pour vous d’avoir le meilleur de ce que j’ai pu donner pendant cette intervention. Donc, typiquement, on est revenu énormément sur tout ce qui est vente additionnelle avant et après achat. C’est un petit peu ce que je faisais dans mon activité de paris sportifs. Ce que je vous invite à faire, c’est regarder cet extrait, mais surtout l’implémenter dans votre activité. Ce qui vous permettra de vendre davantage et donc d’augmenter votre profitabilité par la même occasion en quelques efforts. Donc, bon extrait à vous et je vous invite à prendre des notes.

***

Max Piccinini : Donc, nous allons accueillir maintenant, c’est un excellent client de Réussite Max. Il m’avait suivi depuis longtemps et il va pouvoir partager cette histoire. Mais, il va surtout aussi partager son histoire à lui, comment lui réussit sur internet. Et moi, j’ai connu Maxence et ses débuts et je voyais les blocages qu’il avait, etc. Et il a une énorme qualité, une énorme qualité, c’est qu’il est hyper-coachable. Il apprend. C’est une éponge et maintenant, c’est devenu vraiment un expert sur internet. Il fait un ravage. Il va pouvoir parler de son histoire, mais en gros pour vous dire, il est passé de 3 000 € par mois à plus de 25 000 € par mois sur internet. Et c’est juste assez incroyable ce qu’il fait. Donc, son histoire va être très inspirante. On va pouvoir se connecter à ça. Il va nous donner des vraies clés. Il va aussi transmettre son histoire. Donc, c’est vraiment un plaisir de l’accueillir sur scène, s’il vous plaît Maxence Rigottier.

Maxence : Merci à vous ! Est-ce que vous êtes chauds ?

Max Piccinini : Yes ! Excellent Maxence ! Parles-nous un petit peu de ton histoire, comment t’as démarré tout cela ? Déjà d’où tu viens ? De quel background tu viens ? Tu habites où… tu habitais où plutôt ?

Maxence : Alors, est-ce que vous connaissez… je vais faire un petit sondage, encore des endroits où il n’y a pas l’Adsl ?

Public : Oui ! Dans ton village natal !

Maxence : Exactement ! Ouais, je viens d’un petit village près de Chalon-sur-Saône. Donc à 20 km de Chalon-sur-Saône, moins de 85 habitants. Donc il y a plus de chèvres, de lapins, de sangliers. Et comment je me suis arrivé sur internet ? C’est qu’en 2010, je ne voulais pas du tout être salarié par rapport à trois contraintes : horaires, hiérarchique et géographique. Si vous êtes certainement là, c’est parce que voilà, vous aussi, ça ne vous intéresse pas d’avoir un petit réveil le matin qui sonne et on se dit : «  waouh, mais je n’ai pas du tout envie de faire ça ». Ou alors, si on a déjà un business en dur, ben on a une contrainte géographique. Donc, si on a son business à Paris, il y a de grandes chances que vous avez vos clients à Paris. Et ensuite, le côté géographique, où, ben ce qui est assez sympa, en plus du hiérarchique, donc, on est 100% dans tout le monde francophone. Comme on a pu le voir ce matin avec Facebook, c’est ça qui est magique, c’est que 24 heures sur 24, qu’il pleuve, jours fériés, beau temps, il y a des gens qui nous suivent, qui nous découvrent, qui s’inscrivent à ses mailing listes, qui achètent nos produits. Et c’est ça la beauté d’internet. Et c’est comme ça que je suis arrivé sur internet début 2011 pour faire péter ces trois contraintes. Donc, hiérarchique, géographique et horaire.

Max Piccinini : Génial ! Et donc, tu as commencé comment ? Comment c’était au début ?

Maxence : Donc, un petit peu pareil que Peggy et Jeff. Voilà, je me disais, comment on fait pour avoir une audience ? Oui, mais créer un produit, mais comment on fait, comment on le vend ? Bref, énormément d’objections dans ma tête et assez rapidement, je me suis formé. Donc, j’ai acheté une première formation et ma règle, ça a été la même chose aussi quand j’ai suivi les différents séminaires de Max, c’est : j’achète une formation, je l’applique. Tant que je n’ai pas eu les résultats au minimum de la formation, je ne vais pas en racheter une autre pour ne pas en accumuler, en accumuler. Et ben, c’est comme ça que j’ai progressé. J’ai fait une formation, des résultats, ensuite, une deuxième formation, des résultats, etc., etc.

Max Piccinini : Génial ! Donc, ça c’est une superbe stratégie. Parce que souvent le gens accepte une formation, ils n’appliquent rien. Donc, si tu vas, tu vas implémenter le bordel.

