Transcription – Comment AVOIR 1 BRAS DROIT dans son ENTREPRISE

C’est ce qu’on va voir en détails dans cette vidéo.

Ici Maxence RIGOTTIER. Je suis avec mon frère Jonathan, en direct de l’Estonie.

Juste avant, cliquez sur le bouton « s’abonner » pour rejoindre plusieurs milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube.

Depuis déjà plusieurs années, on collabore ensemble, notamment à travers tout ce qui est savoir et aussi, on a une particularité avec mon frère, c’est qu’on est extrêmement complémentaires.

Je vais vous expliquer pourquoi on est complémentaires. Première qualité à avoir : un bras droit dans votre entreprise, c’est quelqu’un qui n’est pas comme vous mais qui est extrêmement complémentaire à vous.

Quelques exemples concrets :

  • J’aime faire du sport, tu es moins fan de sport.
  • Je suis un adepte… j’adore la vente, la vente, la vente, tu n’aimes pas spécialement vendre.
  • Je suis allergique à la technique, ça va, tu aimes bien la technique.
  • Je suis une chèvre par rapport aux différentes langues. Toi tu parles anglais, espagnol, évidemment français comme on est français et également une petite partie japonais, c’est aussi un bon plus etc.
  • J’étais mauvais à l’école, tu étais quand même largement meilleur que moi à l’école.
  • Je vais tout le temps faire des séminaires, tu ne fais jamais de séminaire.
  • Et ainsi de suite, etc

Donc on est extrêmement complémentaires.

Jonathan : Maxence ne lis pas de bouquin, je lis quand même beaucoup plus que lui.

Maxence : Ah oui, il y a ça aussi : je ne lis jamais de livre, tu aimes lire des livres. Donc on a plein, de tas de qualités. Par exemple, comme vous avez pu voir, Jonathan m’a fait beaucoup de vidéos sur tout ce qui est les banques du futur, tout ce qui est l’expatriation. Moi, c’est quelque chose dont « je m’en fous » parce que moi, ce qui m’excite c’est les tunnels de vente, c’est les ventes additionnelles, c’est vraiment le marketing, les études de cas avec mes clients et ainsi de suite. Donc là aussi, on est extrêmement complémentaires. Et du coup, vraiment, qu’est-ce qu’on doit donner comme action par rapport au bras droit ? Je te laisse un petit peu expliquer, comment toi tu ressens, en quelques sortes, de travailler un petit temps partiel pour moi à travers notre business.

Jonathan : Comme Maxence l’a expliqué, c’est important que vous puissiez collaborer avec des gens qui sont complémentaires avec vous. Sinon, si vous êtes tous les deux bons dans le même truc et pas bon dans le même truc, ça ne va pas apporter beaucoup de valeur dans votre entreprise. Ce qui apporte beaucoup de valeur dans une entreprise, c’est d’avoir plein de compétences différentes. D’ailleurs, on recrute avec Maxence, il y a de nouvelles personnes dans l’équipe qui apportent de nouvelles compétences que ce soit ni moi ni Maxence, on n’est pas des gros gros fans, et on recrute des gens qui aiment faire ça, qui sont passionnés. Ça permet d’avoir des compétences. C’est vraiment primordial sur des choses sur lesquelles vous n’êtes pas bons, que vous n’aimez pas faire, etc., d’avoir d’autres personnes qui vont s’en occuper à votre place. Donc, ça c’est super important. Egalement, c’est toujours de faire les choses étape par étape, voir, discuter ensemble, qu’est-ce qu’on aime, qu’est-ce qu’on n’aime pas faire, etc. pour trouver toujours des bonnes solutions. Et ça fonctionne très bien pour l’instant entre nous puisque les choses que Maxence, comme il le disait, ne connait pas trop… Par exemple comment se déroule le processus de gestion d’une société à Hong Kong, je sais beaucoup mieux que Maxence comment ça marche ; et c’est très bien parce que quand les clients ont des questions, c’est moi qui peut m’en occuper. Et si par exemple, les clients ont des questions plus précises sur les tunnels de vente, ce n’est pas moi qui vais leur répondre, c’est Maxence qui va s’en occuper. Mais du coup, ça apporte beaucoup plus de valeur à votre entreprise que si vous êtes tout seul dans votre coin. Vous allez avoir vos points forts, vos points faibles et ça va quand même être assez limitant pour développer votre entreprise. Alors que si vous êtes comme disait Maxence, un collaborateur, un bras droit, le nom que vous voulez, les gens qui ont des compétences que vous n’avez pas, ça va apporter beaucoup, beaucoup plus de valeurs à votre entreprise. Vous allez pouvoir faire beaucoup plus de choses, vous allez être beaucoup moins limité. Donc, c’est vraiment super important de mettre ça en place et de faire les choses en synergie, etc.

