Transcription – De 0 à 25 millions de CA en 3 ans ! Enfin rentier
Sébastien CERISE – Dropshipping – E-commerce

Maxence : De 0 à 25 millions d’euros en trois ans sur internet ! Oui, vous avez bien entendu de 0 à 25 millions d’euros sur le web.

Je suis actuellement avec Sébastien CERISE, Monsieur Dropshipping et E-commerce de manière générale.

Donc juste avant qu’on revient à tout ça en détails dans cette vidéo, cliquez bien sur le bouton « s’abonner » pour rejoindre plusieurs milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube.

Alors Sébastien, c’est ce que j’apprécie, c’est que tu as un autre côté. Souvent je vous parle de YouTube, de Snapchat, d’Instagram, de Google, de Facebook, de Pinterest ou encore que sais-je. Je sais que vous êtes nombreux aussi à vouloir gagner de l’argent sur internet. Vous le savez, vous avez l’infoprenariat, donc qui est le premier pilier. Il y a aussi un autre pilier qui est magique, qui est grandiose et qui correspond aussi à énormément de personnes, c’est ce pilier e-commerce, particulièrement avec le Dropshipping et Amazon FBA.

Alors juste avant, je voulais un petit peu que tu nous expliques, selon toi, c’est quoi une personne qui gagne de l’argent sur internet ? C’est quoi une personne qui a un ROI de la rente sur le web ? Et qui, voilà, comme là, aujourd’hui, on fait ce qu’on on veut, quand on veut, où on veut, avec qui on veut. Et ça c’est vraiment monumental et magique sur le web.

Donc, salut Seb ! Est-ce que tu peux rapidement te présenter ?

Sébastien : Salut Maxence ! Merci de m’avoir invité chez toi.

Donc, pour me présenter, bah, je suis Sébastien CERISE. J’ai 39 ans. J’ai deux enfants, bientôt quatre. Je travaille sur internet depuis 13 ou 14 ans, depuis 2003 en fait. J’ai commencé avec Christian GODEFROY en écrivant ses puces promesses. Puis ensuite, on a travaillé ensemble de nombreuses années jusqu’à son décès.

Et puis, pour te faire rapide, en 2012, j’ai, suite à une histoire de cœur bête, comme ça arrive à beaucoup de gens. Et bien, je me suis un peu abandonné et puis j’ai tout perdu. Je me suis retrouvé avec plus rien du tout.

Et donc, j’ai vivoté pendant quelque temps. Je suis passé d’une maison avec piscine de 350 m² à un appart de 35 avec ma fille de 10 ans à l’époque, avec vue sur terrain vague. Cette vue sur terrain vague, c’est un truc qui me reste dans la tête, qui me restera dans la tête toujours je pense et j’ai testé un milliard de trucs comme beaucoup de gens sur internet quoi.

J’avais décidé de ne pas retourner travailler. Enfin, ne pas aller chez un patron de toute façon, de ne pas rentrer en France. J’étais à Marbella, dans le Sud de l’Espagne. Et j’ai tout testé.

Donc, pendant un an et demi – deux ans, j’ai vivoté. J’avais quand même quelques compétences, donc j’arrivais à générer quelques milliers d’euros par mois. Et puis en 2014, j’ai découvert le e-commerce. Il n’y avait pas grand-chose à l’époque. C’était le tout-début de ce qu’on appelle maintenant le Dropshipping qui est le fait de ne pas voir le produit, jamais, donc, ne pas l’avoir en sa possession, pas de stock. J’ai découvert ça. Très vite, ça a été très très fort et j’ai commencé à gagner vraiment beaucoup d’argent avec ça. J’ai multiplié les magasins. J’ai multiplié les niches, les coûts. J’ai fait certains coûts et puis d’autres, des trucs sur le long terme. J’ai monté des magasins et je les ai vendus très chers. Ce qui fait que, ben, sur trois ans, je suis environ, donc depuis 2014, on est en 2017 aujourd’hui, trois ans et demi on va dire, je suis environ à 25 millions d’euros de vente en e-commerce sur internet.

