Romain Boileau

Comment TOURNER 52 VIDÉOS YOUTUBE en 3 JOURS ?

Transcription – TÉMOIGNAGE de Jérôme sur le Club Privé Business : J’aime la TRANSPARENCE de MAXENCE !

52 épisodes YouTube en 72 heures, la méthode.

Maxence : Ici Maxence Rigottier. Juste avant de voir tout ça en détail dans cette vidéo, je vous invite à cliquer ce bouton « s’abonner » juste en dessous et rejoindre plusieurs milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube.

Je suis actuellement avec Romain qui a un site sur le cinéma et qui a également été bien la manette par rapport à ces 52 épisodes YouTube. Je voudrais revenir un petit peu sur la méthode ; si un jour vous achetez ce type de prestation comme j’ai réalisé à Romain, qu’est-ce que tu conseilles pour les personnes qui voudraient faire gonfler leur chaîne YouTube et par la même occasion avoir, de YouTube, un gros actif en leur faveur. Je te laisse rapidement te présenter par rapport à ton vécu en vidéo et également le type de matériel que tu as pour tourner ces vidéos. Salut Romain !

Romain : Salut Maxence ! Bonjour à vous ! Je m’appelle Romain Boileau. Comme il l’a dit, je tiens le site apprendrelecinéma.fr. Là, pour le coup, on ne parle pas spécialement de vidéos marketing mais plus de cinéma et de vidéos de fiction et c’est clairement orienté plus particuliers que pro, ou alors des particuliers qui veulent se professionnaliser dans l’audiovisuel mais pas du tout de vidéo marketing. A côté de ça, j’ai créé une société qui s’appelle Digital Monkey Production. On a deux gros types de clients énormément d’infopreneurs. Etant moi-même infopreneur, j’ai été assez bien placé pour comprendre leur besoin et à côté, on travaille aussi pour des agences de com, des grosses boîtes de prod qui me mettent directement en relation avec de grands comptes. Donc, on fait aussi de la publicité ; on a fait Lancel, Nina Ricci et on fait aussi pas mal de captation.

Alors, pour revenir au sujet de YouTube, ce n’est pas que faire appel à mes services, vous pouvez aussi le faire tout seul, mais il y a un process. Pour moi, YouTube, il faut vraiment le voir comme un média. Moi, à la base, j’ai une formation en production audio-visuelle. Donc, on va un petit peu s’inspirer des méthodes de production de la télévision. La télévision est un média, YouTube est un média, c’est votre média. Là, on est clairement sur une stratégie d’inbound marketing. L’inbound marketing, c’est le marketing par le contenu pour ensuite emmener dans des tunnels et convertir. Don, à la base, c’est donner du contenu et vraiment être un média. Donc, comment on fait pour les médias ? On fait toute la production en un moment. C’est ce qu’on a fait avec Maxence, on a fait les 52 épisodes – on a tourné ça en combien de temps ?

Maxence : En 72 heures. En trois jours, 52 épisodes. Nous, on en a fait 104, parce que j’en ai fait 52 pour ma chaîne de Paris Sportifs et 52 pour ma chaîne de business.

Romain : C’est ça. Et on a fait son lancement en plus.

Maxence : On a fait un lancement, donc c’était sur huit jours, mais vous pouvez le faire en trois jours. Moi, et toi-même, tu recommandes en deux jours, donc 26 épisodes par jour.

