Yana AZIEL

Comment bien COMMUNIQUER dans vos VIDEOS YOUTUBE ?

Transcription – Comment bien COMMUNIQUER dans vos VIDÉOS YOUTUBE ?  (Yana AZIEL)

Dans cette nouvelle vidéo, on va voir comment bien communiquer dans vos vidéos Youtube. Je suis actuellement à la Journée de l’Audace avec Yana AZIEL. Je vais la laisser rapidement se présenter. Tu es également comédienne et tu vas nous donner des clés pour être le plus à l’aise possible en vidéo.

Maxence : Salut Yana, est ce que tu peux rapidement te présenter ?

Juste avant, n’oubliez pas de cliquer sur le bouton « s’abonner » pour rejoindre plusieurs milliers d’entrepreneurs abonnés à la chaine Youtube.

Yana : Bonjour Maxence, merci pour cette interview. Oui je suis comédienne de formation, j’ai créé ma chaine Youtube il y a deux ans. J’ai fait à peu près 160 vidéos dessus. Sinon je fais des conférences aussi, je me lance depuis janvier 2017 avec la tournée « Osez être vous-même ».

Maxence : Quelles sont les pires erreurs à ne pas faire lorsqu’on est en vidéo pour être le plus à l’aise possible, le plus punchy, pour mettre du rythme, d’avoir du dynamisme lorsque le spectateur regarde un petit peu notre contenu ? Quelles sont les pires erreurs que tu as notées, si tu en avais deux ou trois à nous donner ?

Yana : Les pires erreurs, je dirais que c’est de faire une vidéo à un moment où on ne le sent pas. Je pense que c’est important de s’écouter, je suis beaucoup dans ça, de sentir l’inspiration et d’avoir envie, de ne pas se forcer non plus.

Maxence : Première erreur, si vous êtes dans une énergie basse – vous savez dans la vie, surtout si vous êtes entrepreneur, on le sent encore un peu plus – vous avez les « up » et les « down ». Il y a des jours où vous êtes chaud patate, chaud bouillant, vous pouvez bosser 15 heures dans la journée. Il y a d’autres jours, vous êtes down, en gros lessivé, proche du burnout, vous n’en pouvez plus, vous avez besoin de repos ; là c’est important d’écouter son corps et son cœur et de faire du repos. C’est la première erreur, vraiment aller quand on le sent, surtout les jours où on est extrêmement enthousiaste.

Yana : D’un autre côté aussi comme erreur, je repense à comment je me suis lancée sur Youtube. J’ai d’une certaine manière retiré les enjeux dès le départ en voyant ça comme un challenge personnel. Une erreur à ne pas faire, ce serait de mettre trop d’enjeux dans le fait de faire des vidéos. Des fois, on a tendance à se mettre la pression ou être perfectionniste ou tout ça, c’est de lâcher un petit peu avec tout ça, de s’accorder le fait de faire des erreurs justement et d’être authentique. Au début, on peut ne pas être content de ce qu’on a fait ; mais ce n’est pas grave, c’est de recommencer jusqu’à se sentir de plus en plus à l’aise. C’est pour ça que le fait de le voir comme un challenge personnel, comme un training – c’est comme ça que je l’ai appelé au début quand je me suis lancée à faire des vidéos –, ça m’a beaucoup aidé pour lâcher prise justement.

Maxence : Parce que quand vous démarrez notamment vos premières vidéos Youtube, vous bafouillez, vous bégayez, vous avez le syndrome de la vidéo blanche, vous dites : « Waouh !!! Mais, maintenant c’est appuyer sur rec, qu’est-ce que je dois dire dans la vidéo ? ». C’est logique, à chaque fois, dites-vous comment vous faites quand vous parlez à votre femme, comment vous faites quand vous parlez à vos enfants, comment vous faites pour parler à un ami. Vous êtes naturel de temps en temps. Il y a des trous de temps en temps, vous êtes expressif de temps en temps, vous rigolez. C’est un peu la même chose, c’est juste, au lieu que ce ne soit pas filmé, là vous appuyez sur le bouton de la vidéo et let’s go, c’est parti.