Maxence : Voilà, c’est ça ouais.

Max Piccinini : Implémenter le truc à fond et une fois que tu sens que t’es bloqué machin, tu vois que t’as déjà un retour sur investissement tu continues quoi ?

Maxence : Ouais, dès que j’ai un démarrage de retour sur investissement, là…boum, j’en rachète une autre.

Max Piccinini : Est-ce que tu avais des blocages aussi au niveau, que ça soit de l’argent, tu as des blocages au niveau de ce qui était possible pour toi, je veux dire : « ce n’est pas possible que je gagne 20 000 € par mois » ! Est-ce que tu avais ce genre de blocage ?

Maxence : Absolument ! Imaginez, j’ai grandi au milieu des vaches, des lapins, etc. Donc, ne serait-ce que gagner 3 000 € par mois, c’est ce que tu évoques souvent dans les séminaires, c’est que je me dis : « mais on est riche avec 3 000 € par mois ». Alors que maintenant, aujourd’hui, je me dis, minimum, je ne sais pas, tous les quatre jours. Sinon, ça me parait vraiment petit. Et c’est ce mindset que j’ai et ça s’est fait au fil des mois et des années, mais clairement, j’avais énormément de blocages et vous avez certainement aussi cela. Dans votre famille, si vous dites soit développement personnel ou… « Mais tu es dans une secte » ? Vous avez ça… ou voilà d’autres blocages que vous avez certainement ou votre famille. Toujours ma famille ne comprend pas réellement ce que je fais sur internet.

Max Piccinini : Ah ben oui, et pourtant ça fonctionne bien quoi.

Donc, ce qui est intéressant, c’est que toi, tu as travaillé où tout a un sens parce que je pense que t’as autant travaillé sur la psychologie, la partie intérieure, le développement personnel,

Maxence : Ouais, exactement !

Max Piccinini : Personnellement, parce que c’est directement lié à tes résultats. Et tu t’es autant formé sur la partie technique internet. Donc t’es devenu un petit maître en la matière, un sérieux maître en la matière, mais tu as constamment grandi. Est-ce que tu savais que si tu n’allais pas grandir personnellement, tu allais être bloqué au niveau aussi de tes possibilités ? Pas vrai ?

Maxence : Absolument ! Je me suis toujours dis, ben surtout si l’environnement, je m’explique parce que j’ai préféré, vous connaissez certainement ce vieil adage : « mieux vaut être seul que mal accompagné » ? Ben, j’ai préféré en business être seul qu’avoir un environnement de merde. Donc, des gens qui ne me comprennent pas, des gens qui me disent va chercher un boulot, ne réalise pas tes rêves. Fuck off, tchao ! Je préfère être seul et être dans ma bulle, en me mettant dans le développement personnel, des vidéos et ensuite, assez rapidement.

Max Piccinini : C’est juste te voir sur scène avec une telle énergie pareille… Moi, je t’ai connu il y a quelques années, c’est juste incroyable. Aux gens qui ne le connaissaient pas avant, c’est juste incroyable, t’es en train de devenir extrêmement puissant, bravo. Est-ce qu’on peut applaudir pour ça Maxence.

Maxence : Merci !

Max Piccinini : Donc, ton parcours. Donc, tu as commencé à te dire ok je me lance. Quelles ont été les premières difficultés et après qu’est-ce que tu as fait ? Donc, tu es allé à des séminaires, tu as fait quoi, comment c’était passé ?

Maxence : Les premières difficultés je vous pose une question, est-ce que vous avez déjà une chaîne YouTube ? Levez la main si vous en avez une ?

Public : Oui.

Maxence : Ok ! Est-ce que vous avez déjà publié deux-trois vidéos dessus ?

Public : Oui.

Maxence : Ok ! La première difficulté déjà qu’on a souvent pour les personnes qui n’ont jamais fait de vidéo, c’est qu’on a la peur, le regard de l’autre, le jugement, ou alors, voilà, on peut avoir rapidement le syndrome de la page blanche. Et du coup, ça, ça va être quelque chose qui me faisait peur au début. Ben, j’avais fait un travail sur moi-même pour réaliser des vidéos.

