Comment AMÉLIORER sa VOIX ? Jean SOMMER

Comment AMÉLIORER sa VOIX ? Jean SOMMER

Comment améliorer sa voix, donc c'est ce que l'on va voir en détail dans cette vidéo.

Donc je suis actuellement avec Jean Sommer.

Maxence : Salut Jean.

Jean : salut Maxence.

Maxence : je vais te laisser rapidement te présenter et si vous êtes comme moi, de temps en temps je me fais aussi vanner dans les commentaires YouTube, on me dit quelquefois, ta voix elle est pourrie ou alors voilà va chercher un coach vocale ou que sais-je. Juste avant que l'on voit tout ça en détail dans cette vidéo, cliquez bien sur le bouton s'abonner pour rejoindre plusieurs dizaines de milliers d'entrepreneurs abonnés à la chaîne YouTube. Je te laisse rapidement nous expliquer comment tu es arrivé dans le milieu pour être coach vocal et ensuite comment tu es arrivé aussi à te mettre en ligne pour transmettre cette passion et ce coaching sur ce point précis, ce segment précis.

La voix VS la prise de parole

Jean : Moi je suis Jean Sommer, déjà dès que j'énonce mon nom j'aime bien faire sonner le deux "M" de Sommer, je suis Jean Sommer, donc coach vocal, pour la voix et la prise de parole en public. Je dissocie dès le départ la notion de voix et de prise de parole. Ce sont deux dimensions différentes de l'expression orale parce que au fond mon métier c'est ça, c'est d'aider des personnes, soit en B to B, soit en vidéo, soit des hommes politiques, soit éventuellement le jeune qui passe un entretien d'embauche. Toutes les fois où on est en relation avec quelqu'un ou avec un groupe, sont toutes les fois où on s'expose, et bien on expose sa qualité on va dire sa qualité humaine. Sa qualité humaine, c'est aussi bien son autorité, sa confiance, sa pertinence son excellence, et ça s'entend immédiatement dans la voix. Alors je sais très bien que pour la plupart des gens on se dit bon, les problèmes de voix, même pas les problèmes, les insuffisances c'est les autres, on ne se rend pas compte que dans la plupart des cas, comme on est d'une culture de l'écrit, on n'a pas appris à parler pour ceux qui nous écoutent.

On a appris à parler en familiarité, entre copain, en famille etc. Et quand on passe devant en vidéo, on continu à parler comme ça, "bonjour machin" et on oublie qu'il y a un niveau de représentation vocal, comme il y a un niveau de représentation physique, pour les gens qui se présentent devant un public. Il faire un effort et ce jour-là, ils vont se coiffer, ils vont se laver. On fait un certain nombre d'effort mais on ne se rend pas compte que c'est vrai également pour la voix et pour les gens qui vont passer en vidéo, qui vont faire des vidéos YouTube. Comme le niveau général monte parce que de plus en plus, on est comparé aux médias professionnels dès qu'on est en vidéo sur un écran. Peut-être qu'avant il y avait juste le présentateur télé ou le présentateur professionnel petit à petit le niveau de présentation et d'expression monte et c'est vrai que pour beaucoup de gens il va falloir apprendre cet outil, parce que la voix c'est pas uniquement j'ai une belle voix, j'ai pas une belle voix, c'est un outil, pour ma part.

Le débit, fonction de l'audience

Maxence : alors première question que vous vous posez certainement, vis-à-vis de sa voix, est-ce qu'il vaut mieux parler vite ? Est-ce qu'il vaut mieux parler lentement ? Est-ce qu'il faut accentuer un petit peu ses propos ? Est-ce qu'il y a des tendances ? Ou alors non il faut juste naturellement parler comme ça vient.

Jean : première chose, il faut parler pour être compris, si tu écoutes France Inter où si tu écoutes Skyrock, c'est pas le même débit par ce que ça ne s'adresse pas à la même clientèle donc il y a une clientèle qui est peut-être un peu plus speed au fond quand on parle, quand c'est voulu si on parle vite on amène de l'énergie, on amène une forme de tension qui crée l'énergie. Si au contraire on veut s'adresser aux sentiments, à l'intelligence, au cœur, on va parler plus posément, ça c'est dans la mesure où c'est voulu. Mais des fois ça nous échappe quand on parle vite parce qu'on est habitué à parler, là par contre on perd les gens et toutes les fois, qu'on oblige quelqu'un à tendre l'oreille, parce qu'on ne l'a pas bien compris etc. Qu'est-ce qu'on fait ? D'une part on le fatigue, parce que faire l'effort d'écouter, d'écouter au bout d'un moment on lâche où on le fatigue, ou on l'énerve parfois même on le perd parce qu'au bout d'un moment les gens vous regardent, vous écoutent, mais il n'y a plus rien, ou bien ils zapent. Donc créer l'intérêt à travers une manière adapté à son public.