Maxence : Alors vous vous dites certainement : « Ok Jonathan, ok Maxence, mais normalement, on n’est pas censé dissocier famille ou relation extrêmement proche avec le business ? » On dit souvent ne pas mélanger amour et business, ou alors famille et business. La réponse est oui, c’est extrêmement déconseillé. Moi-même je ne vous conseille pas de vous associer avec quelqu’un de votre famille mais en fait avec mon frère, ça fait tellement un nombre d’années… Déjà, c’est mon frère qui m’a fait découvrir internet, c’était début 2011 et on a tellement connu la galère, les succès, les joies, des mauvais moments, des bons moments et ainsi de suite. On a tout le temps été pareil qu’évidemment, je me suis dit que c’est vraiment un excellent choix de mutualiser nos efforts communs. Parce que ce n’est ni votre assistant, ni votre assistant de direction, ni vos prestataires qui vont peut-être pouvoir des fois faire des paiements à d’autres affiliés, ou même savoir toute la face cachée de vos différents comptes bancaires perso ; ou vraiment des choses que vous n’avez envie pas de donner à n’importe qui même si c’est quelqu’un qui est déjà extrêmement proche de votre équipe. Donc, c’est ça qui est important d’avoir un bras droit. Et moi, j’ai toujours pensé ce que faisaient les différents clubs de foot ; donc c’est vraiment un business model là-dessus où ils ont tous un bras droit. Vous avez le président dans le club et quelqu’un juste à côté qui est quasiment comme le président. Et aussi, vous avez peut-être déjà entendu sur le web et c’est vrai. Si vous montez un business sur internet, vous avez une potentialité de revendre. C’est-à-dire que si vous avez 2 ans, 5 ans, 10 ans d’historique et vous avez fait des centaines de milliers d’euros, des millions d’euros de bénéfices sur le web, vous avez en quelques sortes un business qui a un potentiel. Et moi je me suis dit si demain, je devais décéder, ce serait avec grand plaisir de pouvoir le donner à mon frère. Je me suis posé cette question et je vous pose la question suivante aujourd’hui : Si demain, il vous arrive un quelconque pépin – je ne vous le souhaite pas évidemment – mais si demain vous décédez ou alors il vous arrive quelque chose, que vous ne pouvez plus du tout être sur internet ; je me dis, à qui j’aimerais faire bénéficier mon business actuel. Evidemment, à mon frère et à aucune autre personne parce que c’était de l’effort, c’était de l’énergie et je me dis autant que ça bénéficie à quelqu’un. Et je trouve que c’est vraiment une stratégie gagnante / gagnante par rapport à ça. Donc je sais, vous allez peut-être vous dire : « Mais moi je n’ai pas un frère, je n’ai pas une sœur, je n’ai pas un cousin qui est complémentaire à moi ». C’est vrai, je le conçois tout à fait, regardez déjà les grands leaders dans le développement personnel ou même dans le business en ligne, vous avez pas mal de personnes, je ne vais pas citer leurs noms, mais vous voyez très bien de qui je parle, qui ont soit un bras droit, ou vraiment si ce n’est pas une assistante, c’est vraiment quelqu’un de très très proche, qui amène aussi leur entreprise au succès. Et ça, ça va faire une grosse différence sur le long terme. Parce que je vous donne un exemple tout bête, si je suis en vacances ou si t’es en vacances, on peut arriver à se relayer par rapport à ça. Et je peux vous dire que ce que je fais à Hong Kong ou même des papiers de Malte et tout, c’est des choses confidentielles et je n’ai pas envie de les donner à toutes les mains, même si c’étaient des bons prestataires que j’apprécie dans mon équipe.

Et autre point vis-à-vis du paiement. Il y a quelque chose qu’on met en place, notamment par rapport à mon Club Privé BUSINESS ou ma formation Patrimoine en Or. Comme tu as aussi des capacités – je ne suis pas notamment technique –, tu fais de temps en temps des tutos et je te reverse un pourcentage, en l’occurrence 10 % de vente quand je fais une vente Patrimoine en Or ou quand je fais une vente de Club Privé BUSINESS. Ce qui est vraiment une stratégie gagnante / gagnante, comme ça chacun est gagnant par rapport au business précis. Souvenez-vous : toujours toujours toujours avoir des stratégies mindset gagnant-gagnant. On a eu des prestataires par le passé qui n’avaient pas forcément cette mentalité et je trouve que c’est extrêmement sympathique pour ça.