Romain : Je ne recommande pas, mais c’est vrai que beaucoup d’experts avec lesquels j’ai fait ce genre de prestations ont réussi au final à m’en sortir 52 en deux jours. Pourquoi ? Déjà, moi, il y aura un petit travail avec mon client qui est un expert. Je vais lui demander de définir 52 épisodes. Les 52 épisodes, il va les trouver où ? Il va les trouver, s’il a déjà un blog, ses meilleurs articles de blog. Il pourra – et ça, c’est Maxence qui m’a donné ce petit hack – regarder ses concurrents, c’est quoi les vidéos qui ont le plus buzzé. Il pourra aussi répondre aux questions qui reviennent le plus. Moi aussi, généralement, je donne mon avis, parce que, par exemple, on va en faire quelques-uns sur le magnétisme, j’avais plein de questions sur le magnétisme. Je me suis dit : « Ah ben, c’est super ! Tiens, on pourrait faire ça. » Pareil, j’ai donné des idées de vidéos à Maxence. Voilà, il y a un petit travail de brainstorming. On établit les 52 épisodes. Ensuite, ces 52 épisodes, on ne va pas les scripter. C’est vraiment chronophage et pas du tout 20/80. En revanche, moi, ce que je conseille, c’est prendre une mind map, même un fichier Word et y mettre les trois gros points de la vidéo et c’est trois gros points vont servir de base d’impro à l’expert qui va ensuite déballer son contenu. Du coup, comme c’est un expert, généralement, c’est un contenu qu’il connait par cœur. Donc, il n’y a pas trop besoin d’aller chercher loin, il connait ça sur le bout des doigts. Il a ces trois points pour lui éviter de s’embrouiller et puis, même si jamais il s’embrouille, ce n’est pas grave. Là, par exemple, pour ceux qui ont regardé Facebook live, je viens de m’embrouiller. Là, à l’interview, je vais couper, je vais croper et ça passera.

Maxence : D’accord. Donc, le premier point, c’est que tu conseilles deux choses : regarder vos meilleurs articles de blog ou alors regarder vos meilleurs vidéos YouTube. Peut-être que vous les avez faites il y a quelques années soit vous avez augmenté l’expertise soit…

Romain : C’est ce que Maxence a fait.

Maxence : Moi, par exemple, j’ai fait des vidéos il y a quelques années. Elles sont à chier, je n’ai pas peur de le dire. Soit je les avais refaites, parce qu’elles avaient buzzé à l’époque soit, j’ai regardé aussi les vidéos les plus populaires de mes concurrents. Alors, je recopie juste le titre, par contre je ne les regarde pas pour ne pas me faire influencer dans le contenu. C’est très important, parce que si vous regardez – on va prendre l’exemple de la voile – comment obtenir un bateau à moins de 100 000€, vous allez peut-être redire les mêmes conseils. Donc, quand on ne regarde pas du tout le contenu du concurrent, au moins vous avez vos propres idées et votre personnalité, votre mindset qui va avec.

Romain : Mais généralement, ça va assez vite. Ce n’est pas…

Maxence : C’est entre 5 et 10 minutes le format des vidéos. 10 minutes max par vidéo.

Romain : Oui, je conseille 10 minutes max, mais quand je disais que ça va assez vite, c’est de trouver les 52 épisodes, ça va assez vite. Il va y avoir direct 20 types qui vont venir. Si vous en parlez à vos amis, il y va y avoir dix types de plus. Vraiment, en trois fois une heure, vous les avez largement les 52.

Maxence : Absolument. Ça, il y n’y a aucun souci. Moi, en Paris Sportif, je n’ai pas forcément de concurrent. Donc, j’ai refait mes anciennes vidéos. Tu m’as donné quelques idées de vidéos, parce que c’est bien, quand vous êtes expert, vous ne savez plus du tout, de temps en temps…

Romain : D’abord, que veut un néophyte ?

Maxence : Qu’est-ce qu’un débutant, au final, aimerait bien avoir ; c’est un bon point positif et refaire aussi les anciennes vidéos à 100%. Est-ce que tu peux nous expliquer un petit peu le matériel, parce que l’objectif aussi d’avoir ce type de prestation, ce n’est pas de filmer avec un iPhone comme je le fais dans mes différentes vidéos, ce n’est pas de filmer non plus avec un appareil photo, un appareil de quelques centaines d’euros mais qui au final, n’a pas une image magique. Là, c’est de filmer quelque chose où on se dit : « C’est qui ce type ? C’est qui cette femme ? C’est qui cet expert en question ? » parce que ça sort du lot.