Réapparendre à apprécier sa voix et l'aimer

Maxence : Ok autre chose, ce n'est peut-être pas votre cas, moi personnellement ce n'est pas forcément mon cas, mais de temps en temps on peut héritait, soit si on est femme d'avoir ce que l'on appelle une voix de camionneur ou alors si on est un homme à avoir une voix où on se dit Wouah comment c'est possible ? En quelque sorte, est-ce qu'il y a des exercices ou encore des choses à mettre en place pour corriger cette voix, et du coup avoir une voix totalement transformé ou si on a une voix naturelle, on peut faire juste quelques justement mais on veut pas aller en profondeur et la métamorphoser en totalité.

À lire
MACHINE à VENDRE : Pourquoi utiliser CLICKFUNNELS dans le MARKETING et la VENTE de votre BUSINESS ?

Est-ce que tu as déjà eu des gens qui n'aiment pas du tout leurs voix, ils veulent absolument la changer, la transformer totalement et est-ce que c'est possible ?

Jean : mon cher Maxence, je pourrais commencer par toi.

Maxence : aller, on va prendre mon propre exemple.

Jean : je pourrais te dire, est-ce que tu aimes ta voix ? par exemple.

Maxence : Moi, elle ne me gène pas du tout.

Jean : Elle ne te gène pas. Mais tu n'as pas répondu à ma question.

Maxence : est ce que je l'aime, ouais on va dire à 90 %.

Jean : un ouais, ou un OUAIS j’aime bien ma voix. Je te taquine, pourquoi je te taquine parce que toutes les fois parce qu'on n'aime pas sa voix ou on aime à moitié où on veut pas savoir c'est au fond une énergie que l'on utilise pas c'est comme quelqu'un à qui on dirait est-ce que tu t'aimes ? Est-ce que tu aimes ta gueule ?

Maxence : est-ce que tu dis je t'aime dans un miroir ?

Jean : quand tu te regardes, est-ce que tu es content ? Est-ce que tu t'améliores ? Ou bien tu dis beuah... bon... Au fond c'est clair que si tu fais "beuah" dans un miroir, tu ne vas pas avoir envie d'aller rencontrer des gens pour pour être sympathique donc inconsciemment d'une part, c'est arriver à entendre sa voix. Deuxièmement, à l'aimer et ensuite corriger alors corriger, ça dépend des voix parce que à partir du moment où quelqu'un est bien dans sa voix, finalement il fera passer ce qu'il veut même si certains la juge comme-ci, la juge cela. C'est un peu comme notre physique tu as des gens qui sont physiquement normaux on va dire. Et puis tu as des gens qui ont des difficultés parce que parce qu'ils ont un petit défaut etc. Mais dès que ce défaut est assumé ça devient autre chose parce que ça devient la personnalité. De la même manière, on parle de maigrir mais il y a des femmes qui sont rondes et qui s'aiment bien dans cette dimension là, ça va dépendre. Je sais bien que ce n'est pas une réponse très précise mais ça dépend de chacun quoi. Si quelqu'un te parle avec une voix comme ça par exemple comme je te parle alors je suis Jean Sommer, je me présente.

Maxence : ça va être assez speed.

Jean : ça va être assez speed et puis ça va être un tout petit peu haut et on va se dire, mais pourquoi il parle comme ça, avec une petite voix comme ça donc tu as des gens au contraire qui vont dire: moi je suis quelqu'un qui a beaucoup d'énergie, je suis enthousiaste, vous voyez alors j'aimerais bien... Tu sens, il n'y a pas d'enthousiasne.

Maxence : il y a zéro énergie, zéro enthousiasme.

Jean : voilà alors que dans les mots, il le dit, donc il y a tous les types de voix que ce soit chez les hommes, chez les femmes donc faut faire cas par cas.

Le non-verbal

Maxence : Ok, autre chose généralement j'aime bien un petit peu regarder ce qui ce fait vis-à-vis du non verbal, généralement on dit que 90 % d'un message, d'un discours, d'un speech c'est l'énergie ou encore ce que l'on va dégager de manière non verbale, vis-à-vis de la voix pareil pour impacter, pour amener du leadership dans son marché. Quel est le pourcentage de la voix ou de l'intonation, à combien tu estimes tout cela.