Jonathan : Voilà et ça permet aussi de beaucoup apprendre parce qu’il y a des choses où l’on n’est pas bon et le fait d’être proche de quelqu’un qui est super bon dans ce domaine, ça permet de beaucoup apprendre. Il y a plein de choses sur lesquelles je sais que Maxence galèrerait bien pour le faire.

Maxence : Absolument !

Jonathan : Notamment pour tout ce qui est documents et des choses comme ça.

Maxence : On va prendre l’exemple de toutes les banques que t’as évoqué dans d’autres vidéos. Je vais prendre deux exemples précis. Quand tu m’avais parlé de Bunq, Transferwise et Revolut, on l’a dit à plein de personnes. A chaque fois, il y a même des gens qu’on connait, assez proches, qui ont dit : « Pouah t’as refait ma journée, c’est grandiose, c’est magique, je ne connaissais pas ». Et ça, c’est vraiment parce que t’es passionné du sujet. Comme on dit, chaque personne qui est passionnée va trifouiller des recherches, va se documenter sur le sujet, du coup trouve des solutions qui sont uniques en francophonie. J’ai envie de vous dire, si vous êtes l’expert de Facebook, si vous êtes l’expert de Snapchat, vous allez apprendre des choses parce que vous êtes tellement passionné par le sujet que quasiment tout le monde ignore. Ensuite quand vous commercialisez, non seulement les clients sont contents, mais juste disent une chose : « Tu as totalement changé ma vie, je n’y avais même pas pensé une fraction de seconde ». Et ça c’est la grosse différence.

Donc vraiment, ce qu’on voulait partager dans cette vidéo, la qualité principale que vous devez avoir vis-à-vis de votre bras droit, c’est un deuxième vous, mais complémentaire. Typiquement, si vous aimez la vente, eh bien quelqu’un qui est plutôt un pro de la technique. Si vous aimez tout ce qui est compte bancaire, quelqu’un qui se moque un petit peu des différents documents administratifs. Si vous appréciez tout le temps être dans des séminaires, donc être avec quelqu’un qui n’est pas trop dans les séminaires, etc. Un deuxième vous, mais complémentaire par rapport à ce que vous mettez en place.

Jonathan : Ça permet d’avoir des approches différentes sur le business parce que moi, les gens que je suis sont différents des gens que Maxence suit et du coup, ça permet en discutant, d’avoir des nouvelles idées, des nouvelles approches donc c’est aussi intéressant pour ça. Parce que si on suivait tous les deux exactement les mêmes trucs, ce ne serait pas très créatif, ce ne serait pas très original. On aurait exactement les mêmes idées tout le temps, on serait beaucoup plus limités ça c’est aussi intéressant. Moi je suis beaucoup Steve Pavlina aux Etats-Unis, Maxence je sais qu’il suit plus Max Piccinini par exemple. Donc ça permet d’avoir des approches différentes, d’avoir de bonnes idées. C’est assez intéressant, assez enrichissant aussi à ce niveau-là pour progresser et prendre de la valeur. C’est important si vous vous associez, de vous associer avec quelqu’un comme ça, que ça se passe bien. C’est un peu comme dans les « couples ». Si vous êtes en couple avec une personne, ça ne colle pas, ça va être assez difficile. C’est pareil, quand vous collaborez avec quelqu’un, allez-y petit à petit, étape par étape et vous voyez comment ça se passe. Ce qui fait que ça fonctionne bien entre nous, c’est que déjà forcément on se connait bien vu qu’on a grandi dans la même famille. Et plus, on a démarré, comme disait Maxence, en même temps nos sites internet. En 2010, je crois que c’est là qu’on a découvert Olivier Roland pour la petite histoire.

Maxence : Et on a démarré officiellement, moi le 1er février 2011, puis toi fin 2011 ou début 2012.

Jonathan : Exactement, on s’est intéressé à l’infoprenariat plus ou moins en même temps, etc. Donc on a vu en même temps les évolutions, les gens qu’on ne connaissait pas qui ont débarqué, les gens qui ont un petit peu disparu à l’inverse.

Maxence : Il y en a eu pas mal. D’ailleurs, ça nous a étonnés. Pas mal de gens qui ont disparu et qui étaient présents en 2011-2012-2013.