Alors, c’est le chiffre d’affaires hein ! On est bien d’accord, tout n’est pas dans ma poche, mais c’est malgré tout monumental puisqu’on parle de rentabilité selon les sites entre 20 et 70%. J’ai quelque chose de particulier, c’est que je vis à Gibraltar. Il ne faut pas mentir aux gens ; je paye moins d’impôts que si on était en France. Mais en gros …

Maxence : Ouais absolument !

Sébastien : Voilà, donc, il ne faut pas raconter n’importe quoi non plus. Mais si j’étais en France, on va parler d’une rentabilité autours de 30%. Ce qui fait, voilà 25 millions d’euros, on fait le calcul très vite, je paye mes factures sans aucun problème.

Maxence : Exactement ! En fait, voilà 30% de 25 millions d’euros, ben ça fait des millions et des millions, millions, millions d’euros, donc 7,5 millions d’euros.

Ce qui est plutôt sympathique et aussi pourquoi je fais cette vidéo, voilà, tu as de nombreux membres aussi des formations qui sont membres de ma formation « patrimoine en or » et je sais voilà qu’ils font aussi à peu près de manière générale 30% de marge de bénéfice. Donc, c’est plutôt sympathique par rapport à ça. Alors une question que vous vous posez certainement. Vous dites, ben, merci Seb, merci Maxence, mais moi je suis débutant sur internet, moi j’ai 0 euro en poche. En gros, voilà, est-ce que je peux réussir donc dans le dropshipping et plus particulièrement, donc de manière générale dans le e-commerce ? Est-ce qu’il ne faut pas plutôt être un roi de la vente, voilà, comment ça se passe concrètement ?

Sébastien : Alors, déjà, au moment où j’ai commencé, je n’étais pas à 0, moi, j’étais à moins 300 000. Donc, tu vois, quand j’ai perdu, je me suis retrouvé avec, j’avais 300 000 euros de dettes à peu près quoi. Donc, quand on me dit : « ouais, moi je suis à 0 », je lui dis : « chut, chut, moi, j’ai commencé à –300 000 ». Donc, si moi j’ai réussi, c’est ma mère qui m’a prêté 2 000 balles à l’époque ou 3 000 balles, je ne me rappelle pas exactement, pour redémarrer. Donc, voilà, on peut démarrer avec vraiment pas grand-chose.

Démarrer avec 0 euro, ça n’existe pas. On ne gagne pas d’argent en démarrant avec 0 euro. Mais on peut se faire des rentes. Ce que j’appelle des rentes, c’est quoi la rente ? C’est, t’es pas obligé de travailler en fait. Ça ne veut pas dire que tu ne travailles pas. Moi, je travaille beaucoup, mais c’est parce que j’aime ça. J’adore ce que je fais comme toi, mais on n’est pas obligé. Quand on part en vacances quelques jours ou quelques semaines, et bien, on est plus riche quand on rentre de vacances. C’est ça la rente.

Et le gros avantage pour moi d’être avec le e-commerce, c’est qu’on peut commencer avec pas grand-chose, avec 0 compétence technique. Moi, je suis nul en technique, je ne sais rien faire. Mais, vraiment, faire, j’ai commencé avec rien, et je ne sais toujours pas faire grand-chose en technique. Maintenant, j’ai une équipe. Je ne vais pas non plus raconter de bêtises et j’ai des gens qui font la technique à ma place. Mais à l’époque, je me suis démerdé tout seul et sans aucune difficulté. On a des membres entre 17 et plus de 60 ans et tout le monde arrive très bien à se débrouiller avec la technique. Les industries habituelles de la rente en fait, c’est plutôt l’immobilier et la bourse qui sont des industries intéressantes. Ces deux là, pour moi me semblent extrêmement bonnes. Plutôt en développement de patrimoine pour moi. Parce que le calcul est simple. Pour gagner 10 000 euros par mois en immobilier ou en bourse, il faut mobiliser en gros entre 1 et 1,5 millions d’euros. Tout le monde n’a pas ça dans la poche, voilà, tout le monde ne peut pas démarrer avec ça. Alors, c’est soit votre argent, soit celui de la banque. On peut démarrer avec l’argent de la banque, mais malgré tout, voilà, les banques ne vous prêtent pas facilement 1,2 millions d’euros sauf si vous avez déjà quelques millions en banque.