Jean : selon une fameuse loi de Merabien qui est un sociologue qui avait analysé l'impact de l'expression, de l'expression en générale. Il a dit que en gros, j'arrondis, que 50 % de notre attention quand on écoute quelqu'un, ou en scène, ou en vidéo, 50 % est attiré par le physique, environ 40 % par la voix et il reste en gros 10 % pour le message. Mais ça va dépendre parce que si j'écoute quelqu'un, un peu par hasard ou si je suis venu écouter au séminaire de Maxence, ma demande n'est pas la même, même si je peux m'endormir à un moment ou un autre parce que je suis très fatigué. Je dirais que l'écoute est aussi quelque chose qui varie en fonction de la motivation de l'auditeur. Mais d'une manière générale c'est clair que la voix c'est une dimension animal, je dis souvent aux gens, la voix c'est la manière dont on résonne dont on fait résonner les autres de manière invisible. Je parle de la voix, donc dans la voix quels sont les caractères de la voix qui vont être intéressant, c'est un ce que l'on appelle la diction.

Maxence : OK.

Jean : c'est à dire parler clairement être audible justement, même rapide ou lent mais que ce soit clair. Deuxièmement ce que l'on appelle la modulation, c'est-à-dire si je vous parle maintenant avec une voix comme ça, je vous explique quelque chose alors voilà Maxence est quelqu'un de formidable, vous savez que pour devenir auto entrepreneur il va falloir, tu entends je vais endormir les gens donc je vais plutôt dire, Maxence est quelqu'un de formidable, pour venir à son stage, tu vois j'essaye d'amener de la musicalité à l'intérieur pas pour faire joli, mais pour que le cerveau de celui qui écoute, fasse des variations. Donc premièrement diction, deuxièmement modulation, troisièmement ce que l'on appelle le phrasé, si je te dit pour faire le savant je vais citer un proverbe, "rien ne sert de courir il faut partir à point", je j'ai dit d'une fois donc ça peut être bien mais je vais l'améliorer si je dis rien ne sert de courir… il faut partir à point, j'ai insisté sur un mot, maintenant si je dis "rien ne sert de courir il faut partir…à point". J'ai mis une attention donc, ça paraît anodin mais si dans le e-commerce ou ailleurs, si j'ai un chiffre à faire passer, une information à faire passer, une date à faire passer, je vais mettre l'accent et je vais impacter celui qui m'écoute en mettant l'accent au bon endroit. Parce que si mon discours est toujours égale au fond ça fait paquet, ça fait brouillard.

À lire
Olivier Roland : 5 à 10 000 euros par MOIS avec 200 000 VUES YOUTUBE !

Et quatrième élément de l'expression orale, c'est bien sûr, l'intonation, le ton que je donne, si je suis content, si je suis simplement grave, si j'ai à vous parler d'un sujet passionnant, en fait je triche, en fait c'est l'intonation c'est le ton donc je dis souvent amenez votre bon humeur avec vous, sans se forcer à sourire à faire le gentil, à faire le joli, bonjour je suis Jean Sommer, non pas besoin de faire ça.

Maxence : c'est sur-joué.

Jean : c'est sur-joué exactement, pas besoin de faire le guignol, simplement être ouvert et d'ailleurs quand on est ouvert au niveau de l'intention, de l'émotion on va également être ouvert au niveau de l'expression c'est-à-dire que notre voix va être plus riche, plus dynamique, plus chaleureuse plus séduisante même donc il y a tous ces éléments là.

3 excercices pour améliorer sa voix

Maxence : alors autre question que vous vous posez certainement, quelles sont les exercices pour améliorer sa voix ? Donc si on veut des gros muscles on va faire des pompes, on va aller à la musculation. Pour améliorer sa voix, quels sont les 2 ou 3 exercices que tu conseillerais pour qu'on monte en gamme ?

Jean : alors il y a un premier exercice, ça va dépendre des gens mais beaucoup de gens parle avec les dans un petit peu serré et si je parle un petit peu les dents serrées la voix ne bouge pas. Donc faire ce que j'appelle un faux bâillement, ça ne va pas être très élégant mais je vais me forcer à ouvrir et relâcher très tranquillement pour que ça crée de l'espace, je le fais une fois. Bon j'arrête le processus mais je me détends, première chose. Donc quand je vais ça, je détend le larynx et j'ouvre la voix à l'intérieur. Comprendre que notre voix se passe également à l'intérieur de la bouche, dans ce que l'on appelle le bol vocale, dans une bulle donc si la bulle est petite, ma voix va être petite, premièrement.

