Transcription – Comment avoir une image de marque magnétique ?

C’est ce qu’on va voir en détail dans cette vidéo.

Je suis actuellement avec Youmna Tarazi. On est à Lisbonne au congrès des infopreneurs. Donc, je t’ai rencontré il y a quelques mois à un autre séminaire d’Alexandre Roth et je vais te laisser rapidement te présenter et surtout exposer l’importance d’avoir cette image de marque magnétique pour faire exploser votre visibilité sur le web.

Juste avant, cliquez bien sur le bouton « s’abonner » pour rejoindre plusieurs milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube.

Maxence : Donc, salut Youmna ! Est-ce que tu peux nous en dire un petit peu plus sur toi pour les personnes qui ne te connaissent pas ?

Youmna : Ouais, salut Maxence ! Et bien, donc, moi je suis coach, entrepreneur, artiste, psychothérapeute. Je suis un peu multi-casquette. Mais ce que je fais en gros, c’est accompagner mes clients à avoir vraiment un alignement entre ce qu’ils présentent d’eux et qui ils sont, leurs valeurs, ce qu’ils vendent et de pouvoir vraiment exprimer cet alignement par à la fois une image de marque magnétique, une identité visuelle cohérente, mais aussi par rapport à leurs vêtements, par rapport à comment ils se présentent eux. Puisque ça va être vraiment les différentes couches. D’abord, il y a nous, puis le vêtement, c’est notre première image et notre image de marque, ça va être l’image d’après, qui va un petit peu faire office d’ubiquité qui va nous permettre d’être un peu partout.

Maxence : Ok.

Youmna : Et pourquoi l’image est très importante ? Et bien parce que c’est 70% de l’impact quand on voit une personne pour la première fois. Donc, les trois premières secondes, on voit vraiment et ce qui nous reste, les 70% dans l’impact qu’on a sur quelqu’un, ce n’est pas ce qu’on va lui dire, c’est l’impression qu’on va lui donner, c’est la première impression qu’on donne. Et donc quand on nous voit, les vêtements, ça va être notre apparence, c’est le premier impact et puis quand on va voir dans une communication la manière dont on va présenter les choses, la manière dont on va parler de soi, c’est le deuxième impact. Donc, quand on n’est pas là, mais la communication va parler pour nous. Elle va être le prolongement. Moi, je parle d’empreinte vibratoire.

Maxence : Ok.

Youmna : Voilà, où je vais prendre vraiment les caractéristiques du corps de l’entrepreneur. On va lire ensemble les caractéristiques de son corps et on va le prolonger par l’image de marque en passant par le vêtement.

Maxence : D’accord.

Youmna : Voilà, ça, c’est ce que je fais.

Maxence : Ça, c’est vraiment ta spécificité que tu enseignes.

Youmna : C’est vraiment mon cœur de métier. Ça, c’est ce que j’enseigne et quelque part, on dit toujours que notre talent vient de notre plus grande blessure. Et moi, quelque part, ce travail, c’est quelque chose d’inné, que j’ai toujours fait sans trop me rendre compte. Ça fait juste quelques années que j’ai vraiment conscientisé ça. Parce que j’avais un père qui était peintre.

Maxence : Ok.

Youmna : et qui n’aimait pas du tout se montrer, qui n’aimait pas du tout se vendre. Et moi, c’était une grande souffrance pour moi parce que j’avais vraiment envie d’être fière de mon papa et qu’il ait de la reconnaissance de son vivant. Il faisait toujours référence aux peintres maudits, que les grands peintres n’étaient connus que 100 ans après leurs morts. Et moi, ça me faisait vraiment mal parce que je croyais en son travail. Et du coup, j’ai vraiment développé la croyance qu’on peut célébrer notre talent de notre vivant, quel que soit notre métier et ça a développé chez moi la capacité de mettre en valeur le talent de l’autre. Puisque mon père, je lui ai créé un premier livre. Puis, avec ma mère, on a créé un deuxième livre récemment et depuis qu’il est mort il y a sept ans, on a créé des expos. Mais c’est vrai que de son vivant, j’ai beaucoup œuvré pour l’aider à se mettre en avant, j’avais créé un site internet. Donc, c’est vraiment de là ; c’est quelque chose d’extrêmement qui vient de mes tripes, de très profond. Et quelque part, mon talent s’est vraiment développé à ce niveau-là et avec mon passé de directrice artistique des arts appliqués, mon expérience dans la psychothérapie, la gestalt, le théâtre. Ben j’ai rassemblé une expertise de l’humain qui fait qu’aujourd’hui, je peux apporter cette transformation.