Romain : Moi, une phrase que j’adore dire – dédicace à Paul Peyronnet qui me l’a apprise : « L’habit ne fait pas le moine, mais il aide à entrer dans le monastère ». A l’heure actuelle sur YouTube, il y a énormément de contenus. Je ne connais pas les chiffres par cœur donc je ne peux pas vous les donner, mais il y a vraiment beaucoup de contenus et du coup, ce n’est plus qu’avec le fond qu’on va différencier, mais beaucoup avec la forme. Il y a encore trois ans, ça pouvait marcher ; maintenant, c’est beaucoup plus compliqué et il nous faut une belle former. La forme, évidemment, ça va passer par plusieurs choses. Ça va passer par l’image, d’où avoir un bon matériel. Pour le coup, là, on se filme avec une caméra… Enfin, le set complet doit valoir 25 000€, c’est ce qu’on sort dans nos presta de pub. Evidemment, si vous le faites tout seul, je ne vous conseille pas du tout de faire ça. Si vous le faites tout seul, évitez l’iPhone, des lumières que vous avez achetées pas très cher et qui vont avoir une teinte verte. Les appareils photos, il y a de très bon DSLR, mais faire attention à l’image, avoir une profondeur de champ faible, c’est-à-dire du flou derrière, c’est bien, ça décolle, ça donne cette impression cinéma et du coup, c’est bien. Après, il n’y a pas que l’image. L’image <0:08:41.4> La caméra et la lumière, parce que la lumière, ça sculpte. On connait la lumière en trois points qui est la lumière classique, mais… Maxence, on lui a fait de très belles vidéos, on n’a pas forcément utilisé une lumière en trois points ; il n’y a pas que ça. Donc si déjà vous connaissez la technique lumière en trois points c’est-à-dire une dim light, lumière principale ; une deuxième lumière sur l’autre côté qui est un peu moins puissante et une back light qui va faire le contre, c’est déjà la grosse base et le minimum.

Mais il n’y a pas que l’image, il y a aussi le fond. Très important, un truc que je vois beaucoup : vous ne filmez pas avec un mur derrière vous franchement. On appelle ça « la profondeur du champ », il y a la profondeur de champ pour savoir si c’est net ou flou derrière. Là, on a une faible profondeur de champ. En revanche, on a champ profond, c’est-à-dire qu’il y a de l’espace derrière et c’est important, parce que ça fait respirer. Après, il y a plein de choses avec les compositions de ligne de forces, on voit pas mal de lignes qui permettent un petit peu de faire glisser l’œil et c’est beaucoup plus agréable à l’œil. Le décor est quand même assez important. Si jamais vous n’avez pas de décor particulier, vous pouvez faire ça sur un fond neutre. Je déconseille le fond vert, parce que si c’est mal fait, ça dégouline, c’est crade.

Maxence : En effet, du travail de sagouin donc je sais ce que c’est.

Romain : Regardez les premières vidéos de Maxence et vous comprendrez de quoi je parle. Mais voilà, peut-être un fond blanc ou un fond bleu avec une petite lumière dans le dos qui permet de faire un petit côté aura.

Il y a aussi le charisme de la personne. Plus une personne est à l’aise, mieux ce sera et mieux vaut quelqu’un de super à l’aise dans une vidéo moyenne que quelqu’un de pas du tout à l’aise dans une super vidéo. Après, c’est aussi l’avantage de faire appel à un prestataire, c’est que si vous vous filmez tout seul, vous avez la technique à gérer, votre contenu, la lumière, etc… Ça va très vite et du coup, ça peut pas mal vous déstabiliser. Donc pour moi, c’est vraiment les trois points primordiaux : une très belle image, lumière et caméra, un fond qui communique inconsciemment. Là, ça communique une bonne opulence…

Maxence : On est dans un beau duplex à Malte.

Romain : On est dans un beau duplex à Malte, ça respire. Et la dernière chose, le charisme du présentateur.

Maxence : Ok, ce sont les éléments indispensables et surtout, pour faire grossir votre chaîne YouTube par la même occasion.

Romain : Autre chose, si on est dans les stratégies de média d’inbound marketing, le contenu, ça se recycle. Donc, ne vous contentez pas de publier votre émission YouTube, vous l’envoyez directement à votre newsletter si vous en avez une, vous la publiez sur Facebook et tous vos réseaux sociaux.