Donc deuxièmement il y a un exercice que j'aime bien, c'est faire rouler les lèvres j'appelle ça faire le cheval en faisant du son, bbbr, bbrrr, brbbbrrr. Alors déjà faire rouler les lèvres ce n'est pas aussi simple que ça parce que beaucoup n'y arrive pas. Alors je vous donne un petit truc, c'est soulever légèrement les joues br br br, en faisant ce petit exercice un peu bébête, un peu idiot vous allez détendre déjà tout ça et je vous dis de le faire résonner parce que plus votre voix sera dans votre corps, plus elle aura de graves et de médium et plus elle aura du charisme, de la rondeur, de la plénitude ce qui fait que vous pourrez même parler doucement en ayant de l'énergie en faisant passer quelque chose je répète cet exercice br br br br br comme si j'étais creux à l'intérieur. J'espère que c'est clair que tu le vois.

Maxence : absolument.

Jean : un troisième exercice, si plus sonore c'est simplement partir d'un son minimum et de l'élargir. C'est-à-dire, vous posez, je fais un exercice très rapide normalement je le décompose, mais bon vous posez une main ici sur plexus, le sternum et vous faites un hm hm en faisant vibrer, en essayant de faire vibrer cette région là, hm hm et quand ça vibre vous allez ouvrir la bouche, je vais le faire une fois sans forcer le son, laissez sortir la voix avec l'idée qu'elle va remplir l'espace, comme si c'était une nappe de couleur qui s'élargit, je le fais une fois hm hm ha ha, vous voyez ce n'est pas élégant mais j'ouvre et je fais jouer comme si je voulais élargir le son, attention ce n'est pas Naaaahhh, je ne pousse pas, simplement laisser sortir sa voix et entendre que sans forcer, tout le monde a une belle voix. Est-ce que c'est clair comme exercice ?

Maxence : absolument après c'est comme tout il n'y a plus qu'à mettre en place.

Jean : il n'y a plus qu'à mettre en place et surtout pour quelqu'un qui accroche, répétez, répétez, répétez, parce que c'est comme quelqu'un qui fait des pompes c'est pas parce qu'il fait des pompes une fois par mois ou le jour de Noël tu fais ou le 1er janvier, non il faut, la voix c'est notre corps et notre corps comme dans toute chose qu'on apprenne d'un instrument, ou qu'on fasse du sport ensuite il faut s’entraîner.

Maxence : du coup tu conseillerais cinq minutes par exercice pour quelqu'un qui souhaite avoir quand même quelques résultats mais n'a pas non plu énormément de temps à consacrer, là sur le trois exercices que tu as donné, deux à cinq minutes par exercice ça détend déjà bien le corps.

Jean : oui même dans la journée, toutes les fois où on se surprend à être tendu, quelqu'un qui a toujours par exemple le front tendu et toutes les fois où tu y penses, lâche, lâche simplement. Toutes les fois où vous vous surprenez les dents un peu serré comme on a dans la vie, un peu citadine, lâchez un peu comme le bébé, comme l'animal, ils n'ont pas les dents serrés, lâchez, pas uniquement pour le chant ça fera du bien à l'ensemble. A part ça tu me dis quel exercice, alors ça, ça peut être bien pour certaines personnes, pour d'autres personnes il y a un autre aspect qui est intéressant, c'est la respiration parce que beaucoup de personnes et ce n'est pas de leur faute forcément mais beaucoup de personnes respire mal. Toi qui vient de la campagne, tu sais que dans les champs, dans la vie en  relation avec la terre, les gens sont en mouvement, travaillent, portent, lancent, marchent etc. Nous dans nos vies derrière des écrans, n'est ce pas, on ne bouge plus beaucoup.

À lire
[INTERVIEW FRANCK ROCCA] La MEILLEURE STRATÉGIE facebook RENTABLE, c'est...

Maxence : on est figé.

Jean : exactement et finalement sans qu'on s'en rende compte, même dans les métiers sédentaires, les bureaux ou même la voiture. Finalement comme notre respiration n'a plus besoin d'être aussi large que lorsque l'on est en pleine nature, petit à petit chez tout le monde cela se rétrécit. Donc les gens parlent avec une voix comme ça, donc ce n'est pas gênant mais le jour où ils doivent être entendus par un public plus large...

Maxence : pour mettre de la folie, de la fougue là il n'y a plus rien

Jean : du coup la je vais faire, bon je suis, je vais forcer artificiellement.

Maxence : ce qui m'arrive également de le faire dans des vidéos ou des choses comme ça.

Jean :  l’idée c'est quand même que la voix c'est également relié à notre manière de respirer.

Maxence : d’accord.