Sur le e-commerce, ben, on commence avec presque rien. Quelques centaines, quelques milliers d’euros. On lance son truc et on arrive en quelques mois, voilà, tu en connais quelques uns qui sont dans ton coin aussi. On arrive très vite à des 10, 20, 30, 50 000 euros par mois, voilà, sans avoir mobilisé ce million ou ce million et demi d’euros. Donc, à mon avis, c’est le levier le plus puissant pour démarrer. Et ensuite, l’immobilier et la bourse sont des leviers extrêmement puissants pour stabiliser, pour s’enrichir, continuer à s’enrichir et pour créer un patrimoine. Moi, je vois beaucoup l’immobilier, j’en fais pas mal aussi. Surtout comme création d’un patrimoine. Je laisserai des choses à mes enfants.

Maxence : Absolument et je reviens un petit peu sur deux choses que t’as évoquées. La première chose, c’est ça qui est magique sur internet, souvenez-vous toujours de ça, c’est de pouvoir gagner de l’argent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à vie, donc, même les jours fériés, même s’il y a du brouillard, même si c’est noël, même si c’est dimanche, ou encore que sais-je, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, à vie. Donc, ça c’est grandiose. Moi, j’étais en Tanzanie, donc j’ai gagné, neuf jours, je n’avais pas du tout internet, donc, 17 000 euros. C’est quand même plutôt sympathique.  Vous allez être d’accord avec moi. Donc, ça c’est la première chose et la deuxième chose, j’ai réalisé une vidéo donc avec Roman PAILLET que vous connaissez, que je connais, voilà depuis 2012. Donc, ça fait déjà plusieurs années et voilà, il expliquait l’histoire inspirante donc de zéro à 250 000 euros donc de bénéfice en un petit peu plus d’un an. Donc, voilà, c’est ça la magie d’internet. Parce que je sais qu’il y a des personnes, il était dans l’infoprenariat depuis plusieurs années, il pataugeait, il ramait, il ramait, il ramait et le e-commerce, donc, les compétences en plus qu’il avait eues dans l’infoprenariat l’a permis voilà de performer très très rapidement. Donc, du coup, en fait, c’est ça qui est assez fabuleux avec le e-commerce, et c’est peut-être une autre question que vous vous posez. Voilà, en combien de temps je peux avoir un shop, ou je peux avoir donc une activité en ligne rentable pour être rentier ? Est-ce qu’il faut un mois ? Deux mois ? Six mois ? Un an ? Quelle est d’une manière générale un petit peu la tendance de tes élèves et c’est ça qui est beau, c’est que l’exponentialité est….. , voilà, énorme en quelques semaines.

Sébastien : Alors, ça dépend de deux choses en fait. Ton objectif, c’est quoi l’objectif de rente ? Si tu veux une rente de 2 000 euros par mois ou une rente de 50 000 euros par mois, ce ne sera pas le même temps. Et puis, le temps que tu es capable d’y mettre. Moi, je conseille de mettre minimum trois heures par semaine. Parce que celui qui ne sait pas mettre trois heures par semaine, franchement qui reste salarié, s’il n’est pas capable de couper la console de jeux ou la télé pendant trois heures par semaine, malheureusement, il ne pourra pas lancer une entreprise. Ce n’est pas le bon moment. On peut être un salarié heureux, qu’il revienne plus tard, mais je pense que ce serais une erreur de se former avec moi ou avec n’importe qui quoi. Donc, celui qui met trois heures par semaines, ça va lui prendre, allez entre un et six mois pour commencer à avoir des revenus intéressants, on va parler de 2-3000 euros par mois en gain, en bénéfice dans sa poche. Pour avoir 30% et de faire entre 6 et 10 000 euros de vente par mois, ça va extrêmement vite. Et celui qui met 10 heures par jour, forcément, il ira plus vite. Il ira plus vite et il gagnera plus. Tu vois les exemples, quelqu’un comme Roman. Bah, c’est quelqu’un qui s’est mis corps et âme dans le business, qui en plus s’est mis sur l’une des niches les plus difficiles que je connaisse, qui fait un carton, je ne vais pas la donner évidemment. Mais, il fait un carton sur l’une des niches les plus compliquées qui existent. Donc, c’est vraiment le type de niche que moi je dis : n’y allez pas, c’est très compliqué. Et il fait un carton dessus. Donc, c’est encore plus impressionnant, mais c’est quelqu’un qui s’est mis corps et âme. Donc, on va dire que ça va être de quelques semaines à quelques mois. Voilà l’exemple de Roman ; 250 000 euros de bénéfices en un petit peu plus d’un an. C’est des choses qui sont tout à fait réalisables en sachant que faire un quart de million d’euros pour beaucoup de gens, ça représente un quart de leur vie de salarié.