Maxence : Donc Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, tous ces différents réseaux pour avoir le maximum de personnes qui vont visionner la vidéo de départ et par ricochet devenir populaire.

Romain : C’est ça. Surtout que l’algorithme de YouTube, on ne sait pas grand-chose sur lui, mais un truc qu’on sait, c’est que plus la vidéo va partir haut, plus elle aura des chances d’avoir de bons résultats. Si par exemple, au bout d’une semaine, elle n’a pas dépassé les 1000 vues…

Maxence : C’est plus compliqué.

Romain : Elle a peu de chance d’ici un an de dépasser les 2000. Si en revanche, elle tape directement le 5000, elle a des chances d’atteindre les 50 000. C’est pour ça qu’il faut vraiment envoyer la sauce dès le début.

Maxence : D’accord. Donc, d’entrée de jeu, toujours, à 100%, publier sur vos réseaux sociaux en plus par rapport aux différents épisodes.

Egalement, une question que vous vous posez certainement, pour ce type de prestation – parce que c’est bien aussi de sortir de sa zone de confort, il ne faudra pas forcément soi-même être tout seul dans son coin pour réaliser 52 épisodes, puisque soit on va procrastiner soit en faire un ou deux par semaines – quel est le type de tarif par rapport à cette prestation ? Explique-nous un petit peu tes prix et qu’est-ce qu’on peut trouver.

Romain : Alors au niveau de mes prix, il faut compter entre 2000 et 3000€ pour deux jours de tournage. Les deux jours de tournage, bien sûr, on les a préparés en amont et j’accompagne un petit peu la personne en amont. Donc, il faut compter 2 à 3000€ ; 3 c’est plus si on est deux, si vous voulez une prestation assez haut de gamme comme Maxence avec une belle caméra, deux techniciens et 2000, c’est plus un seul technicien et une caméra un peu moins de haut de gamme. Mais voilà, entre 2000 et 3000€, il y aura deux jours de tournage. L’objectif, évidemment, c’est de sortir les 52 épisodes et j’accompagne la personne en amont pour réussir ça. Et donc, ça comprend : le petit coaching en amont, les deux jours de tournage et la post prod.

Maxence : Donc, dites-vous bien en termes de créneau horaire, par exemple : 9h30 – 12h30, 15h – 18h pendant les deux jours et vous allez faire les 52 épisodes. Vous en avez 13 par demi-journée à réaliser. Donc 13 en 3 heures, même si vous vous trompez, si ça dure 10 minutes en moyenne, ça fait…

Romain : Il y a des moments pour raccorder. Pour toutes les personnes avec qui je l’ai fait, au final, ça pouvait être un poil déstabilisant au début, mais une fois les deux, trois premières vidéos enchaînées, boum, ça carbure. Et tous les experts pour lesquels je l’ai fait pour l’instant ont fait les 52 vidéos.

Maxence : Voilà. Donc, il n’y a pas de raison, juste préparer un petit peu à l’avance. Moi, j’étais assez dans l’improvisation. Je notais quand même deux, trois idées le matin.

Romain : Il préparait les vidéos le matin ? Clairement le truc à ne pas faire.

Maxence : Il ne faut pas faire comme moi ! Exactement. Mais je pense qu’il y aura quand même de beaux résultats par rapports à ça et surtout…

Romain : Tu vas être du high level l’ami !

Maxence : Moi, pourquoi j’ai fait appel à Romain, c’est surtout pour l’autorité, parce que je sais que les personnes qui vont tomber sur mes vidéos maintenant vont se dire : « Wow, c’est qui ce jeune ? C’est qui se mec-là ? », tout simplement parce que ce n’est plus des images avec l’iPhone. Alors certes, quand je fais des Facebook live ou d’autres petites vidéos, on voit une différence d’image…

Romain : Il y a moins de contrainte esthétique mais il commence à y avoir de plus en plus un petit niveau esthétique sur YouTube et…

Maxence : Exactement, si vous voulez percer…

Romain : La vidéo est devenue trop banale maintenant pour faire des trucs où c’est tout brûlé derrière. « Brûlé », ça veut dire en gros que vous êtes correctement exposé mais derrière c’est tout blanc ou alors derrière c’est correctement exposé, mais vous, vous êtes tout surexposé. Dans la presta, il faut savoir qu’il y aussi de l’étalonnage. Moi, derrière, je retouche les couleurs et…

Maxence : Tu peux nous expliquer ce que c’est l’étalonnage au cas où les personnes ne savent pas ce que c’est ?