Yana : Là tu as dit un point important, je pense qui peut aider dans les clés pour être plus à l’aise devant la caméra, c’est de s’imaginer qu’on parle à un ami, à quelqu’un de notre famille. Moi, il y a un truc qui m’avait vraiment aidé une fois, c’est que tout simplement, j’avais pris une tasse où je buvais une tisane. Je buvais vraiment une tisane et j’ai fait cette vidéo avec ma tisane comme si j’étais avec des amis et que je leur racontais ce que j’avais envie de raconter dans cette vidéo. En plus, c’était une vidéo où j’étais dans la vulnérabilité, je me confiais. Ça s’y prêtait bien et ça m’a beaucoup aidé pour justement être plus authentique, plus à l’aise. Donc vraiment de s’imaginer être dans un contexte amical où on est bien, on est cocooning, à l’aise.

Maxence : N’hésitez pas si la qualité d’image n’est pas top de temps en temps, le son n’est peut-être pas optimal, vous pouvez le dire : ce sont mes premières vidéos, désolé pour les imperfections. Je sais que je vais m’améliorer au fil du temps, merci par avance pour votre indulgence. Il y aura peut-être un ou deux haters, une ou deux critiques mais de manière générale, les gens sont indulgents, comprennent et il n’y a pas de soucis par rapport à ça.

Yana : C’est vrai quand on dit ça, ça désamorce ; et puis nous même, on souffle.

Maxence : La vulnérabilité

Yana : S’il y a une clé à retenir, moi je dirais, en tout cas, sur le chemin que j’ai parcouru sur Youtube ; ça a été une véritable belle aventure parce qu’en fait, je vois ça comme un chemin vers l’authenticité. C’est le lâcher prise au fur et à mesure de pratiquer, quand on est de plus en plus à l’aise, de plus en plus soi-même, c’est vraiment agréable. Et donc ce que tu disais, la clé à retenir c’est la vulnérabilité. Quand on lâche, c’est vraiment beau ce qui se passe. Comme tu dis, ça peut désamorcer, que ce soit en vidéo ou dans une conférence. Par exemple, si on est un petit peu traqueux ou timide, de le dire dès le départ, ça brise la glace en fait.

Maxence : C’est la première fois que vous êtes speaker à un évènement ou conférencier, n’hésitez pas à dire « j’ai un peu peur » ou « je tremble un petit peu ». Comme ça, le public, il se dit : Ok, ça ne fait pas 20 ans qu’il est sur scène, je peux comprendre qu’il est un petit peu rouge, ou alors un petit peu en train de transpirer parce que le regard de l’autre, on l’a tous.

Yana : Il se relaxe avec vous en plus.

Maxence : Une autre question que vous posez, vous-vous dites peut-être : Merci Yana, comment tu as fait pour dépasser ce regard de l’autre ? Généralement, le regard de l’autre, le jugement, c’est souvent la peur numéro une de l’être humain, je crois que c’est juste avant la mort, c’est de ne pas être aimé. Typiquement, on a peur qu’on se foute de notre gueule en vidéo etc. Comment tu as fait pour dépasser ces premières peurs et pour être ensuite comédienne ?

Yana : C’est ce que je disais au début, ce qui m’a aidé c’est de le voir comme un training, un challenge personnel. Je l’ai vu comme un outil pour me dépasser personnellement. Gagner encore plus confiance en moi, être plus à l’aise. Vraiment, ça m’a aidé aussi dans la vie. Par exemple, j’ai une tendance au perfectionnisme. Justement, de le voir comme ça, ça m’a permis de lâcher un peu plus. Aussi, je pense que le fait de pratiquer le plus régulièrement possible, quotidiennement au début, ça aussi, ça aide beaucoup à être plus à l’aise et à lâcher. C’était quoi la question déjà ?

Maxence : Par rapport à ce regard de l’autre.

Yana : Ce que je trouve fabuleux avec Youtube, c’est qu’au début, quand on fait ses premières vidéos, on est très peu regardé. On a peu de vues au début, c’est rare qu’on fasse le buzz dès le départ.

Maxence : Dépasser 1000 vues dans vos premières vidéos sur Youtube, chapeau, bravo à vous ! Généralement vous avez deux, trois… vos amis, votre famille, vous avez 15 vues pour vos premières vidéos donc no stress.

Yana : C’est ça et je trouve ça fabuleux au final parce qu’on peut commencer au début, tranquille, c’est ce que ça a fait pour moi au début. J’avais peu de vues donc du coup je continuais, je faisais une vidéo toutes les semaines à peu près et petit à petit, on prend un peu plus en confiance. Les vues augmentent doucement, tout est finalement progressif et exponentiel. Ça permet aussi de prendre confiance petit à petit. Pour les personnes qui ne se sont pas encore lancées peut-être à faire des vidéos sur Youtube et qui en ont très envie, j’ai envie de dire : passez à l’action, osez, allez-y parce que de toute façon, il ne va rien se passer de dramatique quand vous allez faire votre première vidéo et vous pouvez y aller petit à petit.