Maxence : Et bien absolument, j’avais fait une vidéo aussi récemment où je crois, je ne sais pas, je disais 200 000 euros ou quelque chose comme ça. Il y a quelqu’un qui me disait : « putain, c’est sept ans de salaire de mon travail ». Et c’est ça qui est assez incroyable. Souvenez vous, le salaire, c’est peut-être votre cas. Ce n’est pas du tout un jugement, mais c’est un constat. Il me semble que 50 % des gens en France gagnent donc le revenu, ce qu’on appelle le revenu médium, donc, 50% des gens gagnent moins de 1 700 euros par mois. Donc, voilà, si je ne dis pas de bêtise, c’est soit 1 700, 1 800 euros par mois. Donc, ça fait grosso modo 20 000 euros l’année. Ben évidemment, 250 000 euros, c’est donc, voilà, des années, des années et des années de dur travail. Donc, c’est ça qui est fabuleux par rapport à internet.

Sébastien : Et ce n’est pas le même temps d’apprentissage tu vois. Si par exemple, il y a des gens qui gagnent ça dans la vie, avec des boulots de salarié. Par exemple, un médecin en chirurgie esthétique, un chirurgien en chirurgie esthétique, mais il a fait 15 ans d’études le gars. Et c’est 15 ans d’études difficiles, c’est 15 ans de sacrifice pour gagner peut-être 2 ou 300 000 euros par an. Il y en a qui gagnent ce genre de…, ce niveau de salaire, voire plus pour …

Maxence : Ouais, typiquement un chirurgien par exemple, je pense.

Sébastien : Voilà, exactement, un chirurgien. Et c’est des gens qui gagnent de l’argent, et qui ont des voilà, qui bossent encore 12-13 heures par jour, qui se tapent des procès à tire-larigot et qui peuvent tout perdre sur un procès d’un client satisfait ou d’un client qui malheureusement a cassé sa pipe sur le billard. Ça peut arriver. Voilà, on en a… j’ai parlé hier avec un de mes potes qui est, voilà, un chirurgien qui se met au e-commerce parce qu’il n’en peut plus quoi. Et un chirurgien de chirurgie esthétique, donc, les gens qui gagnent le plus d’argent dans le domaine de la chirurgie et le gars il se met en e-commerce tu vois. Donc, voilà, nous, on va dire que tu vas mettre un an, tu vas mettre un an et tu vas te dédier au truc. Tu vas apprendre et on ne parle pas de 12 heures par jour. Mais tu vas apprendre, tu vas tester, etc. Et en un an, t’as le salaire d’un chirurgien esthétique qui a fait 15 ans d’étude.

Maxence : Et bien absolument. Ça c’est clair, c’est assez incroyable et c’est l’opportunité du siècle internet par rapport à ça, le troisième millénaire qui est juste incroyable.

Sébastien : Ouais !

Maxence : Ok. Alors, donc, aussi, je voulais revenir sur un point qui est très très important. C’est que quand vous faites une formation ou encore que sais-je, il y a malheureusement, des gens qui ne font rien ou alors, qui vont jusqu’au sommet de la formation, c’est ce qu’on appelle la branlette intellectuelle, la masturbation intellectuelle.