Maxence : Ok. Alors du coup, vous vous dites peut-être, ben merci Youmna. Vous êtes en train de regarder la vidéo, vous êtes peut-être ou vous avez déjà une bonne présence en ligne. Quels sont les conseils que tu peux donner aux personnes qui vont peut-être dans des événements, ont des cartes de visites. Vous avez peut-être des réseaux sociaux, des sites web. Voilà, l’image de branding magnétique pour quelqu’un qui est infopreneur ou qui a un business en ligne.

Youmna : Ouais, carrément, mais carrément. Ben écoute, très simplement, là tout à l’heure, il y a quelqu’un qui m’a félicitée pour ma carte de visite. J’étais extrêmement touchée et il m’a dit, c’est la deuxième carte de visite de toute ma carrière qui me touche.

Maxence : Alors, qu’est-ce que tu as mis sur cette carte ?

Youmna : Voilà ! Je vais vous dire. Alors, je vais vous révéler qu’est-ce que j’ai mis sur ma carte de visite. Alors, j’ai mis trois choses qui, pour moi, sont indispensables pour une carte de visite réussie. Alors, je dis toujours déjà dans mes webinaires, dans ma transmission. Je dis toujours que la carte de visite est la dernière chose qu’il faut faire, parce qu’il y a pleins de clients qui croient qu’il faut attendre de faire sa carte de visite avant de prospecter. Donc, ça c’est important de le savoir. Si vous n’êtes pas encore dans du réseautage, ne commencez pas par la carte de visite, mais commencez d’abord par pratiquer votre cœur de métier et ensuite faites la carte de visite. Si vous allez à du réseautage. Là, c’est important d’avoir une carte de visite.

Donc, les trois choses importantes à vraiment mettre sur votre carte, c’est premièrement, bien évidemment votre nom et plutôt que votre métier, c’est votre promesse. Donc, par exemple, moi, je mets : mon talent, c’est de rendre le votre visible ou… je mets ma phrase signature. Donc, mon nom, ma phrase signature qui est : « J’aide les entrepreneurs tiraillés entre leur image professionnelle et qui ils sont à identifier la tenue et l’image de marque qui leur permet de se sentir en cohérence pour augmenter leur réussite ».

Maxence : D’accord.

Youmna : Donc, ça c’est hyper-important de mettre votre promesse, votre nom. Ça c’est la première chose sur la carte de visite. La deuxième chose, c’est l’appel à l’action.

Maxence : Ok.

Youmna : Donc, moi, sur ma petite carte, j’ai quand même trouvé la place assez harmonieusement pour inviter les gens à télécharger mon guide gratuit sur mon site internet. Donc, direct, plutôt que les gens jettent – une fois qu’ils ont jeté la carte de visite, ils sont quand même passés à l’action avant. Et la troisième chose que moi j’aime mettre d’autant plus que je travaille sur l’image – c’est plutôt optionnel selon comment vous êtes à l’aise avec votre image – c’est de mettre votre photo. Parce que je sais, moi je vais à beaucoup d’évènements de réseautage et tu sais, quand tu rentres chez toi et que tu as 30 cartes de visites et tu es connecté avec des superbes personnes, mais tu n’arrives plus à faire le lien entre la personne et sa carte de visite.