Maxence : Allez-y et ça va payer sur le moyen, long terme. Egalement, pour finir sur une dernière question. J’avais déjà réalisé une interview vidéo avec Lorenzo Pancino et il avait un exercice. Avant de démarrer une vidéo, vous mettez un petit crayon entre vos lèvres et ça vous permet aussi de bien articuler. Si vous-vous entrainez à parler avec un crayon dans la bouche, forcément ça vous casse vos bégaiements, ça vous casse les hésitations qu’on peut avoir. Qu’est que tu as comme exercice à nous conseiller pour être à l’aise dans la communication, notamment à travers ces vidéos Youtube ?

Yana : C’est un excellent exercice pour l’articulation parce que c’est vrai que c’est important de bien articuler pour être le plus compréhensible possible. L’exercice du crayon, je l’avais conseillé aussi dans une de mes vidéos. Aussi dans cette même vidéo, je parlais de faire des grimaces devant la glace pour détendre au maximum ses mâchoires et puis se lâcher aussi. Se lâcher avant de faire sa vidéo, ça fait du bien, on s’amuse, on se détend, on dédramatise. Entrainer les zygomatiques et aussi se mettre dans une énergie, vraiment une bonne énergie positive avant de faire sa vidéo. Par exemple, tout simplement, ça peut être en se répétant des affirmations positives qui nous aident à avoir plus confiance ou bien aussi en se mettant en énergie avec le corps, en remuant dans tous les sens. Moi, ça m’est déjà arrivé de faire des petits gestes, de dynamiser en fait, juste avant de tourner une vidéo, de sautiller sur place. Vraiment ça parait tout simple mais ça peut faire une très grande différence ensuite quand on se filme. Et aussi le fait de se filmer debout quand peut-être on a la sensation de manquer un peu d’énergie, ça aide beaucoup, on est plus dynamique. J’ai commencé en le faisant assise mais j’ai vu la différence quand je me suis mise debout pour tourner mes vidéos, ça change quand même la donne, ça aide à être dans la bonne énergie.

Maxence : Donc sautiller sur place un petit peu, ça va vous donner de l’énergie. Moi souvent ce que je fais, je l’ai fait avant pour la répétition, je fais « yes, yes,yes » et systématiquement, notamment si vous parlez à un public, le petit trac, le petit stress que vous avez à l’intérieur, le simple fait que vous montez en énergie, vous sautez un petit peu « Yes ! yes ! yes ! », vous arrivez, c’est fluide et on se dit : le gars, ça fait plusieurs années qu’il fait ça ou quoi ?

Yana : C’est vrai que ça fait une grosse différence. En plus je l’ai testé tout à l’heure, il m’a dit de faire « Yes ! », j’ai vraiment senti la différence tout de suite. Et c’est vrai que l’énergie ça se ressent énormément, si on a des pensées un petit peu limitantes, négatives, les gens vont le ressentir. Et il suffit de quelques secondes, comme tu dis avec le « yes ! », avec des affirmations positives, et hop ! Là on arrive déjà bien et avec l’enthousiasme aussi. Le sourire c’est très important aussi.

Maxence : Souvenez-vous, souriez, pensez un petit peu aux grands leaders, les grands speakers, les grands conférenciers, les grands chefs d’états. Ce qui leur permet d’avoir ce niveau-là c’est qu’ils ont une présence et surtout de la conviction. On l’a grâce au dynamisme, grâce à l’énergie que tu as évoquée, plus on transmet de l’énergie. Je mangeais avec des membres de mon club privé Business et Patrimoine en Or encore à midi ; question basique que je posais, que je t’invite à poser et que je vous invite à poser à vos différents clients : « Qu’est ce qui t’a convaincu de venir chez moi, d’acheter chez moi plutôt que d’acheter chez un concurrent ou un confrère ? ». Généralement, la majorité du temps, chacun avait une énergie différente ; il y en a pour tout le monde, ne vous inquiétez pas. Ils me disaient : toi tu avais une énergie, un franc-parler ou un point que les autres n’avaient pas. C’est ce qui a fait qu’ils ont acheté chez moi, c’est important de l’avoir en tête. Et pourquoi on suit un grand leader, pourquoi on suit une personne qui a déjà du charisme ; c’est sa conviction, c’est son dynamisme, c’est son énergie. Ça, dans la communication de vos vidéos Youtube, ça fait une grosse différence sur le long terme.