Sébastien : C’est ça !

Maxence : Toi, quels sont les deux ou trois blocages que tu vois dans les membres de tes formations. Tu te dis voilà, vous le savez on na dit il faut entre un mois et six mois en fonction de l’investissement en temps et aussi en fonction un petit peu des publicités que vous allez mettre et des revenus que vous avez, pour vraiment avoir une activité rentable sur internet. Voilà, c’est quoi les deux ou trois freins majeurs qui font que ben pourquoi il y a des gens, comme Roman qu’on a évoqué justement, qui vont faire 250 000 euros de bénéfice en l’espace d’un petit peu d’un an et pourquoi d’autre ben, vont gagner seulement, on va dire 1 000 euros ou alors 0, nothing, nada.

Sébastien : Alors, il y a à mon avis deux choses importantes et Roman est le parfait exemple. C’est l’attitude. L’attitude, c’est la première chose, c’est la plus importante, c’est le Pitbull quoi. Le gars qui ne lâche rien, une fois qu’il a une prise, il ne lâche rien. Il y va à fond, il se donne corps et âme. Ça c’est la première chose et à mon avis la plus importante. C’est vraiment, tous les gens qui réussissent ont cette même attitude, comme tu as toi, des gens qui se disent ok, qui sont focus sur leurs trucs et ils se disent, il n’y a pas d’obstacle quoi, devant moi il n’y a rien.

Maxence : C’est bam, bam, bam, bam, rentre dedans.

Sébastien : Justement, c’est le rhinocéros devant l’arbre. Il dit ce n’est pas grave, je vais tout droit. Donc, voilà. Ça c’est la première chose.

La deuxième, c’est l’entourage. C’est d’être entouré de gens qui sont dans le même mindset, des gens qui ne te tirent pas vers le bas et c’est pour ça que moi je conseille déjà de se taire quand on lance un projet. De ne pas parler à sa famille, à ses amis, parce que se sont les premières personnes qui vont te tirer vers le bas en général et vont dire : ah putain, tu t’es encore fait avoir, c’est une arnaque, ça ne marche pas, t’es vraiment trop con, etc. Ça, ça nous mine le moral. Alors que si t’es entouré de gens qui connaissent des difficultés ou qui ont connu des difficultés, ils vont te dire : ok, génial. En quoi je peux t’aider, fais moi voir ton truc. Ils vont se réjouir de tes succès et t’épauler quand ça ne marche pas bien.

Donc, voilà, pour moi, c’est ça les deux freins, le premier c’est le passage à l’action. Comme un pitbull on y va. Et c’est pour ça que j’ai fait quelques modifications dans la nouvelle version de ma formation, c’est ce genre de chose et puis l’entourage, se créer un entourage. Et là aussi, j’ai mis quelques trucs en place pour que chaque membre ne soit plus jamais seul et se crée un entourage de gens qui ont ce mindset de pitbull quoi.

Maxence : Ouais, ayez toujours ça en tête. Parce que moi pour une petite anecdote par rapport à ça, c’est ce que t’évoquais au début. Moi, j’avais fait l’erreur en quelque sorte de le dire à tout le monde, tout le monde. Et quand je gagnais 800 ou 1 000 euros par mois, tout le monde me disait : ben voilà, je te l’avais dit que ça ne fonctionnait pas. Moi, j’ai des tickets resto, moi, j’ai un treizième mois, moi j’ai une voiture de fonction et aujourd’hui, ben ce qui est assez marrant, c’est que c’est les mêmes personnes me demandent des conseils pour me dire : putain Maxence, je veux faire exactement comme toi ! Moi je suis toujours à 2 000 euros par mois et mes tickets resto, mais l’évolution est très très faible. Souvenez-vous, de manière générale, si vous bossez bien, ben vous allez doubler votre salaire en l’espace de dix ans. Donc, voilà, si vous gagnez 2 000 euros par mois, ben, dix ans après, vous êtes à 4 000 euros par mois. Bah l’internet, en l’espace de dix ans, vous êtes multi, mutli, multimillionnaire si vous appliquez les stratégies. Mais voilà, déjà en étant tranquille par rapport à ça. Donc, ça c’est…, c’est ça qui est assez grandiose vis-à-vis de cela. Alors vous vous dites peut-être ben merci Seb, félicitation pour ton parcours et merci Maxence, ben de nous partager tout ça une nouvelle fois. Tu lances une nouvelle formation qui s’appelle « Enfin rentier », donc qui est principalement vis-à-vis du dropshipping, d’Amazon, de l’immobilier, de la bourse, donc différents piliers. Est-ce que tu peux revenir sur les différents piliers que tu vas évoquer dans cette formation et surtout, voilà, est-ce que cette formation est certifiée ? A qui s’adresse cette formation ? A qui ne s’adresse pas cette formation ? Quand est-ce que vont avoir lieu les inscriptions ? Est-ce que tu peux nous faire un petit feed-back et une synthèse par rapport à tout ça ?