Donc, première difficulté à passer, c’est déjà, voilà, avoir cette confiance en tant que telle pour se dire : « ok, je me bouge le cul, je vais passer à l’action » et ce n’est pas grave si c’est imparfait ou si c’est médiocre. J’aime bien donner l’image. Si au début, vous jouez au tennis, les premières fois, ben la balle elle va aller soit dans le filet, soit à 15 m à côté du cours. Et en faisant en faisant en faisant, boum, un ace. Et c’est la même chose ben dans tout ce que l’on fait, c’est ce qu’a évoqué aussi Peggy et Jeff, c’est qu’au début, on tombe, on tombe, on tombe et à un moment donné, à force de persévérer, c’est statistique, c’est mécanique, on est obligé de réussir, voilà, par ricochet d’avoir ses premiers résultats.

Max Piccinini : C’est génial ! Donc, tu as commencé par les premières vidéos, c’étaient catastrophique au début ?

Maxence : Ben, là aujourd’hui, j’en ai encore quelques-unes, je me dis juste : « comment j’ai publié cette merde ». C’est pour vous dire : « quoi ? J’ai publié ça » ?

Max Piccinini : Pareil pour moi, c’est les premières vidéos, je me rappelle toujours.

Maxence : C’est juste, on hallucine.

Max Piccinini : Moi, j’avais déjà de l’argent, donc, j’avais payé un supposé expert avec des vidéos, à plus, je ne sais plus combien, d’euros, de 1500 euros, je crois la journée. Et j’étais sur un fond blanc. Et cette espèce d’imbécile ne m’avait pas dit que j’avais une mèche qui piquait comme ça. Je vous garantis le truc à la con. Et le mec, il a filmé toute la journée la vidéo. En plus, j’étais vraiment en train de… Il faut que je vous montre une fois la vidéo. C’était : « Bonjour, je m’appelle Max Piccinini, bienvenue… » Et j’étais en, pourtant je savais parler sur scène, je pourrais envoyer devant 2 000-5000 personnes, je pouvais envoyer, mais du coup, la caméra pour moi c’était vraiment un trou noir. Donc, je pouvais parler à 5000 personnes, Je n’ai jamais eu les mêmes peurs. J’ai l’impression que je ne parle à personne. Et donc, j’étais dans ce grand trou noir, et j’étais totalement tétanisé, j’ai fait n’importe quoi. Et en plus, quand je vois les vidéos, j’essaie de payer un gars en un de m’enlever cette mèche à la con. Et à la fois, le mec, il avait abandonné après trois jours. Il a passé trois jours de sa vie à essayer d’enlever ce truc stupide à 24 images par secondes. Et au bout d’un moment, il a abandonné, il n’a pas pu le faire. Parce qu’il y a quelque chose comme 45 minutes de vidéo, il n’a pas tenu. Il avait fait 3 minutes en trois jours. Il a pété les plombs. Donc, pour vous dire que même moi, c’était n’importe quoi. Et au bout d’un moment, j’ai commencé à me dire, tiens devant une caméra, mais en fait je parlais aux gens, je parle à des gens. C’est comme si je parlais à mes meilleurs amis et je veux les aider. Et du coup, mon message était plutôt qu’est-ce qu’on va penser de moi, ou c’est quoi ce trou noir et plutôt qu’est-ce que je vais donner.

Je pense que tu as dû connaitre le même type d’attitude ou vraiment tu t’es mis à l’aise, tu t’es dit que je passe un message, voilà.

Maxence : Oui, absolument ! Puis ben, c’est comme à chaque fois. C’est quand on le fait, on le fait, on le fait et à un moment donné, on devient bon, c’est aussi bête que ça.

Max Piccinini : Ça c’est génial ! Et donc, après, qu’est-ce qui s’est passé, donc tu as commencé avec des vidéos YouTube c’est ça ?

***

Maxence :

J’espère que cet extrait vous a plu et que vous avez bien pu apprendre donc des notes et que vous allez les implémenter directement dans votre activité.

Si vous avez apprécié cet extrait de mon intervention, je vous invite à cliquer sur le petit « pouce » juste en dessous. Et juste avant de vous laisser, en plus, vous allez avoir l’occasion de voir mon évolution, donc, vis-à-vis depuis cette intervention donc, je partage une vidéo privée, donc, c’est une vidéo bonus où j’explique comment je gagne 1500 € par jour en moyenne avec donc la vente de mes propres produits et également de l’affiliation passive.

Donc, il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers notre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email. Si vous visionnez cette vidéo depuis YouTube ou un smartphone, il y a le (i) comme info en haut à droite de la vidéo ou encore tout est dans la description juste en dessous.

Donc, je vous dis à tout de suite pour la vidéo bonus et n’hésitez pas à bien mettre en place ce tunnel de vente en or qui crache des euros au quotidien.

A tout de suite pour la vidéo privée ! bye bye !