Yana : Et pour gagner aussi cette énergie, il y a tout ce qui vient du corps, se mettre en énergie par le corps, la gestuelle. Mais il y a aussi de quoi on est habité, l’intention qu’on a. Je pense que c’est important avant de tourner une vidéo de se dire quel est le message que j’ai envie de faire passer, qu’est-ce qui vibre en moi, qu’est-ce que j’ai envie de véhiculer, vraiment qu’est-ce qui me tient à cœur. Ça fait une grande différence aussi quand l’intention est présente et que le cœur y est.

Maxence : L’idéal, – au début je peux le comprendre – c’est éviter de parler avec la tête. C’est un peu logique au début parce qu’on est dans la masturbation intellectuelle, on réfléchit beaucoup. Mais plus le temps va passer, plus vous allez parler avec le cœur et les tripes et là, bam bam bam, vous êtes vraiment beaucoup plus percutant.

Yana : D’ailleurs, choisissez des sujets qui vous tiennent particulièrement à cœur et que vous connaissez bien. Je pense que ça met en confiance aussi quand on a la sensation de maîtriser un minimum son sujet, qu’on parle de notre passion par exemple. Là on va vraiment s’animer naturellement, on va peut-être commencer à bouger les bras, les mains parce qu’on est animé par ce qu’on dit et on oublie ce petit vélo mental…

Maxence : … Qui nous dit : est-ce que je suis bien cadré, est-ce que j’ai le bon sourire, est-ce que je n’ai pas une crotte d’oiseau sur la tête etc.

Yana : Quand on est habité, on oublie ça. A force de pratiquer, ça lâche.

Maxence : Ok, top !

Si vous avez apprécié la vidéo, cliquez sur le petit pouce juste en dessous, merci par avance !

Où est-ce qu’on peut te retrouver pour les personnes qui se disent : Yana, merci pour tes conseils, j’aimerais en découvrir un peu plus sur toi ? Où est-ce qu’on peut te retrouver, évidemment Youtube, ton site web, quels sont les différents URL ?

Yana : La chaîne Youtube c’est Y.A TV. Sur Facebook, ce sera Yana Aziel et aussi la tournée « Osez être vous-même ».

Maxence : Tu fais différentes conférences un petit peu partout en France. Ça va être bien sympa !

Yana : C’est ça. Sur le thème d’oser être soi, l’authenticité. Parce que ça a été ma révélation Youtube, c’est que c’était un chemin vers soi et vers l’authenticité donc c’est vraiment le sujet qui me tient à cœur.

Maxence : Merci une nouvelle fois ! Si vous avez apprécié la vidéo, cliquez bien sur le petit pouce juste en-dessous, merci par avance. N’hésitez pas à la partager à toutes les personnes que vous connaissez ou qui ont un peu de mal à se lancer dans la vidéo. Et pour vous remercier d’avoir visionné cette vidéo, je vous invite à cliquer sur une vidéo bonus pour découvrir comment j’ai gagné plus de 230 000 € au cours des derniers mois, notamment à travers des sites web, des pages Facebook ou des chaînes Youtube. Ça vous permettra aussi de comprendre comment monétiser vos différentes vidéos Youtube. Il y a le lien à l’intérieur de la vidéo Youtube. Il y a le « i » comme info en haut à droite de la vidéo si vous la visionnez depuis Youtube ou un smartphone, ou encore, tout est dans la description juste en dessous. A tout de suite de l’autre côté pour la vidéo bonus !

Pense à

PARTAGER !

REJOIGNEZ LES ENTREPRENEURS À SUCCÈS !

VOS CADEAUX OFFERTS

90 thématiques pour vivre du web
2 500€ par jour en vendant ses propres produits
Expatriation : 0 impôts, 100% en ligne
D'une ferme à millionnaire sur Internet
Accompagenement et consulting business

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Club Privé Business : 30 000€ par an
Programmet et formation expatriation : 0 impôts, 100% en ligne
Club Privé Revenus passifs : 100€ par jour
Programme Bourse : 20%/an, 5 minutes/mois
Séminaire Business Internet en or
Accompagenement et consulting business par Maxence Rigottier
Mastermind : Business et Revenus Passifs
Mentorat Business Internet : coaching 1 to 1

Tu as envie de réagir

POSTE TON COMMENTAIRE ICI !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

d
c

ENVIE de GAGNER au MOINS 100€/JOUR de REVENUS PASSIFS ?

Découvrez puis recopiez mes stratégies qui me permettent de générer environ 8000€/mois de revenus passifs