Romain : L’étalonnage, en gros, c’est le travail des couleurs en post prod. Comme je vais monter cette vidéo, ce que je vais faire, c’est que : « hop là. Là, non étalonné » et « Là, étalonné ». Voilà, ça parle direct.

Maxence : Logiquement, vous allez faire : « Wow, ok. Je préfère quand c’est étalonné ». Vous allez avoir un jeu de couleur qui est vachement plus sympa par la même occasion.

Ok. En tout cas, merci une nouvelle fois par rapport à ton expérience.

Romain : Merci de m’avoir invité Maxence !

Maxence : Moi, c’est avec grand plaisir que j’ai réalisé tout ça. N’hésitez pas à prendre les services de Romain, si vous voulez vous décupler par rapport à YouTube. Moi, j’ai fait 104 épisodes en l’espace de six jours. C’était huit jours de tournage. On a fait Malte, mais après il y avait aussi des vidéos de lancement, toutes ces choses-là.

Romain : On a fait son lancement qui va envoyer du lourd, drones et tutti quanti.

Maxence : Alors, également, le drone, vous en verrez aussi dans certaines vidéos. Qu’est-ce que tu pourrais nous dire par rapport au drone et quel est le tarif d’un drone, parce que ça aussi, c’est quelque chose que je trouve assez grandiose en termes de : « Wow, là on envoie du lourd en termes de lifestyle en quelque sorte ».

Romain : Pour le drone, c’est un peu particulier, parce que sur Maxence, le technicien avec qui je suis venu l’a offert et il ne m’a pas facturé le drone. Il a dit : « Je viens à Malte, je ramène mon drone, je vais faire des images ». Une presta drone, c’est large, parce qu’il y a plein d’opérateurs sur le marché. Ça va aller, on va dire, de 300€ la demi-journée ; ça peut aller à 700. Préparer un drone, ça peut valoir…là, le drone qu’on a ramené…

Maxence : C’est quoi, 2000€ ?

Romain : Il valait, oui, 2000, 2500€ mais il y a des drones d’entrée de gamme. Maxence, il bavait devant le drone : « Ah, mais c’est magique… »

Maxence : Mais c’est génial.

Romain : Bon, c’est sympa, clairement, c’est un plus, mais ce n’est pas… Maxence, parce qu’on a tourné en extérieur.

Pareil, si vous voulez tourner en extérieur, c’est beaucoup plus complet, parce qu’il y a énormément de contraintes. Il faut savoir qu’un film en extérieur, il y a grand minimum  cinq techniciens si on veut faire un travail propre et généralement, on est plus dans du quinze et dans du 50 pour des longs métrages. Il y a plein de choses à gérer, il y a le son, la lumière du soleil parce qu’on a le soleil qui est une lumière qui va nous faire des grosses ombres, donc il faut contrer avec le réflo, il faut mettre une toile de diff. Dehors, je ne le fais jamais tout seul et c’est vrai que si on le fait à deux techniciens, on va avoir un rythme de production qui sera plus bas que si on fait en intérieur où on contrôle vraiment tous les éléments.

Maxence : Ok. En tout cas, merci pour ton retour d’expérience. N’hésitez pas à jeter un œil sur son site qui s’appelle ?

Romain : « Apprendre le cinéma » que je suis en train de créer. A l’heure actuelle, – je t’enverrai un petit lien – je réfléchis un petit blog de vidéo marketing et là, je suis en train de lancer un petit service (j’en profite pour faire ma pub) où le montage est à 2,50€ la minute de rush. C’est vrai que tout le monde n’a pas forcément les moyens de se payer…

Maxence : Juste, explique juste le « rush », qu’est-ce que ça veut dire si on ne le savait pas.