Jonathan : Et des gens inexistants en 2014 qui aujourd’hui, sont super forts. Donc, c’est assez intéressant de partager ça, de partager cette évolution, de pouvoir comme ça, s’enrichir mutuellement, etc. Comme à l’Olympique Lyonnais, vous avez Jean-Michel Aulas et vous avez Bernard Lacombe. Ça doit faire 20 ans qu’ils sont ensemble et ça fonctionne pas mal pour eux. Voilà, c’est un petit peu la même logique. Alors parfois, on n’est pas d’accord, ça arrive mais ce n’est pas grave, c’est dans le respect. Moi j’accepte, je me dis des fois « oui je pense que je me trompe », je mets mon égo de côté et j’écoute ce que Maxence dit et vice versa, sur certains sujets où l’on pense qu’on sait et on se trompe. Ça permet d’évoluer comme ça et c’est important d’avoir ce respect mutuel. Parce que c’est comme dans les couples, si ça part en steak, vous voulez absolument imposer votre idée, vous ne vous dites pas… Moi je me dis souvent, ouais je me trompe peut-être, je lâche mon idée, tant pis, je me trompe surement. Et vous laissez couler mais si vous n’arrivez pas à mettre ça de côté, il y a des moments, ça n’ira pas et je pense que la collaboration ne fonctionnerait pas dans ce cas précis. Comme dans les couples exactement, ça part au clash et il vaut mieux se séparer dans ce cas là si les deux, des deux côtés, n’arrivent pas un petit peu à mettre parfois son égo de côté pour être plus posé et calme, prendre de la hauteur et se dire peut-être que je me trompe. C’est vraiment un truc important pour que ça dure dans la durée parce que chacun a des évolutions différentes, des idées différentes, etc. Sinon, ça peut vite mal tourner. Il y a pas mal d’associations qui ne marchent pas, comme il y a beaucoup de couples non plus qui ne durent pas. C’est exactement pour ces raisons là, chacun part dans des directions complètement opposées. Ce n’est pas concevable de continuer comme ça donc, c’est important de collaborer de cette façon-là de temps en temps, en se remettant en cause, en réfléchissant et ça fonctionne beaucoup mieux. C’est vraiment super important que ça fonctionne comme ça sinon, ça ne vas pas du tout.

Maxence : Alors souvenez-vous :

  • L’étape numéro 1 : Bien avoir un deuxième vous ultra-complémentaire.
  • L’étape numéro 2 : Avoir les mêmes valeurs que vous. Vraiment avoir le même style de vie et la même « vision de vie », en quelques sortes.
  • L’étape numéro 3 : Après, avoir la complémentarité et les mêmes valeurs. Définir un créneau horaire, les tâches précises qu’on ne fait pas ensemble ou alors on sait faire les deux ensemble. Donc ça aussi ça permet de doubler le domaine de compétences par rapport à tout ça. Mais en gros, c’est ça qui est assez pratique. Vous le savez, vous allez toujours être meilleurs à plusieurs que seul dans son esprit. Et c’est ça qui est assez grandiose, c’est de toujours pouvoir augmenter ses connaissances et du coup par la même occasion, son business, grâce à l’effet multiplicateur des différents cerveaux.

Voilà, n’hésitez pas à mettre en place petit à petit. Vous pouvez vous associer avec quelqu’un, allez-y tout doucement, ne partez pas tambour battant. Vous voyez comment ça se passe. C’est un petit peu comme les couples au final. Vous êtes avec quelqu’un, vous voyez comment ça se passe. Si ça se passe bien, on continue ensemble ; si ça ne se passe pas bien, vous voyez que ça ne va pas coller, on arrête, etc. Les choses doivent se faire naturellement, tranquillement sinon, c’est que ce n’est pas une bonne association, il vaut mieux en rester là et faire autrement.

Merci d’avoir suivi cette vidéo. Si vous avez un bras droit ou alors vous êtes en train de réfléchir pour en avoir un, n’hésitez pas à laisser votre retour d’expérience dans les commentaires juste en dessous. Si vous avez apprécié la vidéo, cliquez sur le petit bouton « like » juste en dessous. Merci, ça nous permettra d’avoir votre feedback.

Et juste avant de vous laisser, je vous invite à télécharger une vidéo bonus. C’est un cadeau de bienvenue où j’explique comment je gagne 1 500 € par jour avec la vente de mes propres produits et l’affiliation passive. Il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube, cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers une autre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email. Donc si vous voulez construire votre tunnel de vente, ça vous permettra d’avoir tous les éléments clés, je filme mon écran comme si vous étiez par-dessus mon épaule. Et si vous visionnez cette vidéo depuis YouTube ou un Smartphone, il y a le « i » comme info en haut à droite de la vidéo YouTube ou encore, tout est dans la description juste en dessous.

A tout de suite pour la mise en place d’un tunnel de vente en or pour générer du cash en or au quotidien.

A tout de suite.

Jonathan : A bientôt, à tout de suite !