Sébastien : Alors la formation ben commence maintenant. Enfin, la formation, on commence maintenant à parler de la formation, on va pouvoir commencer à s’inscrire et à découvrir ben les éléments de la formation sur les jours qui arrivent. Elle commence physiquement le 2 octobre. Donc, ce qu’on a fait, c’est qu’on a créé du Bootcamp. Le Bootcamp, c’est quoi en fait ? C’est qu’on est en ligne tous ensemble, chacun dans son salon et on bosse ensemble. Il regarde ce que je suis en train de faire. En un jour et demi, ils ont un shop, qui est 100% optimisé.

Maxence : Alors est-ce que tu peux revenir, ouais, juste brièvement, qu’est-ce que c’est un shop et comment en fait on gagne concrètement de l’argent avec le e-commerce.

Sébastien : Bien sûr, ben, en fait c’est un magasin en fait. Ils ont un magasin, ensuite, on va mettre des produits dedans et ces produits dedans, on va les vendre avec la publicité Facebook. Pour faire simple, les trois premières étapes, c’est ça : un magasin pro, des produits qui cartonnent et de la pub qui dépote. Donc, voilà, ça c’est les trois piliers qu’on verra pendant cette première semaine de Bootcamp où on sera entre six et huit heures par jour ensemble pendant une semaine. Mais vraiment, on sera en train de bosser sur leurs projets. Donc, là, du coup, ce dont je parlais, le premier frein tout à l’heure l’attitude et le fait de voilà, de se mettre le dos au mur, de s’obliger à bosser. Voilà, je les oblige en faisant comme ça. Ils sont obligés puisqu’on fait les choses ensemble et moi je leur demande, ok : tout le monde est ok ? C’est bon, on a créé le shop ? On a fait ça ? On y va étape par étape et on met tout ça en place. Ensuite, pendant un mois, on stabilise et un mois plus tard, on refait une nouvelle semaine 8 heures par jour ensemble et en fait ce qu’on appelle le scaling, donc l’augmentation d’échelle pour exploser les revenus et arriver à des niveaux comme ceux dont on parlait, comme les miens, comme ceux de Roman notamment et de pleins d’autres. Donc, ta question c’était à qui ça s’adresse ?

Maxence : Exactement. Est-ce qu’on est certifié ? Voilà, comment ça se passe par rapport à tout ça.

Sébastien : Voilà, on crée en fait un système qui s’appelle l’institut de la rente. Donc l’institut de la rente c’est un institut qu’on a déposé à l’IMPI et qui va nous permettre de certifier nos clients comme quoi ils ont vraiment terminé le truc et qu’ils ont, ils commencent à avoir des résultats. Donc, oui, on les certifie de cette manière-là. Ensuite, à qui ça s’adresse ? A n’importe qui. Ça s’adresse à tout ceux qui ont envie de gagner de la rente sur internet peuvent rentrer dans la formation, il n’y a pas de limite d’âge, il n’y a pas de limite de quoi. Alors, bon, on ne peut pas avoir 12 ans évidemment, mais en tout cas…

Maxence : Il faut être majeur.