Jean : d'accord donc ça peut être pour certaines personnes, mieux vaut faire des exercices de respiration basse, ce que l'on appelle respirer très tranquillement donc là on pose une main sur le ventre et voilà vous inspirez simplement par le nez, avec l'idée que l'air, rentre, qu'il suit un canal, comme un tuyau qui descend, et qu'à la fin, c'est le ventre qui gonfle. Alors ce n'est pas que vous avez de l'air dans le ventre, c'est ce que l'on appelle le diaphragme, vient appuyer sur le ventre. Alors un exercice très simple très très basique, c'est simplement d'inspirer en suivant, l'air, je vais faire avec le geste je montre un peu dans mon idée ce que ça fait comme parcours et dans l'autre sens, une fois, et mon ventre se gonfle  deux fois et trois fois, là je l'ai fait rapidement mais c'est un exercice qui peut déjà poser la respiration donc tranquilliser quand on va prendre la parole, apaiser un peu la pression. Parce qu'en fait il y a un mot qui résume la parole c'est le mot expression, l'expression c'est gérer la pression, sortir la pression donc notre voix, notre parole ce n'est que de la pression transformé donc l'exercice que je viens de montrer c'est pour justement relâcher la pression et en même temps ça aère la tête etc.

Maxence : ok, excellent par rapport à tous les conseils, mettez-le en place le plus rapidement possible surtout si vous n'appréciez pas votre voix. Alors pour finir sur une dernière question.

Jean : même si vous appréciez votre voix.

Maxence : même si vous appréciez votre voix.

Jean : attention pas négatif.

Les erreurs fréquentes autour de la voix

Maxence : excellent donc pour finir sur une dernière question tu as différents membre de tes programmes, qui viennent un petit peu te demander des services ou encore qui viennent appliquer tes formations. Donc quelles sont les trois erreurs principales que tu vois ? Ou alors les trois défauts avant-après, c'est quoi les trois problématiques majeures de l'être humain ? Et que tu dis une nouvelle fois, ah oui ça je connais, il n'y a pas de problème, je vais pouvoir te corriger tout ça.

Jean : Par rapport à mon métier, par rapport à la voix, alors ce n'est pas un défaut, la première je dirais, la première douleur entre guillemets, c'est tous les interdits qui pèsent sur nous et qui font que les gens sont timides parce que se sentent comment te dire, tais toi.

Maxence : la peur du jugement, de la critique, le regard de l’autre.

Jean : ne fait pas trop l'intéressant, ne te met pas en avant et etc... La peur du jugement, donc ça se traduit en timidité, en réserve et etc. Premièrement. Deuxièmement je dirais un complexe par rapport à la langue parlé, parce que l'on ose pas faire de faute, on ose pas parler mal. Finalement on n'ose pas trop, on se freine.

Et troisièmement la peur du public, la peur d'être seul face à un public, ce que l'on appelle la prise de parole en public. Moi je le dis souvent, enfin c'est quelque chose que l'on traite et les gens ensuite sont très contents, c'est en fait la parole et la voix sont abstraites. On ne peut pas toucher la voix, on peut toucher à la jambe, on peut toucher Maxence, on ne peut pas toucher à la voix. Et en fait notre voix à plusieurs appuis quand même, notre première appui c'est être solide au sol, si vous prenez la parole soyez solide dans le sol. Et un deuxième appui qui est le regard, ayez un regard solide dès que vous commencez à regarder franchement les gens, vous allez avoir une énergie une tonicité et vous avez un dialogue qui se fait et troisième élément, c'est la diction, c'est pas uniquement parler bien et articuler, c'est donner du tonus à l'expression en bouche. Voilà donc en finir avec la timidité, deuxièmement assurer sa culture entre guillemets et troisièmement faire face en publique.

Maxence : ok, merci une nouvelle fois par rapport à tous tes conseils.

Vos cadeaux offerts

Sidebar-banniere-horizontal-vivre-du-web
Sidebar-banniere-horizontal-2500-jour
Sidebar-banniere-horizontal-expatriation
Sidebar-banniere-horizontal-ferme-million
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier

Mes formations et programmes

Sidebar-banniere-vertical-v2-club-prive-business
Sidebar-banniere-vertical-v2-expatriation
Sidebar-banniere-vertical-v2-club-revenus-passifs
Sidebar-banniere-vertical-v2-bourse
Accompagnement et coaching business par Maxence Rigottier
Sidebar-banniere-vertical-v2-seminaire-business-or
Sidebar-banniere-vertical-v2-mastermind
Sidebar-banniere-vertical-v2-mentorat
Popup-revenus-passifs-03

BOURSE - PARIS SPORTIFS

IMMOBILIER - INVESTIR DANS L'OR

J'envoie l'E-Mail tout de suite. Ça y est ! C'est parti ! Enjoy !

Pin It on Pinterest