Romain : Attention, le « rush », ce n’est pas la minute finale. Si vous avez une vidéo de 5 minutes mais que vous avez passé, on va dire, 7 minutes dessus, on comptera 7 pas 5. Mais voilà, 2,50€ la minute du rush. Evidemment, si vous avez de grandes pauses, si la caméra est restée allumée pendant 30 minutes, qu’il n’y a rien eu et que nous, on a juste accéléré et coupé, on s’arrangera, mais l’idée c’est surtout si quelqu’un s’est trop trompé mille et une fois et qu’on n’est pas tous maté et qu’on ne facture pas la minute finale. J’ai déjà eu une cliente qui a 1045 minutes pour faire une vidéo de 5 minutes, je ne lui ai pas facturé les 45 minutes. Mais voilà, je ne vais pas non plus facturer les 5 minutes. Après, pour les clients qui ont un peu plus de mal derrière la vidéo, on adapte nos tarifs. Et aussi, si la vidéo est nue, il faut compter un petit surplus s’il y a de l’habillage vidéo ou de l’habillage textuel, un petit surplus qui va varier en fonction de l’habillage de 1,50 à 2,50€.

Maxence : Ok. Merci à 100%.

Romain : Merci à 100% à toi aussi Maxence de me faire la petite pub !

Maxence : Avec grand plaisir ! Donc si vous avez apprécié les différentes vidéos au cours des dernières semaines, ça vous donnera un ordre d’idée, vous verrez un exemple. C’est Romain qui est derrière la baguette. C’est aussi simple que ça.

Si vous avez apprécié la vidéo, n’hésitez pas à cliquer sur le pouce juste en dessous. Egalement dans la description, Romain va communiquer les différents liens si ça vous intéresse à 100%, ça vous permettra évidemment de pouvoir le contacter pour des éventuels services dans le futur.

Romain : Vous me croiserez en évènements…

Maxence : Ou dans les évènements, comme moi : Web the connect, congrès des infopreneurs, etc.

Romain : A Montpellier qui arrive bientôt mais tu ne seras pas là malheureusement.

Maxence : Voilà. Je ne peux pas être partout dans les évènements, mais vous verrez aussi Romain qui est souvent dans les évènements business et infoprenariat.

Si vous avez apprécié la vidéo, merci par avance de votre petit pouce juste en dessous. Et je veux tout simplement vous envoyer une vidéo privée où j’explique comment je gagne plus de 500€ par jour en automatique. Il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube ; cliquez sur ce lien, ça va vous permettre d’être redirigé vers une autre page où il vous suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email et ça vous permettra de savoir exactement comment faire pour avoir un business qui cartonne.

Il y a le (i) comme info en haut à droite de la vidéo ou encore tout est dans la description juste en dessous.

Romain : Et encore, il faisait des journées pendant le tournage. Le matin, il regardait, il disait : « Ah tiens, j’ai gagné 300€ ».

Maxence : Là, j’ai plus de 25 000€ ce mois-ci donc bon petit mois.

Romain : Gros mois. Bon petit mois.

Maxence : Merci ! A tout de suite pour la vidéo bonus !

Romain : Et à bientôt.

Pense à

PARTAGER !

REJOIGNEZ LES ENTREPRENEURS À SUCCÈS !

VOS CADEAUX OFFERTS

90 thématiques pour vivre du web
2 500€ par jour en vendant ses propres produits
Expatriation : 0 impôts, 100% en ligne
D'une ferme à millionnaire sur Internet
Accompagenement et consulting business

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Club Privé Business : 30 000€ par an
Programmet et formation expatriation : 0 impôts, 100% en ligne
Club Privé Revenus passifs : 100€ par jour
Programme Bourse : 20%/an, 5 minutes/mois
Séminaire Business Internet en or
Accompagenement et consulting business par Maxence Rigottier
Mastermind : Business et Revenus Passifs
Mentorat Business Internet : coaching 1 to 1

Tu as envie de réagir

POSTE TON COMMENTAIRE ICI !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

d
c

ENVIE de GAGNER au MOINS 100€/JOUR de REVENUS PASSIFS ?

Découvrez puis recopiez mes stratégies qui me permettent de générer environ 8000€/mois de revenus passifs