Maxence : Alors ; ça, ça m’est arrivé plein de fois et ça vous est déjà certainement arrivé là !

Youmna : Ah ben ouais, moi aussi.

Maxence : Tu prends ta poche et tu dis : « merde, c’est qui déjà cette personne », lorsqu’on a vu voilà 15 cartes de visites dans la journée, on s’en souvient plus.

Youmna : Voilà, c’est ça. Et du coup, je mets ma photo pour que les gens.

Maxence : Aient une identité visuelle.

Youmna : Ouais ! Déjà, je travaille sur l’image. Donc, c’est une manière d’être congruente, de dire, je me montre. Et puis, aussi, c’est surtout pour un côté pratique. C’est pour que les gens associent mon nom à mon visage. On retient plus facilement les visages que les noms, quand on est dans du réseautage. Donc, ça c’est déjà, si vous l’appliquez, vous avez plus de chances de garder le lien avec les personnes après.

Maxence : Ayez toujours ça en tête parce que c’est la même chose dans votre contenu. Leurs premières impressions, c’est ça, qui vont vous permettre de fidéliser les gens et c’est la même chose dans la vraie vie ou même dans n’importe quelle activité. C’est ce que vous dégagez au premier abord qui va entrainer cette relation de confiance d’humains en humains, ou alors même dans votre business. Egalement, est-ce que tu peux nous partager, tu as différents programmes clients et trois principales erreurs ou des différentes personnes que tu accompagnes et tu te dis : waouh, toi, aussi, tu es tombé, en quelques sortes dans le piège.

Youmna : Voilà ! Si t’es tombé dans le piège, et bien écoute ce qui va suivre ; il y a trois erreurs que je repère le plus souvent et que vraiment tout le monde le fait avec une bonne intention, mais en vérité, ça vous sabote. Et ça c’est prouvé, puisque la première erreur, c’est de penser que le noir va à tout le monde et que si vous ne savez pas quelle couleur choisir, et ben le noir vous évite de faire des erreurs. Et bien, c’est tout le contraire. C’est-à-dire qu’en portant du noir.

Maxence : Donc toi tu bannis le noir, mais homme femme ou juste… ?

Youmna : Homme – femme. Ça a vraiment le même effet sur les hommes et les femmes. Le noir va à très peu de personnes. Il faut vraiment avoir une lumière froide très contrastée pour que le noir vraiment rentre en phase avec cette lumière qu’on a et…

Maxence : Qu’on soit blanc, arabe, noir. C’est à éviter.

Youmna : Ouais. C’est vraiment. Alors, après les gens qui sont très noirs de peau ou alors qui ont vraiment du contraste, tu vois, la peau très blanche, les cheveux très noires, là ça peut leur aller à la rigueur. Mais c’est rare, c’est vraiment la minorité. Si vous ne savez pas si le noir vous va, évitez-le parce qu’en fait le noir, ce qu’il fait, c’est qu’il va vieillir, il durcit les traits, il peut griser le visage. Les femmes, je sais que souvent quand on porte du noir, on a l’impression qu’il manque du maquillage. On va avoir tendance à mettre un rouge très rouge. Finalement, on va avoir une masse noire avec des lèvres rouges.

Maxence : Ok.

Youmna : Les hommes, ils vont paraitre tristes. Ça fait un peu enterrement, tu vois. Donc, ce n’est pas une très bonne idée de porter du noir, surtout pas pour un rendez-vous professionnel. Choisissez des couleurs plutôt dans des gammes de bleus foncés, des gris, des gris bleus, selon la déclinaison de la personne. On a des ersatz de noir.

La deuxième erreur que je vois souvent, c’est vraiment l’inverse du noir, c’est là des personnes qui n’ont pas peur justement de faire des erreurs. Et ils sont tellement dans l’enthousiasme de vouloir transmettre leur amour de la vie et des couleurs, qu’ils vont porter trop de couleurs ou des couleurs trop flashy.

Maxence : J’imagine.