Sébastien : Il faut être majeur, il faut avoir une carte bleue quoi. Donc, il faut être majeur, mais voilà, on a des gens qui ont commencé à 17 ans, je ne le savais pas, mais qui maintenant sont dans le Mastermind. Je pense à Zacharie notamment qui maintenant va faire du coaching d’équipe de très très gros e-commerce au Mexique pendant une semaine tout frais payés. Il a 17 ans et il a commencé, il n’avait même pas 18 ans encore. Donc, voilà, tu vois, ce genre de truc là, c’est juste magnifique. On a des gens dans le mastermind qui ont plus de 60 ans. Donc, ils n’ont pas de problème non plus. En revanche, à qui ça ne s’adresse pas ? Et bien ça ne s’adresse pas à ceux dont tu parlais tout à l’heure. Ceux qui sont spécialistes de la branlette intellectuelle, de la masturbation mentale alors ça, voilà, si c’est aux consommateurs d’informations, ils vont en avoir de l’information. Mais, ce n’est pas l’objectif. L’objectif c’est qu’ils passent à l’action. C’est vraiment qu’ils se défoncent, qu’ils passent à l’action. Et pour ça aussi, ce dont je parlais tout à l’heure, tu sais de l’entourage ? On va mettre en place ce qu’on appelle « les clubs enfin rentier ». Donc, dans chaque zone géographique sur lesquelles on aura des clients, on a des clients, des membres d’enfin rentier eh bien, on va créer des clubs, des groupes, mais pas des groupes de deux personnes, des groupes de 10-20 personnes tu sais, principe alcoolique anonyme tout connement. On ne réinvente pas l’eau tiède. Quand tu as une petite baisse de régime, ben tu prends le téléphone, tu appelles un de tes potes du groupe du club, tu vas prendre un verre, tu vas prendre un café, tu vas jouer au bowling ou tu vas travailler sur ton magasin. Bref, se créer en fait localement, physiquement à côté de chez soi, un groupe de personnes dans le même mindset qui connaissent les mêmes difficultés, les mêmes joies. L’avantage des difficultés, c’est qu’ils ne les ont pas en même temps. Ce qui fait que dans un groupe de dix personnes, tu n’as pas dix personnes qui sont en phase descendante en même temps. Il y en a toujours quelques uns qui sont, ça se passe bien, les autres, pour qui ça se passent moins bien, ben, ils sont emportés par ceux qui cartonnent. Donc, on va créer vraiment un écho-système complet autour de cette nouvelle, de ce nouveau Bootcamp de formation, on l’appelle comme on veut. Un vrai écosystème pour que, ben pour qu’on pousse le plus de gens à une réussite comme celle dont on parle sur internet et en e-commerce. Il y a vraiment de la place en e-commerce, on est au tout début de cette tendance. Pour ceux qui ont l’attitude d’un champion, il y a de quoi tout exploser vraiment.

Alors, je pense que j’ai oublié une partie de ta question, mais je me suis perdu dans mes explications, mais j’ai oublié je pense une partie de ta question, je ne suis pas sûr.

Maxence : Ouais, on va juste faire une toute petite coupure que je branche – je n’ai plus de batterie apparemment, j’ai vu ça – et on va finir là-dessus.

On va revenir sur le chiffre aussi là du e-commerce, si je ne dis pas de bêtise, c’est 13 millions à 47 millions dans les 5 ans à venir ?

Sébastien : Milliards.

Maxence : Milliards, pardon, pas million mais milliards ; c’est de 13 milliards à 47 milliards ?

Sébastien : En France.

Maxence : En France, ok

Sébastien : En France, donc, c’est bien ça.

Maxence : Alors on reprend – hop, donc, là, c’est bon, c’est branché, je vais juste me remettre ici, up.

Ok, ben merci par rapport à tes précisions et aussi un autre point à souligner c’est que le e-commerce en France, donc, au cours des cinq prochaines années, tu vas me dire si les chiffres sont exacts, mais, voilà, j’avais lu, donc, ça va passer de 13 milliards à 47 milliards donc, oui, vous avez bien entendu, plus de 13% de croissance annuelle. Voilà, les gens sont ultra-connectés, achètent de plus en plus en ligne et c’est le moment pour avoir votre part du gâteau sur donc cette partie e-commerce.

Sébastien : Ouais c’est bien ça, c’est la Fevad en fait, la Fevad c’est la fédération des entreprises de vente à distance et de e-commerce et qui présente ces chiffres. Et a priori sur les premiers, sur la première partie de l’année 2017, ça va même être beaucoup plus que ça, puisque ça a déjà cru de 13% si je ne dis pas de bêtise sur l’année, quand le commerce traditionnel croit péniblement de 1%. Donc, c’est vraiment la tendance et c’est le tout début de la tendance. Imagine entre 13 et 47 milliards le nombre de personnes qui vont pouvoir créer des shops millionnaires. Ça va être juste monumental.

Maxence : Ben, il y aura des milliers voire des dizaines de milliers de personnes. C’est ça qui est impressionnant.

Sébastien : Ça va être génial.

Maxence : Voilà donc si aujourd’hui, voilà vous suivez cette vidéo, je sais que vous voulez avoir un business en ligne qui cartonne. Peut-être que vous, si vous n’êtes pas du tout fait pour avoir une chaîne YouTube, une page Facebook, un site web, Pinterest, Snapchat, Instagram, vous êtes peut-être fait, comme on l’a dit tout à l’heure donc les nombreux exemples de gens que j’ai connu dans l’infoprenariat comme Geoffrey MIKE, comme Roman PAILLET ou encore bien d’autre, à être voilà, 100% focus et surtout avoir un succès monumental grâce à e-commerce. Donc, si c’est quelque chose qui vous intéresse, je vous invite à cliquez maintenant sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Ça va vous rediriger vers une page où bah il suffira juste d’indiquer votre prénom et votre adresse e-mail. Vous allez avoir donc toutes les précisions, voilà, comment concrètement on devient rentier sur internet. Donc, le dropshipping, Amazon FBA ou encore donc le troisième pilier que tu m’évoquais tout à l’heure qu’un tout nouveau pilier qui s’appelle :…

Sébastien : L’impression à la demande. Le print on demand c’est en fait, tu fais livrer des produits à ta marque ou des tableaux comme ce que tu as derrière toi par exemple qu’on peut faire. Et ça marche extrêmement bien et c’est un pilier effectivement tout nouveau dont je n’ai pas encore dévoilé tous les secrets.

Maxence : Voilà et sur ce pilier, au passage, si vous êtes infopreneur, donc, moi, c’est quelque chose que je veux mettre en place, voilà, n’hésite pas à mettre donc votre branding, donc personal branding. Donc on imprimante des mugs, des t-shirts, donc ça va être votre nom avec vos phrases fétiches et personnelles et ça c’est sûr, ça va faire un tabac. Et quand vous êtes à l’intérieur donc dans la vie des gens, donc, tout simplement dans leur maison ou leur appartement, voilà, vous augmentez encore la valeur client et surtout, ben voilà, vous avez des clients fidèles à vie. Donc, ça c’est aussi grandiose par rapport à ça. Donc trois principaux piliers que tu reviens en détails à travers cette série de vidéo gratuite. Donc, indiquez bien votre prénom et votre adresse email et sinon, si vous êtes sur un smartphone, cliquez bien sur la petite fiche le (i) comme info en haut à droite de la vidéo ou encore, tout est dans la description juste en dessous.

Donc, si vous avez apprécié la vidéo, bah cliquez sur le petit bouton like, merci par avance ! Si également ben vous faites soit du e-commerce, soit du dropshipping, soit du print à la demande, bah, n’hésitez pas à laisser aussi votre petit feedback par rapport à cela.

Je pense que vous avez certainement déjà compris la puissance donc du e-commerce. Donc, foncez, go, go, go, go, go et on vous dit donc à tout de suite de l’autre côté pour cette série de vidéos gratuites. Merci Seb une nouvelle fois et donc, n’hésitez pas à mettre tout ça en place dans votre business.

Sébastien : Merci Maxence ! Tchao, tchao !

Maxence : A tout de suite de l’autre côté ! Bye bye !