Youmna : Qui vont les couvrir à l’inverse du noir et on va voir plutôt une tâche colorée trop bariolée qui va marquer…

Maxence : En mode carnaval…

Youmna : En mode carnaval, voilà. Donc, ça ce n’est pas non plus une bonne idée. Je vois pas mal de gens par exemple dans le développement personnel, des thérapeutes, des artistes qui vont porter les vêtements arc en ciel de tous les chakras par exemple. Bon, après, en business aussi, il y a des gens qui ont envie d’être originaux. Par contre, il faut vraiment choisir la couleur qui vous va, qui est en harmonie avec votre lumière corporelle. Et ça, si vous avez envie d’aller plus loin, vous pouvez télécharger mon guide : « cinq clés pour habiter votre tenue idéale », où j’explique comment faire le test des couleurs et savoir de quelle famille vous êtes. Et c’est sur mon site internet : www.youmnatarazi.com.

Maxence : Je mettrai le lien dans la description YouTube juste en dessous.

Youmna : Voilà ! Ok ! Donc, vous pouvez télécharger le guide pour connaitre vos couleurs et vraiment aller dans des couleurs qui vous mettent en valeur, autant qu’à faire.

La troisième erreur que je vois très répandue autant chez les hommes que chez les femmes. C’est que dès qu’on est dans un mode business réseautage, de se dire, je vais porter mon costard, ma veste. Et ça ne va pas forcément à tout le monde. Le côté business veste cintré, ça ne va pas vraiment à tout le monde. Il y a des gens qui vont se sentir guindés et qui ne vont pas très bien respirer. Et du coup, moi, je sais pour l’avoir vécu il y a longtemps, j’affichais aussi une autorité qui n’était pas la mienne.

Maxence : Ok.

Youmna : Et du coup, ça m’embarrassait parce que j’avais l’impression de vendre quelque chose que je n’allais pas être capable de faire. Donc, je me mettais énormément de pression et quand je rentrais chez moi, je m’effondrais. Et la veste noire elle faisait ça. Elle faisait : « j’ai tellement pas confiance en ce que je suis que je vais leur montrer que j’assure », mais finalement, ce n’est pas ma manière d’assurer.

Maxence : Ok.

Youmna : Et donc, ce que je vous conseille pour être vous-même, c’est de prendre finalement quand vous avez un enjeu important dans votre vie, prenez les vêtements que vous portez le plus souvent. Il y a forcément une raison pour laquelle vous les portez les plus souvent puisque votre corps sait de quoi il a besoin et c’est lui qui vous dicte, c’est-à-dire, c’est lui qui vous dit : « ce truc que tu portes souvent, peut-être que c’est le bon truc pour toi ». Et observe qu’est-ce que tu aimes dans ce vêtement-là. Essaie de le répercuter sur d’autres tenues.

Maxence : Ok. Ben en tout cas, merci par rapport à tous tes différents conseils. Donc, si vous voulez en savoir plus sur Youmna, je mettrai le lien dans la description juste en dessous. N’hésitez pas, c’est vraiment quelque chose d’important en termes de première impression.

Si vous avez apprécié la vidéo, cliquez sur le petit bouton « like », juste en dessous. Merci par avance. N’hésitez pas à la partager ou s’il y a des personnes qui ont un petit peu de mal avec les jeux de couleurs, avec des cartes de visites ou encore tout ce qu’on a évoqué dans l’interview.

Et juste avant de vous laisser, je vous invite à télécharger un cadeau de bienvenue. C’est une vidéo où j’explique comment je gagne 1500 € par jour en moyenne avec la vente de mes propres produits et l’affiliation passive.

Donc, il y a un lien dans la vidéo YouTube. Cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers notre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse e-mail. Et si vous visionnez cette vidéo depuis YouTube et un Smartphone, il y a le (i) comme info en haut à droite de la vidéo ou encore tout dans la description juste en dessous.

Donc, à très vite et bonne bonus. Bye !

Youmna : Bye !